Voyageur vers le pacifique - Jim - 16/10/2010

 

Bonjour,
cela m'a demandé beaucoup d'années pour rechercher et avoir la certitude de la réincarnation. Beaucoup de voyages dans ma vie...
Je suis actuellement au Canada dans l'ouest, mais je suis également allé au Japon et dans les Iles, je parle le japonais, le tahitien et je suis fasciné par le pacifique ainsi que l'Amerique du sud, je parle espagnol et mes notions de portuguais sont faciles, je vais probablement me mettre au Mandarin. Je n'ai aucun problems avec toutes ces langues bien au contraire, je me plais à etre parmi les étrangers. C'est ainsi que je vis. Actuellement je parle anglais.
Pourquoi ? Mon associé est écossais ; pour le reste de cette vie, où vais-je finir ? Hawaii ? Canada ? Japon ?
Merci pour cette étude qui est probablement intéressante.

Bonjour,
Il est évident que vous avez un goût prononcé pour les voyages et qu'il est fort à parier que cela est inscrit en vous et vous vient de projets établis dans d'autres vies. Je vous engage à lire le livre : Le problème de l'être et de la destinée de Léon Denis qui pourra vous éclairer sur vos choix et votre destinée.
Bonne continuation.
Claire

 

Prélèvements d'organes post mortem - Michov - 23/07/2010

 

Bonjour,
sachant que les prélèvements d'organes ne peuvent se faire sur une personne décédée qu'au moment de la mort clinique, phase cruciale exclusivement appréciée par le corps médical, donc opération devant s'effectuer dans un temps très bref, soit quelques heures à peine après le dernier souffle, qu'en est-il de cet organe faisant encore partie du périsprit ? Qu'en adviendra-t-il de ce périsprit, en quelque sorte amputé d'un membre vital (coeur, rein ou autre organe...) dans ses incorporations futures ? Pourrait-on en expliquer partiellement les raisons de certaines anomalies physiques à la naissance ?
En conclusion, si je pense la même chose qu'une amie médium, disparue aujourd'hui, soit le fait d'accepter le prélèvement, de mon vivant, le plus petit organe sur mon corps au moment du décès, je risque fort d'en subir les conséquences lors d'une prochaine réincarnation.
Cet aspect de la question très anodin, voire absurde pour le cops médical matérialiste, me paraît peut- être encore plus important que l'acharnement thérapeutique débridé qui a cours de nos jours...

Bonjour,
Le périsprit ne sera pas amputé, c'est la volonté d’aider qui compte.
Dans le cas d'un don d'organe post mortem, le but est de permettre à une autre personne de vivre grâce à qui ne nous servira plus. C'est cela qui donne de la valeur de nos actions.
Durant cette opération, l'Esprit sera aidé par des Esprits supérieurs afin de dégager le fluide vital dans de meilleures conditions.
Voici un extrait d'une réponse déjà donnée sur l'agora, elle est juste et claire : la majorité des spirites approuvent le don d'organe. Humainement d'abord : entre une désincarnation probable et le prélèvement d'un organe vital qui peut prolonger une vie, la priorité doit aller vers la vie. Spirituellement enfin : le devoir de charité doit toujours conduire à faire pour son prochain tout ce qui est possible dans l'état où nous sommes. Jésus n'a-t-il pas dit ? : Ma vie, çe n'est pas vous qui la prenez, c'est moi qui la donne ; et n'est-il pas écrit dans l'évangile ? : Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu'on aime. Nul doute cependant que si le prélèvement est fait sur une personne à l'esprit "retord", elle mettra beaucoup de temps à accepter cela. Mais nous croyons que rien de ce qui se fait sur terre n'est perdu dans le ciel, et tôt ou tard, cet Esprit recueillera le fruit de son acte lorsque l'acceptation transmutera cet acte involontaire a priori en consentement volontaire à posteriori.
Fraternellement,
Claire

 

Le périsprit - Jonathan - 04/04/2010

 

Bonjour,
à quoi sert le périsprit ?

Bonjour,
Le mot périsprit a été crée par Allan Kardec, le codificateur de la doctrine spirite. Il parle de la constitution ternaire de l'Homme, avec l'existence du médiateur plastique entre le corps et l'âme : comme le germe d'un fruit est entouré du périsperme, de même l'Esprit proprement dit est environné d'une enveloppe, que, par comparaison, on peut appeler périsprit. (Le Livre des Esprits, livre II, chapitre premier, question 93).
Le périsprit ou corps fluidique est un des produits les plus importants du fluide cosmique ; c'est la condensation de ce fluide autour d'un foyer d'intelligence ou âme.
Le corps charnel a également son principe dans ce même fluide transformé et condensé en matière tangible ; dans le périsprit, la transformation moléculaire s'opère différemment, car le fluide conserve son impondérabilité et ses qualités éthérées. (La Genèse, chapitre XIV, item 7)
Fraternellement,
Catherine

 

Dons d'organes - Gabriel - 04/03/2010

 

Bonjour,
une personne de ma famille a reçu un organe de quelqu’un qui s’est suicidé. Pendant un certain temps, il s’est senti mal et a même nourri quelques idées suicidaires.
Peut-il être imprégné par les vibrations du donneur qui l’influencent ?

Bonjour,
Dans le principe, peut-être mais cette influence peut être rapidement surmontée au fur et à mesure que l'imprégnation se dissout, car l’organe n’est plus sous l’influence de son donneur.
Fraternellement,
René

 

Quelques pistes pour assumer - David - 14/02/2010

 

Bonjour,
tout d'abord merci pour votre site et pour vos éclairages sur divers sujets. Depuis quelques années, sans trop comprendre pourquoi au début, j'ai lu les différents ouvrages d’Allan Kardec. Ces derniers m'ont apporté un regard complètement différent sur la vie.
Toutefois, une question me préocupait, que faire de cette connaissance ? Aujourd'hui, je pense avoir compris le sens de cette somme de connaissances car depuis quelques temps, je peux soigner par magnétisme. Cependant, j'ai du mal à parler ouvertement de mes ressentis et je ressens souvent les douleurs de certaines personnes mais je n'ose pas proposer mes services par peur de choquer ou par peur du regard et du jugement des autres.
Seule une petite partie de mon entourage étant au courant de cette situation. Je me permets donc de vous solliciter pour avoir un avis sur la façon la plus pertinente d'assumer cette situation et de permettre de la mettre au service des autres. Dans certains cas, les ressentis peuvent parfois être relativement lourds physiquement comme par exemple hier, durant environ 1h de temps, je ressentais un souffle glacé dans mes mains et une sorte d'oppression.
Cela était-il lié aux personnes présentes dans la même pièce que moi ? Je ne le sais pas, mais ce fut un moment plutôt difficile pour moi car je sentais que j'avais quelque chose à faire pour évacuer ce ressenti mais je ne savais pas quoi.

Bonjour,
Si vous êtes au fait des lectures d'Allan Kardec, vous n'êtes pas sans savoir que Dieu nous dote à la naissance de capacités voire de "dons" à exploiter durant notre incarnation.
Il apparait que vous avez la possibilité de magnétiser soit de canaliser du fluide pour le redistribuer et aussi de percevoir les Esprits. En somme, vous disposez de capacités médiumnités acquises lors de vies antérieures dont vous avez repris conscience au fur et à mesure de vos lectures. Néanmoins, comme beaucoup de médiums cette médiumnité peut-être envahissante et prendre le pas sur le quotidien. Vous pouvez ressentir les Esprits environnants et avec eux leurs lots de souffrance. D'où des désagréments qui peuvent s'accentuer si vous ne canalisez pas cette médiumnité et si vous ne l'utilisez pas à bon escient.
Vous êtes maître de votre vie et le choix vous appartient de savoir quoi faire de cette médiumnité. Une partie de votre entourage vous soutient et cela est un atout indéniable pour vous épauler dans votre démarche.
A notre niveau,nous pouvons simplement vous conseillez de vous rapprocher du centre spirite le plus proche de chez vous pour que vous puissiez rencontrer et échanger avec d'autres médiums et aussi pour que vous vous formiez à davantage maitriser cette médiuminité si vous souhaitez la mettre au service de votre prochain. Nous pouvons aussi aisément vous accueillir au centre de Bron par exemple lors d'une séance du samedi après-midi.
Fraternellement,
Marie Laure

 

Les maladies mentales - Marie - 12/12/2009

Bonjour,
j'aimerais être éclairée sur quelques points. Pour une personne atteinte de folie dès la naissance, je peux concevoir qu'il s'agit d'une épreuve pour elle dans la vie, comme ceux atteints de trisomie, d'autisme... Mais que dire sur les personnes qui, sans problème jusque là, (sans consommer de substances illicites, sans être alcoolique) développent tout à coup des maladies psychotiques, telles que les psychoses, la schizophrénie, les troubles bipolaires ...
Cela a-t-il un rapport avec une épreuve que cette personne doit subir, ou avec une obsession, ou serait-ce la personne qui se provoque ces maladies, ou autres raisons ?
J'aimerais tout simplement savoir s'il y a un rapport avec l'au-delà.

Bonjour,
Le corps physique est un prêt, il sert de véhicule à notre esprit dans cette vie. De la même façon, la santé morale s'acquière par un travail constant vers la sagesse. Les bonnes pensées amènent de bonnes actions et attire à vous, par syntonie, les Esprits en accord avec vos préoccupations. Consacré à l'inverse, les effets sur le corps physique ou spirituel peuvent être destructeurs.
Tout ne dépend pas de nous et nous sommes également sensibles à nos semblables désincarnés ; lorsqu'ils s'approchent et qu'ils restent auprès de nous, ils nous influencent indirectement, la seule manière de se prévenir et de lutter contre cela est la prière.
Fraternellement,
Brigitte

 

 

Les morts collectives - Phineas - 10/10/2009

 

Bonjour,
je voudrais bien, s'il vous plait que vous me donnez certaines explications sur les morts collectives qui se produisent souvent autour de nous, comme les crashs d'avions, des naufrages. Je sais bien que personne ne meurt pour rien, mais je ne comprends pas le phénomène ou plusieurs personnes sont regroupées pour retourner dans le monde spirituel.

Bonjour Alexandra,
Les morts collectives peuvent correspondre à un regroupement de personnes qui ont accompli tout ce qu'elles devaient accomplir dans cette vie et donc retournent à l'état spirituel par ce moyen. Cela peut aussi être un moyen choisi par les Esprits instructeurs pour éprouver leur entourage et les aider à évoluer.
On peut également faire une analogie avec l'enseignement des Esprits sur les catastrophes naturelles et autres fléaux : même si de notre point de vue, nous ne voyons que les préjudices des fléaux que Dieu nous envoie, il faut comprendre que ces destructions permettent d'aboutir à une régénération morale plus rapide et provoquent un réveil des consciences souvent nécessaire, même s'il nous semble brutal.
V oici un des messages reçu par Allan Kardec, retransmis dans le livre des Esprits : " Les victimes trouveront dans une autre existence une large compensation à leurs souffrances si elles savent les supporter sans murmure. Que la mort arrive par un fléau ou par une cause ordinaire, il n'en faut pas moins mourir quand l'heure du départ a sonné : la seule différence est qu'il part un plus grand nombre à la fois."
En espérant avoir pu apporter quelques éclaircissements à vos questionnements
Fraternellement,
Alain

 

Les livres d'Allan Kardec - Philippe - 03/05/2010

 

Bonjour,
Je m'intéresse au spiritisme et aux ouvrages d'Allan Kardec. Je trouve qu'ils ne sont pas toujours d'une lecture facile.
Ne peut-on pas en modifier certains passages afin de les rendre plus accessibles à notre monde actuelle ?

Bonjour,
Le livre des Esprits, le livre des médiums ou l'Evangile selon le spiritisme sont des ouvrages mis en forme par Allan Kardec mais dont le contenu et notamment les réponses aux questions posées proviennent des Esprits.
Si les dix commandements de Moïse sont la première révélation, les paroles du Christ sont la deuxième révélation, le contenu de la doctrine spirite font partie de la troisième révélation.
Avec l'évolution des idées, il y aura peut-être d'autres révélations, une quatrième, puis une cinquième mais chaque révélation ne peut être modifiée. Elles sont étudiées, commentées et observées.
Chacune apporte la part de vérité du moment.
Fraternellement,
Alain

 

Qu'est-ce que cela veut dire ? - Brigitte - 10/04/2010

 

Bonjour,
je m'intéresse au spiritisme et je viens de découvrir votre site, j'ai une question à vous poser : que veut dire le terme animisme ?

Bonjour,
Le terme "Animisme" vient du latin "Anima" qui signifie "Ame''
Il nous rappelle que la dénomination de "phénomènes médiumniques'' proprement dits désigne un ensemble de manifestations supranormales, d'ordre physique et psychique, qui se produisent au moyen d’un "sensitif", à qui est donné le nom de médium et se comporte comme instrument d'une volonté qui n'est pas la sienne. Maintenant, cette volonté peut être celle d'un défunt comme celle d'un vivant. Quand un vivant agit, à distance, il peut le faire seulement en vertu des mêmes facultés spirituelles qu'un défunt peut disposer. Il s'ensuit que les deux classes de manifestations résultent de natures identiques, avec la différence, purement formelle, que lorsqu'elles sont le résultat de l'œuvre d'un vivant, elles entrent dans l'orbite des "phénomènes animiques" proprement dits et quand elles sont le résultat de l'œuvre d'un défunt, elles entrent dans la catégorie des "phénomènes spirites". Il est évident, cependant que les deux classes de manifestations se complètent l’une et l'autre.
François

 

Nature d'un Esprit élevé incarné - Gabriel - 08/03/2009

 

Bonjour...
Je pose des questions sur la nature d'un Esprit élevé qui s'incarne dans un monde moins élevé que lui. Je voudrai comment savoir comment il est... Car la loi de la réincarnation exige que la mémoire de celui qui s'incarne soit voilée momentanément. Alors il ne se souviendra plus des choses qu'il connaît ! Est-ce que, si j'ai raison, il sera obligé d'apprendre pour, disons, réveiller une partie de sa mémoire...
Par exemple, s'il s'agit d'un Esprit missionnaire qui vient de Dieu. Il sera amené à communiquer avec les Esprits qui pourront l'aider, et l'enseigner quelques trucs qui lui serviront lors de son incarnation ou est-ce que la communication avec eux se fera instantanément, c'est à dire, sans introduction, brusquement ? En fait, je me dis tout simplement que lorsqu'un de ce type d'esprit se réincarne, il devient comme un homme, il a les faiblesses d'un homme. Je voudrai, pour mieux vous faire comprendre ma préoccupation, prendre l'exemple de Jésus. La plupart de documents qui lui sont destinés parle plus de sa vie spirituelle que de sa vie en tant que homme.
J'ai lu dans un livre, toujours parlant de jésus, "L'homme qui devint DIEU" de Gérald Messadier, dans lequel celui-ci parlait plus de Jésus en tant que homme. (Ce livre n'a pas de caractère spirite, mais la connaissance du spiritisme nous fait comprendre certaines choses expliquées). Il dit en gros que Jésus ne connaissait pas en tant que homme, les choses spirites, il l’a juste appris lors de son existence terrestre.
Ce Johannes Greber dans « Le livre mystérieux de l'au-delà » affirme : Jésus connu sa réelle personnalité non seulement par Dieu qui se communiquait, mais aussi par d'autres Esprits avec qui il s'entretenait. Sans cela il n'aurait jamais su qu'il était un missionnaire. Donc je me dis que si cela est vrai, les Esprits élevés incarnés sont aidées et suivis par d'autres Esprits, qui les font connaitre les lois de communications avec le monde matériel et spirituel premièrement, et, dès que cela est accompli, s'entretiennent entre eux, et rappellent certains choses à l'incarné. C’est avec le temps que les facultés de celui-ci se réveillent encore plus. Tout cela, car j'ai lu un autre livre contredisant mes pensées.
Il disait qu'un Esprit qui s'incarne à la connaissance de toutes les lois de communication avec les êtres spirituels, et à toute conscience de sa mission. Ce que je ne crois pas, car cela défit les lois que DIEU a établi, et que lui-même ne transgresse pas, pour que les mondes soient en équilibre. Qu’en pensez-vous ? Je ne sais pas ce qu'il faut vraiment en penser. C'est pour cette raison, que je me confie à vous.
La paix soit avec vous.

Bonjour,
Je vais juste vous donner quelques éléments qui je l'espère vous permettront d'alimenter votre réflexion : les Esprits nous enseignent que la perte de nos expériences antérieures est nécessaire lorsque l'on se réincarne. Pourquoi ? Parce que chaque existence doit nous permettre d'améliorer quelques points de notre personnalité ainsi que de résoudre des conflits, des dettes que nous pourrions avoir avec d'autres Esprits ; lorsque c'est le cas, nous recroisons ces Esprits dans nos incarnations, au moins jusqu'à ce que le conflit qui nous opposait ait été résolu.
Seulement, un esprit qui serait suffisamment épuré pour ne plus avoir à s'incarner sur Terre pour évoluer devrait-il aussi passer par ses étapes ? Je pense que la réponse dépend de la mission qui lui a été confiée. Un Esprit supérieur se réincarne uniquement pour accomplir des missions afin d'aider les autres à évoluer et surtout pour montrer l’exemple devant l’adversité. Ainsi, on peut noter sa patience face à ceux qui ne le comprennent pas, sa volonté face aux choix engagés et surtout sa simplicité dans toutes situations. Selon le contexte où il se réincarne et les personnes qu'il doit aider, il apportera ce dont il a besoin pour aboutir et en cours de chemin, il sera guidé comme tout un chacun par des Esprits supérieurs puisque guidé par la prière, l’Esprit évolué sait mieux que nous écouter ces voix intimes qui l’oriente.
Fraternellement,
Claire

 

But de l'incarnation - Joy - 28/01/2009

 

Bonjour,
j'ai lu le livre des Esprits et celui de Greber. J'ai vu que le but de l'incarnation des Esprits est différent chez les deux. Greber dit que tous les esprits fut des êtres célestes et qu'ils ont été punis pour avoir suivi Lucifer, ce qui n'est pas pareil chez Kardec.
Merci bien de m'éclairer.

Bonjour Joy,
Entre Kardec et Greber, il y a une grande différence. Greber était un homme d’Eglise, influencé par ses convictions et son culte. Kardec était un professeur, habitué à analyser et à étudier avec recul les messages que des médiums ont reçus dans divers centres. Dans l’ouvrage de Greber, tout n’est pas à prendre en compte, il y a de nombreuses erreurs dus à sa formation religieuse. Lisez, étudiez, réfléchissez, le bon sens prime toujours.
A cette culture, rajoutez les ouvrages de Chico Xavier et vous aurez une plus ample idée de ce monde de l’au-delà qui sont comme nous avec des défauts et parfois des caractères bien trempés.
Fraternellement,
Catherine

 

Souvenirs du passé - Silvie - 25/01/2009

 

Bonsoir.
Je voudrais savoir s’il existe une manière pour un homme de savoir ce qu’il était dans sa vie antérieure et ce qu’il a fait lors de son incarnation. Un peu, comme le Christ a su qu’il était le fils de Dieu, et ce qu’il avait à faire.
J’ai lu cette partie dans le livre d’Allan Kardec mais ils ont été vraiment trop brefs à cet endroit.
Pourriez-vous me l’expliquer ? Merci encore.

Bonjour,
Ce problème là, Léon Denis l’a particulièrement étudié dans son ouvrage « le problème de l’être et de la destinée » ainsi que dans le livret « l’au-delà et la survivance de l’être », je vous conseille donc de les lire afin d’approfondir vos connaissances sur ce sujet.
Jusqu’à présent, personne n’a vraiment la possibilité comme le Christ de connaître l’étendue de ses vies successives pour des raisons d’évolution et de compréhension ainsi que d’abnégation. Travaillons donc à notre évolution afin de mieux comprendre pour mieux savoir.
Fraternellement,
Catherine

 

Incarnation - Willy - 25/01/2009

 

Bonjour.
L’esprit s’incarnant, revient pour réparer le plus souvent une erreur commise dans le passé. Alors, je me demande bien comment l’esprit fera pour réparer l’erreur qu’il a commise, sans savoir, exactement ce qu’il a fait.
Cette question a été posée dans le livre des Esprits, mais je n’est pas en fait bien compris la réponse. Si cela doit lui être caché, de quelle façon réparerait-il sa faute ?
Car il est bien possible, qu’il retombe dans le même trou, et cela sera toute une vie à recommencer !
Je voudrais, s’il vous plaît, quelques éclaircicements. Merci

Bonjour,
L’Esprit en s’incarnant doit surtout chercher à s’améliorer. Les erreurs commises des vies passées ne peuvent être réparables qu’avec certaines qualités acquises comme la patience, la volonté, la compassion, le courage. Pour tout cela, il faut des vies, du temps et de l’instruction. Je peux vous donner un exemple personnel : nous sommes en 2009 et je viens juste de réparer une erreur que j’avais commise au IIème siècle avant J-C. Nous avons donc tout notre temps.
Fraternellement,
Catherine

 

"Tout Vibre". Je ne sais plus où je l'ai lu - Junior - 04/01/2009

Bonjour,
J'ai lu une communication d'un esprit. J'ignore s'il est savant où pas. Dans celle là, il expliquait la communication d'esprit à esprit, c'est à dire la télépathie, et disais juste que il s'agit des ondes que chaque être émettaient en destination d'un autre.
Il ajoute, que chaque sentiment a une vibration bien spécifique, et que c'est pour cela, que on les différencie, et que les sentiments, tels que la tristesse, la haine, sont difficilement perçues par bien de gens. Le seul que tout le monde capte est l'amour, et c'est pour cela que tous les grands esprits demandent aux Hommes de s'aimer les uns les autres.
Ce sentiment facilite la communication avec les êtres.
Quand pensez-vous?

Bonjour Junior,
Tout d’abord vous avez raison de vous soucier du niveau d’évolution de l’Esprit qui se communique. En effet chaque Esprit peut rapporter ses impressions du monde spirituel. Mais il ne peut le faire qu’en fonction de ce qu’il perçoit, ce qui revient à dire de ce que son évolution lui permet de voir. Il n’est pas donné de percevoir ce que l’on n’est pas capable de comprendre. De plus, il faut également prendre garde des Esprits facétieux qui vont vous entrainer dans le dédale de leur fantaisie, à moins qu’ils ne souhaitent vous subjuguer et, si je puis ainsi m’exprimer, prendre les commandes sur vous.
Alors me direz-vous, pourquoi moi ? Et bien nous revenons à l’essence même de votre question. Ce sont nos pensées, et non nos sentiments, qui rayonnent, pour faire simple, sous forme de vibrations. Ainsi il est très aisé pour un Esprit de capter la forme de vibration qui l’intéresse et de ce rapprocher de celui ou celle qui les émet. J’insiste sur l’expression « qui l’intéresse » car il ne faut pas croire que pour tous les Esprits ce soit l’amour qu’ils recherchent. Le monde spirituel n’est que le miroir de notre monde (du moins pour le monde spirituel qui gravite près de la terre). Ainsi vous trouverez des désincarnés avides de vengeance, de haine, de mépris comme d’autres qui ne sont attirés que par des vibrations d’amour, de paix, de fraternité. Mais ces pensées peuvent également être captées par des êtres incarnés, car nous sommes également des Esprits et possédons nous aussi un corps fluidique capable de percevoir ces vibrations. Après tout est une question de sensibilité.
L’amour est la vibration qui conduit vers la plénitude et nous rapproche de Dieu. C’est à nous, au fil de nos pérégrinations, d’épurer notre corps fluidique et de nous alléger pour comprendre la loi d’évolution universelle portée par le sentiment de fraternité.
Pour parfaire votre connaissance je vous engage à lire l’ouvrage de Bozzano « Les Enigmes de la Psychométrie et les phénomènes de télesthésie ».
Comprenez que toute progression passe par le questionnement et la recherche. C’est en tous cas le chemin que vous prenez. Je ne peux que vous encourager à poursuivre cette quête de savoir qui vous apportera la connaissance et le discernement nécessaires à la bonne perception de la vérité.
En espérant avoir pu vous aider.
Bien amicalement
Maxence

 

Livres - Line - 20/12/2008

 

"Daniel je sais pourquoi" semble être un roman très intéressant et aussi bien instructif. Je me demande pourquoi vous ne le mettez pas en téléchargement sur ce site, comme celui de Johannes Greber ? C’est vraiment dommage. Vu que je suis dans l'impossibilité de m'en procurer (faute financier) et si j'avais de l'argent, il serait difficile pour moi, car je suis en Afrique du sud. Dommage.
Souvent je me demande pourquoi tous ces œuvres sont payantes, vu qu'ils sont rédigés pour notre bien spirituel comme s'il faut être riche pour aller vers Dieu. Sinon merci beaucoup de nous aider avec des documents mis en ligne sur ce site.
Cela permet aux gens n'ayant pas la possibilité de s'offrir des romans de ce genre de s'instruire.

Bonjour,
Les ouvrages se trouvant sur notre site en téléchargement gratuit sont tombés dans le domaine public ce qui veut dire que tout le monde peut les copier. Comme c’est aussi le cas pour des œuvres musicales. Les livres plus récents comme celui que vous avez mentionnés ou les livres de Chico, sont la propriété d’un centre ou d’une fédération spirite, l’auteur ou le médium qui a écrit le manuscrit ne réclame pas de droit mais laisse ces droits au centre ou à la fédération. Lorsqu’il y a gain, en retirant les frais d’impression bien sûr, revienne donc au centre spirite, cela lui permet comme dans toute association d’organiser des conférences pour diffuser la doctrine spirite.
Fraternellement,
Catherine

 

Conseils - John - 14/11/2008

 

Bonjour.
Je suis, depuis quelques mois, un pratiquant du spiritisme isolé mais d’après différentes recherches par la lecture, j’ai appris que la pratique du spiritisme isolé attire beaucoup d’esprits qui ne sont pas du tout élevés et qui peuvent nous obséder.
Je vous supplie de lire avec attention comment j’en suis arrivé et me conseillé, et si possible même de présenter mon cas auprès d’un de vos Esprits élevés.
Merci. J’ai 18 ans, je suis un chrétien catholique, et tout a commencé lorsque j’étais sur internet, lorsqu’il m’est subitement l’idée de chercher comment entrer en communication avec les Esprits. Je ne connaissais rien en ce qui concerne le Spiritisme, même le mot « spiritisme » m’était inconnu.
Je suis donc tombé sur un site présentent des documents sur la communication entre le monde matériel et le monde spirituel, et je ne sais pourquoi, c’est ce document « Le livre mystérieux de l’au-delà » de Johannes Greber qui m’a frappé.
Evidemment traitant sur la communication avec le monde spirituel et donnait les lois qui régissent cette communication ; ces lois sont données par un Esprit très élevé, qui s’adressait à l’auteur même.
Je suis en Afrique précisément au Cameroun, et le livre étant introuvable, je l’ai commandé et je l’ai lu. Après la lecture du livre, je me suis catégoriquement intéressé au Spiritisme, et petit à petit, je m’instruisais. vC’est vrai que je suis très jeune et que je devrais m’intéresser à mes études. J’ai bien réfléchi à cela mais j’étais trop excité ; j’ai trouvé la manière dont est venue cette idée de communiquer avec les bons Esprits trop soudain, comme si c’est un esprit lui-même qui voulait me faire signe. Et aussi avec les rêves que je faisais parfois : j’entendais une grande voix qui pouvait rendre sourd, mais je ne percevais jamais ce que celles-ci disaient, comme pour me dire que je n’étais pas encore apte à les comprendre. Je les entendais juste prononcer mon nom. (Je continuais en même temps de m’appliquer avec mes études. J’ai d’ailleurs réussi mon baccalauréat) Donc pour moi c’était un appel.
J’ai donc continué mes recherches, et je suis tombé sur les œuvres d’Allan Kardec «le livre des Esprits » et « le livre des médiums ».
Après la lecture de ces œuvres, j’ai essayé de trouver ma médiumnité, pour aussi entrer en contact avec les bons Esprits de Dieu. C’est vrai qu’il fallait une motivation, car la motivation de la plupart de personne est d’entrer en communication avec leurs proches qu’ils ont perdus.
En ce qui me concernait, ma motivation naissait petit à petit que je m’instruisais par la lecture. En effet je compris que le but de notre incarnation était de nous élever et de nous instruire. Alors ma motivation est de m’élever, et de m’instruire grâce à ces communications.
J’ai voulu donc me rendre dans un centre spirite mais je n’en ai pas trouvé. Sûrement il doit avoir des personnes qui pratiquent le Spiritisme, mais je n’en ai pas trouvé, et même si j’en trouvais, il fallait me rassurer qu’ils soient bons, c'est-à-dire qu’ils se réunissent au nom de Dieu, et qu’ils ne pouvaient qu’avoir de bonnes personnes. Et aussi, lorsque je me renseignais de temps en temps pour savoir s’il y’en avait, on me regardait très bizarrement, car, ici, lorsque l’on parle de Spiritisme, tout le monde te prend pour une personne en relation directe avec le diable en personne.
Alors, j’ai décidé de chercher moi-même ma médiumnité. Je ne savais pas comment m’y prendre pour la trouver. Je n’ai pas tout essayé, mais j’ai essayé les médiumnités les plus souvent repandus, tels que la psychographie et autres.
Je prenais donc un papier et un crayon, et après avoir prié Dieu et ses bons Esprits, j’attends, mais rien ne se passe. Je n’ai pas voulu trop insister, car je pensais que je pouvais connaitre ma médiumnité directement par un médium expérimenté. Donc j’ai essayé de faire « le médium intuitif ».
Oui j’écris, jusqu'à maintenant, mais toujours en doutant. Le doute s’augmente parce que je le fais isolement. Même mes parents, mes sœurs, ne savent pas que je fais du Spiritisme.
Mon problème est maintenant le suivant : J’ai lu que ma pratique du spiritisme isolé attire des esprits mauvais. En plus, je suis un médium intuitif, et d’après le livre d’Allan Kardec, ce genre de médiumnité n’est pas conseillé, car le médium est voué à l’erreur. Devrais-je donc cesser de la pratiquer ?
Pour moi c’est important, car comme je l’ai expliqué plus haut, c’est comme si j’ai été appelé depuis très longtemps à la pratiquer.
Et aussi, connaissez-vous un moyen de connaitre le type de médiumnité d’une personne, car je ne sais pourquoi, je suis persuadé d’en avoir une autre encore plus palpable que l’intuition. Ou bien serait-il vraiment mieux pour moi de tout abandonner et de rester tout tranquille et de me contenter juste de la prière, qui est aussi un bon moyen de communication avec les bons Esprits ?
Voilà, j’en ai terminé. Je suis vraiment et profondément désolé pour la longueur de mes écrits, c’est que je suis vraiment perturbé, et je sais que ça vous donnera une énorme paresse de lecture.
Mais s’il vous plaît, même si vous ne lisez pas tout, j’ai besoin de votre aide. Vous êtes les seuls que j’ai trouvés. Je ne peux trouver une solution moi seul et surtout dans un endroit où peu de gens connaissent le spiritisme.

Bonjour John,
A vous lire, je ressens en vous une telle détermination, une telle volonté de parvenir à cette approche que vous apporte le spiritisme que c’est rempli d’espoir quant à votre vie qui s’annonce que je vous adresse ces quelques lignes. Vous avez effectivement saisi rapidement le but d’une incarnation, à savoir s’élever spirituellement soit en travaillant sur soi, soit en réparant les erreurs d’une vie antérieure, mais ce sera toujours à travers l’autre et pour l’autre que nous parviendrons à gravir une marche supplémentaire de cette longue échelle spirituelle.
Vous avez tout à fait raison de craindre le travail médiumnique isolé. En effet vous êtes dans l’action médiumnique, plus ou moins dégagé de votre corps physique, et donc donnez la possibilité à des entités de se communiquer par votre canal, quel que soit d’ailleurs le mode de transmission qu’elles peuvent utiliser. Il est bien évident et vous l’avez très bien compris que l’environnement spirituel de la terre est semblable à ce que nous trouvons dans le monde des incarnés. Il y a des Esprits plus ou moins évolués, plus ou moins bons, plus ou moins bien attentionnés. Alors lequel viendra près de vous ? Seul, vous pouvez facilement tomber sous l’emprise d’une entité et vous engager sans même que vous en ayez conscience dans un processus d’obsession. Ce qui n’arrive pas dans un groupe spirite puisque les autres médiums seront à même de s’en rendre compte et d’intervenir.
Alors, me direz-vous, que faire puisqu’autour de moi, il n’existe pas de groupe spirite.
Être spirite ne signifie pas forcément pratiquer tel ou tel type de médiumnité. C’est avant tout avoir un regard tourné vers les autres, savoir tendre une main ou donner un sourire. Être spirite c’est aussi vouloir le bien, le beau même si l’on ne parvient qu’à une toute petite progression, ce qui est important aux yeux du Père et de vos frères et sœurs spirituels qui vous accompagnent, ce sont les efforts que vous faites, la volonté que vous engagez et les idées et devoirs que vous avez faits votres. Comprenez que chaque fois que vous ferez un acte charitable, un acte d’amour, un acte au nom du Père vous appellerez à vous des Esprits qui seront en harmonie avec vous. Ils vous aideront, vous conseilleront, vous porteront dans vos actions, dans vos choix, dans votre développement personnel. C’est là que votre médiumnité vous sera utile. Vous pourrez, si tel est votre choix, être actif autour de vous, car soyez certains que ceux qui croiseront votre chemin ne le feront pas par hasard. C’est la loi d’évolution qui dicte les rencontres qu’elles soient d’origines affectives ou bien qu’elles relèvent d’une dette passée, d’une réparation que vous vous êtes engagé à faire avant de vous incarner.
Continuez à lire à vous instruire. De nombreux ouvrages sont disponibles sur notre site. Si vous le pouvez, je vous engage à lire la série d’ouvrages psychographiés par Chico Xavier et transmis par André Luiz, un médecin brésilien désincarné (No solar). Vous pourrez comprendre et observer le fonctionnement de ce monde spirituel qui ne se trouve pas au-dessus de nous comme le préconisent les anciennes croyances mais est interdépendant de notre monde matériel. C’est de cet échange permanent que nous pouvons nous nourrir au travers de la médiumnité qui n’est en fait qu’un moyen de communication utilisant à la fois les énergies matérielles et les énergies spirituelles. Vous êtes ce relai, ce canal à vous de l’utiliser à bon escient.
Parlez à votre Guide spirituel. Parlez avec des mots simples, ceux que votre cœur prononce. Soyez à l’écoute de votre sensibilité, soyez ferme dans vos choix et montrez dans quelle direction vous souhaitez conduire votre vie. C’est votre choix qu’en tout état de cause il respectera. Mais il attend tant de vous. Soyez à son écoute.
Ne négligez pas vos études. Elles seront un complément essentiel à votre action future dans ce domaine. La médiumnité est un long apprentissage qui se construit de vies en vies. Soyez confiant en vous, confiant en votre avenir. N’oubliez jamais que votre Guide se tient à vos côtés et aussi que vous avez quelque part en France un centre sur lequel vous pouvez vous appuyer, nous serons toujours à votre écoute comme des frères et sœurs que nous sommes, car nous aussi, nous avons fait le choix de ce chemin de lumière d’espérance et de paix que nous donne le spiritisme.
Courage John . En espérant avoir pu vous aider
Avec toute mon amitié
Maxence

 

Magnétisme - Virginie - 19/09/2008

Une de mes connaissances est médium magnétiseur ; il en a fait une profession. Or, Allan Kardec et les spirites disent de manière ferme que cela ne devrait pas être payant ; par contre, que les magnétiseurs qui usent eux de leur propre fluide le peuvent.
Je m'interroge. Je suis mon même magnétiseur, je soigne beaucoup de choses physiques, mais je guéris aussi les blocages psychologiques, de manière directe ou à distance, j'accède à certaines vies antérieures des gens que je soigne, j'évacue et soigne par mon propre corps pour des gens qui sont à des milliers de kilomètre, etc. Je soigne de manière bénévole, mais j'ai de plus en plus de demandes. Si je m'écoute et que j'écoute Allan Kardec, je devrais simplement baisser le nombre de soins, et refuser d'en faire trop.
Mais des proches me soutiennent que je devrais me faire payer tout simplement et en faire aussi une profession. Je suis un peu perdue. Comment faire la différence entre un médium et un magnétiseur...
que suis-je exactement ? Ai-je le droit de prétendre à me faire payer ? Je vous en prie, je suis vraiment perdue ! Je suis capable d'entendre les guides de mes patients, et pas de savoir ce que je dois faire !
Je vous remercie de me répondre, cela sera alors pour moi un soulagement. Merci, à bientôt.

Bonjour Virginie,
Je vous perçois à l’écoute de votre moi intérieur, ce que vous pensez être la bonne voie et d’autres pensées qui viennent se superposer à la votre.
Vous agissez avec amour et charité, dans le but d’aider et de soulager vos frères et sœurs. Quelle noble mission vous avez entrepris ! De ce fait, soyez assurée que votre environnement spirituel vibre sur le même diapason.
Pensez-vous que votre propre fluide puisse à lui seul interférer à distance, que vous puissiez entendre les conseils des guides ou esprits familiers sans l’aide de frères spirituels qui vous aident et soutiennent votre action. Ils ont besoin pour cela de votre fluide que l’on nomme fluide vital et qui appartient aux être incarnés. Ce fluide est en effet nécessaire pour agir sur le périsprit de ceux que vous aidés et qui est de nature semi-matérielle. Mais sans leur intervention, vous seriez très vite épuisée car vidée de votre propre énergie vitale, celle que vous auriez transmise. Comprenez que vous êtes assistée depuis le monde spirituel pour que vos actes puissent être bénéfiques. La volonté de guérir n’est pas suffisante, il faut en plus que les fluides soient appropriés à chaque cas, je veux dire adaptés en fonction du sujet à traiter. Puis il faut ensuite qu’ils soient suffisamment puissants et épurés pour parvenir à chasser les fluides négatifs qui engendrent les maux à combattre.
En somme, pour que l’action soit efficace il est nécessaire d’adjoindre des fluides spirituels. Tout ceci est justement un travail réalisé sur le plan spirituel. Il faut donc que vous ayez conscience que chaque fois que vous agissez comme vous le faite, des frères et sœurs spirituels viennent à votre rencontre pour vous seconder. De plus ils assurent votre protection car sans eux vous seriez déjà sous l’emprise d’Esprits peu évolués qui n’apprécient pas forcément que vous veniez en aide à des frères en souffrance , leur motivation étant tout autre et toujours détournée du bien, de la paix et de l’amour.
Mais vous ne pouvez pas à vous seule soulager les maux de la terre. Beaucoup d’entre nous sommes ici pour expier, apprendre et comprendre afin de réparer et de nous améliorer sans cesse. Vous ne devez pas aller au-delà de ce qui vous est possible de faire, d’ailleurs jamais un esprit élevé ne vous demandera plus que ce qui est dans vos possibilités. Pour cela écoutez votre Guide et suivez ses conseils il saura vous donner la bonne mesure.
D’autre part, si vous avez lu Kardec vous devez savoir qu’il existe une loi de cause à effet. Ainsi ce que vous vivez à présent est la conséquence de vos actes dans les vies précédentes. Votre action est louable et sans doute l’avez-vous demandée avant de vous incarner. Elle vous est profitable autant qu’à ceux que vous soignez car elle vient ennoblir votre cœur et vous incite à aller rechercher le pourquoi de cette faculté qui vous a été donnée. Pensez-vous réellement que depuis le plan spirituel on vous ait confié cette mission pour assurer votre vie matérielle. Le sens en est bien plus élevé.
Je vous laisse à ces réflexions. Vous êtes libres de demander une rémunération pour les facultés qui vous ont été données. Mais dans ce cas, pensez aux esprits qui vous accompagnent en ce moment. Ils prendront de la distance et laisseront la place à d’autres bien plus intéressés par les appâts du gain que l’amour que vous souhaitez donner. Quant à leur élévation ?
Voila Virginie, j’espère avoir pu vous aider. Je vous conseille de lire les ouvrages d’André Luiz, (éditions Philman) médecin désincarné qui a transmis par psychographie, la vie telle qui l’a perçoit depuis le monde spirituel. Ce sera pour vous une lecture qui pourra vous guider et surtout vous aider à comprendre pourquoi le spiritisme évolue dans une éthique empreinte de bénévolat. Nous sommes, en tant que médium, des outils à la disposition du monde spirituel pour aider et transmettre cette vérité qu’est la vie dans l’au-delà. C’est une mission que l’on nous a confiée. A nous de la rendre digne et belle. Priez votre Guide de vous éclairer et surtout apprenez à faire la différence entre vos pensées qui sont bonnes et celles d’esprits retors qui viennent par tous les moyens vous inciter à vous égarer du droit chemin que vous avez pris.
Avec toute mon amitié
Maxence.

 

Prières et élévation de l'esprit - Philippe - 19/07/2008

 

Bonjour,
Suite à mes recherches, j'ai compris que la meilleure façon d'élever son esprit est la prière. Alors, je ne comprends pas donc comment la prière peut le faire.
Que doit être son contenu ? Je ne sais comment m'exprimer. Je ne comprends pas comment la prière élève un esprit.
J'ai fait beaucoup de recherches sur l'élévation de l'esprit, et d'après celles-là, j'en ai retenu une, qui était le rapprochement de l'esprit avec Dieu. Je vous supplie donc de m'expliquer ce que c'est l'élévation de l'esprit afin de m’orienter...
Je vous demande PARDON pour la complexité de mon langage, mais les mots me manquent pour exprimer ce que je ressens vraiment.
Je vous remercie tous d'avoir pris votre précieux temps afin de m'écouter.

Bonjour,
Pour vous répondre, il faut que je vous explique plusieurs choses :
Tout d’abord, chaque esprit à son propre niveau d’élévation. J’entends par élévation le degré de moralité, d’intelligence, de sagesse etc… Bien sûr, plus un esprit est sage, moralement élevé, intelligent etc… et plus il aura de bonne pensées : amour du prochain, charité etc…
Donc finalement, nos pensées, dépendent de notre niveau d’élévation et des efforts que l’on fait pour s’améliorer ou non. Chaque incarnation (quand notre esprit revient sur terre dans un nouveau corps) a pour but de nous améliorer et de nous élever.
La prière aide à se concentrer sur des pensées élevées (moralement parlant), c'est-à-dire, de bonnes pensées : amour, charité, patience, calme… Elle aide donc également à chasser les « mauvaises » pensées. Le fait de prier et d’essayer d’avoir de meilleures pensées nous aide à nous rapprocher des esprits qui nous guide et de Dieu. Elle aide donc également à nous protéger des esprits perturbés. Par la prière, en nous rapprochant de nos guides, nous nous mettons dans une position plus propice à l’écoute, à la réception de leurs conseils et des messages qu’ils souhaitent nous transmettre. Voilà pourquoi la prière est aussi importante. J’espère avoir pu vous aider à mieux comprendre. N’hésitez pas à reposer une question si vous en ressentez le besoin.
Bien à vous,
Claire

 

Merci - Aria - 17/03/2008

 

Bonjour,
Je n’utilise un pseudonyme, ce qui n'est pas dans mes habitudes pour communiquer sur votre forum. Je viens d'une famille de scientifiques pure souche et peine à prendre confiance en mes dons. Je voulais vous remercier pour le sérieux et la structure de votre site qui me donne une forme "institutionnalisée" de la médiumnité qui me rassure. Merci pour votre charte éthique, qui différencie outil et utilisation.
J'ai la chance de pouvoir canaliser mes dons dans un cadre très respectueux et très éthique, où le respect de soi et de l'autre est totalement au centre de la démarche. Je ressens votre site et votre équipe comme "étant du même bouillon", et donc je m'adresse à vous.
J'ai pendant très longtemps (avant d'être confrontée à ces phénomènes) considéré le monde de la médiumnité comme du pur charlatanisme et doit aujourd'hui revoir toute ma construction relative à la connaissance ce qui me demande beaucoup de travail sur moi.
Je suis très fatiguée et passe par des longues phases de déni, alors que j'acquière avec facilité les exercices qu'une dame médium, et surtout profondément humaine et respectueuse, (je l'ai vu au départ sur le conseil d'une personne de confiance à qui je me suis confiée de mes difficultés à accepter ma médiumnité) propose et ai de très belles et claires intuitions qui me procurent une profonde joie. Seulement, cela ne cadre pas avec mon éducation, mon "surmoi" et je m'épuise en tentant de rationaliser à tout prix.
Pouvez-vous m'aider à m'accepter comme je suis, avec cet accès aisé à la "quatrième dimension" qui me procure une forme de honte sociale sur laquelle je butte et qui me colle des maux de tête terribles ? Je me sens différente malgré que je ne fasse que suivre mon évolution normale.
Merci d'avance de votre réponse, et merci pour votre site et votre bénévolat.

Chère Aria,
Pour répondre à votre message, vous dites venir d'une famille de scientifiques pure souche et que vous avez des difficultés à prendre confiance en vos dons. Il faut savoir que la science proprement dite a pour mission spéciale l'étude des lois de la matière.
Le Spiritisme a pour objet l'étude de l'élément spirituel dans ses rapports avec l'élément matériel, et trouve dans l'union de ces deux principes la raison d'une foule de faits jusqu'alors inexpliqués.
Le Spiritisme marche de concert avec la science sur le terrain de la matière : il admet toutes les vérités qu'elle constate ; mais où s'arrêtent les investigations de celle-ci, il poursuit les siennes sur le terrain de la spiritualité ; l'élément spirituel étant un état actif de la nature, les phénomènes qui s'y rattachent sont soumis à des lois, et par cela même tout aussi naturels que ceux qui ont leur source dans la matière neutre.
Certains phénomènes n'ont été réputés surnaturels que par l'ignorance des lois qui les régissent. En conséquence de ce principe, le Spiritisme n'admet pas le caractère miraculeux attribué à certains faits, tout en constatant la réalité ou la possibilité.
Le Spiritisme n'est ni une conception personnelle, ni le résultat d'un système préconçu. Il est la résultante de milliers d'observations faites sur tous les points du globe, et qui ont convergé vers le centre qui les a colligées et coordonnées. Tous ses principes constituants, sans exception, sont déduits de l'expérience. L'expérience a toujours précédé la théorie.
Et l’expérience que vous allez dégager par le développement de votre médiumnité ne pourra altérer votre propre jugement sur l’honorabilité de votre travail.
Fraternellement,
Cyrille

 

Contradiction - Roméo - 08/03/2009

 

Bonjour,
Je suis vraiment confus... j'aperçois une contradiction avec le livre de Johannes Greber, et celui d'Allan Kardec, vu que chacun affirme que les écrits proviennent d'êtres spirituels élevés.
Dans le document de Johannes, l'Esprit qui l'instruit dit que tous les esprits qui existent sur différents mondes existaient depuis le début, et ont été puni, tandis que Kardec dit que les Esprits sont créés à chaque moment...
comment expliquer cette contradiction? En suivant les pensées de Kardec, quand donc les Esprits cesseront d'être créés ?

Bonjour,
Tout Esprit qui se communique n’a pas forcément l’entière connaissance. Dans le cas de Greber, c’est un homme fortement imprégné de culture catholique et les messages qu’il reçoit ont cette connotation. Très souvent, il travaille seul.
Dans le cas de Kardec, ce n’est pas un médium, il reçoit des messages donnés par des médiums dans divers centres et il les a classés ce qui a donné le livre des Esprits.
La création des Esprits se fait sans cesse, à l’infini comme le temps ou l’espace qui sont infinis, c’est notre conception humaine qui demande un commencement et une fin en toute chose.
Fraternellement,
Catherine