Le magnétisme - Erik - 18/07/2005

 

Bonjour,
Tout d'abord, je tiens à vous remercier pour la réponse très complète que vous m'avez faite concernant mon dernier message "hypnose et spiritisme". Ma question aujourd'hui, porte sur le magnétisme. S'il peut être risqué de vouloir invoquer les esprits sans la supervision d'un spirite expérimenté, en est-il de même pour le magnétisme ? Allan Kardec, comme ses successeurs nous disent que cette faculté peut se développer par l'exercice. Cette façon de s'exercer est-elle similaire aux pratiques que l'on retrouve au japon pour le "ki", en Chine pour le "Chi" ou en Inde pour le "Prana"? Je veux dire, en utilisant des techniques respiratoires et de méditation? Ou bien procède t-on en spiritisme de façon plus "empirique" en ayant recours exclusivement à la prière, au désir de faire le bien (condition sine qua non, bien entendu) le tout appuyé par la prière ?
Je vous remercie par avance pour votre réponse et félicitations pour le travail que vous faites, notamment en mettant à notre disposition autant d'ouvrages que l'on peut télécharger gratuitement.

Bonjour Erik,
On ne peut véritablement aborder le magnétisme sans passer par la compréhension de ce que sont les fluides. Le fluide est somme toute un état quintessencié de la matière, une émanation du fluide universel, source de toute création. En fait, sur notre plan terrestre nous devons parler des fluides au pluriel, car chacun d’eux possède ses propriétés et c’est d’ailleurs par leurs effets que l'on peut les identifier, un peu comme le sont les odeurs. Certains vont agir sur les qualités morales et accentuer les effets liés à la haine, l’envie, la jalousie, l’orgueil, l’égoïsme, la violence ou alors, la bonté, la bienveillance, l’amour, la charité, la douceur. D’autres vont influer sur les qualités physiques. Ils seront excitants, calmants, pénétrants, irritants, toxiques, réparateurs, force de propulsion ou de répulsion.
Ce qu’il faut bien comprendre c’est que, pour un Esprit, le fluide est ce qui correspond à la matière pour un incarné. La volonté est pour lui ce que sont les outils aux hommes pour accomplir un travail. Étant nous-mêmes un Esprit incarné, nous pouvons aussi moduler, façonner, assembler, modifier, diriger cette matière spirituelle que sont les fluides. Notre périsprit est chargé avec les fluides environnants notre monde et plus précisément les lieux et ambiances que nous fréquentons. Il procède un peu comme une éponge. Mais le périsprit rayonne aussi en fonction de notre pensée, bonne ou mauvaise, une atmosphère fluidique qui lui correspond et qui, par la loi des affinités, va attirer à nous des Esprits du même ordre.
Tous les incarnés, comme les plantes et les végétaux, possèdent un fluide spécifique appelé fluide vital, qui est lié au corps physique tant que dure l’incarnation. Ce fluide peut être transmis d’une personne à une autre. C’est ce que font les magnétiseurs que l’on nomme également guérisseurs. Ils rechargent en fluide le périsprit de la personne souffrante, périsprit lié au corps physique. Mais ce fluide reste un fluide lourd et d’une pureté et donc puissance toute relative puisque c’est celui d’un incarné.
Le véritable magnétisme est celui que l’on pratique avec l’aide des Esprits bienveillants. Ce sont eux qui fournissent au médium le fluide approprié. Le médium n’est alors qu’un simple canal, canal nécessaire puisque lors de ce passage, le fluide spirituel ( celui que transmet l’Esprit) se charge en fluide vital ( celui du médium) pour pouvoir s’accommoder avec le périsprit de la personne souffrante. En effet, un Esprit qui n’a pas de corps physique, ne possède pas de fluide vital. Or pour interférer sur le périsprit qui est de nature semi-matérielle et semi-spirituelle, il est nécessaire d’introduire ce fluide vital, composant lié à la matière et pouvant interférer sur la matière. Tel est le principe même du magnétisme spirituel.
Bien entendu, le processus sera d’autant plus efficace que d’une part, la personne souffrante sera en position de demande fervente auprès de Dieu ou de son Guide et que d’autre part le médium saura aller chercher ces fluides auprès de son Guide ou d’un Esprit bienfaisant et reste le plus neutre possible pour ne pas interférer dans cette transmission fluidique.
Voyez-vous, Erik, comme vous le dit la Doctrine spirite, point n’est besoin de technique ni de rituel. Tout n’est qu’élévation de pensée, connaissance, compréhension des phénomènes, foi, volonté et prière. C’est ainsi que nos frères spirituels viennent à notre appel nous prêter main forte. La pratique et l’habitude nous aident à être de plus en plus sensibles à la quantité et la nature des fluides présents. Reste ensuite à comprendre et savoir les diriger à bon escient. C’est en ce sens qu’Allan KARDEC dit que cette pratique peut se développer par l’expérience. Quant à la pratique sans être expérimenté, il faut avoir du discernement et rester très prudent car magnétiser une personne ne peut parfois qu’aggraver son cas. Par exemple lorsqu’une personne est obsédée par un Esprit, magnétiser cette personne revient en fait à dynamiser l’Esprit perturbateur et l’on est alors bien loin du but que l’on s’était fixé.
Voilà Erik, j’espère avoir pu vous aider. Votre quête d’information vous fait avancer pas à pas sur ce chemin de Vérité. La compréhension est la clé de tout progrès. Mais cette clé n’a pas de serrure puisque Dieu accorde à chacun de nous la possibilité de se construire d’incarnations en incarnations. N’oubliez pas que votre Guide est à vos côtés. Tournez-vous vers lui chaque fois que vous avez besoin de son aide vous y verrez un sourire, celui d’un être qui vous aime par-dessus tout.
Avec toute mon amitié.
Maxence