Ames errantes - yin et yang - 13/04/2015

Bonjour,
après avoir passé 3 ans aux Antilles, nous sommes rentrés, mon mari et moi, en métropole en Août 2011 et depuis, je constate un enchainement de choses négatives, de blocages dans notre vie respective. Nous avons occupé un meublé dans lequel avait vécu une dame âgée qui était décédée 2 mois auparavant (cet appartement lui appartenait et ses enfants en ayant hérité ont décidé de le louer) or, j'ai senti une appréhension, de l'angoisse le soir même de la signature du bail mais je suis allée à l'encontre de mon intuition.
Dès le mois de novembre, soit 2 mois après notre emménagement, mon mari m'a fait part de son désir de nous séparer alors que rien de particulier ne s'était passé entre nous, qu'il y avait une belle entente , de la complicité, de fortes affinités et surtout la promesse de se soutenir et de rester soudés Je me suis donc retrouvée seule, avec mon chat, dans cet endroit et j'ai commencé à me sentir mal. La nuit, mon chat se levait brusquement et était aux aguets. Je ressentais comme une présence et je n'arrivais pas à dormir.
Il m'arrivait d'être réveillée par des bruits provenant de l'étage du dessus : vers 2 heures du matin, comme si ma voisine déplaçait des meubles alors j'ai commencé à me poser des questions car cette dame était d'un certain âge et toute maigrichonne donc vraiment étrange ! J'ai quitté ce logement au bout de 9 mois mais depuis, j'ai l'impression d'avoir une chape de plomb au dessus de la tête. Mon chat est décédé l'année suivante alors qu'elle n'avait jamais eu de soucis de santé.
De mon côté, j'avais trouvé un emploi après 18 mois de chômage et au bout de 2 ans, c'est retour à la case départ (fin de contrat alors qu'on m'avait laissé miroiter une embauche). Mon mari, de son côté attend une mutation depuis un an et est dans l'immobilisme total. Il s'est complètement isolé et subi les évènements avec fatalisme. Depuis 2 ans, nous ne nous voyons plus et ne communiquons que sur les aspects matériels. Lors de notre dernière entrevue en décembre 2014, je ne l'ai quasiment pas reconnu tant il est triste et sans élan vital (il dit lui-même qu'il n'a envie de rien et prétexte qu'il est parti parce qu'il doit se reconstruire, cheminer seul) Il faut préciser qu'il a fait une dépression en 2010 et que malgré mon aide, mon soutien, ma patience et ma compréhension, il n'a pas réussi à remonter la pente.
Il me semble bloquer ses émotions et son coeur est verrouillé depuis cette période. Je précise qu'il a subi entre 2009 et 2012 trois anesthésies générales et comme je viens de le lire dans un livre de Patricia Darré, il est fréquent de se faire infiltrer par des esprits errants dans ces conditions, d'autant que c'est quelqu'un d'hyper sensible. De mon côté, j'étais devenue sujette à des crises de colère et de tristesse incontrôlées, ce qui ne me ressemble pas, étant d'un nature l enjoué, dynamique et positif.
Sur les conseils d'une amie, j'ai fait une séance avec un magnétiseur passeur d'âmes qui pratique le reiki et depuis, les choses sont rentrées dans l'ordre (libérée d'une entité qui s'était collée à moi d'après cette personne).
Par ailleurs, je tiens à préciser que durant notre vie commune (13 ans) nous avons toujours obtenu ce que nous voulions comme si nos énergies mutuelles faisaient en sorte que tout se mette en place pour que nos souhaits se réalisent et avions coutume de dire que nous avions une bonne étoile mais depuis 2011, tout s'est inversé et tout semble bloqué.
Ma question est la suivante : est-il possible qu'une entité se soit aussi collée à mon mari et soit la cause de sa léthargie et de ses problèmes actuels ? et si tel est le cas, que puis-je faire pour l'aider ?
Je suis très ouverte à tout cela car je fais un travail spirituel et pratique la méditation mais je crains que ce ne soit pas son cas. Comment aborder cette éventualité ? Dois-je rester impassible, constater les dégâts et voir ma vie se déliter sans pouvoir y remédier ? Mon coeur est empli de compassion, de bienveillance et d'amour mais je commence à me décourager, à perdre patience car j'ai l'impression de stagner, d'être dans un tunnel sans fin. Auriez-vous des conseils à me donner dans ma situation ?

Bonjour,
Nous avons tous des Esprits qui s'attachent à nous, nous entourent, nous accompagnent et nous sollicitent. Ces Esprits sont attirés par une similitude de pensées, par un même taux vibratoire ou par des vies en commun. Et, comme avec notre famille ou nos amis ici présents sur Terre, on peut se sentir portés ou freinés par leur présence et on peut les encourager dans leurs attitudes ou s'éloigner d'eux selon leur effet bénéfique ou néfaste sur notre vie.
Vous pouvez agir sur vous-même, pour vous-même, mais il sera beaucoup plus difficile d'agir pour autrui. C'est comme si vous vouliez obliger quelqu'un à s'arrêter de boire ou de fumer sans qu'il l'ait décidé par lui-même.
La prière, dans ces moments-là, est le meilleur recours que vous puissiez avoir, car vous pouvez toujours demander à de bons Esprits de lui venir en aide et de lui suggérer des solutions pour sortir de son mal-être. Il n'en demeure pas moins que chacun a son libre arbitre et que, même si vous lui tendez une perche par les prières, il ne peut être assuré qu'il s'en saisisse. C'est sur vous que vous avez le plus de pouvoir.
Aussi, travaillez à vous améliorer toujours plus, à lutter (comme tout un chacun) contre vos mauvais penchants qui attirent de bas Esprits. Votre bel exemple pourra alors provoquer en lui l'envie de s'en sortir, ce qui ouvrira la porte aux bonnes suggestions de son guide..
Fraternellement,
Catherine