Contact avec des êtres chers - Sissi - 06/05/2004

Bonjour à tous,
Je souhaitais en toute simplicité faire part de mon expérience. J'ai perdu mon père à l'âge de 9ans. A la suite de son décès, j'ai remué ciel et terre afin d'entrer en contact avec lui. Je me suis plongé dans les livres d'Allan Kardec à de Papus, j'ai relu la Bible, le Coran à la recherche de réponses. Ma première séance fut très éprouvante et j'avais 12 ans. D'autres ont suivis, jusqu'au jour où je me suis retrouvée projetée contre un mur avec un bleu qui n'est partie qu'au bout de 3 mois. Ce soir-là, j'ai perdu connaissance et j'ai parlé des langues que je ne connaissais pas, je voyais mon père et d'autres défunts qui m'étaient très proches. Le temps a passé et je me suis découvert des "dons", je ressens avec beaucoup de facilité les personnes, les endroits, j'entends ma voix intérieure avec beaucoup de facilité, je communique avec mon esprit guide.
Tout ça pour vous dire qu'il est absolument inutile et très dangereux d'essayer de rentrer en contact avec des êtres chers qui ont disparu. Les entités du bas-astral se font un malin plaisir à profiter de votre naïveté, de votre douleur...
Si une personne doit vous parler, elle viendra à vous ! Elle doit poursuivre son évolution, priez pour elle afin de l'aider à s'élever... Les personnes qui s'aiment, se retrouvent toujours, croyez-en la miséricorde de Dieu, n'allez pas sur des chemins que vous ne connaissez pas, rien n'arrive au hasard ! Avancez le cœur léger, vous êtes protéges par les personnes que vous aimez !

Bonjour,
Je vous remercie du récit de votre expérience mais heureusement, il existe des situations où des Esprits familiers se communiquent en toute tranquillité et apportent à leurs familles des preuves de leurs survivances par delà la mort du corps physique.
S'entourant de toutes les précautions nécessaires et en appelant à soi les Esprits instructeurs, un centre spirite a les conditions requises pour permettre ce genre de communications. Dans un cadre de respect de son proche et de prières, nous pouvons, avec l'autorisation divine, avoir des signes de nos proches.
Les conditions nécessaires pour ce travail sont le désintéressement, le recueillement par la prière et aussi l'instruction afin de comprendre comment fonctionne le monde des Esprits, ses règles et les moyens qu'ils utilisent pour se communiquer.
Des cours théoriques sont mis en place dans notre centre ainsi que des cours pratiques mais nul ne peut entreprendre une communication spirituelle sans avoir au moins expérimenter pendant deux ou trois ans minimum.
Fraternellement,
Catherine.

 

 

Contacts spirites - Soline - 05/01/2004

 

Bonjour,
Je voulais vous demander comment faire pour établir un contact avec le père de mon mari décédé en 1997 ou ma mère décédée en 2001 : Robert et Etiennette. Nous nous intéressons depuis de nombreuses années aux phénomènes spirites et nous n'arrivons pas à établir de contacts !
Pouvons-nous alors avoir les coordonnées d'un médium sur la région de chartres : 28000 en Eure et loir, nous étions fait avoir plusieurs fois par des gros charlatans qui n'aime que l'argent, sans avoir de dons réels.
Merci beaucoup d'avance de votre compréhension.
Salutations.

Bonjour Soline,
Je comprends votre désir d'établir un contact. Etant familiarisée avec les phénomènes spirites, vous devez savoir que nos souhaits ne sont pas forcément en adéquation avec la volonté Divine. Soyez bien consciente qu'aucune manifestation spirite ne se fait sans sa permission. Le spiritisme ne doit être pratiqué que selon une seule éthique qui est celle de l'aide envers nos frères en difficulté et toujours dans le plus total bénévolat. Les médiums ne sont qu'un canal de transmission. Ils ne sont rien sans l'aide des Esprits. C'est un don de Dieu et il est sacré. De ce fait vous comprendrez aisément qu'il ne peut être monnayé de quelque façon que se soit. Tout médium qui se fait rétribuer n'attire à lui que des Esprits de bas niveaux qui ne pensent qu'à vous jouer des tours en abusant de votre crédulité. Ceci explique cela, d'où la nature des résultats obtenus.
Je vous conseille, si vous souhaitez contacter de bons médiums, de vous adresser à un centre spirite dont la liste est accessible depuis notre site http://spirite.free.fr/usff.htm
Cependant l'objectif de ces centres n'est pas de procéder à des invocations, mais de faire connaître et de diffuser la Doctrine Spirite. Si au cours de réunions spirites ouvertes au public, des Esprits familiers se communiquent à leurs proches, sachez que ce sera toujours avec autorisation Divine. Je tiens à ce que vous compreniez bien cette nuance, car elle est importante pour votre démarche.
En tout état de cause, les êtres qui vous sont chers sont sensibles au fait que vous pensez à eux. Priez pour eux, c'est de cette façon que vous pourrez les aider à progresser sur le chemin qu'ils doivent accomplir pour perfectionner leur âme. N'ayez aucun doute, ils recevront votre prière, si elle est faite avec le cœur, avec vos mots, avec ce qu'il y a de plus profond en vous, comme un soleil bienfaisant, comme une eau de source, comme un parfum.
Je vous propose un extrait du Livre des Esprits d'Allan KARDEC :
320. Les Esprits sont-ils sensibles au souvenir de ceux qu'ils ont aimés sur la terre ? "Beaucoup plus que vous ne pouvez le croire ; ce souvenir ajoute à leur bonheur s'ils sont heureux ; et s'ils sont malheureux, il est pour eux un adoucissement."
321. Le jour de la commémoration des morts a-t-il quelque chose de plus solennel pour les Esprits ? Se préparent-ils à venir visiter ceux qui doivent aller prier sur leurs dépouilles ?
"Les Esprits viennent à l'appel de la pensée ce jour-là comme les autres jours."
- Ce jour est-il pour eux un rendez-vous auprès de leurs sépultures ?
"Ils y sont plus nombreux ce jour-là, parce qu'il y a plus de personnes qui les appellent ; mais chacun d'eux n'y vient que pour ses amis, et non pour la foule des indifférents"
- Sous quelle forme y viennent-ils et comment les verrait-on s'ils pouvaient se rendre visibles ?
"Celle sous laquelle on les a connus de leur vivant"
322. Les Esprits oubliés et dont personne ne va visiter les tombes y viennent-ils malgré cela, et éprouvent-ils un regret de ne voir aucun ami se rappeler à leur mémoire ?
"Que leur fait la terre ? On n'y tient que par le cœur. Si l'amour n'y est pas, il n'y a plus rien qui y rattache l'Esprit : il a tout l'univers à lui."
323. La visite au tombeau procure-t-elle plus de satisfaction à l'Esprit qu'une prière faite chez soi ?
"La visite au tombeau est une manière de manifester qu'on pense à l'Esprit absent : c'est l'image. Je vous l'ai dit, c'est la prière qui sanctifie l'acte du souvenir ; peu importe le lieu, si elle est dite par le cœur"
Dieu ne sépare pas ceux qui s'aiment.
Il est lui-même Amour.
Avec toute mon amitié.
Maxence.

 

Messages vrais et faux signes - Camille - 01/01/2004

 

Bonjour,
Félicitations pour votre site que je consulte depuis 1 an, depuis la disparition de ma maman que j'ai accompagnée dans sa fin de vie (cancer...). Je me suis plongée dans la lecture de vos ouvrages de référence, ainsi que dans la lecture de tout l'agora, pour éviter de poser des questions déjà évoquées. Bien plus qu'informatif, vous m'avez été d'un véritable soutien dans cette épreuve, soutien difficile à trouver dans son entourage, à croire que de vouloir parler de la mort et de la possibilité d'une après mort soit systématiquement assimilé à des troubles du comportement...
Maman et moi étions vraiment unies par un immense amour, nous étions sur la même longueur d'onde, combien de fois nous nous sommes appelées au téléphone au même moment (sonnerie occupée), à des heures pourtant bien différentes. Je souffre encore terriblement, mais je viens de mettre au monde mon second enfant, ô bonheur !
Après avoir fait le point d'une année de deuil particulièrement douloureux, j'ai deux questions précises à vous poser :
Comment discerner les "vrais signes" de sa présence, de ceux victimes de mon imagination, je l'entends souvent, mais je connais ses répliques par cœur, sa voix, sa main, son odeur, j'ai souvent froid dans une pièce quand je prie et que je pense à elle, parfois, quelques signes "électriques" surviennent, mais sans doute suis-je plus attentive depuis que je lis vos ouvrages (livre des esprits, livre des médiums, et lecture de multiples témoignages ou de NDE) ?
Nous étions si proches que je peux tout imaginer, un jour, ma fille de 3 ans qu'elle adorait se réveille en pointant son petit doigt dans un coin de la chambre en hurlant joyeusement "mamie", est-ce moi qui ai voulu l'entendre ou disait elle autre chose qu'elle venait de rêver tout simplement ?
J'ai peur de me faire des idées qui me consolent, mais j'aimerais une certitude.
Ma seconde question est plus vaste, 3 fois dans ma vie, en commençant à 18 ans, j'ai "senti" une mort imminente d'une personne en la touchant (baiser pour saluer ou poignée de main), le premier cas fut celui d'un jeune que rien ne prédisposait une semaine à l'avance à mourir dans un accident de voiture, lorsque je l'ai rencontré pour la première fois, en le saluant, une sensation étrange m'est apparue et je me suis dit : mais que deviendra t-il ?
J'avais beau cherché, je ne lui voyais pas d'avenir, un trou noir, sensation désagréable et question que je ne me pose jamais avec d'autres personnes. Pour Maman, elle portait cette terrible maladie depuis 20 ans avec un courage exemplaire, et elle remontait ave brio le moral des nouveaux malades qui arrivait en chimiothérapie, pour elle, j'ai sentie les derniers moments (dernière fois que je la voyais debout, qu'elle embrassait sa petite fille, etc.) sans l'accepter, car ne voulant accepter l'inévitable, j'ai un peu fuis dans mon travail et j'ai perdu du temps stupidement alors que j'aurais pu déjà être près d'elle, je culpabilise et j'aimerais tellement qu'elle me pardonne.
Comment l'expliquer quand un corps est en souffrance, l'esprit émet-il des "ondes" que je peux déceler ?
Depuis que je côtoie la maladie et la souffrance, je pense que le corps, dans ces moments là prends du recul, et l'être humain qui va mourir le sait, comme une évidence, et se prépare mieux à passer cette épreuve.
Merci encore pour votre fantastique dévouement
Amicalement.

Bonjour Camille,
Lorsque vous dites " je me suis plongée dans la lecture ", j'ai le sentiment très fort que cela va bien au-delà. Vous avez, en fait, cherché à rejoindre, à rétablir le contact avec votre mère. Pourquoi cette soif subite de culture spirite. Ne pensez-vous pas que de son côté votre mère a fait un bout de chemin en vous guidant vers cette ouverture, cet espoir de la retrouver un jour.
Vous parlez d'un immense amour, mais pourquoi " étions unies " ? L'amour est avant tout une force indestructible que rien ni personne ne peut anéantir pas même ce que nous appelons la mort. Cette union dont vous parlez est un don mutuel fait de tendresse, d'attentions, de soutien, d'écoute, de patience, de sourires et de regards. C'est un dialogue de cœur à cœur ou, plus exactement, d'âme à âme. Votre amour pour votre mère n'existe-t-il plus depuis son départ ? Pourquoi voulez-vous qu'il n'en soit pas de même pour elle ? Elle était un Esprit incarné, ayant choisi ce type d'épreuve. Aujourd'hui elle a retrouvé sa liberté et n'habite plus cette enveloppe. Ce n'est pas pour autant qu'elle ne soit pas près de vous et, sans doute, bien plus souvent que vous ne pouvez l'imaginer.
Vous parlez de signes de sa présence. Votre mère possède maintenant la perception d'un Esprit qui est tout autre que la notre. Mais elle n'a pas forcément la permission de se communiquer disons, de manière tangible et doit se soumettre à certaines règles notamment le respect de votre libre arbitre. C'est vous et vous seule qui construisez votre vie future. En un mot vous devez poursuivre votre incarnation et faire vos propres choix.
Comme vous semblez ressentir certaines vibrations de l'au-delà, il est fort possible que vous perceviez sa présence. Ne soyez pas étonnée que votre fille de trois ans ait pu voir " sa mamie ", les enfants, qui sont des Esprits incarnés comme vous et moi, restent plus ou moins en contact avec le monde des esprits jusqu'à l'age de sept ans. D'où une faculté de perception accrue.
Pourquoi cette culpabilité ? Vous avez accompagné votre maman dans son épreuve. C'est sans doute un choix que vous avez fait pour cette incarnation. Il me semble que vous l'avez accompli et que vous n'avez rien à vous reprocher. En ce qui concerne les derniers moments de votre maman, il nous est toujours pénible de perdre un être cher. C'est une souffrance d'autant plus difficile à accepter que les liens d'amour sont puissants. Nous sommes humains avant tout. Ce que vous devez savoir c'est que dans le cas de longues maladies, l'Esprit se dégage du corps physique alors que celui-ci respire encore. Sans en avoir conscience le fait de ne pas être à ses côtés a aidé votre maman à se libérer, votre présence l'aurait retenue et lui aurait rendu la tache plus difficile. Alors une bonne fois pour toute chassez cette idée de votre Esprit, elle n'a aucun fondement, votre maman avait terminé son incarnation.
Camille, la maladie de votre maman vous a ouvert les portes du monde des Esprits. C'est de là que votre Guide vous prodigue ses conseils et son amour. Mais vous devez avant tout poursuivre votre chemin. N'ayez crainte, il y a tout au bout une grande lumière. Cette lumière est faite de tout l'amour que Dieu vous réserve et vous reconnaîtrez ce jour là une couleur qui ne ressemble à nulle autre… mais je sais que vous m'avez compris.
Avec toute mon amitié
Maxence.

 

Le suicide - Akesia - 20/11/2003

 

Bonjour,
Mon mari s'est suicidé le 23/10/2003, il n'a laissé aucun mot. Je ne cesse de penser à lui et il me manque. Je voudrais savoir comment et quand je peux communiquer avec lui. Aidez-moi, j'ai tant besoin de lui.

Bonjour,
La philosophie spirite déconseille fortement de chercher à rentrer en contact avec les défunts car cela les empêche de continuer leur évolution sur d'autres plans. Il est préférable d'avoir une bonne pensée pour eux. Si Dieu désire que votre mari se communique à vous, alors cela se fera, mais ne cherchez pas à provoquer ce contact. Instruisez-vous ! Lisez "le livre des esprits", en téléchargement gratuit sur notre site, pour connaître le monde spirituel.
Le Spiritisme n'a pas comme but d'appeler les morts ! C'est une philosophie où l'on vous enseigne que l'incarnation vous permet d'évoluer. Evoluer est notre objectif !
Aussi je vous conseille de prendre un moment dans la semaine où vous adressez une prière à votre guide, puis lisez un passage d'un ouvrage d'Allan Kardec à haute voix dans la paix et le recueillement. Remerciez ensuite Dieu pour ce moment accordé et vous verrez, vous vous sentirez plus forte pour affronter la vie quotidienne, votre vie, le réel !
Confiance dans l'avenir,
Fraternellement.
David.

 

Possession - Lynn - 10/07/2003

 

Bonjour,
Depuis neuf ans, je cherche à comprendre ce que j'ai vécu pendant une année complète, suite au décès de ma mère. A son décès, alors que j'étais à son chevet, j'ai ressenti comme une fine bruine qui est descendue sur moi, et je me suis sentie très très calme et remplie d'un amour indescriptible, alors que quelques secondes avant, je pleurais toutes les larmes de mon corps.
Pendant toute l'année qui a suivie son décès, je n'avais qu'à fermer les yeux et à penser à elle pour qu'une chaleur merveilleuse m'enveloppe, un peu comme un manteau que l'on dépose sur vos épaules. Chaque fois que je lui demandais conseil, je me sentais toujours entourée de cet amour sublime et la réponse se faisait toujours entendre dans ma tête, il n'y avait de place que pour les mots qui m'étaient donnés. Comme si les mots se faisaient écho dans ma tête, comme si les mots étaient faient de couleur et emplissaient mon cerveau. Un jour, naivement,je lui ai demandé de me raconter une histoire, je me suis trouvé idiote de demander une telle chose, mais toute suite, j'ai ressenti cette chaleur merveilleuse m'envahir et j'ai entendu dans ma tête : "Que vois-tu " ? J'ai regardé derrière mes yeux et j'ai vu une lumière blanche tellement pure qu'elle en était presque bleue. Soudain, une ombre est venue me cacher cette merveilleuse lumière. Je voulais que cette ombre s'en aille, je voulais revoir la lumière, alors elle a dit :
"Si ce que tu vois est l'ombre, cherches la lumière."
Cette année qui a suivi son décès fut merveilleuse pour moi, cependant, ce ne fut pas toujours rose, je me suis mise à faire des choses qu'elle faisait, à avoir des manies qu'elle avait et j'ai eu peur, très peur de moi.
Pendant toute cette année, j'ai remis ma santé mentale en question. J'avais peur de me regarder dans le miroir de peur d'y voir son visage et non le mien.
Ma belle soeur m'a suggéré d'aller voir une femme qui pratiquait la réflexologie, j'y suis allée et alors qu'elle massait ma tête, elle m'a demandé d'aller m'assoir. Elle semblait inquiète et m'a demandé ce que j'avais ressenti quand elle massait ma tête, je lui ai répondu avoir ressenti un étau qui m'ensserrait vivement la tête. Elle m'a dit que lorsque qu'elle me massait la tête, elle a vu une vieille femme sortir de mon corps en disant : "Merci, mon Dieu !"
Elle ne savait rien de mon histoire, mais après que je lui ai racontée, elle m'a dit que probablement quand elle est décédée, alors qu'elle avait une peur bleue de la mort, elle s'est insérée en moi parce que je devais être "ouverte".
Je n'en croyais pas mes oreilles, cependant, depuis ce jour, je ne l'ai plus jamais ressentie auprès de moi. Je n'ai raconté qu'une infime partie de l'année qui a suivi son départ et je n'ai pas su décrire ces phénomènes étranges qui m'arrivaient, cependant, c'est arrivé et ce qui m'inquiète c'est que chaque fois que j'essaie de l'écrire pour en parler sur internet ou même juste l'écrire pour essayer d'y voir plus clair, il se passe toujours quelque chose pour que je n'y arrive pas.
Je n'ai jamais rien entendu ou lu à ce sujet et j'aimerais bien que quelqu'un puisse m'aider, m'aider à je ne sais pas quoi, mais je sais une chose, je ne veux pas être la seule personne à qui ce soit arrivé.
Merci de m'avoir lue et surtout de bien vouloir m'aider à comprendre ce phénomène.
Lynn.

Bonjour Lynn,
Tu racontes une histoire à cinq personnages. D'abord il y a toi. Ensuite il y a ta belle-sœur. Puis il y a la femme qui pratique la "réflexologie", mais qui est aussi médium. Enfin il y a un "ange blanc" et un "ange noir". Mais qui est ta maman ?
En fait, tu as toutes les données du problème et la réflexologue t'a même donné la solution. Mais cette solution ne te convient pas parce que tu ne veux pas admettre que ta maman sois "l'ange noir" et qu'elle a définitivement quitté la terre sur ton intervention.
Alors reprenons tout depuis le début. Ta maman meurt alors que tu es à son chevet. Elle ne veut pas mourir, peut-être pour raison personnelle, peut-être parce qu'elle ne veut pas te laisser seule. Or, tu n'en as pas conscience, mais tu es médium. Alors elle entre dans ton corps.
Par toi, elle continue de faire les choses qu'elle faisait, se regarde dans la glace, conserve ses manies... Mais ta médiumnité te permets aussi de ressentir un Esprit élevé, probablement ton guide spirituel (ange gardien). Quand il se manifeste, "tu sens une chaleur merveilleuse, tu te sens baignée d'un amour sublime, il t'apparaît sous la forme d'une lumière blanche très pure, il parle dans ta tête". Que te dit-il ? Il dit : si tu es capable de voir ma lumière, (lumière que je tiens de Dieu), débarrasse-toi de l'ombre qui voile cette lumière (ta maman). Alors par le biais de ta belle-sœur, cet "ange blanc" met sur ton chemin la "réflexologue" qui vous libère l'une de l'autre, toi et ta maman. Ta maman est enfin dégagée de le terre, elle dit : "merci mon Dieu". Toi, tu es enfin dégagée de ta maman, mais cela ta personnalité (ton petit moi, ce qui dans mon concept n'est pas péjoratif) ne peut pas l'accepter. Chaque fois que tu veux en parler, il "se passe quelque chose pour que tu n'y arrives pas". En réalité, c'est ta personnalité qui trouve toujours un alibi pour que subsiste le doute. Au fond de toi, tu refuses que ta maman ne sois plus reliée à toi, ne vive plus sur terre par ton intermédiaire du fait de ta décision de consulter la réflexologue-médium. Le jour où tu comprendras (comprendre = prendre en soi) que ce faisant, tu as fait exactement ce qui est bon pour toi et pour ta maman, alors tu ressentiras à nouveau la présence de ton guide. Ta maman vit enfin sa vrai dimension d'Esprit, dégagée des contraintes de l'incarnation. A toi de vivre maintenant "ton aventure personnelle". Pour t'aider, n'hésite pas à demander l'aide de ton guide spirituel (Esprit guide). Qui sait , peut être t'enverra-t-il aussi ponctuellement l'Esprit de ta maman pour t'aider ? (Esprit familier).
Une dernière précision. Lynn, j'ai volontairement utilisé une terminologie non spirite "d'ange blanc" et "d'ange noir". Cela n'existe que dans les mauvaises pièces de théâtre et dans nos croyances malheureusement véhiculées par quelques religions. Le spiritisme enseigne qu'en réalité ces deux anges ne constituent qu'une seule et même personne, mais à un degré différent d'évolution. En vérité, ta maman, comme toi et moi, ne sommes que des anges blancs en devenir. C'est ce que Jésus voulait dire quand il disait : " Nul n'ira au Père s'il ne passe pas par moi "- ce qui veut dire - " Nul n'aura accès à sa dimension divine s'il ne passe pas d'abord par mon par mon état Christique ", d'où la nécessité d'épurations multiples au cours des incarnations successives.
Pour ce qui te concerne, tu possèdes des dons de médiumnité. Libre à toi d'apprendre à les connaître et à les maîtriser. Mais cela, c'est une autre histoire tout aussi merveilleuse.
Bien fraternellement.
Marc.

 

Esprit où es-tu ? - Hélène - 09/06/2003

 

Bonjour,
Je crois avoir déjà posé cette question sur ce forum mais je n'en suis pas certaine... Je suis en perpétuelle recherche de réponses et ne sais plus où donner de la tête...
Ma question est simple : où est l'esprit de quelqu'un dans le coma ? Est il possible de communiquer avec lui ? Voilà trois ans que mon ex-compagnon est dans cet état. L'éléctroencéphalogramme n'est pas plat à ce que disent les médecins. Mais que dois-je croire ? Qui dois-je croire ? Il est parti sans que j'ai eu le temps de lui dire certaines choses... elles me tiennenr à coeur.
Offrez-moi des réponses, des supputations, des avis, ce que vous voulez qui pourraient me faire avancer. Ne craignez pas de me dire si c'est impossible. Je ne peux en souffrir plus à l'heure actuelle.
Merci de votre lecture. Je suis quelqu'un d'assez dure et suffisamment avertie d'un point de vue médical pour ne rien espérer, surtout pas de miracle d'ailleurs.
Merci encore.

Chère Hélène,
Votre douleur se lit dans vos propos. Vous avez tant à lui dire depuis trois ans. Pourtant votre ami semble rester sourd et indifférent. N’en croyez rien !
Voyez-vous, Hélène, notre corps physique n’est qu’un aspect de notre être. C’est ce qui nous sert à évoluer sur cette terre par le biais de nos cinq sens. Mais ce corps n’est nullement le siège de notre âme ou, pour être plus clair, le siège de notre pensée. Nous possédons un autre corps fluidique ou périsprit, lié au corps physique durant toute notre vie terrestre. C’est ce corps semi-matériel, immortel, qui associé à notre âme constitue ce que nous appelons un Esprit. Ce corps n’est pas détectable par nos sens trop grossiers. Seulement certains médiums peuvent le percevoir. Vous comme moi sommes actuellement des esprits incarnés. C’est ce que nous appelons des êtres vivants en langage humain. Le jour de notre départ ou, si vous préférez, de notre mort terrestre, nous abandonnons notre corps physique puisqu’il ne nous sert plus à rien. Nous retrouvons la vraie vie, celle qui est éternelle. Ce jour là, et seulement ce jour, il y a séparation du corps physique et du corps fluidique.
Votre compagnon est dans le coma depuis trois ans. Cela veut dire que depuis trois ans, il vit à la fois très détaché au monde matériel par son corps physique mais aussi un peu dégagé par le biais de l'esprit. Cependant cette situation est difficile, il se trouve comme dans un rêve qui n'en finit pas et il n'arrive pas à se dégager d'un corps qui le gêne, son esprit ne peut pas aller dans l’au-delà avec des frères et sœurs désincarnés qui lui sont familiers.
Il a un guide spirituel ( un guide spirituel est un esprit qui nous guide et nous protège dans notre cheminement terrestre. Nous en avons tous un )qui essaye de l'aider mais est-il assez instruit de ce monde de l'au-delà pour l'entendre !
Votre compagnon vous voit, il vous entend, il lit dans votre cœur. Voyez-vous Hélène n’ayez pas peur de lui parler. Ne vous fiez pas à l’apparence inerte de son corps. Son esprit existe et il vous entend. Instruisez-le, parlez-lui du monde de l'au-delà, faites-lui la lecture du "pourquoi de la vie" de Léon Denis, voir notre site, téléchargement gratuit. Donnez-lui la compréhension sur la vie après la mort afin qu'il puisse faire le choix et que cette attente interminable entre deux mondes cesse.
Priez pour lui. Demandez à Dieu qu’il l’aide dans ce cheminement. Vos prières lui seront d’un grand secours. La prière est une force que vous lui communiquerez. Elles l’aideront dans le choix qu’il doit faire. Prolonger cette vie terrestre ou retourner dans le monde des esprits pour poursuivre son évolution spirituelle avant de se réincarner.
Ce que je voudrais vous faire comprendre, Hélène, c’est que la vraie vie, celle d’où nous venons et celle vers laquelle nous retournerons, est éternelle. La vie terrestre n’a qu’un but : nous confronter aux épreuves que nous avons choisies avant de nous incarner pour notre évolution spirituelle. La mort physique n’est qu’un passage dans l’au-delà. Quel que soit le choix que fera votre compagnon, soyez certaine d’une chose. Il est vivant, il existe et vous le retrouverez, car les esprits liés sur cette terre par un lien affectif restent liés dans l’au-delà.
Je vous conseille de lire « le livre des Esprits » d’Allan Kardec. Il vous aidera à mieux comprendre ce monde qui gravite autour de nous. Vous pouvez également contacter un centre spirite où vous pourrez rencontrer des médiums qui pourront vous aider.
Voici quelques extraits de cet ouvrage :
149. Que devient l'âme à l'instant de la mort ?
" Elle redevient Esprit, c'est-à-dire qu'elle rentre dans le monde des Esprits qu'elle avait quitté momentanément. "
150. L'âme, après la mort, conserve-t-elle son individualité ?
" Oui, elle ne la perd jamais. Que serait-elle si elle ne la conservait pas ? "
- Comment l'âme constate-t-elle son individualité, puisqu'elle n'a plus son corps matériel ?
" Elle a encore un fluide qui lui est propre, qu'elle puise dans l'atmosphère de sa planète et qui représente l'apparence de sa dernière incarnation : son périsprit. "
- L'âme n'emporte-t-elle rien avec elle d'ici-bas ?
" Rien que le souvenir, et le désir d'aller dans un monde meilleur. Ce souvenir est plein de douceur ou d'amertume, selon l'emploi qu'elle a fait de la vie ; plus elle est pure, plus elle comprend la futilité de ce qu'elle laisse sur la terre. "

152. Quelle preuve pouvons-nous avoir de l'individualité de l'âme après la mort ?
" N'avez-vous pas cette preuve par les communications que vous obtenez ? Si vous n'êtes pas aveugles vous verrez ; et si vous n'êtes pas sourds, vous entendrez, car bien souvent une voix vous parle qui vous révèle l'existence d'un être en dehors de vous. "
J’espère avoir pu vous aider à travers ces propos.
L’épreuve que vous traversez aujourd’hui, vous permettra peut-être de chercher la vérité, là où se trouve la lumière de Dieu, là où se trouve son amour, là où se trouve le chemin qui conduit vers lui.
Alors Hélène priez, priez avec votre cœur, Dieu vous attend et il ne laisse jamais personne au bord du chemin.
Avec toute mon amitié
Maxence

 

Spiritisme et mort - Phil - 06/06/2003

 

Bonjour,
Je m'appelle Luna et j'ai 17 ans, il y a plusieurs semaines qu'avec une amie, nous essayons d'entrer en contact avec des esprits mais cela ne marche pas.
Est-ce parce que nous avons peur ? Pourtant, j'aimerais vraiment entrer en contact avec mon grand-père qui est mort depuis 4 ans comment est-ce que je peux faire ? Sinon, j'ai une autre question : depuis que je suis toute petite, j'ai énormément peur de la mort, que fait-on quand on est devenu un esprit, est-ce que c'est possible d'y retrouver nos proches ? merci de me répondre.

Bonjour,
Pour la production d'un phénomène, l'intervention d'une ou plusieurs personnes douées d'une aptitude spéciale, et que l'on désigne sous le nom de médium est nécessaire. Les médiums jouissent d'une puissance plus ou moins grande et produisent par conséquent des effets plus ou moins prononcés. Il se peut que vous ayez pas les facultés médiumniques nécessaires.
De plus les Esprits que l'on invoque n'ont pas toujours la possibilité ou l'autorisation divine de se communiquer.
Ce que vous appelez la mort et que les spirites appellent la désincarnation n'est que le retour a un état normal celui d'Esprit. La vie sur terre dans un corps physique n'est qu'un passage. Toute personne qui vit sur terre en oeuvrant pour le bien n'a rien à craindre de ce passage et ceux que nous avons aimé et qui nous ont aimé, nous attendent pour notre retour dans la mère patrie, le monde des Esprits.
Je vous conseille la lecture du " livre des Esprits " d'Allan Kardec.
Fraternellement,
Gilles.

 

Message pour Michel - Christelle - 06/05/2003

Bonjour,
J'ai contacté le Centre Spirite Lyonnais, il y a un peu plus d'an, le 28 avril 2002, suite à la mort de mon grand-père. J'ai eu une réponse par Michel et je tiens à le remercier pour toute sa gentillesse, c'est pourquoi j'aimerais que ce soit lui qui réponde à nouveau à ce message, si cela est possible. Voilà donc mon problème :
Depuis que j'ai pu entré en communication avec mon grand-père, j'ai laissé passer pas mal de temps avant de faire une nouvelle tentative. Entre temps, j'ai beaucoup lu, notamment "Qu'est-ce que le spiritisme" ; "le livre des esprits" ; "le livre des médiums". Tout ce que j'ai pu y lire m'a beaucoup réconforté et aidé à mieux comprendre tout ce que représente cette doctrine, et cela a bien sûr conforté toutes mes idées en les enrichissants, même si certains points restent tout de même encore un peu flous. Cependant, j'ai à nouveau essayer à plusieurs reprises d'entrer en contact avec mon grand-père sans aucun succcès. J'ai donc une question à vous poser :
Lorsque l'Esprit se réincarne puisque c'est possible tant que l'Esprit n'a pas assez progressé, il nous est alors impossible de pouvoir entrer en communications avec lui ?
Est-ce que vous pensez que c'est pour cela que je n'y arrive plus ? Ou alors qu'elles pourraient en être les autres causes ?
Je vous remercie de répondre à mes questions, et je tiens à vous remercier également de mettre à la disposition de personnes comme moi, qui ont envie d'apprendre tous les ouvrages que nous pouvons télécharger. Merci encore pour ce site qui je le sais, n'est composé que de personnes bénévoles. Recevez toute ma gratitude et encore mille merci.
Christelle.

Bonjour Cristelle,
C'est un plaisir de pouvoir échanger à nouveau avec vous. Avant de répondre à votre question, je voudrais, si vous me le permettez, vous en poser une : Pourquoi voulez-vous à tout prix communiquer avec votre grand- père ? Je connais les sentiments qui vous unissaient mais je pense que c'est au fond de votre cœur qu'il est présent, vous le portez en vous, grâce à lui vous êtes là et grâce à vous, la vie passe et continue. Vous faites partie de la même lignée. Soyez en fière. Vous pouvez le rencontrer par une sorte de présence, de vibration intérieure et non seulement par une attente extérieure qui aura de plus en plus de mal à se concrétiser. Ne croyez-vous pas qu'à présent il a fort à faire là où il est et qu'il est rassuré sur votre sort ? Tous les mots d'amour qu'il a envie de vous murmurer, il le fera dans le silence de votre cœur.
Pour vous répondre précisément, je dirai qu'il est possible de communiquer avec tous les Esprits incarnés ou désincarnés sous certaines conditions. Il faut d'abord qu'ils soient disponibles ce qui se produit plus difficilement pour les incarnés, par exemple lors du sommeil quand l'esprit se dégage partiellement du corps. Il faut également qu'il y ait permission divine avec l'aide des Esprits guides pour que cela serve soit à celui qui se communique soit à celui qui reçoit la communication. Je crois que tous les actes du Ciel ne sont pas gratuits mais sont nécessaires à notre évolution collective ou individuelle. Enfin, il est indispensable qu'il y ait accord "fluidique" entre celui qui se communique et le récepteur. Le médium connaît rarement l'esprit qui se manifeste donc doit être un minimum en harmonie avec lui. Votre cas est différent bien entendu.
J'ai le sentiment que votre chemin futur doit dépasser le cadre familial, vous devez être un canal pour tous ceux qui sont autour de vous, soyez la lumière qui les éclaire.
Bien à vous
Michel

 

 

Contact après la mort - P - 04/02/2003

Bonjour,
J’ai perdu mon ami, il y environ trois mois, à la suite d’un accident de la route. Au cours des quelques jours qu’il a passés à l’hôpital, dans un coma profond, et pendant quelques jours après sa mort, je suis quasiment sûre d’avoir reçu quelques phrases de sa part. J’ai encore ponctuellement l’impression qu’il me parle mais sans aucune certitude.
J’aimerais aujourd’hui pourvoir garder une forme de contact, sans pour autant le priver de ce qu’il "vit" aujourd’hui. Quel est votre avis ? Est-ce malsain ? Inutile ? Comment s’y prendre ?
Merci d’avance

Bonjour,
Concernant votre ami, il a maintenant un travail à faire dans l’astral, surtout ne cherchez pas à rentrer en contact avec lui car il resterait attaché à notre planète et serait malheureux de vous voir dans la peine.
La meilleure des solutions est de prier pour lui afin qu’il se reconnaisse dans l’au-delà. S’il doit venir vous rendre "visite", ce sera avec la permission de Dieu. Sincères salutations.
Bernard.

 

 

Père décédé - Nathalie - 04/02/2003

Bonjour,
Votre site est très intéressant, cela fait quelques jours que je le parcours, bravo. Je me permet de vous adresser une demande auquelle vous ne pourrez certainement rien pour moi mais bon, j’essaie. Voilà, j’ai perdu deux êtres chers il y a quelques années et je suis sûre qu’un jour je pourrai dialoguer avec eux.
Malheureusement, je n’y suis jamais parvenue et demain c’est l’anniversaire du décès de mon père et j’aurai bien aimé me rapproché de lui, soit par l’écriture ou autre. (l’écriture me semble bien approprié).
Je prie et demande à mon ange et mon guide de m’aider mais je n’y arrive pas. Pourriez-vous m’indiquer une méthode (je viens de télécharger vos leçons) pour que je puisse réussir ?
Merci à vous de nous donner de votre temps pour nous satisfaire.
Nathalie

Bonjour Nathalie,
Notre plus profond désir, c’est de communiquer avec ceux qui nous étaient chers et qui nous ont quittés. Ce n’est pas chose facile car les difficultés sont nombreuses et nos possibilités limitées. Tout d’abord cela dépend d’eux : sont-ils disponibles, ont-ils envie ou ont-ils obtenu la permission divine ? etc..
De notre côté, avons-nous la possibilité : facultés médiumniques suffisantes, disponibilité, harmonie vibratoire ? etc.. Il y a divers moyens de communiquer, vous semblez privilégier l’écriture, c’est bien, mais comme tous les moyens, elle demande une longue période de patience, un apprentissage autrement dit, bien décrit dans le "livre des médiums" d’Allan Kardec.
Je vous conseille également la lecture des livres Monique Simonet sur les possibilités de transcommunication (A l’écoute de l’Invisible, Réalité de l’au-delà et transcommunication entre autres).
Mais le plus important n’est-ce pas la certitude de leur survie, de leur présence à nos côtés ? N’est-ce pas au fond de notre cœur, que nous les rencontrons et où nous dialoguons avec eux ? Votre père est là, proche de vous, et s’il désire communiquer, il le fera par différents canaux qui parfois sont surprenants. Soyez attentive ! N’exigez rien, ne provoquez rien, ne soyez ni déçue ni aigrie mais simplement prête.En attendant que votre prière soit une action de grâce et votre amour le pont entre ce monde et celui des Esprits, celui où sont nos chers disparus.
Vivez dans la certitude.
Michel

 

 

Sophie - J - 15/11/2002

Bonjour,
C’est la première fois que je découvre ce forum et je suis très touchée de constater qu’il existe autant de personnes qui se sentent concernées par le Spiritisme.
J’ai moi-même découvert le livre des Esprits d’Allan Kardec que très récemment mais il m’a ouvert des horizons nouveaux. Je brûle de curiosité mais il est rare de pouvoir converser avec des gens qui ont des connaissances approfondies sur le sujet. En réalité, je ne connais personne autour de moi avec qui je puisse en discuter comme je l’aimerais.
Et pourtant, c’est vraiment important pour moi : ce livre m’a aidé à sortir d’une profonde dépresssion en me faisant comprendre le sens de mon existence. Je voudrais simplement demander s’il est possible qu’une personne décédée, il y a vingt longues années, puisse encore se sentir concernée par les tribulations de la vie de personnes de sa famille.
En réalité, je voudrais savoir si ma grand-mère, que j’ai toujours voulu croire auprès de moi même si je ne l’ai pas connu, pourrait effectivement veiller sur moi et mon père et m’aider de quelque sorte que ce soit en entendant les paroles que je lui envoie parfois. Je voudrais savoir si elle est susceptible de se sentir concernée par mon sort et mes interrogations ?
Je vous remercie du fond du coeur ; merci pour ce site et toutes ces magnifiques révélations. Puissent-elles m’aider à trouver l’Amour de Dieu. Sophie.

Bonjour Sophie,
nous vous remercions pour l’intérêt que vous portez au forum. Il est vrai que le spiritisme touche beaucoup de monde. Il a vraiment pris son essor à partir du milieu du 19 ème siècle et s’est trés vite répandu à travers le monde.
Le Brésil en est un exemple avec ses milliers d’adeptes du spiritisme actuellement.
L’Europe rattrapera cette différence avec le travail de tous les foyers qui s’activent à ouvrir les consciences.
Je comprends votre envie de partager cette connaissance, c’est le ressenti de tout spirite car le spiritisme a pour but sa divulgation pour éclairer l’humanité et comprendre le sens des choses d’une façon plus claire et limpide sur le sens réel de la vie. Tel est le but du livre des esprits. Cela est bien expliqué à la question 798.
Sa compréhension et l’application de ses lois morales peut faire de grandes choses, la sortie de votre dépression en est un exemple, et il y en a tant d’autres...
Son but premier est l’évolution de l’homme, du point de vue scientifique, philosophique et morale. Cela nous apprends à mettre en application dans notre vie de tous les jours un code de conduite qui nous dirige sur la voie vers laquelle on tend pour notre évolution.
Vous pourrez converser sur le sujet et entendre de belles communications qui renforceront votre foi et vous confortera dans vos aspirations, en vous rendant dans des centres spirites ou le public est convié d’assister à des scéances comme nous le faisons à Bron. La liste des centre les plus proches de chez vous est indiquée sur notre site internet. Par vos prières, vous êtes en lien constant avec les esprits familiers ainsi que votre ange gardien. Ils vous insufflent des pensées ou des intuitions que vous croyez souvent être les votres. C’est par ce moyen qu’ils vous aident en vous guidant sur le chemin et sur celui que vous vous êtes destiné avant votre incarnation. S’il y a un rapport affectif qui vous relie avec votre grand-mère, l’ayant connu ou pas, sans aucun doute elle veille sur vous. Vos prières entretiennent ce contact et le resserre.
Mais n’oubliez pas la maxime "aide-toi et le ciel t’aidera". Il faut prendre les décision de soi-même, et les cieux vous seconderont tout au long de votre vie. Il ne faut pas négliger l’influence de votre ange gardien, elles est très grande, et c’est lui qui vous connais le mieux !
A soi d’être attentif et réceptif à ses intuitions.
Que Dieu vous accompagne sur votre chemin.
Fraternellement,
Christophe

 

 

Esprits ou Esprit - Frédérique - 12/06/2002

Bonjour,
Je vous remercie une nouvelle fois de m’avoir répondu avec beaucoup de gentillesse et de clairvoyance ! Bon, il nous est arrivé un évènement étrange, il y a deux jours ou plutôt deux nuits.
Voilà : mon père est décédé, il y a trois semaines le dimanche de Pentecôte, après une longue et très pénible maladie en souffrant beaucoup et cherchant son souffle jusqu’au dernier instant et c’était très très dur de le voir souffrir ainsi...
Maman est très éprouvée et pleure beaucoup. Or, après avoir pleuré toute une après-midi tout en s’occupant comme elle peut et le soir après avoir vu un film ensemble qui traitait de magie et de phénomènes surnaturels au cours duquel elle m’affirme ne pas croire à tout çà, elle m’appelle vers minuit chez moi où je venais de rentrer à peine. Elle me dit qu’elle a entendu des bruits étranges au moment d’aller se coucher et que je devais venir... Pensant avoir affaire à des intrus, voire des cambrioleurs, j’arrive ! A toute vitesse, en voiture, en éclairant le jardin à l’arrivée, je suis à peu près à 20 minutes en voiture... Arrivée à la maison elle me montre une pendule en bois avec des poids qui n’a pas marché depuis de nombreuses années et qui s’est mis en route toute seule avec grand bruit. Je la touche pour l’arrêter et impossible d’immobiliser le balancier c’est comme si une force m’en empêchait sous les yeux ébahis de ma mère ! Finalement, je l’arrête et au moment de nous coucher, elle se remet en route un moment puis s’arrête brusquement toute seule. Le lendemain, nous décidons d’enlever les poids. Maman, toujours rationelle et sceptique pour tout ce qui touche à ce domaine, me dit pourtant que probablement mon père voulait nous faire un signe mais nous dire quoi ? Je pense que c’est trop tôt... Serait-ce un esprit farceur ou un intermédiaire ? Le soir du phénomène, j’ai aspergé la pendule d’eau bénite et de sel et fait des prières puis j’ai mis des bougies.
Que penser de tout ça ? Ah, une lampe s’est allumée la même nuit alors que l’ampoule et très faible et qu’il faut la tourner pour qu’elle s’allume... Merci de votre réponse.

Bonjour Frédérique
J’ai été ému par votre histoire franche et spontanée. Je comprends et compatis à votre peine et à celle de votre maman.
Pour ma part, c’est une certitude, vous avez eu un clin d’œil de votre papa, du Ciel. Non ce n’était pas un esprit farceur. Les horloges et les pendules sont très souvent concernées par le départ des êtres chers. On lit de nombreux exemples dans la littérature spirite. De même une lampe qui s’allume. Ne vous compliquez pas la vie, la simplicité est de mise d’en l’au-delà. Votre père ainsi, vous assurait de la continuité de son existence dans un autre plan, comme pour vous dire "Je suis proche de vous, la mort n’est pas une fin mais un changement d’état." Ces phénomènes prouvent également que ou vous ou votre maman avaient des capacités médûmniques, indispensables à l’esprit désincarné pour communiquer. Ne gaspillez pas l’eau bénite et les bougies, mais soyez confiante et disponible. Priez et demandez l’aide de votre guide. il vous conseillera peut-être de lire certains livres et de rencontrer un groupe de gens sérieux qui, comme vous, cherchent à comprendre le monde des esprits que notre siècle matérialiste occulte complètement.
Vivez dans la confiance et dans l’espérance. Bien à vous.
Michel

 

 

Ecriture automatique - Christelle - 28/04/2002

Bonjour,
il y a un peu plus deux ans, j’ai perdu mon grand-père. Cette personne comptait énormément dans ma vie pour ne pas dire qu’elle m’était vitale !
Quand mon grand-père est décédé, j’étais enceinte, au tout début de ma grossesse. J’ai eu énormément de mal à accepter qu’il parte avant d’avoir connu ma fille. Durant toute me grossesse, j’ai essayé de ne pas penser à cette énorme perte que je venais de vivre. Une fois ma fille venue au monde, les choses ont commencé à devenir de plus en plus difficiles...
Le vide que mon grand-père a laissé dans mon coeur, même ma fille que j’adore n’a pas pu le combler. J’ai vu un médecin, qui m’a donné des anti-dépresseurs. Je ne voyais aucune améloration. Je dois vous dire que je crois évidement à la vie après la mort, depuis de nombreuses années et que j’ai une amie avec laquelle nous parlons très souvent de tous ces sujets.
Cette amie, me voyant arriver au fond du gouffre, a fini par m’apporter des livres sur tous ces sujets, dont un livre : cours d’apprentissage d’écriture automatique dans lequel se trouve le nom d’Allan Kaderc. inutile de vous dire que j’ai dévoré ce livre, car avant, je n’arrêtais pas de dire qu’il fallait absolument que j’arrive à rencontrer quelqu’un qui communique avec l’au delà, c’était pour moi la seule façon que j’avais de m’en sortir. Alors, j’ai fini par essayer...
Ma main s’est affolée sur le papier, au départ, j’ai eu un peu peur, car il est vrai que c’est impressionant et puis j’ai recommmencé. Ma main a continué à écrire à une allure très rapide, j’avais les yeux fermés et je sentais bien ma main revenir à chaque fin de phrase.
Et puis comme je faisais pour pouvoir communiquer avec mon grand-père, vers la fin de la communication, il est écrit : que je t’aime de tout mon coeur. Je l’aime elle aussi. Je suis avec toi pour toujours. Je dois partir maintenant, je reviendrai c’est promis. Dis à ta grand-mère que je suis avec elle pour toujours.
Tout le début de la communication est totalement illisible, par contre les mots que je viens de vous écrire sont très bien écrits et lorsque je les écrivais, je savais dans ma tête ce que j’étais en train d’écrire. Depuis, j’ai essayer à plusieurs reprises de recommencer mais les communications sont illisibles. Pourriez-vous me dire si à votre avis, c’est bien avec mon grand-père que j’ai communiqué ou si mon envie tellement forte d’entrer en contact avec lui a pu faire que ce soit moi ou plutôt mon subconscient qui aurait créer ça ?
Je vous avoue que si j’avais la possibilité de pratiquer l’écriture automatique correctement, je pourrais en faire profiter d’autres personnes et pourquoi pas soulager leurs peines et leurs craintes.
En attendant, je vous remercie pour ce site internet, qui m’a fait découvrir plein de bonnes choses. Mille merci.

Bonjour Christelle,
J’ai été très touché par votre message. L’intensité de l’affection qui vous liait à votre grand-père transparaît de façon remarquable et je comprends bien quelle perte terrible a été pour vous son départ.
Je suis persuadé que c’est lui qui a guidé votre main et qu’effectivement il est avec vous pour toujours, veillant sur vous et sur votre famille. il a donné une réponse on ne peut plus claire à vos interrogations et à vos doutes. il a voulu vous rassurer et vous permettre d’évoluer. Soyez heureuse et remerciez Dieu d’avoir permis une telle communication.
Cependant, ne soyez pas surprise si vous n’obtenez plus rien. Si vous voulez développer votre médûmnité, en écrivant, vous devez faire un apprentissage comportant une partie théorique et une partie pratique.
Pour la philosophie spirite (partie théorique) je vous conseille de lire les œuvres d’Allan Kardec en particulier le Livre des Esprits et le Livre des médûms.
Pour la partie pratique, il est difficile de rester isolée et préférable de travailler sous la conduite et les conseils de médûms expérimentés par exemple en rejoignant un centre spirite (voir liste sur notre site).
Si ce n’est pas possible, ne vous découragez pas, continuez ,mais faites-le sous la protection de Dieu et de votre ange gardien, en priant et méditant, et ne cherchez pas dans un premier temps à obtenir des communications pour d’autres personnes.
Vous êtes en rodage ! Priez, doutez et persévérez ! Si vous avez besoin d’autres explications n’hésitez pas à nous contacter.
Soyez en paix.
Michel

 

Rentrer en communication avec un défunt - Marc - 16/12/2001

J’aimerais connaître la manière la plus simple d’entrée en communication avec un défunt proche. Comment fait-on pour découvrir si on est médium. As-t-on besoin de cette faculté ? Pour entrer en communication avec l’au-delà, faut-il être plusieurs ? Est-ce que le fait d’appeler un esprit le jour de sa mort.

Bonjour,
La manière la plus simple et la plus sûre pour adresser de bonnes pensées à une personne défunte reste la prière. Demander à son guide d’apporter du réconfort à cette personne qui s’est désincarnée, paroles simples mais douces et apaisantes lorsque le départ est difficile.
Avoir une communication avec lui est une autre affaire, avez-vous la permission divine ? Etes-vous sûr de ne pas le déranger ? Etes-vous sûr qu’il sera là pour vous répondre ? Etes-vous sûr qu’il est capable de vous répondre ? Pour votre deuxième question, la réponse est simple : nous sommes tous médiums ! Tous mais à des degrés différents et l’on a besoin de cette faculté pour entrer en communication avec les Esprits. Pouvons-nous appeler quelqu’un le jour de sa mort ? Bien sûr que l’on peut le faire mais je doute qu’il répondra bien trop occupé à comprendre ce qui se passe. Il est souvent encore à cîté de son corps et au lieu de l’appeler, il faut plutôt lui faire des passes magnétiques pour l’aider à se dégager.
Catherine.

 

 

Que m’arrive-t-il ? - Eauvive - 04/11/2001

Bonjour,
1 ans et demi avant le décès de mère un grand lien s’était crée, elle me racontait ce qu’elle voyait la nuit et il était clair qu’elle était en fin de vie. Aussi plusieurs situations mises sur ma route me le confirmaient. J’ai trouvé cette étape très difficile car moi seule la croyais et je devais vivre tout en sachant, sans pouvoir en parler. Après son décès, ma mère et moi étions régulièrement en contact et ce durant plusieurs mois. Mais depuis maintenant 1 ans et demi, je n’ai plus de contact et je ne sens plus sa présence. Je note dans mon intérieur une agitation grandissante, peut-être même un manque de cette relation intense. Cette situation me rend la vie difficile, je ne sais plus trop comment faire cesser cette agitation en moi. J’aimerais que vous me donniez quelques conseils... merci, Eauvive.

Bonjour,
Nous avons tous autour de nous, notre guide ou ange gardien, mais nous avons aussi des Esprits familiers, personnes que nous avons connu dans cette vie ou dans d’autres vies. Cependant le premier Esprit auquel nous pouvons nous adresser, reste notre guide spirituel, qui est là pour nous aider, nous conseiller, nous épauler.
Appelez-le la voix de la conscience, petite voix intérieure, chaleur… peu importe mais c’est à lui que vous pouvez parler de vos angoisses et c’est par la prière qu’il vous aide à les calmer.
Votre mère, quelques soient les liens qui existent entre elle et vous, a aussi un travail à faire dans l’au-delà, comme vous sur cette terre. Elle ne peut pas répondre à vos demandes, les Esprits ne sont pas à notre disposition !
Catherine.

 

 

Questions sur les personnes décédées - D.Lindsay - 13/06/2001

Tout d’abord, je trouve vraiment bien que vous parliez du spiritisme sans tabou ; alors continuez. Voilà, je voulais vous demandez s’il était vraiment possible de communiquer avec l’au-delà et si cela est possible, comment faire car j’ai une personne très chère qui a disparu il y a 3 ans et j’ai vraiment envie de la contacter. Merci..

Bonjour,
Dans l’au-delà, la notion de temps n’existe, cela reste uniquement une notion sur notre planète terre. Lorsque l’on se désincarne, suivant l’évolution de la personne, elle peut mettre plusieurs mois à plusieurs siècles pour se reconnaître et accepter qu’elle a quitté le monde terrestre et son enveloppe (le corps physique). Nous vous renvoyons à la lecture de l’ouvrage d’Allan Kardec : Le ciel et l’enfer où il y a beaucoup d’exemples d’Esprits qui se sont désincarnés et qui expliquent comment cela s’est passé.
Le monde dans lequel nous vivons est bien peu évolué aussi il faut souvent du temps pour se reconnaître et se retrouver totalement en tant qu’Esprit de l’autre côté. Seuls quelques Esprits évolués dont l’histoire nous parle, peuvent se reconnaître spontanément lorsqu’ils ont quitté leurs corps mais l’espoir est permis et nous deviendrons tous un jour un de ces Esprits évolués.
En ce qui concerne cette personne, laissez-lui du temps pour qu’elle comprenne sa nouvelle situation et qu’elle s’y adapte. Ne l’appelez pas, laissez-la venir d’elle-même, elle le fera si vous êtes réellement attachée à elle mais seulement par autorisation divine. Peut-être une nuit, lors d’un rêve, vous la verrez et elle vous dira combien elle est bien là où elle est afin de satisfaire votre curiosité. Mais de grâce, laissez-la faire son cheminement, ne l’évoquez pas, ne la tourmentez pas par vos questions, elle a aussi un travail à faire de l’autre côté.
Bonne continuation.
Catherine.

 

 

Les Esprits - Didi - 10/05/2002

 

Bonjour,
J’aimerais parler avec les Esprits et avec mon père décédé, il y a peu de temps. J’aimerais savoir comment si prendre pourriez-vous m’aider ? Merci d’avance.

Bonjour,
Dans quel but désirez-vous parler aves les Esprits et avec votre père décédé ?
Le monde des Esprits a ses occupations. l’espace est peuplé des êtres du monde invisible, bons ou mauvais. La pratique du Spiritisme demande beaucoup de discernement et d’expériences pour déjouer les ruses des Esprits trompeurs. Nous ne pouvons jamais être certain de l’identité d’un Esprit qui se présente et les Esprits trompeurs sont légions à se faire passer pour d’autres.
Pour votre père, priez pour lui avec votre coeur.
Pour le Spiritisme, découvrez de quoi il s’agit réellement et lisez les cinq ouvrages fondamentaux écrits par Allan Kardec :
Le livre des Esprits
Le livres des médûms
L’évangile selon le Spiritisme
le ciel et l’enfer
La génèse
Fraternellement,
Gilles.

 

Invoquer les Esprits - Arnaud - 7/03/2001

Bonjour.
J’aimerais communiquer avec les Esprits des personnes décédées dans ma famille. Y a-t-il des conditions spéciales à respecter (lieu, objet,...) Comment faut-il s’y prendre, quelles sont les priéres ? On m’a parlé d’un verre avec une table et des lettres, est-ce utile ? Merci de me répondre le plus vite possible.

Il est formellement déconseillé d’appeler les Esprits même si ce sont des esprits familiers car vous risquer d’avoir plutôt des communications d’Esprits du bas astral. Ils risquent de vous perturber gravement : obsession allant jusqu’à la subjugation.
Quelque soit la maniére dont vous vous y prenez, un verre avec des lettres posées sur une table, ou un crayon avec du papier, si vous évoquez les Esprits, vous risquez de ne pas vous en sortir indemne.
La seule chose à faire est de prier avec votre cœur pour les personnes de votre famille et de vous instruire, on ne dérange pas inutilement les Esprits. Peut-être un jour, avec la permission divine, il vous sera donné à travers un rêve des nouvelles de vos chers disparus.
Bernard. 
 

Communication avec l’au-delà - Vanessa - 01/02/2001

Bonjour,
Ma nièce, âgée trois ans, est décedée il y a trois mois des suites d’un cancer. Ma soeur, sa mère, a tenté depuis d’enregistrer des messages au magnétophone sans grande conviction, je l’ai laissé faire car je ne crois pas en dieu et pourtant, nous avons reçu 2 messages clairs de sa part qui disait : maman et je t’aime. Je n’en crois pas mes yeux. Y a-t-il des méthodes à suivre pour enregistrer des messages sur un magnétophone, je ne suis pas sûre que notre méthode nous permette de tout entendre. Merci.

Bonjour,
Nous vous donnons ci-joint la réponse à une question concernant la transcommunication à partir d’un magnétophone faite en 2001 :
Nous ne pratiquons pas la transcommunication au sein de notre centre.
Madame Simonet, qui pratique la transcommunication depuis de nombreuses années, a édité un livre : « A l’écoute de l’invisible » aux Editions Fernand Lanore. Elle explique à la page 111 de son ouvrage la maniére dont elle procéde.
Elle fait tourner son magnétophone à vide sans aucun bruit dans la piéce, elle utilise aussi un récepteur radio que l’on branche sur une longueur d’onde libre entre deux émetteurs. Comme autre support, elle a essayé un dialogue dans une autre langue, l’allemand ou le russe et l’arabe sur une cassette passée en lecture sur un deuxiéme magnétophone.
Elle a utilisé aussi le bruit de l’eau qui tombe en pluie dans un récipient. il semblerait qu’il n’y a pas une méthode particuliére pour obtenir des communications mais dans tous les cas de pratiques, nous préconisons de faire une priére en invoquant l’aide de bons esprits surtout si vous pratiquez seul.
Bonne poursuite.
Catherine.

 

 

Où est ma mère ? - eauvive - 12/11/2000

Ma mere est décéder en fev 1999, J,ai eu la chance de pouvoir communiquer avec elle jusqu'en janvier 2000 (ou mars) La dernier fois quelle a communiquer avec moi elle m'avais dit que bientot elle devrais partir.....depuis ce temps...plus de nouvelle ! Elle communiquait avec moi soit par mon intérieur,soit pas des écris,soit par des etre humains mis sur ma route... Elle n'avais jamais été aussis présente ! N'ayant plus de nouvelle D'elle, je me demande si elle reviendra...... (Des fois j'ai l'impression quelle est la mais ce sentiment n'est plus aussis fort qu'avant...alors je ne peut etre sur quelle est de retour !) Et de plus je n'ai aucune connaissances dans ce dommaine et pas de gens pour en parler (surout pour etre cru !!) Je vous remercie d'avance..... eauvive

La vie spirituelle n'est pas une vie oisive, sans activité ; les Esprits ont eu aussi des travaux, des missions à effectuer et ils ne peuvent pas toujours être disponibles. Nous supposons que c'est le cas de votre mère.