Rêves - Chad - 14/07/2012

 

Bonjour,
je voudrais savoir que penser des rêves. Car malgré l'explication que je connais sur le voyage astral, il me semble que certains rêves sont incohérents. À cela s'ajoute le peu de crédit accordé par certains spirites à la psychanalyse.
Cela en est il de même sur le travail du rêve ennoncé par Freud ?
Pourquoi dans nos rêves on obtient des choses qui nous ont frustrés car on ne les a pas eu dans la journée, et pourquoi sont-ils le prolongement de choses vécues dans la journée ?

Bonjour,
La nuit, le corps physique se repose, mais l'esprit lui, se trouve libéré et retourne à la vie spirituelle. Pendant que nous dormons, nous ne sommes jamais inactifs, notre esprit voyage, fait des rencontres, poursuit ses activités. Pour la majorité des incarnés, nous poursuivons nos occupations de la journée. Certains, par exemple, anxieux dans leur travail peuvent trouver des solutions en dormant et parfois s'en souvenir au réveil.
D'ailleurs, les "soudaines" bonnes idées du matin ne viennent pas sans raison. Elles sont la résultante de notre activité nocturne. D'autres, vont réaliser la nuit ce qu'ils n'ont pas pu faire ...le jour.
Pourtant, les rêves sont compliqués à analyser. Si on se fit uniquement à ce dont nous nous souvenons, il nous manque des pièces au puzzle.Cela s'explique par le retour au corps physique et au trouble fluidique qui l'accompagne, ou encore par la difficulté d'analyser un évènement dans la vie spirituelle et de lui attribuer une correspondance avec la vie terrestre.
D'autre part, parfois dans les rêves, une symbolique nous aide mieux. Car c'est aussi un moyen pour nos amis invisible de se communiquer à nous, de nous envoyer un message.
Fraternellement,
Agnès

 

Epuisement après la prière - Qat - 13/07/2012

 

Bonjour,
il m'arrive une chose embêtante. Depuis que j'ai renoué avec la prière au quotidien, je me sens épuisée, mais vraiment épuisée et endolorie. Je tombe de sommeil avant 21h et ne me réveille pas avant 7h ; Ca devrait suffir largement mais non. Je me lève fatiguée comme après une longue marche, et cela me demande de gros efforts pour ne pas passer ma journée dans un état second.
Pour vérifier, j'ai réduit la 'dose' de prières sur une journée et j'allais tout de suite mieux, je pétais la forme. Seulement il n'est pas question que je revienne à mon ancienne vie, je veux continuer ce que j'ai commencé.
Avez-vous déjà rencontré un tel cas ?

Bonjour,
Ce qu'il faudrait, ce serait orienter votre prière avant de vous coucher. C'est-à-dire vous endormir avec l'idée claire de ce que vous voulez faire durant la nuit, et le mieux bien sûr pour notre évolution est de prier avec ferveur de rejoindre notre guide et d'être aidé pour comprendre comment mener à bien nos épreuves.
Les activités de notre esprit la nuit peut nous épuiser, c'est pour cela que vous sentez ces effets au réveil. Cela ne vient pas du fait de prier, mais plutôt de comment faire pour aller au bon endroit lors du sommeil, et donc, de bien prier en quelque sorte. Mais cela n'est pas toujours facile, car la nuit, inconsciemment nous continuons nos occupations quotidiennes.
Courage ! Prier avant de s'endormir peut aussi nous permettre d'avoir une grande force pour la journée!
Fraternellement,
Sandra

 

Communications spirites - Qat - 18/06/2012

 

Bonjour,
j'éprouve un grand réconfort à lire les posts de tout un chacun, à écouter les communications spritites lorsque je suis au plus mal. J'aurais bien aimé pouvoir assister aux réunions, mais physiquement, la distance m'en empêche.
Lorsque vous invitez un esprit à se communiquer sur demande du public, faut-il que le demandeur soit forcément sur place ?
Pourrais-je moi aussi solliciter qu'un de mes défunts se communique s'il le souhaite et s'il en a l'autorisation ?
J'en aurais bien besoin une fois en passant.

Bonjour,
Nous sommes heureux de voir que ces témoignages vous aident dans votre vie quotidienne.
Pour les personnes ne pouvant se rendre au centre à cause de la distance ou à cause de leur état de santé, il n'est pas obligatoire d'être présent physiquement à la séance.
On demande à la personne qui demande des nouvelles d'un proche décédé d'être engagée dans la démarche d'aide si cette dernière est au plus mal de l'autre côté. C'est par les prières, que nous pouvons faire ensemble lors des réunions d'aide spirituelle des mercredis, que nous aidons ceux qui cherchent encore la lumière.
Fraternellement,
Céline

 

Personne possédée - Since - 22/05/2012

 

Bonjour,
je me permets de vous écrire ce message car je ne sais plus quoi penser, et comment sortir des images de ma tête... Une de mes meilleures amie a été possédée, et il y a de cela une bonne année, elle a subi un exorcisme très long qui a fini par porter ses fruits.
Je l'ai vue possédée, mais je ne l'ai jamais vue en "crise"... je ne sais pas trop comment le dire, pardonnez moi. Ce week end, quelque chose est à nouveau entré en elle. Mes amies sont restées deux jours presque avec "la chose" en elle, et j'ai vu de mes yeux comment elle était possédée. Depuis qu'elles sont parties, j'ai peur pour elle, pour sa compagne aussi.
Je sens que c'est bien à l'intérieur. Nous avons prié comme nous avons pu, un moment son petit corps tout frêle ne répondait plus à rien, pas même à la douleur, alors qu'elle était comateuse depuis 2h30, et que sa tension était bonne.
Il y eu des râles, les yeux et le visages changés, une respiration étonnante, un corps plein de force étonnamment aussi, j'en passe et des meilleures! Je suis bouleversée. J'ai peur que cette chose ne s'en aille pas d'elle, et je me demande comment l'aider. Je me demande aussi pourquoi elle? Comment l'aider à ce que cela n'arrive pas?
C'est tout de même la seconde fois... et la dernière fois, ça a duré tellement de mois! J'ai peur qu'elle n'en puisse plus physiquement et moralement, et que sa vie, et son entourage non plus...
Toutes ces questions sont en vrac, car je ne sais pas comment les exposer. Aussi, comment faire pour que j'arrive à me sortir ces images de la tête?
Je vous remercie de m'aider et de l'aider, si vous le pouvez...

Bonjour,
Le plus simple serait de proposer à votre amie de se rendre dans un centre spirite où elle trouvera gratuitement l'aide, le réconfort et l'instruction nécessaire pour se défaire de ses attractions négatives.
Dans notre centre de Bron, à côté de Lyon, l'aide spirituelle se pratique le mercredi, à 18h, toute l'année (juillet et août compris), mais il faut prévoir de venir une demi-heure avant la séance pour avoir un temps d'échange qui nous permet de déterminer la meilleure aide à apporter selon la situation.
Si notre centre est trop loin de chez vous, vous trouverez d'autres coordonnées de centres spirites sur notre site.
Dans l'attente de votre visite dans un centre, la prière, lorsqu'elle est sincère, qu'elle vient du cœur, sans rituels ni artifices, reste votre meilleure alliée.
Fraternellement,
Emmanuel

 

Faut-il pour se faire visiter par la Vierge Marie - Jean Claude - 03/05/2012

 

Bonjour,
Je suis très interessé par agora spirite. Je voudrais ainsi savoir comment je dois faire pour être guidé par mon ange gardien juqu'à l'école de Marie.
Comment ressentir si la vie de quelqu'un est déjà controlée et gerée par la Sainte Mere de Jesus.
Voudriez-vous aussi me dire si l'agore spirite est un site catholique ou simplement un site chrétien en général.

Bonjour Jean-Claude,
Lorsque l'on veut être approché par des Esprits supérieurs, il est plus simple et logique de chercher à s'élever vers eux que d'attendre qu'ils descendent jusqu'à nous.
Élever son âme demande beaucoup de patience et de persévérance car c'est chaque jour, à chaque moment même, qu'il faut cultiver nos qualités de cœur et, parallèlement, tenter de chasser tous nos "petits" défauts.
Votre guide, avec l'aide de votre prière, saura vous aider à avancer dans cette voie du bien, à l'école de la vie sur Terre que vous avez choisie.
Notre site, qui est un site spirite, propose de nombreux documents qui pourront vous soutenir et vous encourager dans cette voie de perfectionnement.
Fraternellement,
Hélène

 

Rêves - Astrid - 21/03/2012

 

Bonjour,
je voulais vous soumettre un de mes rêves que j'ai fait récemment et qui m'a beaucoup bouleversé. Je me rendais à une séance spirite (chez vous), je passe par une porte et là j'aperçois des personnes assises sur des canapés blancs (donc très différents de votre salle), je m'assoie à l'un d'eux puis je décide de me lever et de m'asseoir à côté et là, superbe surprise, j'apercois ma mère (décédée) qui est super heureuse de me rencontrer ici et qui me serre dans ses bras,
moi aussi j'étais très surprise et contente de la voir.

Bonjour,
Les rêves sont ce dont nous nous rappelons du voyage effectué par l'esprit durant le sommeil du corps. C'est toujours une joie de retrouver nos proches décédés, et de les voir heureux.
Peut-être que votre démarche de venir au centre vous interroge sur la part de spiritualité dans votre vie, votre mère vous encourage certainement dans cette démarche car cela vous permets de vous rapprocher d'elle.
Fraternellement,
Sylvie

 

Apparitions, catholicisme, spiritisme - Annette - 20/04/2012

 

Bonjour,
tout d'abord de confession Catholique, j'ai toujours su au fond de moi que la vérité se situait "ailleurs", je retrouve dans le Spiritisme ce que j'ai toujours pressenti inconsciemment.
J'ai lu le "Livre des Esprits" et suis en train de finir "le Livre des Mediums", et plusieurs choses me viennent à l'Esprit :
1/ Pouvons-nous dire qu'il y a antagonisme entre Catholique et Spirite ou plutôt de complémentarité ?
2/ Que dois-je penser des apparitions dîtes de la Vierge (Fatima, Lourdes) ?
3/ Dans un de vos PowerPoint nommé "vérités" vous nommez Henry Ford, en sachant son rôle prédominant dans la 2ème guerre mondiale (Henry Ford est l’un des plus célèbres bailleurs de fonds étrangers d’Adolf Hitler, et il est récompensé en 1938 pour ce soutien durable avec la «Grand-Croix de l’Aigle allemand», plus haute décoration nazie pour les étrangers), est-ce un enseignement justement du Spiritisme (le pardon et trouver le bien en chacun de soi ?)

Bonjour José,
Tout d'abord, excusez-nous pour le retard mis à vous répondre mais nous sommes peu de bénévoles disponibles pour répondre à un courrier toujours plus important.
1/ Si vous lisez l'Évangile selon le Spiritisme d'Allan Kardec, vous comprendrez rapidement que, loin de rejeter la Bible ou Jésus Christ et ses enseignements, le Spiritisme s'y réfère souvent mais en donne une interprétation qui diffère de celle de l'Église sur certains points.
En effet, le Spiritisme part du principe de l'évolution continuelle de l'âme (elle ne peut donc se retrouver figée pour l'éternité dans un Paradis ou un enfer), de sa possible réincarnation sur terre pour continuer à progresser, des interactions fréquentes entre vivants et morts (pourquoi l'âme, survivante à la mort du corps devrait-elle systématiquement être privée du désir de consoler, assister ou instruire ceux qui sont restés sur Terre ?), et d'autres nuances que vous découvrirez forcément dans vos lectures... Vous avez certainement lu déjà, par exemple, la devise du Spiritisme qui est : "Hors la charité, point de salut."
2/ Vous demandez, aux inconnus que nous sommes, ce que vous "devez penser". Or, la pensée est propre à chacun, puisqu'elle fluctue selon de trop nombreux critères, et ne peut être imposée. Il serait donc plus sage de vous forger votre propre opinion en vous documentant, en lisant, en analysant puis en méditant et en laissant parler votre cœur. Votre opinion sera alors solide et construite et ne variera pas en fonction du vent...
3/ Le PowerPoint dont vous parlez est une suite de citations. Aucun des hommes célèbres qui ont signé ces belles phrases n'est exempt de tâches, mais aucun n'est, non plus, totalement "noir". Nous avons tous une part d'ombre et de lumière. Plutôt que de pointer la part d'ombre de chacun (plus ou moins grande selon les individus, je vous l'accorde) et de se focaliser dessus, recherchons en autrui sa part de lumière et aidons-là à briller.
Fraternellement,
Sandra

 

Fin du monde - Audrey - 19/04/2012

 

Bonjour,
Cela fait peu de temps que j'ai decouvert votre site et je le trouve très interessant et très complet, étant novice en la matière il m'apprend beaucoup et j'ai le sentiment que cela m'aide dans ma vie et je vous en remercie ! Ma question peut vous paraitre idiote mais c'est un sujet qui me tracasse depuis quelques temps et je ressent le besoin de vous en parler.
Voilà, on nous parle de Fin du Monde pour la fin de l'année 2012 qu'en pensez-vous ?
Si cela est possible Dieu nous enverrait-il pas des signes pour nous prevenir et nous y preparer ?
Il y aurait dans ce cas des milliards d'esprits qui se retrouveraient sans corps à habiter ?
Merci de m'eclairer un peu.

Bonjour Audrey,
De tous temps, les hommes ont redouté d'avoir à vivre une fin du monde, sentiment qui se trouvait amplifié, à certaines époques, pour des raisons astrologiques, numérologiques, culturelles, superstitieuses ou autres.
Vous vous souvenez certainement du passage de l'an 2000 et de tous ces prophètes qui nous annonçaient, "preuves" à l'appui, qu'il était absolument impossible de passer ce cap...
Gageons que, dès 2013, une nouvelle date de fin du monde émergera pour continuer à nourrir cette crainte qui semble nécessaire à quelques-uns.
Il est vrai que, si elle nous permet d'entreprendre ce qu'il faut pour hâter notre avancement individuel ou collectif, de réfléchir et travailler sur la Terre et les lois de la nature, sur les besoins de l'homme et leurs dérives, cette crainte peut devenir un moteur et, par là même, être salutaire à certains.
Nous pouvons tous, quels que soient notre âge, notre état de santé ou notre condition, avoir à nous désincarner subitement, même avant une potentielle fin du monde, mais cette idée, bien qu'elle soit absolument légitime et concrète, tout à fait plausible, ne suffit peut-être pas à nous pousser à nous améliorer rapidement.
La différence n'est que dans le très grand nombre d'âmes qui se désincarneraient en même temps mais, pour reprendre votre expression, "les milliards d'Esprits qui se retrouveraient sans corps à habiter" pourraient toujours poursuivre leur évolution ailleurs car la Terre est loin d'être l'unique foyer d'amélioration spirituelle.
Fraternellement,
André

 

Affaire du tueur de toulouse - Isa - 25/03/2012

 

Bonjour,
je suis spirite (débutante) et j'ai besoin d'être éclairée concernant l'exécution de ses 7 personnes dont 3 enfants. Est-ce que ces esprits réincarnés dans le corps de ces 7 victimes avaient choisis cette fin terrestre ? Leur assassin n'avait sans doute pas pardonner à ses victimes ? Il y a je pense une relation avec leur vie antérieure ?
Je vous remercie pour votre dévouement à éclairer notre conscience.

Bonjour Isa,
Votre question soulève le problème essentiel de ce qui est déterminé par avance ou non, autrement dit, il nous interroge sur ce que nous pouvons comprendre de l'interaction entre fatalité et libre-arbitre.
Dans un premier temps, voyons si l'acte du tueur est écrit par avance, irrévocablement déterminé, ou s'il a succombé à l'épreuve d'une tentation, un risque majeur choisi par lui en s'incarnant.
Prenons le Livre des Esprits d'Allan Kardec.
Question 861 : "L'homme qui commet un meurtre sait-il , en choisissant son existence, qu'il deviendra assassin ?"
Réponse : "Non ; il sait que, choisissant une vie de lutte, il y a chance pour lui de tuer un de ses semblables, mais il ignore s'il le fera, car il y a presque toujours en lui délibération avant de commettre le crime ; or celui qui délibère sur une chose est toujours libre de la faire ou de ne pas la faire. Si l'Esprit savait d'avance que, comme homme, il doit commettre un meurtre, c'est qu'il y serait prédestiné. Sachez donc qu'il n'y a personne de prédestiné au crime et que tout crime ou tout acte quelconque est toujours le fait de la volonté et du libre-arbitre.
Au reste, vous confondez toujours deux choses bien distinctes : les évènements matériels de la vie et les actes de la vie morale. S'il y a fatalité quelquefois, c'est dans les évènements matériels dont la cause est en dehors de vous et qui sont indépendants de votre volonté. Quant aux actes de la vie morale, ils émanent toujours de l'homme même, qui a toujours par conséquent la liberté du choix : pour ces actes il n'y a donc jamais fatalité."
Nous vous invitons à vous reporter aussi à la question 872, relative au mobile des actions de l'homme, trop longue pour être reportée dans son intégralité ici, mais dont nous extrayons le passage suivant :
" La question du libre arbitre peut se résumer ainsi : l'homme n'est point fatalement conduit au mal, les actes qu'il accomplit ne sont point écrits d'avance, les crimes qu'il commet ne sont point le fait d'un arrêt du destin. Il peut, comme épreuve et comme expiation, choisir une existence où il aura les entraînements du crime, soit par le milieu où il se trouve placé, soit par des circonstances qui surviennent, mais il est toujours libre d'agir ou de ne pas agir. Ainsi, le libre arbitre existe à l'état d'Esprit dans le choix de l'existence et des épreuves et, à l'état corporel, dans la faculté de céder ou de résister aux entraînements auxquels rre et doivent faire face au chagrin d'une mort brutale et violente, qui peut paraitre très injuste, particulièrement si l'on n'a pas la foi.
Que dire aussi des enfants qui ont assisté à ces scènes, qui ont eu une peur panique justifiée, en voyant leurs petits camarades s'écrouler, mais qui sont restés et doivent, à présent, vivre avec le souvenir de ces images terrifiantes ?
C'est pour toutes ces personnes que nous devons prier aujourd'hui, pour les aider à surmonter leur épreuve avec courage et résignation et retrouver, aussi vite que possible, la paix de l'esprit, l'espérance en des temps meilleurs et la foi en la justice divine.
Fraternellement,
Hélène

 

Esprit perdu et angoissé - Nathalie - 24/03/2012

 

Bonjour,
j'ai assisté en ce jour à une réunion spirite pour avoir des nouvelles de mon petit frère décédé, il y a 4 mois. L'une des médiums est entrée en contact avec son Esprit. Il etait completement perdu, angoissé, il avait peur des autres Esprits.
Il restait dans un brouillard épais avec un escalier en colimaçon. La medium a ressenti sa peur et s'est mise à pleurer.... Il allait très mal apparement.... Ca m'a bouleversée...
Je ne pensais pas avoir des nouvelles aussi négatives de lui... Je pensais qu'il était en paix en fait.. Grosse désillusion pour moi..
Comment faire pour l'aider ? Il est décédé en même pas 24 heures d'une méningite foudroyante, peut-etre qu'il ne comprend pas encore ce qu'il lui est arrivé ?
Une mort si brutale peut-elle être source de mal-être pour son esprit ?
Je vous remercie d'essayer de m'éclairer un peu car du coup moi aussi je suis un peu perdue et je voudrai réellement l'aider.
ps : on m'a conseillé de remplir une fiche pour l'aide spirituelle du mercredi même si je ne pourrai pas être là car j'habite loin (haute savoie à coté de la suisse) encore merci pour votre aide, cordialement.

Bonjour Nathalie,
Si vous avez fait, comme on vous l'a conseillé, une fiche pour votre frère, nous pourrons, durant nos séances d'aide spirituelle, prier pour lui dès le mercredi 28 mars, puis les mercredi 4 et 1 avril, toujours à 18h.
Nous vous demandons simplement de vous unir à nous, par la pensée, pendant ces séances.
Cela n'exclut pas de prier pour lui le reste du temps, en demandant à ce qu'il soit aidé pour reconnaitre son nouvel état, pour qu'il retrouve confiance et paix et pour qu'il puisse être secouru et guidé par des Esprits bienveillants.
De notre côté, nous vous tiendrons informée chaque semaine de ce qui aura pu être communiqué à son sujet pendant les séances et nous espérons que vous voudrez bien nous répondre pour attester que vous faites bien le "travail" avec nous. Sans vous, notre action serait grandement limitée...
Votre frère est décédé depuis très peu de temps et de façon soudaine, ce qui explique le trouble dans lequel il se trouve actuellement.
Mais, rassurez-vous, de nombreux Esprits ont pu témoigner de l'action réconfortante et apaisante des prières ainsi que de leur grand intérêt pour limiter le trouble qui suit le décès.
Vous souhaitez certainement ardemment que votre frère soit apaisé, nous nous joindrons donc volontiers à vous pour prier et, ainsi, donner la force de l'union aux pensées d'amour qui lui seront envoyées.
Pouvez-vous nous confirmer si la fiche est déjà faite ou s'il faut la faire ? N'étant pas au centre, il ne m'est pas possible de le vérifier pour le moment...
Fraternellement,
Hélène

 

Maladie mentale - Françoise - 08/03/2012

 

Bonjour,
je suis contrainte de vivre avec ma soeur, malade mentale. Elle a, sur un coup de tête, quitté son travail, demandé et obtenu le divorce, quitté la France pour vivre avec moi alors que je l'avais priée de rester chez elle... Elle a débarqué devant ma porte un jour sans valise...
Elle aura bientôt 60 ans. Quand elle ne prend pas ses médicaments, elle délire sur le thème de l'amour, m'ennuie toute la journée avec les mêmes phrases qu'elle répète depuis huit ans, va se promener sur les voies ferrées "pour se faire peur"; elle revient dans une voiture de police et se retrouve hospitalisée d'office, à moins que je promette de bien la surveiller. La dernière fois remonte à dix jours. depuis, nous vivons la porte fermée à clé pour qu'elle ne sorte pas sans être accompagnée. Il lui est arrivé de grimper sur le toit en petite culotte.
Il serait trop long de tout énumérer, mais notre vie est vraiment difficile. Il me faut la laisser seule le temps de faire des courses et de travailler. Je ne sais pas du tout quelle nouvelle ânerie elle va trouver. je n'ai donc jamais l'esprit tranquille. Elle continue de se dégrader. Elle ne peut plus mener à bien la moindre petite tâche: étendre le linge, nettoyer une pièce...
Elle est en permanence angoisée. Elle se tient sur un seul pied, incapable de rester deux secondes sur les deux. Elle se tort les mains sitôt qu'elle pense qu'on ne la regarde pas.
Elle est allée jusqu'à ramasser des mégots de cigarette dans la rue pour les fumer en cachette. Elle ment beaucoup, pour tout et n'importe quoi, même quand la question est anodine, par exemple: "tu t'es fait un thé ce matin?" Elle dira non, mais je vais m'apercevoir qu'elle a laissé le sachet traîner et que l'eau de la bouilloire est chaude...
Je dois veiller à sa propreté, à son habillemant, car elle se clochardise.
Elle est pour moi un poids énorme. Nous sommes allées dans un groupe spirite. Malheureusement, les participants sont portugais ou brésiliens, langue qu'elle ne parle ni ne comprend. La séance se déroule comme suit : nous récitons un "Notre Père", puis nous lisons un paragraphe du "Livre des Esprits", un autre de "L'Evangile". Ensuite, deux ou trois dames, dont celle qui dirige le groupe, font le tour des participants pour faire ce qu'ils appellent "des passes".
Puis la responsable du groupe prie un court moment à haute voix. Le rendez-vous suivant a lieu le mois suivant pour nous, car la séance n'a lieu dans la langue du pays où nous sommes qu'une fois par mois.
Ma soeur, qui vit avec moi depuis plus de deux ans, mais qui venait avant cela souvent, est incapable de l'apprendre malgré mon aide, les cours particuliers, les cours organisés par la ville... Le diagnostique des psychiatres est "dépression" (Elle est toujours plus folle avec moi qu'avec les autres qui peuvent se tromper sur son état, car quand elle veut, elle est presque normale, capable de rester assise et de tenir une conversation amicale.)
Je sais que vous êtes très loin.
J'écris ce mail parce que je suis épuisée et que je garde une goutte d'espoir qu'un jour, quelque chose de bien se passera enfin pour nous.

Bonjour ,
Je ne sais pas exactement ou vous vous trouvez en France, mais sachez que nous vous adressons tout notre soutien. S'il vous est possible de venir un mercredi ou un samedi lors de nos réunions spirites,nous serions heureux de vous accueillir.
De nombreuses personnes fragiles bénéficient du progrès de la science avec un traitement adapté à leur pathologie. Mais pour que l'aide de ces substances soit efficase, il faut une régularité dans la prise des médicaments. Certains malades, incapables de se réguler, on recours à une piqure mensuelle qui peut être pratiquée par un médecin dans un centre médico-psychologique par exemple. D'autres ajoutent des consultations auprès de spécialistes pour soulager leur esprit tourmenté.
Le rôle de la famille est important pour entourer la personne malade, mais il a ses limites. Vous ne pourrez pas constament surveiller votre soeur dans ses moindres faits et gestes. De nombreuses structures d'accueil et associations permettent aux personnes malades comme votre soeur d'être encadré, au moins quelques jours par semaine.
Si elle est dangeureuse pour elle même, puisque vous me dites qu'elle porte atteinte à sa vie régulièrement, l'hospitalisation est justifiée.
Vous essayer de lui donner une vie décente et vous y mettez tous votre coeur, je vous encourage alors car je sais que c'est une dure épreuve d'avoir l'impression que toute l'aide qu'on essaye d'apporter ne porte pas ses fruits. Courage.
Fraternellement,
Céline

 

Je cherche - Isabelle - 01/03/2012

 

Bonjour,
je vous écris car j'ai besoin de votre aide. J'ai l'impression d'avoir des capacités mais j'arrive pas à me les confirmer. Je vous cite quelques éléments qui me sont arrivés ou qui me sont très proches .J'ai aidée ma mère, quand j'avais 15 ans, elle disait être envoutée.
Juste en lui parlant et en utilisant un langage autoritaire et me disant : "n'ai pas peur et aide la". Depuis ça, je ne voulais plus entendre parler de démons ou autre.
Mais maintenant, j'ai 34 ans et des choses avec les années apparaissent, des picotements sur tout le corps, lors du coucher, des grosses fatigues, je suis en congé parentale, je ne travaille pas.
Impression d'avoir voyager dans l'espace et le temps, à mon révei, j'ai fait un rêve prémonitoire sans grande importante. Pleins de choses. Des réveils en sursaut la nuit. L'ampoule de ma chambre qui clignote quand j'y rentre et tout récement, au matin ,j'ai entrouvert les yeux et je me suis aperçu que ma télé était éteinte et en 3 secondes, elle s'est rallumée toute seule. Je dors avec la télé, la nuit car j'ai peur de voir des choses.
J'en ai pourtant jamais vu. Parfois j'ai besoin d'un peu de son de la télé.
Merci de votre réponse,c'est très important pour moi.

Bonjour Isabelle,
De nombreuses personnes sont comme vous, et ressentent des présences. Parfois même, les voient. Ce qui est important, c'est de ne pas diaboliser ce que sont les Esprits. Ils sont comme vous et moi, simplement, ils n'ont plus de corps physique.
Je vous conseille de lire l'ouvrage Le livre des Esprits d'Allan Kardec, il est en téléchargement libre sur notre site internet. Mettre des mots sur ce qui est invisible vous rassurera et vous tranquillisera.
Fraternellement,
Céline

 

Nosso Lar - Kenny - 25/02/2012

 

Bonjour,
j'ai d'abord vu le film Nosso Lar avant de lire le livre. J'ai trouvé qu'il était bien fait (le film)tant il doit être difficile de représenter le monde des Esprits ; j'ai donc pensé qu'il était acceptable d'y trouver des symboles matériels (maisons, moyens de déplacement, personnages physiques...)
Mais je dois dire que je suis très étonné (et même déçu) de retrouver la même chose dans le livre, ces mêmes représentations matérielles dans un monde spirituel (ravitaillement en nourriture, en vêtements, quasi révolution concernant l'organisation de la société... et surtout des personnages en chair et en os ?)
La vie y est comparable à celle que nous connaissons sur Terre, en beaucoup mieux, bien entendu, mais comment peut-on imaginer avoir un corps comme le nôtre, sans passer par la naissance ?
On meurt, le corps disparaît, et on retrouve le même directement ? Le périsprit a certes la forme de notre corps terrestre mais l'auteur n'en dit mot.
Je me demande si Chico Xavier n'y a pas mis beaucoup de lui-même.
Merci de m'éclairer. Pensées fraternelles.

Bonjour Kenny,
Le film Nosso Lar a été fait à partir du livre du même nom et il a su lui rester assez fidèle.
On est effectivement assez souvent surpris d'y retrouver une vie très proche de la notre sur Terre, mais il ne faut pas oublier que Nosso Lar est un lieu encore peu élevé sur l'échelle des mondes célestes.
Il est donc normal d'y retrouver toutes nos habitudes avec juste un peu plus de "spiritualité" (télépathie, envoi de fluides, actions de la prière, etc.).
Lorsque l'on meurt, on n'acquiert pas d'un coup la science, la sagesse ou la moralité qui nous ont fait défaut jusqu'alors.
L'évolution se fait pas à pas, en passant d'un monde à un autre, mais il faut respecter chaque étape.
Notre périsprit reste une enveloppe semi-matérielle et il garde la forme de sa dernière incarnation même si cette enveloppe n'a plus la même importance car elle est moins matérielle.
Cette apparence vous permettra au moins de reconnaître ceux qui viendront vous accueillir, quand votre heure de partir sera venue, et de vous faire reconnaître à votre tour, plus tard, par ceux qui vous rejoindront. Notez que Chico Xavier a écrit ce livre en 1944.
Un tel ouvrage était donc très avant-gardiste pour l'époque.
Si ce récit vous a gêné, par son aspect trop proche de vous, n'en retenez que l'essentiel, c'est à dire l'importance de la loi de cause à effet et ses répercussions possibles à long terme sur nos vies.
Fraternellement,
Edwige

 

Entité - Magali - 10/02/2012

 

Bonjour,
à plusieurs reprises depuis mon enfance, il m'est arrivé pendant la nuit de ressentir comme une sorte "d'attaque" ou quelque chose essayait de rentrer en moi, me paralysant complétement les membres, et en même temps, j'entendais des bruits qui ressemblaient à un grognement assez effrayant.
Me situant à l'intermédiaire du sommeil et du réveil, j'ai toujours pu me débattre en réussissant à dire "va t'en" jusqu’à ce que cela cesse. Une fois réveillée complétement, étant à l'époque athée et très cartésienne j'ai toujours essayé d'interpréter cela comme une émanation de mon psychisme, un espèce de rêve à moitié éveillée, bien que troublant de réalisme...
Puis, j'ai eu mon premier enfant, avec qui j'ai été très fusionnelle. Et lorsqu'il était bébé, ce phénomène s'est reproduit, et pendant l'attaque, pendant que je me débattais, j'ai clairement visualisé la main de mon fils qui prenait la mienne, comme un tableau éclairé d'une vive lumière jaune presque dorée.
Cette attaque a alors cessé et cela ne s'est plus jamais reproduit depuis maintenant 6 ans. Dois-je interpréter que j'ai été attaqué par un Esprit malveillant qui tentait de s'introduire en moi et que mon fils est venu à mon secours ?
Qu'est-ce que cela signifie ?
Je vous remercie pour votre réponse et le temps que vous nous donnez.

Bonjour Magali,
Lorsque nous sommes sur le point de nous endormir, nous nous trouvons alors dans une sorte d'état second où notre esprit commence à se détacher du corps et nous permet ainsi de percevoir plus aisément le monde invisible.
Il est alors très difficile de faire la différence entre cauchemar éveillé et réalité fluidique.
En effet, nous sommes continuellement entourés d'une multitude d'Esprits même si nous ne les percevons que rarement.
Ces Esprits ne sont pas tous toujours bien intentionnés.
Certains peuvent avoir envie de vivre des sensations à travers nous ou peuvent vouloir nous tourmenter pour se venger du mal qu'on leur aurait fait personnellement subir, parfois même dans une vie passée.
Mais ils ne peuvent pas s'installer dans notre corps sans notre accord car nous sommes toujours maîtres de nous-même. Votre fils est, peut-être, venu vous aider dans une de ces luttes et il est possible qu'il continue de veiller sur vous, si son évolution lui permet de tenir à distance respectable les Esprits qui pourraient chercher à vous nuire.
Ce sont les qualités morales qui permettent de prendre le dessus sur les entités perturbatrices. La prière permet de compenser, en partie, ces vertus manquantes en attirant des Esprits qui viennent à notre secours. Et parfois, ces Esprits protecteurs peuvent choisir de s'incarner à nos côtés afin de mieux veiller sur nous.
Nous n'avons pas assez d'éléments ici pour affirmer que c'est le cas de votre fils mais c'est effectivement une possibilité. Et, si tel est la cas, l'avenir vous le confirmera...
Fraternellement,
Hélène

 

Esprits imparfaits - Qat - 08/02/2012

 

Bonjour,
comment puis-je aider/tenir à distance un Esprit tourmenté qui me challenge et cherche prise dans mes éventuelles faiblesses ou celles de ceux que j'aime ?
Se débarrasser de ses mauvaises pensées suffit-il ?

Bonjour,
Il vous faut une atmosphère calme qui vous permette de vous recueillir pour prier et demander de bons fluides calmants à votre guide.
Prier, c'est faire un réel effort pour élever vos pensées pour vous dégager des pensées néfastes et envahissantes. Si vous le souhaitez, vous pouvez vous rendre au centre spirite un mercredi, nous pourrions prier pour cet Esprit avec vous. Sachez, qu'un esprit peut être attaché à vous par synthonie de pensées mais également par des liens d'autres vies.
Si cet esprit est tourmenté et a besoin d'aide, la charité s'applique, tendez-lui la main en priant pour lui comme vous souhaiteriez qu'on le fisse pour vous, si vous vous étiez égarée en chemin.
Fraternellement,
Céline

 

Magnétisme - Dolevi - 23/01/2012

 

Bonjour,
je souffre de maux de tête et de palpitations depuis 31 ans, je n'en peux plus avec ces cachets pour les nerfs, je ne dors pas, je peux me magnétiser toute seule mais je ne sais pas comment faire pour me calmer, chaque fois que j'ai un surmenage ou des émotions trop fortes qui me provoquent de la colère, les palpitations reviennent,
ma question est svp sur quel chakra dois-je mettre mes mains pour calmer mes angoisses ?

Bonjour,
Les palpitations cardiaques démontrent une angoisse, une forte anxiété. Les maux de têtes violents peuvent venir du trop plein de questions multiples et asphyxiantes qui vous viennent. Il vous faut une atmosphère calme qui vous permette de vous recueillir pour prier et demander de bons fluides calmants à votre guide. Il n’y a pas de chakra particulier à solliciter selon les croyances spirites, simplement faire un réel effort pour élever vos pensées pour vous dégager des pensées néfastes et envahissantes. Si vous le souhaitez, vous pouvez vous rendre au centre spirite un mercredi, nous pourrions prier pour vous ou vous magnétiser.
Fraternellement,
Elise

 

Me sauver - Gannelon - 22/01/2012

Bonjour,
je fais appelle à vous car j'ai un souci, je viens d'acheter une maison, cette maison est hantée, j'entends les personnes parler, marcher et rentrer dans la maison, j'ai senti aussi de vilainse odeurs, vu un gros crapaud dans ma cour. Je ne dort plus car j'ai très peur que ce soit du mal.
Que me conseillez-vous, merci de me répondre rapidement.
Serait-il possible de faire venir un médium à la maison pour me raconter ce que veulent ces spectres ?

Bonjour,
Lorsqu'il y a un phénomène de hantise dans une maison, c'est que l'un de ses habitants, par ses pensées ou ses actes, attire des Esprits et leur permet de se manifester.
Vous devez donc effectuer un travail spirituel sur vous-même pour rechercher la véritable cause de ses manifestations en sachant que le meilleur moyen de vous en débarrasser durablement ne peut partir que de vous...
Nous pouvons, bien sûr vous guider, vous épauler dans cette démarche en vous accueillant, gratuitement, lors de nos séances d'aide spirituelle, le mercredi à 18h. Prévoyez de venir 1/2h avant le début de la séance afin que nous ayons le temps d'en parler avec vous et de voir ce qu'il convient de faire.
Dans le Livre des Médiums, Allan Kardec écrit que le meilleur moyen de chasser les mauvais Esprits c'est d'attirer les bons. Aussi, en attendant votre visite, soyez bon et charitable, chassez vos idées noires et remplacez-les par des pensées d'amour, de paix, d'harmonie et lisez des livres spirites afin de vous instruire, d'élever vos pensées et de fortifier votre âme.
Fraternellement,
Hélène

 

L'incinération après la mort - Pierrette - 21/01/2012

 

Bonjour,
je suis une fidèle lectrice de votre site qui est vraiment superbe et instructif. Voilà, l'autre jour, j'ai visité mes parents qui sont très vieux et ma mère est malade.
Au cours d'une discussion , ils m'ont révélés qu'après leur mort , ils veulent se faire incinérés. cela m'a beaucoup choqué car en temps que spirites nous savons que notre corps nous appartient pas.
Alors que va t'il advenir de leurs âmes après cette crémation. J'ai essayé de leur expliquer mais ils sont tellement bornés et non croyants.
Merci pour votre réponse à ce problème et merci pour pour les livres que vous mettez en ligne.

Bonjour,
C’est un choix personnel ou parfois financier que de vouloir rendre son corps à la terre ou non. Mais ce choix révèle notre intérêt pour la vie après la mort. Peut-être que pour vos parents, la mort du corps physique, fatigué par les années de vies, signifie la fin de tout.
Tous nous retournons à la vie spirituelle, ce départ peut se faire plus ou moins lentement et avec plus ou moins de difficultés, selon notre avancement moral. Chico Xavier a rapporté qu’au décès il était souhaitable d’attendre 72 heures avant l’incinération. Ce délai est à titre indicatif bien sur.
Le cérémonial religieux en usage apporte généralement peu d'aide et de réconfort aux défunts. L'accompagnement du cortège mortuaire se doit d'être un moment de recueillement et de pensées d’amour pour l’esprit qui nous quitte.
Fraternellement,
Noël

 

Religion - Magali - 20/01/2012

 

Bonjour,
je suis mère de trois enfants, et je m’intéresse fortement à la doctrine spirite depuis quelques temps. La lecture de certains ouvrages dont le livre des Esprits d'Allan Kardec m'ont ébloui, et m'ont progressivement ramené vers les écritures et Jésus Christ, moi qui était athée, il y a encore un an. J'éprouve aujourd'hui le désir de partager en famille mes croyances, et de me rendre dans un lieu ou il serait possible de prier et d'étudier avec mes enfants.
Oui... mais seulement, je n'ai trouvé aucun lieu qui correspondà cela. Le centre spirite est interdit au mineur (ce qui est logique et compréhensible), et pourtant, c'est bien cette philosophie dont je me sens la plus proche, et je n'ai trouvé aucun mouvement qui réunisse une croyance en Dieu et au message de Jésus, ainsi qu'une croyance aux Esprits et à la réincarnation.
Il y a bien certains mouvements new-age comme le channeling, mais, je me sens plus proche de la doctrine spirite, car moins éparpillée. Ne voyant pas de solution, j'ai pris contact avec le pasteur protestant proche de mon lieu de vie, car c'est l'église protestante qui m'a semblé la plus ouverte parmi les églises chrétiennes, et je lui ai expliqué ma recherche. Il m'a répondu que même si pour l'église protestante l'idée de la réincarnation n'était pas acceptée, la conception de Dieu était personnelle à chaque personne, et que donc, cela pouvait être possible d'avoir une conception personnelle.
Pensez-vous que se rendre au temple avec mes enfants, pour prier et étudier les écritures, et trouver des personnes avec qui partager cela, mais tout en sachant que certaines de mes croyances comme la réincarnation ne sont pas partagée est un bon compromis ?
Et sinon, quelle solution trouver ?
Merci d'avance pour votre réponse, et merci pour ce travail que vous effectuez

Bonjour
La prière est une invocation ; par elle on se met en rapport de pensée avec l'être auquel on s'adresse. La prière représente l'effort de l'homme pour communier avec l’invisible.
Loin de consister en une simple récitation de formules, la vraie prière représente un état mystique où la conscience s'absorbe en Dieu. Cet état n'est pas de nature intellectuelle. Aussi reste-t-il inaccessible autant qu'incompréhensible aux savants. De même que le sens du beau et de l'amour, il ne demande aucune connaissance livresque. Les simples sentent Dieu aussi naturellement que la chaleur du soleil ou le parfum d'une fleur.
On peut prier partout. Dans la rue, au boulot, à l'école, chez soi.... Peu importe le lieu, c'est l'appel fervant du coeur qui porte votre message d'amour. Mais on prie mieux quand on a établi le calme en nous-mêmes. Le calme intérieur dépend à la fois de notre état organique et mental et du milieu dans lequel nous sommes plongés. La paix du corps et de l'Esprit est difficile à obtenir dans la confusion, le fracas et la dispersion.
L’essentiel n’est pas de beaucoup prier mais de bien prier. La puissance de la prière est dans la pensée ; elle ne tient ni aux paroles, ni au lieu, ni au moment où on la fait. La prière du cœur se fait avec foi, ferveur et sincérité. L’intention est tout.
Par la prière on peut louer, demander ou remercier. On prie pour demander de l’aide pour soi, pour attirer de bons Esprits. On prie pour faire du bien à autrui. On prie pour aimer Dieu, pour se rapprocher de Lui, pour communier avec Lui.
Prier en famille, par exemple une fois par semaine après le repas est un moment de partage et de communion, ensemble. Cela favorise l'union familiale.
Je vous conseille la lecture du dernier bulletin, numéro 47 de notre association concernant l'Evangile au foyer.
En souhaitant vous avoir aidé,
Fraternellement,
Céline

 

Les âmes de plus en plus nombreuses sur Terre nom - Jean-Luc - 13/01/2012

Bonjour,
l'âme évolue au fur et à mesure des vies successibles, pour atteindre différents degrés d'évolution. Si on parcourt le chemin de l'évolution du nombre d’humains sur la planète, nous étions 1 milliard en 1800, pour atteindre 7 milliards aujourd'hui, l'âme ne peut pas se multiplier.
N'est-elle pas unique et éternelle. Ma question est d'où viennent toutes ces âmes nouvelles qui doubleront certainement d'ici 60 ans ?

Bonjour Jean Luc,
Ces âmes nouvelles, comme vous dites, sont en fait issues, comme vous et moi, d'une longue évolution qui voit le principe vital prendre forme dans le monde minéral, suivi du monde végétal puis animal et enfin humain.
Il nous a donc fallu des milliers et des milliers d'années avant d'être ce que nous sommes aujourd'hui et, la Terre n'étant pas encore un monde très évolué, il nous en faudra peut-être encore autant avant d'approcher la perfection...
Aussi, vous comprendrez que les 7 milliards d'hommes peuplant la Terre ne sont qu'une part infime de toutes les âmes existantes, à différents degrés d'évolution, dans les différents mondes. Il y a énormément d'Esprits qui attendent, pour poursuivre leur évolution, un corps prêt à les accueillir.
Le "réservoir" d'âmes disponibles pour venir s'incarner sur terre est loin d'être vide...
Fraternellement,
Hélène