Cancer - Kenny - 14/08/2012

 

Bonjour
chers amis, existe-t-il une médecine capable de guérir les cancers ?
Quelle aide le magnétisme peut-il apporter ?

Bonjour Kenny,
La médecine officielle, comme les médecines douces ou alternatives,guérissent certains cancers, mais pas tous... La guérison dépend de nombreux facteurs physiques comme la localisation du cancer, son état d'avancement au moment où il est découvert, etc. Mais elle dépend aussi (surtout?) de l'état d'esprit du malade et de ce qu'il est capable de mettre en œuvre pour se soigner. Une hygiène de vie beaucoup plus saine s'impose. D'une part, pour, éventuellement, ne pas continuer à renforcer la cause qui a engendré la maladie, d'autre part, pour permettre au corps de monopoliser ses propres forces pour aider à la guérison.
Le problème est trop complexe et dépend de trop de critères différents pour pouvoir répondre d'une manière générale. Souvenons-nous simplement qu'il est dit : "Aide-toi, le ciel t'aidera".
Si le malade ne travaille pas à sa régénération personnelle, aucune médecine ou technique ne pourra le soutenir jusqu'à la guérison. C'est le cas aussi pour le magnétisme.
Il apportera une aide appréciable à celui qui se prend en main, mais ne pourra rien faire pour celui qui n’œuvre pas à sa propre guérison et qui attend tout d'une aide extérieure sans se remettre en cause.
Pour plus d'informations sur le magnétisme tel qu'il se pratique dans notre centre spirite, je vous invite à aller lire, sur notre site, les dépliants "La séance d'aide spirituelle, ou quelques conseils avant d'être magnétisé" (pour les personnes présentes aux séances) et "L'envoi de fluides à distance, ou quelques conseils pour être magnétisé" (pour ceux qui ne peuvent se déplacer).
Fraternellement,
Audrey

 

Epuisement après la prière - Qat - 13/07/2012

 

Bonjour,
il m'arrive une chose embêtante. Depuis que j'ai renoué avec la prière au quotidien, je me sens épuisée, mais vraiment épuisée et endolorie. Je tombe de sommeil avant 21h et ne me réveille pas avant 7h ; Ca devrait suffir largement mais non. Je me lève fatiguée comme après une longue marche, et cela me demande de gros efforts pour ne pas passer ma journée dans un état second.
Pour vérifier, j'ai réduit la 'dose' de prières sur une journée et j'allais tout de suite mieux, je pétais la forme. Seulement il n'est pas question que je revienne à mon ancienne vie, je veux continuer ce que j'ai commencé.
Avez-vous déjà rencontré un tel cas ?

Bonjour,
Ce qu'il faudrait, ce serait orienter votre prière avant de vous coucher. C'est-à-dire vous endormir avec l'idée claire de ce que vous voulez faire durant la nuit, et le mieux bien sûr pour notre évolution est de prier avec ferveur de rejoindre notre guide et d'être aidé pour comprendre comment mener à bien nos épreuves.
Les activités de notre esprit la nuit peut nous épuiser, c'est pour cela que vous sentez ces effets au réveil. Cela ne vient pas du fait de prier, mais plutôt de comment faire pour aller au bon endroit lors du sommeil, et donc, de bien prier en quelque sorte. Mais cela n'est pas toujours facile, car la nuit, inconsciemment nous continuons nos occupations quotidiennes.
Courage ! Prier avant de s'endormir peut aussi nous permettre d'avoir une grande force pour la journée!
Fraternellement,
Sandra

 

Fin du monde - Audrey - 19/04/2012

 

Bonjour,
Cela fait peu de temps que j'ai decouvert votre site et je le trouve très interessant et très complet, étant novice en la matière il m'apprend beaucoup et j'ai le sentiment que cela m'aide dans ma vie et je vous en remercie ! Ma question peut vous paraitre idiote mais c'est un sujet qui me tracasse depuis quelques temps et je ressent le besoin de vous en parler.
Voilà, on nous parle de Fin du Monde pour la fin de l'année 2012 qu'en pensez-vous ?
Si cela est possible Dieu nous enverrait-il pas des signes pour nous prevenir et nous y preparer ?
Il y aurait dans ce cas des milliards d'esprits qui se retrouveraient sans corps à habiter ?
Merci de m'eclairer un peu.

Bonjour Audrey,
De tous temps, les hommes ont redouté d'avoir à vivre une fin du monde, sentiment qui se trouvait amplifié, à certaines époques, pour des raisons astrologiques, numérologiques, culturelles, superstitieuses ou autres.
Vous vous souvenez certainement du passage de l'an 2000 et de tous ces prophètes qui nous annonçaient, "preuves" à l'appui, qu'il était absolument impossible de passer ce cap...
Gageons que, dès 2013, une nouvelle date de fin du monde émergera pour continuer à nourrir cette crainte qui semble nécessaire à quelques-uns.
Il est vrai que, si elle nous permet d'entreprendre ce qu'il faut pour hâter notre avancement individuel ou collectif, de réfléchir et travailler sur la Terre et les lois de la nature, sur les besoins de l'homme et leurs dérives, cette crainte peut devenir un moteur et, par là même, être salutaire à certains.
Nous pouvons tous, quels que soient notre âge, notre état de santé ou notre condition, avoir à nous désincarner subitement, même avant une potentielle fin du monde, mais cette idée, bien qu'elle soit absolument légitime et concrète, tout à fait plausible, ne suffit peut-être pas à nous pousser à nous améliorer rapidement.
La différence n'est que dans le très grand nombre d'âmes qui se désincarneraient en même temps mais, pour reprendre votre expression, "les milliards d'Esprits qui se retrouveraient sans corps à habiter" pourraient toujours poursuivre leur évolution ailleurs car la Terre est loin d'être l'unique foyer d'amélioration spirituelle.
Fraternellement,
André

 

Affaire du tueur de toulouse - Isa - 25/03/2012

 

Bonjour,
je suis spirite (débutante) et j'ai besoin d'être éclairée concernant l'exécution de ses 7 personnes dont 3 enfants. Est-ce que ces esprits réincarnés dans le corps de ces 7 victimes avaient choisis cette fin terrestre ? Leur assassin n'avait sans doute pas pardonner à ses victimes ? Il y a je pense une relation avec leur vie antérieure ?
Je vous remercie pour votre dévouement à éclairer notre conscience.

Bonjour Isa,
Votre question soulève le problème essentiel de ce qui est déterminé par avance ou non, autrement dit, il nous interroge sur ce que nous pouvons comprendre de l'interaction entre fatalité et libre-arbitre.
Dans un premier temps, voyons si l'acte du tueur est écrit par avance, irrévocablement déterminé, ou s'il a succombé à l'épreuve d'une tentation, un risque majeur choisi par lui en s'incarnant.
Prenons le Livre des Esprits d'Allan Kardec.
Question 861 : "L'homme qui commet un meurtre sait-il , en choisissant son existence, qu'il deviendra assassin ?"
Réponse : "Non ; il sait que, choisissant une vie de lutte, il y a chance pour lui de tuer un de ses semblables, mais il ignore s'il le fera, car il y a presque toujours en lui délibération avant de commettre le crime ; or celui qui délibère sur une chose est toujours libre de la faire ou de ne pas la faire. Si l'Esprit savait d'avance que, comme homme, il doit commettre un meurtre, c'est qu'il y serait prédestiné. Sachez donc qu'il n'y a personne de prédestiné au crime et que tout crime ou tout acte quelconque est toujours le fait de la volonté et du libre-arbitre.
Au reste, vous confondez toujours deux choses bien distinctes : les évènements matériels de la vie et les actes de la vie morale. S'il y a fatalité quelquefois, c'est dans les évènements matériels dont la cause est en dehors de vous et qui sont indépendants de votre volonté. Quant aux actes de la vie morale, ils émanent toujours de l'homme même, qui a toujours par conséquent la liberté du choix : pour ces actes il n'y a donc jamais fatalité."
Nous vous invitons à vous reporter aussi à la question 872, relative au mobile des actions de l'homme, trop longue pour être reportée dans son intégralité ici, mais dont nous extrayons le passage suivant :
" La question du libre arbitre peut se résumer ainsi : l'homme n'est point fatalement conduit au mal, les actes qu'il accomplit ne sont point écrits d'avance, les crimes qu'il commet ne sont point le fait d'un arrêt du destin. Il peut, comme épreuve et comme expiation, choisir une existence où il aura les entraînements du crime, soit par le milieu où il se trouve placé, soit par des circonstances qui surviennent, mais il est toujours libre d'agir ou de ne pas agir. Ainsi, le libre arbitre existe à l'état d'Esprit dans le choix de l'existence et des épreuves et, à l'état corporel, dans la faculté de céder ou de résister aux entraînements auxquels rre et doivent faire face au chagrin d'une mort brutale et violente, qui peut paraitre très injuste, particulièrement si l'on n'a pas la foi.
Que dire aussi des enfants qui ont assisté à ces scènes, qui ont eu une peur panique justifiée, en voyant leurs petits camarades s'écrouler, mais qui sont restés et doivent, à présent, vivre avec le souvenir de ces images terrifiantes ?
C'est pour toutes ces personnes que nous devons prier aujourd'hui, pour les aider à surmonter leur épreuve avec courage et résignation et retrouver, aussi vite que possible, la paix de l'esprit, l'espérance en des temps meilleurs et la foi en la justice divine.
Fraternellement,
Hélène

 

Nosso Lar - Kenny - 25/02/2012

 

Bonjour,
j'ai d'abord vu le film Nosso Lar avant de lire le livre. J'ai trouvé qu'il était bien fait (le film)tant il doit être difficile de représenter le monde des Esprits ; j'ai donc pensé qu'il était acceptable d'y trouver des symboles matériels (maisons, moyens de déplacement, personnages physiques...)
Mais je dois dire que je suis très étonné (et même déçu) de retrouver la même chose dans le livre, ces mêmes représentations matérielles dans un monde spirituel (ravitaillement en nourriture, en vêtements, quasi révolution concernant l'organisation de la société... et surtout des personnages en chair et en os ?)
La vie y est comparable à celle que nous connaissons sur Terre, en beaucoup mieux, bien entendu, mais comment peut-on imaginer avoir un corps comme le nôtre, sans passer par la naissance ?
On meurt, le corps disparaît, et on retrouve le même directement ? Le périsprit a certes la forme de notre corps terrestre mais l'auteur n'en dit mot.
Je me demande si Chico Xavier n'y a pas mis beaucoup de lui-même.
Merci de m'éclairer. Pensées fraternelles.

Bonjour Kenny,
Le film Nosso Lar a été fait à partir du livre du même nom et il a su lui rester assez fidèle.
On est effectivement assez souvent surpris d'y retrouver une vie très proche de la notre sur Terre, mais il ne faut pas oublier que Nosso Lar est un lieu encore peu élevé sur l'échelle des mondes célestes.
Il est donc normal d'y retrouver toutes nos habitudes avec juste un peu plus de "spiritualité" (télépathie, envoi de fluides, actions de la prière, etc.).
Lorsque l'on meurt, on n'acquiert pas d'un coup la science, la sagesse ou la moralité qui nous ont fait défaut jusqu'alors.
L'évolution se fait pas à pas, en passant d'un monde à un autre, mais il faut respecter chaque étape.
Notre périsprit reste une enveloppe semi-matérielle et il garde la forme de sa dernière incarnation même si cette enveloppe n'a plus la même importance car elle est moins matérielle.
Cette apparence vous permettra au moins de reconnaître ceux qui viendront vous accueillir, quand votre heure de partir sera venue, et de vous faire reconnaître à votre tour, plus tard, par ceux qui vous rejoindront. Notez que Chico Xavier a écrit ce livre en 1944.
Un tel ouvrage était donc très avant-gardiste pour l'époque.
Si ce récit vous a gêné, par son aspect trop proche de vous, n'en retenez que l'essentiel, c'est à dire l'importance de la loi de cause à effet et ses répercussions possibles à long terme sur nos vies.
Fraternellement,
Edwige

 

Religion - Magali - 20/01/2012

 

Bonjour,
je suis mère de trois enfants, et je m’intéresse fortement à la doctrine spirite depuis quelques temps. La lecture de certains ouvrages dont le livre des Esprits d'Allan Kardec m'ont ébloui, et m'ont progressivement ramené vers les écritures et Jésus Christ, moi qui était athée, il y a encore un an. J'éprouve aujourd'hui le désir de partager en famille mes croyances, et de me rendre dans un lieu ou il serait possible de prier et d'étudier avec mes enfants.
Oui... mais seulement, je n'ai trouvé aucun lieu qui correspondà cela. Le centre spirite est interdit au mineur (ce qui est logique et compréhensible), et pourtant, c'est bien cette philosophie dont je me sens la plus proche, et je n'ai trouvé aucun mouvement qui réunisse une croyance en Dieu et au message de Jésus, ainsi qu'une croyance aux Esprits et à la réincarnation.
Il y a bien certains mouvements new-age comme le channeling, mais, je me sens plus proche de la doctrine spirite, car moins éparpillée. Ne voyant pas de solution, j'ai pris contact avec le pasteur protestant proche de mon lieu de vie, car c'est l'église protestante qui m'a semblé la plus ouverte parmi les églises chrétiennes, et je lui ai expliqué ma recherche. Il m'a répondu que même si pour l'église protestante l'idée de la réincarnation n'était pas acceptée, la conception de Dieu était personnelle à chaque personne, et que donc, cela pouvait être possible d'avoir une conception personnelle.
Pensez-vous que se rendre au temple avec mes enfants, pour prier et étudier les écritures, et trouver des personnes avec qui partager cela, mais tout en sachant que certaines de mes croyances comme la réincarnation ne sont pas partagée est un bon compromis ?
Et sinon, quelle solution trouver ?
Merci d'avance pour votre réponse, et merci pour ce travail que vous effectuez

Bonjour
La prière est une invocation ; par elle on se met en rapport de pensée avec l'être auquel on s'adresse. La prière représente l'effort de l'homme pour communier avec l’invisible.
Loin de consister en une simple récitation de formules, la vraie prière représente un état mystique où la conscience s'absorbe en Dieu. Cet état n'est pas de nature intellectuelle. Aussi reste-t-il inaccessible autant qu'incompréhensible aux savants. De même que le sens du beau et de l'amour, il ne demande aucune connaissance livresque. Les simples sentent Dieu aussi naturellement que la chaleur du soleil ou le parfum d'une fleur.
On peut prier partout. Dans la rue, au boulot, à l'école, chez soi.... Peu importe le lieu, c'est l'appel fervant du coeur qui porte votre message d'amour. Mais on prie mieux quand on a établi le calme en nous-mêmes. Le calme intérieur dépend à la fois de notre état organique et mental et du milieu dans lequel nous sommes plongés. La paix du corps et de l'Esprit est difficile à obtenir dans la confusion, le fracas et la dispersion.
L’essentiel n’est pas de beaucoup prier mais de bien prier. La puissance de la prière est dans la pensée ; elle ne tient ni aux paroles, ni au lieu, ni au moment où on la fait. La prière du cœur se fait avec foi, ferveur et sincérité. L’intention est tout.
Par la prière on peut louer, demander ou remercier. On prie pour demander de l’aide pour soi, pour attirer de bons Esprits. On prie pour faire du bien à autrui. On prie pour aimer Dieu, pour se rapprocher de Lui, pour communier avec Lui.
Prier en famille, par exemple une fois par semaine après le repas est un moment de partage et de communion, ensemble. Cela favorise l'union familiale.
Je vous conseille la lecture du dernier bulletin, numéro 47 de notre association concernant l'Evangile au foyer.
En souhaitant vous avoir aidé,
Fraternellement,
Céline

 

Les âmes de plus en plus nombreuses sur Terre nom - Jean-Luc - 13/01/2012

Bonjour,
l'âme évolue au fur et à mesure des vies successibles, pour atteindre différents degrés d'évolution. Si on parcourt le chemin de l'évolution du nombre d’humains sur la planète, nous étions 1 milliard en 1800, pour atteindre 7 milliards aujourd'hui, l'âme ne peut pas se multiplier.
N'est-elle pas unique et éternelle. Ma question est d'où viennent toutes ces âmes nouvelles qui doubleront certainement d'ici 60 ans ?

Bonjour Jean Luc,
Ces âmes nouvelles, comme vous dites, sont en fait issues, comme vous et moi, d'une longue évolution qui voit le principe vital prendre forme dans le monde minéral, suivi du monde végétal puis animal et enfin humain.
Il nous a donc fallu des milliers et des milliers d'années avant d'être ce que nous sommes aujourd'hui et, la Terre n'étant pas encore un monde très évolué, il nous en faudra peut-être encore autant avant d'approcher la perfection...
Aussi, vous comprendrez que les 7 milliards d'hommes peuplant la Terre ne sont qu'une part infime de toutes les âmes existantes, à différents degrés d'évolution, dans les différents mondes. Il y a énormément d'Esprits qui attendent, pour poursuivre leur évolution, un corps prêt à les accueillir.
Le "réservoir" d'âmes disponibles pour venir s'incarner sur terre est loin d'être vide...
Fraternellement,
Hélène

 

La prière - Louet - 10/01/2012

Bonjour,
meilleurs voeux à tous et merci pour votre bénévolat.
Question : Que disent les Esprits de la manière dont la prière doit être dite de préférence ? A haute voix ? A voix basse ? Ou en pensée ?

Bonjour,
La prière est une invocation ; par elle on se met en rapport de pensée avec l'être auquel on s'adresse. La prière représente l'effort de l'homme pour communier avec l’invisible, c'es un appel du coeur qui doit être fervent, qu'il soit fait à l'oral ou par la pensée.
Loin de consister en une simple récitation de formules, la vraie prière représente un état mystique où la conscience s'absorbe en Dieu. Cet état n'est pas de nature intellectuelle. Aussi reste-t-il inaccessible autant qu'incompréhensible aux savants. De même que le sens du beau et de l'amour, il ne demande aucune connaissance livresque. Les simples sentent Dieu aussi naturellement que la chaleur du soleil ou le parfum d'une fleur.
Fraternellement,
Audrey

 

Réincarnation - Kenny - 03/01/2012

 

Bonjour,
une question me taraude. Des Esprits nous communiquent leur identité, nous donnent quelques détails sur leur vie... Le spiritisme se définissant comme une science, faut-il vérifier leurs dires en faisant systématiquement des recherches aux archives municipales ou autres ?
Je sais que cette démarche n'est pas très spirituelle mais y ayant tout de même déjà recouru, nous nous sommes aperçus que certaines infos reçues ne correspondaient pas à la réalité. Pour vous donner un exemple, Edwige Angarain nous a dit être décédée à Nanterre en 1847, les archives de la ville n'en trouvent aucune trace. Esprit farceur... ?
Nous sommes perplexes. En ce qui vous concerne, avez-vous des exemples de témoignages d'Esprits dont vous ne connaissiez absolument rien et qui ont été confirméss par des vérifications ?
Merci d'avance pour votre aide

Bonjour Kenny,
Les Esprits peuvent effectivement se jouer de vous en vous donnant des informations fausses, afin de s'amuser ponctuellement. D'autres sont plus tenaces et peuvent vous amener à l'obsession.
Vous l'avez compris, la communication avec les Esprits n'est pas à prendre à la légère, en fait, le spiritisme nous explique que c'est tout le contraire d'un simple dialogue. Le spiritisme est une science, car elle se base sur des faits réels mais c'est aussi une philosophie. On dit du spiritisme qu'il a une nature triple car il comprend aussi une dimension "religieuse" dans le sens de la croyance en Dieu et en l’immortalité de l’âme.
Pour répondre à votre question, il n’est pas utile de vérifier à chaque fois ce que vous dira un Esprit ou un autre, ce qui le serait plutôt c’est de vous demander quelle est l’utilité pour vous d’avoir ces informations ? Le spiritisme donne des réponses pour se comprendre et comprendre les autres avec qui nous vivons, notre famille, nos amis ; il nous éclaire aussi sur les épreuves que nous aurons dans cette incarnation, et il nous donne le soutien de notre guide et de nos Esprits familiers en nous expliquant les bienfaits de la prière qui les appelle. Lors des réunions spirites que nous organisons bénévolement au sein de notre association, les Esprits apportent de nombreuses informations permettant de justifier leur identité auprès des personnes qui viennent demander de leurs nouvelles. Elles décrivent parfois une pièce de leur maison, un objet qu’elles aimaient ou non… Mais le but est de soutenir ceux qui souffrent d’un départ terrestre, et d’aider mutuellement l’Esprit et l’incarné, avec charité.
Fraternellement,
Céline

 

Prière - Brigitte - 01/01/2012

 

Bonjour,
je voudrais savoir à quoi sert la prière. Je prie mais je ne constate pas d'effets, peut-être que je ne comprends très bien son sens.
Merci de m'éclairer.

Bonjour,
La prière véhicule une ou plusieurs pensées : le spiritisme fait comprendre l'action de la prière en expliquant le mode de transmission de la pensée, soit que l'être prié vienne à notre appel, soit que notre pensée lui parvienne.
Pour se rendre compte de ce qui se passe en cette circonstance, il faut se représenter tous les êtres incarnés et désincarnés plongés dans le fluide universel qui occupe l'espace, comme ici-bas nous le sommes dans l'atmosphère. Ce fluide reçoit une impulsion de la volonté ; c'est le véhicule de la pensée, comme l'air est le véhicule du son, avec cette différence que les vibrations de l'air sont circonscrites, tandis que celles du fluide universel s'étendent à l'infini. Lors donc que la pensée est dirigée vers un être quelconque, sur la terre ou dans l'espace, d'incarné à désincarné, ou de désincarné à incarné, un courant fluidique s'établit de l'un à l'autre, transmettant la pensée, comme l'air transmet le son.
Elle rend l’homme meilleur. La prière agit sur l'esprit et sur le corps. Elle donne de la force. Il est facile de connaître dans une certaine mesure, son intensité : la manière dont vit celui qui prie peut nous éclairer sur la qualité des invocations qu'il envoie à Dieu.
La prière nous permet d’être assistée par de bons Esprits et de compter sur eux pour nous épauler dans nos épreuves. Ils viennent nous soutenir dans nos bonnes résolutions, et nous inspirer de bonnes pensées ; on acquiert ainsi la force morale nécessaire pour vaincre les difficultés et rentrer dans le droit chemin dont on s’est écarté.
La prière nous éclaire sur nos fautes par son dialogue intérieur et cette recherche du perfectionnement.
Elle lie les hommes entre eux par cette chaîne de solidarité qu’est la pensée.
Elle fortifie notre confiance en Dieu et nous rend plus humbles.
Fraternellement,
Claire

 

Oui-jà - Kenny - 18/11/2011

 

Bonjour,
le oui-ja n'a pas très bonne presse chez vous, ça n'est pas le cas dans d'autres groupes spirites. Il n'attire selon vous que des Esprits du bas astral.
Puis-je en savoir plus ? merci bien.

Bonjour,
Le moyen de communication par la planche de oui-ja est un outil grossier pour les Esprits avancés, qui trouvent bien d'autres moyens de se communiquer à nous, au quotidien. De plus, ils demandent une grande quantité de fluides. Je pense notamment à votre guide ou à des proches décédés qui peuvent répondre à vos appels par la prière fervente. Il n'est pas question de diaboliser cet outil mais plutôt de prendre conscience de ce qu'est la médiumnité et qu'elle a pour but de comprendre ces relations entre nos deux mondes.
Les invocations relatives à des questions futiles ou d'intéret personnel ne sollicitent pas les Esprits des sphéres supérieures. La communication avec les Esprits n'est pas un jeu ou un passe temps et demande à l'inverse une étude sérieuse.
Fraternellement,
Céline

 

La création - Claude - 11/09/2011

 

Bonjour à tous.
Je reviens une nouvelle fois vers vous pour trouver des réponses à ma recherche de vérité. Nous allons ensemble si vous le voulez bien nous placer dans un contexte bien précis. Imaginons que nous sommes réunis, tous ensemble, au milieu de rien, le néant, pas la moindre énergie autour de nous, pas la moindre particule, pas la moindre force vitale, pas la moindre trace d'une intelligence quelconque, pas la moindre lumière, etc.
Nous sommes au milieu du néant, en simple observateur, dans un temps passé indéfini et infini, avant la création ça c'est très important. Nous pouvons tout voir, entendre, ressentir mais il n' y a absolument rien. Puis soudain devant nos yeux ébahis il y a le créateur qui commence son oeuvre.
La matière premiere apparait, le fluide vitale nait, une énergie intelligente pointe le bout de son nez. La création débute grâce au pouvoir du créateur. Tout prend forme, tout s'anime, tout prend vie.
Nous sommes les spectateurs heureux d'être aux premières loges et de découvrir le miracle de la création. J'espère que jusque là vous me suivez. Maintenant il y a un petit détail qui me chiffonne et que j'aimerai bien élucider. Je vous rapelle qu'au début de cette aventure nous étions tous au milieu du néant. La création n'avait pas débuté. Le vide total.
Puis le créateur à débuté son oeuvre...
Alors je pose ma question : il sort d'ou ce créateur ? Alors les puristes de toutes les confessions de toutes les doctrines me diront il est infini. Ok mais cela ne colle pas et ce n'est pas logique. Avant la création il n'y avait rien et c'était aussi l'infini. Puis il y a eu un commencement.
Il y a un truc qui nous échappe. Nous sommes au milieu de rien, tout autour de nous n'est que vide et néant puis soudain un créateur apparait. A ce niveau là je bloque.
D'autres me diront que nous ne sommes pas aptes à comprendre ou pas prét à savoir. Belle manière de botter en touche quand on ne peut, ou ne veut pas répondre à une question. Qu'il y ait un créateur ok. Qu'il y ait une création ok.
Mais ce créateur pour moi et pour l'instant avec le peu que je puisse savoir ou comprendre, il a forcément un commencement.
Et si c'est le cas beaucoup de philosophies, de doctrines, de religions, de spiritualités, nous présenteraient alors une image faussée du commencement. Ne vous méprennez pas sur ce message. Je ne souhaite nuire à personne.
J'ai une question sans réponse et personne ne m'a encore éclairé et convaincu de par ses explications.
Je cherche tout simplement à savoir. Merci de m'avoir lu jusqu'au bout.

Bonjour Claude,
Vous le dites vous-même : "il y a un truc qui nous échappe".
La notion d'éternité est difficile à concevoir car nous avons pour habitude de tout voir avec un début et une fin.
D'autres notions, comme l'infiniment petit ou l'infiniment grand, sont aussi difficiles à concevoir.
Pourtant, les avancées de la science nous permettent de repousser toujours plus loin les limites que nous avions mis à nos pensées, donnant à notre Terre la taille d'un grain de poussière dans l'Univers et, à notre corps, la taille d'un univers pour les atomes qui le constituent.
Et lorsque l'on songe, même et surtout en prenant en compte ces deux extrêmes, comme tout est bien conçu, pensé, élaboré pour que tout s'harmonise et s'équilibre, cela ne peut que générer un grand respect.
Pensez simplement au corps humain et à tous ses différents systèmes de nutrition, de reproduction, de défense ou autre.
Pensez à la nature qui nos environne avec le monde minéral, végétal, animal et leurs interactions et cela vous aidera à vous sentir un peu plus humble face à la grandeur de notre Créateur.
Ne dit-on pas que l'on reconnait l'ouvrier à ses œuvres ?
Alors, même s'il vous est difficile de l'admettre, il faut savoir reconnaître, comme Allan Kardec le dit dans le 1er chapitre du Livre des Esprits, que nous ne pouvons pas tout comprendre de la nature intime de Dieu, qu'il nous manque les sens nécessaires pour cela, car nous sommes encore beaucoup trop empêtrés dans la matière d'une planète qui n'est pas très élevée.
Contentons nous d'admettre humblement que l'on ne peut pas tout comprendre aujourd'hui et, en attendant, admirons tout ce qui nous est donné d'analyser autour de nous qui nous permet d'entrevoir la grandeur d'une intelligence qui nous est très nettement supérieure et qui est celle de Dieu...
Fraternellement,
Hélène

 

Réincarnation d'Adolph Hitler - Evrard - 19/03/2011

Bonjour,
lorsqu'on se réincarne, on "paye" ou subit la conséquence du mal qu'on a fait dans une vie précédente. Hitler a fait tuer plusieurs millions de personnes,
en quoi pourrait-il se réincarner pour expier le mal qu'il a fait ?

Bonjour,
Comme tout le monde, Hitler paiera le prix de ses actes. Toutefois, Dieu est bon et charitable et saura lui proposer des épreuves pour expier ses fautes.
Néanmoins, malgrès l'immensité des crimes commis par Hitler, seul Dieu est maître des épreuves qu'il endurera. Et comme Dieu est généreux, il ne lui proposera pas une vie insurmontable qu'il risque d'écourter (par le suicide).
Au fil de ses vies futures, il devra avant tout apprendre à aider et aimer son prochain. Ainsi, le simple fait de se réincarner dans une famille en un enfant avec un léger handicap physique peut constituer déjà une épreuve difficile pour lui. Aventurez vous dans le problème de l'être et de sa destinée de Léon Denis pour en savoir plus.
Fraternellement,
Sylvie

 

 

Une demande de confirmation - Eric - 03/02/2011

 

Bonjour,
depuis longtemps, je vois autour des personnes, des végétaux et des objets une lumière blanchâtre transparente, j'ignore ce que c'est, j'ai pratiqué le oui-ja et la table tournante, je suis en train de commencer l'écriture automatique depuis une semaine, bon, le stylo ne bouge pas mais je sens une sensation dans la main comme si elle était entourée de coton mais cela ne serait tardé.
J'avais dit à mes grands-parents avant leur décès ( mon grand père depuis le 16 septembre 2005 et ma grand mère depuis le 22 mars 2010) qu'une vie existe l'autre côté, que le mode astral et le double du monde physique, sans construction, mais depuis ce laps de temps je n'ai pas de nouvelles, chez moi, j'entends craquer le bois même dans mon salon comme si quelqu'un s'asseyait, maintenant je ne cherche pas à savoir si je suis un médium ou pas, je cherche à communiquer avec mon guide et mes grands parents comment je pourrais savoir que c'est eux ?
Merci.

Bonjour Eric,
Il y a en chez les êtres vivants trois choses ; 1° l'âme ou Esprit, principe intelligent ; 2° le corps physique, enveloppe matérielle, dont il est temporairement revêtu pour se réincarner sur terre ; 3° le périsprit, enveloppe fluidique, semi-matérielle, servant de lien entre l'âme et le corps.
Les Esprits ne sont pas des êtres immatériels. Ils sont composés d’une âme et d’un corps semi-matériel, appelé périsprit. La matière qui compose ce corps est si subtile pour nous qu’il nous semble difficile de l’appréhender comme de la matière. C’est au moyen de ce corps que les Esprits peuvent se manifester dans le monde matériel
Selon le vocabulaire choisi, le périsprit est aussi appelé, «corps astral» ou «corps fluidique» pour le différencier du corps matériel. C’est ce que la bible appelle aussi le corps spirituel. Il n’est généralement pas visible à l'œil corporel. Cependant, des personnes plus sensibles que d’autres perçoivent très bien ce rayonnement fluidique.
Le périsprit se situe a l'intérieur du corps, il relie l'âme au corps physique. Lors de la mort, ce corps astral se détache du corps physique et permet a l'esprit de quitter sa prison de chair.
La lumière blanche que vous percevez autour des êtres humains, des animaux et des végétaux est une partie de leur corps astral composé de fluides qui dépassent du corps physique. Ce rayonnement qui entoure les corps terrestres est désigné dans notre langage scientifique sous le terme d’aura. L’aura fluidique entoure le corps physique, comme un halo, l’aura possède exactement la forme du corps physique autour duquel elle rayonne.
Tout ce qui est vivant possède cette aura fluidique, car ils ont une âme, donc un corps astral. Pour les objets c'est différent, le contact d’un être vivant avec n’importe quel objet, laisse sur cet objet comme une empreinte fluidique diffusée par cet être.
Je vous déconseille fortement de pratiquer la médiumnité seul et je vous conseillerai d’arrêter l’écriture et le oui-ja dès maintenant, car une pratique non contrôler peut vous conduire à l’obsession et des esprits mal intentionnés pourraient perturbés votre vie quotidienne et les désagréments que cela implique. Cette communication pourrait très bien être le fruit d’esprits inférieurs. Dès que vous ressentez un besoin impérieux d’écrire, priez, demandez l’aide de votre Guide. Vous avez de la médiumnité mais nous sommes tous médiums mais à des degrés différents, pour certaines personnes la médiumnité restera «en sommeil» dans cette vie malgré toute la volonté du monde mais pourra se réveillée dans la prochaine incarnation bien que les prémices de celle-ci puissent apparaître dans la présente incarnation.
Peut-être existe-il un centre spirite près de chez vous, qui pourrait vous initier sans danger à la médiumnité ? Je reste à votre écoute,
Fraternellement,
Virginie

 

Remerciements - Romain - 26/01/2011

 

Bonjour,
je souhaite vous adresser ce message pour vous remercier. Pour vous remercier, avec la plus profonde sincérité, pour tout le travail que vous faîtes, pour la mise en ligne des ouvrages traitant du spiritisme (prouvant la gratuité de l'enseignement spirite, confirmant par là ses valeurs et sa grande accessibilité), je vous remercie aussi d'être les précurseurs en ce siècle du spiritisme, car j'imagine très bien à quel point cela n'est pas facile. Votre désintéressement et votre dévouement, transparaissent à travers les réponses que vous donnez sur l'Agora, et elles sont pour moi un exemple et une cause de réjouissance car je vois à quel point les enseignements spirites portent leurs fruits.
Et que bien loin de prêcher et de moraliser, vous montrez l'exemple. Vous êtes une source d'inspiration. Lorsque j'ai découvert les ouvrages d'Allan Kardec, j'ai été profondément ébranlé, parce que pour la première fois de ma vie, j'ai su que je me trouvais en face de la vérité, tout était en parfaite conformité avec les paroles du Christ. Une conformité parfaite que je n'avais pas retrouvé (sur bien des points) dans la religion dans laquelle on m'avait élevé, le catholicisme.
Cela s'est véritablement imposé à moi, lorsque j'ai lu les œuvres d'Allan Kardec. J'ai été choqué par la clarté, par la justesse, la force et la vraisemblance de ces paroles et les réponses des esprits sont remarquables par leur sagesse, leur amour, leur cohérence, et leurs vérités. Je passe du temps, chaque jour à m'instruire sur tous les ouvrages spirites que vous avez mis en ligne, et l'un d'eux a particulièrement attiré mon attention par sa relecture de la Bible. C'est ici l'ouvrage de Johannes Greber, "La communication avec le monde spirituel" que j'évoque.
La Bible a prit pour moi tout son sens, loin des interprétations catholiques que l'on m'avait apprit qui m'apparaissaient contradictoires, voir même incohérentes, s'éloignant quelques fois du message apporté par le Christ. Donc merci encore pour la mise en ligne de tous ces ouvrages.
J'insisterais à nouveau, peut-être une fois de trop sur le fait que le spiritisme m'a totalement éclairé (je vais passer pour un illuminé mais tant pis !).Le spiritisme n'a pas fait que m'éclairer, il change profondément mon comportement, je me sens depuis aidé car je me tourne vers les esprits qui m'entourent et bien souvent, je ressens comme un bien-être inexplicable ou presque, puisque je sais à présent que ce sont eux qui m'encouragent dans cette voie.
Il ne se passe pas une journée sans que je ressente leurs présences, et qu'ils m'adressent des signes patents, pas une journée où je ne perçois leurs interventions pour m'encourager à suivre les paroles du Christ. Parfois et comme tout le monde j'imagine, le doute s'insinue et mon éducation, la société, mes mauvais penchants tentent de remettre en cause cela, je me tourne par la prière vers les Esprits qui m'entourent et à chaque fois, je reçois une aide. Voilà, en vous adressant ce message qui n'a aucune prétention, je souhaitais vous dire à quel point, vous faites du bien à beaucoup de gens, et que pour moi les enseignements que vous relayés me changent jour après jour en bien, et de là il m'était difficile de ne pas vous remercier. Je suis jeune, j'ai 19 ans, j'ai donc l'impression que de là tout n'est pas perdu, malgré la société, malgré les préjugés, malgré les détracteurs.
Car si moi j'ai pu être ébranlé par ces ouvrages alors d'autres jeunes peuvent l'être (et le sont certainement, mais je n'ai pas le plaisir d'en connaître), si seulement ils prenaient le temps de les lire en se débarrassant des préjugés, le spiritisme ferait comme il me fait : des merveilles.
Donc je suis de tout cœur avec vous et je vous soutiens profondément.
Je compte rejoindre d'ailleurs un centre spirite pour participer activement à sa cause, car je vois à quel point il est important de diffuser et d'apprendre la philosophie spirite. Merci pour tout ce que vous faites.

Bonjour Romain,
Vous nous dites avoir trouvé un grand réconfort dans le spiritisme. Nous ne pouvons que vous encourager à poursuivre dans cette voie en essayant, effectivement, de vous rapprocher d'un centre spirite. Nous ne savons pas où vous habitez mais vous avez dû voir, sur notre site, les coordonnées des différents groupes spirites existants. N'hésitez pas à nous demander conseil... Mais sachez que, même si le trajet peut vous paraître un peu long, vous verrez rapidement qu'il vaut la peine d'être parcouru de temps en temps car vous en ressortirez, normalement, apaisé, ressourcé, instruit et enrichi des échanges partagés avec ceux qui vivent des préoccupations proches des vôtres... L'ouvrage de Johannes Greber est particulièrement intéressant et il apporte des informations complémentaires au message du Christ souvent transformé.
Malgré vos 19 ans, votre plume laisse transparaître une belle maturité, très prometteuse pour la suite... Il n'est pas si fréquent d'avoir trouvé une doctrine morale aussi jeune, aussi j'espère sincèrement que vous aurez toujours à cœur de cheminer sur cette voie sans vous laisser influencer par de bas Esprits. Pour vous y aider, vous pouvez méditer sur ces paroles de Léon Denis : "L'oeuvre à réaliser par chacun de nous se résume en trois mots : savoir, croire, vouloir. C'est à dire, savoir que nous avons en nous des ressources incalculables, croire à l'efficacité de notre action sur les deux mondes de la matière et de l'Esprit, vouloir le bien en dirigeant nos pensées vers ce qui est beau et grand, en confirmant nos actions aux lois éternelles du travail, de la justice et de l'amour." Avec tous nos remerciements pour vos gentilles paroles et tout notre encouragement à poursuivre votre si belle route...
Fraternellement
Hélène

 

Assassinat - Bolivarine - 10/01/2011

Bonjour,
je voudrais savoir ce qu'il arrive dans l'au-delà aux personnes qui ont été assassinées et ce que nous pouvons faire ici-bas pour leur venir en aide ? J'ajoute que je ne suis pas médium.
Merci pour votre réponse.

Bonjour,
Lors de la séparation de l'âme et de l'Esprit, les sensations qui précèdent et suivent la mort sont infiniment variées et dépendent surtout du caractère, des mérites, de la hauteur morale de l'Esprit qui quitte la terre. La séparation est presque toujours lente, et le dégagement de l'âme s'opère graduellement. Il commence parfois longtemps avant la mort et n'est complet que lorsque les derniers liens fluidiques qui unissent le corps au périsprit (enveloppe fluidique servant de lien entre le corps et l'Esprit, appelé aussi «corps astral») sont rompus. Dans tous les cas, cependant, la séparation de l'âme et du corps est suivie d'un temps de trouble, En général, le dégagement de l'âme est moins pénible à la suite d'une longue maladie, celle-ci ayant pour effet de dénouer petit à petit les liens charnels. Les morts soudaines, violentes, produisent sur l'âme un trouble plus prolongé.
Ainsi lors d'un assassinat, le trouble sera plus long, le désincarné, qui n'a pas vu arriver sa dernière heure, n'a pas pu se préparer, il lui faudra prendre conscience de son état qu'une fois passé dans l'autre monde. La séparation peut alors prendre des années, le désincarné croit vivre encore, soumis aux mêmes habitudes, parfois aux mêmes sensations physiques que durant la vie. Le temps passe sans qu'il n'en prenne conscience. Mais la période de trouble variera de quelques jours à plusieurs années selon son avancement spirituel.
Etait-il matérialiste ? Plus la personne était attachée à ses biens matériels et aux plaisirs physiques, plus elle mettra de temps à se dégager, car les fluides terrestres l'imprégneront encore, elle ne voudra pas délaisser cette vie, pensant que le plus important reste sur terre, et que rien ne subsiste dans l'au-delà. Croyait-il a une vie après la mort ? Si la personne n'est pas croyante et ne s'est pas préoccupée de se poser les questions de ce qu'il pouvait se passer après la mort , alors son cheminement spirituel commencera qu'au moment de sa mort, il lui faudra se poser les questions une fois passer dans le monde invisible pour comprendre ce qu'il lui arrive et où il se trouve, ce qui retardera sa prise de conscience.
Que vous soyez médium ou non, le meilleure moyen de venir en aide à un désincarné est la prière. Vos prières ne resteront pas vaines, elles aideront le désincarné à prendre conscience de son état. Vos prières ne doivent pas être imprégnées par la douleur qu'est celle de perdre un être cher. Les larmes de tristesse et de désolation, sont comme des amants, qui ralentiront le passage de l'être aimé dans l'autre monde, votre désespoir le retiendra sur terre. Vos prières doivent être un message d'espoir, priez pour que son âme et son cœur s'ouvre au nouveau monde qui lui est offert, demandez à ce que son guide et d'autres esprits supérieurs lui viennent en aide.
Ayez toujours une bonne pensée pour lui, le poussant à pardonner, car il est probable qu' il souhaite rester pour se venger. mais sa haine ne fera qu'alimenter sa propre douleur, il se trouvera prisonnier des fluides terrestres, et ne s'élèvera jamais. Aucun crime ne reste impuni aux yeux de Dieu, il doit laisser la justice divine s'exercer et ne pas faire justice lui-même. Ce qui compte n'est pas ce que va devenir l'assassin, seul compte son propre avancement, son bonheur, Car plus vite il sortira de cette haine aveuglante, et de ce trouble prolongé et plus vite il retrouvera ses amis d'autrefois, et sa famille venu l'accueillir dans ce nouveau monde, il pourra ainsi les voir, les reconnaître et partir avec eux vers des destinées meilleures.
Je reste à votre écoute. Vous pouvez prendre aussi comme exemple le film de Peter Jackson, Lovely bones où vous avez l'exemple d'une jeune fille assassinée et qui met des années à accepter la situation.
Fraternellement,
Virginie

 

 

Effet d'un organe greffé, le coeur sur le receveur - Pierre - 07/01/2011

Mon fils m'indique qu'une émission diffusée dans la semaine du 3 janvier sur le Canal Historia rapportait que des personnes ayant reçu un nouveau coeur (greffe de coeur provenant d'une personne décédée) avait adopté par la suite des goûts ou des comportements qu'elles n'avaient pas auparavant et qui provenaient vraisemblablement des donneurs.
L'émission donne comme exemple une personne très sédentaire qui travaillait dans un restaurant et qui après avoir reçu le coeur d'un joueur professionnel, s'est mise à faire du sport, à prendre soin de son physique et à aller régulièrement au gym. Une femme qui ne buvait pas et qui évitait les fast food, après avoir reçu le coeur d'un jeune homme, s'est mise à développer un goût pour la bière et les ailes épicées.
Dans cette émission, les médecins tentaient d'expliquer la chose en émettant l'hypothèse que l'organe avait conservé une certaine mémoire de sa vie antérieure...
Pourrait-on croire que le périsprit et par le fait même l'esprit désincarné puissent demeurer attachés à l'organe greffé tant qu'il est maintenu en vie ou vivant dans le corps d'un autre ?
L'esprit désincarné établit-il un lien d'influence, de cohabitation avec l'esprit de la personne qui a reçu le greffon ?
Toute cette question concernant les dons d'organe ou les organes greffés ne se posait pas au temps d'Allan Kardec (pour qui j'ai beaucoup de respect d'ailleurs). Nos communications récentes apportent-elles des explications sur cette question.
Cette question est-elle d'un quelconque intérêt ? Un sincère Merci !

Bonjour Pierre,
Votre question est d'un grand intérêt et nous vous remercions de l'avoir posée.
Elle a le mérite de nous aider à réfléchir, au moins sur le plan des greffes, à l'adéquation entre spiritisme et vie moderne.
Selon le Livre des Esprits d'Allan Kardec, nous apprenons que l'âme se dégage graduellement du corps ; les liens qui unissent l'Esprit au corps se dénouent mais ne se brisent pas. Le dégagement du périsprit ne s'opère donc que graduellement et durant un temps très variable qui peut aller de quelques heures à plusieurs mois selon l'élévation morale de la personne décédée. "Il est rationnel de concevoir, en effet, que plus l'Esprit s'est identifié avec la matière, plus il a de peine à s'en séparer." (réponse à la question 155).
Le périsprit peut commencer le travail de dégagement avant même le décès, comme écrit en réponse à la question 156 :"Dans l'agonie, l'âme a déjà quelquefois quitté le corps : il n'y a plus que la vie organique. (...) Le corps est une machine que le cœur fait mouvoir ; il existe tant que le cœur fait circuler le sang dans les veines, et n'a pas besoin de l'âme pour cela."
Il me semble que, pour être greffé, le cœur doit être sain et viable, ce qui signifie qu'il doit plutôt provenir d'une personne décédée par accident et dont on maintient artificiellement la "pompe" en marche. Son périsprit est donc en plein effort de dégagement au moment où l'organe doit être prélevé.
Devons-nous en conclure que l'Esprit va avoir à subir la souffrance de cet acte chirurgical ? Cela ne serait pas conforme à la loi divine. En effet, donner ses organes est un acte charitable car c'est reconnaître que le corps n'est rien, qu'il va entrer en décomposition, mais qu'il peut, malgré tout, rendre la santé, améliorer la qualité de vie, voire rallonger la durée de vie d'une personne qui nous est totalement inconnue. Cet acte charitable mérite donc toute l'attention de nos guides qui vont aider au dégagement du périsprit pour que l'opération se passe sans douleur.
Une fois dégagé, l'Esprit peut-il continuer à s'identifier avec un morceau de son corps vivantle s’est retournée pour me regarder, je me suis précipitée pour anticiper, mais il était trop tard elle était déjà par terre, elle avait glissée sur une plaque de glace qui était sur le chemin et l'Esprit peut-il continuer à s'identifier avec un morceau de son corps vivant dans un autre ? Selon son avancement, son lien à la matière, cela reste possible mais ne concerne qu'une infime minorité des dons. La plupart du temps, le désir d'évoluer, qui est dans notre nature, nous pousse à sortir de l'enfer terrestre.
D'autre part, dans les rares cas où l'Esprit reste attaché à son organe, il n'aura toujours, sur le malade qui a reçu le don, qu'un pouvoir plus que limité, l'influence des Esprits se heurtant systématiquement à notre libre arbitre. Comme dans votre vie terrestre, un ami, même très proche, même très insistant, ne réussira pas à vous faire faire quelque chose qui n'est pas dans votre nature, ni conforme à vos valeurs.
Je n'ai pas vu l'émission dont vous a parlé votre fils, mais j'aurai tendance à penser qu'après une greffe de cœur (c'est le cas des 2 exemples que vous nous citez), nos valeurs, nos priorités peuvent se trouver grandement modifiées. Rien d'étonnant à ce que, réalisant la chance d'un sursis, on se tourne vers une hygiène de vie plus rigoureuse ou, inversement, que l'on s'accorde des plaisirs que l'on ne s'autorisait pas auparavant.
D'autre part, les personnes greffées ont-elles su qui étaient leurs donneurs ? Si le documentaire fait état de leur changement c'est qu'il y a eu information sur les donneurs et cela a pu aussi impressionner et donc favoriser des changements, sans que rien de "paranormal" n'intervienne. Il me semblait que les dons se devaient de rester anonymes, justement pour éviter des influences quelconques. N'oublions pas que, dans tout documentaire, les histoires racontées peuvent être vraies mais elles sont souvent exagérées de façon à impressionner le téléspectateur, surtout celui avide de surnaturel.
Continuez donc à garder un œil critique, à vous poser des questions, particulièrement dans ce domaine.
Et, si vous avez à vivre la situation de donneur ou receveur d'organe, n'oubliez pas que la prière, jointe au désintéressement et à la charité, vous aidera toujours à vivre sereinement les événements.
fraternellement,
Hélène

 

 

Spiritisme et vie antérieure - Sophie - 05/12/2010

 

Bonjour,
je n'ai jamais été totalement fermé à tout ce qui se rattache au spiritisme, mais j'y ai longtemps cru sans vraiment y croire. Jusqu'à il y a deux ans, où j'ai participé à une séance de spiritisme vraiment boulversante avec le père d'une amie.
Cela a complètement transformait ma vision des choses et cet homme m'a énormément aidé à me documenter. J'en ai alors parlé à ma famille et m'a mère m'a avoué qu'elle avait déjà été sujette à plusieurs "visions" dans notre ancienne maison (la soeur de mon père y décédée enfant et elle est persuadé de l'avoir "vue" à plusieurs reprises).
J'ai ensuite parlé de cette expérience à ma grand mère et elle m'a avoué qu'elle faisait du reiki à un stade avancé. Notre relation est alors devenue beaucoup plus fusionnelle et elle m'a appris énormément de choses.
Puis au fil des discussions nous en sommes arrivées à parler de vies antérieures. Elle m'a dit qu'elle avait réussi a entrevoir deux de ses vies antérieures grâce à ses signes reiki. Les résultats obtenus dont elle m'a parlé expliquent totalement certains dons et problèmes de vie actuelle. L'envie m'est alors venu de connaitre mes vies antérieures, mais je ne pratique pas le reiki et je n'ai pas envie de m'initier.
Comment pourrais-je donc prendre connaissance de mes vies antérieures ? On m'a parlé d'hypnose mais est-ce une bonne méthode ? Et est-ce une bonne idee de vouloir connaitre ses vies antérieures ?

Bonjour,
Nous sommes ce que nous avons vécu. Ce que nous avons vécu dans cette vie, mais par dessus tout, ce que nous avons déjà vécu dans d'autres vies antérieures.
Comprendre qui nous étions et ce que nous avons fait nous a donc été partiellement voilé pour construire cette vie nouvelle.
Dieu, dans son infini miséricorde a bien voulu nous masquer nos erreurs et nos peines, et nous offrir la possibilité d'accomplir le bien. Car c'est le seul moyen de réparer, de compléter ce à quoi nous avons participé. Se comprendre, se connaître, oui, cela est utile pour appréhender la vie et garder à l'esprit que nous sommes ici sur une terre de progrès nécessaires.
Toutes les réponses ne se trouvent pas dans ce que nous avons déjà vécu, ou dans ce que nous avons été, elles s'acquièrent surtout par la pratique de la bonté, de la charité, et d'une démarche spirituelle positive.
Dans ce mouvement, notre guide nous aide inlassablement à atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés dans cette courte existence terreste, tout en nous laissant le libre choix de nos actes. Il nous révèle, à mesure de notre compréhension, les éléments qui peuvent participer à notre évolution.
Fraternellement,
Céline

 

Faits étranges via la TV - Pascale - 17/11/2010

Bonjour,
pourriez-vous m'aider s'il vous plait ? En regardant la télévision hier soir le 14 novembre, un film parlait de foi. J' ai été étonnée et surprise, j'ai pris peur de voir qu'un homme en costume, mettait la caméra droite comme s'il voulait faire un discours ou me dire quelque chose.
La télévision se brouillait anormalement, les images sautaient.Une seconde foit un homme différent est venu. Juste avant ses faits, j'ai senti comme une présence, à deux reprises dans la maison.
J'ai compris trop tard, qu'on voulait me parler. Après cette aventure, j'ai sentie comme une grande paix, et la certitude de mon monde parallèle.
Est-ce possible que que les Esprits rentrent en contact avec moi via la TV ? Les visages de ces personnes étaient sereins..
Merci de m'aider. Bonne journée.

Bonjour Pascale,
Les Esprits peuvent se communiquer par le biais des moyens technologiques comme le téléphone, la télévision, etc.
Ils peuvent utiliser ce canal comme dans les cas de transcommunication.
Mais dans la quasi-totalité des cas, ces manifestations sont réalisables uniquement grâce aux fluides des personnes incarnées qui sont présentes, car pour pouvoir agir sur la matière, les esprits ont besoin d' un peu de matière, que de part leur nature ils ne gardent que substanciellement.
Ces manifestations peuvent être ponctuelles, montrant l'envie d'un ou plusieurs esprits inconnus de se communiquer à vous.
Je vous conseille dans vos prières d'adresser une pensée pour eux, et de demander à votre guide d'être proche de vous, de vous aider à comprendre au mieux s'il y a un message qui vous est adressé.
Votre guide est le référent de votre bien-être, il sera toujours auprès de vous pour vous conseiller et laisser faire ce genre de manifestations si cela est nécessaire à votre compréhension de l'au delà.
Fraternelles pensées,
Céline

 

 

Vie antérieure et impression de poids - Aurélie - 03/11/2010

 

Bonjour,
lorsque nous vivons cette vie terrestre avec un poids dont nous ne pouvons définir ni l'origine, ni la raison, une sensation de passé flou et que nous portons comme une valise ?
Comment ranger cette valise pour pouvoir vivre cette vie pleinement ?

Bonjour,
C'est justement l'enjeu de chacune de nos vies, arriver à surmonter les dettes que nous avons accumulées dans nos incarnations passées et faire de notre mieux dans cette vie pour ne pas en accumuler de nouvelles.
Ce qui vous aidera le mieux, c'est la prière, demander l'aide et les conseils de votre guide, le soutien de vos Esprits familiers et faites selon vos connaissances pour chaque circonstance dans votre vie.
Parfois, il faut se résigner et arriver à être heureux des possibilités qui nous sont offertes même si cette vie nous semble lourde à assumer.
Nous ne sommes jamais seuls et même dans les périodes les plus sombres, nous sommes entourés par des Esprits aimants et notre guide. Il faut toujours vous raccrocher à cette pensée et garder la foi ; avoir confiance que vous œuvrez pour votre amélioration.
Fraternellement,
Noémie