Problème d’objectivité - Stéphane Perrotte - 08/12/2002

Bonjour,
Tout d’abord, merci de perpétuer la morale spirite tel qu’elle a était définit par Allan Kardec en son temps.
Je suis spirite depuis une dizaine d’année et j’ai eu quelques expériences spirites qui m’ont permis de découvrir deux médûmnités, celle de l’écriture de façon intuitive et l’incorporation ; je dois dire que pour l’incorporation, je garde un bémol, mais quand on a vécu la sensation d’avoir lors d’une séance d’écriture la manifestation d’un esprit qui tente de s’assoeir en vous, c’est comme un vent froid avec des sentiments mitigés que l’on ne voit pas mais que l’on ressent bien, comme une forme humaine qui tente de s’assoeir dans votre corps, c’est impressionnant et ma réponse fut celle de la répulsion car j’ai pris cela comme une violation de mon âme et de mon enveloppe charnel.
Je dois dire que je pratiquais seul et que je me garde bien dorénavant de pratiquer seul. Pour ce qui est de l’écriture, j’ai effectivement eu des écrits, bras droit qui se durcit, frisson et impulsivité dans la gestuelle puis la main part un peu brouillon et commence à noter tout ce que j’entends, j’ai d’ailleurs l’impression que ma main ne va pas assez vite par rapport à ce que j’entends. J’ai le sentiment de servir de secrétaire à une manifestation, ni plus, ni moins, j’ai quelques écrits mais je n’ai personne de suffisamment confirmé pour me dire s’ ils sont cohérents et qu’ils ne comportent pas d’ineptie, pourrais-je vous les soumettre afin que vous puissiez apporter votre jugement ? D’avance merci.
Je vais maintenant vous faire part du véritable problème qui me concerne, à savoir : J’ai après une longue discussion demander à un collègue de travail de bien vouloir me faire rencontrer son fils de 23 ans qui se dit posséder.
Cet enfant a commencé ces troubles à l’âge de 9 ans, il a rencontré un exorsiste et a recemment passé une quinzaine de jours en psychiatrie, l’exorsiste dit ne pas comprendre et le psychiatre lui offre un traitement et termine en pensant à des délires mystiques mais il continue son suivi psychiatrique.
Ne désirant pas remettre en cause le jugement médicale, je me permets quand même de vous soumettre les différents symptômes que ce jeune homme m’a confié : Il dit qu’il entend des voix qu’ils le poussent à mal, qu’ils lui disent qu’il va devenir un monstre, des ricanements se font entendre à lui. Il dit qu’on lui appuie sur le ventre comme si on voulait entrer en lui et que des gens tapent aux carreaux de sa chambre. Il dit qu’il sent une présence autour de lui. Il a l’impression de ne plus maitrîser la situation et qu’il perd son identité. Il me demande de l’aide et voudrait que tout cela s’arrête, il voudrait vivre normalement.
Lorsque l’on discute avec lui, on sent que ce jeune homme est oppressé, qu’il est déconnecté sur une certaine réalité. Cependant, il a de la culture et une certaine intelligence, deux ans aux beaux-arts, peinture, dessin, histoire ainsi que des partcipations à certaines associations.
On sent en lui un être fatigué de vivre ainsi, il subit et désir s’en sortir, il est persuadé que des Esprits mauvais qui lui veulent du mal.
Voilà en résumé les points qui me poussent à vous demander quelques explications, je dois rencontrer ce garçon demain à la maison et je ne sais si sa nature est véritablement pertubée et que des soins lui sont nécessaires ou si son Esprit est obsédé et qu’il a besoin d’avoir recours à une cellule spirite.
J’espère que vous me répondrez rapidement afin que je puisse prendre les mesures nécessaires qui permettrait éventuellement d’aider ce garçon. J’ai besoin de votre aide pour comprendre car il est difficile sans expérience de déterminer quelqu’un qui est obsédé ou plus de quelqu’un qui a une pathologie mentale et qui aurait dans ce cas besoin d’un suivi médical.
Bien amicalement,
Stéphane Perrotte.

Bonjour Stéphane,
Tout d’abord vous avez bien fait de demander conseil. Je tiens à vous dire qu’il ne faut jamais travailler seul. C’est extrêmement dangereux.
Vous avez sans aucun doute des facultés médûmniques. En revanche, vous devez travailler pour les développer et vous perfectionner, mais surtout pour acquérir du discernement et ne pas vous mettre, par ce canal, sous l’emprise de mauvais esprits.
Votre vécu en terme d’expériences laisse penser que vous êtes médûm inspiré. Pour vous expliquer de façon synthétique, vous êtes composé d’un corps physique, d’un esprit incarné ou âme, d’un corps semi-fluidique ou périsprit et de fluide vital qui fait le lien entre l’esprit et la matière. L’esprit qui veut se communiquer, possède lui aussi un périsprit, mais utilise votre fluide vital, ou si vous préférez une certaine forme d’énergie, qu’en tant que médûm, vous mettez à disposition. Par sa volonté, il fait vibrer votre fluide vital de façon à ce qu’il répercute au niveau de votre cerveau périsprital le même type de vibration que celui engendré par ses pensées. De ce fait ses pensées se communiquent en vous et c’est ce que vous entendez lorsque vous écrivez.
Donc,en ce qui vous concerne, je vous conseille de rejoindre un centre spirite, qui vous permette de travailler votre médûmnité, sous le contrôle de médûms confirmés, et ainsi pouvoir apporter de l’aide aux frères et soeurs en souffrance.
Pour le cas dont vous me parlez, il semble à première vue que ce jeune homme soit sous l’emprise d’un mauvais esprit. Mais il est impossible de le savoir avec certitude sans un minimum d’éléments. Il doit continuer, s’il en a un, le traitement médical qui lui a été prescrit ainsi que le suivi psychiatrique. De toute façon, ne tentez rien toute seul.
Je vous propose deux solutions. Soit l’accompagner dans un centre spirite où des médûms confirmés pourront le prendre en charge et déterminer la nature de ses maux. Pour cela, je peux vous indiquer une adresse si vous me donnez votre région d’origine. Soit, si vous ne pouvez vous déplacer, nous le confier en soin, en nous donnant par Mail, le maximum de renseignements le concernant. (suivi médical, entourage de la personne, est-il croyant, prie-t-il ..?). Nous avons une séance d’aide spirituelle chaque mercredi à 18h. Encore une fois ne travaillez pas seul.
J’espère avoir répondu à votre attente. Quelque soit votre choix je reste à votre disposition Bien fraternellement
Maxence

 

 

Se découvrir - Marielle - 26/11/2002

Bonjour...
Je viens aujourd’hui de connaître votre site car j’essaie de trouver la vérité sur moi-même, le pourquoi dans cette vie... Je me suis découverte un certain don médûmnique il y a quelques années par divers "incidents"....
Une petite voix qui me prévient d’un danger avec une douleur inexplicable au niveau du coeur et me réveille à 3h du matin et qui continue une grande partie de la journée. Je pense beaucoup à ma grand-mère tout en travaillant et en rentrant le soir, le téléphone sonne et l’on m’annonce sa mort qui a eu lieu... à 3h du matin...
Un conseil intérieur que je n’ai pas écouté, un flash, quelqu’un qui me tape sur la cuisse par trois fois dans mon lit et je regarde, la pièce est vide... Des petites expériences amusantes comme deviner ce que l’autre va me dire, préparer des crèpes et s’entendre dire que j’en avais envie depuis cet après-midi...
La petite voix me perturbe et personne pour en parler ; mon ex me traitait de sorcière...
J’essaie en cachette de reproduire l’écriture automatique que j’ai vu pratiqué chez un guérisseur et ça marche au bout de quelque temps mais je laisse tomber...
Puis un jour, je suis en contact avec une femme qui devient mon amie... Avec elle, je prends l’habitude tous les vendredis soirs de faire une séance d’écriture automatique. Les réponses m’apportent du réconfort, des aides à mes problèmes, me préviennent que l’homme que j’aime n’est pas pour moi (il est marié)...
Je ressens et je peux comparer avec certains livres que tous les renseignements qui nous sont donnés sur eux sont exacts comme les vallées verdoyantes, la lumière, le temps qui n’existe pas, leurs missions...
Toujours "Casimira" le nom de notre Esprit amie, toujours, elle me dit : "Nous savons que tu es sensible mais ne pleure pas, tu fais de la peine à mamie (ma grand-mère), soit forte et courageuse !" Elle me donne des conseils pour me relaxer et leur parler, savoir écouter les réponses... On me dit d’avoir confiance en moi et en mon don mais je doute souvent, j’ai peur que les réponses soient dictées par moi...
Je vais sur certains tchats où je parle avec des amis médûms qui m’aident à progresser, qui ne me donnent pas les réponses toutes faites, qui me font "travailler intuitivement" mais parfois quand je suis dans le noir, ils me donnent une réponse et finalement c’est bien celle-ci que j’avais entendue...
Et pourtant, il me semble avancer que comme un escargot, j’ai 45 ans depuis le 3 novembre et je voudrais diriger ma vie vers une aide pour les autres mais je ne sais pas de quelle façon...
Je suis scorpion ascendant scorpion, c’est un signe intuitif, très basé sur le sexuel or vous dites que pour être un bon médûm il faut éviter d’avoir une vie sexuelle trop chargée. Bizarrement, j’oriente ma vie où le sexe bien que désiré n’est maintenant que très rarement accompli...
En fait, après la forte déprime qui a succédé à de multiples rencontres sexuelles après ma séparation, j’ai choisi de venir habiter près de l’homme que j’aime (150 kms nous séparaient)... J’ai trouvé une jolie petite maison pour mes enfants et moi, il vient me voir une fois par semaine et je vais beaucoup mieux maintenant, n’ayant plus que lui comme amant.... Et aujourd’hui que je me sens mieux, je me send prête à m’investir et à donner de moi-même pour ceux qui en ont besoin, à suivre un enseignement avec des gens comme vous...
Mon message vous semble sûrement long, il ressemble sûrement à une confession ou une psychanalyse. J’aimerais vous parler d’une expérience télépathique que je vis depuis quelques mois avec une personne que je n’ai encore jamais vue et qui est encore une chose extraordinaire pour moi par laquelle je suis parfois transformée ou des fois pleines de doute.
Merci de m’avoir lue.

Bonjour Marielle,
J’ai lu avec intérêt votre long message qui ressemble fort effectivement à une confession. Comme vous ne posez pas de questions, je ne fournirais pas de réponses simplement quelques commentaires.
Votre médûmnité est évidente mais elle semble hésitante et parfois difficile à vivre car non canalisée et sécurisée. Ce peut être la meilleure et la pire des choses, l’au-delà n’étant pas uniquement peuplé de gentils esprits prêts à nous aider. Soyez sur vos gardes et expérimentez avec discernement en vous appuyant soit sur un groupe de médûms ayant de l’expérience soit sur les écrits d’Allan Kardec ( livre des Esprits et livre des médûms). Il existe une foule d’esprits contents de nous abuser. Une médûmnité se développant harmonieusement entraîne des changements chez le médûm qui devient plus tolérant et compréhensif pour ses semblables à commencer par ceux qu’il côtoie, c’est-à-dire sa famille.
La sexualité fait partie du plan terrestre et elle est nécessaire pour la survie de l’espèce. Il n’est pas question d’en faire l’impasse ou de la dénigrer. Cependant elle ne saurait constituer le seul but de l’existence et devenir des "drogués" du sexe est aussi préjudiciable pour l’évolution spirituelle que de prendre de l’héroïne ou de la cocaïne.
Il me semble, que bien des fois dans votre vie, vous avez été guidée et vous le serez encore. Soyez attentive à cette possibilité.
Si vous le désirez, vous pouvez nous décrire vos expériences télépathiques. Nous sommes intéressés. Que votre route soit bonne et fructueuse. Michel

 

 

Incompréhensible - Daniel - 08/10/2002

Bonjour,
Comment reconnaître l’écriture et la nature de celui qui nous la dicte ? Ressens-t-on du calme et se prolonge-t-il pendant les jours qui suivent ? Ecrire une prière est-ce normal ? Je voudrais comprendre...

Bonjour,
On reconnaît l’écriture et la nature de celui qui nous la dicte à son contenu. Un Esprit flatteur dicte souvent un texte plaisant, souvent long et dont le contenu semble vide. Les Esprits supérieurs donnent souvent des messages courts mais plein de sagesse ! Si l’on ressent du calme et qu’il se prolonge dans les jours suivants, le message peut être de son guide ou d’un Esprit protecteur. On peut écrire une prière ou un poème ou un texte en matière d’écriture automatique, les sujets sont très divers allant de l’ouvrage à des petits textes.
Catherine.

 

 

Médiumnité - CG. - 29/09/2002

Bonjour,
Je voudrais savoir si des chocs émotionnels augmentent la médûmnité ? Est-ce que la présence de bons Esprits est suffisant pour éloigner les mauvais Esprits ? Est-ce qu’un périsprit vide peut être occupé par un ange déchu ? Est-ce qu’il est possible de dissoudre un périspit avec un poignard magique lors d’une évocation ? A part avec la prière, qu’est-ce qu’il faut faire pour ne pas être subjugé par un esprit ? Qu’est-ce que vous pensez du grand livre du spiritisme de Pascal Perrot aux éditions trajectoire ? En vous remerciant par avance, je vous prie de recevoir l’expression de mes sentiments distingués. PS : lorsque j’étais jeune, j’ai réussi à avoir 3 bons numéros du loto sur 6 lors d’une séance de spiritisme.

Bonjour,
Nous allons procéder dans l’ordre pour répondre à vos questions :
Je voudrais savoir si des chocs émotionnels augmentent la médûmnité ?
Non, la médûmnité se développe avec l’aide des bons Esprits et de son perfectionnement moral.
Est-ce que la présence de bons Esprits est suffisant pour éloigner les mauvais Esprits ?
Non, elle ne suffit pas car parfois les mauvais Esprits sont là aussi pour nous éprouver et pour développer notre discernement.
Est-ce qu’un périsprit vide peut être occupé par un ange déchu ?
Un périsprit vide, cela n’existe pas car avec le périsprit, il y a toujours un esprit. Pour s’incarner sur notre terre, il faut un corps physique puis le périsprit pour permettre à l’Esprit de venir. Un corps sans périsprit cela n’est rien, c’est un corps mort.
Est-ce qu’il est possible de dissoudre un périspit avec un poignard magique lors d’une évocation ?
Là, on se trouve dans les croyances vaudous et cela n’a rien à voir avec le Spiritisme !
A part avec la prière, qu’est-ce qu’il faut faire pour ne pas être subjugé par un esprit ?
A part la prière que l’on adresse à Dieu et à son guide, il faut comprendre le monde des Esprits, voir l’ouvrage d’Allan Kardec sur notre site ; il a ces lois.
Les Esprits qui subjugent, ont besoin d’être raisonné mais il faut comprendre pourquoi ils le font et ce qui les rattachent avec la personne qui les subjuge.
Qu’est-ce que vous pensez du grand livre du spiritisme de Pascal Perrot aux éditions trajectoire ?
Vous prenez les ouvrages d’Allan Kardec, vous piochez des passages, vous collez des extraits, vous rajoutez un peu de votre sauce et vous faites un livre... il en existe malheureusement des centaines sur le marché actuellement et cela se vend !
En ce qui concerne vos trois bons numéros du loto, considérez-le comme une aide de la part de votre guide ou comme une preuve, mais le Spiritisme n’est pas là pour vous aider sur un plan matériel mais bien sur un plan spirituel.
Bernard.

 

 

Etonnement - M - 21/09/2002

Bonjour,
Tout d’abord je vous remercie d’avoir répondu à mon message dans lequel je vous remerciai pour la propagation gratuite de tous ces précieux ouvrages. Mais je dois avouer que je suis très surprise de ne pas voir apparaître sur votre site le nom du Maître Philippe de Lyon, qui fut un homme de Dieu et un grand Thaumaturge, appelé l’ami du Christ, homme qui fut remarquable et qui repose d’ailleurs au cimetière de la Loyasse à Lyon. Je précise d’ailleurs que cet homme continu à faire des miracles depuis l’au-delà, et que par l’intermédiaire d’un médûm, je peux dire qu’il a sauvé ma vie et qu’il en sauve bien d’autres encore. Je joins à la présente un extrait de ses paroles, qui ne trahiront en rien toute la philosophie spirite et qui méritent vraiment d’être lu. Amicalement,

Chère Monique,
Votre vénération pour le Maître Philippe de Lyon me touche car je la partage. J’ai même connu des gens, décédés depuis, qui l’avait physiquement rencontré. Le cimetière de Loyasse m’est familier. Cependant votre question est hors sujet. En effet notre site est un site spirite qui est consacré à la diffusion de la doctrine spirite telle que codifiée par Allan Kardec et ses successeurs. Il existe de par le monde énormément de gens remarquables, des saints, des sages, des êtres spirituellement très évolués, que nous respectons, parfois que nous aimons, mais dont nous ne parlons pas dans notre site. Tous ces gens qui ont côtoyé les sommets ont bien des points communs car la vue d’en-haut présente bien des similitudes mais nous ne voulons pas les qualifier de spirites. D’ailleurs nous serions accusés de les récupérer.
Toutes les aides sont les bienvenues lorsqu’elles nous incitent à monter. Amicalement
Michel

 

 

Mon expérience en Spiritisme - Marie - 20/09/2002

[box content] MON EXPERIENCE EN SPIRITISME Concernant le début de mon expérience en spiritisme, elle remonte à début 2000.
Un soir j’ai voulu aller sur le site de l’IFRES, association de Spirites, et j’y ai déposé un message où j’expliquais mon parcours et ma motivation pour en savoir plus.
En fait j’avais toujours eu peur du monde de l’obscur mais je voulais l’affronter pour voir et comprendre par moi-même ce qui se cache derrière. C’était un dimanche soir. Je m’étais couchée. J’avais les yeux fermés et je ressentais comme des présences. Derrière mes paupières fermées, j’ai vu des ombres blanches qui bougeaient. Des voix m’ont parlé et me disaient : va voir sur ta boîte, tu as reçu un message et à moitié endormie, j’ai répondu à haute voix : ouais, ok, j’y vais. C’était le début d’une grande aventure.
J’avais reçu une réponse du président de l’IFRES. Il s’agit d’un groupe qui fait des expériences avec du matériel sophistiqué pour photographier les esprits avec lesquels ils entrent en communication. Ils pratiquent aussi en groupe, chaque semaine, l’écriture automatique. Je les ai rencontrés et j’ai participé à ces séances. J’étais fascinée. Lors de la première réunion, je n’avais pas posé ma question verbalement (pas le temps, il y avait trop de monde) et bien l’esprit a quand même répondu à la question que je voulais poser !
Dans sa conclusion pour clore la séance, il y avait un petit paragraphe spécialement pour moi ! Je n’y comprenais rien mais j’étais flattée, j’étais à fond dedans.
Par la suite, j’ai lu pas mal d’ouvrages d’Allan Kardec sur le monde des Esprits. Cela a été le début d’une période où progressivement j’ai entendu des coups frappés sur le mur, de très fortes intuitions, des voix qui me répondaient directement lorsque je me posais une question, des bruits d’accidents en bas de chez moi (il n’y avait rien), des clameurs dans la rue avec des sons de trompette (j’habitais au pied du château de Dourdan).
Un jour j’ai même reçu un coup sur la cheville en sortant de chez moi alors que je marchais tranquillement avec des tennis ! J’ai eu un gros hématome avec enflure pendant 15 jours. Une nuit j’ai vu comme deux nuages luminescents évoluer dans mon studio.
J’étais dans mon lit. J’ai levé la main et ça c’est enroulé autour. Je n’avais pas peur, j’étais à fond dans ma curiosité. Je me disais que c’était peut être des esprits ou simplement un nuage chargé d’énergie ? Une fois, j’ai même laissé mon magnétophone en position enregistrement pendant que j’étais partie travailler.
Le soir quand j’ai écouté, c’était incroyable : il y avait des bruits comme si quelqu’un était chez moi et déplaçait des objets. J’avais un chat. Mais ce n’était pas lui. Par moments, il miaulait bizarrement. Je l’ai fait écouté à une amie, sceptique : elle m’a avoué que c’était surprenant et qu’il s’était passé quelque chose.
Elle ne voyait qu’une solution : quelqu’un était entré chez moi pendant mon absence.
Une autre fois j’étais avec un ami dans un parc et je lui faisais l’apologie de l’oeuvre d’Allan Kardec. C’était très surprenant, il s’est passé quelque chose avec les oiseaux. Un petit piaf n’arrêtait pas de me suivre pendant près d’une heure et quand je tendais la main, il s’approchait à 5 cm, et il piaillait comme s’il me parlait.
Puis en arrivant près d’un bassin, des canards sont venus de partout en flèche comme attirés par moi alors qu’il y avait d’autres personnes et que je n’avais aucune nourriture sur moi ! Comme je suis très croyante, je me demandais ce que tout cela signifiait : on entend tellement de choses sur des phénomènes que certains appellent miracles.
Et je n’ai pas vraiment été aidée avec mon prénom : Lourdes ! Croyez-le si vous le voulez, pendant quasiment un mois, j’ai eu trois marques faisant penser à des brûlures de cigarette sur l’intérieur des deux mains et l’extérieur comme des stigmates et aux pieds en plus léger.
J’ai caché mes mains comme j’ai pu. Je suis même allée à Lourdes pour voir. Là-bas je me suis retrouvée sur la colline en pleine nuit et je n’ose pas dire ce que j’ai vu. C’était de la pure fiction !
Je commençais à trouver cela très louche car je n’ai vraiment rien d’une sainte et si ma croyance en Dieu est forte, je préfèrerai dormir sous les ponts de Paris plutôt que d’aller moisir dans un couvent ! Il ne se passait pas une semaine sans qu’il y ait des faits surprenants : souvent seule, parfois avec témoins.
Un jour, par une belle après-midi ensoleillée, j’étais partie avec une amie faire une ballade en voiture en rase campagne. J’étais en 3ème, on visitait un endroit paisible et très joli. Tout était incroyablement calme.
A un moment donné, on a entendu un pet et une espèce de flash doré à la hauteur du rétro intérieur. Des faits de ce genre, j’en ai eu à la pelle.
Le plus impressionnant, était ces voix que j’entendais : cela devenait un véritable dialogue (une voix masculine). A certains moments elle n’était plus là, à d’autres j’en entendais une mais différente. Sur plusieurs soirs, j’ai été comme envahie. Elles n’attendaient plus que je me pose ou que je leur pose des questions, elles venaient et je n’arrivais pas à les faire taire. A d’autres, j’avais envie de l’entendre et rien ne se produisait. C’est ainsi que j’ai commencé à guetter ces voix et qu’une certaine fébrilité a commencé à me gagner, provoquant des insomnies.
Vers la fin, j’ai fini par ne plus savoir si c’était mon cerveau qui créait ce dialogue ou si ces voix étaient extérieures à moi. J’avais peur de devenir schizophrène. Par moments, j’obéissais à ces voix en me disant que j’avais peut-être une mission à accomplir, à d’autres je les chassais violemment et je me mettais en colère en les insultant de tous les noms. Elles me faisaient tourner en bourrique et me demandaient de faire des trucs bizarres. Je devenais petit à petit complètement parano et je commençais à avoir très peur.
Je me sentais espionnée de l’intérieur, c’était un sentiment de viol profond. Au plus fort de ma crise, j’ai failli basculer complètement dans la folie, au bord du suicide. Ou plutôt je devrais dire que j’ai basculé dans la folie mais j’avais conscience que ma folie n’était pas normale.
C’est fort, non ? J’ai essayé d’aborder le sujet avec les membres de l’IFRES mais ils ne m’ont écouté que d’une oreille distraite. Je ne leur en veux pas : je les trouvais très sympas.
Seulement mon cas ne les intéressait pas et je posais trop de questions auxquelles ils n’avaient pas spécialement envie de répondre. J’ai donc été livrée à moi-même avec des phénomènes trop lourds à porter en me posant des questions dans tous les sens. Sans compter que, comme par hasard, dès que je me connectais sur un site, ou que j’avais une idée sur quelque chose, forcément je recevais dans la journée un courrier, un appel, je faisais une rencontre orientée directement sur ce sujet, il y avait toujours une info à la radio étroitement liée à ce que je vivais dans ma tête.
J’ouvrais un livre au hasard, le passage répondait pile poil au sujet qui me préoccupait. Tout le temps, tout le temps, tout le temps... Vous savez ce que cela veut dire ? C’était comme du harcèlement perpétuel, venu de je ne sais où. Comme si chaque geste, action, pensée avait une répercussion directe sur tous les événements et rencontres.
Et puis j’ai fait la rencontre d’un type qui était à la tête d’un mouvement : la communauté universelle, il avait un site où il proposait une solution pour la paix dans le monde. Il a essayé de m’embringuer dans son histoire.
En résumé, il avait la solution pour sauver l’humanité avec son idée (liée à la mondialisation) et il lui manquait une clé. Cette clé pour lui était forcément une rencontre. Il devinait tout de moi.
A un moment donné, l’échange a été très violent verbalement car je sentais que quelque chose n’était pas normal dans sa démarche. Quand j’étais à quelques centimètres de lui, il se dégageait comme un flux magnétique attractif très puissant. C’était presque palpable dans l’air. Et puis comme par hasard, quelques jours après je suis allée au cimetière du Père Lachaise pour voir la tombe de Kardec avec mon amie qui était intriguée. Sur place, je me suis fait agressée (toujours verbalement) par un illuminé qui n’arrêtait pas de tourner autour de moi. Très drôle, il a parlé de ses frères, de la Communauté Universelle. Un peu après je reprends contact avec une relation que je n’avais pas vu de longue date (plusieurs années). Il me parle d’un groupement et me propose de le rejoindre pour faire quelque chose de concret pour la paix dans le monde. Son nom ? Bingo : la communauté universelle !
Et puis une rencontre par hasard dans un café. Il a été à Londres pour je ne sais quoi. Un soir, je me couche normalement. Le lendemain, je trouve une lettre de lui à côté de mon ordinateur !
J’étais aussi entrée en liaison avec le webmaster du site de Michael Jackson (sponsorisé par Sony) car j’ai eu des rêves le concernant et j’ai toujours eu l’impression de le connaître ! Allez savoir pourquoi : je n’avais pas un seul de ces CD et je l’admirais pas. J’avais envie d’aller voir aussi de ce côté ce qu’il y avait.
En fait depuis son album Bad, cela me faisait de la peine de le voir se dégrader pour ressembler de plus en plus à un mort vivant. C’est drôle, ce webmaster me parlait de Michael comme d’un Maître à penser. Plein de choses surprenantes.
J’aimais le personnage de Peter Pan depuis toute petite. J’ai appris que MJ avait créé Nerverland. J’avais des pensées/flash sur lui et presque à chaque fois, je voyais un lien direct entre ce que je pensais avec les informations données sur ce site le concernant. Comme si j’étais connectée (in)directement à un réseau invisible. Je parlais de Michael. Une chanson de lui sur les ondes au même moment.
Une fois je l’ai vu en rêve : il me disait être un ami. Il était habillé en noir et rouge, ce détail m’a dérangée. Peu de temps après, je vois sur le site une photo soi-disant de sa chambre et un pantalon noir posé sur le lit avec ce qui ressemblait à un blouson rouge.
Quand j’ai traversé ma période bleue, très drôle, la photo du mois représentait MJ sur un fond bleu. Au début c’est drôle et intrigant pour finir cela m’a perturbée profondément : ces coïncidences s’accentuaient à un tel point que le hasard était, pour moi, forcément exclu. Dans le même temps, j’ai commencé à me paralyser dans le bas du dos. Je mettais au moins un quart d’heure avant de me lever.
Cela allait en s’amplifiant de semaines en semaines, jusqu’au jour où c’est parti sans que je comprenne pourquoi : comme si j’avais des vagues qui remuaient tous mes muscles et faisaient craquer mes vertèbres. Cela a duré cinq minutes. Une fois aussi j’ai été hospitalisée d’urgence car j’avais les gencives violettes, la gorge et la langue toute blanche et une fatigue incroyable.
Les médecins n’ont rien trouvé : même pas la trace d’une petite infection. J’ai eu aussi un problème grave au niveau du ventre (c’était pas beau à voir, c’est tout ce que je peux vous dire et j’ai eu très peur).
Le gynéco n’a rien pu me dire. Il a calé et les résultats d’analyse n’ont absolument rien donné. Ce que je présentais ne correspondait à rien de connu, pour lui en tout cas.
Pour mon premier séjour psychiatrique, je voulais en finir avec la vie , j’ai été hospitalisée d’urgence en pleine nuit. Là, surprise, il y avait un type enfermé dans une chambre voisine. Il n’arrêtait pas de crier le nom de Michael.
J’ai eu vraiment très peur. Je me suis enfuie. J’ai même été guidée mentalement par une voix qui me disait quoi faire et où passer. Le délire total. Je suis allée loin : je suis partie en pyjama à Paris, en stop (pieds nus). J’avais arrêté une voiture et un jeune couple qui allait dans cette direction a cru à l’histoire que j’ai racontée. J’avais dit qu’on cherchait à me faire passer pour une folle et qu’il fallait que j’aille voir le procureur de la république !
Comme il faisait nuit, je me suis retrouvée dans le métro, comme une clocharde. Je voulais passer la nuit cachée près des rails. Je suis entrée, le dernier métro était passé. Je descends les marches pour aller sur la voie, puis je m’installe. Je me demandais ce que je faisais là !
Je regarde par terre : j’étais assise à côté d’une canette de coca vide et 5 ou 6 cartes de visite étalées. J’en prend une. Sur le recto je vois le nom et l’adresse d’un médûm. et sur le verso, un mot écrit au stylo à bille : elle a réussi là ou d’autres ont échoué. Je n’étais plus à ça prêt !
Après ça on m’a arrêtée, enfermée. J’ai écrit un courrier au procureur de la république, au président, au commissariat proche de ma ville pour expliquer qu’il y avait des gens qui agissaient sous une étiquette pseudo-politique et qui utilisaient des moyens obscurs pour manipuler l’esprit des gens. Je n’ai jamais eu de réponse. Je pense que tout le monde m’a pris pour une folle, à moins qu’il y ait autre chose.
Je donne juste des informations (je pourrais écrire des pages et des pages sur ce que j’ai vécu depuis le début de l’année 2000 !). L’interprétation que l’on peut en faire au final, c’est autre chose. Pour ma part, je pense qu’il y avait plusieurs causes : phénomènes psychiques, manipulation mentale de la part de certains individus qui voulaient m’amener à faire partie de leur mouvement et manipulation d’esprits qui ont dû bien rigoler à me voir faire.
J’en déduis que j’ai une grande sensibilité/réceptivité, certains appellent ça médûmnité. Cela m’a absorbée et propulsée dans une spirale descendante vertigineuse. A la fin ces voix n’étaient plus extérieures, j’étais réellement en train de devenir folle. Parfois mon cerveau s’emballait et je n’arrivais plus à contrôler le flux de mes pensées. Comme si mes pensées étaient un torrent à très haut débit.
Du côté de l’imagerie mentale, c’était aussi fabuleux. Une fois, c’est comme si j’avais un écran de télévision dans la tête et qu’un film défilait sous mes yeux. J’étais pleinement consciente mais je maîtrisais rien. Ce qui est incroyable, c’est cette capacité, par moments à être spectateur de moi-même. Tout cela a été une véritable torture mentale. J’ai terriblement souffert. Mes nerfs étaient écorchés, à vif.
La comparaison que je pourrais en donner, c’est comme si j’étais écartelée de l’intérieur, au bord de la rupture . J’ai eu du mal à surmonter tout ça. Ma seule issue : la prière. J’ai prié Dieu tant que j’ai pu, c’est-à-dire parfois pendant des heures et des heures. C’était la seule chose qui me restait. Il a été mon psy. Cette idée me plaisait : c’était gratuit et en plus il ne me gavait pas de médicaments !
Le problème est que cela ne rattache pas à la réalité. J’aurais aimé pouvoir en parler librement avec un expert sans préjugés, prêt à recevoir mon histoire et à creuser pour m’aider à faire le tri. Ma famille, mes amis ont tous eu très peur et ont cru que j’étais définitivement perdue. Ce que je vivais à l’intérieur, se traduisait par des actions complètement décousues et insensées vues de l’extérieur, voire démentes.
Sur le plan médical, personne n’a fait l’effort de me demander ce qui se passait réellement, sauf un, mais sa spécialité était la psychothérapie de couple. Avant tout, on prenait soin de me gaver de médicaments (pour soi-disant me calmer) : je les stockais dans la bouche et que je recrachais en cachette et cela me mettait dans une colère noire, une rage que j’avais du mal à contenir.
J’étais piégée dans un système rigide et non adapté. Le Tercian, je n’ai pas toujours réussi à l’éliminer : il était liquide et j’ai fini par me faire repérer. Non seulement on se fichait pas mal de mon cas, mais en plus on m’a enfermée, seule ; la chose à ne surtout pas faire !
J’ai fait un effort surhumain pour surmonter tout ça. Avec du mal, on a fini par m’accorder du papier et un stylo. Je me suis obligée à écrire tout ce qui me passait par la tête, histoire de faire quelque chose (j’écrivais comme je pouvais : je n’arrivais pas à voir les mots que j’écrivais : le tercian brouille trop la vision et en plus je n’avais pas mes lunettes !) Un hôpital est censé apporter une aide aux malades. Je ne dirai qu’une chose : être assis en face d’un mur blanc à longueur de journée, ça rend vraiment fou !
Maintenant, je prends du recul. J’essaye d’analyser et de garder la tête froide. Il y a tellement de théories et de possibilités. que je préfère laisser certaines questions sans réponses. Par contre, je ne referai plus jamais de spiritisme. Mon aventure est peut-être extrême et ne veut sans doute rien dire, mais il y a beaucoup de personnes internées après avoir été en contact avec le monde de l’au-delà.
D’ailleurs, je n’ai pas encore lu le livre, mais lorsque j’ai laissé mon témoignage sur un site spirite (le cercle spirite nantais d’Allan Kardec - ils n’ont pas censuré mon texte et ont même répondu d’une manière fort sympathique), j’ai eu une réponse d’un visiteur qui m’a interpellée : Auteur : Cyriaque Bonjour Marie
Votre témoignage recoupe quelque part le livre que je viens de lire intitulé 30 ans parmi les morts du psychiatre américain Carl WICKLAND qui pratiqua de nombreuses séances médûmniques par le biais de son épouse médûm à incorporation. A l’opposé de la psychiatrie qui recherche des causes neurologiques aux nombreux troubles psychiques et à la psychanalyse qui brandit l’étendard de l’inconscient, WICKLAND, quant à lui, évoque l’influence néfastes de sphères spirituelles néfastes et négatives, d’esprits malsains voire dangereux.
Il y relate de nombreux cas de personnes possédées et que l’on interna malheureusement pour démence.
Voilà, c’est presque tout. [/box]

Chère Marie-Laure
J’ai lu et relu votre long message et je ne sais quoi répondre. D’ailleurs vous ne posez pas de question ! J’ai mesuré l’étendue de votre détresse ! Je dirais simplement que même si vos dons sont évidents, ils sont pour vous un gros handicap tout simplement parce que vous n’avez pas assez construit votre "terre" c’est à dire les fondations de votre personnalité, l’abc de l’incarnation dans ses nécessites matérielles : manger, respirer, dormir, travailler etc. Il est difficile d’explorer les régions spirituelles si les bases ne sont pas solides. C’est la porte ouverte à tous les dérapages incontrôlables, vous êtes bien placée pour le savoir.
On peut effectivement évoquer la possession, hélas bien plus fréquente que l’on ne croit, surtout sur des personnalités fragiles, mais cela ne servirait en pratique pas à grand chose.
Je vous conseille de vous recentrer uniquement sur le côté matériel des choses et sur vos obligations. Obligez-vous à une vie régulière : lever, repas, coucher.. Occupez vos mains : jardinage, tricot, cuisine. Marchez, faites du sport. Fréquentez des gens bien installés dans la vie avec des centres d’intérêt pratiques. Occupez votre esprit par des lectures simples : romans policiers, biographies. Priez en toute simplicité comme une enfant fragile qui demande la protection de son père.
Je n’ai pas la prétention de vous changer mais j’ose vous donner quelques pistes. Soyez dans l’espoir et la confiance.
Michel

 

 

Changement - Un esprit incarné comme un autre... - 29/08/2002

[box content] Bonjour à tous,
Au début, les principes spirites m’étaient quelque peu abstraits mais maintenant ma vision des choses a changée. Je suis plus tourné vers mon prochain, je n’ai plus peur d’agir face aux autres quand quelqu’un le nécessite et je dis pas ça pour me faire valoir ! Je suis équilibré et saint d’esprit mais dans certains lieux, avec certaines personnes, j’ai parfois des sensations bizarres, je n’arrive pas vraiment à expliquer certaines intuitions ou hasards... C’est normal ou dois-je aller voir un psy ? Simplement une formation de mon imaginaire et des coincidences ? Bref, j’avoue ne pas être un exemple de morale mais comprendre Jésus et le royaume de notre Père spirituel m’a vraiment permis de connaître quelque chose au fond de moi. Donc, continuez tout ce chemin sans dogmatisme et que la Lumière Divine puisse toujours guider vos pas en fonction de la Loi Divine. [/box]

Bonjour,
Je voudrais vous dire avant tout de ne pas vous faire de soucis. Tout le monde a de la médûmnité en lui, ceci n’est pas un privilège.
Des conjonctions d’évenements dans votre vie qu’on appellent "coincidences et hasards" ne sont que les preuves qui attestent que le monde spirituel est omniprésent à nos côtés et nous guide. Les intuitions sont du même ordre.
Continuez donc votre chemin dans ce sens, en travaillant sur vous-même, et si vous voulez toujours être sur la bonne voie, gardez toujours en tête de faire les choses avec le plus d’humilité et de charité possible, car comme le disait si bien Allan Kardec : Hors la Charité, point de salut". Fraternellement
Christophe

 

 

Poésie de l’au-dela - Rachel - 01/08/2002

[box content] Bonjour,
Depuis le début juillet, il m’arrive une chose très étrange : je ferme les yeux et en quelques secondes, j’écris des lignes de poëmes en alexandrins dans un style ancien et d’inspiration religieuse et qui semblent prémonitoires. Pouvez-vous m’éclairer ? Merci d’avance. [/box]

Bonjour,
Pourriez-vous nous transmettre quelques de ces poèmes que vous avez reçus. Merci.
Gilles

 

 

Somnanbulisme et chat - Zoé - 14/06/2002

[box content] Bonjour,
Lorsque j’étais enfant, j’étais sujette au somnanbulisme, je me levais en pleine nuit et je tenais des conversations décousues. Puis plus rien... 20 ans après, les crises sont réapparues beaucoup plus fréquentes sur une durée de 6 mois. Vu de l’intérieur d’une crise, c’est comme si j’étais en train de rêver, le plus souvent, c’est un cauchemar de claustrophobie, puis je ne sais jamais où je vais me réveiller. J’ai vu un neurologue sans succès. Un jour, j’ai eu l’intuition irrésistible d’aller chercher un chat à la SPA alors que ma préférence allait jusque-là vers les chiens. A partir de ce moment-là, plus aucune crise. J’ai l’impression que cette boule de poil a quelque chose à voir avec l’arrêt de mes crises, d’autant plus que le soir, celui-ci scrute le plafond de ma chambre en suivant quelque chose des yeux, remue de la queue, miaule ou sursaute. Ma question est : les animaux ont-ils, tout comme certaines personnes, la faculté d’apercevoir les Esprits ? Merci de votre réponse. [/box]

Bonjour,
Le sommanbulisme peut être considéré comme une variété de la faculté médûmique... C’est une forme de médûmnité !
Le sommanbule agit sous l’influence de son propre esprit : c’est son âme qui dans les moments d’émancipation, voit, entend et perçoit en dehors de la limite des sens.
Cependant, cette forme de médûmnité est guère intéressante parce qu’elle n’est pas contrôlable, nous vous conseillons de prier et de demander à votre guide de faire cesser ces phénomènes qui peuvent être dangereux.
Une prière, une demande sincère où votre volonté et votre envie forte que cessent ces phénomènes est toujours entendue... En ce qui concerne les animaux, les Esprits peuvent en effet se rendre visibles et tangibles pour eux et certaines de leurs attitudes qui ne nous semblent pas motivées, peut être causées par la vue d’un ou plusieurs Esprits ; mais ils ne peuvent en aucun cas servir d’intermédiaire pour la transmission de la pensée des Esprits.
Fraternellement,
Gilles.

 

 

Ecriture automatique - Couik couik - 17/05/2002

[box content] Bonjour,
J’ai pu assisté à pas mal de phénomènes en tous genres ; j’ai parcouru différents courants tous plus ou moins fréquentables si l’on peut dire : shamanisne, magie blanche et noire, satanisme etc...
Mais le savoir et la connaissance de ces différents modes m’attirent plus que la pratique à vrai dire. Voilà, une de mes amies dont certains membres de sa famille espagnole sont, si je puis dire, dans la coutume d’une forme de sorcellerie de magie blanche : prière incatatoire etc... il y a peu de temps de cela, elle s’exerca à l’écriture dite automatique et en tira certains résultats.
Dans ses écrits, elle a reçu un message parlant de la dernière descendante des ORACLUNES ; si c’est bien cela que j’ai pu décrire. Malheureusement mon savoir et mes recherches furent vaines et sans réponse à cette question d’ORACLUNE. Auriez-vous des informations et autres documents, sources de connaissances pouvant m’aider à paufiner mes recherches afin de pouvoir l’aider dans sa démarche.
Merci d’avance. [/box]

Bonjour,
Le Spiritisme n’a rien à voir avec les pratiques occultes !
il parle de Dieu, de réincarnation, de médûmnité... mais aussi de lois morales, d’amélioration de soi, de charité, d’humilité... c’est un tout mais je ne vais pas développer davantage le sujet, notre site en parle largement.
Dans le message de votre amie, il est clair que la réponse qu’on lui a donné est celle d’un Esprit farceur. En effet, lorsque l’on pratique de l’écriture sans comprendre la portée spirituelle du Spiritisme, on attire des Esprits de la même forme de pensée que l’on a soi-même. Elle se trouve embrouillée dans des pratiques occultes, elle évoque donc des Esprits du bas astral attirés par ces pratiques et qui vont lui raconter n’importe quoi.
Le meilleur conseil que l’on peut vous donner c’est de réfléchir à la teneur du message et de n’accepter que des choses cohérentes, des choses que vous pouvez comprendre et de vous instruire en lisant le livre des Esprits d’Allan Kardec afin de bien comprendre ce monde de l’au-delà qui n’est guère différent du nôtre : ce sont les mêmes individus sans corps physique !
Cordialement,
Catherine.

 

Pratiquer l’écriture - Damien - 08/05/2002

[box content] Bonjour,
Je recherche une personne sérieuse sachant pratiquer l’écriture automatique. J’ai déjà essayé en vain. De plus, j’avoue que cela me fait peur ! Pourquoi ? J’ai toujours eu l’impression d’ être proche de mon arrière-arrière grand-mère. J’aimerais savoir si vous pouviez renter en contact avec elle pour moi... [/box]

Bonjour Damien,
Vous cherchez un médûm écrivain pour obtenir une communication avec votre arrière arrière grand-mère. Vos essais d’écriture automatique ont été infructueux.
Que répondre ? Vous devez être jeune et vous êtes en recherche. Votre arrière arrière grand-mère peut être présente dans votre cœur, vos pensées et vos prières. il y a mille façons de communiquer avec nos défunts et lorsque nous sommes vigilants ils nous font souvent de petits clins d’œil. Croyez-vous qu’ils obéissent au doigt et à l’œil à la convocation de n’importe quel médûm ?
L’apprentissage de l’écriture automatique est forcément long et fastidieux. Nous vous conseillons de lire ou relire le passage du livre d’Allan kardec le "Livre de Médûms" se rapportant à cet apprentissage. ( Vous pouvez le télécharger sur notre site). il est préférable d’effectuer un travail en commun, dans un centre spirite, sous le regard bienveillant de médûms confirmés, ce qui en plus ferait disparaître vos appréhensions.
En somme nous ne faisons pas du sur mesure et ne pouvons répondre favorablement à votre demande. Mais nous pouvons vous affirmer que votre arrière arrière grand-mère est bien vivante dans le monde des Esprits, qu’elle veille sur vous et qu’elle ne peut que vous encourager à continuer votre quête.
Le spiritisme n’est pas seulement une affaire de transcommunication, c’est surtout une philosophie conduisant à un idéal de vie basé sur la fraternité et la foi en l’évolution de chaque être humain au travers de nombreuses incarnations.
Gardez l’espoir.
Michel

 

 

Ecriture automatique - Patricia - 18/04/2002

[box content] Bonjour,
Je m’appelle Patricia Pichon, j’ai 18 ans et je suis étudiante. Voilà déjà quelques semaines de cela, un Esprit a voulu me contacter ; j’ai remarqué sa présence par le frétillement d’une flamme de bougie. Sans y croire vraiment, j’ai pris une feuille de papier et un stylo.
Je n’ai pas attendu beaucoup de temps que déjà une force dans ma main la faisait bouger et de ce mouvement naîssait une écriture incompréhensible.
J’ai abandonné, pour recommencer une deuxième fois une semaine plus tard parce que la même bougie frétillait encore. Alors est apparut nettement : je suis Guy.
C’était la seule chose sur la feuille qui était lisible parce que je posais des questions mais les réponses étaient des griboullages. Peut-être manquait-il d’énergie...
Je voudrais votre avis sur cette expérience, savoir si je n’ai pas eu affaire à un Esprit moqueur ou si ce n’était pas le fruit de mon inconscient qui voulait me convaincre que je suis médûm.
Parrallèlement j’ai toujours été très attirée par le paranormal, par tout ce qui concerne les Esprits ou l’ésotérisme, est-ce qu’il y aurait un rapport ?
En attendant une réponse, je vous remercie de l’attention que vous avez bien voulu portée à ce courrier. Amicalement. [/box]

Bonjour Patricia,
Souvent quand une bougie "frétille" c’est à cause d’un courant d’air et non l’appel d’un esprit. Mais je suis taquin ! Votre expérience est un cas d’école. Votre médûmnité est indéniable, mais plusieurs remarques sont nécessaires.
Votre sensibilité naissante et ignorante vous rend accessible sans retenue,
- Vous êtes seule,
- Vous ne demandez ni aide ni protection, vous travaillez sans filet,
- Vous n’avez aucun moyen d’authentifier la réalité et la qualité de l’esprit qui se manifeste. Un simple prénom, ça ne veut rien dire. Cet esprit peut bien vouloir s’amuser ou même pire. il a peut-être besoin d’aide que vous ne pourrez pas lui apporter.
- Vous devez construire votre médûmnité par un chemin spirituel approprié, fait de prières, de méditations et de lectures. Lisez, relisez, méditez les ouvrages d’Allan Kardec en particulier le "livre des Esprits". Etre médûm c’est être un canal pour progresser et pour servir. Si vous voulez développer vos dons, nous vous conseillons de rejoindre un groupe sérieux pratiquant le spiritisme, de manière à effectuer une initiation correcte sous le contrôle de médiums chevronnés. Vous apprendrez à demander l’aide de votre guide, à trier et analyser vos sensations, à chasser certaines entités importunes, à augmenter vos vibrations ce qui attirera vers vous des Esprits de qualité.
Ce travail est long, difficile et demande beaucoup d’humilité et de patience. Mais n’en n’est-il pas ainsi chaque fois que la route monte vers Dieu ? Mais également quelle joie profonde de ressentir au fond de soi la plénitude de la présence.
Ne vous découragez pas, votre jeune âge vous autorise tous les espoirs. Vous serez vous-même la bougie qui brille pour autrui.
Michel

 

 

Stigmates apparues lors d’un enterrement - Barbara - 02/04/2002

[box content] Bonjour,
J’ai été témoin d’apparitions de stigmates noires ressemblant à des griffes droites et de formes style trois M W localisées sur la main d’une personne de ma famille suppoosée être possédée de naissance par une âme agitée et forte. Nous soupçonnons la personne de notre famille morte cinq jours avant d’y être pour quelque chose à propos des stigmates et à propos de la possession même ; elle aurait jeté un sort. Peut-être a-t-elle voulu entrer en communication avec ? Je précise que quelques secondes avant l’apparition des stigmates la personne possédée a regardé involontairemant deux fois en l’air. Merci de m’éclairer si vous avez un cas similaire ou une tentative de réponse. J’ai moi-même nettoyé la cendre des stigmates, je suis très marquée par ceci. A bientôt. [/box]

Bonjour,
A la lecture de votre message, il me semble qu’il y a beaucoup de superstitions... allons soyons rationnels !
Les stimagtes existent mais ils sont pas légions et heureusement car souvent ils sont la preuve que la personne est fort mal accompagnée sauf cas particuliers.
Cette personne, si elle pratique des rituels ou appeler les Esprits, doit impérativement cesser toutes ses activités et se tourner vers Dieu en élevant ses pensées... par une prière sincère prononçée avec des mots simples pour lui demander son aide.
Puis nous vous conseillons de vous instruire afin de mieux comprendre ce monde des Esprits, ne laissez pas les superstitions envahir votre raisonnement, la loi de Dieu est simple, rationnelle et claire loin des mauvais sorts, sortilèges... imagination débridée des humains !
Catherine.

 

 

Je pense avoir quelque chose - Nathalie - 07/03/2002

[box content] Bonjour,
Premièrement, je vis dans une ile dans le pacifique donc je suis très loin de chez vous. il me semble avoir chez moi des choses qui me sont complétement diffuses, incohérentes à l’esprit normal, qu’est l’homme en général et je garde ces secrets pour moi seule en général.
Dernièrement, il était 06h30 et je me suis arrêtée à un feu, il était rouge. J’ai regardé sur ma droite et j’ai vu un car, couleur orange et blanc, car chez nous ils sont de cette couleur, je peux vous garantir que ce car était vraiment à ma droite et quand je suis passée devant lui, il n’y étais plus, il avait disparu.
Question : qu’est ce donc à votre avis ?
Deuxième chose, il y a quinze jours, j’ai parlé à quelqu’un que je connaissais à peine, il y a quinze ans, je ne l’avait plus revu, ni entendu parlé d’elle, jusqu’à que tout d’un coup en plein travail, j’ai eu une sorte de flash où j’ai pensé à elle et bien bizarrement... vous me croirez pas mais 15 jours après quand j’en ai parlé à ma copine après mon flash sur le moment, en plein travail quinze jours après cette fille est venu à mon lieu de travail comme cliente, vous imaginez quinze ans après ! ...
Ou bien je pense à quelqu’un et hop le téléphone sonne et c’est cette personne.
Au fait aussi, je ne peux pas rentrer dans une église, je me sens comme dans un gouffre, une entrée complétement lointaine, comme si je faisais de la claustrophobie. Je peux pas y aller. Autre chose, quand j’ai eu 17 ans, j’étais à un café avec une copine, je portais la croix du christ sur moi, depuis longtemps.
A ce moment, j’ai ressenti une brûlure au bas du cou et quand j’ai regardé mon cou, il n’y avait plus de croix, je l’avais perdu mais j’avais la marque de la croix sur moi, comme si on me l’avait mis au fer rouge.
Bizarre, non ! Une fois encore, j’ai eu la sensation d’une main qui prenait ma cheville ou des mains, je sais plus. J’ai l’impression que mon don se révèle de plus en plus ses derniers temps.
Est-ce que vous pouvez m’aider. En attendant de vos nouvelles, je vous en remercie. Votre site est bien et de loin je vous lis.
Merci. Eclairez mon esprit svp....... je crois avoir besoin d’aide. [/box]

Bonjour Nathalie,
Vous citez plusieurs incidents qui sont survenus et qui vous interrogent.
Certains sont des prémonitions comme penser à quelqu’un et le revoir ou l’entendre au téléphone. Ceci est fréquent et peut s’expliquer par une sorte de transmission de pensée. Certains pourraient être classés dans les illusions, comme la disparition du car orange et blanc.
Quant à vos difficultés liées à la religion, comme l’impossibilité d’entrer dans une église ou être marquée par la croix, il serait intéressant de connaître votre contexte particulier : éducation religieuse et obligations personnelles dans ce domaine. A moins que des souvenirs encore plus anciens, liés à une vie antérieure... Comme vous le constatez, nous n’avons pas de réponse standard à vous communiquer.
Votre grande sensibilité peut vous faciliter la possibilité de devenir médûm, à condition d’effectuer ce travail en accord avec vos guides et sous la conduite d’un médûm expérimenté. Le danger serait grand pour vous si vous développiez sans contrôle vos facultés. D’un autre côté, vous ne pourrez plus les ignorer et continuer à être effrayée.
Nous vous conseillons : La lecture des livres d’Allan Kardec spécialement le livre des Esprits et le livre des Médûms La participation aux travaux d’un centre spirite et une formation à la médûmnité Tout au moins, si c’est impossible géographiquement, un essai d’écriture automatique (voir les livres d’A Kardec) avec lecture à une tierce personne, amie et discrète, qui vous donnera son avis. Lorsque vous vivrez certains phénomènes bizarres, priez et demandez à votre guide ou ange gardien qu’il vous éclaire.
Nous restons à votre disposition pour connaître la suite de votre cheminement. A bientôt.
Michel

 

 

Rufina Noeggerath - Sissi - 28/02/2002

[box content] Je voudrais savoir si vous déteniez un ouvrage ou des informations précises de Rufina Noeggerath âpôtre du spiritisme et de la paix universelle, merci d’avance. il paraitrait qu’elle pouvait guérir les maladies des yeux mais je ne sais pas si c’était de son vivant ou après sa mort. cordialement Sissi [/box]

Rufina Noeggerath a publié un ouvrage : La survie, sa réalité, sa manifestation, sa philosophie qui est consultable à la bibliothèque de notre association. Cet ouvrage est un recueil de communications obtenues pendant 25 années de séances spirites. Elle avait été affectueusement surnommée par les spirites de son époque : « Bonne maman » Les Esprits sont dépourvus de fluide - l’intermédiaire entre le corps et le périsprit. Ce même fluide est utilisé pour produire les phénomènes médûmniques, ainsi que les phénomènes de la médûmnité guérissante. Si Rufina était médûm guérisseuse, il est bien sûr évident qu’étant désincarnée aujourd’hui, elle ne possède plus ce fluide. Et donc, qu’elle ne peut plus produire de guérisons par elle-même.

 

 

Une chose m’est arrivée et je m’interroge - Florence - 26/02/2002

[box content] Bonjour à tous,
Je vous envoie toute ma gratitude pour la réponse donnée à ma question. Je n’osais pas vous poser cette question mais en lisant des expériences que vivent des gens et les réponses que vous leur donnez, je me suis dis qu’enfin peut-être quelqu’un m’apporterait une réponse.
Vers l’âge de treize ans, je me trouvais seule dans la chambre de ma grand-mère (car elle était en voyage) alors que d’habitude j’y dormais avec elle, mes parents dans la chambre d’à côté, c’était la nuit, je cherchais le sommeil dans mon lit lorsque tout à coup, j’ai regardé vers le lit de ma grand-mère et au niveau du seuil de son lit, j’ai vu une lueur de la forme d’un homme, qui se tenait assis, puis il s’est levé en direction de la porte avec calme.
Je me demandais s’ils y avaient des esprits qui venaient nous voir lorsque nous dormons(ou enfin nous sommes en train de s’endormir?) et que comme notre corps est reposé il nous est plus facile de voir les esprits ?...
J’espère que ce n’est pas trop farfelu, mais depuis cette histoire, j’ai très peur que cela m’arrive encore, malgré que je n’ai ressenti aucune onde négative, merci . A bientôt, Florence [/box]

Chère Florence,
Eh oui, vous êtes médûm. Mais ne vous affolez pas, nous le sommes tous, avec plus ou moins de facilités. Vers l’âge de 13 ans, chez la jeune fille devenant pubère, les transformations de son corps physique lui permettent, momentanément, d’acquérir la possibilité de percevoir plus facilement l’invisible. C’est ce qui vous est arrivée. Cet esprit que vous avez vu, était vraisemblablement un familier des lieux. Peut-être votre grand-père, s’il était décédé ou un autre désincarné proche de votre grand-mère. Une petite enquête s’impose ! interrogez votre grand-mère, si vous avez la chance qu’elle puisse encore vous choyer. Sinon, à l’aide de vos parents apprenez à mieux la connaître. Vous avez beaucoup de choses en commun.
Eh oui, nous sommes environnés d’Esprits de toute sorte. La plupart nous aime et nous aide, certains sont indifférents et curieux. Ceci tout le temps. Lors du sommeil, le dégagement partiel du corps physique nous permet une communication plus rapprochée. Le rêve est souvent le souvenir codé de ce moment.
N’ayez pas peur, ne rejetez pas vos facultés mais apprenez à les discipliner et à les utiliser. C’est tout l’intérêt d’un travail en groupe, sous la direction d’un médûm confirmé. Ne confondez pas Esprits et démons, qui d’ailleurs n’existent pas. Cet inconnu qui vous effraie, ressentez-le comme une source de richesse dont il faut apprendre les rudiments de son fonctionnement. De toutes les façons, cette patrie sera forcément un jour la notre.
Prenez plus de vent et bon cap.
Michel

 

Les premières règles pour faire du spiritisme - Barbara - 26/02/2002

[box content] J’ai pratiqué récemment à ma première séance de spiritisme. Je l’ai fait plus par curiosité au départ. On était que deux et j’ai posé des questions à mon arrière grand-mère que ma copine ne connaissait pas. J’ai eu les bonnes réponses. Je pensais qu’elle poussait le verre mais après ça ... Elle m’a dit que si je voulais en faire, il fallait faire attention car il y avait des règles à connaître comme casser le verre à la fin de la séance. Pourrait-on me dire quelles sont les règles à connaître ? Merci d’avance ... [/box]

Bonjour,

Le monde des Esprits est composé des âmes humaines débarrassées de leurs enveloppes corporelles, il y en a donc, au même titre que les hommes, de très bons et de très mauvais. Ceux d’entre eux qui sont le plus attachés à la matière ne peuvent pas s’élever vers d’autres mondes ; ils sont par leur penchants attirés par les jouissances matérielles et ils errent au milieu du monde corporel. Ces Esprits sont bien souvent souffrants et ils se trouvent parmi eux des Esprits vicieux qui, jaloux de voir des êtres plus heureux qu’eux, se plaisent à les faire souffrir en les excitant au mal, à l’envie, à la jalousie, et à toutes les formes de passions. Ces Esprits sont un véritable danger pour les médûms et plus particulièrement pour les médûms débutants ; ils s’attachent en effet à ceux qui les écoutent et sur lesquels ils trouvent prise, ils s’immiscent dans les communications, les provoquent parce qu’ils espèrent avoir plus d’influence par ce moyen, et lorsqu’ils parviennent à prendre de l’emprise sur quelqu’un, ils s’identifient avec leur propre Esprit, le fascinent, l’obsèdent, le subjuguent et le conduisent comme un véritable enfant. Pour arriver à leurs fins, ils inspirent au médûm de la méfiance envers tous ceux qui pourraient lui ouvrir les yeux et ils le conduisent peu à peu à l’isolement afin d’avoir davantage de prise sur lui. L’enthousiasme et l’amour-propre sont les plus grands dangers de la médûmnité. L’un comme l’autre empêche de juger sainement du contenu des communications et donne une confiance aveugle en la supériorité des Esprits qui se communiquent, ceux-ci n’hésitant pas à prendre n’importe quelle identité pour mieux mystifier leur victime.
On assiste ainsi depuis une dizaine d’années à une multiplication de témoignages de personnes qui ont découvert seul leur médûmnité et qui l’ont développée ; ces personnes, sans aucune connaissance du monde des Esprits et de leurs rapports avec le monde corporel, et ayant bien souvent un jugement altéré par l’attente d’un message d’un proche disparu, sont alors la cible idéale des Esprits perturbateurs qui s’amusent à leurs dépens. Certains d’entre eux ont alors l’impression d’avoir découvert un monde nouveau et se donnent pour mission d’en être les porte-paroles ; ils professent alors souvent une doctrine incohérente, dictée par un Esprit farceur, mélangeant dans le même panier la pratique de la médûmnité avec les pratiques occultes les plus diverses : ils jettent ainsi le discrédit sur les valeurs morales et philosophiques du Spiritisme, lui faisant ainsi plus de mal que de bien. Alors la meilleure règle comme en toute chose, c’est l’instruction. Cette instruction, vous la trouverez dans les ouvrages d’Allan Kardec tel que le livre des Esprits et elle vous permettra d’acquérir déjà un peu de discernement.
Laissez tomber ce verre qui ne peut que vous apporter des désagréments.
Fraternellement,
Gilles

 

 

Communiquer avec les Esprits - F - 20/02/2002

[box content] J’aimerai avoir des renseignements sur les façons simples de communiquer avec les Esprits. [/box]

Nous vous conseillons tout d’abord de vous rapprocher d’un groupe spirite sérieux.
La meilleure façon de débuter est avant tout d’être bien informer au travers de lectures appropriées comme le Livre des Esprits d’Allan Kardec qui est disponible et à télécharger sur notre site.
De plus, il est important de savoir ce que l’on recherche dans le spiritisme, philosophie ou simple curiosité. Tout le monde est médûm, nous possédons TOUS en nous à l’état latent les germes de la médûmnité et nous pouvons tous plus ou moins les développer. il faut néanmoins procéder avec prudence : le développement des facultés médûmniques ne doit pas s’effectuer isolèment mais dans un groupe sérieux.
Nous avons tous un guide spirituel ou ange gardien qui veille sur nous et qui nous assiste dans ce travail de développement. Pour avoir sa protection il faut se recueillir, savoir pourquoi l’on veut développer cette faculté et surtout avoir recours à la prière. Non pas celle récitée du bout des lèvres, mais celle du coeur.
Catherine.

 

 

Frisson- Amandine - 15/01/2002

Bonjour à tous !
J’ai un problème : des fois sans que rien ne m’y force, je reçois comme des frissons. Mon frère a fait du spiritisme chez moi ; un jour, un vase est tombé par terre sans que les fenêtres soit ouvertes, aucun courant d’air et aucune personne dans cette pièce. Et des fois, il arrive que l’on mette une chose dans une pièce et l’on ne la retrouve plus. Aidez-moi, ça me fait peur !

Bonjour,
Dites à votre frère qu’il arrête d’appeler les Esprits, cela est très dangereux car les Esprits qui se manifestent dans ces appels sont toujours les moins évolués et ils s’amusent de vos frayeurs. Ces Esprits-là ne peuvent se résoudre à quitter la terre et son monde matériel et ils aiment entourer les gens qui les appellent : cela ne s’appelle pas du Spiritisme mais de la nécromancie ! il faut prier et demander à votre ange-gardien et à Dieu qu’il vous aide afin d’arrêter toutes manifestations.
Amicalement à vous,
Bernard.

 

 

 

 

 

Expérience déconcertante - Nathalie - 01/01/2002

Bonjour à tous !
Je vous écris pour vous raconter une expérience que ma cousine et une amie ont vécu il y a quelques jours. Elle venait de se coucher et avait de la difficulté à s’endormir quand tout à coup elle entendit un son qu’elle interpréta comme celui d’une brise qui pénétrait sa chambre à coucher. Elle savait qu’il y avait une énergie mais ne savait pas de quoi il s’agissait.
Elle raconte que quand elle fermait les yeux, elle se sentait prise dans un étau, incapable de bouger, de parler, ni de réagir. Elle avait les yeux fermés et ressentait que l’énergie était négative.
Elle dit que tout se passait dans sa tête mais c’était réel. Elle voyait un nuage noir, gris avec un peu de blanc. Elle se sentait envahir par cette énergie qui essayait de l’aspirer.
C’est difficile à expliquer mais elle pense sérieusement que si elle s’était laisser aller, elle serait décédée. Elle dit qu’elle a passé plusieurs heures à se battre contre cette énergie qui voulait l’aspirer. En lui disait qu’elle ne voulait pas mourrir, qu’elle était trop jeune etc...
Elle ne pouvait pas réveiller son conjoint car elle était incapable de bouger ni de parler. Quand le plus fort de cette expérience fut terminée et qu’elle put s’asseoir dans son lit, elle entendit une voix féminine, douce, chuchoter son nom. Peu après, elle entendit trois pas et ce fut la fin de son expérience.
Son conjoint s’est réveillé et lui fit remarquer qu’il faisait très froid dans la chambre à coucher. Pourtant, la température de la maison était tempérée comme à l’habitude.
Elle a réussit à s’endormir en priant et en serrant son copain dans ses bras.
Elle ne comprend pas ce qui lui est arrivé, elle ne sait pas qui, ni pourquoi ? Si quelqu’un a une explication à nous donner, nous vous en serions très reconnaissants.

Bonjour,
Chacun de nous a des capacités médiumniques c’est-à-dire la possibilité de capter des messages des Esprits et les énergies du monde invisible, qui nous entoure en permanence. A tout moment, nous devons rester maître de notre corps et de nos pensées, de nos émotions...
De telles expériences peuvent se produire chez des personnes qui n’ont pas cette maîtrise, mais nous avons toujours près de nous notre guide, notre ange gardien, qui est là pour nous aider si nous lui demandons, si nous le prions de nous apporter la force nécessaire.
Fraternellement,
Gilles