Conscience ou guide ? - Audrey - 13/05/2015

Bonjour,
Merci pour votre patience et pour les réponses que vous offrez à chacun de nous !
J'ai connu dans ma vie beaucoup d'épreuves difficiles depuis mon enfance et je suis entourée d'une famille très "malsaine". (mensonges, manipulations, emprise psychologique, très matérialistes) Pour ma part, j'ai une morale et un dévouement spirite assez important depuis toujours, je pense également être régulièrement "inspirée" quand "j'enseigne" la morale spirite à mon prochain, que ce soit oralement ou par écrit.
Il y a 4 ans de ça, j'ai été internée en psychiatrie parce que du jour au lendemain j'entendais des voix qui voulaient me faire très peur (ça a marché d'ailleurs !) Perte de réalité, soumission et perte de contrôle de mon corps ... Lors de cet épisode terrifiant, je me disais toujours mentalement : "ça va mon cœur ?" mais je ne sais pas du tout pourquoi ! Au milieu de toutes s es voix qui jouaient avec mes peurs profondes, il y en avait une qui me disait " tu n'as rien à craindre !" mais je n'ai pas su me rassurer assez pour n'écouter qu'elle. Je suis hypersensible, hyperémotive mais après examen je n'ai aucune pathologie psychiatrique.
A ce moment là, je pense avoir dialogué mentalement avec des esprits qui étaient "accrochés" à des personnes en grande souffrance morale que j'ai voulu aider. A l'époque je ne connaissais rien du spiritisme, j'avais juste une morale et une philosophie spirite innée, sans même savoir ce que c'était qu'être spirite ! Avec les années et beaucoup de 'travail" sur moi, j'en suis venue à penser que j'ai subi une obsession de plusieurs esprits mais malgré cela j'ai su tirer bénéfice de cet "enseignement" particulier à vivre !
Je dévore les livres spirites (Kardec, Divaldo Franco, Chico Xavier, Léon Denis ...) avec une rapidité fulgurante, je capte l 'essence de chaque ouvrage et c'est pareil avec le texte des chansons. Je me sens vraiment en syntonie avec la doctrine spirite, elle me parle !
Depuis je prie Dieu chaque soir avant de m'endormir pour l'Humanité, mes proches, mes voisins, les bons, les "méchants", les victimes, les bourreaux ... pour que tout à chacun puisse voir l'étincelle Divine qu'il porte en lui et suivre son évolution au mieux !
Je comprends que chacun doive évoluer à son rythme mais j'aimerai tellement élever mon prochain pour qu'il sente en lui cet Amour Bienveillant, au lieu de se "perdre" et passer à côté de son chemin ! J'ai toujours une main tendue avec une grande humilité, une charité et une compassion débordante ! J'en viens à mon questionnement !
Très souvent je tiens une conversation mentale avec "ma petite voix" mais je ne comprends pas pourquoi la plupart des gens parlent d'un guide comme d'une "personne" extérieure, alors que pour moi, cette voix me certifie "je fais partie de toi ! je suis toi. " ... qu'est-ce que ça peut bien pouvoir dire ? J'ai l'impression qu'il s'agit de ma conscience ...
J'apprends énormément de ses enseignements, d'une simplicité et d'une fluidité extraordinaire. Nos dialogues sont riches, toujours basés sur l'Amour, le Respect, la Charité ... tout ce qui me tient à cœur et me pousse toujours plus loin dans mon apprentissage !
Ma petite voix intérieure, "mon guide", fait donc partie de moi mais je ne pense pas que ce soit moi ... Cette petite voix m'apprends des choses que moi-même j'ignore ! C'est un peu perturbant de se dire qu'on se parle à soi-même et qu'on s'enseigne des choses qu'on ne maîtrise pas !
Elle m'aide à prendre conscience de plein de choses, m'oriente dans mes choix et décisions difficiles ! Pour moi, je parle avec ma conscience mais ça ne ressemble pas à ce que certain ex plique par rapport à leur guide. Peut-être que quelque chose m'échappe ? ou peut-être que chacun interprète ça de façons différentes ? Merci d'avance pour vos précieux éclaircissements... Paix, Amour et Bonheur en vos cœurs.

Bonjour Audrey,
Nous vous remercions pour vos gentils encouragements mais nous vous rappelons que nous ne faisons que rendre ce qui nous est si largement offert... La médiumnité peut permettre d'entendre des voix de l'invisible. A nous de nous projeter et nous maintenir dans le milieu ambiant où ces voix seront les plus agréables.
Nous vous invitons à relire, dans le Livre des Esprits d'Allan Kardec, au chapitre relatif à l'intervention des Esprits, la partie qui concerne les anges gardiens puis les pressentiments et, enfin, l'influence des Esprits sur les évènements de la vie. Nous en extrayons la question 501 qui explique pourquoi un Esprit protecteur doit rester discret.
"Question 501 : Pourquoi l'action des esprits sur notre existence est-elle occulte et pourquoi, lorsqu'ils nous protègent, ne le font-ils pas d'une manière ostensible ? Réponse : Si vous comptiez sur leur appui, vous n'agiriez pas par vous-même, et votre Esprit ne progresserait pas. Pour qu'il puisse avancer, il lui faut de l'expérience et il faut souvent qu'il l'acquière à ses dépens : il faut qu'il exerce ses forces sans cela il serait comme un enfant qu'on ne laisse pas marcher seul. L'action des Esprits qui vous veulent du bien est toujours réglée de manière à vous laisser votre libre arbitre car, si vous n'aviez pas de responsabilité, vous n'avanceriez pas dans la voie qui doit vous conduire vers Dieu. L'homme, ne voyant pas son soutien, se livre à ses propres forces : son guide, cependant, veille sur lui et, de temps en temps, lui crie de se méfier du danger."
Vous pourrez aussi aller lire, sur notre site, l'article intitulé "Tobie et son ange", tiré du Bulletin n°42 de septembre 2010, où, à l'aide d'un extrait de l’Évangile selon le Spiritisme, on évoque le nécessaire silence apparent du guide.
Ces lectures vous confirmeront que "la voix de la conscience" est d'autant plus claire qu'on y prête attention mais qu'il est préférable, pour notre avancement personnel, qu'elle ne soit pas trop distincte de nos idées propres.
Vous avez certainement une médiumnité assez développée qu'il vous faudrait apprendre à gérer si vous ne voulez pas, de nouveau, servir d'instrument à des Esprits facétieux. Vous trouverez, dans un centre spirite proche de chez vous, l'attention et le soutien qui vous aideront à différencier ces voix.
Fraternellement,
Sylvie