Prière face à la mort - Pierre - 11/11/2010

 

Bonjour,
récemment, le père d'un ami allait très mal ; il a été transporté à l'hôpital, en réanimation. De ce fait, un soir, j'ai prié Dieu afin qu'il lui apporte son aide et ne lui ôte pas la vie. Le lendemain, le père de mon ami est décédé.
Par conséquent, j'aimerais savoir pourquoi le Divin n'a rien fait pour lui ? Et que certaines fois, il permet à certaines personnes pour lesquelles on a prié d'aller mieux, de ne pas trépasser. Peut-on dire que Dieu sait à l'avance quand il va rappeler une personne auprès de lui ?
Et que dans ce cas aucune prière ne pourra être à ce moment là d'un grand secours ? Quel interêt désormais de prier pour une personne dans un coma, agonisante, très malade ?
Merci pour vos reponses...
Ps : mon ami de 24 ans vient de perdre son père qui avait 55 ans après avoir perdu sa mère il y a 3 ans qui elle avait 50 ans. Le sort est dur.

Bonjour,
Votre message témoigne bien l’affection que vous aviez pour cette personne qui vient de se désincarner. Je comprends que vous soyez désarmé et que vous vous interrogiez sur les raisons qui ont poussé Dieu à rappeler à lui cet Esprit. Ce qu’il faut comprendre c’est que notre présence sur Terre n’est qu’un passage. Le but de notre existence d’Esprit est d’évoluer en nous incarnant dans un corps matériel.
La prière aide quelque soit les épreuves de la vie soit à soulager le malade dans sa souffrance, soit à soulager l’Esprit qui se verra quitter son corps. La prière est utile à tous les moments de la vie et aide, tous peuvent en bénéficier.
Continuez à prier pour cet ami pour qu’il abandonne rapidement son corps et jouisse intégralement de toutes ses facultés d’Esprit. Je vous conseille de lire le livre Après la Mort de Léon Denis si vous voulez en savoir plus.
Fraternellement,
Josette

 

Ma mère - Emma - 04/01/2008

 

Bonjour,
c'est la première fois que je vois ce site et il me plait ! J’aurais une question à poser car il m'est arrivé quelque chose de bizarre ! Voilà tout a commencé un soir où tout à fait normalement je me suis couchée et j'ai fais un rêve où je me réveillais et mon oncle m'annonçait que ma mère est morte d'un cancer.
Le lendemain, cela s'est produit ainsi : mon oncle m'a vraiment dit que ma mère était morte d'un cancer.
Comment cela a pu se produire ? Mais le plus bizarre, cela a été après l'enterrement, j'ai fais un rêve qui m’a fait super peur, j'ai rêvé d'un trou noir qui voulait m’aspirer et j'ai entendu la voix de mon père (qui est mort aussi) et la voix de ma mère qui me disait "viens, entre dans le trou n'ait pas peur, tu verras".
S'il vous plait, dites-moi si je suis folle.

Chère Emma,
Effectivement, il arrive que lors de notre sommeil, nous puissions communiquer avec nos parents désincarnés et que ceux-ci nous donnent des informations sur des membres de notre famille incarné, afin de nous avertir d'un éventuel incident. Tous les rêves ne sont pas à prendre au pied de la lettre, mais plus comme une parabole contenant un message. Celui que vous avez fait, est un signe de vos parents désincarnés qui essayent de vous rassurer sur votre perception de la mort. Ils vous disent simplement que la mort n'est qu'un état mais pas une fin et que derrière l'idée noir que vous vous faites de la mort, ils sont là et que vous ne devez pas avoir peur.
Fraternellement,
Cyrille

 

Frissons devant la tombe - Alicia - 07/11/2007

 

bonjour,
il y a 6 ans, mon premier petit copain s'est noyé, depuis quelques semaines, je rêvais de lui, ma grand-mère m'a dit que c'est parce qu'il me réclamait des prières ou qu'il souhaitait que j'aille sur sa tombe. Mardi vers 17h30 je suis allée dans ce cimetière.
Je n'y avais pas été depuis 5 ans. Je me souvenais de l'allée mais pas de la place exacte. J'ai marché dans l'allée je cherchais puis je me suis arrêtée et j'ai découvert que je m'étais arrêtée devant sa tombe.
Ensuite j'ai eu des frissons je ne sais pas comment vous les décrire.
Que dois-je comprendre ? Pouvez-vous m'aider ?

Bonjour Alicia,
Pour en venir à votre question, il arrive parfois que nos défunts nous rendent visite.
Il y a plusieurs raisons possibles.
L'une d'entre elle est effectivement que parfois ils aimeraient que l'on prie pour eux pour les aider à traverser une période difficile ou une épreuve. Mais c'est assez rare.
Parfois, le fait de penser à eux souvent peut les attirer à nous. Si ces appels sont trop fréquents, cela peut leur être néfastes, car ça va les empêcher d'accomplir les tâches qu'on leur a confiées dans le monde spirituel.
Parfois, après quelques temps après leur mort, les défunts peuvent revenir auprès de nous de temps en temps pour nous aider à traverser une période difficile ou pour nous réconforter. Cette action se fait en générale avec l'appui de notre guide.
En ce qui concerne vos ressentis, les esprit peuvent se manifester à nous en provoquant des effets physiques que l'on ressent au niveau du corps : frissons, caresse, chaleur ou froid.
Je pense qu'il a simplement voulu vous manifester sa présence. Il n'y a aucune raison de s'alarmer. Si cela vous gêne, vous pouvez prier pour qu'il reçoive de l'aide et des fluides de paix pour qu'il puisse continuer son chemin et vous le votre, car cela ne fait pas très longtemps qu'il est mort et il est possible qu'il ait encore une certaine nostalgie par rapport à son ancienne vie et peut être aussi par rapport à votre histoire. Sinon, vous pouvez simplement prier pour lui et lui envoyer des fluides d'amour (au sens large du terme) et de paix pour lui apporter du bien être.
Je ne sais pas si j'ai répondu à toutes vos questions, mais n'hésitez pas à demander si vous avez besoin d'autres informations.
Claire

 

Entrer en contact avec ma maman - Patricia - 01/09/2007

 

Cela fera 1 an le 25 septembre que ma maman est partie ; je n'arrive pas à dire morte, elle me manque terriblement, elle avait 85 ans mais j'étais toujours la petite.
La seule fois où j'ai eu un contact avec elle, c'était quelque temps après qu'elle soit partie une nuit, j'ai entendu sa voix dans ma chambre qui m’a dit : « Patou je t'aime » c'était bien sa voix que j'entendais dans ma chambre et non dans ma tête. En même temps j'étais émue et aussi j'ai eu peur.
Depuis plus rien, je ne comprend pas pourquoi plus rien ! Je prie et lui demande de me faire un signe rien pourquoi ?
Aidez-moi, dites-moi quoi faire je suis trop triste. De temps en temps, je viens au centre spirite de Bron mais je n'ai pas plus de messages d'elle, merci d'avance de me répondre.

Bonjour,
Entre votre maman et vous il n’y a qu’un voile qui vous sépare. Elle voit votre souffrance et est plus proche de vous que vous ne le pensez. Mais elle a aussi un travail à réaliser et doit évoluer dans sa spiritualité ; priez pour elle et pour son bien être, ne l’empêchez pas d’avancer, aidez-la, elle a besoin de vous ; votre tristesse l’a retient.
Lorsque vous venez au Centre de Bron ; elle vous accompagne ; ne sentez vous pas une présence ? Elle a besoin de comprendre et d’apprendre en même temps que vous. En avançant vous aussi dans la voie de la spiritualité ; vous apprendrez à comprendre les messages qui vous sont adressés et que vous ne percevez pas à ce jour. Soyez attentive à ce qui ce passe autour de vous et vous serez surprise.
Je vous conseille de la lecture pour approfondir vos connaissances et des prières journalières.
Fraternellement,
Dominique

 

Questions - Linda - 29/05/2007

 

Bonjour,
je voudrais savoir combien de temps se passe entre le moment où une personne décède et le moment où il peut nous contacter. J’ai perdu un ami, il y a une quinzaine de jours et comme je ressens sa présence, j'ai essayé de faire une écriture automatique, seul souci, il se fatigue très vite et n’arrive pas à me dire ce qu'il veut à part que sa petite amie pleure.
Comment pourrais-je faire pour l'aider et surtout puis-je l'aider ? Je vous remercie de bien vouloir répondre à ma question, ceci est très important pour moi. En attendant de vos nouvelles, je vous souhaite toute la joie possible dans votre vie, ce que vous représentez ici-bas est vraiment très beau ; merci pour eux,
bonne journée.

Bonjour Linda,
Vous pouvez aider votre ami qui est désincarné mais pas de cette façon.
En effet, il est déconseillé de pratiquer l'écriture automatique seule sans protection d'esprits élevés cela pourrait attirer un certain nombre d'esprits perturbateurs qui ne ferait que semer le désordre en vous et profiter de la situation.
Vous semblez avoir de la médiumnité et il serait intéressant de développer cela dans un centre spirite dans le but d'aider son prochain. En ce qui concerne votre ami, il est très attaché à sa petite amie qui doit l'appeler régulièrement et de ce fait il a beaucoup de mal à progresser dans sa vie spirituelle.
Je vous conseille donc de prier pour lui pour qu'il puisse évoluer et commencer sa nouvelle vie. Prier du fond du coeur et il vous entendra, cela l'aidera beaucoup pour retrouver la sérénité. La prière est un acte spirituel très élevé et il est recommandé de prier pour les autres et pour soi-même. Vous pouvez également lire le livre des médiums et le livre des esprits (à commander sur notre site ou à télécharger )
Cordialement
Lionel

 

Rencontre avec des proches décédés - Florence - 28/02/2007

 

Bonjour,
Tout d'abord, merci de prendre le temps de me lire. Il y a quelques années (13 ans) j'ai perdu ma grand-mère dont j'étais très proche, je la considérais comme ma seconde maman. J'évolue au sein d'une famille, plutôt athée, et pour qui après la mort, il n'y a rien.
Cette famille a connu de nombreux deuils parfois de façon brutale. Lorsque ma grand-mère est décédée, je n'ai pu accepter que la personne que j'aimais n'existe plus, elle était ailleurs, il ne pouvait en être autrement.
La nuit suivant son enterrement, alors que j'étais rentrée sur Lyon (ma grand-mère vivait en bourgogne) je l'ai vue dans ma chambre.
Je ne l'ai pas vu comme je vois les gens qui m'entourent, j'ai distingué une forme blanche aux contours lumineux qui me parlait "par transmission de pensée", je ne sais pas trop comment vous expliquer, elle m'a dit de ne pas m'inquiéter et qu'elle serait toujours près de moi... évidemment pour ma famille la peine m'avait égarée et j'avais rêvé... la conviction que ma grand-mère était bien présente ne m'a plus quitté. Il m'arrivait de temps en temps de lire des livres sur le sujet...
Et il y a environ 1 an, ma soif de connaissance s'est imposée à moi, je ne sais pas pourquoi mais je devais pousser mes recherches. J'ai donc lu et je continue. Puis j'ai découvert votre centre, où j'ai déjà assisté à une réunion. Entre temps par le biais d'une médium j'ai pu obtenir des nouvelles de ma grand-mère, rassurantes, et les détails qui m'ont été apportés par la médium ne peuvent laisser place au doute. Dans ce message ma grand-mère a fait part -entre autre- à la médium qu'elle prendrait contact avec moi notamment par le biais d'une horloge, d'une pendule...
Je viens également d'obtenir toujours par le biais de cette médium des nouvelles de mon oncle décédé il y a 25 ans (là aussi pas de doute possible).
J'essaye de mon côté d'être en contact avec mes disparus, notamment ma grand-mère, la médium m'a conseillé de le faire au calme, de faire une prière pour me protéger, d'allumer des bougies blanches.
Pensez-vous que ce soit une bonne façon de procéder, quand on est seul? J'avais également parlé à la médium de mes essais en écriture automatique mais j'ai des difficultés, en fait je pense ne pas être assez au calme et que les mots qui me viennent sont plus dictés par mon cerveau que par ma grand-mère... Quel est votre avis, avez vous des conseils ?
D'autre part, il y a quelques mois en novembre, environ à la période où j'ai pris contact avec la médium, j'ai vu dans mon salon, un "halo" lumineux, je l'ai vu par 2 fois, je l'ai identifié comme une manifestation de ma grand-mère (car dans son message à la médium elle parlait d'une pièce qui ressemblait à mon salon, disait qu'elle aimait y venir et c'est dans cette pièce que j'ai vu cet halo"), pensez vous que cela puisse être le cas ?
Je vous précise que cet halo m'a fait penser à la lumière que j'avais vu lors de son départ, mais là, plus petit et en hauteur comme s'il s'agissait d'un contour de tête. Depuis, il me semble parfois sentir comme une présence (peut être est ce mon imagination), chaque soir j'allume une bougie en pensant à elle, pour lui faire un petit signe, pas pour l'importuner car je sais qu'elle a des choses à faire. Avez vous un conseil à me donner pour progresser dans mes relations avec elle notamment et dans mes connaissances.
Savez vous s'il existe sur la région un autre centre où je pourrais m'initier à la médiumnité, j'ai vu que vous pratiquiez cette initiation mais je finis de travailler trop tard pour être chez vous à l'heure!!!
Je vous remercie encore d'avoir pris le temps de me lire, je sais que j'ai été longue et je sais aussi que ce que je raconte n'est pas nouveau pour vous! En tout cas, tous les conseils et avis seront les bienvenus !
A bientôt, Florence

Bonjour,
J’ai lu votre courrier avec attention et j’essaierai de répondre à vos multiples questions de manière concise et efficace.
Pour ce qui est de vos rencontres, il est difficile de dire, rien qu’en vous lisant, si elles ont ou pas été le fruit de votre imagination. De plus, en partant du postulat que vous ayez vraiment vu l’ectoplasme, rien ne prouve que ce soit votre grand-mère. En effet, il arrive de nombreuses fois que des esprits au tempérament farceur, s’amusent à se faire passer pour quelqu’un d’autre, allant parfois jusqu’à en prendre l’apparence et le discours. C’est une chose assez aisée, ils n’ont qu’à lire votre pensée.
Ensuite, je ne jugerai pas la pseudo médium que vous consultez, mais honnêtement, elle est plutôt de mauvais conseil. Je ne sais pas si elle vous facture, mais en tous cas elle est visiblement ignorante des choses du monde invisible. Je m’explique, elle vous conseille d’essayer de communiquer avec votre grand-mère, et bien que se soit fait avec une prière préalable, cela reste extrêmement dangereux. Ne parlons même pas des bougies, car je ne vois vraiment pas comment cela empêcherait de mauvais esprits de participer à votre communication.
Appeler un esprit, aussi familier soit-il, est presque toujours déconseillé, d’une part parce que cela ne vous aide pas et ne fait qu’entretenir votre peine, d’autre part parce que cela n’aide pas l’esprit non plus. En effet celui-ci est retardé dans ses affaires (il a des choses à faire dans l’Au-Delà) et, de plus cela le retient auprès de vous et il souffre de vous voir triste. Car, en fait, malgré un sentiment de joie, la nostalgie se cache derrière. Au final cela entretient une tristesse sous-jacente et vous fait prendre le risque d’une éventuelle obsession (quand un esprit vous colle et vous souffle des conseils, s’il est mauvais cela aura des conséquences sur votre comportement, et cela peut aller jusqu’à la manipulation de votre corps !)
Enfin, si malgré tout vous souhaitez développer votre médiumnité, vous pouvez le faire dans le cadre d’un centre. La différence est que le fait d’être plusieurs permet de mieux contrôler les risques, que nous avons pris plusieurs années avant d’avoir une protection fiable et que nous n’appelons personne, ce sont les esprits qui viennent d’eux-mêmes.
En espérant que ces conseils vous ont été utiles.
Fraternellement,
Mathieu

 

La mort de mon grand-père - Maryl - 24/02/2007

 

Bonjour,
voilà mon grand-père est décédé d'un cancer. Mais j’aimerais beaucoup entrer en contact avec lui mais je n'y arrive pas, j'ai tout essayé sans succès.
Je voudrais juste lui poser quelques questions où lui seul a la réponse !
Comment faire ? Je voudrais juste savoir s’il a eu mal à sa mort ? S’il savait qu'il allait mourir ? Car le jour de sa mort, il m’a chuchoté à l'oreille des mots " j'en n'ai marre de souffrir" et cela m’est resté en tête.
Voilà donc si je pouvais avoir une réponse, cela serait vraiment super.

Bonjour Maryl,
Mes sincères condoléances pour votre grand-père. Il est toujours douloureux de perdre un proche même si l’on croit aux esprits.
Une première chose que vous devez savoir est que lorsque l’on meurt, on sombre souvent dans une sorte de confusion mentale ou même d’inconscience qui peut durer plus ou moins longtemps. Cette inconscience est souvent nécessaire pour que l’esprit puisse se détacher du corps de façon non brutale. Il peut s’en suivre une sorte de confusion mentale ou l’esprit va peu à peu comprendre ce qui lui arrive. La durée de ces états va surtout dépendre de la spiritualité de la personne et des actions qu’elle aura faite tout au long de sa vie.
Je vais vous donner un exemple un peu caricatural de façon à vous montrer plus concrètement comment ça se passe. Si une personne n’est pas du tout croyante, ni en Dieu, ni dans le monde des esprits, elle risque de mettre plus de temps à se détacher de son corps, à comprendre qu’elle est morte et qu’elle se trouve à l’état d’esprit.
Le fait que vous n’ayez eu aucun contact avec votre grand-père peut venir de là. Il ne s’est peut être pas encore détaché de son corps ou n’a peut être pas encore retrouvé toutes ses facultés.
Je dois aussi vous mettre en garde : il est compréhensif que vous soyez encore troublée et attristée par son décès, mais vous devez essayer de surmonter votre douleur et ne pas essayer de le contacter car cela peut avoir de graves conséquences pour lui. Lorsqu’un esprit se désincarne (à la mort corporelle), il va être guidé par d’autres esprits vers des activités qui vont lui permettre de continuer son élévation spirituelle. Le fait de l’appeler constamment risque de l’empêcher de faire ce qu’il doit faire dans l’autre monde en le retenant près de vous dans son ancienne vie. Cela peut même le faire souffrir en lui rappelant des douleurs, des souffrances qu’il a éprouvées pendant sa vie corporelle.
Concernant les questions qui vous tourmentent, vous pouvez tout à fait essayer de demander de ces nouvelles en allant dans une association spirite et en demandant à des médiums de rentrer en contact avec les esprits qui essayent de guider et d’aider votre grand-père. Je ne peux pas garantir que vous aurez de ces nouvelles tout de suite, parfois, les esprits guides pensent qu’il est préférable pour une personne qu’elle fasse son deuil et évacue toute la douleur et la tristesse qu’elle éprouve afin qu’elle puisse recevoir plus sereinement des nouvelles de leur proche.
Pour répondre à vos questions, je ne peux vous dire oui ou non. Tout ce que je peux vous dire c’est qu’aux termes de maladies graves comme le cancer, certaines personnes, très affaiblies par la maladie peuvent effectivement « savoir » , ou pressentir le moment où elles vont s’en aller car elles sont alors plus proches du monde des esprits qu’une personne en bonne santé. Il est possible que ça ait été le cas de votre grand-père.
Si vous avez d’autres questions ou d’autres inquiétudes, surtout n’hésitez pas à nous recontacter. J’espère que ce message vous aura donné un peu de réconfort concernant votre grand-père ou tout au moins quelques explications et quelques éléments de réponse.
Fraternellement,
Claire

 

Témoignage - F - 26/01/2007

Bonsoir,
je me décide à vous écrire..
MERCI pour le temps que vous m'accordez, je ne sais par où commencer. Je suis depuis ma plus petite enfance sujette à ressentir les événements à l'avance, à ressentir les personnes défuntes jusqu’au jour de leur délivrance, je ressens leur bien-être à ce moment là et je sais qu'elles ne reviendront plus me "voir».
Étant petite, je pouvais en regardant le temps qu'il faisait dehors annoncer à ma mère les visites qu'elle aurait dans la journée et il était devenu pour moi un jeu de pouvoir.
Rien qu'en touchant les chaises, je pouvais prédire qui y serait assis, tout ceci était vérifié lors de la journée, voilà pour le côté plaisant de ce "pouvoir" ; le plus difficile se passait la nuit lorsque suffoquant sous mes couvertures, je les entendais arriver..
J’entendais leur respirations, je ressentais l'air froid qui les accompagnait.. Je n'en parlais à personne car étant très jeune je pensais que tout ceci était dans la normalité des choses jusqu'au jour où un soir mon père est entré dans ma chambre et me prenant sur ces genoux me posa la question suivante : " Les personnes que tu vois te veut-elles du mal? ".
Etant un peu gênée, je lui répondis que je ne voyais personne, il m'avoua alors avoir lui aussi ce "don" et que tout ceci ne devait pas m'effrayer. Il m'appris une petite phrase que je devais dire à chaque "visite", je devais leur demander "de la part de Dieu, que voulez vous ?" Ces phénomènes perdurent jusqu'à ce jour.. Mon père est décédé et j'ai longtemps entretenu avec lui une relation "post mortem" jusqu'au jour où j'ai ressenti son besoin de libération ; je l'ai alors "laisser tranquille", je ne le ressens plus...
Mon mari est décédé dans un accident de voiture en 1989, j'ai ressenti l'immense peine et le désoeuvrement que j'allais vivre une semaine avant son accident quant la police de la route est venue m'en avertir, je les attendais derrière la porte...
J'ai fait la connaissance le jour de son enterrement d'une personne travaillant avec lui, cette personne est devenue par la suite et cela pendant près de 19ans mon guide spirituel en effet. vJL était un être hautement élevé spirituellement, il nous arrivait de communiquer par télépathie, j'avais le sentiment de l'avoir connue dans une vie antérieure, le moyen age très exactement cette période étant très chère à mon cœur. Je pense que JL était un homme de foi venant me tenir compagnie..
Voila donc une très belle histoire de "retrouvaille" pour un chemin spirituel qui ne s'arrête jamais.. JL est décédé en haute montagne (l'aiguille du midi..) en 2005, je lui demandais souvent de faire "attention" qu'un jour j'apprendrai sa mort à la télé (il pratiquait beaucoup de sport d'extrême ") il me rassurait en me disant que ce ne serait pas grave et qu'il s'arrangerait pour venir me prévenir de cette mort ce qu'il a fait...
Il a bien cherché à m'emmener avec lui, je l'ai souvent ressenti à mes côtés, il arrivait a une allure très vive et disait qu'il avait accès au merveilleux qu'il "savait maintenant" et qu'il voulait que je vois ça, moi aussi à cette période, j'ai vraiment pensé au suicide mais comme toujours la petite étincelle divine c'est manifestée et un jour je lui ai fermement expliqué en tapant du point sur la table que je ne pouvais pas le suivre que je n'étais pas prête pour ça... Depuis JL continue de venir "me voir", je ressens sa présence, l'énergie qu'il dégageait de son vivant, il me guide et continue de me diriger vers ce qu'il y a de meilleur pour moi quand je me pose une question fondamentale, il me dirige vers le livre qui me donnera la réponse... vVoila il reste mon ami à la vie, à la mort ; cependant je sens que l'on lui demande maintenant de faire son choix de réincarnation et qu'il va devoir bientôt me "quitter" ; j'ai l'intime conviction que nos chemins continuerons de se croiser, il en est ainsi depuis notre "commencement" alors j'ai confiance... et lorsque j'ai besoin de "remonter" à "LA SOURCE" DIEU me remet sur le petit chemin qui mène a son royaume et de l'imposition de sa main me redonne du courage pour "la suite"..
Voila je ne sais pas ce que vous allez pensez de mon témoignage... vje vous remercie pour le temps accorde...

J’ai bien lu votre parcours, vous me semblez bien connaître les lois qui régissent notre vie et notre destin, bien au delà de ce monde.
Gardez ce chemin que Dieu vous a tracé et dont votre guide vous marque le pas à suivre dans le sien.
Si nous devons revoir chaque être que nous avons aimé, nous les reverrons, car chaque réincarnation ce fait dans le cercle de nos amis, comme dans celui ou nous devons réparations, ils font parti intégrant de notre évolution.
Vous pouvez maintenant aider à votre tour, autour de vous, les autres que auraient besoin de comprendre que la vie ne s’arrête pas à ce que nous voyons, mais bien au delà.
Et que la misère ou la tristesse qu’il traverse est bien la mère salvatrice de leur rédemption.
Fraternellement
Cyrille

 

Mon Fred chéri - Chantal - 15/01/2007

 

Bonjour,
Mon fils Frédéric a été fauché par une moto le 9 août 2005. Il est mort au bout de 2 heures de réanimation à Fontainebleau. J'aime mon fils, je le cherche partout. J'aimerais avoir un signe de lui, un signe ou je reconnaisse vraiment mon Fred.
J'essaierai bien la TCI mais j'ai peur toute seule et je ne suis pas sûre que cela marche. Il parait qu'il est prés de moi et qu'il aide mon guide.
Qui est mon guide ? Quelqu’un de ma famille ? Par moment, il y a d'étranges coïncidences heureuses? Est-ce lui ? Est-ce le hasard ? Suis-je folle ? Lors de cet accident a-t-il souffert ? Comment va t-il maintenant ? Que fait-il dans l'au-delà ? Son livre va t-il être publier ? Pourquoi est-il parti si jeune ? Pour nous apprendre quoi ? Il avait 26 ans et demi.

Bonjour,
Son chemin s'est arrêté là où commence le vôtre : reniement du passé, la recherche de la vérité vient frapper à votre porte par la plus profonde des douleurs. Votre vie perd tout son sens et vous appelle à penser différemment : à croire que l'âme survit, que rien ne s'arrête, et que les morts sont toujours présents parmi nous.
Mais comment vivent t’ils, pourquoi ne se manifestent t'ils pas ouvertement à nos sens, et tant d'autres questions que l'on se pose lorsque la vie nous y oblige.
Assurément libéré d'un lien terrestre inutile pour lui, il veille sans pouvoir intervenir, votre guide à ses côtés qui attend que votre chagrin se calme en vous adressant ses paroles de réconfort que vous n'entendez pas. Tout est là près de vous dans l'attente de votre compréhension du monde invisible qui vous tend ses bras de miséricorde.
La douleur vous tenaille, vous anéantit et vous ouvre les yeux à une autre connaissance que vous refusez encore. Sa souffrance n'a pas durée, détachée de son corps son âme s'est libérée aidée par des frères de l'au delà. (J’ai vu un aigle s'envoler).
Avant toute chose, lisez et comprenez. Vous trouverez toute réponse sur ce qu'est un guide, l'évolution de l’esprit, la vie dans l'au delà, la loi de cause à effet et de réincarnation.....
C'est dans la réponse à toutes ces questions que votre peine petit à petit s'amenuisera.
fraternellement,
Gilles

 

Communiquer avec les esprits - Aimée - 02/01/2007

 

Bonjour,
Ma fille 16 ans est décédée il y a 4 mois. J'ai essayé l'écriture automatique avec succès semble t’il. J'ai la foi. Il est dit qu'il faut laisser les esprits à leur occupation et ne point les solliciter. Je n'observe aucune manifestation susceptible d'être de son fait.
Pourquoi ? Elle me manque et ma vie n'a plus de sens, tel un zombie je "survie".
Aidez-moi.

Bonjour,
Si vous essayez de rentrer en contact avec votre fille, c'est que vous croyez en la survie de son âme, principe subtil et intelligent qui ne meurt pas avec le corps physique. Vous semblez connaître les lois qui régissent le monde invisible, et vous ne voulez pas les accepter, mais les enfreindre à votre profit. La foi, c'est accepter les épreuves qui nous sont données, avec notre peine, en comprendre le sens et de se grandir dans l'amour de son prochain. Aucun parcours n'est le même après une désincarnation. Quelles étaient vos relations avec votre fille ? Comment s'est-elle décédée ? Qu'a t-elle à apprendre maintenant ?...
Le retour a une vie normale est parfois long dans l'au delà, et la renaissance à la vie spirituelle une rude épreuve. Elle a besoin de vous autant que vous avez besoin d’elle, mais vos relations doivent s'élever au-dessus des sens physiques, du manque affectif ou des regrets. Vous qui avez la chance de croire en la survivance de l'âme, laissez place au véritable amour, celui que l'on donne avec sincérité et grandeur pour aider son prochain à progresser. Montrez ce sentiment qui vous illuminera de l'intérieur et vous permettra de projeter ses rayons de bonheur vers votre fille. Elle a besoin de votre confiance, de votre force et de votre réconfort. Et quand le moment de vous retrouver dans le même élan sera venu, elle ne tardera pas à vous donner un signe que vous ressentirez au plus profond de vous même et que vous reconnaîtrez.
Patience, le temps n'est qu'une notion terrestre pour nous montrer un peu plus la difficulté du chemin.
Fraternellement,
Gilles

 

Bougie et esprit - Amélie - 07/07/2006

 

Bonjour,
J'aimerais savoir s’il y a une relation entre les bougies et les esprits. Je vous demande cela car depuis que je m'adresse à mon frère décédé et que je place une bougie à côté de sa photo, je constate que la flamme vacille au gré de mes propos.
Je vous remercie de votre réponse.

Bonjour Amélie.
Que représente pour vous cette bougie. Elle veut dire je t’aime, je ne veux pas te quitter, j’ai besoin de toi, je me sens seule sans toi.
C’est pour vous comme un appel, comme un signe pour symboliser la douleur qui vous habite. Je sens en vous une grande détresse et vous vous raccrochez au souvenir de ce qu’a été votre frère dans cette vie.
Amélie, vous parlez à votre frère et cela signifie qu’au plus profond de votre cœur, vous savez qu’il est vivant. Votre frère habite désormais un corps que l’on dit fluidique parce que plus léger et invisible pour nos sens. Mais il reste lui-même et à accès au monde spirituel.
Ce que vous devez comprendre, Amélie, c’est que votre frère a un chemin à parcourir, différent du votre et que de votre côté, vous devez continuer à avancer dans cette vie terrestre. Comprenez bien Amélie que cela ne signifie pas que vous êtes séparés. Les liens d’amour ne sont Jamais rompus.
Simplement votre frère doit progresser spirituellement au côté de son Guide. Pour cela il a besoin de se sentir libre par rapport à vous, c’est à dire qu’il ne peut évoluer dans son monde si vous le retenez en l’appelant et en lui parlant.
Il connaît votre peine et ne veut s’éloigner de vous.
Je vous conseille la lecture du Livre des Esprits d’Allan Kardec en téléchargement ou en vente depuis notre site. Votre Guide vous accompagnera dans votre lecture et vous montrera les passages qui vous aideront dans cette épreuve. Vous verrez que nous sommes tous des Esprits incarnés pour ceux qui vivent sur cette terre, ou désincarnés pour ceux qui l’ont quitté.
Qu’une vie terrestre est une période durant laquelle nous sommes confrontés à des épreuves qui nous font évoluer dans la mesure où elles nous permettent de réfléchir et de comprendre ce vers quoi chacun de nous doit progresser. Amélie priez pour votre frère.
Mais surtout cessez de l’appeler et de lui parler. Vous lui imposez de ce fait des chaînes dont il ne peut se libérer car lui aussi vous aime.
Laissez le aller sur son chemin et continuez le vôtre et vous verrez qu’il reviendra auprès de vous de temps en temps. Vous sentirez alors sa présence sans le voir mais c’est votre cœur qui vous le dira. Amélie cessez d’allumer cette bougie qui ne sert à rien sinon à attirer des Esprits qui risquent de s’amuser et produire divers phénomènes.
C’est par le cœur et la prière vers Dieu, que vous pourrez rejoindre votre frère. N’oubliez pas que votre Guide est près de vous. Qu’il vous aime d’un amour infini et peut-être que cette épreuve et cette douleur vous donneront la force nécessaire pour aller à sa rencontre.
Il y a toujours une lumière pour celui qui cherche l’amour avec son cœur, et c’est par cette lumière que vous trouverez le chemin qui croisera à nouveau celui de votre frère.
Avec toute mon amitié
Maxence

 

Grand-mère - Gaëtan - 06/05/2006

 

Bonsoir,
cela fait environ 4 ans et demi que ma Grand-mère est décédée. Cela m'a beaucoup affecté d'autant plus que je ne m'y attendais pas et que tout est allé très vite (enterrement etc...).
Je n'ai même pas eu le temps de faire mon deuil et maintenant encore je suis triste. C'était une personne très gentille, d'une grande bonté et généreuse. Elle m'est apparue au moins 2 fois dans des rêves.
Dans le premier (peu de temps après sa mort), elle avait l'air affolée, elle courrait dans tous les sens mais dans le 2ème (3ans environ après sa mort), elle avait l'air plus sereine.
A-t-elle essayé de me contacter, me faire parvenir de ses nouvelles ? Comment pouvez-vous expliquer les 2 cas dans lesquels elle se trouvait ? Je vous remercie de me répondre, vous me serez d'une grande aide.
Bonne continuation

Bonjour Gaëtan,
Dans le premier rêve, on répond à votre demande, celle d'avoir des nouvelles de votre grand-mère, elle est un peu désemparée après sa mort et elle cherche certainement des proches décédés avant elle. Dans le second rêve, elle semble avoir trouvé sa place et vous voilà donc réconforté.
Remerciez Dieu de cette chance d'avoir une réponse et cherchez à faire ainsi votre deuil, votre grand mère va bien.
Fraternellement,
Catherine

 

Communiquer avec mon compagnon - Billida - 17/05/2005

 

Bonjour à tous et à toutes...
Il y a trois mois j'ai perdu mon compagnon, 36 ans, non fumeur, d'un cancer des poumons... je l'ai accompagné ces deux dernières années et il est décédé dans mes bras à l'hôpital, en présence de ses parents et de sa soeur... Je l'aimais infiniment ; depuis, bien entendu, rien n'est plus comme avant, et il me manque terriblement.
La spiritualité que j'avais mis de côté ces dix dernières années montre à nouveau le bout de son nez... Les questions ressurgissent, beaucoup plus fortes qu'autrefois. J'ai beaucoup lu ces dernières semaines, un peu Kardec, beaucoup Elizabeth Kubler Ross.
Je souhaiterais entrer en contact avec lui, mais je sais que moi, je ne suis pas tout a fait prêt. Je n'en suis pas loin, mais bon...
Je souhaiterais surtout savoir si tout va bien pour lui, et surtout si nous nous retrouverons un jour pour ne plus nous quitter, même si bien sur cela peut prendre du temps, puisque moi, je suis encore là ! Quelqu'un pourrait-il me répondre, ou m'aider à obtenir un contact "sérieux" ?
Merci d'avance...

Bonjour,
Si la vie vous a séparé, il y a certainement des raisons. Votre peine est grande et vous sentez ressurgir en vous un besoin de spiritualité. Vous avez besoin de ressentir auprès de vous une aide, un réconfort qui vous permettra de mieux lutter contre votre désarroi, de mieux comprendre le but de votre passage sur terre, le pourquoi de notre existence, et les mystères de notre vie dans l’au-delà.
La spiritualité s’acquière avec son cœur, les difficultés et les épreuves fortifient et grandissent l’âme. Touchée par le décès de votre compagnon et par la souffrance que vous ressentez, vous voulez soudainement connaître les chemins de l’au-delà.
L’amour que vous avez doit vous permettre de trouver la paix et la sérénité en vous. Souhaitez par la prière bonne route à votre compagnon afin qu’il se libère de ses derniers liens matériels.
Faites grandir votre foi et votre confiance en Dieu. L’Esprit désincarné se retrouve au-delà de la mort tel qu’il s’est fait lui-même pendant son séjour ici-bas.
Réfléchissez à ce qu’à été votre vie, à ce qu’à été la vie de votre compagnon et vous trouverez déjà de nombreuses réponses à vos questions.
Vous le savez et vous l’avez lu les communications ne sont pas une fin en soi ; vaine curiosité qui mène rarement à une spiritualité sincère. Par l’étude, apprenez à comprendre, cherchez dans votre cœur, les réponses à vos questions et petit à petit, vous verrez votre âme s’ouvrir à la compréhension.
Fraternellement,
Gilles

 

Pourquoi - Carole - 22/03/2005

Bonjour,
Mon frere s'est suicidé, il y aura 3 ans en juillet 2005 et nous ne comprenons pas pourquoi. Est-ce qu'un medium peut entrer en contact avec quelqu'un qui s'est suicidé ?
merci de me répondre

Bonjour Carole,
Il est vrai que dans la théorie, un médium peut entrer en contact avec un suicidé, mais en pratique, c’est dangereux, et pour le médium, et douloureux pour le suicidé, car en l’évoquant, on l’empêche d’évoluer et de se dégager de ce monde matèriel qu lui a tant causé de peines et qui est la cause de cet acte irrémédiable.
Ce serait d’un manque de respect total envers lui, que d’évoquer cet esprit, et une contrainte supplémentaire qui s'ajouterait à ses souffrances.
Car depuis son «départ», il a à se dégager de ce monde pour passer à un niveau supérieur ou d’autres esprits pourront l’aider à mieux comprendre sa vie, son acte et se préparer à réparer cet acte lors d’une prochaine vie. Mais tout cela prends beaucoup de temps et lui demande de s’investir personnellement, psychologiquement en se détachant peu à peu. Certaines pensées de curiosité le rappelant vers notre matérialité lui ferait perdre tout le bénéfice qu’il aurait fait depuis, ce serait ruiner tout le travail fait depuis son départ, voudriez-vous cela pour lui ?
Vous voyez que ce n’est pas par cette manière que vous aurez ainsi des réponses.
Entamez une enquête sur sa vie, ses relations, ses connaissances, ses agissements, sa psychologie durant la période qui a précédé cet acte définitif. Complétez les informations qui vous manquaient, et peu à peu se dessinera un scénario qui vous éclairera, et vous aidera à mieux comprendre.
Je vous conseille également de prier fortement Dieu, pour qu’un jour dans vos rêves, ou par intuition, il vous mène sur la voie qui vous amènera ces réponses que vous cherchez tant.
Il faudra du temps et de la patience. Mais c’est à ce prix, si le but que vous recherchez est sincère et vrai, la foi vous aidera tel un guide qui vous conduit toujours là ou est votre vrai chemin.
Mais pour le bien de votre frère, surtout ne l'appellez pas en prière, (ce serait alors une évocation), priez en vous adressant juste à Dieu, pour qu’il l’aide, lui amène la paix, et s'occupe de lui dans son nouveau chemin.
Fraternellement
Christophe

 

 

Lorsqu'un suicidé s'accroche - Muriel - 13/02/2006

 

Bonjour à toute l'équipe !
Je sais que vous êtes débordés de messages de toutes sortes mais je vous supplie de me répondre de toute urgence.
J'ai reçu un appel de ma belle-sœur hier au soir. Elle était en larmes et semblait complètement désemparée. Le 29 décembre dernier, il y a 1 mois et demi, mon jeune frère de 35 ans s'est suicidé, laissant ses deux enfants de 5 et 7 ans qu'il semblait adorer. Il s'est suicidé après une période de mal-être de dix-huit mois environ et après que sa femme lui a annoncé son intention de le quitter, ayant trouvé chez un autre ce qu'elle ne trouvait plus chez lui. D'après ma belle-sœur nous assure-t-elle, tout aurait été fait, ces derniers mois, pour lui redonner le gout de vivre, mais c'était peine perdue. Nous, sa famille, nous n'avons jamais perçu ce désespoir, car il avait l'art "de sauver la face". Sauf le dernier mois, où leur séparation était imminente et qu'il pleurait beaucoup, nous avons eu alors avec lui, de longs entretiens téléphoniques (800 kms nous séparent) pour tenter de trouver une solution pour une séparation avec un minimum de souffrance pour les enfants.
Bref ! Il a accompli l'irréparable et pour nous, c'était comme si un cyclone dévastait notre famille. Depuis un mois et demi, je suis passée par tous les stades que l'on rencontre dans les cas de deuil par suicide. La prière et ma foi en l'au-delà m'aident beaucoup. Je sais que par respect, je ne dois pas invoquer mon frère et le laisser faire son chemin. Mais le problème et la raison de ce mail, est que ma belle-sœur me dit qu'il s'accroche à elle, comme il le faisait de son vivant. Elle le sent, elle a des chaud-froid, des angoisses...
Après consultation de deux médiums, elle a eu confirmation que son mari refusait de quitter le plan terrestre et de la quitter elle. Il n'aurait pas trouvé de schéma d'évolution. Ca serait intolérable et elle m'a supplié de joindre mes prières aux siennes pour que cet état cesse. Mais comment faire ? On lui a dit de visualiser 7 marches accédant à une porte dorée par laquelle son mari devrait partir ? Mais cela ne semble pas être suffisant. Je vous en prie, aidez-nous !
Muriel

Bonjour,
La séparation de l'âme et du corps après la mort physique ne résout pas les problèmes de l'être, d'autant plus après un suicide. Attaché à sa femme de son vivant il le reste dans le monde spirituel, accompagné par ses remords.
Votre frère a maintenant besoin d'aide pour quitter notre plan terrestre; même s'il a reconnu sa faute et sa faiblesse aujourd'hui, son amour et son désarroi le retiennent près de vous.
Des prières cet esprit en a besoin, mais vos paroles ne doivent pas s'adresser à lui au risque d'en faire en effet une invocation.
Demander de l'aide à notre Père Dieu tout puissant afin qu'il étende sa miséricorde sur cette âme qui souffre. Demander à son guide et aux Bons Esprits dont la mission est de venir en aide aux âmes égarées de lui porter assistance, de lui tendre une main secourable, de lui faire comprendre avec résignation les épreuves qu'il aura à subir. Demandez du fond de votre cœur qu'ils jettent sur lui un regard bienveillant et attentionné.
Que vos prières ainsi que celles de votre belle sœur, soient sincères et porteuses de vibrations d'amour envers ces Frères dévoués.
Remerciez de l'aide qu'il vous sera apportée et faites un pas de plus vers dans la compréhension de ce monde spirituel vers lequel vous vous tournez dans ces moments de souffrance.
Fraternellement,
Gilles

 

Vie après la mort - Magali Hondo - 29/11/2004

 

Bonjour,
Je viens de perdre mon fiancé dans un accident de voiture et je suis convaincue que pendant son coma, il arrivait à m'entendre. Je souhaite avoir des témoignages de personnes qui ont été dans le coma et qui en sont revenues pour connaître leur expérience. De plus, je m'interroge sur la vie après la mort.
Merci de vos conseils et votre aide.

Bonjour Magali,
Votre ami venant de partir, il est tout naturel que vous soyez pleines d’interrogations sur ce qu’il a subit et sur ce qu’il devient désormais.
Tout d’abord, effectivement, lors d’un coma, la personne étant toujours présente, celle-ci a la perception de tout ce qui l’entoure et évidemment entend les personnes qui lui parlent.
Dans cet état, il y a une extériorisation de l’esprit, au même titre que lorsque nous dormons, nous nous dégageons de notre corps pour rejoindre le monde des esprits. Comme vous vous en rendez compte chaque matin, même si nous nous sommes dégagés la nuit, nous reprenons conscience de notre être à notre réveil. Cela est la même chose concernant le coma, l’esprit se dégage mais reste toujours conscient de son propre être. Le lien qui lie l’esprit au corps s’appelle la corde d’argent et c’est lorsque celle-ci se rompt que l’esprit rejoint totalement le monde des esprits, ce que l’on appelle la mort.
Sur vos interrogations sur la vie après la mort, je vous suggère de lire « Le Livre des Esprits » d’Allan Kardec qui regroupe l’ ensemble des questions que vous pourriez vous poser à ce sujet (vous pouvez té lécharger ce livre sur notre site).
Cette lecture vous éclairera beaucoup et suscitera peut être d’autres questions, mais il est d’abord important que vous intégriez par vous-même la compréhension de la philosophie spirite.
Je vous souhaite bon courage et à bientôt si vous avez besoin d’aide. Fraternellement,
Sophie

 

Contacter un ami par le Spiritisme - Daphn - 27/10/2004

Bonjour,
J'ai un ami décédé depuis quelques jours, cet ami s'est enlevé la vie à l'age de 19 ans. J'ai un grand respect pour la mort qui est pour moi une étape qui doit venir en son heure mais malheureusement mon ami n'en pensait pas autant. Mon problème est que certains autres amis ont décidés de faire une séance de spiritisme pour le contacter et que je suis en total désaccord avec ce fait. Je pense que déjà le repos de son âme doit être bien difficile alors pourquoi ne pas le confier à l'univers et le laisser s'élever. Même encore l'aider à s'élever mais pas par l'invocation de son âme. Par des prières et par l'amour que nous lui portons tous. J
e crois pour ma part que ça soit un manque de respect envers lui que de s'amuser à ça juste pour soit disant comprendre son choix... On se suicide quand ça fait trop mal et qu’on ne peut pas gérer cette douleur quel besoin de savoir plus que ça ?
Ce que je vous demande aujourd’hui c'est comment faire quoi leur dire pour les en dissuader. Cette séance de spiritisme improvisée par des gens qui ne connaissent que ce qu’ils en ont vus dans les films me met plus mal à l'aise que la mort prématurée de mon ami. Pour moi c'est un blasphème qu'ils vont commettre et je sens très fort que ça ne va pas du tout ni aider mon ami sur le plan éthérique ni eux dans leur démarche.
Merci de porter attention à ma demande.

Bonjour Daphn,
Je vois que vous avez compris beaucoup de choses, car vos raisonnements sont justes, et vous avez bien assimilé la philosophie spirite. Je n’aurais donc que peu de choses à rajouter à vos propos. Simplement, quel dommage de voir encore l’ignorance, pousser les gens “à s’amuser” à “faire” du spiritisme.
On ne peut s’amusertout en ne sachant pas du tout ce qu’on manipule et quels en seront les conséquences. Car si on y réfléchie un peu : soit le spiritisme n’est pas fondé, et donc il n’y a aucun intérêt d’en faire ! soit il y a vraiment un au-delà, et le fait d’évoquer un esprit souffrant aura évidemment des conséquences, et pour lui, et pour ceux qui l’évoquent si ceux-ci ne connaissent rien de la pratique et de la philosophie qu’il est obligatoire d’avoir en pratiquant le spiritisme. Evidemment sans aucune connaissance, ils ne peuvent ni en évaluer, ni en maîtriser les effets. En résumé c’est jouer avec le feu, sans savoir comment l’éteindre ! Une fois que l’acte est engendré (suicide), il est trop tard, respectons la personne devenu esprit avec les mêmes égards que l’on avait de son vivant.
Pour répondre à votre question : Comment les dissuader ?, je voudrais simplement qu’ils sachent :
• Qu’ ils auront à rendre des comptes à Dieu, de déranger et d’augmenter la souffrance d’un esprit suicidé, car si cela était pour son bien, ils ne le feraient pas, mais il me semble que selon vos propos c’est plus par curiosité, intérêt et non dans un élan d’aide et d’amour envers lui.
• Que d’appeler un esprit qui n’est pas en état de répondre, c’est un acte violent de contrainte psychique, qui s’ajoute à la souffrance qui le tourmente déjà péniblement suite à son suicide.
• Qu’étant donné que votre ami suicidé n’est pas en état de répondre, sa conscience étant obnubilé dans un trouble qui l’enveloppe, d’autres esprits risquent fortement de répondre à sa place et une emprise peu à peu peut se faire sur les évocateurs allant d’une obsession jusqu’ à une subjugation ! Car lorsque des personnes s’amusent à évoquer tel un jeu, on ne peut appeler que des esprits qui s’amusent également !! Qui sème, récolte ! Là est un des dangers majeurs. .... Changements de comportement, mal-être, ressentis lourds, pensées négatives…etc voila à ce que s’attendent les plaisantins, sans savoir comment l’éviter ! Au final, de grandes chances de ne rien apprendre de plus de votre ami, compte tenu qu’il n’est pas en état de répondre et d’ affecter psychiquement tous ceux qui veulent communiquer ! Ainsi de par notre expérience, je leur conseille fortement de s’abstenir de faire cela.
Si par contre, ils voulaient avoir une action concrètement positive envers cet ami, qu’ils prient sincèrement du fond du cœur Dieu en lui demandant d’aider cet ami à sortir de ce trouble causé par son suicide, et qu’il puisse réparer cet acte dans sa prochaine vie. (Important : Il ne faut pas s’adresser directement à l’esprit dans les prières, mais à Dieu, car cela risquerait de faire comme une évocation, le fait de lui parler directement et donc de le perturber). Voilà la meilleure et la plus puissante aide possible que vous puissiez lui amener et c’est déjà beaucoup ! Que Dieu puisse lui pardonner son acte !
Que cette communication soit suffisamment dissuadante pour que vos amis comprennent le danger de leur projet. Si malgré tout, ils s’obstinaient, tant pis, on ne peut aller contre les enfants prêts à faire des bêtises. Ils auront été avertis des conséquences !
Fraternellement
Christophe

 

 

Sensation de froid - Marie - 25/10/2004

 

Bonjour Maxence,
Tout d'abord, merci pour ce site que je découvre avec beaucoup d'émotion. Je suis sur ce site depuis ce matin 11h00 et il va être 18h00. C'est vous dire à quel point les sujets évoqués me passionnent. Je suis quelqu'un d'extrêmement sensible et la télépathie semble fonctionner régulièrement avec une de mes meilleures amies "médium" et ma fille.
Je suis depuis ma toute petite enfance très attirée par le ciel à la recherche d'un père perdu à l'âge de deux ans et dont je ne fais pas le deuil. Durant la lecture de tous les témoignages, je me suis aperçue que chaque réponse faite par Maxence provoquait chez moi un froid et une très grande émotion mêlée d'amour me donnant l'impression que Maxence lui-même se trouvait près de moi et comme si cette personne était en fait un esprit disparu.... en tout cas quelqu'un que j'aime très fort et qui me protègerait.
Mais pourquoi cette impression de froid aux réponses de Maxence ? Et qui est Maxence en réalité si toutefois, je peux me permettre de poser cette question ! Peut-il répondre lui-même à mon message ?
Merci encore pour votre générosité d'écoute. Je reviendrai sur ce site pour lire le livre de Allan Kardec, « le livre des esprits ».

Bonjour Marie,
J’ai noté, en vous lisant deux expressions « très attirée par le ciel » et « je ne fais pas le deuil ». Voyez-vous, Marie, votre père n’est pas comme vous dites dans le ciel, parce que le monde des Esprits, qui est le monde dans lequel il vit, n’est pas comme on pourrait se l’imaginer, un monde abstrait, irréel, surnaturel. C’est un monde bien concret, peuplé d’êtres comme vous et moi, qui se sont désincarnés, et ce que vous devez bien comprendre, c’est que ce monde nous côtoie. Nous sommes toujours et en tous lieux entourés d’Esprits avec lesquels nous avons plus ou moins d’affinité. Ces Esprits ayant eux-même différents niveaux en fonction de leur élévation spirituelle. Je vous renvoie à cet extrait de l’ouvrage d’Allan KARDEC « le Livre des Esprits » :
96. Les Esprits sont-ils égaux, ou bien existe-t-il entre eux une hiérarchie quelconque ?
" Ils sont de différents ordres selon le degré de perfection auquel ils sont parvenus. "
97. Y a-t-il un nombre déterminé d'ordres ou de degrés de perfection parmi les Esprits ?
" Le nombre en est illimité, parce qu'il n'y pas entre ces ordres une ligne de démarcation tracée comme une barrière, et qu'ainsi on peut multiplier, ou restreindre les divisions à volonté ; cependant, si on considère les caractères généraux, on peut les réduire à trois principaux. "
" On peut placer au premier rang ceux qui sont arrivés à la perfection : les purs Esprits ; ceux du second ordre sont arrivés au milieu de l'échelle : le désir du bien est leur préoccupation. Ceux du dernier degré sont encore au bas de l'échelle : les Esprits imparfaits. Ils sont caractérisés par l'ignorance, le désir du mal et toutes les mauvaises passions qui retardent leur avancement. "
Marie que signifie pour vous « faire le Deuil ». Votre père s’est désincarné lorsque vous aviez deux ans. Cela ne veut pas dire qu’il ne vit pas pour autant. Il appartient à ce monde spirituel où il doit poursuivre sa propre évolution avec son Guide et d’autres Esprits. Il doit comprendre, apprendre, faire des choix. Il a son propre travail. De part votre attitude, vous continuez à l’appeler, ce qui doit être pénible pour lui car vous le retenez et l’empê chez d’évoluer. Faire le deuil ne veut pas dire oublier, effacer, ne plus exister. Faire le deuil signifie que l’on a compris que l’être que l’on a aimé est désormais libéré de cette vie d’épreuves qu’est notre vie terrestre. Faire le deuil, c’est lui dire que l’on sait qu’il ne nous oublie pas, qu’il est à nos côtés quand cela lui est permis, et que l’on continue notre propre existence en attendant le jour où nous serons à nouveau réunis, comme au retour d’un grand voyage. Voilà ce que signifie faire le deuil. Mais dans le sens où vous l’entendez, non Marie, on ne fait pas le deuil d’un être vivant. Et comme il vit, il a besoin de sa liberté. Demandez à votre Guide de vous accompagner dans ce cheminement et tournez cette page, elle n’est qu’une étape dans la longue succession de vos incarnations.
Alors Marie, ouvrez grand la fenêtre de votre cœur et laissez pénétrer ce soleil. Il est Espoir, Foi et Amour et, comme elle ne sera plus jamais fermée, c’est par cette fenêtre que de temps en temps vous pourrez priez pour votre père. Ce sera pour lui le plus beau des messages d’amour que vous puissiez lui faire.
Avec toute mon amitié,
Maxence.

 

Pourquoi ? - Isabelle - 17/09/2004

Bonjour,
Tout d'abord je tiens à vous remercier d'avance. Le 26 avril 2004, mon beau frère âgé de 47 ans est décédé d'un cancer, le 26 juin 2004 j'ai acheté le livre de Serge Girard « les messages de l'au-delà ». La date de l'achat m'a été révélée le jour où j'ai fait mes comptes, j'avais payé par carte bancaire et le ticket était daté du 26 juin, cela faisait deux mois jour pour jour que le mari de ma sœur avait rejoint l'autre monde. Depuis je me suis documentée, après Serge Girard, j'ai acheté le livre des Esprits d'Allan Kardec. Depuis je ne cesse de penser que mon esprit guide m'a permis de comprendre notre vie sur terre et dans l'au-delà.Toutefois je m'interroge et j'aimerais que vous puissiez m'aider sur ce point d'interrogation qui me pèse depuis le décès de mon père survenu en 1997.
Ma question est la suivante : pourquoi n'ai-je jamais vu mon père ou ressenti une quelconque manifestation dans mes rêves. Pensez-vous qu'il peut être en colère après moi ?Je tiens encore à remercier mon esprit guide de m'avoir permis de retrouver la foi.
Merci.

Bonjour,
Le fait que vous n’ayez jamais ressenti de manifestations de votre père ne veut pas dire qu’il soit en colère. Tout simplement, et comme vous l’avez lu dans le Livre des Esprits, nous sommes tous médiums, mais certains d’entre nous ont des facultés plus développées.
Vous ne sentez pas sa présence mais cela ne veut pas dire qu’il n’est pas proche de vous. Il se peut que lors de votre sommeil vous l’ayez rencontré dans vos rêves mais que vous n’en n’ayez pas le souvenir à votre réveil. Et puis votre père poursuit son propre cheminement, il a besoin de temps, vous-même avez été guidée par votre guide à un moment bien précis à votre ouverture spirituelle. Sachez que s’il en a été ainsi, une manifestation précoce de votre père n’aurait pas été opportune, vous n’auriez pas été prête.
Laissez vous guider, les choses se feront toutes seules.
Fraternellement,
Sophie

 

 

Communiquer avec mon papa Joël - Natacha - 13/09/2004

 

Bonjour,
Mon message va vous paraître un peu fou mais bon... Bon, enfin le but de mon message est de savoir si éventuellement il serait possible que mon papa est essayé de communiquer avec elle par l'intermédiaire de cette médium, si oui, pourquoi avec elle et non pas directement avec moi ou bien quelqu'un de plus proche dans la famille.
Et surtout comme vous êtes situez dans la région de Lyon peut-être que cette médium fait partie de votre groupe et peut-être se reconnaîtra-t-elle dans mon message.
Je ne sais pas si mon message est suffisamment clair, mais s'il vous plait si vous avez la possibilité de rentrer en contact avec mon papa : Joël Proud, prenez contact avec moi. Merci pour votre réponse, je l'attends avec impatience.

Bonjour Natacha,
Il est possible que ton papa t’ait fait passer un petit message par l’intermédiaire de ta cousine lors d’une séance spirite. Pourquoi à elle et pas à toi directement ?
Pour communiquer avec l’au-delà, il faut de la médiumnité. Tous les vivants ont plus ou moins de médiumnité. Souvent elle s’exprime dans le calme de la prière ou dans la “sortie du corps” intervenant lors du sommeil : on croit alors avoir rêvé. Peut-être as-tu eu toi-même des messages de ton papa, des ressentis de sa présence auxquels tu n’as pas osé croire.
Mais il est plus facile pour ceux qui ont quitté la vie du corps de communiquer par le canal des médiums “confirmés”. Ils le font d’autant plus facilement qu’ils sont en “affinité” avec l’esprit du médium. Si ta cousine fréquente des médiums et pas toi, il est bien normal que le message passe par elle et non par toi.
Malheureusement, il y a aussi beaucoup de charlatans qui abusent de la crédulité des personnes fragilisées par les évènements douloureux de la vie. C’est pourquoi il ne faut fréquenter que les médiums qui exercent leur médiumnité à titre gratuit selon le principe énoncé par Allan Kardec : “donner gratuitement ce qu’on a reçu gratuitement”.
Il existe aussi des esprits désincarnés malveillants qui trompent les médiums honnêtes en se faisant passer pour ceux qu’ils ne sont pas. C’est pourquoi il est bon de demander à l’esprit qui se communique “une preuve d’identité”, par exemple un surnom qu’il te donnait ou le rappel d’un fait qui ne peut être connu que de toi.
Je ne pense pas que la médium qu’a rencontré ta cousine fasse partie de notre groupe. Nous ne manquerons pas de prendre contact avec toi si ton papa se communique à nous lors d’une séance spirite.
Ceci dit, il ne faut pas que tu vives dans la seule perspective de communiquer avec ton papa car la vie continue pour lui et pour toi. Regarder derrière soi ne sert qu’à mesurer le chemin parcouru et comprendre le pourquoi de nos comportements innés. Mais la Loi de progrès spirituel s’impose aux vivants et aux morts car elle est le chemin qui conduit à Dieu et donc à notre épanouissement véritable ; c’est pourquoi il faut continuer de vivre.
Sois bien persuadée que ton papa sait maintenant tout ce que tu ressens pour lui dans ton cœur et que les liens tissés entre tous les vivants demeurent à jamais.
Marc.