Les soeurs Fox - Mathilde - 26/05/2005

 

Bonjour,
J'ai beaucoup entendu parler des soeurs Fox et j'ai été étonnée lorsque j'ai appris qu'elles avaient elles-mêmes déclaré que cette expérience n'était qu'une farce destinée à effrayer leur mère. Pourtant, il me semblait qu'une commission s'était chargé de vérifier s'il ne s'agissait pas d'une plaisanterie. De plus, lorsque le premier esprit auquel les soeur Fox et leur mère ont été confronté, leur a dit avoir été tué par l'ancien propriétaire, les ossements ont bels et bien été retrouvés à l'endroit désigné. C'est pourquoi j'aurais aimé savoir si vous pouviez m'éclairer sur cette déclaration des soeurs Fox.
Merci de vos réponses.

Chère Mathilde,
Avant de répondre à votre question concernant les sœurs Fox, permettez moi de vous présenter toutes mes excuses pour mon explication tardive. Ce dernier mois était pour moi plus que chargé, et je n’ai pas pu bénéficier d’un court instant pour rédiger ce message. J’espère de tout cœur que vous n’en prendrez point ombrage.
Avant de rentrer dans du sujet, permettez moi de vous rappeler que maintes commissions furent formées afin d’élucider les coups frappés entendus à Hydesville (Etat de New York) chez la famille Fox. A cet effet, les voisins sous la direction de M. Duesler constituèrent eux même une première commission d’enquête.
Le 14 novembre 1846, les spiritualistes se réunirent dans la plus grande salle de Rochester. Ils établirent un comité constitué de 5 citoyens représentatifs qui devait dresser un rapport pour le lendemain soir traitant toujours du même sujet, certifiant les coups frappés comme des événements avérés. Suite à cela un second comité, formé des mécontents, fut mené dans un bureau d’un homme de loi : " le rapport final déclara que " les bruits étaient entendus et que leur examen complet avait montré de façon décisive qu’ils n’étaient produits ni par un mécanisme ni par ventriloquisme. Bien que, sur la nature de l’agent qui les produisait, ils fussent incapables de se prononcer " " (Histoire du Spiritisme, Conan Doyle, chapitre IV " L’épisode de Hydesville », p.67 Editions du Rocher)
Nombreuses furent les tentatives pour démasquer une éventuelle fraude ou escroquerie. Aucune n’aboutit.
Effectivement, comme vous le faites remarquer à juste titre, les sœurs Fox avaient déclaré d’elle même que cette expérience ne fut qu’une vaste supercherie. Il y eut avant cela la prétendue confession de Mme Vorman Culver qui affirma le 17 avril 1851 que Catherine Fox lui avait révélé tout le secret sur la façon dont furent produit les fameux bruits. Il fut prouvé par la suite que le soit disant jour où Catherine Fox aurait apparemment fait sa révélation, elle se trouvait chez elle, à plus de 100 kilomètres.
Une brutale dispute éclata entre la sœur aînée, Leah (Mme Underhill) et les deux cadettes, Kate et Margaret. Des personnes mal intentionnées suggérèrent l’idée aux deux sœurs, que si elle admirent une quelconque supercherie dans leurs pratiques elles nuiraient à Leah. Une récompense pécuniaire fut également proposée. A cela, il faut ajouter l’intolérance religieuse. A cause d’hommes d’Eglises, à l’instar du cardinal Manning, Margaret était persuadée que ses pouvoirs provenaient directement de Satan. Ajoutons enfin pour terminer, un dernier facteur et non des moindres, une forte prédisposition à l’alcoolisme dans la famille.
Le scandale de Margaret Fox remontait entre août et septembre 1888. Environ un an plus tard, le 20 novembre 1889, la presse new-yorkaise publia sa confession, rétablissant la lumière sur les sinistres péripéties.
Voilà, chère Mathilde, la réponse certes abrégée, que je puisse vous faire.
Bien cordialement
Ronnie