Ecriture automatique - Mickael - 06/01/2004

 

Bonjour,
Voilà, j'ai vu sur un site web comment faire de l'écriture automatique et j'ai essayé. Le seul problème : ça n'arrête pas de faire des ailes d'anges ou des dessins qui ne ressemblent à rien et j'aimerais aussi savoir pourquoi ? Ma main bouge toute seule, elle n'arrête pas de tourner en rond, pourquoi ?
Aidez-moi, je n'en peux plus et en plus je me fais traiter de fou par ma famille ! Comment faire j'ai trop peur de ça !

Bonjour,
La pratique du Spiritisme n'est ni un jeu, ni un divertissement et il y a certaines règles à respecter. La première, c'est la prière sincère que l'on exprime à Dieu. Par votre légèreté de pensée et de faire, vous avez attiré à vous un esprit facétieux qui s'amuse à vos dépens.
Pour vous libérer de cet esprit, vous devez, par votre volonté, refuser toute communication et tout geste désordonné et bien sûr, vous devez prier Dieu sincèrement et humblement pour qu'il vous vienne en aide : lisez " l'Evangile selon le spiritisme " d'Allan Kardec, voir notre site.
Si vous ne parvenez pas à régler ce problème rapidement, venez nous voir, nous vous apporterons gracieusement notre aide.
Gilles.

 

Présence à côté de moi étant petite - P - 14/12/2003

J'avais 5 ans, nous devions déménager pour l'Italie, à la veille de celui-ci, dans la nuit, je sentis une présence à côté de moi, j'eus une sensation de peur, je remontais mes couvertures jusqu'au menton, à ce moment-là, je sentis une petite main me toucher, elle me pinçait, me griffait, j'eus mal.
J'essayais de me débattre et mes mains pendant ce débat, touchaient son visage et surtout ces cheveux, des nattes... Je tirais dessus et je criais : " maman ! maman ! " très, très fort ; ma mère n'arriva pas tout de suite. Quand ma mère arriva, elle alluma la lumière : " qu'est-ce qu'il y a ? " me dit-elle. Je lui expliquais. Elle se mit à rire et elle me dit que c'était un cauchemar. Avait-elle raison ? Je ne sais pas mais en tout cas ce rêve ne m'a jamais quitté, il avait tellement l'air réel.
En habitant en Italie, je suis tombée gravement malade. Avait-il un rapport avec ce petit personnage ? Depuis d'autres choses me sont arrivées.

Bonjour,
Il se peut que selon les éléments que vous apportez de cette expérience, cela soit probablement la manifestation d'un esprit qui a voulu se communiquer à vous, car il est vrai que quand on est enfant, les capacités à ressentir ces phénomènes sont souvent plus accrus. Il y a des rêves qui vous imprègnent et des ressentis qui sont plus physiques et nous indiquent que l'on est plus du tout dans l'ordre du rêve quand cela vous imprègne si durablement et si fortement.
Cette limite étant subtile et subjective, évidemment seul un examen détaillé et approfondi de cette événement pourrais amener une certitude totale. Mais de par vos propos, on ressent que cela vous a affecté fortement, vous avez donc sans doute vécu une manifestation de ce type. Comprenez qu'il n'existe pas une expérience similaire, car une multitude de facteurs rentrent en jeu.
Il est vrai qu'un choc émotif peut reporter en vous une commotion psychique qui par la suite peut affecter votre organisme. Mais qu'il y ait eu un lien entre votre expérience vécue, et une grave maladie, je ne pense pas que cela soit nécessairement la cause. Le monde spirituel dans la périphérie de la terre n'est simplement que le reflet de notre monde, le bon comme le mauvais y coexistent et agissent sur celui-ci d'une façon subtile. Parfois les manifestations sont plus fortes et probantes, et permettent à certains aux idées matérialistes de créer une brèche dans leur certitude de l'inexistence de ces phénomènes. Ainsi peu à peu l'humanité se tournera vers une approche plus spirituelle de la conception du monde dans lequel nous vivons tous.
Soyez vous même, de par vôtre vécu, un sujet qui se rajoute à la si longue liste des faits qui jalonnent l'histoire depuis la nuit des temps et qui authentifient la véracité du monde invisible qui nous entoure.
Fraternellement,
Christophe.

 

 

De la diversité des médiumnitées - Louis-Baptiste - 12/12/2003

 

Bonjour à tous et à toutes,
C'est avec un grand intérêt que je parcours régulièrement votre site, que je trouve particulièrement documenté, une source merveilleuse d'informations, bravo ! Mais pourquoi se limiter à Allan Kardec et ses continuateurs ? Quand n'est-il des autres grands noms de l'histoire de la médiumnité ? Serait il permis d'avoir votre avis sur des personnages tel que Maître Philippe de Lyon et ses guérisons miraculeuses, d'Edgar Cayce et ses lectures psychiques, de la célèbre médium Jane Roberts et de l'enseignement de Seth ?
Tant de médiumnités qui différent les unes des autres, et qui disons-le n'a rien à voir avec le spiritisme tel qu'on pu le concevoir Allan Kardec et ses continuateurs, du moins je le pense. Votre avis m'est très précieux, et votre réponse indispensable, et encore une fois bravo pour votre site, un des meilleurs sur le sujet.
Cordialement,
Louis-Baptiste

Bonjour Louis Baptiste,
Tout d'abord merci, nous sommes heureux que notre site vous plaise, et mes excuses pour avoir mis tant de temps à vous répondre.
Tout d'abord, nous ne nous limitons pas tout à fait autant à Allan Kardec et à ses continuateurs que notre site le laisse supposer et la bibliothèque du centre regorge d'ouvrages traitant de sujets approchant écrits par des auteurs non kardecistes. Toutefois il faut comprendre notre approche du spiritisme. Allan Kardec et, par la suite ses continuateurs, ont cherché à avoir une approche scientifique des phénomènes et des communications spirites. Grâce à une réflexion rationnelle sur de nombreuses communications et une formidable capacité de synthèse, Allan Kardec a réussi, après avoir constaté la réalité des phénomènes et le sérieux qu'il faut leur accorder, à rassembler une doctrine qui, sans être complète (c'eût été impossible), présente une base solide et fiable.
Il existe beaucoup de médiums (ou tout du moins prétendus comme tels) qui ont publié des communications qu'ils ont obtenues et qui s'éloignent plus ou moins de la doctrine kardeciste, le plus souvent parce que traitant de sujets que Kardec et ses continuateurs n'ont pas abordé (extra-terrestres, Atlantide, concepts sur le temps, etc…).
Il est difficile de déterminer quelle confiance nous pouvons accorder à ces écrits, d'une part par la difficulté à déterminer l'approche que ces médiums ont, premièrement, du sujet, simple charlatanisme ou médiumnité réelle, deuxièmement, des communications, approche humble et critique de leurs propres communications ou confiance absolue les soumettant à n'importe quel esprit farfelu ou pire faux savant, et d'autre part par la difficulté de déterminer quel type d'esprit communiquait avec eux car même un médium tout à fait honnête peut être soumis à des obsessions, surtout s'il travaille seul et encore plus si on lui accorde une grande importance qui flatterait son orgueil, ce qui est d'autant plus à craindre que le médium est célèbre.
Quoi qu'il en soit, ces écrits soulèvent un certain nombre de questions qu'il serait intéressant de soumettre à des esprits de confiance dans différents centres pour s'en faire une idée plus précise car Kardec a défini le spiritisme comme une science et qu'une science ne peut rester stagnante.
J'espère avoir répondu à votre question, toutefois si vous souhaitez en discuter, n'hésitez pas à nous rendre visite au centre un jour de réunion publique.
Fraternellement,
Olivier

 

Sensations fortes - Valérie - 10/10/2003

 

Bonjour,
Je dormais quand tout à commencer et ensuite je suis certaine de l'avoir "vécu".
Ça s'est passé cette nuit. Tout d'abord une musique électronique très forte, comme en boîte mais style années 70 dirais-je, puis une voix de femme, lointaine d'abord, que je ne comprenais pas, il me semblait entendre une langue étrangère. Puis au fur et à mesure qu'elle se rapprochait, devenait claire et forte, je comprenais de mieux en mieux la phrase quelle disait et répétait. Et quand j'ai eu tout à fait compris, elle a continué à parler.
Je n'ai retenu que deux bribes de son dialogue : "Certes, il veut tout ce que tu aimes, mais avant tout il veut pré-communiquer". Ensuite, j'étais tellement absorbée à me défendre parce que je me sentais tirée, j'avais l'impression que l'on voulait me soulever en me tirant par la jambe gauche que je n'ai pas retenu la suite.
J'étais paralysée, j'ai juste senti mon chat qui venait sur le lit, je l'ai caressé du bout des doigts, la seule chose que j'ai pu rendre mobile. Puis j'ai entendu mon fils m'appeler de la chambre d'à côté, ce qu'il fait depuis environ trois nuits pour me demander des bisous.
A un moment donné j'ai cru que je mourrais, je me suis totalement sentie aspirée, très très fortement, et ce toujours pendant que la femme me parlait et que la musique jouait. En même temps j'entendais des pas dans un escalier en bois, il me semblait que quelqu'un descendait, assez rapidement.
J'ai appelé les bons esprits à mon aide, je craignais les esprits inférieurs, je leur ai demandé de les chasser et en même temps je demandais à ces esprits inférieurs de s'occuper de leur avancement et d'amour, plutôt que de me venir me terroriser. Ceci dit j'ai eu peur parce que c'était très inattendu et la réaction première et presque toujours la peur, me semble-t-il.
J'ai lu " le Livre des Esprits ", j'ai commencé " le Livre des Médiums " (ça fait un moment que je ne l'ai pas continué) en parallèle avec " Les morts nous parlent ". Cela n'empêche, j'ai eu peur. Quand tout s'est arrêté brusquement : je ne sais pas pourquoi véritablement parce que j'ai prié et effectivement, il s'avère que ce sont des esprits inférieurs, ou alors celle qui se "communiquait" a senti que je n'étais pas "prête" en tous les cas, j'ai mis une bonne quinzaine de minutes avant de m'extirper de mon lit, pour aller voir mes enfants et explorer la maison.
Ensuite j'ai prié pour que l'on m'aide à comprendre ce qui m'est arrivé. Je ne sais toujours pas. Et tout le reste de la nuit, j'ai eu mal sur le dessus des pieds et la paume des mains et toutes mes articulations m'ont faite souffrir aussi, mais moins longtemps.
Je sors d'une période très "trouble" et cela fait environ 1 mois que j'ai retrouvé un certain équilibre. Ceci dit je sais pertinemment que les rêves (enfin les voyages aurais-je envie de dire) ne sont pas basés sur la vie au quotidien mais plutôt qu'ils sont une continuité de la vie de notre esprit, plus libre dans le sommeil.
J'ai essayé l'écriture automatique, sans succès, je sais que l'on est tous médium, plus ou moins éveillé. Est-ce le cas ici ? Cela risque-t-il de se reproduire ? Que faire exactement dans ces cas là pour déterminer réellement à qui l'on a à faire ? Dois-je, si cela se reproduit, me laisser aller, malgré la peur, peur surtout de se laisser "entraîner" ? En tous les cas merci de m'avoir lue, d'être là. La doctrine spirite m'aide énormément au quotidien.

Bonjour,
Comme vous l'écrivez, nous sommes tous médiums mais à des degrés de sensibilité différents selon les individus. Vous semblez avoir vécu une mauvaise expérience médiumnique due à un ou plusieurs Esprits inférieurs. Ce genre de mésaventure arrive fréquemment à ceux qui pratiquent la médiumnité seul et sans expérience.
Faite votre examen de conscience et recherchez quelles affinités pourraient avoir avec vous ce genre d'Esprit. Le soir avant de vous endormir, priez Dieu avec sincérité et avec votre cœur et demandez à votre guide spirituel de vous protéger.
Ne pratiquez plus aucune médiumnité sous aucune forme que ce soit : écriture ou autre et ne vous laissez plus entraîner par des Esprits perturbateurs car cela pourrait vous conduire vers l'obsession.
Fraternellement,
Gilles.

 

Demande d'explications - Marie Greif - 06/10/2003

 

Bonjour,
Voilà, j'aimerais savoir si vous savez expliquer mon cas, j'ai 49 ans origine gitane, depuis l'âge de 19 ans, une chose me diffère des autres personnes, je suis cartemancienne, mais ce n'est pas vraiment cela qui m'étonne, j'ai le pouvoir de soigner les gens, juste avec une photo. Vous pourrez me dire que c'est le hasard, mais ce n'est pas le cas. Avec tant d'années de réussite sur des gens différents.
De plus les maladies que je soigne sont très graves en générale. Par exemple, la leucémie, le psorasys, ce que j'énonce ici, je ne peux le prouver. Les personnes sauvées pourront témoigner de ma bonne foi dans les hopitaux. Ces personnes, en quelque sorte, on les appelle le ou la miraculé(e).
Je tiens la photo en main et je le veux, c'est tout. Vous avouerez qu'une telle chose est bizarre.
Greif Marie.

Bonjour,
Le pouvoir de guérison est une forme de médiumnité et c'est l'une des plus belles. Aidez son prochain, apportez du soulagement à ses douleurs, voilà une belle mission.
Je ne mets point en doute votre témoignage et je suppose de part le monde qu'il existe des milliers de personnes capables de guérir par imposition ou par simple acte de la volonté.
Cependant, en tant que spirite, je tiens à vous mettre en garde contre la médiumnité qui est rétribuée, celle que vous pratiquez par les cartes.
Tout homme est médium car Dieu veut que la lumière arrive à tous mais les médiumnités sont différentes d'un individu à l'autre. Il a reçu ce don de Dieu, il l'a gratuitement. Ce don lui permet d'être l'interprète des Esprits en recevant soit des paroles, des images ou des fluides pour aider son prochain. Il ne peut pas vendre ces paroles car il ne les a pas pensées, ni conçues. Il doit donc les transmettre gratuitement.
Je vous conseille de vous référer à l'ouvrage d'Allan Kardec " L'évangile selon le spiritisme ", voir notre site au chapitre 26 : Donnez gratuitement ce que vous avez reçu gratuitement où vous trouverez cet article concernant la médiumnité guérissante :
" La médiumnité est une chose sainte qui doit être pratiquée saintement, religieusement. S'il est un genre de médiumnité qui requière cette condition d'une manière encore plus absolue, c'est la médiumnité guérissante. Le médecin donne le fruit de ses études, qu'il a faites au prix de sacrifices souvent pénibles ; le magnétiseur donne son propre fluide, souvent même sa santé : ils peuvent y mettre un prix ; le médium guérisseur transmet le fluide salutaire des bons Esprits : il n'a pas le droit de le vendre. Jésus et les apôtres, quoique pauvres, ne faisaient point payer les guérisons qu'ils opéraient.
Que celui donc qui n'a pas de quoi vivre cherche des ressources ailleurs que dans la médiumnité ; qu'il n'y consacre, s'il le faut, que le temps dont il peut disposer matériellement. Les Esprits lui tiendront compte de son dévouement et de ses sacrifices, tandis qu'ils se retirent de ceux qui espèrent s'en faire un marchepied. "
Fraternellement,
Catherine.

 

Médiumnité - Laurence - 12/08/2003

Bonsoir,
Je viens de découvrir votre site que je trouve très intéressant. J'ai 42 ans. Je suis née un 25 février 1961, grand prématuré, à 5 mois et 20 jours. J'ai eu beaucoup de chance car je n'ai eu aucun problème de santé. Par contre, je suis hyper-sensible et je ne le gère pas toujours très bien. Je ressens trop les gens et les atmosphères et cela me bloque parfois. Je fais également des rêves prémonitoires.
Quelques médiums m'ont confirmé que j'étais comme eux. Je ne le vis pas toujours très bien et cela me déstabilise beaucoup. J'ai du mal à l'accepter, parce que j'ai peur de ce que je peux ressentir, voir et entendre. Je n'en peux plus et j'ai l'impression parfois que mon coeur et ma tête vont exploser.
J'aimerais mieux et bien vivre cet état ; le développer afin d'atteindre une paix intérieure pour pouvoir aider les autres. J'aimerais fréquenter des groupes de travail sur Paris et sa région, également, échanger sur internet. Je me sens très seule et incomprise.
Depuis 5 ans, je retrouve le réconfort dans la prière ; je suis devenue orthodoxe pratiquante. Je vous remercie de l'aide que vous pourrez m'apporter.

Bonjour,
En effet, à l'époque, une naissance 5 mois et demi demi après la conception constituait une grande prématurité, et votre médiumnité peut être liée à elle.
Je vous conseille dans un premier temps de vous familiariser avec le monde des esprits en lisant : "le livre des esprit" et "le livre des médiums", en téléchargement gratuit sur notre site, et de lire les informations figurant sur les pages de notre site.
Ensuite, priez Dieu et votre guide pour qu'ils vous apporte l'aide nécessaire pour trouver la paix intérieure. Enfin, vous pouvez vous rendre dans un centre spirite proche de chez vous si cela est possible ; cela vous permettra de dialoguer avec les membres de ce centre de manière ainsi à éclaircir certains éléments que vous ne comprenez pas bien. Et si vous le souhaitez vous déveloperez votre médiumnité au sein de ce groupe de façon à aider les autres à votre tour, en particulier lors de séances d'aide spirituelle.
Fraternellement,
David.

 

 

Pour Michel - Christelle - 07/06/2003

Bonjour,
Suite au mesage que je vous ai envoyé le 06/05/03, j'ai à nouveau ressenti le besoin de prendre une feuille et un papier... Etant allée me coucher, je me suis sentie toute bizarre, je sentais dans mes bras comme de l'électricité, comme s'il y avait plein d'énergie, qui ne demandais qu'une chose, sortir de mon coprs, j'avais aussi l'impression de ne pas être toute seule. Je me suis alors levée, et j'ai pris des feuilles et un stylo, là, ma main s'est tout de suite affolée et des phrases se sont alors mises à défilées. Tous ces mots, sont toujours illisibles.
La première fois, avec mon grand-père, il n'y avait qu'à la fin du texte ou je pouvais lire tous ces mots d'amour, mais cette fois, je n'arrive pas à lire quoique ce soit. Toutefois, je sais, que ce n'est pas avec mon grand-père que je suis entrée en communication. Tout d'abord, ce n'est pas du tout la même écriture, et puis, je ne sais pas commment l'expliquer, mais je suis persuadée que j'ai communiqué avec le fils d'une de mes cousines, décédé il y a 3 ans. Il y avait quelque chose au fond de moi qui me disait que s'était lui. Comment se fait-il que toutes ces phrases soient illisibles ? Même si j'essaie de retenir ma main pour écrire moins vite, il n'y a rien à faire.
Quand je vois tous ces documentaires à la télévision, où l'on voit des personnes qui communiquent avec des personnes décédées par l'écriture automatique, et que tous ces textes sont parfaitement lisibles, je ne comprends pas pourquoi ce n'est pas le cas pour moi. Pourtant, si j'arrivais à développer ce don, j'aimerais tellement pouvoir en faire profiter des personnes endeuillées.
Je vous remercie pour votre réponse à mon dernier message. Votre gentillesse m'apporte beaucoup de réconfort. Je sais, que tant que mon grand-père sera dans mon coeur, il sera toujours présent près de moi. Mais il est vrai, qe si je m'obstine à vouloir entrer en contact avec lui, c'est tout simplement parce que j'ai besoin de lui et il y a tellement de choses que je voudrai lui dire. Mais, ce n'est pas grave, si cela doit se reproduire, alors cela se reproduira, et si cela ne doit pas être le cas, j'ai eu le bonheur d'entré en communication avec lui une fois, au moment de la vie ou j'en avais le plus besoin et c'est très bien, cela m'a permis de progresser dans mon fort intérieur et a conforté toutes mes idées. Un jour lui et moi seront à nouveau réunis...
Merci, pour tout ce temps que vous prenez pour me répondre. Merci pour tout.
Christelle.

Bonjour Christelle,
C'est un grand plaisir de vous lire.
Il n'y a pas de doute vous êtes médium écrivain ou psychographe et je vous conseille de lire tout ce qu'a écrit A Kardec sur cette catégorie de médiums. Mais vous êtes en apprentissage, c'est à dire en formation et il vous faut développer votre don avec humilité, amour et discernement. C'est pourquoi il est certainement préférable de commencer par des pages illisibles plutôt que d'avoir immédiatement des communications de haute volée. Question d'humilité et de persévérance !
Si j'avais des petits conseils à vous donner, je dirais qu'il est nécessaire de vous préparer en demandant l'aide et la protection de votre guide et aussi, et là je suis les directives de Kardec, de poser à l'Esprit une question précise, simple si possible, car il ne s'agit au début "que d'un rapport à établir ; l'essentiel est qu'elle ne soit pas futile, qu'elle n'ait point trait à des choses d'intérêt privé, et surtout qu'elle soit l'expression d'un sentiment bienveillant et sympathique pour l'Esprit auquel on s'adresse." A Kardec
Continuez, vous êtes sur la bonne voie et vos qualités de cœur vous permettrons bien des progrès mais n'oubliez pas : la médiumnité quelle qu'elle soit demande le désintéressement absolu, matériel bien entendu mais également intellectuel, moral et spirituel. Nous sommes un canal, un lien qu'il plaît à Dieu et aux Esprits supérieurs d'utiliser comme ils le jugent nécessaire. Avec toutes mes amitiés.
Michel.

 

 

Médiumnité - Elodie - 04/06/2003

 

Bonjour,
Je souhaiterais avoir des renseignements sur les médiums guérriseurs et les manières de venir confirmer ces phénomènes sans pour autant tomber dans quelconque doctrine. Je m'intéresse particulièrement aux soins avec les mains. merci.

Bonjour Elodie,
Les médiums guérisseurs ont existé de tout temps. Je vais vous faire un petit résumé d'une façon chronologique, concernant les recherches et les guérisseurs qui ont laissés des traces dans l'histoire jusqu'à nos jours.
Déjà au temps de la Haute Egypte, il y a 3500 ans, un papyrus du règne du Pharaon Amenophis Ier indiquant : "pose ta main sur la douleur et dis très fort que la douleur s'en aille". C'est d'ailleurs toujours en Egypte que les prêtres pratiquaient dans les temples, l'imposition des mains sur les malades et qu'on peut apercevoir aujourd'hui sur les bas-reliefs.
Pour beaucoup de gens, croyants ou non, le plus grand guérisseur que le monde ait connu fut sans conteste Jésus Christ. Jésus Christ affirme à ceux qui ont la foi qu'ils pourront bénéficier des mêmes pouvoirs dont, entre autres, celui de guérir par magnétisme, au moyen de l'imposition des mains.
Bien plus tard, Mesmer, un médecin allemand, créa le célèbre baquet contenant au fond du sable, du verre pillé et de la limaille de fer magnétisé. Les gens s'y immergeaient en appliquant leurs parties malades, tout en maintenant des baguettes de fer qui faisaient office de conducteur.
Ceci fit grand bruit à l'époque...Ce procédé fut appelé "magnétisme curatif". Mesmer créa aussi en 1775, l'expression "magnétisme animal". Il n'imaginait sûrement pas que le fait d'avoir choisi volontairement le terme "magnétiser" pour caractériser le fluide dont dispose certaines personnes (alors que jusqu'à cette date ce mot recouvrait l'étude des propriétés de l'aimant naturel ou artificiel) allait être au centre d'un débat de près de 2 siècles.
Au cours du 19° siècle, le mot de magnétiser a été désigné pour définir l'ensemble des phénomènes par lesquels se manifeste chez le récepteur, l'action du fluide magnétique de l'émetteur. Et dans cet ensemble, est apparu un sommeil artificiel provoqué par celui-ci que l'on dénomme "hypnose".
En 1905, Raspoutine, le guérisseur le plus réputé de la Russie guérit le Tsar Alexis, qui souffrait d'une douloureuse crise d'hémophilie. Il arrivait à arrêter l'écoulement de sang provoqué par une blessure. Il y eu aussi le Padre Pio, ainsi que Maitre Philippe de Lyon réputés pour leurs guérisons.
Le Padre Pio, tout au long de sa vie, a soulagé ou guéri des milliers de personnes, parfois par la pensée, parfois en touchant de ses mains le malade et parfois par la prière.
C'est en 1935, un électricien Russe, Semione Kirlian, découvrit par hasard sur des appareils de haute fréquence, que des efflorescences lumineuses apparaissent autour des corps vivants.C'est ce que l'on appelle l'effet Kirlian. C'est un procédé bien connu et qui peut être photographiable.
Les soviétiques ont nommé ce phénomène lumineux autour des corps vivants, "le corps énergie" ou "corps bioplasmique".
Puis dans les dernières études récentes, le professeur yves Rocard, démontra que le corps humain contenait de la magnétite, c'est à dire des cristaux d'aimants naturels qui se retrouvent dans 7 endroits du corps. Il suffit également de voir comment les champs magnétiques influencent les organismes vivants.
Les oiseaux en stade migratoire se repèrent et suivent ces courants magnétiques de la terre pour s'orienter, les dauphins et les baleines également. Certains échouent sur nos plages du probablement à un élément qui a perturbé leur orientation.
Voilà ce qui en est très succintement des cas de recherches et des guérisseurs à travers l'histoire.
Si le magnétisme et les guérisons par magnétisation seraient un phénomène de mode, cela ferait longtemps qu'ils auraient disparus. La liste des faits et des histoires à travers les siècles est très riche, et on ne pourrait citer ici tous les cas probants.
Dans son principe et son application, le spiritisme a de longue date utilisé le magnétisme. Certains scientifiques se sont penchés sur son application lors d'expériences et ont travaillé sur ce domaine. Entre autre De Rochas, et les frères Durville.
Les guérisseurs inconsciemment ou pas se servent du fluide magnétique de leur corps (que l'on appelle fluide vital dans le spiritisme) pour agir sur le malade. Le magnétisme est le fluide qui nous appartient à notre propre corps. Par la pensée, on dirige ces fluides vers un but que ceux-ci suivront. Cela se fait souvent inconsciemment chez les magnétiseurs dont la faculté est innée.
La force de la pensée et du sentiment éprouvé lors de l'émission caractérisent la qualité des fluides. La qualité des fluides n'est jamais pareil d'un être à un autre, ni son intensité. Le fluide vital des individus créent des effluves lumineuses, colorés de teintes diverses. Certains médiums les voient, même en pleine lumière s'échapper des mains des magnétiseurs. Ces effluves forment autour de nous des couches concentriques, qui constituent une atmosphère fluidique. C'est ce que l'on nomme L'aura.
J'espère avoir put vous éclairer un peu plus vos connaissances et vous aider sur votre recherche.
Fraternellement.
Christophe.

 

Avenir - Nicolas.marc-andre -17/05/2003

 

Bonjour,
Moi et mon ami avons fait quelques expériences sur les esprits. Nous aimerions savoir si vous pourriez nous renseigner sur notre futur. On a vraiment besoin de cette information qui nous gêne depuis des années. Année : 2010 - date : ? - Sujet : explosion, météorite, moi et mon ami mort... Pouvez-vous nous expliquez ces signes paranormaux le plus rapidement possible.
Merci de votre collaboration P.S. ce message n'est aucunement une blague ou fausse déclaration.
Nicolas.Marc-andré

Bonjour Nicolas, bonjour Marc-André,
Vous dites, dans la première phrase de votre Mail, avoir fait des expériences sur les Esprits. En êtes-vous bien certains. Ne pensez-vous pas que ce sont des esprits qui ont fait des expériences sur vous ou, plus exactement, qui se sont joués de votre manque d’expérience et de connaissances. Quand je dis "des Esprits", je pèse mes mots. Il y a dans le monde des Esprits une multitude d’âmes, ayant chacune des degrés d’élévation différents ou si vous préférez ayant chacune des valeurs spirituelles plus ou moins épurées. C’est pourquoi il est très dangereux de contacter « les esprits », comme vous dites, car parmi eux il y en a qui peuvent avoir une emprise pouvant aller jusqu’à l’obsession, voire la folie.
Voyez-vous, le monde des Esprits est régit par des règles bien précises qu’il faut connaître. La médiumnité n’est pas un jeu. C’est une faculté, plus ou moins développée selon les personnes et qui va de paire avec une évolution personnelle. Ne travaillez jamais seul. Si vous souhaitez développer votre médiumnité rejoignez un centre spirite où vous serez entourés de médiums confirmés qui vous protègeront et dans lequel vous travaillerez selon une éthique bien précise : aider bénévolement vos frères et sœurs en souffrance. C’est uniquement dans ce cas que de bons Esprits se communiqueront..
Quant à votre soit disant météorite, faites en fi ! Tout d’abord aucun Esprit digne de confiance ne vous communiquera la date de votre départ. Le temps est une notion exclusivement terrestre et surtout Dieu ne le permettrait pas. Je vous conseille de lire « Le livre des esprits » d’Allan Kardec. Il vous aidera à mieux comprendre.
Vivez donc votre vie pleinement. Mais vivez la en partageant, en donnant. Il suffit parfois d’un sourire ou d’un regard pour qu’un soleil s’illumine dans le cœur de celui qui souffre. Mais surtout vivez la en écoutant votre cœur. Il ne vous mentira jamais et, si un jour, tout au fond de vous, brille une petite lueur, si faible soit sa lumière, n’ayez pas peur de la suivre. Dieu vous appelle pour vous conduire vers la vraie vie. C'est là qu'est votre futur.
Avec toute mon amitié.
Maxence.

 

Odeurs - Clotilde - 01/05/2003

 

Bonjour,
Si vous pouvez m'expliquer ce qu'il m'ait arrivé il y a 8 ans.
Quand mon père est décédé le matin à l'hôpital, j'étais chez moi et j'ai senti une odeur d'encens très forte quand je montais les escaliers, cela a duré quelques jours.
Un an, après mon beau-père décède et le jour de son enterrement à l'église un fait très bizzare c'est produit : normalement à la fin de la messe d'enterrement le prêtre enscence le cercueil du défunt en tournant autour et bien rien de tout cela ne s'est fait. Dans l'église, je sentais une odeur forte d'encens dans les narines alors que personne ne sentait rien et surtout que la cérémonie avait été baclé. Après ma petite enquête, effectivent, il y avait eu un oubli. Je me suis renseignée pour savoir si quelqu'un avait senti cette odeur mais bien sûr j'étais la seule.
J'ai d'ailleurs eu un autre fait toujours pour un décès d'une personne qui m'était très chére, des fait étranges se sont produits.... Expliquez-moi svp ce qu'il m'ait arrivé.
En vous remerciant.

Bonjour,
Beaucoup d'êtres humains ont de la médiumnité, comme vous et cette faculté ne se révèle pas chez tous de la même manière. Les êtres invisibles qui nous entourent, peuvent révéler leurs présences de différentes manières dont celle de vous faire ressentir une odeur.
Gilles.

 

Médium auditive - O - 28/04/2003

Bonjour,
Depuis quelques courtes années, j'ai développé des facultés médiumniques auditives (voix perceptibles dans l'oreille droite, craquements, chants ...) et intuitives (pensées qui arrivent plus vite que votre propre cheminement de pensée, comme des flashs très rapides et forts qu'on ne peut chasser), ainsi que d'autres formes de perceptions extra sensorielles (magnétisme, rêves de personnes décédées me délivrant des messages...) enfin je ressens de plus en plus de choses. Le plus révélateur a été un rêve que j'ai fait une nuit, je me trouvais dans ce rêve dans une chambre de clinique et je voyais une amie d'une amie (enceinte à l'époque mais je ne savaic pas de combien de mois) et elle avait son bébé dans les bras, puis je le prenais dans mes bras émue, et une voix extérieure (ça se passe souvent comme ça dans mes rêves à "messages") me dit "cette enfant va mourir" 2 fois, et je me sentis immensémment triste, vraiment déchirée, alors je la serrai dans mes bras très fort, et ... fin du rêve !
Le lendemain, ma copine m'appelle (donc amie de la mère du bébé) et je lui demande au hasard, comment se passe la grossesse de son amie (à 1000 lieues de penser qu'elle a déjà accouché !) et elle me répond qu'elle a accouché cette nuit et que son bébé a fait un arrêt cardiaque de 3 minutes ! mais finalement elle a pu être réanimé et n'a aucune séquelle (ce qui est incroyable pour un arrêt cardiaque à la naissance et de 3 minutes!!) je suis restée un peu interloquée. Je me demande si ça ne serait pas une intervention de mon guide spirituel par hasard ? Par ailleurs, j'aimerais vraiment avancer dans mon "don" car ce que j'entend de l'au-delà n'est pas très clair, je comprend qu'on me demande de prier...
On me crie des prénoms parfois, même en plein sommeil, et je peux vous dire que ça fait un drôle d'effet d'être réveillée par un esprit en souffrance qui vous appelle au secours, je pense qu'ils veulent de la lumière pour évoluer, mais je sens aussi parfois des présences négatives et j'ai parfois du mal à m'en dégager, comme si je n'arrivais plus à prier !
Selon ce qui m'arrive dans la vie, je peux avoir des baisses de tonus et de volonté, j'aimerais donc rencontrer un groupe de spirites sérieux dans la région de Nice, si vous en connaissez merci de me répondre. Bon courage à tous et n'oubliez pas votre Ange Gardien, parlez lui le plus souvent possible, il paraît qu'ils s'ennuient (les anges) quand on ne les sollicite pas, ils sont là pour nous...

Bonjour,
Vos ressentis sont, sans conteste, les signes d'une médiumnité. Comme vous le savez, le monde des esprits est comme le nôtre, peuplé d'esprits de toute nature, bons ou mauvais, ayant chacun leur niveau d'évolution spirituelle. En tant que médium, vous captez les messages et plus particulièrement de manière auditive. Des esprits souhaitent se communiquer à vous pour vous guider, vous perturber, vous demander de l'aide ou vous transmettre des messages. Vous vous sentez envahie par ce monde invisible et votre vie en est perturbée.
Vous souhaitez rejoindre un centre spirite et c'est la meilleure démarche que vous puissiez faire. En effet, en étant seule, sans connaissances des enseignements spirites vous subissez l'influence du monde invisible qui vous entoure. Vous devez dans un premier temps vous protéger. Ne travaillez jamais seule, vous pourriez vous retrouver sous l'emprise d'esprits malveillants. Vous devez ensuite maîtriser votre médiumnité. Pour cela vous devez acquérir les enseignements et connaître les règles qui régissent ce monde invisible. Des médiums confirmés pourront vous aider. Le développement de votre spiritualité ira de paire avec celui de vos facultés médiumniques.Vous pourrez ainsi les mettre au service de vos frères et sœurs en souffrance.
Quant à votre ange gardien, qui est en fait votre Guide, ne croyez pas qu'il s'ennuie, c'est un Esprit évolué qui vous aime, vous suit, vous conseille, vous protège tout au long de votre vie. Vous êtes également entourée d'esprits familiers qui vous aident et sont des êtres que vous avez connus dans cette vie ou dans des vies antérieures. De plus votre guide ne s'occupe pas exclusivement de vous. Il a également en charge d'autres êtres incarnés ainsi que des missions qui lui ont été confiées.Bien entendu vous pouvez lui demander conseil dans les moments de doute, lorsque votre chemin vous semble sans issue ou que votre fardeau vous semble bien lourd. Ce sera toujours à vous de faire la démarche. Si votre demande est sincère et faite avec le cœur, soyez certaine qu'il vous répondra. Mais sachez qu'il vous laissera toujours libre de votre décision car c'est vous-même qui construisez votre vie future. Vous conservez toujours l'entière responsabilité de vos actes. Votre guide vous indiquera le bon chemin, libre à vous de le suivre.
Voila j'espère avoir répondu à votre attente.
La médiumnité au service des autres est un engagement qui peut demander de laisser une route large et bien pavée pour suivre un petit chemin caillouteux et tortueux. Mais qu'importe, puisque la lumière de Dieu nous y attend.
Avec toute mon amitié.
Maxence

 

 

Aidez-moi - Christelle- 15/04/2003

Bonjour,
Je m'appelle Christelle, je viens de découvrir votre site et je me suis dit que vous pouviez m'aider ; je vous explique quand j'étais petite, je descendais dans le salon de mes parents, la nuit, j'étais somnanbule mais chose étrange, je parlais à mes parents en anglais parfait et en arabe enfin ils croivent que c'était de l'arabe.
le lendemain, je ne me rapellais de rien ; maintenant, j'ai 24 ans et je ne parle aucune de ses langues mais chose bizarre par moment, je peux comprendre l'anglais à mon grand étonnement vu que je ne l'ai jamais appris : c'est comme si ça revenait de loin.
Il y a maintenant deux ans, j'ai perdu une amie de enfance, elle est décedée dans un accident de voiture ; on ne s'était pas revu depuis longtemps mais juste une semaine avant sa mort, je pensais à elle comme quoi il fallait que je la voie mais j'ai toujours reporté cela à plus tard et une semaine après j'apprenais sa mort.
Dès le lendemain, je sentais une présence dans mon studio mais ça ne me faisait pas peur je savais que c'était elle et je lui parlais.
Un mois après ma cousine m'a conseillé d'aller à un de vos centre à Herstal et là, une medium dont je ne sais pas le nom m'a parlé de mon amie et m'a donné un message de sa part comme quoi elle avait besoin de mon aide que je devais prier pour elle pour l'aider à partir, chose que j'ai faite et depuis plus rien. sauf depuis quelque temps, j'ai l'impression que mon amie veut me parler pourtant je n'ai constaté aucune manifestation de sa part mais je sais qu'elle est près de moi.
Pendant 2 ans, je ne l'ai plus senti à mes côtés mais maintenant je l'a ressent de plus en plus fort, est-ce possible ? Pourquoi après 2 ans ? Que dois-je faire ?
merci de m'aider.
Ps : Si la voyante se reconnaît, on ne sait jamais car elle m'avait demandé le nom de mon amie après la seance pour l'aider car mon amie était très mal. Mon amie s'appelait Sophie, elle était jeune et très jolie et désormais elle est près de son papa enfin j'espere car c'est ce qu'elle voulait.

Bonjour Christelle,
Tu relates, dans ton message deux étapes de ta vie, apparemment décorrélées et pourtant, tu le pressens, intimement liées.
Petite, tu étais somnambule et tu parlais des langues inconnues pour toi. Nous avons tous, en tant qu’être humain, un corps physique et aussi un corps fluidique que nous appelons périsprit. Ce corps fluidique nous le conservons intact après ce que nous appelons la mort. Ce périsprit est le siège de notre âme, de nos pensées et est la mémoire de tout notre vécu.
Lors de ton sommeil, ton âme tente de s’échapper de ton corps physique. Ton âme est liée à ton corps physique et ne peut s’en séparer complètement. Cependant elle peut s’en dégager. De ce fait, sa perception n’est plus amoindrie par cette matière qui compose ton corps et peut ainsi avoir une vision beaucoup plus étendue et notamment se revoir dans les vies antérieures, c’est ce qui explique que tu puisses parler des langues inconnues dans ta vie actuelle mais que tu as pratiquées dans d’autres vies passées.
En ce qui concerne la prémonition d'un décès, c'est un phénomène courant qui s'explique par deux possibilités. La première, ton esprit, comme je te l’ai dit précédemment, en s’éloignant de ton corps physique lors de ton sommeil, a vu le départ prochain de ton amie. A ton réveil tu en as gardé de façon diffuse le souvenir persistant. Pour la seconde possibilité, c'est l'intervention du guide spirituel : tout au long de notre vie terrestre, nous avons un esprit guide dont la mission est de nous suivre, de nous protéger et de nous conseiller par la pensée. Ce peut donc être un message que ton guide te donnait de façon intuitive. Ce qui est important, c'est que tu as prié pour ton amie.
En ce qui concerne le ressenti que tu as à nouveau de la présence de ton amie. Nous te mettons en garde : il faut une preuve pertinente pour confirmer qu'il s'agit bien d'elle. Nous vous conseillons de retourner dans le centre spirite afin de développer votre médiumnité.
Toute mon amitié.
Maxence.

 

 

Comprendre - Isabelle - 23/03/2003

Bonjour,
Avant tout merci à vous qui acceptez de nous consacrer du temps. Je m'appelle Isabelle, j'ai 34 ans. Je préfère vous dire honnêtement que je suis intriguée par les phénomènes paranormaux mais que, pour l'instant, je reste sceptique puisque mes 3 expériences avec des médiums se sont soldées par l'allègement de mon portefeuille et aucune réponse crédible.
Je me suis même faite plus ou moins engueuler parce que je posais des questions appelant une réponse précise ! Je ne veux pas rester sur ces échecs, j'ai envie et besoin de savoir.
Vous me semblez être une association sérieuse, c'est pourquoi je fais appel à vos compétences. J'ai lu différents livres traitant de la vie après la mort dont ceux d'Hélène Bouvier. Je veux y croire mais peut-être pourriez vous m'éclairer sur divers ressentis dont voici la description :
La première fois que j'ai ressenti quelque chose, j'avais 11 ans. Nous avions passé la journée chez mes grands parents. En fin d'après-midi, nous partons et mon grand père me dit, comme d'habitude « Adieu ». Jamais je n'avais été troublée qu'il dise « Adieu » au lieu de « au revoir » mais ce jour-là, j'ai eu besoin de lui répondre « non, au revoir » comme pour conjurer le sort. Il n'était pas malade ce jour-là, aucun signe ne pouvait laisser penser qu'il allait avoir une attaque cardiaque.
Je savais qu'il allait mourir, je ne peux expliquer pourquoi, je le savais c'est tout. Il est mort dans la nuit. J'ai appris par la suite que dans sa jeunesse, il faisait tourner les tables de manière sérieuse et qu'il avait des résultats. A-t-il voulut me prévenir ? Le savait-il lui aussi ?
Je l'adorais et sa mort m'a vraiment affecté, m'affecte encore, car j'ai toujours mal quand je pense à lui. On dit que la douleur s'efface, ce n'est pas vrai.
Pour son enterrement, à l'église, je ne me sentais pas triste, comme étrangère ou coupée de ce qu'il se passait autour de moi. Je savais qu'il était bien, enfin bien, soulagé de ses douleurs terrestres. Je suis « redescendue » lorsque j'ai vu mon cousin pleurer à chaudes larmes.
Pendant plusieurs années, je suis allée sur sa tombe pour simplement lui parler jusqu'à ce que je lise (je ne sais plus où) que les morts n'aiment pas que l'on aille sur leur tombe. Alors je lui parle n'importe où, n'importe quand mais je n'ai pas le sentiment qu'il m'entend.
Quelques phénomènes que je n'explique pas : Un jour, voulant déplacer un meuble trop lourd, je m'énerve à essayer de bouger ce meuble, je me mets en colère et je lui crie de m'aider. J'ai déplacé le meuble d'une seule main, tellement facilement. Grâce à l'adrénaline de ma colère ou était ce lui ? Pour le remettre en place, j'ai dû faire appel à mon ami, impossible de le déplacer seule.
Une fois, mon radio réveil s'est mis en marche tout seul alors que je pensais à lui. Et j'ai tout vérifié. Il n'y avait aucune raison rationnelle pour qu'il se mette en marche tout seul (alarme programmée à une autre heure, pas de faux contacts à l'intérieur ni de fil dénudé.). J'ai eu peur.
Voilà maintenant 2 ou 3 ans que je « vois » des images.
Cela se passe quand je suis en phase de début de sommeil, quand on est encore à la limite entre la conscience et l'inconscience. Je vois des images à l'intérieur de mes yeux. Mais je ne sais pas si mon imagination est capable de générer cela ou si c'est autre chose. D'autant que je ne sais interpréter ce que je vois.
La dernière vision qui m'a beaucoup marqué : Je précise que je ne savais pas que la navette spatiale américaine allait partir pour une mission.
Je l'ai vue décoller du pas de tir, s'éléver, exploser. Le lendemain aux infos, j'apprends que la navette va partir, je suis livide. Elle décolle sans aucun problème, je me sens vraiment soulagée.
Et patatras, quelques jours après lors de sa phase de retour, elle explose avec 7 personnes à bord.
Une autre qui remonte à environ 3 ans
L'histoire de la disparition de la petite Marion d'Agen me touche. Étant mère, je comprends la détresse de ses parents, la douleur qu'il peuvent ressentir chaque jour qui passe. La douleur de ne pas savoir ce qui s'est passé. Alors un soir j'ai appelé Marion. J'ai vu une petite fille dans une pièce mansardée. Je lui ai demandé d'aller à la fenêtre et de me faire voir ce qu'elle voyait à travers ses yeux. C'était la nuit, j'ai vu une ville de taille moyenne, comme si la maison ou l'immeuble se situait au-dessus de cette ville ou sur une colline. Impossible d'identifier cette ville
Imagination ? Je n'ai jamais osé en parler à personne vu que ses parents ont été contactés par nombre de voyants qui n'ont toujours donné que de fausses informations et que je ne veux pas en rajouter.
Je ne sais que penser, j'ai toujours eu beaucoup d'imagination. Est-ce que je ne génère pas moi-même ces images, ces visions ? Même si je suis totalement ouverte à la croyance en l'au-delà, je reste assez rationnelle et j'ai besoin de « preuves concrètes » que je n'ai jamais encore eues.
Je vous remercie de m'avoir lue et vous souhaite une excellente journée. Cordialement.
Isabelle.

Bonjour Isabelle,
En tout premier lieu, j'aimerais avant de répondre à votre message, vous rappeler qu'est-ce que la médiumnité : c'est une faculté (et non un don) qui permet à l'homme d'être le trait d'union entre le monde spirituel (des esprits) et l'humanité (des hommes).
Ces 2 mondes on toujours coexistés depuis toujours, monde visible et invisible, conjointement.....
Le mot don est trop souvent impliqué dans le langage usuel, une faculté "supérieure" donnant un ascendant ou une supériorité envers autrui, ce qui n'est pas le cas !!! Combien de médiums, se sont révélés perdre leur "don" durant leur vie après avoir longuement abusé de celui-ci en mal.
L'évolution morale du médium doit aller de pair avec la pratique de cette faculté. Le paiement de séance va à l'encontre du but de la médiumnité. Dieu l'a donné à chacun, c'est pour notre évolution et l'aide de notre prochain, pour que la communication soit faite par l'entremise d'un "messager" qu'est un médium. On ne peut faire payer ce que l'on nous a donné !!
Voila en tout premier lieu ce que je voulais vous dire, pour que vous compreniez bien que les bons esprits se communiquent prioritairement par le biais de médiums ou le désintéressement et l'amour de l'autre et de son prochain est prioritaire. L'argent ne peut être le moyen d'attirer a soi des esprits très élevés.
Bien sûr, cela ne veut pas dire que tous les médiums qui font payer ont tous des messages obligatoirement faux, mais il est vrai que l'appât de l'argent ou les motivation personnelles du médium influencent sur le type d'esprit qui viendrait se communiquer par son entremise. C'est pour cela qu'il existe de grands médiums (de par leur facultés et leur aspirations spirituelles) jusqu'à de pâles falsificateurs qui se font passer pour tel, et donnent une image fausse et dénaturée de la totalité du phénomènes et de la médiumnité en général.
A contrario de ce que l'on pourrait penser, pour être un bon médium, il ne faut pas être "illuminé", mais bel et bien rationnel et savoir examiner les éléments d'une façon claire et concise. Tout a un sens précis dans la vie, en ce qui concerne l'au-delà, il en va de même. Les esprits ne sont que les âmes des hommes désincarnés.
Comme vous me l'avais décrit dans votre message, vous avez des images, des visions à votre coucher, des visions ou ressentis prémonitoires... vous définissez bien là, certaines caractéristique de forme de médiumnité. Cela est certain. Par contre il est vrai que lorsque la médiumnité "s'installe ", ou n'est pas encore suffisamment "travaillée", il est difficile de définir quand cela vient de l'imaginaire, où, si ce sont de réelles visions. Il y a toujours un peu une part de soi (d'animisme) et un peu d'un esprit (médiumnité) qui agit. L'expérience et le travail aident à faire le tri au fur et à mesure du temps.
En ce qui concerne, l'histoire de votre meuble, je pense plutôt que cela est dû à votre adrénaline.
En revanche, concernant le radio-réveil, c'est différent. Vous disiez que vous aviez le sentiment qu'il ne vous entendez pas, il vous a prouvé le contraire, c'est ce qu'on appele un "signe", une façon de vous faire voir qu'il est bien là, malgré le sentiment que vos paroles étaient vaines. Et vous dites que vous n'avez pas de preuves concrètes !!
Les esprits se communiquent toujours que par des clin d'oeil d'événements, des signes, des intuitions... tous des événements qui sont subtils et si l'on n'y prête pas attention, évidemment, à la fin de notre vie, on n'aura rien vu !! et pourtant. A soi d'être attentif et réceptif à ses intuitions.
Lorsque vous lui parlez et que c'est votre coeur qui s'exprime, vous faites ni plus ni moins q'une prière, et c'est ce qui permet aux 2 mondes de ne pas couper le contact.
Je voudrais aussi vous enlever une pensée éronnée, Vous dites que les morts n'aiment pas qu'on aille sur leur tombe, mais les esprits désincarnées, se moquent bien du devenir de leur corps physique après leur "départ", c'est comme un bleu de travail que l'on pose après une longue journée de travail. L'être n'est pas dans l'apparence, mais dans le spirituel et celui-ci ne se voit pas. L'être humain a besoin de fixer son attention sur quelque chose de physique, donc l'on va au cimetière. Les esprits vont ou les gens qu'ils aiment sont ! Ce n'est pas là-bas que vous le retrouverez, mais ils sont souvent à vos côtés pour vous aider au quotidien. Lisez le livre des esprits, et tout sera plus clair pour vous.

Je vous conseille donc, un des livre les plus riche en explications, sur le monde des esprits, sur son rôle, sur le sens de chaque chose que nous vivons, sur la vie après la mort et notre devenir..... Il se nomme : "Le livre des esprits" d'Allan Kardec.
Ce livre est le résultat de communications d'esprits (sur des multiples médiums,) qui ont étés référencées en questions/réponses.
Pour une personne qui s'intéresse aussi à la vie après la mort, vous aurez toutes les questions que vous vous posez.
Je vous le conseille pour une meilleur compréhension de tout cela. Il est également disponible sur notre site en téléchargement gratuit.
Que Dieu vous accompagne sur votre chemin.
Fraternellement
Christophe.

 

 

Médium - Marine - 02/03/2003

 

Bonjour,
Le fait d'être médium est-il une récompense ou une punition karmique ?

Ma sœur, être médium n’est ni un privilège ni une marque du destin. Nous sommes tous conseillés sur notre chemin de vie par notre Guide spirituel. Nous recevons tous, au cours de notre vie terrestre, des messages pour nous aider à la croisée des chemins. Mais bien peu les entendent et, parmi ceux qui entendent, peu les écoutent. Être médium c’est s’engager dans la spiritualité ; être médium, c’est vouloir se diriger vers la lumière de Dieu, c’est vouloir progresser, c’est se mettre au service des bons Esprits pour aider ses frères et sœurs. Le médium est un ouvrier, un relais, un outil. Ses capacités médiumniques évoluent au cours du temps et vont de pair avec son évolution spirituelle.
C’est lorsqu’il est prêt, lorsque son cœur est à l’écoute et a soif de cette progression que sa médiumnité va se développer. D’aucuns la possèdent nativement, dès leur plus jeune age, mais c’est, dans ce cas, un héritage d’une vie antérieure.
En tout état de cause, c’est toujours à nous de faire le premier pas. Nous recevons alors, de l’au-delà, l’aide qui nous est nécessaire. Notre médiumnité peut prendre une multitude de facettes. Avez-vous lu le livre des Médiums d’Allan KARDEC ? Mais si être médium c’est recevoir, être médium c’est aussi donner. Donner avec son cœur, donner avec joie, donner avec amour sans rien attendre en retour. C’est être les témoins vivants de l’amour de Dieu. Mais, me direz-vous, l’amour de Dieu c’est quoi ? je vous propose de lire un message reçu au centre le 15 MARS 1986 :
"On m'a demandé de dire en quelques mots mais d'une manière assez précise l'explication de mes recherches.
Quand j'ai quitté mon corps, j'étais plein d'idées concernant la création, le sens de la vie, les différences qui pouvaient exister entre nous et la vie humaine. J'avais des idées sur l'intelligence, sur le savoir, sur la connaissance, j'étais ce que l'on appelle un universitaire brillant. Mais, j'ai eu quelques désillusions en arrivant dans ce monde. Je me suis rendu compte très rapidement que je ne connaissais rien ; toute la vraie valeur des choses m'avait échappé, tout ce qui rend fort de l'intérieur, je l'avais ignoré toute une vie, Et pourtant, j'avais étudié, mais l'essentiel, le plus simple, ce que je ne pouvais ou ne voulais pas voir m'avait complètement échappé. Je ne voulais pas voir parce que je trouvais cela élémentaire.
Mes chers frères et sœurs, ce mot va peut-être vous étonner mais je l'ai appris depuis, ce que j'avais complètement ignoré se résume en un mot, parce que ce mot irradie dans tout l'univers, parce que ce mot contient toute la force énergétique connue et inconnue, parce que ce mot est toute la connaissance, depuis le plus bas jusqu'au plus haut de tout ce qui existe et qui vit.
Ce mot, c'est l'amour, Quand j'ai voulu en savoir plus, on m'a enseigné ici la force enfermée dans ce mot amour……..
….. Alors je vais essayer de vous le dire, c'est la forme énergétique la plus incommensurable qui soit ; c'est elle, c'est en elle et c'est par elle que tout existe ici, se fabrique, se fait se défait toutes les formes d'énergies possible guidées par l'esprit supérieur, enfantées par l'esprit supérieur, dirigées par l'esprit supérieur. Je n'ai pu apercevoir qu'une faible parcelle de cette infinie énergie. Ce que je peux vous dire c'est que rien n'est fait pour rien, tout a la forme de l'intelligence et du don, tout passe par le don et l'intelligence, la connaissance ne prime pas la foi mais dans ce domaine, il est nécessaire d'avoir les deux éléments pour tout comprendre.
Combien de nos vies seront nécessaires à nous tous, pour arriver à assimiler ces choses. Mais il y a une leçon à tirer par la simplicité même de votre cœur, par l'humilité de vos pensées pour percevoir ces choses que moi je n'ai pas pu percevoir. Ce que je peux vous dire aussi c'est que vous êtes prêts de comprendre tout cela. Ce que vous allez recevoir je le vois, vous ne le garderez pas pour vous. …….."
Mais le chemin du médium est souvent pavé d’embûches. Le médium doit rester vigilent, logique, modeste et humble, pour accomplir sa mission, car les pièges sont nombreux. Je vous propose deux autres communications reçues au centre :
"Chères Sœurs, chers Frères,
Quand on est médium, cela ne consiste pas seulement à donner de beaux messages, de se sentir bien et de s'enorgueillir ; le travail d'un médium peut être aussi très pénible. Quand il y a des esprits qui souffrent et qui viennent, le travail des médiums est celui de les aider, de les calmer, de leur faire comprendre ce qu'ils doivent faire pour avancer. Naturellement, il est plus agréable d'obtenir de beaux messages, sans difficulté. Ce genre de désir n'est pas spirite.
La charité, c'est autre chose. Elle consiste à aider les autres, même si cela doit vous faire marcher dans la boue, et bien c'est dans la boue que vous devez aller pour en sortir ceux qui y sont. C'est très bien de comprendre cela pour éviter de vous enorgueillir de ce que vous faites afin de rester toujours dans la bonne voie et réaliser que le travail du médium n'est pas un travail pour lui-même, mais un travail pour les autres.
Je vous donne tout mon amour et je veux que vous ressentiez cette paix qui tente de descendre dans vos cœurs et qui émane de tous les Frères spirituels qui sont ici si nombreux. Soyez en paix." 29 avril 1995.
"Le travail du médium est une lutte permanente sur soi-même. Travail de perfectionnement, vertu de discernement et de la logique de la raison. A aucun moment de son existence terrestre, le médium ne doit cesser de se perfectionner. Sa mission est noble, sacrée par la mission dont la divinité l'a investie. Que chacun de ceux qui sont appelés à faire et accomplir cette mission ne s'attendent pas à des lauriers sur cette terre. Militants ici-bas, triomphants au-delà." Jean de la lumière, guide du centre.
Voyez , Marine, chacun d’entre nous peut devenir médium s’il est prêt à s’engager sur le bon chemin.
Avec toute mon amitié
Maxence

 

La télépathie - Davy - 28/02/2003

 

Bonjour,
Cela faisait déjà un mois que je m'étais aperçu que j'entendais des voix, c'était au mois d'Août 2002, j'étais en voiture avec un pote et celui-ci roulait assez vite. C'est alors que je me suis concentré et que je lui ai parlé par télépathie, je lui ai dis : " Va moins vite". Il a ralenti pendant 30 secondes puis a réaccéléré. Le lendemain j'ai essayé de lui en parler mais il a esquivé le sujet en me disant d'arrêter mes trucs (je me suis rendu compte beaucoup plus tard que lorsque je parle par télépathie à une personne celle-ci m'entend parler normalement mais dans sa tête,c'est à dire qu'elle est la seule à entendre). Ensuite je n'ai plus essayé de lui en reparler. A ce moment où j'étais presque persuadé d'être télépathe, je décidai de m'informer sur internet. Je trouvai sur un site que les télépathes lisaient aussi dans les pensées ce qui expliquait les voix.
Ensuite j'ai eu d'autres expériences de télépathies mais toujours avec des personnes que je pensais digne de confiance et surtout de comprendre. Mais aucune n'a vraiment osé m'en parler, j'ai pourtant envoyé à un très bon pote une lettre lui énumérant tous ces phénomènes dont certains ont eu lieu avec lui, il n'a pas nié mais à juste écrit:" les Bretons me surprendront toujours".
Je cherchais toujours à comprendre tous ces phénomènes, c'est pourquoi je suis allé dans une librairie au rayon ésotérisme. Là, j'ai pris une vue d'ensemble du rayon, alors que je ne croyais pas spécialement aux esprits mes yeux tombèrent sur le Livre des Esprits d'Allan Kardec. Je ne connaissais pas la doctrine spirite auparavant, je l'ai pris sans vraiment savoir de quoi il parlait et pourtant ce livre m'a expliqué beaucoup de choses, j'avais aussi plein de raisons d'y croire. C'est pourquoi je vous demande : comment je dois faire pour en parler à mes proches car je veux en parler tout court mais aussi parce que je veux leur parler du spiritisme, de tout ce qui en découle ?
Merci.

Bonjour Davy,
Bien entendu la télépathie existe comme d'autres possibilités : médiumnité, prémonitions, et il semble que tu possèdes ce don.
D'où le tiens-tu ? Peut-être un reliquat d'une vie antérieure ou une possibilité qui t'est donnée pour te permettre une prise de conscience.
Le problème est de savoir ce que tu vas en faire. Le fanfaron ou le tout puissant ? Le gourou, le sorcier ou un spirite sincère et convaincu ? Pourquoi veux-tu en parler à tout prix autour de toi alors que toi tu ne sais et ne maîtrises que peu de choses ?
Le spiritisme ce n'est pas uniquement l'exploitation de dons paranormaux mais bien plus une philosophie, un mode de vie qu'il faut connaître et pratiquer. Il faut tout d'abord remercier Dieu pour tout ce qu'Il nous a donné, par la prière quotidienne, ensuite il faut approfondir par la lecture et la méditation les œuvres spirites surtout celles d'Allan Kardec et ensuite, ensuite seulement, essayer de développer nos dons par un apprentissage effectué en groupe sous la conduite de personnes sérieuses et expérimentées. Si tu fais ainsi tu ne seras pas déçu et tu pourras influencer tes proches du fait de l'amélioration de tes capacités vibratoires. Je te conseillerais de te rendre dans un Centre spirite.
N'oublies pas tu es là pour progresser, non pour te faire admirer ou remarquer.
Les bretons vont de l'avant !
Bon vent.
Michel.

 

Ecriture poétique - Jo - 25/02/2003

Bonjour,
J'ai une question très bizarre à vous poser. J'écris souvent pour mon bon plaisir ; mais parfois lors d'un événement spéciale : mortalité, célébration, je me metà écrire mais c'est comme si ce n'est pas moi qui me dictait les phrases. C'est très beau et très touchant mais qui peut me faire écrire des choses aussi belles.
Anecdote : il y a plusieurs années, une jeune fille avec qui je travaillais est décédé d'une maladie. Puis deux jours après sa mort, j'ai écris un poème que je devais le remettre à ses parents, ce que j'ai fais naturellement, c'est comme si c'est elle qui me le dictait ?
J'aimerais comprendre ces choses.

Bonjour Jo,
Il semblerait que comme vous me l'avez décrit vous ayez des facultés médiumniques développées.
Pour se faire, les Esprits qui se communiquent à vous par le biais de messages lors d'événements particuliers utilisent vos qualités non seulement de médium mais également celle d'une prédisposition à l'écriture.
Sachant que lors de ces événements vous êtes affectés de près ou de loin, l'Esprit qui se communique est attiré par votre tendance à vous émouvoir, c'est un lien qu'il a avec vous, puisque les esprits sont attirés par les médiums de mêmes affinités.
J'espère avoir répondu au mieux à vos questions,
Fraternellement,
Sophie.

 

 

Complicité entre un esprit et moi - Pascale - 09/02/2003

A mon tour je m’adresse à vous car depuis un an ma vie a considérablement changée et je me décide enfin à poser des questions et à chercher de l’aide. Je vous écris de Belgique,peut-être avez-vous de bonnes adresses à me conseiller... Je recherche aussi, si cela existe,un forum de dialogue où je pourrais rencontrer d’autres personnes comme moi.
Automne 2001, mon mari "reçoit" un nouvel employé dans son équipe. C’est un Français qui vit à Paris. Il travaille également à Paris (mon mari manage des personnes dans plusieurs pays). Ce monsieur s’appelle Jean-François. Comme JF est un jeune manageur,il ne sait pas très bien comment faire son travail, mon mari lui a donc proposé de l’aider. Chaque matin à 8h00, JF a pour mission de téléphoner à mon mari afin de lui exposer les problèmes du jour et ensemble ils prennent des décisions. Etant donné que le trajet pour arriver au travail est de plus d’une heure, nous sommes toujours dans la voiture à 8h00. Mon mari mettait donc toujours son portable en "mains libres".
Chaque matin,j’entendais donc la voix de JF. C’est là que tout a commencé. Cette voix me donnait des frissons, des émotions, des sentiments. Je n’ai pas osé en parler à mon mari. Cette situation a duré pendant des semaines...
Une nuit,je me suis réveillée en sursaut en criant : le papa de JF est en train de mourir ! Je le "vois". Mon mari a mis cette histoire sur le dos d’un mauvais rêve. Le lendemain matin à 8h00, JF ne téléphone pas...
Mon mari en colère, forme le numéro de son portable..et JF en larmes apprend à mon mari que son père vient de décéder pendant la nuit! Cette nuit nous avions regardés le réveil, il était 5h08. Les semaines passent et je m’attache de plus en plus à cette voix venue de Paris.
Un jour,je vais déposer mon mari à son travail et arrivé devant la porte je vois un homme noir que je ne connais pas rentrer lui aussi. J’ai eu un terrible malaise. Mes mains tremblaient et je pointais ce monsieur du doigt en pleurant,je ne contrôlais pas mes mouvements,ce fut très dur à vivre.
Mon mari en panique me propose de téléphoner au médecin le plus proche jusqu’à ce qu’il voit que je suis attirée (et le mot est faible) par quelqu’un et toutà coup il me crie : "Tiens voilà Jean-François".
Je voulais,je devais aller le serrer dans mes bras,je le ressentais comme un besoin vital.Tout à fait fou d’avoir des sentiments aussi fort pour un parfait inconnu! Mon mari m’a empêchée de sortir de la voiture et pour cause il était le nouveau patron de JF et il ne voulait pas que sa femme passe pour une dingue. Cependant,il avait été tellement choqué par mon attitude qu’il a convoqué JF dans son bureau et lui a tout expliqué. Stupéfaction ! JF avoue que son père était un grand médium (celui de Chirac en personne avant qu’il ne devienne président) et qu’il est bien décédé un mois plus tôt aux alentours de 6h00 (l’hôpital n’a pû lui donner l’heure exacte).
Suite à cet entretien,mon mari m’a présenté JF et nous sommes devenu les meilleurs amis du monde. Mais cette histoire ne s’achève pas ici. J’ai appris à vivre avec son papa. Il me donne régulièrement des messages à transmettre à JF, qui sont des avertissements pour des choses négatives qui vont lui arriver. Je ne me suis jamais trompée et j’ai toujours donné le bon message au bon moment.
Cette semaine,je devais dire à JF de faire attention à ses poissons ! Dès qu’il a eu mon appel,il s’est dirigé vers son aquarium et ses poissons étaient à l’agonie car les deux pompes étaient en panne !
Vous y comprenez quelque chose vous ? "J’entends" également certaines choses qui se passent chez JF. Je l’entends jouer avec son fils ou répondre au téléphone etc...
Au début cela a été très difficile pour m’adapter à ce nouveau mode de vie. Je n’avais jamais crû à la vie après la vie.
Me voilà aujourd’hui "boîte aux lettres" de l’au-delà mais je ne sais pas toujours à qui je dois adresser les messages ? Pourquoi moi ? Pourquoi dois-je protéger JF ? Pourquoi est-ce que j’aime si fort JF et toute sa famille (car j’ai souvent des messages pour sa maman). Qu’attends-t’on de moi là-haut ?
Je voudrais apprendre à gérer ce don qui m’a été donné. Je voudrais faire plein d’heureux autour de moi,en donnant des nouvelles à ceux qui souffrent. J’ai acheté un enregistreur afin de reçevoir des messages du papa de JF mais je ne sais pas pourquoi je ne l’utilise pas beaucoup...
J’ai beaucoup lu, j’ai été à des conférences, j’ai rencontré Jean Riotte mais je ne me suis jamais jetée à l’eau...
J’ai tellement peur "d’inviter" des esprits farceurs à la maison.
J’ai quatre enfants que j’aime énormémént et je ne voudrais pas qu’ils soient incommodés par mes expériences.
Je ne connais personne qui peut m’aider, c’est la raison pour laquelle je m’adresse à vous. Pouvez-vous répondre à mes questions ? Pouvez-vous m’aider? Je vous remercie beaucoup, Pascale

Bonjour Pascale,
Réalises-tu comme tu es gâtée depuis un an ?
1) toi qui " n'avait jamais cru à la vie après la vie " obtient la preuve que cela est ;
2) tu as la confirmation de ta médiumnité ( ce que tu vois est confirmé dans les faits ) ;
3) tu viens de rencontrer JF qui était probablement ton mari, ou ton enfant, ou ton papa, ou un familier dans une vie antérieure ;
4) tu as un mari formidable qui réagit avec sagesse à ton bouleversement lors de ta première rencontre avec JF ( "il a convoqué JF dans son bureau et lui a tout expliqué .... Suite à cet entretien, mon mari m'a présenté JF et nous sommes devenus les meilleurs amis du monde" ) ; Crois-moi, beaucoup de personnes aimeraient avoir vécu cela. Seulement comme il t'a été beaucoup donné, il va t'être beaucoup demandé.
Pour l'instant le papa de JF, médium désincarné te demande à toi, médium incarnée, de rendre "des petits services " à JF et aux autres membres de sa famille. Cela t'a permis d'expérimenter ta médiumnité. Maintenant tu dois choisir si tu acceptes d'être dans cette vie l'égérie de JF et de sa famille . Tu es tout à fait libre d'accepter ou de refuser. Si le papa de JF est un esprit élevé, il a d'ailleurs dû te le demander. S'il n'est pas d'un niveau élevé, il risque de se faire tirer l'oreille pour se "passer" de tes services. Voilà pourquoi je te conseille vivement de lire " le livre des médiums " d'Allan Kardec (télé-chargeable sur notre site) et de rejoindre un Centre Spirite Belge. Pour ce, tu peux te renseigner à " Amour et Charité "- rue Agimont - 4000 - Liège . Tél : 04 365 34 55 - qui t'indiquera le centre le plus adapté à ta recherche.
Pascale, tu disposes d'un outil très performant (ta médiumnité). Cet outil peut servir à faire bien ou mal pour toi et pour les autres. Ton élévation de pensée et ton discernement peuvent faire pencher la balance du bon côté. Mais cela ne suffit pas. Tout spirite te conseillera de ne jamais travailler "en solo". Dans un Centre spirite, le contrôle de médiums plus expérimentés ou connaissant mieux la théorie peut t'éviter bien des déboires. Là, tu pourras peut-être disposer du forum de dialogue que tu appelles de tes vœux. Hors de ce cadre, prudence : attention - danger ! N'oublie pas, non plus l'aide de Dieu et de ton guide spirituel (ange gardien). Ton mari me parait également de bon conseil.
Pascale tu es aussi maman de " quatre enfants que tu aimes énormément ". En cela aussi, tu es vraiment gâtée. Je ne connais pas de plus grande école de l'Amour que celle de la paternité ou de la maternité. Alors soit confiante, là où tu es, tu peux " faire beaucoup de bien autour de toi ".
Je te souhaite donc une bonne navigation dans les eaux riches de "ton aventure personnelle".
Bien fraternellement à toi et à toute ta famille.
Marc.

 

Evénements troublants, demande de suggestions - Jean-François - 03/02/2003

 

Bonjour !
Je viens à vous aujourd’hui pour essayer d’y voir un peu plus clair sur ma situation actuelle et quérir d’éventuels conseils.
Depuis ma petite enfance, je suis sujet à certains phénomènes troublants qui ne sont pas omniprésents mais reviennent de temps à autre. Ces phénomènes dont je parle affectent certains de mes sens (pas toujours les mêmes, et cela a d’ailleurs parfois évolué avec le temps) et me laissent à chaque fois dans un inconfort des plus pénibles. Mais ce qui motive essentiellement ma démarche auprès de vous aujourd’hui, c’est le fait que ces événements se soient bousculés depuis un an environ, et que je n’ai aucune prise sur eux et ne sais plus du tout quoi faire.
A plusieurs reprises, il m’a été donné d’apercevoir des ombres et des formes de taille humaine dans mon appartement. Toutes celles que j’avais eu l’occasion de voir étaient des formes d’un aspect flou et en quelque sorte laiteuses (des teintes blanchâtres, voire parfois légèrement bleutées). Mais il y a à peu près un an, j’ai clairement vu une forme humaine entièrement noire marcher dans mon couloir en direction de la porte d’entrée. Depuis lors, d’autres événements se sont produits : des événements sonores (une fois, un bruit de clefs que l’on agite ; une autre fois, alors que je commençais à somnoler sur mon lit, une voix jeune et féminine a crié à mon oreille "c’est dégueulasse !" ; je suis désolé pour le vocabulaire, mais il s’agit exactement de ce que j’ai alors entendu !. Imaginez un instant le réveil en sursaut qui fut le mien. J’en ai eu par ailleurs l’oreille qui bourdonnait pendant plus d’un quart d’heure, comme si on m’avait réellement, physiquement, crié dans l’oreille.
Beaucoup d’événements olfactifs (il m’arrive souvent de sentir, en pleine rue et souvent dans les mêmes endroits, une odeur qui, à chaque fois, me fait penser à celle des cimetières, un mélange de fleurs fanées et de vieilles pierres ; parfois, mais beaucoup plus rarement, il m’arrive de sentir également en pleine rue des odeurs d’encens ; et des événements que, faute d’une meilleure définition, je qualifierais d’intuitifs, sensations d’être observé, de ne pas être seul ; des impressions de mouvements, toujours dans un champ latéral de vision ; des bruits très légers de pas qui me suivent ; etc.
Comme tous ces événements s’étaient produits en quelques mois seulement, j’avais décidé l’an dernier de venir à une séance du centre. J’avoue que la première impression ne m’avais pas vraiment satisfait. Mais j’avais néanmoins été troublé par la fait qu’au cours de la séance, je m’étais senti relativement mal pendant tout le premier quart d’heure. Un mois plus tard, j’avais donc décidé d’y retourner, et je m’étais alors dit que si je n’avais pas cette fois un élément d’explication à ce qui m’arrivait, je n’y remettrais plus jamais les pieds. A la fin de cette séance, une dame est venue m’apporter un dessin que son esprit guide lui avait semble-t-il dicté à mon intention. Celui-ci représentait un oeillet, et il était indiqué en légende : "Médiumnité oui, mais attention à l’orgueil". Après la séance je suis allé voir cette dame, qui m’a dit qu’il serait bien que je développe cette médiumnité par le biais des séances organisées au centre. Je ne me suis jamais rendu à une seule de ces séances, car je ne sais pas si j’ai réellement envie de franchir le pas ; l’appréhension de ces phénomènes demeure très forte. Par ailleurs, je ne suis pas croyant, et j’avoue être vraiment gêné par la filiation chrétienne affichée par le centre.
Aujourd’hui je m’adresse à nouveau à vous, car je ne supporte plus de subir ces événements et j’aimerais avoir quelques éléments de réponse à mes nombreuses questions. Peut-être la solution des cours au centre est-elle la meilleure solution après tout, mais j’aimerais vraiment avoir votre avis, et un avis le plus objectif possible, sur ma situation. Je sais qu’il me faudrait prendre une décision et le faire même assez rapidement, parce que ceci n’implique pas uniquement ma personne. J’ai remarqué en effet que depuis 4-5 ans maintenant, toutes les personnes qui comptent pour moi se retrouvent à un moment ou à un autre en face d’événements similaires aux miens alors que ces personnes n’avaient jamais eu aucune manifestation de type paranormal.
Ceci n’est vraiment pas un canular ; je viens demander votre aide, car je ne sais vraiment pas à qui m’adresser autrement. Essayez SVP de m’éclairer un peu sur ma situation, car je vous assure que ce n’est vraiment pas simple à gérer. En espérant sincèrement une réponse de votre part, amicalement,
Jean-François

Bonjour,
Tout homme possède en lui une parcelle divine, de la médiumnité, un guide ou un ange-gardien et puis surtout son libre arbitre.
Après, c’est à lui de décider de ce qu’il veut faire de son existence ; tous les phénomènes que vous décrivez sont dus à une médiumnité qui se développe mais qui demande à être maîtrisée sans cela les manifestations continueront à se faire. Maintenant, vous seul, vous pouvez décider de la suite de votre vie.
Nous sommes tous sur cette planète pour évoluer et ce que vous ne ferez pas dans cette vie, vous le ferez dans la vie suivante.
Fraternelles pensées.
Bernard.

 

Une boule de lumière - Erwann - 03/02/2003

Bonjour,
J’ai assisté, il y a quelques années de ça maintenant, à un étrange phénomène. Petite précision, nous étions deux à avoir vu la même chose : il s’agit de l’apparition d’une boule de lumière qui apparait en l’air et disparait sur elle-même au bout de quelques secondes.
Je précise que la maison dans laquelle c’est arrivé était la propriété d’une personne ayant connaissance des pratiques très avancées en matière de spiritisme et possédait des dons médiumniques.

Bonjour Erwann,
Je voudrais avant tout, pour la bonne analyse rétrospective de ce cas, que vous puissiez analyser et disséquer les éléments et vos souvenirs, pour établir s’il n’ y a pas eu phénomènes de réfractions lumineuses, de gaz, de vapeurs.... enfin tout effet qui pourrait faire passer un simple effet physique inhabituel pour un phénomène "surnaturel".
Il faut être très scrupuleux et ne pas faire de conclusions hâtives sur ces visions, il faut tenir compte de la physique avant tout.
Dans le cas où ces phénomènes physiques seraient hors de cause, il se pourrait alors qu’il s’agisse peut être "d’apparition lumineuse" lié a un esprit qui peut se manifester de cettte façon-ci.
Tout phénomène, qu’il soit physique ou psychique doit se manisfester par l’intermédiaire d’une personne que l’on nomme médium, qui est alors utilisé comme source de fluides vitaux pour l’obtention du phénomène.
Il est donc évident que pour cette manifestation, il y avait dans les personnes présentes, dans cette maison à ce moment-là, un médium qui est à l’origine des faits, consciemment, ou sûrement inconsciemment. On appelle ce type de médiumnité, une médiumnité à effet "physique".
Fraternellement,
Christophe

 

 

Catalepsie - B - 28/12/2002

Bonjour,
Je vous écris car j’ai un petit problème tous les matins entre 3 et 4 heures, je me réveille sans raison et après je suis paralysé comme pris par une force.
Je suis incapable de parler et tout cela est accompagné d’un bourdonnement. Je prie et plus je prie et plus la force me sert. Aidez-moi ! Qu’est ce que c’est ? merci d’avance.

Bonjour,
Trop peu d’éléments me permettrent de vous répondre précisément, mais il se pourrait que selon les sensations décrites cela soit une "sortie astrale".
Il n’ y a pas de raison de s’affoler, ce n’est pas grave. Tout le monde le fait chaque nuit inconsciemment, mais certaines personnes peuvent avoir des ressenties résiduels de cet état ou des sensations du phénomène, c’est votre cas à mon avis, cela peut se manifester de diverses façons : "impression ou sensation de voler, paralysie momentanée du corps, bruits secs, bourdonnements, sensation de chute...". Tous ces manifestations sont des états qui ont trait à ce phénomène.
Cela consiste simplement à une émancipation de votre âme à votre corps physique et reprends alors ses capacitées réelles d’esprit. Pour cela , il y a une étape de "détachement" du corps fluidique avec le corps physique, les bruits secs ou bourdonnements en sont la manifestation audible. La paralysie du corps physique momentanément en est un symptôme du détachement, car la conscience de votre être se transfère dans votre corps fluidique (ou périsprit). Tout ce qui est ressenti l’est par l’esprit à travers votre corps fluidique et non plus par votre corps physique d’où une perte de sensibilité et souvent une paralysie (engourdissement profond de la tonicité musculaire) mais qui n’est que transitoire.
Eh oui, la nuit on se "ballade " !! mais notre conscience normale n’en garde pas souvenir au réveil, où les quelques traces de souvenirs en sont les rêves. Je vous conseille pour que ces symptômes disparaissent, que vous priez AVANT de vous endormir TOUS les soirs, avec votre coeur et avec vos mots le plus sincèrement, en vous adressant à votre guide (ange gardien) qui lui, veille sur vous tout le temps, et notamment pendant la nuit. En lui demandant de veiller sur vous et de vous amener le repos, de ne plus être réveillé durant la nuit, que ces phénomènes ne soient plus ressentis ou disparaissent. Au bout d’un certain temps (1 semaine ou 15 jours maximum je pense ), cela devrait disparaitre progressivement si vous suivez bien ces conseils et les mettez en pratique.
Le phénomène d’émancipation de l’âme se fera toujours (heureusement d’ailleurs) mais vous ne devriez plus en ressentir les sensations désagréables ou génantes normalement.
Informez-moi des résultats après ce laps de temps (en indiquant votre prénom car je ne l’ai pas, et votre cas). Fraternellement
Christophe

Je vous conseille de lire pour mieux comprendre ce phénomène : . Le Livre des Esprits, d’ Allan Kardec - CHAPITRE VIII -Le sommeil et les rêves - et - CHAPITRE IX -Anges Gardiens . La projection du Corps Astral, de S. muldoon et H. Carrington (concernant le voyage astral)