Questions - Fredy - 27/04/2005

 

Bonsoir,
J'ai deux questions à poser et j'espère sincèrement que l'un des bénévoles de votre association daignera me consacrer un peu de son temps, précieux comme chacun sait... Pourquoi certains individus s'intéressent-ils au spiritisme ? Et qu'est-ce que cette science occulte leur apporte ?
Merci de répondre au plus vite, votre opinion sur le sujet m'intéresse...

Bonjour,
Le spiritisme n’est pas une science occulte, c’est une doctrine à la fois morale, philosophique et scientifique, qui demande une étude au préalable sérieuse et approfondie, c’est pourquoi, nous mettons une foule d’ouvrages sur notre site à disposer afin que chacun puisse s’instruire à volonté.
Les personnes qui s’y intéressent sont celles qui n’ont pas trouvé une réponse dans leurs démarches spirituelles auprès des religions et qui trouvent dans la doctrine spirite la solution à leur demande. Par corrélation, le spiritisme ne s’adresse pas à ceux qui suivent un dogme ou une pratique religieuse, elle ne cherche pas à faire du prosélytisme. Elle enseigne et n’impose rien. Libres à chacun de puiser l’enseignement qu’elle propose et de le mettre en pratique pour aider son prochain dans la pratique de la charité et de l’amour du prochain.
Fraternellement,
Catherine.

 

Hypnose et spiritisme - Erik - 14/04/2005

 

Bonjour à tous,
J'aimerais savoir si l'hypnose peut être d'un intérêt quelconque pour un spirite ? Etant partisan du principe : "Aide-toi, le ciel t'aidera" je pense par exemple à son utilisation dans le cadre de la gestion du stress au quotidien. Ou bien vaut-il mieux avoir recours systématiquement à la prière pour régler des problèmes d'ordre "véniel" ?...au risque de "déranger" de façon puérile Dieu ou son protecteur...
Amicalement,

Bonjour Erik,
Pouvons-nous reléguer le stress dans les problèmes insignifiant de la vie ? Alors qu’il constitue un véritable poison ? Bien plus qu’un vague malaise il établit une réaction biologique à une stimulation extérieure qu’elle soit physique, psychique ou sensorielle. Suite à une phase choc, cette réaction peut se manifester en trois étapes successives et graduelles : l’alarme, la résistance et l’épuisement. Bref, il ne s’agit pas de le prendre à la légère.
Si vous estimez que l’hypnose peut être une pratique efficace à vos problèmes personnels n’hésitez pas à la poursuivre tant qu’elle vous apporte un mieux être. Si un jour vous trouvez une méthode de relaxation qui vous satisfasse mieux alors vous n’aurez qu’à en changer…
En ce qui concerne la prière je vais vous laisser méditer sur deux passages que je trouve intéressant :
" Quel est le caractère général de la prière ?
La prière est un acte d’adoration. Prier Dieu, c’est penser à lui ; c’est se rapprocher de lui ; c’est se mettre en communication avec lui. Par la prière, on peut se proposer trois choses : louer, demander, remercier " (Question 659 du Livre des Esprits, Allan Kardec)
" Ce serait une erreur de croire que nous pouvons tout obtenir par la prière, que son efficacité est assez grande pour détourner de nous les épreuves inhérentes à la vie. La loi d’immuable justice ne saurait se plier à nos caprices " (Après La Mort, chapitre 51 la Prière, Léon Denis)
Je ne pense pas, pour ma part, que si votre demande est sincère vous dérangez de manière puérile Dieu ou votre guide. Comme vous l’avez dit à juste titre : " Aide toi et le ciel t’aidera ". N’est-il pas légitime de se tourner vers eux alors que nous en avons véritablement besoin ?
En espérant avoir répondu à votre attente
Cordialement,
Ronnie

 

Corps, âme, périsprit etc - Claude - 21/03/2005

 

Bonjour,
Avant de vous poser une question qui me tient à cœur, je souhaiterais remercier tous les membres du Cercle Spirite pour le travail effectué pour ce site. Grâce à vos efforts et votre objectivité, j'entrevois la vie sous un autre angle car vous avez fait naître en moi une attirance pour la doctrine spirite. Ce monde que je ne connaissais pas auparavant et qui aujourd'hui me force à me poser mille questions et à remettre en question, pas mal de conditionnements et de croyances erronées. Bien sûr tout n'est pas encore très clair dans mon esprit et quelques points de cette doctrine me laissent encore dans le flou.
Je viens de lire les principaux ouvrages que vous conseillez à vos membres et j'ai pu constater la chose suivante.
L'être humain est composé de 3 parties distinctes. Un corps animé du principe vital, une âme, ou esprit, dont le corps est l'habitation et enfin un périsprit qui sert d'enveloppe à l'esprit et qui unit l'âme et le corps. L'homme dans son incarnation, pour évoluer, est régulièrement guidé par son instinct, son inconscient, son moi intérieur, appelez cela comme vous le souhaitez. Cette lumière qui lui montre le chemin n'est autre que l'esprit lui-même qui l'habite et qui a traversé de nombreuses épreuves.
Cet esprit a en mémoire tout le chemin qu'il a déjà parcouru, tout le chemin qu'il doit parcourir et tous les écueils qu'il devra traverser. D'après ce que j'ai pu lire c'est l'esprit lui-même et avec la collaboration de son ange protecteur, qui s'est défini la route de sa nouvelle incarnation. Cet esprit va donc indiquer à l'homme le meilleur chemin à emprunter. Mais si l'esprit est le principe intelligent de l’être humain, si c'est lui qui habite et dirige le corps, à qui ou à quoi indique-t-il le chemin?
Il ne peut pas se l'indiquer à lui-même il le connaît. On peut supposer qu'il y a un chaînon manquant. Est-ce que le cerveau, principe intelligent matériel peut fonctionner sans l'esprit principe intelligent spirituel ? On peut supposer également que j'ai pu sauter quelque part un paragraphe important, ou que je l'ai mal interprété et que c'est justement celui-ci qui m'apporterait une réponse à mon questionnement. Dans tous les cas,j'espère,que grâce à vos connaissances sur le sujet, vous pourrez m'éclairer. merci de m'aider à avancer.
Amicalement,
Claude

Bonjour Claude,
Merci pour vos compliments. Votre intervention fait très plaisirs à lire, en vous lisant nous savons que notre travail est utile et apprécié à sa juste valeur. Une fois encore merci.
Le spiritisme est une science dont nous devons sans cesse approfondir nos connaissances afin de mieux en saisir les concepts et de les faire notre. Ceci passe nécessairement par des phases de lectures et de relectures. Ne vous inquiétez donc pas pour la clarté qui vous manque actuellement sur telle ou telle question, le temps aidant vous l’accumulerez tranquillement au fil de vos recherches.
Vous avez très bien saisi les différentes partis que sont le corps, le périsprit et l’âme . Je ne m’attarderais donc pas dessus. Si vous le permettez ; je ne vais m’attarder que sur les points les plus délicats. Pensez-vous réellement que l’esprit constitue son propre guide ?
Dans la vie de tous les jours, si vous avez besoin d’un conseil sage et avisé adressez-vous uniquement à votre conscience ? Pouvez-vous, dans les situations délicates Ou n’irez-vous pas demander conseil auprès d’un ami, d’un parent pour vous éclairer ?
Notre Guide (appelé aussi Ange Gardien) qui n’est autre qu’un véritable conseiller qui est là justement pour nous aider, agit de la même manière. Il ne constitue pas une autre partie de nous-même mais bel et bien une autre individualité distinct de la notre.
A la question 490 du Livre des Esprits :
" Quelle est la mission de l’Esprit protecteur ?
Celle d’un père sur ses enfants ; conduire son protégé dans la bonne voie, l’aider de ses conseils, me consoler de ses afflictions, soutenir son courage dans les épreuves de la vie "
Il me semble que vous confondez le mot " esprit " en lui donnant tour à tour une application différente. Ainsi l’esprit peut très bien être la pensée dans le sens courant du terme tout aussi bien que le principe de vie, c’est à dire l’âme par opposition au corps mais aussi. Mais pour nous spirite ce terme désigne avant tout d’un être désincarné ayant sa propre personnalité, son individualité propre. Afin de bien distinguer les deux notions il est préférable par convention d’écrire avec une majuscule si nous voulons parler des entités spirituelles.
Analoguement nous rencontrons la même difficulté avec le mot " âme " qui peut définir soit :
• le principe de la vie matérielle organique
• le principe de l’intelligence
• un être moral
Pour approfondir ce point je vous renvoie à l’Introduction du Livre des Esprits. Il suffit tout simplement de s’entendre sur le vocabulaire.
Cordialement,
Ronnie

 

Soigner l'anorexie est-ce possible ? - Isabelle - 06/03/2005

 

Bonjour,
Est-ce que des personnes jeunes (11 ans) souffrant d'anorexie pourraient être soignées par un médium guérisseur ou par un magnétiseur ?
Autre question. Ma soeur ainée a perdu son mari en avril 2004. Elle n'a jamais rêvé de lui depuis, sauf le 31/12/2004. En effet, elle m'a expliquée qu'au réveillon de l'année 2003, elle avait demandé à son mari de lui offrir un voyage.
Le 31/12/2004 un an, jour pour jour, elle a rêvé de son mari qui l'emmenait faire un voyage en Egypte. Qu'en pensez-vous ?
Pour ma part, je pense que l'esprit de mon beau-frère est bien venu pour réaliser son voeu. Est-ce que cela signifie qu'il a eu la permission divine ? Je vous pose cette question car en fait comment savoir si un être cher se trouve bien ou mal dans l'autre monde afin de prier pour lui.
Merci de bien vouloir me répondre.
Fraternellement
Isabelle

Bonjour Isabelle,
L’anorexie est un syndrome d’origine psychologique, qui exprime souvent le refus de la vie, la volonté d’auto-destruction. Il faudrait avant toute chose remonter à l’origine de ce «mal», en trouver les causes psychologiques, apprendre à revaloriser la personne souffrante qui souvent perd la notion de discernement. Il faut faire un suivi psychologique avec un spécialiste (indispensable). Après toutes ces étapes, (ou pendant le suivi psychologique), un magnétiseur pourra compléter, en amenant une meilleur répartition des fluides à la personne à soigner, pour une meilleure récupération d’énergie.
Mais il faut bien comprendre avant tout qu’il faut surtout insister sur la partie psychologique qui est le point le plus important, le dialogue dans le milieu familial, et beaucoup d’amour pour aider à revaloriser la personne et briser les barrières qui pourraient être les causes subconscientes de cette maladie.
Je n’ai malheureusement pas suffisamment les connaissances de résultats, parmi les magnétiseurs, à vous proposer concernant cette maladie.
Concernant le rêve de votre soeur :
- Soit c’est son subconscient, qui lui à fait remonter l’événement à sa mémoire déroulé 1 an auparavant.
- soit, il y a eu communication réellement, ce qu’on appelle «un signe» mais il me manque d’éléments annexes pour le déduire d’une façon certaine par l’affirmative.
Par contre, on ne peut savoir si un esprit chère est bien ou mal. Il n’y a que par une évocation, mais cela, nous ne le faisons pas dans notre Centre, car l’appel d’un esprit précisément (évocation) le contraint à venir, mais ne sachant pas à quel degrés de détachement, il est depuis sa dernière désincarnation, cela risque fortement de l’empêcher dans son évolution, le perturber, et cela est très fortement réprouvé par Dieu, car on l’empêche contre sa volonté. Cela s’appelle de la manipulation. Vous n’aimeriez pas qu’on vous le fasse en étant vivant, cela est similaire de l’autre côté, tant est que cela prends des conséquences encore plus lourdes.
Il faudra alors au médium en assumer et en payer les conséquences...
C’est pour cela que l’enjeu n’en vaut pas la chandelle. Si un monde est visible et l’autre est invisible, s’il en est ainsi, c’est pour chaque chose soit à sa place. L’acte d’évocation principalement animé par de la curiosité est tout ce qu’il ne faut pas faire dans le Spiritisme.
La seule façon de savoir s’il peut être bien ou mal, c’est d’analyser sa vie, ses actes et voir s’il pourrait être fier de son parcours et de ses actes. Ce sont ces conclusions qui créeront notre futur état.
Mais si l’esprit n’est pas bien, seules les prières lui permettront de l’envelopper et de lui amener le réconfort nécessaire pour l’aider dans son évolution.
Fraternellement,
Christophe

 

Les âmes réincarnées - Chantal - 22/02/2006

 

Bonjour, je lis votre forum en apprenant beaucoup de "choses" ; j'ai lu le livre de monsieur Kardec : « le livre des esprits
». Je prie pour les âmes qui sont "parties" afin quelles trouvent la sérénité, voilà ma question : quand une âme s'est réincarnée, nous, nous ne le savons pas mais nous prions toujours pour cette âme, la prière que nous faisons la reçois-t-elle toujours ?
Merci de votre réponse.

Bonjour Chantal,
Chantal, vous accomplissez l’acte le plus élevé spirituellement qui soit, la prière. La prière est ce chemin qui nous conduit vers des vibrations plus élevées et donc vers des frères et sœurs plus évolués que nous. La prière nous rapproche de notre Père qui est toujours à notre écoute. La prière est cette communication intime, sans faux-semblant, sans détour avec lui. Ce peut être une demande d’aide lorsque notre chemin devient trop dur, ce peut être la recherche de sa lumière pour nous guider lorsque nos pas sont incertains, ce peut être aussi un besoin de son amour infini lorsque notre cœur saigne, ce peut être enfin un élan vers celui que l’on veut suivre et servir et que l’on veut remercier pour tout ce qu’il nous donne. La prière n’a pas besoin de mots puisque c’est notre cœur qui parle et que ce langage est universel. C’est la seule vraie prière qui soit.
La prière est aussi ce moment privilégié ou le rideau tombe et où l’on se retrouve seul avec soi même. Qu’il est difficile ce regard sur soi, mais c’est en passant par cette étape au plus profond de nous-mêmes que nous prenons conscience du chemin à parcourir. Et c’est dans la prière que nous pouvons puiser les forces nécessaires pour ne pas baisser les bras et repartir, doucement, rempli de cette foi qui nous pousse et nous dit qu’il faut continuer car c’est là qu’est le but de notre incarnation, l’évolution spirituelle qui de vies en vies nous façonne et nous polit tel la pierre qui deviendra diamant.
Chantal, vous priez pour les âmes qui sont parties pour qu’elles retrouvent la sérénité. Soyez certaine que votre prière est entendue. Cependant la sérénité n’est accordée aux âmes qu’en fonction des choix qu’elles ont fait pendant leur incarnation. Je vous engage à lire « Le ciel et l’enfer » d’Allan KARDEC dans un premier temps, puis le livre des médiums et l’Evangile selon le spiritisme, tous du même auteur (ouvrages en lecture ou en commande depuis notre site). Mais Chantal n’oubliez pas que la prière n’est pas réservée aux âmes « parties » mais peut être faite pour nos âmes incarnées qui ne sont en fait que des Esprits attachés au corps physique pendant cette phase d’incarnation. Et surtout Chantal priez également pour vous, afin que vous puissiez vous rapprocher de votre Guide spirituel et être à son écoute. C’est lui qui peut vous protéger et vous tenir la main dans les moments difficiles.
Chantal, n’oubliez jamais que votre Guide est à vos côtés et que son amour pour vous est immense, bien au-delà de tout ce que l’on peut imaginer. Ayez confiance en lui et le soir, dans vos prières parlez lui et faites le silence. Tout au fond de votre cœur vous entendrez une lumière. Ce sera lui.
Avec toute mon amitié
Maxence

 

Ames soeurs - Al et Ly - 24/01/2005

 

Bonjour,
Nous lisons régulièrement les lettres et réponses sur votre site ...dieu, qu'il est bon d'avoir des "frères" en ce monde !
Maxence, lors d'une réponse, parle du fait qu'un couple se choisit avant de venir en ce monde. A l'évidence, en témoigne notre rencontre, nous nous sommes reconnu et savons que notre couple à bien des choses à accomplir afin de grandir, dans notre cas, dans l'amour divin et notre spiritualité est enfin partagé et magique de signes divers et de lumière profonde. Nous passons un cap difficile mais nous savons qu'il est profitable à notre couple, à nos âmes et je puis vous assurer qu'en se regardant droit dans les yeux avec cette certitude, nous entrons dans une joie immense bien que la situation à première vue, ne s'y prête pas !
Mais alors ? Qu'en est-il des rencontres que nous avons faites auparavant ? En prenant notre exemple, une fois encore, nous avons connu et aimé deux grands malades, avant de nous rencontrer, qui nous ont fait beaucoup de mal ... Avons-nous réellement choisi de les mettre sur notre route afin de "tester" nos réactions face à la peur et à la violence ?
Ou bien est-il possible que nous ayons fait un mauvais choix dont nous payons les conséquences ? Les causes à effet sont-elles valables lorsque nous quittons une personne qui nous aime mais que nous n'aimons plus au risque de la "briser" momentanément ? Devrons-nous le payer un jour ? Merci beaucoup pour ce langage familier...
Al et ly.

Bonjour,
Je ne peux vous dire si vous avez réellement choisi, avant votre réincarnation, de rencontrer cette personne qui vous a fait souffrir et que vous avez fait souffrir. Avant de revenir sur terre, vous aviez choisi les grandes lignes de votre existence terrestre ainsi que les épreuves nécessaires à votre évolution. La fatalité s’arrête là, car vos actes positifs ou négatifs, au cours de votre vie corporelle, relèvent de votre libre arbitre. Il en découle alors que les aléas des rencontres sont subordonnés aux circonstances provoquées par les actes des protagonistes. C’est donc vous seul, dans votre intériorité et dans l’analyse du déroulement de votre vie, que vous trouverez la réponse à votre question: ai-je choisi avant de revenir sur terre ou est-ce la conséquence d’un mauvais choix ? Les questions 939 et 940 ( “le livre des Esprits” d’Allan Kardec ) vous aideront à mieux cerner les fondements des sentiments éprouvés l’un pour l’autre et qui ont abouti à un échec.
Il est également possible que dans cette incarnation, vous aviez à éprouver la peur face à la violence subie, afin de comprendre, de ressentir et donc de lutter contre vos éventuels penchants à la violence envers autrui. C’est peut-être là une relation de cause à effet, liée à une vie antérieure.
Non, vous n’aurez pas à “payer” les souffrances faites à autrui. Je rectifie : on ne paie pas, mais on répare le mal. Dieu n’est pas un justicier, Dieu est amour et juste : Il nous permet de racheter nos fautes antérieures et de nous libérer du poids du repentir en nous donnant l’occasion de bâtir une relation positive avec la personne que nous avons fait souffrir. Il est donc évident que vous rencontrerez à nouveau cette personne, mais n’appréhendez pas l’incarnation où cette réconciliation aura lieu :
1) il pourrait se passer plusieurs incarnations avant cette rencontre, ce qui permettra à l’un comme à l’autre, d’avoir un niveau de conscience plus élevé (acquis grâce aux expériences de la vie).
2) la réincarnation “fatidique” pourrait se dérouler dans un autre contexte et dans des conditions plus favorables, où des rapports, de sympathie ou d’affection, seront durables,ce qui permettra de dépasser et de gommer les conflits engendrés dans cette existence actuelle.
3) le lien qui vous unissait dans cette vie pourrait être différent: vous pourriez, par exemple, renaître dans la même famille et être frère-sœur, parent-enfant, etc.. Cette relation débutera, certes, avec des difficultés inhérentes au contentieux qui existe entre vous deux actuellement. Mais le lien qui vous unira vous permettra, suivant votre volonté et donc votre libre arbitre, de faire évoluer cette relation sainement. Ce sera alors l’aboutissement d’un travail de rénovation intérieure qui vous permettra de vous affranchir de la loi de cause à effet. Alors je vous en prie, ne dites pas que vous paierez et reconnaissez que Dieu ,dans son infinie justice, nous permet de nous libérer d’un poids que nous pourrions porter pendant une multitude de vies si nous n’essayons pas de l’assumer.
Je vous souhaite de continuer à bien vivre avec ce que la vie vous présente. Demandez à Dieu et à votre guide de vous aider à porter votre fardeau et ayez confiance dans vos prochaines incarnations qui seront le résultat de ce que vous aurez semé.
Bien fraternellement.
Joëlle.

 

Le périsprit - Alain - 20/01/2005

 

Bonjour et bonne année à vous tous,
Je veux savoir si on perd son périsprit quand on atteint la perfection ? Autre chose, l'âme, comment s'appelle son corps, car les philosophes ont dit dans l'Antiquité que ce principe est un corps ?

Bonjour Alain,
Il est vrai que selon le langage usuel, les termes sont assez abstraits, alors pour aller au plus simple on peut dire que dans le langage courant, on désigne l'âme comme l'esprit incarné (principe pensant). Ame (ou esprit) = C'est l'Etre (ou principe intelligent, qui pense, qui raisonne) Périsprit = corps enveloppant l'esprit (Dans la Bible, St J?an l'appelle ”le corps spirituel”)
Mais communément on parle de l'âme sans citer son corps, mais c'est l'évidence, car lorsqu'on dis communément : ” il a rendu l'âme”, on se doute qu'il est parti avec un corps ! (les communications spirites, les manifestations et les religions l'attestent). Car on ne peut imaginer vos facultés, votre intellect, vos sentiments en somme tout ce qui vous défini (l'esprit) sans quelque chose qui vous entoure. Comment ferait alors les êtres qui vous entourent pour vous identifier ? Comment votre personnalité s'affirmerait, communiquerait ? d'une façon totalement abstraite ?…
Selon certaines religions, la perfection n'est-elle pas représentée par un ange, ne sont-ils pas représentés ayant un corps ?
OUI, nous gardons toujours un corps, mais oh combien il va changer d'aspect, de densité et de subtilité à travers les innombrables incarnations et les mondes qu'il habitera !
Evidemment comme la glace, devient liquide puis depuis vapeur en se réchauffant, le périsprit de même subit des changements qui transformeront sa nature, mais non par la chaleur, mais de par son évolution spirituelle.
Aussi éthéré soit-il sur nôtre terre, il est éminemment grossier, lourd et opaque si on le compare aux hauts esprits. Tel un manteau qu'il faut adapter aux saisons, le périsprit, selon les mondes s'adapte et se modifie selon l'évolution. Vous voyez que notre ordre d'idée est encore très loin d'imaginer sa consistance, et longue est la route de la perfection !
Fraternellement,
Christophe
P.S : je vous conseille pour parfaire vos connaissances sur le sujet de lire sur notre site dans ”bulletin” : fiche du mois de Septembre 2002 Thème : Corps physique/âme/périsprit + fiche du mois de Mars 2004 - Thème : Le Périsprit

 

Le tout - Sally- 09/12/2004

 

Bonjour,
Comment concilier le spiritisme avec une unicité cosmique, on fait parti d'un tout ? Et Dieu est le Tout et l’on est qu'une partie d'un tout ?

Bonjour,
A la lecture de la doctrine spirite, notamment dans « Le livre des Esprits » d’Allan Kardec, vous apprenez que nous avons en chacun de nous une étincelle divine et que le but de l’incarnation est de permettre une évolution pour se rapprocher de la perfection.
Cependant, la doctrine spirite s’éloigne de la doctrine panthéiste, selon laquelle, tous les corps de la nature, tous les êtres, tous les globes de l’univers sont des parties de la divinité et que tous se rejoignent dans une unicité cosmique. Cette forme de pensée est en pleine contraction avec le Spiritisme où chaque individu a sa personnalité et travaille a sa progression ; c’est la vue étroite que nous avons de la Divinité, vue souvent matérialiste, qui nous donne un raisonnement absurde et qui ne nous permet pas de comprendre Sa vraie nature.
Pour plus de renseignements, je vous conseille de lire le passage sur Dieu dans le livre premier, les causes premières, dans le « livre des Esprits » où vous trouverez des réponses complémentaires à vos interrogations.
Fraternellement,
Catherine.

 

Pluralité des mondes - Alice - 24/11/2004

 

Bonjour,
Je vous écris une nouvelle fois parce que je me sens évoluer et je me pose de plus en plus de questions. Je sais de plus en plus que mon destin a une vocation spirite (si je puis m'exprimer ainsi). Je sens que j'ai des choses à réaliser à ce niveau, pour aider les gens. Une question m'obsède : quelle est ma mission ici-bas ?
Je pense que j'aurais des signes pour réaliser cette dernière, mais j'ai peur de passer à côté. De plus, à la lecture des livres d'Allan Kardec, je me suis fortement intéressée à la pluralité des mondes. A-t-on une mission particulière selon la planète d’où l’on vient ? (si notre cycle de réincarnations sur la terre est terminé).
Pourriez-vous me donner quelques conseils pour que je puisse me rapprocher de mon but. Dois-je appartenir à un groupe spirite pour mieux avancer ? Je pense que les personnes ayant une sensibilité spirite accrue doivent aider à la divulgation du spiritisme mais je me demande comment, c'est encore un sujet bien tabou.
Merci de votre aide.
Alice

Bonjour,
Quelle est votre mission ici-bas ? Dans un premier temps, comme tout le monde, cherchez à vous améliorer, à gommer certains défauts et à valoriser vos qualités, dans un deuxième temps, aidez votre prochain comme vous-même, apportez et transmettre vos connaissances dans le milieu où vous évoluez. Nous avons tous à apprendre des autres et nous avons tous à leur transmettre quelque chose, c’est ainsi que se construit le progrès et la fraternité entre les uns et les autres.
Sur la terre, on a souvent la fâcheuse tendance à penser qu’à travers le mot mission, nous avons quelque chose de très particulier à faire. A part quelques Esprits plus élevés que nous, qui s’incarnent pour apporter un exemple par leur comportement, en général, nous n’avons qu’à nous accommoder à une vie de famille en se conformant aux lois de la Nature.
En ce qui concerne votre travail en tant que spirite, il est de s’instruire dans un premier temps, de vous rapprocher d’un centre si vous en avez la possibilité et si vous ne le pouvez pas et que vous ressentir l’irrésistible besoin de diffuser cette doctrine, montez un centre. Le Spiritisme a besoin de travailleurs et d’ouvriers pour faire connaître les bienfaits de sa doctrine.
Fraternellement,
Catherine

 

Symbolisme - Jean - 16/11/2004

Bonjour,
Lors d'une séance de spiritisme, l'un des médiums a observé une corde enroulée autour de mon bras droit...et évoqué une possible évolution ou ascension spirituelle de ma part... Quelle est pour votre part l'analyse que vous pouvez faire de cette vision "symbolique" ?
Merci par avance de votre réponse et encore toutes mes félicitations pour la patience et la pédagogie avec lesquelles vous apportez des réponses aux nombreuses interrogations. Fraternellement.

Bonjour Jean,
Tout d’abord, le message que vous avez reçu est propre au médium qui vous la transmis. En ce sens, je ne peux interpréter quelque chose qui ne m’a pas été donné. A chaque message correspond un ressenti, une sensation, c’est pour cela que je ne peux interpréter ce message. Le plus simple c’est de demander plus amples explications au médium qui vous la donné.
Un message traduit toujours un état d’être ou en devenir ; la personne qui le reçoit sait au fond d’elle-même tout à fait l’analyser ; il suffit de bien se connaître et d’avoir un peu de bon sens. Avec tout ceci vous devriez comprendre l’interprétation de votre message.
Fraternellement,
Sophie

 

 

Curieuse de savoir ma vie antérieure - Valérie - 10/11/2004

Bonjour,
C’est en me documentant sur les vies antérieures que je suis venue jusqu’à votre site fort intéressant. Il y a bien entendu des choses que je ne comprends pas car je n’ai lu aucun livre sur cela, mais quelques questions me poussent à le faire aujourd’hui. On dit de moi que je suis de nature très généreuse même beaucoup trop, malgré cela je déteste la souffrance d’autrui, j’ai de temps en temps quelques flashs qui viennent et repartent mais rien qui ne viennent de là-haut, pourtant je le souhaiterais tant comme j’ai perdu des êtres très chers. Mais un fait me revient, lorsque je lis certaines personnes qui vous écrivent !
Il y a 6 ans de cela, ma fille Lisa a été très malade, elle a failli perdre la vie, je suis restée prêt d’elle à l’hôpital plus de 2 mois à la soutenir de cette maladie qui ne voulait pas la laisser tranquille (pneumopathie nécrosée bulleuse), et chaque soir, je priais Dieu ainsi que mon grand-père et mon oncle disparus quelques années auparavant, afin de me laisser encore le temps d’aimer ma fille, et de la voir devenir une jeune fille.
A l’heure où je vous parle ma fille devrait être décédée, d’après les spécialistes, elle devrait ne pas avoir survécue à cette affreuse maladie .
Croyez-vous qu’un membre de ma famille décédé (mon grand père paternel ou mon oncle) a pu faire quelque chose de là haut ou est-ce ma volonté qui a sauvée ma fille ? Remerciements,
Valérie

Bonjour Valérie,
Je vais essayer de vous aider à mieux comprendre l’épreuve que vous avez vécue. C’est la volonté et l’engagement que vous avez mis vous et votre fille dans cette épreuve qui ont attiré de bons esprits à votre aide, votre guide, et sûrement aussi des esprits familiers. Par contre concernant ces esprits familiers, ils n’ont pu vous aider que dans la limite de leur capacités et de leur élévation, par leur réconfort moral et leur soutien dans l’épreuve.
C’est votre crainte ainsi que votre fort engagement qui ont poussé tout votre être à se projeter dans la prière et la foi. Ceci a du avoir pour résultat, une transformation morale et une vision un peu plus large et plus profonde de la conception de la vie que vous aviez précédemment, pour vous et votre fille. Si cette épreuve n’avait croisé vos chemins de vie, peut-être n’auriez-vous pas développé en vous une telle détermination et un potentiel dont vous ne soupçonniez pas auparavant. C’est ainsi que les épreuves nous modifient, et nous font évoluer, et que chacun répare certains torts contractés dans le passé, tout en élargissant notre connaissance pour un avenir meilleur (compte tenu de ce qu’on aura compris et “acquis” de cette épreuve). L’ épreuve devient alors un puissant levier pour fortifier votre foi, votre personnalité d’une façon profonde et durable, ainsi que votre intellect.
Vous voyez en résumé que cette épreuve n’était pas sans but, mais n’oubliez pas que toute réponse à vos prières passe par Dieu, rien ne se fait sans lui. Car quel que soit l’esprit qui vous viens en aide, tout passe par sa validation, lui seul sait quand viendra la fin de l’épreuve et quel en sera l’issue.
Son jugement est toujours juste car il voit l’ensemble de nos existences et sait le pourquoi de ces épreuves. Gardez ainsi confiance en lui et en son jugement, malgré les difficultés qui pourraient jalonner votre route.
Concernant votre vie antérieure : Qu’est-ce qui vous intrigue à connaître concernant votre précédente existence ? Est-ce votre titre social ou votre caractère ( personnalité) ? Posez-vous donc la question de comment vous vous définiriez si vous parliez de vous dans cette vie-ci : Est-ce vraiment votre situation sociale ou la valeur humaine et la connaissance qui vous représentent en tant que personne ? Car compte tenu de la loi d’évolution, dans la vie précédente votre caractère était évidemment moins évoluée où à un niveau équivalent. Le titre n’est rien, c’est juste une des facettes de nos épreuves, car si l’on abuse de sa position, on revient en payer les conséquences dans la vie suivante ! Car celui qui aura été cordonnier, roi, homme de coeur, mendiant, criminel… aura quand même à revenir s’incarner pour réparer le mal fait à la même proportion qu’il l'aurai engendré, quel qu'aurai pu être sa situation sociale. Il n’emportera dans chaque vie, que la connaissance et les qualités morales qui font sa personnalité.
Vous voyez que seul le fond est important, que la forme et le titre sont secondaires et transitoires d’une vie à l’autre, et si vous voulez ainsi savoir quelles était vos défauts de la vie précédente, il vous faut faire le point sur ceux qui sont les plus tenaces et qui vous empêchent d’évoluer encore plus haut dans cette vie-ci. De cette façon, vous pouvez un peu mieux comprendre le pourquoi de votre venu sur terre, par l’examen de vos défauts et des épreuves vécues, vous pouvez imaginez les fautes commises ainsi que votre caractère dans votre vie précédente.
Pour compléter, et pour que vous puissiez comprendre le sens des choses qui vous sont arrivées, je vous conseille de lire : le Livre des Esprits d’Allan Kardec (plus particulièrement les questions 660 à 664). Vous avez d’autres informations sur ce sujet dans la fiche du mois (épreuves, libre arbitre et fatalité ) dans le bulletin N°19 de décembre 2004.
Soyez heureuse, profitez pleinement de votre fille et bon courage.
Fraternellement,
Christophe

 

 

Saints - D - 06/11/2004

 

Bonjour,
J'apprécie beaucoup le travail et les réponses que vous donnez, toutefois après avoir lu plusieurs ouvrages d'Allan Kardec, j'ai une petite question qui subsiste : Comment le Spiritisme explique-t-il que des personnes ayant une vie très proche de Dieu, aient leur corps en parfait état alors qu'ils sont morts depuis plusieurs années ? Je n'ai pas d'exemples concrets à part peut-être le corps d'un bouddhiste dont les cheveux et les ongles continuaient à pousser...
Merci d'avance pour votre réponse !

Bonjour,
Avoir un corps en parfait état après sa mort même plusieurs mois après le décès ou avoir des émanations agréables pendant de longues années, cela existe effectivement et ces cas s’appellent les myroblytes.
Nous avons l’exemple du père Charbel Makhouf, qui se trouve décrit dans la revue spirite n°6 de 1988. Celui-ci après sa mort, a connu une grande notoriété. En effet, son corps, plusieurs mois après le décès constaté, n’a subi aucune détérioration, la peau avait conservé toute son élasticité et une sudation rosâtre se produisit. Pendant plusieurs années, les moines de ce monastère sont même contraints de changer les habits de l’ermite qui exsude constamment du sang mélangé avec de l’eau.
« Qui donna l’ordre d’éviscérer le corps afin, pensait-on, de couper l’exsudation du sang, les informations sur ce point sont troubles, le fait est là ; malgré cette éviscération, le sang ne s’arrêta pas pour autant de couler. Le défi lancé à l’énergie spirituelle se résumait par un simple et pur échec. Comment pouvait-il en être autrement, puisque pour nous Charbel Makhlouf du monde spirite continuait par autorisation divine à produire un travail. »
En 1921, soit vingt-trois ans après sa mort, le corps est toujours en parfait état et des guérisons et des miracles se produisent. Preuves pour nous qu’il existe un monde où des entités provoquent des phénomènes qui nous semblent prodigieux ; des Esprits qui manipulent les fluides universels avec des lois qui nous sont inconnues.
L’intérêt de ces phénomènes est dans la démarche que l’on peut avoir de se poser de nouvelles questions quant aux lois de la Nature dont nous ne connaissons qu’une infime partie. Se tourner vers le monde des Esprits et essayer de comprendre comment il fonctionne, nous aide à répondre à un certain nombre de questions mais pas toutes, loin de là.
Travaillez à son évolution, développez la fraternité, progressez dans la foi vers Dieu, permet d’ouvrir de nouveau horizons, celui de la connaissance des fluides et de l’aide à son prochain, comme dans le cas de Charbel, qui de son vivant, avait été un homme d’une grande charité et d’une grande humilité.
Cordialement,
Catherine.

 

Sens du destin - Alexandra - 27/09/2004

Bonjour,
Je souhaitais savoir ce que la doctrine spirite donnait comme sens au destin des personnes à qui il arrive des épreuves insoutenables. Je pense en particulier aux personnes qui sont atteintes de façon très importante dans leurs chairs. Des personnes comme Vincent Humbert ou comme le pompier qui a sorti un livre récemment dont le visage a entièrement brûlé et qui n'a plus un visage humain.
Je vous remercie par avance pour votre réponse.

Chère madame,
Votre interrogation soulève plusieurs points importants pour la doctrine spirite. Tout d’abord celle sur la nature du corps humain. Tout homme est un esprit incarné dans une enveloppe charnelle périssable (le corps). Celui-ci, contrairement à l’âme, subissant le joug de la matière est condamné à disparaître.
Afin de nous faire une idée plus précise sur la question il est toujours utile de se référer à nos prédécesseurs. Ainsi, par exemple, à la question 984 du Livre des Esprits d’Allan Kardec, nous pouvons lire :
- Les vicissitudes de la vie sont-elles toujours la punition des fautes actuelles ?
« Non ; nous l’avons déjà dit : ce sont des épreuves imposées par Dieu, ou choisies par vous-mêmes à l’état d’Esprit et avant votre réincarnation pour expier les fautes commises dans une autre existence ; car jamais l’infraction aux lois de Dieu, et surtout à la loi de justice, ne reste impunie ; si ce n’est dans cette vie, ce sera nécessairement dans une autre ; c’est pourquoi celui qui est juste à vos yeux est souvent frappé pour son passé » Par conséquent, sachez que derrière cette souffrance physique il y a avant tout une épreuve morale à ne pas oublier ni à négliger. Epreuve nécessaire à l’évolution de ces personnes, car vous n’êtes pas sans savoir que notre vie ne s’arrête point avec la mort et continue dans « l’ au-delà », dans ce monde invisible d’abord en tant qu’esprit errant, puis en reprenant une nouvelle existence terrestre en se réincarnant. Ainsi le spiritisme prône la doctrine de la réincarnation.
En ce qui concerne les deux personnes citées, il demeure toujours difficile de se prononcer sur le pourquoi de leurs épreuves physiques. Sachez que rien n’arrive par hasard, que tout à une raison d’être. Pour connaître concrètement les raisons de leurs épreuves il faudrait se pencher sur leurs existences antérieures. De ce fait nous serions amène de mieux comprendre la chose.
Vous trouverez bien d’autres réponses à ce sujet crucial que vous vous posez en consultant des livres ou des revues spirites.
Ronnie.

 

Je refuse le progrès - Jos - 18/09/2004

 

Bonjour,
Je m'intéresse au spiritisme depuis un petit bout de temps. Je suis également dans un centre spirite. Je ne nie pas le spiritisme et encore moins son raisonnement dont le progrès et sa loi en font partie. Toutefois, je refuse même de progresser car je n'en voie nullement l'utilité sur ma personne. Moi, je rêve d'une vie simple remplie de fantastique et de merveilleux et de fantaisies, des journées à se prélasser, retirer du monde, lire, contempler la nature ou bien regarder les gens dans leurs habitudes sans pour autant faire de mal aux autres ou vouloir leur malheur. Alors à quoi bon progresser si une incarnation dans ce style de vie me suffit de la fainéantise, non , un choix de vie. Une fuite des responsabilités ? Oui, je revendique d'ailleurs le fait de les fuir, pourquoi les supporter quand on en a pas le désir et qu'elles ne conviennent pas du tout avec le style d'existence voulu. Je ne dis pas que le progrès n'existe pas mais je le refuse sans pour autant imposer mes points de vue. D'ailleurs, peut-on prier pour demander à ce que cette existence se termine et incarner dans une avec le style de vie que je désire ?
Fraternellement.

Bonjour,
Mais où est votre problème ? Vous avez cerné vos besoins, vous rêvez d’une vie de farniente et de fantaisie, alors il ne vous reste plus qu’à vous donner les moyens de réaliser votre rêve, votre envie; Ainsi, vous ne vivrez plus dans l’utopie, mais dans la réalité de vos désirs. Auparavant, il vous faudra trouver un entourage qui accepte d’assumer les contraintes matérielles et financières de vos besoins. Bonne chance, mais n’oubliez pas que selon la justice divine il vous faudra rendre, dans cette incarnation ou dans une autre, ce qui vous a été donné et ce sera à votre tour d’assumer la vie terrestre d’une personne qui goûtera le repos physique, mental et moral.
Un enfant peut refuser d’apprendre à marcher, et personne ne pourra ni l’obliger à le faire, ni le faire à sa place. Il restera dans une vie passive, à la charge de ses proches et ratera beaucoup de découvertes (des autres et de lui-même ) et le plaisir de son autonomie. Il se recroquevillera dans son petit monde, deviendra aigri. Puis viendra le moment où il éprouvera le besoin de bouger et il lui faudra quand même fournir les efforts de son apprentissage qu’il avait refusés, certainement avec plus de difficultés car il y a un temps pour tout.
Le plus progrès que vous pourriez faire actuellement est d’ accepter votre incarnation actuelle avec ce que la vie sur terre incombe. Les autres progrès seront pour plus tard car il faut commencer par le commencement. Je pense que vos connaissances spirites sont très incomplètes, c’est pourquoi je me permets de vous rappeler deux points essentiels :
1) avant de se réincarner, certains esprits (récalcitrants, fainéants, etc..) n’ont pas toujours la possibilité de choisir les conditions de leur future incarnation afin de ne pas éviter des passages obligés de leur évolution personnelle.
2) il n’est pas utile de demander à votre guide d’écourter votre existence, car il n’a pas de temps à perdre avec de telles futilités qui seraient contraires à la volonté de Dieu. Par contre, vous pouvez le solliciter le plus souvent possible pour vous aider à avoir la volonté d’accepter les conditions actuelles de votre passage sur terre, ainsi que de positiver votre sort. La prière et la foi en Dieu sont un bon stimulant.
La lecture du livre “le ciel et l’enfer” d’Allan Kardec, avec les témoignages de personnes désincarnées concernant leurs vies précédentes et leur passages dans l’au-delà, pourrait être nécessaire pour comprendre la loi de cause à effet et vous donner une nouvelle orientation. Vous avez la chance d’avoir accès aux lois divines par le biais de la doctrine spirite, alors ne la gaspillez pas.
Je vous transmets tous mes encouragements fraternels et spirites.
Joëlle.

 

Verre - F - 02/09/2004

 

Bonjour,
J'aimerais comprendre ce qu'il se passe, je prenais un verre avec mon petit ami et le verre s'est mis à bouger, il a fait la moitié de la table, comment cela est-il possible ? Merci d'avance.

Bonjour,
Je vous conseille, de procéder en premier lieu, par rechercher et analyser, sérieusement toute cause physique qui pourrait expliquer ce phénomène :
- Voir si l'origine n'est pas une blague douteuse ?
- Voir le niveau de la table (non horizontale), son équilibre, et son type de surface d'adhérence (mouillée ou glissante) ?
- Voir s'il n'y avait pas de travaux à proximité sur la chaussée ? (type marteau-piqueur, passage de camion...)
- alcoolémie au moment du phénomène ? (il ne faut rien exclure)
- Prise de médicaments pouvant altérer la vision ou la perception au moment du phénomène ? ...etc...
Enfin, si tous les phénomènes comparés sérieusement ne donnent rien de probant, alors seulement, on peut envisager, l'hypothèse qu'il y ait eu un mouvement de télékinésie (mouvement d'objets). Il se pourrait alors, que soit vous où votre ami, ait une faculté médiumnique latente inconsciente, ce qui aurait permis à un esprit de produire ce phénomène à vôtre insu. Cela doit évidemment se confirmer par d'autres faits pour en tirer une conclusion. Si cela se reproduit, tel que coups frappés chez l'une des 2 personnes, dans le mobilier ou autre mouvement d'objets, alors cela pourrait confirmer l'hypothèse ci-avant.
Veuillez alors contacter un centre spirite (voir liste dans notre site) qui pourra vous en dire plus et approfondir avec vous (ou le sujet concerné) le phénomène.
Fraternellement
Christophe

 

Besoin de consolation - S - 30/08/2004

 

Bonjour,
Je sais que le Spiritisme apprend à regarder ceux qui sont en-dessous de nous donc je sais qu'il y en a beaucoup qui souffrent et la souffrance que j'éprouve en ce moment peut paraître minable comparé à certains mais tant pis je me lance quand même. J'ai eu mon lot de malheurs comme tout le monde et ce que le Spiritisme m'a empêché de faire en premier lieu c'est de me suicider, ensuite j'ai étudié la doctrine et j'ai surtout essayé de l'appliquer à moi-même en pratiquant ce qu'on appelle la réforme intérieure ; vous devez savoir que ce travail au début est pénible et que c'est un édifice fragile qui ne se solidifie qu'au fil des années.
Cette semaine, j'étais vraiment heureuse car j'avais choisi un centre en France que je voulais intégrer et tous mes espoirs, tous mes efforts se sont effondrés quand mon compagnon s'est opposé formellement à cette décision. Je lui ai expliqué ce qu'était réellement le Spiritisme, ce qu'il apportait dans la vie, etc... il n'a rien voulu savoir, il en a une vision erronée mais ne veut pas savoir quoi que ce soit. Ce qui me fait le plus mal c'est que l'élément spirituel est un élément vital pour moi, je me suis améliorée par rapport à avant mais tout mon entourage veut me voir revenir en arrière. Je suis désolée de dire tout ça mais ceux qui m'entourent n'ont comme valeur que d'assouvir leurs passions que dans les plaisirs de la chair, le sexe à outrance, l'alcool etc... bref ils n'ont aucune moralité ; quant à mon désir de faire de l'humanitaire, on me dit tout simplement qu'il faut répondre à l'égoïsme par l'égoïsme, que je suis jeune et qu'il faut profiter au maximum de tout ce que la vie peut offrir comme passions quitte à écraser les plus faibles !
J'ai gardé ma foi malgré cela mais c'est douloureux comme situation, que dois-je faire rester au milieu d'une famille égoïste ou plaquer tout le monde et accomplir mon rêve de créer une fondation humanitaire, d'autant plus que j'ai une petite fille ? Je n'arrive pas à avoir le discernement pour voir tout ça de plus haut. Aidez-moi, réconfortez moi, j'ai le cœur brisé.
Ps : je sais que c'est un problème que j'aurais pu évoqué sur votre adresse e-mail mais c'est plus sûr pour moi que vous me répondiez sur ce forum plutôt que sur ma messagerie. fraternellement...

Bonjour,
A vous lire, je vois en vous un chemin parcouru et une compréhension de la doctrine spirite que vous avez acquise et surtout mise en pratique. Votre foi est grande et sincère. Elle s'est fortifiée dans votre lutte pour ne pas succomber. Vous vous êtes relevée, vous avez réagi car vous avez compris ce qu'est la vraie vie, celle que nous nourrissons d'incarnation en incarnation.
Vous avez devant vous un mur qui se dresse. Vous voulez avancer mais il y a barrage. Je voudrais vous dire tout d'abord que Dieu vous a confié un trésor, votre fille. C'est un engagement que vous avez pris avant de vous incarner. Vous devez en priorité la protéger et lui donner tout l'amour dont elle a besoin car, pour elle comme pour vous, c'est une nourriture indispensable qui seule peut vous donner la force nécessaire pour grandir et progresser. Votre famille et vos proches n'ont visiblement pas votre niveau d'évolution spirituelle. Vous savez très bien au fond de vous qu'ils ne sont pas sur le bon chemin et qu'il leur faudra tôt ou tard comprendre, évoluer et changer. Et justement, c'est peut-être à vous que Dieu a confié cette mission. C'est peut-être par votre comportement, par les valeurs que vous soutenez, par les exemples que vous donnez que vous allez éveiller en eux comme une petite lueur celle qui ne s'éteindra plus jamais puisque c'est l'amour de Dieu qui la fait briller.
Je ne suis pas en train de vous dire qu'il faut tout accepter. Il y a parfois des choix qui s'imposent pour pouvoir franchir l'obstacle. Mais j'essaie de vous faire comprendre qu'il vous faut prendre le temps nécessaire à votre décision. Ne " plaquez " pas sur un coup de tête. Vous avez trouvé la force de vous remettre en chemin, et vous savez aussi que vos acquis ne seront pas perdus à condition que ce soit votre volonté. Ce n'est pas à vous que je vais apprendre ce qu'est le libre arbitre. Je vous conseille dans un premier temps de demander par la prière du cœur de l'aide à votre Guide. Les frères spirituels peuvent vous aider soit en vous montrant le chemin à suivre soit en travaillant sur votre environnement. De plus, si vous êtes d'accord nous pouvons vous prendre en aide spirituelle. S'il ne vous est pas possible de venir au centre le mercredi nous pouvons vous inscrire en fiche. Ce qui est important c'est que vous adhériez à la démarche par la prière. Nous pourrons par ce biais vous retransmettre les messages que les frères nous auront communiqués. Faites-le moi savoir.
Voilà, j'espère vous avoir apporté un petit soutien. Mais sachez avant tout écouter votre cœur. Ne remettez pas en question tout ce qu'il vous a déjà dit. Lui ne triche pas, car c'est de l'amour dont il parle et justement, Dieu est amour.
Toute mon amitié
Maxence

 

Magnétisme - Lestat - 09/08/2004

Bonjour à tous,
Bien que m'intéressant au Spiritisme depuis maintenant quelque temps (lecture des écrits de Allan Kardec, Léon Denis, Delanne...), mon ignorance me pousse à vous écrire aujourd'hui pour vous poser plusieurs questions :
1)Ma mère a souvent des douleurs au dos et elle me demande souvent d'apposer mes mains sur son dos car elle dit que ça lui fait du bien et que ses douleurs s'en vont après. Est-ce possible ? Je me pose des questions car parfois j'ai les mains extrêmement chaudes, on m'a déjà fait plusieurs fois la réflexion, de plus je sens presque en permanence quelque chose émaner de mes mains, des ondes, ou bien une chaleur. Est-ce également possible ou bien c'est moi qui divague ?
2) Je m'intéresse beaucoup à l'aura, j'ai lu une fois qu'on peut la visualiser en rapprochant nos deux index sur un fond blanc. Je me suis entraîné à le faire et effectivement j'ai vu un halo sombre entourer mes doigts. Même question qu'avant. Est-ce normal tout ça ? Merci pour vos réponses.
Amicalement.

Bonjour,
Concernant votre première question vous avez tout simplement beaucoup de fluide vital, que l'on appelle le magnétisme. Celui-ci vous sert donc lorsque vous apposez vos mains et que vous soulagez les maux physiques de votre mère, vous la régénérez en fluide. Il y a des personnes qui ont plus de fluide vital que d'autre, cela dépend de chaque constitution physique.
Concernant votre deuxième question, l'aura peut être effectivement visualisée, il y a déjà eu des photos faites sur ce sujet (cf. photos Kirlian). L'aura n'est autre que la visualisation de notre fluide vital. Vous voyez bien que dans tous cela, il n'y a rien d'anormal.
Je vous souhaite une bonne continuation dans votre démarche spirituelle. Fraternellement,
Sophie

 

 

Le don - Gérard - 06/08/2004

Bonjour,
Je voudrais savoir si DIEU accepte le don d'organes et pourquoi. Merci pour votre réponse.

Bonjour,
Dieu ne nous a pas donné de réponses sur ce sujet. En toute logique : si le don d'un organe d'un être humain dont la vie est terminée, peut en sauver un autre ,il n'y a pour moi aucune raison de ne pas le faire. Parfois ces organes transplantés ne sont pas compatibles d'un individu à un autre, on dit alors qu'il y a rejet ; Il faut donc qu'il y ait accord fluidique entre les 2 organismes.
Fraternellement,
Gilles

 

 

Intelligence artificielle - Mélo - 24/07/2004

 

Bonjour,
C'est encore moi ! En passant, merci d'avoir répondu à ma question à propos de l'univers des Esprits (message intitulé "voix électronique").
Je vous écris parce que j'ai une question à propos de l'incarnation des Esprits dans un monde matériel. Lorsqu'un esprit décide de s'incarner pour expérimenter les choses de la vie, y a-t-il une limite de choix dans le corps humanoïde à incarner ? je veux dire, faut-il que ce soit nécessairement un corps à base de carbone ? Si un scientifique crée un robot au cerveau complexe, un esprit pourrait-il y résider, de là à faire émerger la conscience dans un robot ? Personnellement, je trouve que les gens qui travaillent dans le domaine de L'A.I font fausse route en croyant que l'esprit naît de la matière. En fait, l'esprit provient d'un autre plan de l'existence... L'Homme ne peut pas inventer l'esprit ! Il serait Dieu, sinon ! À mon sens, la seule façon de voir émerger la conscience dans une machine, c'est de laisser faire les Esprits !
Qu'en pensez-vous ? Ça serait une bonne question à poser à des Esprits lors d'une séance, vous ne croyez-pas ?
Mélo.

Bonjour Melo,
Je voudrais vous dire en premier lieu, que l'hypothèse de faire évoluer l'âme dans un robot serait une pure fiction, sans fondements, ni but, ni intérêt. Aussi évolué que seront les robots, ils ne seront toujours que des outils, non des êtres. Nous allons voir pourquoi :
- Il faut une affinité entre l'esprit et son périsprit, lequel influera sur son prochain corps matériel pour y développer son organisation en s'incarnant. Aucune affinité existe entre ses organes et la structure d'un robot, vous voyez que ce sont 2 systèmes distincts, dont 2 origines opposées, donc impossible.
- Les esprits aussi élevés et doués soit-ils de grandes facultés, n'agissent exclusivement que dans le cadre des lois de Dieu, et s¹incarner dans un organisme programmé, donc soumis à des lois rigides est opposées à la loi du libre arbitre qui influe sur chaque être et lui donne la possibilité d'évoluer. Aucun esprit ne peut outrepasser les lois que Dieu a instauré, aussi élevé soit-il.
- L'âme est faite pour évoluer dans un corps organique pour subir les épreuves et les vicissitudes de la vie. Un système ou une machine ne souffre pas, et ne peut donc développer la conscience de lui-même ainsi que la notion de bien et de mal (qui sont les premiers fondements pour développer la conscience).
Imaginez bien que si un scientifique crée un robot aussi perfectionné soit-il, ce ne sera jamais une conscience que le robot possèdera, mais un raisonnement artificiel car le scientifique crée un système informatique qui essaye de se rapprocher du mode de raisonnement de l'homme. Mais ce n'est qu'un équivalent, ce n'est pas le raisonnement humain, d'ailleurs c'est pour cela qu'on appelle cela de l'intelligence artificielle. Ceci est établi par des algorithmes, qui sont des formules logiques qui provoque des enchaînements de suite d'actions, tel que nos ordinateurs le font, ce n'est pas pour autant qu'un ordinateur est intelligent. Il est une machine, un outil, aussi performant, qu'il soit, il ne reste qu'un outil qui applique ce que l'homme à voulu qu'il fasse, car c'est lui qui en a fixé les possibilités.
Celles-ci sont limitées par rapport au niveau de l'intelligence de son créateur, donc du niveau d¹intelligence du scientifique ou de son équipe. La machine n'est pas programmée pour avoir des doutes, pour se remettre en question, se poser des questions sur son origine, son avenir, s'étudier elle-même pour comprendre le monde qui l'entoure, sur son devenir, et quel est le sens de sa vie et que peut-elle faire pour évoluer... Elle n'a pas conscience d'elle-même et de ce qui peut exister au-delà. L'intelligence peut se simuler, la conscience pas. Et c'est cette conscience qui prouve qu'une âme réside dans un corps matériel.
Pour finir, vous voyez qu'une machine ou un robot, n¹est le résultat que d'une programmation, qui donne l'illusion d'intelligence, mais qui est très loin de ce qu'est la conscience de l'être. Donc n'allons pas déranger les esprits pour cela, car la plupart des réponses peuvent se faire sans leur aide, par le raisonnement et la logique, car la plupart des bases de raisonnement se trouvent dans le " Livre des Esprits ". Il y a donc impossibilité d¹après les lois de Dieu, de la logique et de l'évolution de l'être qu'un esprit réside dans un robot comme corps.
Et oui ! il n'y a que le règne humain sur cette terre qui a une conscience suffisamment développé pour se poser ces questions-là, sachons donc l'utiliser à bon escient !
Fraternellement,
Christophe

 

Demande de renseignements sur l'aura - L - 07/02/2004

 

Bonjour,
Je voudrais savoir si, en ayant éprouvé beaucoup de souffrances depuis l'enfance et jusqu'à aujourd'hui car je n'ai connu sécurité affective ou matérielle, (sans vouloir la jouer "les misérables") je suis reconnue depuis 3 ans handicapée car j'ai été foudroyée d'une dépression qui m'a conduite à des addictions destructives (alcool, drogues, cachets).
Par ailleurs en ayant subi des jalousies, malveillances et autres sentiments négatifs ,mon aura serait-elle abîmée ? Dans ce cas, pourriez-vous, je vous prie m'indiquer une personne honnête, car on a souvent abusé de ma faiblesse et mon ignorance étant d'origine berbère, la consultation de "marabouts" est répandue dans nos pratiques culturelles, mais ces derniers ne m'ont pas délivrés et, tendent à infantiliser les souffrants...
Je suis sous neuroleptiques et antidépresseurs depuis 8 ans, j'aimerais retrouver ma force d'entreprendre. Je me sens brisée, serait-ce un karma difficile et inexorable ? Serais-je habitée par des esprits du bas astral ? Qu'en pensez-vous ?
Merci infiniment.

Bonjour !
Je suis chargé de te répondre, si je ne suis pas clair, n'hésites pas à me le signaler !
L'aura n'est pas toi, mais le rayonnement de ton esprit. Tu ne peux donc en aucun cas l'abîmer, elle est le reflet de ce qui se passe en toi. Plutôt que de te soucier de cette aura, songes justement à te reprendre en main.
Si tu crains d'être accompagnée d'esprits qui te desservent, n'oublies pas qu'ils viennent par affinité ! Somme toute, tu peux demander à un groupe spirite de t'aider en priant, en te magnétisant, ce qui aidera certainement à les faire partir, et donc à reprendre pied pour commencer. Mais le principal moyen te permettant de t'en sortir à long terme, ce sera ta volonté de changer et d'avoir un comportement qui ne puisse en rien les intéresser. Ce qui signifie perdre tout mauvais penchant que tu pouvais avoir. Sinon tu risquerais de te retrouver rapidement face à un autre esprit qui t'ennuie au moins autant !
Tu as manifestement souffert, je te souhaite beaucoup de courage pour te changer.
Je me tiens à disposition, pour une réponse plus rapide...
Vincent.