Spiritisme - Jocelyne - 10/07/15

[box content] Bonjour,
J'aimerais savoir quelle est la position du spiritisme face à l'interdiction de Moïse ?

Bonjour,
Dans les temps bibliques, alors que les hébreux vivaient captifs en Egypte, les communications médiumniques ou divinations servaient des intérêts égoïstes, matériels et mesquins. On y introduisait la pratique de la magie et même des sacrifices humains. A cause de cela et ayant pu libérer son peuple du joug égyptien, Moïse, grand médium, et législateur hébreux, interdit toute sorte de pratique médiumnique.
«9. Lorsque tu seras entré dans le pays que l’Éternel, ton Dieu, te donne, tu n’apprendras point à imiter les abominations de ces nations-là. 10. Qu’on ne trouve chez toi personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu, personne qui exerce le métier de devin, d’astrologue, d’augure, de magicien. 11. D’enchanteur, personne qui consulte ceux qui évoquent les Esprits ou disent la bonne aventure, personne qui interroge les morts. 12. Car quiconque fait ces choses est en abomination à l’Éternel et c’est à cause de ces abominations que l’Éternel, ton Dieu, va chasser ces nations devant toi. 13. Tu seras entièrement à l’Éternel, ton Dieu.» Deutéronome 18:9/13.
L’interdiction de Moïse concernant les pratiques médiumniques révèle la preuve de leur existence réelle. Cette interdiction n’est pas en elle-même une condamnation générale de la médiumnité ; elle visait seulement à réprimer les abus. Moïse a d’ailleurs continué à utiliser sa faculté médiumnique. Il recevait par l’intermédiaire des Esprits l’expression de la volonté divine. C’était un prophète médium, le porte-parole de Dieu et il voulait que son peuple mette en pratique la médiumnité seulement dans des buts supérieurs, élevés ; c’est ce que l’on comprend en lisant le passage biblique suivant :
«26. Il y eut deux hommes, l’un appelé Eldad, et l’autre Médad, qui étaient restés au camp, et sur lesquels l’Esprit reposa car ils étaient parmi les inscrits, quoiqu’ils ne fussent point allés à la tente et ils prophétisèrent dans le camp. 27. Un jeune garçon courut l’annoncer à Moïse, et dit : Eldad et Médad prophétisent dans le camp. 28. Et Josué, fils de Nun, serviteur de Moïse depuis sa jeunesse, prit la parole et dit : Moïse, mon seigneur, empêche-le ! 29. Moïse lui répondit : Es-tu jaloux pour moi ? Puisse tout le peuple de l’Éternel être prophète ; l’Éternel leurs donnant son esprit !» Nombres 11:26/29.
Fraternellement,
Antoine