Formes grises vaporeuses - Lane - 16/01/2014

Bonjour,
Je vois des formes grises (foncées, claires ) vaporeuses dans ma chambre la nuit. Jamais les mêmes, ni au même endroit, elles se déplacent, sortent parfois par la porte, s'approchent, reculent dans le mur ou le plafond ou s'évaporent. Je précise que je suis bien éveillée, bien lucide lorsque je les vois. Je me souviens m'être même dit en une fraction de seconde, une nuit où j'en ai vu récemment, que je devrais peut-être photographier ce que je voyais - puis je me suis ravisée en me faisant la réflexion que je n'aurais jamais assez de temps avant que ça ne disparaisse. Quand je cligne des yeux, elles disparaissent, alors je garde les yeux ouverts le plus longtemps possible pour essayer d'identifier ce que c'est. Ca ressemble à des filaments, parfois à un essaim compact d'insectes, une fois ça avait une allure humaine. Il est rare qu'elles me semblent menaçantes ; je dirais plutôt qu'une sorte de curiosité émane d'elles.
J'ai pensé à des corps flottants, phénomène ophtalmologique, mais ce n'est jamais la même forme, et elles se meuvent librement sans que mon regard ne bouge. Je ne me réveillais jamais la nuit, avant; je dormais d'une traite, mais depuis quelques mois, c'est très fréquent. J'ouvre les yeux et je vois ces choses, parfois proches de mon visage, si proche qu'une fois j'ai instinctivement soufflé dessus pour le faire reculer.
Avez-vous déjà entendu parler d'un tel phénomène?

Bonjour
Il peut s'agir d'Esprits désincarnés mais aussi de pensées en formation ou de fluides, c'est assez vaste.
Le monde de l'invisible est fait de matière semi-matérielle que certains peuvent voir ; pour les Esprits, c'est le périsprit que l'on peut distinguer plus ou moins nettement ce qui donne l'impression de filaments. Il y a également les pensées que nous émettons et qui se concrétisent avec de la matière semi-matérielle et puis il y a les fluides qui circulent autour de nous.
Je ne peux que vous orientez vers l'ouvrage de Chico Xavier les Messagers qui peut vous apporter dans ce sens des précisions supplémentaires
Bien amicalement
Catherine

 

Couple et après-vie - Maxinkow - 12/01/2014

Bonjour,
Tout d'abord, merci de bien vouloir prendre le temps de répondre à mes interrogations. Mes questions sont les suivantes :
- Après la mort, le lien de fidélité et d'union pour un couple est maintenu ? Et après les réincarnations ?
- Il est dit dans le livre des Esprits que lesEesprits n'ont pas de sexe, mais ont-ils tout de même des relations que l'on pourrait qualifier de "rapports sexuels", et si oui dans un aspect monogamique ou pas ?
- Quid des remariés ?

Bonjour,
Ce qui vous parait si important aujourd'hui, ne le sera pas forcément demain. Tout dépend du degré d'évolution de chacun.
L'acte sexuel, dans le cadre d'un couple solide et uni, peut permettre de ressentir, le temps d'un instant, un sentiment de fusion avec l'autre. Peut-être n'aurez-vous plus besoin de le vivre de cette manière... Peut-être n'en aurez-vous plus envie... Peut-être n'en aurez-vous pas la possibilité car vous serez sur des plans différents...
Il n'est pas possible de généraliser. Certains couples s'attendent, s''espèrent et se retrouvent après avoir continué de veiller l'un sur l'autre, même après la mort du corps de l'un d'eux, d'autres ne le souhaitent pas.
Même dans le cas du remariage, il faut voir s'il fait suite à un divorce (qui, comme le suicide, ne peut être inscrit dans le karma qu'en terme de tentation et donc de lutte nécessaire) ou s'il fait suite à un veuvage. L'évolution spirituelle nous amène à privilégier les émotions du cœur qui seules durent au delà de notre enveloppe terrestre.
Vous pourrez approfondir ces questions en reprenant le Livre des Esprits ou l'Évangile selon le Spiritisme d'Allan Kardec, mais aussi dans de nombreux romans spirites comme ceux de Chico Xavier par exemple.
Bien amicalement
Odile

 

Avortement - Sonia - 26/11/2013

 

Bonjour,
J'ai regardé le film de chicco Xavier et à un moment lors de réunion spirite, on voit un Esprit avorté qui en veut à ses parents. J'ai vécu un avortement à l'Age de 17 ans au vu de la situation à l'époque (mésentente familiale mère absente etc) je ne pouvast mettre au monde ce bébé même si j'ai eu des regrets.
Il est clair qu'avec la connaissance du monde spirite que j'ai aujourd'hui (30 ans)si je devais revenir en arrière, je ne ferais pas cet avortement. Comment puis-je me faire pardonner à cet Esprit et l'aider à trouver sa voie sans vengeance, ni haine bien que je ne sais ce qu'il est devenu.

Bonjour Sonia,
Dieu accorde sa miséricorde à tous, heureusement. Les enfants qui n'ont pu naître ou qui sont nés mais n'ont pas été "désirés" peuvent pardonner à leurs parents.
Si vous le voulez, nous pouvons demander des nouvelles de cet enfant lors d'une réunion spirite. Il faudrait que vous nous donniez la date (ou au moins l'année) de l'avortement. Vous pouvez prier pour lui bien sûr.
Fraternellement,
Céline

Rencontre - Hervé - 26/11/2013

Bonjour,
Pouvez-vous me dire s'il vous plait : lorsque nous rencontrons quelqu'un d'inconnu de tout lien familial, si nous rencontrons cette personne pour la première fois que ce soit dans un marché, dans le métro etc, avons-nous besoin de la rencontrer ou nous l'avons déjà rencontrée dans une vie passé. Par exemple, toutes les personnes que nous croissons lors d'un péage sur la route en départ de vacances, hasard ou rencontre neutre. J’espère que je me suis bien exprimé.

Bonjour Hervé,
Il est vrai que votre message n'est pas tout à fait clair.
Nous avons des liens affectifs avec d'autres personnes, bien au-delà de notre champs familial. Il est même très fréquent que nous partagions de plus grandes affinités avec des amis qu'avec nos frères et sœurs de sang. La famille et ses liens intrinsèques nous force à aimer, à partager...c'est une des bénédictions de la réincarnation, tout en étant une difficulté ! Si l'on croit en l'immortalité de l'âme et en la réincarnation, on conçoit rapidement que le meilleur des remèdes pour résoudre les différents et les conflits d'autres vies est de nous retrouver dans la même sphère familiale que ceux qui nous ont offensés. Ainsi, peut apparaître une réparation fraternelle.
Fraternellement,
Céline

 

Information sur les Esprits - Sonia - 25/11/2013

 

Bonjour,
J'ai regardé Nosso lar ainsi que le livre des Esprits mais il y a des questions où je n'ai pas trouver de réponses, comment les désincarnés se voient-ils ? Ils ont quelle apparence ? Entre eux se voient-ils comme des humains ? Dans le film, on les voit manger de la soupe mais est-ce qu'en réalité ils ont un besoin de se nourrir ?

Bonjour,
Quand vous avez lu le livre des Esprits, vous apprenez qu'en tant qu'incarné, nous sommes composés d'un corps physique, d'un périsprit et de l'Esprit. Quand nous sommes désincarnés, nous perdons le corps physique et il nous reste le périsprit et l'Esprit. Ce périsprit est presque semblable à notre corps physique et seulement fait de fluides moins lourds que ceux du corps matériel. Il a les mêmes organes et il voit de la même façon que nous. Suivant l'évolution de chacun, même mort, les besoins sont les mêmes, c'est pour cette raison que dans le film Nosso Lar, on propose un bouillon léger.
Fraternellement,
Catherine

Rêves - Sonia - 23/11/2013

Bonjour,
J'ai perdu mon père il y 6 ans. Je n'étais pas proche de lui car mes parents ont divorcés, j'avais 3 ans, mais je l'ai vu 5 fois dans ma vie essayant de savoir ce qui s'est passé quand j'avais 17 ans, d'ailleurs c'est la dernière fois que je l'ai vu. Il est parti, j'avais 24 ans. Il y a deux mois, j'ai rêvé de lui, il était venu me voir dans ma chambre debout au pied de mon lit me disant que sa mort n'était qu'une mise en scène qu'on m'avait menti, il avait l'air un peu plus vieux qu'à l'âge où il est décédé. Je me rappelle avoir eu une grande satisfaction dans mon rêve, je savais que maintenant j'avais retrouvé mon papa perdu qu'il était là pour moi. quand je me suis réveillée, j'ai su que c'était un message mais je ne sais le décoder.
Il y a un autre phénomène qui me suit depuis l'âge de 10 ans, quand je m'endors, je sens des fourmis dans tout le corps ainsi qu'une paralysie et impossible de parler, je lutte jusqu'à ce que cette chose s'arrête.
Ca me le fais pas tous les soirs, ca varie.

Bonjour Sonia
C'est un belle rencontre que vous avez fait. Voyez, des années après leur départ, il est possible d'avoir des nouvelles de ceux qui nous ont aimé. Il est parfois difficile de bien comprendre ce que nous entendons dans les rêves. De ce que nous arrivons à transposer dans notre vie matérielle au retour du sommeil, il ne reste parfois qu'un souvenir flou ou confus.
Aussi, fiez-vous à votre sentiment de satisfaction, qui lui, est authentique.
Le soir, avant de dormir, vous pouvez vous accorder quelques minutes pour envoyer de bonnes pensées à ceux que vous aimez (vivants ou morts), pour leur souhaiter la paix et la sérénité.
Demandez également à trouver votre ange gardien dans le sommeil, qu'il vous conduise vers des activités bénéfiques pour vous. Et oui, vous savez, si notre corps physique dots et récupère, notre esprit lui, ne s'arrête jamais de penser et de vivre !
En ce qui concerne votre phénomène de catalepsie qui vous arrive, c'est un phénomène normal qui arrive chez les personnes qui ont de la médiumnité. C'est la première étape pour aller dans la transe et donc l'incorporation. Par votre volonté, quand vous sentez les picotements ou fourmis, vous dégagez les fluides qui se mettent en place pour cet état. Vous pouvez aussi le faire avec des gestes pour les dégager si la volonté ne suffit. Au bout d'un certain temps, cet état disparaîtra.
Fraternellement,
Céline

 

Le climat - Bazile - 11/10/2013

Bonjour,
Avec les catastrophes naturelles vécu dernièrement, et les changements climatiques constatés, est-il vrai que nous sommes (l'espèce humaine) menacés d'extermination ou en tout cas en danger pour les décennies à venir ?

Bonjour Bazile,
Il y a eu de tout temps des catastrophes naturelles, l'Homme a survécu.
L'Homme subi les conditions climatiques, mais en même temps, il en est un acteur. L'industrialisation de masse engendre des dégâts environnementaux, qui sont entrain d'être quantifiés par de nombreux chercheurs dans le but d'être limités. Ceci afin de nous assurer un avenir, avec l'appui de la législation.
Les troubles de notre société sont parfois utilisés comme levier à l'amélioration de la production, voire de la réflexion aux alternatives de production. Souhaitons que demain, toute la chaine de la consommation puisse se sentir responsable de notre avenir collectif !
Fraternellement,
Odile

 

Incarnation - Philippe - 30/09/2013

Bonjour,
Quelle est la durée et le temps entre deux incarnations ? D'autre part, je m'intéresse au spiritisme depuis plus de vingt ans,j'ai eu plusieurs décés dans ma famille et aucun signe d'eux,certes je ne prie peut-etre pas assez pour les faire venir à moi, pourtant, je pense souventàa eux.
Merci à vous de m'éclairer.

Bonjour Philippe,
Tout comme pour notre durée de vie sur terre, il n'y a aucune règle précise quant à la durée entre deux incarnations. De trop nombreux critères entrent ici en cause et peuvent faire intervenir différentes périodes, toutes plus ou moins longues, comme la période de trouble qui suit le décès, puis celle de récupération, d'acceptation, de compréhension, de travail sur soi, de détermination du prochain programme à accomplir, d'attente de conditions favorables pour mener à bien ce programme, etc.
Vous pensez n'avoir aucun signe de vos morts mais cela ne signifie pas qu'ils ne se soient jamais manifestés à vous car nos défunts savent se montrer, la plupart du temps, très discrets afin d'éviter de nous faire peur...
Parfois, c'est le simple fait de penser soudainement à eux qui est le signe qu'ils sont présents. Il arrive fréquemment que cette pensée soit favorisée par une odeur qui nous rappelle notre défunt. D'autre fois, c'est notre pensée qui les appelle à nos côtés mais, comme ils ne veulent pas nous effrayer, c'est à nous de développer notre sensibilité pour les percevoir.
Nous rencontrons aussi souvent nos morts dans la nuit, profitant d'un détachement de nos liens terrestres pour aller les retrouver, mais nous n'en gardons pas toujours le souvenir. Parfois, nous n'avons, au mieux, que la sensation d'un rêve très vague. D'autres fois, nous n'avons aucun souvenir de rêve nous parvenant à la conscience mais nous nous réveillons, malgré tout, apaisé, rassuré car nous avons eu des nouvelles de notre défunt dans la nuit et notre inconscient l'a enregistré.
Ne vous inquitez pas : si vous pensez à vos morts, alors vos pensées arrivent jusqu'à eux avec tout le florilège d'émotions qui les accompagnent, comme l'amour et la tendresse ou bien la colère et les pleurs. Aussi, prenez soin d'envoyer des pensées réconfortantes comme vous aimeriez en recevoir...
Fraternellement,
Hélène

 

Volonté et Prière - Jaimie - 29/09/2013

Bonjour,
Pourriez-vous m'aider ? Je me sens sans volonté. Comment me renforcer ? Comment m'élever ?
D'autre part, je ne sais pas non plus ce que veut dire prier. Qu'est-ce que prier ? Comment puis-je savoir que je prie ?

Bonjour Jaimie,
Pour avoir de la volonté, il faut déjà avoir une bonne forme physique et morale. Avez-vous vérifié que tout va bien et faites-vous vraiment tout ce qu'il faut pour vous maintenir en bonne santé ?
Notre esprit, comme notre corps, a besoin d'être nourri, entretenu, écouté, respecté. Il faut donc veiller particulièrement à alterner, tout comme pour le physique, des périodes d'activités, d'exercices avec des périodes de récupération qui permettent l'assimilation.
Les périodes de prière ou de méditation peuvent donc être très favorables puisqu'elles permettent des temps où l'on se coupe des sons du monde extérieur pour redonner une place à son propre monde intérieur. Car prier, c'est juste laisser parler son coeur, simplement, sincèrement. Peu importe que l'on dise tel ou tel mot, que l'on soit dans une position ou dans une orientation particulière, que l'on allume des bougies, de l'encens ou que l'on utilise tout autre objet rituel : Dieu écoutera toujours ce que notre coeur veut lui dire, nos demandes pour nous-mêmes ou pour les autres, comme notre gratitude.
Pour mieux comprendre toute la beauté et les apports de la prière, vous devriez lire l'Evangile selon le Spiritisme d'Allan Kardec, dont toute la dernière partie est consacrée à la prière (avec explications et exemples) et peut même se trouver en fascicule indépendant sous le titre La prière.
Fraternellement,
Hélène
 

Faculté médiumnique - Virginie - 17/09/2013

Bonjour,

Dans le livre ABC de la médiumnité que vous m'avez conseillé de lire, développer sa médiumnité apporte ces avantages-ci:
-La médiumnité sert au médium dans le sens où il y voit une occasion de croissance intérieure.
-La tâche médiumnique protège la plupart des médiums contre l'obsession, car si les Bienfaiteurs n'utilisaient pas les "canaux médiumniques", ceux-ci finiraient par être utilisés par des esprits irresponsables.
-La médiumnité exercée avec discernement s'avère un précieux canal d'éclaircissement pour le médium qui désire avancer sur la route du progrès spirituel.
Toutefois, l'Esprit-Auteur de ce livre déconseille de prendre un engagement auquel la personne ne serait pas prête.Dans ce cas, la personne a besoin de soins fraternels avant tout.
Je comprends donc qu'il faut que j'utilise mes "canaux médiumniques" afin qu'ils ne soient pas utilisés par des esprits irresponsables, mais il faut aussi que je me sente prête à cet engagement. Sinon, seuls des soins fraternels pourront m'aider.

Bonjour,
Bonjour,
La pratique de la médiumnité n'est pas un remède contre l'obsession, en fait, lorsque l'on pratique, il faut être en constante vigilance, encore plus que pour une personne qui ne pratique pas. La médiumnité fait progresser le médium s'il se pose les bonnes questions et s'il conçoit avant tout la doctrine spirite comme un don de soi, bénévole, charitable, envers nos frères et sœurs incarnés comme désincarnés, qui sont en souffrance, en demande de conseils pour appréhender la vie.
Effectivement, il faut du discernement pour pratiquer la médiumnité, et passer toujours au crible de la raison les messages reçus.
Si vous souffrez de troubles psychologiques, je ne vous encourage pas à chercher un quelconque développement médiumnique. Essayez avant tout de trouver dans l'étude du spiritisme une source de paix et de sérénité, pour chaque jour.
Je me permets de vous dire cela car pour développer une sensibilité avec l'invisible, il faut avoir un mental fort et ne pas se laisser jouer des tours par ceux que souvent, nous ne voyons pas. Ce travail engendre également de nombreuses interrogations, et il ne faudrait pas que cela vous cause des questionnements supplémentaires, qui pourraient vous perturber.
Je vous conseille d'étudier, mais pas de pratiquer.
Fraternellement,
Céline

 

Homme ou Esprit - Camiyou - 17/09/2013

Bonjour,
Quand j'étais petite (pas plus de 4ans) j'ai vu une nuit alors que j'étais dans mon lit, un petit homme s'avançait vers moi lentement. C'était une silhouette noire de la taille d'un enfant. Je ne voyais ni son visage, ni ses vêtements, juste les contours de sa silhouette. (Qui me faisait penser a ce symbole qu'on trouve sur la porte des toilettes publics des hommes, mais plus petit)
Je me suis frottée les yeux pour me rendre compte que je ne rêvais pas. Avant qu'il fut arrivé à ma hauteur, j'ai eu peur et me suis cachée sous la couette sans la sortir une seule seconde jusqu'au lendemain matin. Je ne sais pas ce qu'il a fait par la suite ni combien de temps il est resté dans ma chambre. Depuis plus rien. Je faisais énormément de cauchemars à cette période de mon enfance, qui se suivaient toutes les nuits, et je m'en rappelais clairement à mon réveil. A l'heure d'aujourd'hui (20ans plus tard) je suis encore marquée par ces images.
J'ai perdu beaucoup de membres de ma famille et amis, aujourd'hui je fais beaucoup de rêves ùu ils apparaissent et où nous pouvons discuter librement. A mon réveil, je me souviens très bien de mes rêves et j'ai une sensation d'apaisement, heureuse d'avoir pu échanger quelques mots. Je fais aussi pas mal de rêves prémonitoires.
J'ai toujours été fasciné par ce monde parallèle, qui je suis sûre, nous entoure chaque jour. Et longtemps j'ai cherché un organisme comme le votre. Je réside près de Marseille, donc je serais plus tourné vers l'association de l'union Spiritualiste Phocéenne. Est-ce que cette asso ont des pratiques similaires à la vôtre ? Car je ne trouve aucun site internet à leur sujet.
Aussi, comment expliquez-vous cette sensibilité étant petite ?

Bonjour,
Je ne saurais pas vous informer précisément sur les activités de l'union Spiritualiste Phocéenne à Marseille, si c'est une association loi 1901 comme notre centre, vous ne craigniez rien à les contacter par téléphone/email ou encore directement vous rendre à leur local.
Allan Kardec soutenait toujours "Hors la charité point de salut". L'aide distribuée dans les centres Kardécistes se doit d'être gratuite.
Pour ce qui est de la perception d'un esprit lorsque vous étiez enfant, rien de plus courant. Certains enfants converse ou jouent avec des amis "invisibles" régulièrement, à la grande surprise de leurs parents qui, eux, ne voient personne... Jusqu'à l'âge de 7 ans en moyenne, les enfants ont un rapport plus proche avec l'invisible que les adultes. Au fur et à mesure de l'avancée de l'incarnation et de l'imprégnation terrestre, cette sensibilité diminue, sans jamais disparaitre.
Si vous pouvez dans vos rêves voir des proches disparus, c'est effectivement un moyen de communiquer avec eux et de les retrouver lorsque nous sommes plus libres, dégagé de notre corps physique et des préoccupations quotidiennes. Avant de vous endormir, vous pouvez souhaiter les retrouver, prier pour eux pour qu'ils se sentent bien et progresse dans la vie spirituelle qui leur est offerte.
Fraternellement,
Céline

 

Rêve - Marie - 13/09/2013

Bonjour,
A 18 ans, je suis tombée amoureuse d'un garçon que je voyais tous les soirs au restaurant universitaire. Très timide, je n'osais pas me laisser approcher et c'était un amour basé uniquement sur le regard. J'ai alors fait un rêve où je passais devant sa table au restaurant universitaire. Je me suis arrêtée à sa hauteur et une voix m'a dit : "Vas plus loin". Je n'ai pas su interpréter ce message : fallait-il entrer en relation avec ce garçon ou continuer ma route vers un autre destin ? Puis la vie nous a séparé et je ne l'ai jamais revu.
Ma vie est alors allée toute de travers. J'ai rencontré un homme méchant qui m'a abandonnée avec 3 enfants. J'ai fait une grave dépression et je lutte contre l'idée du suicide qui s'impose à moi. Ce message venait-il de mon ange gardien qui cherchait à me guider vers le bonheur et que je n'ai pas compris ?

Bonjour,
Il existe de nombreuses raisons à une attirance physique pour quelqu'un. Outre les explications de projections sentimentales imprégnées en nous depuis l'enfance, nos expériences au travers des vies successives expliquent également les profils de personnes qui nous plaisent, à bien ou à mal. Parfois, c'est l'entourage spirituel d'une personne qui nous plaît. On parlera alors de son aura, de sa prestance, ou encore tout simplement de la sensation agréable que procure la simple présence de l'autre.
Aujourd'hui, vous vous souvenez de cet homme croisé à votre période adolescente, et de cette attirance particulière mais c'est certainement un exemple qui vous rappelle ce que vous n'avez peut-être pas connu pour le père de vos enfants. Que se serait-il passé si vous aviez osé parler de votre attirance pour ce garçon ? Dieu seul le sait. Mais toutes les attirances n'aboutissent pas forcément à des histoires d'amour sans failles. Votre plus bel ouvrage est à voir à travers vos enfants. Dieu, ainsi qu'eux-mêmes vous font confiance pour les aider à devenir des adultes dans cette existence. Je suis sure que vous débordez d'amour pour eux 3, restez confiante et forte. Bien que cela puisse vous être difficile de ne plus partager la vie de leur père, l'amour réel se trouve dans la vie sous de nombreuses formes, et vos enfants en sont la preuve chaque jour.
Chassez au loin toutes ses idées noires,
Bien fraternellement,
Céline

 

Besoin de votre aide - Daniela - 06/09/2013

Bonjour à Toutes et à Tous,
Mon Ange m'a guidé vers vous et j'ai grand bonheur d'avoir aujourd'hui l'honneur de le faire. J'ai besoin de votre aide et de vos conseils afin de trouver des personnes proches de chez moi pouvant m'accompagner dans ma démarche Spirite.
Touchée depuis mon enfance par la lumière du Christ, j'ai retrouvé, il a plusieurs mois le chemin duquel je m'étais détournée à maintes reprises par mes peurs et autres pêchés afférents à mon âme et que j'essaye de corriger. Je suis arrivée à un niveau où je me sens "bloquée" (par moi-même) à cause de mes pêchés d'orgueil et de colère qui viennent ces derniers mois d'être mis à l'épreuve. Merci à vous de tout mon coeur car je sais déjà qu'une nouvelle étape vient de s'offrir à moi.

Bonjour Daniela,
Dieu aime chacun de ses enfants, et il sait ce que nous donnons pour répondre au bien envers nos semblables. Dans notre volonté louable de vouloir se perfectionner, soyons indulgent envers nous-même. S'il est bon de s'interroger pour remettre en question ses pensées ou ses actes afin de développer des valeurs d'amour et de charité; il serait néfaste de voir uniquement nos défauts et nos erreurs.
Chaque homme, chaque femme vivant sur terre, reste un être nécessitant le progrès par l'épreuve. La perfection accessible dans cette incarnation n'existe que par nos efforts constants pour atteindre un degré de spiritualité plus élevé.
Bien à vous,
Irène

 

Détresse suite euthanasie de notre chienne - M. et Mme Ch. - 24/08/2013

Bonjour !
Après 14 ans, nous avons dû faire euthanasier notre petite chienne OTSU (Shi tsu) qui souffrait de beaucoup de maux donc hier soir le 23 août à 19h, nous avons abrégé ses souffrances. Ayant étudié le spiritisme et mon fils ayant assité à des réunions m'a conseillé de vous adresser un message pour avoir des nouvelles de notre petite chienne et comment entrer en contact avec elle croyant, bien sûre nous croyons à une âme chez les animaux.
Oh merci de nous répondre car nous sommes dans un état de très grande souffrance.

Bonjour,
Les animaux, comme les hommes, ont besoin d'un temps calme (plus ou moins long) pour quitter leur enveloppe de chair et se reconnaitre en tant qu'Esprit. Il faut respecter cette période pendant laquelle vous pouvez juste prier pour l'aider à se détacher de la sphère terrestre. Lorsque ce sera le moment, votre chienne reviendra se communiquer à vous, de la même manière qu'elle le faisait de son vivant.
La seule différence sera qu'elle n'aura plus d'enveloppe physique mais son tempérament, son caractère, son affection, ses goûts restent les mêmes et vous aideront donc à reconnaitre les signes de sa présence.
Soyez patients, la foi vous y aidera.
Fraternellement,
Hélène

Médium sensitif - Luc - 22/08/2013

Bonjour !
Je vais essayer d'être le plus clair possible quand à ma demande, voilà j'ai 54 ans, j'ai toujours eu des dons mais cela me faisait peur donc j'ai refusé le contact pendant longtemps. Aujourd'hui, je ressens énormément le besoin de faire quelque chos,e le tout étant de savoir quoi et comment.
Je ressens les entités, je peux ressentir si cela est bon ou non, même phénomène dans un lieu, je soulage avec mes mains sans savoir ce que je dois faire, j'ai aussi un peu de don de voyance et chose incroyable par rapport à ce que j'ai lu sur l'écriture automatique la 1ere et la dernière fois d'ailleurs que j'ai pris une feuille et un stylo, ma main s'est tout de suite mise à écrire la même phrase "Je suis celui qui sait". A vrai dire, je suis un peu paumé, pas au niveau mental, je vais bien heureusement mais au niveau de la marche à suivre, sur internet, je serai un médium sensitif si c'est le cas, que puis-je faire pour les aider et comment.
Merci de porter une attention à ma demande,je n'ai pratiquement jamais travaillé là-dessus toutes ces années n'ayant pas de réponses à mes questions.

Bonjour Luc,
La première chose à faire, si vous voulez développer votre faculté médiumnique, est de vous instruire.
En effet, dans le domaine de l'invisible, avant de penser à toute pratique, il est primordial de construire votre démarche spirituelle en sachant où vous mettez les pieds.
Pour cela, je vous conseille vivement la lecture du Livre des Esprits et du Livre des Médiums, tous deux d'Allan Kardec, le codificateur du spiritisme. Je comprends bien que vous souhaitiez pratiquer au plus tôt,d'autant plus que vous décrivez des manifestations. Mais, un médium sans connaissances est comme un bateau sans gouvernail ! Il pourrait se laisser porter dans n'importe quelle direction sans instruction préalable, permettant la proximité de son guide et sa protection.
Bonne lecture, restant à votre écoute,
Céline

Témoignage personnel - Karol - 25/07/2013

Bien le bonjour !
Je vais tenter d'être brève. Je suis une femme qui jeune avait des dispositions à la médiumnité et cela a surgit brutalement après le décès de mon père.
J'ai rencontré une fille avec qui,on était inséparables, on a été ensemble sur la tombe d'Allan Kardec car on était toutes deux secouées. Après, on a été voir un médium qui nous a dit qu'on était des âmes soeurs et qu'on serait séparées, ce qui n'a pas tardé à se produire (elle a prévenue par ce même médium, Mr Lusty, je crois, qu'elle allait se marier et partir), moi, il m'a dit que j'étais médium et il m'a parlé de Dieu.
J'ai beaucoup souffert de cette séparation et j'ai fui la réalité comme je pouvais. Et puis j'ai rencontré une personne qui m'a parlé d'un centre de pratique genre bouddhiste (je connaissais le bouddhisme suite à une de ces pratique par ma mère) je l'ai suivi et me suis fait initiée à "l'Art de Mahikari" en 1998 (après 4 ans de "purification" post initiation) je le pratique encore aujourd'hui.
J'ai eu de nombreuses expériences dites paranormales avant cette initiation et je fais partie des gens qui ont "vu" cette Lumière que nous transmettons(La Lumière de Dieu). Cependant, j'ai le sentiment personnel de stagner quelque part dans cette pratique qui bien qu'extraordinaire semble être une véritable épreuve de longévité : en gros, dans ma vie concrêtement, j'avance telle une tortue, quand d'autres sont des lièvres.
Mes purifications et compensations sont sur tous les plans de la vie et je fatigue sans pour autant me plaindre (car je suis malgré tout de plus en plus forte et positive). Je n'ai pas développé ma médiumnité et je m'ennuie de persévérer dans des enseignements durs, qui sont difficiles à intégrer et accepter dans son coeur. Je galère encore trop dans cette vie terrestre et souhaite avancer spirituellement plus rapidement. Ma question est pouvez-vous m'adresser le contact d'un médium, un vrai !!! Autre question : Connaissez l'Art de Mahikari ? Merci pour votre attention.

Bonjour,
Nous ne connaissons pas l'art de Mahikari mais si vous avez la possibilité de méditer facilement ou de dégager, vous devez savoir utiliser les fluides et en matière de médiumnité, ils sont indispensables.
Nous ne connaissons pas de médiums mais des centres spirites où vous trouverez certainement des informations pour développer votre médiumnité, voir dans nos liens le centre, le plus proche de chez vous.
Fraternellement,
Catherine

Blocages - Zaz - 20/05/2013

 

Bonjour,
Je viens de parcourir votre site très riche et très complet car je suis réceptive au monde des esprits. Je cherche actuellement des réponses à ma situation : je suis en recherche active de mon futur emploi que je ne trouve pas. J'ai des retours très positifs de mes échanges et d'entretien, sans résultats.
Je doute énormément de mes capacités et je ressens beaucoup de blocages à tel point que je suis prête à tout lâcher.
Récemment, "on" a ressenti une injonction négative. C'est vrai que je me sens très fatiguée, avec beaucoup de difficultés à prendre des décisions.
Pensez-vous qu'on puisse m'aider ? Si oui, de quelle manière ?

Bonjour,
Il est très difficile de se sentir bien dans sa peau, positif et enthousiaste lorsqu'on recherche un emploi. Pourtant, c'est bien dans ces moments-là qu'on en aurait le plus besoin ! Et plus la période dure, plus la situation s'aggrave...
Il faut pouvoir entretenir l'estime de soi et le courage d'avancer et de se battre. Pour cela, il faudrait avoir l'occasion de se sentir utile, comme on peut l'être dans toute action charitable.
Il faudrait profiter d'une partie du temps libéré pour l'offrir aux autres, pour apprendre à se connaître, pour savoir ce que l'on aime faire, pour mesurer ce que l'on sait faire, tout en gardant constamment présent à l'esprit l'objectif de trouver un emploi. Alors, les frères pourront mettre en place les opportunités nécessaires et le temps les y aidera.
Rapprochez-vous d'un groupe spirite qui vous aidera à retrouver une juste estime de vous-même. C'est un élément important pour ne pas laisser passer l'opportunité d'un emploi.
La prière vous aidera à placer ces fameuses opportunités sur votre route et la foi vous aidera à les reconnaitre...
Courage, ne vous laissez pas abattre. La prière est, de très loin, le meilleur fortifiant moral.
Fraternellement,
Hélène

 

Facultés médiumniques - Virginie - 20/05/2013

 

Bonjour,
Cela fait depuis 1998 que j'écris,par périodes,des textes de façon spontanée,sans savoir ce que j'écris.
Des personnes m'ont informée que j'aurais peut-être un potentiel médiumnique à développer.
Quels sont les avantages à développer la médiumnité ? Dans quels cas cela est-il nécessaire ?

Bonjour Virginie,
La médiumnité est une faculté inhérente à chaque personne, ce n'est pas un don. Elle peut être présente à différents degrés, selon les personnes, et se développe aisément lorsqu'elle est pratiquée dans le sens du bien, bénévolement. Etre médium ? Il s'agit d'être un intermédiaire à la communication.
En fait, la médiumnité est un engagement sérieux dont le but doit être de vouloir venir en aide à nos frères désincarnés. Ce travail ne se réalise pas seul. De nombreux esprits œuvrent pour mettre en place ces communications. Des centres spirites, comme notre association, proposent de se mettre en communication lors des réunions spirites. Peut-être connaissez-vous un centre spirite proche de chez vous ?
En tous les cas, il est déconseillé de pratiquer seul chez soi car l'influence des esprits peut nous perturber, voire créer des obsessions et une instabilité psychique.
On ne peut pas dire que la médiumnité procure des "avantages" car c'est un don de soi ! C'est une fabuleuse opportunité de servir et de s'améliorer... Mais pour comprendre tout cela, seuls quelques mots ne suffiraient pas, lisez donc l'ABC de la médiumnité (en téléchargement gratuit sur notre site ou à l'achat aux Editions Phiman), vous comprendrez tout.
Nous restons à votre écoute,
Bien fraternellement,
Céline

 

Messages via sommeil - Fred - 13/05/2013

 

Bonjour,
je me permets de vous écrire car en l'espace de 2 semaines, j'ai faits 2 rêves dans lequels des personnes "disparues" me sollicitent.
Dans le premier, une femme assez jeune, se suicide en sautant d'un balcon et j'assiste malgré moi à cette chute avec les détails dont je me serais bien passés...
ensuite je suis face à un miroir et vois le reflet de son visage dans celui-ci: elle me dit que son compagnon lui a volé un ou plusieurs bijoux (je ne sais plus trop). Me voilà ensuite devant un homme de sa famille( son père?) afin de l'informer de la situation. Puis, plus rien.
Dans le deuxième, je suis dans une ancienne maison du genre terre battue et mur de pierre jaunis et terreux avec beaucoup d'humidité. Là, dans la pièce principale, un jeune homme me donne tend une photo que je prends.
C'est une photo en noir et blanc avec une femme bien vêtue, d'une soixantaine d'années, datant environ fin 19ème. Je me vois rendre la photo au monsieur et lui dire:"elle me dit qu'elle ne veut pas que vous touchiez aux murs!" (dans le sens où elle ne veut pas de travaux sur les murs malgré leur mauvais état).
Je tiens à vous dire que pour des raisons personnelles, j'ai entrepris la lecture du livre des esprits ainsi que celle de vos cours en ligne (l'instruction et la connaissance évite les approximations et erreurs).
J'ai aussi signalé par la voix et la pensée que je me mettais à la disposition de nos disparus bien attentionnés afin de les assister s'il le souhaite.
Y aurait-il donc rapport entre ma "proposition" et ces reves?

Bonjour Frédérique,
De nombreux Esprits sont autour de nous, sur Terre, à la recherche d'hommes prêts à les accueillir et à leur permettre de vivre des sensations qui leur manquent.
Vous mettre à leur service est très louable et sera forcément très apprécié, mais c'est aussi dangereux que d'ouvrir grand votre porte à tous ceux qui passent dans la rue en leur promettant secours et assistance...
Sans la solidité d'un groupe derrière vous, sans études approfondies et sans garantie de force morale et spirituelle, votre démarche ne semble pas des plus prudentes.
C'est en donnant l'exemple de notre comportement droit, de nos pensées élevées, de notre dévouement désintéressé, de notre capacité d'étude et de travail, que nous pouvons le mieux aider les Esprits qui errent, tout comme les hommes qui sont autour de nous...
Nous vous conseillons de rester sage et prudent car vous pourriez vite vous faire "déborder". Si vous le pouvez, rapprochez-vous d'un groupe spirite qui vous aidera à vous mettre à la disposition des Esprits avec moins de risques.
Fraternellement,
Corinne

 

Après la mort, le paradis - David - 19/04/2013

Bonjour,
depuis plusieurs mois je m’intéresse au spiritisme et ceux dans ma recherche de Dieu, de la vie après notre "mort" et d'une approche de la spiritualité chrétienne plus authentique et sincère, je dois dire que le spiritisme ma apporté beaucoup de réponses et même certaines interrogations comme la réacarnation bien que maintenant je suis "réconcilié" avec cette idée de la pluralité des existences, mais si je vous écris c'est pour vous poser une question sur un sujet particulier, je parle de ce moment unique et tant redouté: celui de notre dernier souffle.
En lisant les textes spirites je constate qu'il y'a peu de rapports et de points communs avec les témoignages des personnes qui ont vécus une N.D.E ou E.M.I (Expérience de Mort Imminente) et ce que les Esprits décrivent concernant les premières étapes qui suivent la mort biologique.
Ce qui m’intéresse véritablement de savoir c'est si les décédés qui n'ont pas fais de mal sans pour autant êtres des saints (la majorité des cas,quoi!) se retrouve dans un lieu particulier qu'on pourrait appeler

Bonjour David,
Il est difficile de généraliser comme vous le faites et de mettre, dans un même panier, "tous les décédés qui n'ont pas fait de mal sans pour autant être des saints".
Nous sommes tous des individus à part entière qui suivons un programme d'apprentissage personnalisé et adapté à notre courage et volonté de progression.
Ce programme d'étude ne s'interrompt pas avec le décès mais se poursuit d'un monde à l'autre.
L'un des meilleurs aiguillons qui puisse nous motiver à avancer est de nous pousser à vivre avec ceux qui nous ressemblent, que ce soit sur Terre ou dans le Ciel.
C'est ainsi que l'on se fabrique son propre paradis ou enfer, avec toutes les nuances qui peuvent exister entre ces deux notions, que ce soit ici ou ailleurs...
Nous vous conseillons de lire Le Ciel et l'Enfer d'Allan Kardec qui, par les témoignages d'Esprits de conditions différentes, vous permettra d'apprécier plus concrètement toutes ces nuances et leurs raisons d'être.
Fraternellement,
Sylvie