Qu'est-ce qui survit ? Katie King - Alain - 26/09/2005

 

Bonjour,
Je vais vous poser des questions sur ces thèmes.
1) Comme tous les spirites le savent, le phénomène Katie King a prouvé la survie de l'esprit après la mort. Il a été étudié par le célèbre scientifique William Crookes et à la fin, il dit : "Je ne dis pas que c'est possible, je dis que cela est". Donc on peut dire que c'est vrai. Mais il y a un problème : comme vous le savez, on a accusé le scientifique de fraude, on lui a dit qu'il était l'amant de la médium Florence Cook. Comme vous le savez, cela n'a pas été prouvé, et si dans une expérience, si il y a une critique, elle peut être discréditée. Tel est le cas là. J'ai envie de vous croire, mais j'ai des doutes. Mes questions sont les suivantes :
- Pourquoi dans les séances de matérialisation, le médium est il séparé du reste du groupe par un rideau ?
- A la fin de ce phénomène, quand Katie King dit adieu aux gens, quelqu'un de sceptique l'attrape, elle se débat avant de revenir au médium. Oui, mais pourquoi elle ne s'est pas dématérialisée comme on l'a attrapée ?
- J'aimerais savoir avec précision, comment s'est terminé le phénomène "Katie King", en incluant qu'elle s'est fait attrapée. Car je trouve qu'il y a une contradiction entre qu'on l'attrape et qu'elle parle à Florence Cook pour dire adieu.
- Et dernière chose sur la première partie du sujet dont je parles : pourquoi une femme médium matérialise-t-elle une femme esprit, et un homme médium, un homme ?

2) Deuxième partie du sujet : qu'est ce qui survit après la mort ? L'esprit et le périsprit, vous allez me dire d'emblée. Mais je trouve que cela ne répond pas correctement à la question. C'est trop simple. Dans les enseignements ésotériques, occultistes, on nous parle de sept ou de vingt et un principes, alors que vous parlez de 3 principes. On nous parle de "seconde mort".
J'aimerais savoir qu'est ce qui survit et revient se manifester vers nous.
Merci d'avance de me répondre à mes questions.

Bonjour,
Pour votre première question, concernant le médium à matérialisation : il est séparé des autres personnes par un rideau ou un cabinet afin que les fluides se condensent mieux. En effet, dans une vaste pièce, ils se disperseraient. Dans les premiers temps des matérialisations, le médium était installé dans le cabinet, puis plus tard, les expérimentateurs se sont aperçus qu’ils avaient seulement besoin d’un recoin fermé afin que les fluides puissent permettrent la matérialisation et ils installaient le médium à l’extérieur, c’est le cas des matérialisations avec Madame d’Espérance, voir sur notre site les deux ouvrages « Au pays de l’ombre » et « un cas de dématérialisation partielle » d’Asakow.
Pour votre deuxième question : « quelqu'un de sceptique l'attrape, elle se débat avant de revenir au médium. Oui, mais pourquoi elle ne s'est pas dématérialisée comme on l'a attrapée ? », je suppose qu’elle voulait éviter que le médium ne souffre trop, l’action était trop rapide pour permettre une dématérialisation là aussi pour comprendre cela, je vous renvoie au livre d’Asakow, où lors d’une séance avec Mme d’Espérance, une personne a saisi l’ectoplasme matérialisée. Mme d’Espérance a tellement été commotionné, qu’elle n’a pas quitté le lit pendant 6 mois et ses cheveux sont devenus blancs. A cette époque, beaucoup de personnes ignorantes des phénomènes agissaient sans mesurer les conséquences de leurs actes.
Pour votre troisième question, je ne comprends pas ce que vous voulez savoir, Florence Cook s’était attachée à Katie King et de la voir partir provoquait chez elle un « déchirement ». Chez beaucoup de médiums, ce phénomène se produit, c’est comme une séparation avec une famille spirituelle.
En ce qui concerne votre quatrième question concernant des matérialisations en rapport avec le sexe du médium, cela est faux car il y a des exemples qui prouvent le contraire. Chez Mme d’Espérance, Walter se manifeste et c’est un homme.
Je vous conseille de lire le sujet du mois de novembre, qui relate un autre cas de matérialisation celui d’Estelle, la femme d’un banquier américain.
Après la mort du corps physique, c’est l’esprit avec son enveloppe : le périsprit qui survit.
Kardec parle de trois principes pour faire au plus simple mais depuis, on s’est aperçu et notamment par le travail que les Brésiliens ont fait sur ce sujet que le périsprit est formé de plusieurs couches comme un oignon par exemple, voir pour des explications plus approfondies, les conférences de Marlène Nobre sur le périsprit dans son ouvrage : « L’âme de la matière ».
En ce qui concerne la seconde mort, c’est un phénomène constaté par plusieurs esprits et mentionné par l’Esprit Emmanuel où au fil de leurs évolutions, l’esprit perd son périprist et on a l’impression d’une seconde mort.
Fraternellement,
Catherine.