Les Esprits désincarnés - Benjamin - 10/03/17

 

Bonjour, je m’intéresse à la vie dans l’au-delà, j’ai lu quelques livres à ce sujet. J’ai vu le dvd Nosso lar et la situation des Esprits perdus me préoccupent. Comment peut-on savoir qu’un Esprit est en souffrance ?

Bonjour,
On peut dire que les Esprits sont en souffrance ou en déséquilibre dans la vie spirituelle quand ils ne s'aperçoivent pas qu'ils sont désincarnés ou ils ne s'attendaient pas à être désincarnés. Ils ressentent encore le mal qui les a amené à la désincarnation ou des problèmes qui les font souffrir. Par exemple, lors d’une mort violente dans un accident ou un assassinat, il peut y avoir un certain temps qui s’écoule avant qu’ils comprennent leur nouvelle situation.
Ils peuvent aussi être en souffrance quand ils ont mal agi et qu’ils sont face aux conséquences de leurs erreurs. Ils se manifestent avec les faiblesses et les angoisses dont ils sont porteurs. Parfois ils n'ont pas, tout au début, les conditions pour une compréhension normale.
Exemple : les accidentés, les assassinés, les suicidés, les alcooliques, les toxicomanes, les homicides, les avares, les égoïstes, les paresseux, les despotes, les matérialistes attachés à des sensations physiques, les déments, les peureux, les persécutés, etc. Ils ont besoin d’un contact à travers un médium pour écouter et sentir ce qu'ils ne pouvaient pas spirituellement et passer par un renouvellement fluidique et mental.
Fraternellement,
Alexis

Entre deux incarnations - Jocelyne - 17/01/17

 

Bonjour,
Ma grand-mère est décédée depuis 48 ans, une femme que j’aimais beaucoup. Pendant longtemps, je n’ai pas cru à grand-chose. Avec l’âge et un peu plus de sagesse, je commence à m’intéresser à Dieu, à ce qu’il se passe après la mort et à la réincarnation. Je me demande tout ce temps ce qu’elle a pu devenir, si elle est encore Esprit ou si elle s’est réincarnée. Pouvez-vous me dire combien de temps se passe entre deux incarnations ? Y-a-t-il en quelque sorte comme sur terre « une espérance de vie » avec un délai maximum où les Esprits doivent retourner sur terre ?

Bonjour,
Il n’y a aucune règle précise quant à la durée entre deux incarnations. Un certain nombre de critères rentrent en jeu et peuvent faire intervenir différentes périodes plus ou moins longues. Parmi ces périodes on retrouve la période de trouble qui suit le décès dont la durée est fonction de l’avancement de l’Esprit et de la circonstance de la mort, de quelques heures à plusieurs années, puis celle de récupération ou l’Esprit reprend des forces, la période d’acceptation, de compréhension de sa nouvelle condition, de travail sur soi, très différentes suivant les Esprits. Vient la période de préparation de la future incarnation, du programme à accomplir puis la période d’attente de conditions favorables pour mener à bien ce nouveau programme.
Voyons deux exemples sur des temps très différents entre deux incarnations.
Le premier consigné dans le livre « Sexe et destin » par l’Esprit André Luiz et psychographié par Chico Xavier, au chapitre 11 et 12. C’est une jeune femme, Marita, qui était amoureuse d’un homme qui se maria avec sa sœur peu de temps avant sa désincarnation par suite d’un accident. Encore amoureuse de lui après sa mort, on lui accorda pour être près de lui de se réincarner pour devenir sa fille et donc la fille de sa sœur de sa vie précédente. Dans ce cas, Marita s’est réincarnée seulement deux ans après sa mort.
Le deuxième exemple consigné dans le livre « Le ciel et l’enfer » d’Allan Kardec, partie 2, chapitre 6, sous le sous-titre « l’Esprit de Castelnaudary », est celui d’un Esprit, criminel dans sa dernière vie. Il était en quelque sorte bloqué dans la maison où il avait commis ses meurtres depuis 200 ans quand il a été invoqué pour la première fois. Sa réincarnation n’était pas programmée, un grand travail sur lui-même l’attendait.
Ces exemples montrent bien qu’il n’y a aucun temps précis entre deux incarnations, ni même « une espérance de vie maximum » après laquelle l’Esprit doit revenir sur terre.
Fraternellement,
Emma

Mort prématurée - Claire - 16/12/16

 

Bonjour,
Il y a quelques années, j’ai assisté à l’enterrement de la fille d’amis, morte à l’âge de quatre ans et demi d’une tumeur au cerveau. Elle a eu cette tumeur un an plutôt, tumeur qui conduit systématiquement à la mort assez rapidement. Avant sa tumeur, elle était pleine de vie, gentille, bien élevée, aimée par tout le monde. Sa mère, courageuse arrive à faire face à ce terrible événement, malgré quelques moments difficiles. Son père est depuis en dépression grave et ne peux plus travailler. C’est l’enterrement le plus difficile que j’ai vécu. Depuis je me pose des questions, pourquoi ? Pourquoi Dieu qui est montré comme un Dieu d’amour permet ce genre de choses ? Et, dans quelles conditions peut-être cette fille qui avait tout pour être heureuse après sa mort ? Est-elle heureuse ? A-t-elle trouvé la paix ? Je ne veux pas me révolter contre Dieu, juste comprendre.

Bonjour,
Nous pouvons lire dans la réponse de la question 199 « Pourquoi la vie est-elle souvent interrompue dès l’enfance ? », du livre des Esprits d’Allan Kardec, que la durée de la vie de l'enfant peut être pour l'Esprit qui est incarné en lui le complément d'une existence interrompue avant le terme voulu, et sa mort est souvent une épreuve ou une expiation pour les parents.
Dans Le livre de l’évangile selon le spiritisme d’Allan Kardec chapitre 5 « Bienheureux les affligés », au sous-titre « Pertes de personnes aimées. Morts prématurées », il est indiqué que rien ne se fait sans un but intelligent, et, quoi que ce soit qui arrive, chaque chose a sa raison d’être. Il y a toujours une raison divine et régénératrice aux douleurs qui nous atteignent.
Il est écrit ensuite que la mort prématuré est souvent un grand bienfait que Dieu accorde à celui qui s’en va, et qui se trouve ainsi préservé des misères de la vie, ou des séductions qui auraient pu l'entraîner à sa perte. Celui qui meurt à la fleur de l'âge n'est point victime de la fatalité, mais Dieu juge qu'il lui est utile de ne pas rester plus longtemps sur la terre.
Si une douleur contenue est une preuve d’amour alliée à de bons souvenirs qui sont une source de joie pour l’enfant qui vient de partir, les douleurs déraisonnables l’affligent et l’empêche de poursuivre son parcours, elles dénotent un manque de foi, et sont une révolte contre la volonté de Dieu.
Le mieux est d’être convaincu que cette fille décédée, continue son parcours heureuse ou malheureuse en fonction de sa condition spirituelle. Plutôt que de se laisser aller dans un chagrin incontrôlé qui ne peut que la perturber, il est préférable de prier pour elle, pour sa paix.
Fraternellement,
Alain

Décès - Sylvie - 30/05/16

 

Bonjour,
Le 18 juillet 2015, mon époux succombait à un cancer. Je n'arrive toujours pas à réaliser qu'il n'est plus là et je sens que ma vie s'éteint à petit feu. Je ne sais pas vers qui me tourner pour avoir des réponses sur notre devenir après la mort et s'il est toujours à mes côtés. Le monde des médiums et autres est peuplé de personnes peu srupuleuses et qui ne s'intéressent qu'à la détresse des gens dans un but lucratif, et c'est pour cela que je fais appel à vous pour m'aiguiller. Je suis en train de lire "le Livre des Esprits " d'Allan KARDEC et "le test" de Stéphane Allix. J'avoue que c'est troublant. Je souhaite faire partie d'une séance de spiritisme mais j'ai peur d'être mal conseillée. Je souhaite que vous prendrez ma démarche en considération. Merci encore à toute l'attention que vous y porterez.

Bonjour Sylvie,
Nous comprenons votre douleur et vous adressons nos plus sincères condoléances. La mort d'un être aimé nous oblige souvent à nous poser des questions sur notre devenir après la mort, mais il n'est pas toujours facile de trouver des réponses simples et adaptées face à cet "ouragan" qui a dévasté notre vie.
Prenez, comme vous l'avez fait, le temps de lire, à votre rythme, quelques ouvrages qui pourraient non seulement vous éclairer, mais aussi vous consoler. Nous vous conseillons, à cet égard, la lecture du livre Après la mort de Léon Denis, dont le titre évocateur, la grande sagesse et le style irréprochable devraient pouvoir éveiller en vous les saines émotions qui vous aideront à reprendre pied. Pour vous en convaincre, vous pouvez aller lire ou écouter, sur le site des éditions Philman, dans la série "des livres et des anecdotes", ce que ce livre a pu susciter comme réactions positives, espoirs retrouvés et consolations apportées.
Accordez-vous ce temps de deuil et de compréhension et, lorsque vous vous sentirez prête, vous pourrez vous adresser à un centre spirite proche de chez vous dans lequel vous devriez pouvoir trouver une douce consolation, évidemment toujours gratuite. Reprenez courage et dites-vous, pour commencer, que vous n'êtes pas aussi seule que vous ne le pensez...
Fraternellement,
Coralie

 

Esprits - M - 12/02/2016

 

Bonjour,
Pourquoi nos proches ont-ils autant de mal à se détacher de la matière ? Je pensais que l'on se sentait plus léger sans notre enveloppe terrestre. Je pensais que l'on ne ressentait plus de sensations désagréables et plus de douleurs. J'ai l'impression qu'il y a des paliers avant d'arriver dans les voies célestres.
Est-ce que l'on est entre deux mondes quand on quitte notre enveloppe ? Pourquoi tant de personnes souffrent ? Ils n'entendent pas les guides qui veulent les aider ? J'ai vu le film Nosso Lar et je suis terrorisée par ce monde du seuil.

Bonjour,
La lecture du livre, Dans l'invisible, devrait vous apporter déjà plusieurs réponses aux nombreuses questions que vous nous posez. Vous devriez lire aussi Après la mort, toujours de Léon Denis qui explique bien que notre détachement du corps après la désincarnation est plus ou moins long selon différents critères dont, par exemple, notre attachement à la matière, notre foi, la manière dont on meurt, etc.
Vous pouvez aussi retourner lire, dans le Livre des Esprits d'Allan Kardec, aux questions 155 et suivantes, comment il nous est expliqué que les liens qui unissent l'Esprit au corps se dénouent mais ne se brisent pas. Laissez ces lectures mûrir en vous, songez-y, méditez-les, observez autour de vous et vous verrez que le monde des Esprits et celui des incarnés se ressemblent beaucoup ! Par exemple, vous vous étonnez que les Esprits, alors qu'ils sont si malheureux, n'écoutent pas les Esprits guides qui veulent les aider. Ne croyez-vous pas que ce soit la même chose sur Terre ?
Sans être guide vous-même, est-ce que vous ne vous êtes jamais désespérée de voir un de vos proches aller "droit dans le mur" malgré de nombreuses mises en garde ? Le libre arbitre existe et permet que la leçon n'en soit que mieux acquise un peu plus tard. Il faut parfois se brûler pour comprendre que le fer est chaud...
Bonne continuation dans vos lectures, mais n'hésitez pas à vous rapprocher d'un centre pour aller un peu plus loin.
Fraternellement,
Gilles

 

Esprits qui se manifestent - C - 03/02/2015

Bonjour,
je me permets de vous écrire car je ne sais pas à qui m'adresser. Voilà c’est pour ma maman, veuve de 70 ans, qui vit seule en appartement. Depuis quelques années déjà, après le décès de mon père, de temps en temps, pendant la nuit, ma mère se met à hurler. Elle me dit qu’elle voit une vielle femme assise sur une chaise dans sa chambre. Lorsqu’elle hurle, elle disparait.
Elle me disait que c’était sûrement un rêve, mais les années passant, la même chose se reproduit toujours. Une fois, en vacances avec elle, la même chose s’est reproduite, une vielle femme assise dans sa chambre. Depuis au moins six mois et de plus en plus fréquemment, elle m’a dit qu’elle voit aussi des enfants.
Elle m’a dit aussi qu’elle a vu une personne pointer le doigt en direction du balcon. Je trouve ça bizarre. Peut-être veulent-ils la tuer ? Cette semaine, elle a vu un homme de couleur près d’elle en train de la regarder avant de disparaître. Un fait réel hier après-midi, alors qu’elle était au téléphone, elle a vu sur la porte de sa chambre une inscription apparaître sur trois lignes.
Elle s'est figée puis a commencé à hurler « laisse moi, je ne sais pas lire. Vous voulez quoi ? » Ensuite elle a prié et l’inscription a disparu progressivement, lettre par lettre, dans le sens inverse où elle était apparue. Ensuite, plus rien ne s'est passé, mais elle est restée figée. Elle a très peur et ne sait pas quoi faire.
Peut-être qu’une personne lui veut du mal, ou bien lui transmettre un message ? Pourriez-vous m’aider je vous prie ? Doit-elle aller voir un prêtre ?

Bonjour,
Beaucoup de personnes comme votre mère voient, ressentent les Esprits et assistent à des phénomènes comme celui qu’a vécu votre mère avec l’inscription. C’est ce qu’on appelle : médiumnité. Nous sommes tous médiums à des sensibilités différentes.
Votre mère est apeurée parce qu’elle ne comprend pas ce qui lui arrive. Il ne faut pas diaboliser les Esprits qui sont comme nous à la différence qu’ils n’ont plus de corps physique.
La lecture du livre des Esprits et du livre des médiums d’Allan Kardec vous permettra de comprendre ce que sont les Esprits, quels sont les liens qui les unissent à nous, leurs moyens de communications et notre rôle face à leurs appels. Ces livres vous instruiront aussi sur les moyens de vous prémunir d’éventuelles mauvaises influences.
Nous conseillons à votre mère de se rapprocher d’un centre spirite où elle trouvera compréhension et conseils pour apprendre à gérer sa médiumnité. Nous conseillons aussi à votre mère, de prier Dieu et son ange gardien de lui apporter le soutien nécessaire. Si elle ne sait comment prier, le livre l’Evangile selon le spiritisme d’Allan Kardec donne des exemples de prières.
Fraternellement,
André

 

Le reverrais-je ? - Q - 22/08/2014

Bonjour,
J'ai perdu mon chat avec qui j'avais une relation fusionnelle. Je demande pardon aux personnes que je pourrai blesser par ma demande mais il était tout pour moi étant très seule dans cette vie. Je pense qu'il est mort empoisonné. Lorsque j'ai retrouvé son corps, j'ai eu un mouvement de rejet, il avait des yeux magnifiques dorés et là ils étaient tout enfoncés, je ne voulais pas le voir ainsi, je n'ai rien gardé de lui, même pas une poignée de poils. Depuis, j'ai attendu qu'il vienne me voir en rêve comme cela s'est produit pour des personnes décédées que je connaissais. Je n'ai pas compris pourquoi il a mis si longtemps à venir car il m'adorait ; j'étais tout pour lui, il est venu si furtivement.
Je sais qu'il est parti pour que je prenne soin de son frère. Je me suis alors rendue compe que cette bête n'était pas très heureuse. Chaque jour, je l'aime davantage et il me le rends bien mais j'aimerais savoir si un jour je vais retrouver son frère car beaucoup disent que dans l'au-dela les humains sont séparés des animaux et s'il doit se reincarner, comment le reconnaître ?

Bonjour,
Votre attachement est un sentiment noble d'amour pour votre compagnon. Avez-vous lu l'ouvrage d'Ernest Bozzano sur les manifestations des animaux ? Il est en téléchargement libre sur notre site. Dans le livre Nosso Lar, il est question d'une colonie spirituelle dans laquelle les hommes et femmes désincarnés se retrouvent, André Luiz, un Esprit qui témoigne dans son passage dans cette colonie explique qu'il y a vu des animaux en liberté.... Voyez, tous les témoignages ne sont pas identiques.
Bonnes lectures
Fraternellement,
Céline

 

 

Incarnation - Philippe - 30/09/2013

Bonjour,
Quelle est la durée et le temps entre deux incarnations ? D'autre part, je m'intéresse au spiritisme depuis plus de vingt ans,j'ai eu plusieurs décés dans ma famille et aucun signe d'eux,certes je ne prie peut-etre pas assez pour les faire venir à moi, pourtant, je pense souventàa eux.
Merci à vous de m'éclairer.

Bonjour Philippe,
Tout comme pour notre durée de vie sur terre, il n'y a aucune règle précise quant à la durée entre deux incarnations. De trop nombreux critères entrent ici en cause et peuvent faire intervenir différentes périodes, toutes plus ou moins longues, comme la période de trouble qui suit le décès, puis celle de récupération, d'acceptation, de compréhension, de travail sur soi, de détermination du prochain programme à accomplir, d'attente de conditions favorables pour mener à bien ce programme, etc.
Vous pensez n'avoir aucun signe de vos morts mais cela ne signifie pas qu'ils ne se soient jamais manifestés à vous car nos défunts savent se montrer, la plupart du temps, très discrets afin d'éviter de nous faire peur...
Parfois, c'est le simple fait de penser soudainement à eux qui est le signe qu'ils sont présents. Il arrive fréquemment que cette pensée soit favorisée par une odeur qui nous rappelle notre défunt. D'autre fois, c'est notre pensée qui les appelle à nos côtés mais, comme ils ne veulent pas nous effrayer, c'est à nous de développer notre sensibilité pour les percevoir.
Nous rencontrons aussi souvent nos morts dans la nuit, profitant d'un détachement de nos liens terrestres pour aller les retrouver, mais nous n'en gardons pas toujours le souvenir. Parfois, nous n'avons, au mieux, que la sensation d'un rêve très vague. D'autres fois, nous n'avons aucun souvenir de rêve nous parvenant à la conscience mais nous nous réveillons, malgré tout, apaisé, rassuré car nous avons eu des nouvelles de notre défunt dans la nuit et notre inconscient l'a enregistré.
Ne vous inquitez pas : si vous pensez à vos morts, alors vos pensées arrivent jusqu'à eux avec tout le florilège d'émotions qui les accompagnent, comme l'amour et la tendresse ou bien la colère et les pleurs. Aussi, prenez soin d'envoyer des pensées réconfortantes comme vous aimeriez en recevoir...
Fraternellement,
Hélène

 

Le décès de mon fils - Raymonde - 30/08/2012

 

Bonjour,
l année passée, j'ai perdu mon fils, nous deux, nous avons attrapé la grippe H1N1. Moi, après une semaine dans le coma, je m'en suis sortie mais hélos pour mon fils, je me demande pourquoi lui et pas moi.
Je crois qu'après la mort, il y autre chose qu'on renait, mais ma douleur est la même si je me dis qu'il est toujours auprès de moi.
Je souffre de son absence, il avait 29 ans, j'ai lui le livre de Rose Gribel et toutes ces choses qu'elle a accompli, je voudrais lui dire prier pour mon fils, que son âme repose en paix.

Bonjour,
Il est parfois difficile de comprendre pourquoi, lorsque deux personnes attrapent une même maladie, l'une d'elle s'en sort alors que l'autre est emportée, d'autant plus quand celui qui s'en va est le plus jeune et que celui qui reste est le plus âgé. Ce n'est pas l'ordre des choses logique, habituel, alors cela devrait suffire à nous indiquer que c'est là le dessein de Dieu.
Pourquoi ?
Aujourd'hui, cette question vous fait souffrir mais un jour, peut-être seulement après avoir achevé votre temps sur Terre, vous comprendrez les raisons de ce départ précoce et de l'immense douleur qui vous accable depuis.
Aujourd'hui, il vous faut apprendre à vivre sans pouvoir toucher le corps physique de votre fils. C'est comme s'il avait fait un grand voyage au delà des mers pour aller vivre dans un monde meilleur, sans pouvoir communiquer avec vous le temps de la traversée.
Dès qu'il sera bien installé, il ne manquera sûrement pas de vous donner de ses bonnes nouvelles. Pour garder courage et patience, dites-vous que seul le corps physique meurt mais que l'Esprit, lui, continue de vivre, de ressentir, de raisonner ou d'aimer, d'autant plus librement qu'il n'a plus d'entraves matérielles. Pour vous réconforter, vous pouvez lire le Livre des Esprits d'Allan Kardec qui vous expliquera mieux toutes les interactions entre notre monde et le monde invisible.
Plus généralement, tout ouvrage sur le spiritisme (vous avez un grand choix en accès gratuit sur notre site) vous rassurera en vous démontrant la survivance de la vie après la mort et le grand désir de ceux qui nous ont précédé dans l'au delà de se communiquer à nous.
Si vous le désirez, nous pouvons aussi essayer d'interroger votre fils.
Vous pouvez venir dans notre centre de Lyon Bron (ou dans un autre centre spirite) pour assister à une séance pendant laquelle un médium essayera d'entrer en contact avec votre fils.
Si vous ne pouvez pas vous déplacer, dites-nous simplement son prénom, la date de son décès et ce que vous désirez savoir et nous vous communiquerons les résultats par internet. Gardez force et courage et nourrissez-vous de l'espoir légitime de le retrouver, dès que Dieu jugera le moment opportun...
Fraternellement,
Julie

 

Esprit perdu et angoissé - Nathalie - 24/03/2012

 

Bonjour,
j'ai assisté en ce jour à une réunion spirite pour avoir des nouvelles de mon petit frère décédé, il y a 4 mois. L'une des médiums est entrée en contact avec son Esprit. Il etait completement perdu, angoissé, il avait peur des autres Esprits.
Il restait dans un brouillard épais avec un escalier en colimaçon. La medium a ressenti sa peur et s'est mise à pleurer.... Il allait très mal apparement.... Ca m'a bouleversée...
Je ne pensais pas avoir des nouvelles aussi négatives de lui... Je pensais qu'il était en paix en fait.. Grosse désillusion pour moi..
Comment faire pour l'aider ? Il est décédé en même pas 24 heures d'une méningite foudroyante, peut-etre qu'il ne comprend pas encore ce qu'il lui est arrivé ?
Une mort si brutale peut-elle être source de mal-être pour son esprit ?
Je vous remercie d'essayer de m'éclairer un peu car du coup moi aussi je suis un peu perdue et je voudrai réellement l'aider.
ps : on m'a conseillé de remplir une fiche pour l'aide spirituelle du mercredi même si je ne pourrai pas être là car j'habite loin (haute savoie à coté de la suisse) encore merci pour votre aide, cordialement.

Bonjour Nathalie,
Si vous avez fait, comme on vous l'a conseillé, une fiche pour votre frère, nous pourrons, durant nos séances d'aide spirituelle, prier pour lui dès le mercredi 28 mars, puis les mercredi 4 et 1 avril, toujours à 18h.
Nous vous demandons simplement de vous unir à nous, par la pensée, pendant ces séances.
Cela n'exclut pas de prier pour lui le reste du temps, en demandant à ce qu'il soit aidé pour reconnaitre son nouvel état, pour qu'il retrouve confiance et paix et pour qu'il puisse être secouru et guidé par des Esprits bienveillants.
De notre côté, nous vous tiendrons informée chaque semaine de ce qui aura pu être communiqué à son sujet pendant les séances et nous espérons que vous voudrez bien nous répondre pour attester que vous faites bien le "travail" avec nous. Sans vous, notre action serait grandement limitée...
Votre frère est décédé depuis très peu de temps et de façon soudaine, ce qui explique le trouble dans lequel il se trouve actuellement.
Mais, rassurez-vous, de nombreux Esprits ont pu témoigner de l'action réconfortante et apaisante des prières ainsi que de leur grand intérêt pour limiter le trouble qui suit le décès.
Vous souhaitez certainement ardemment que votre frère soit apaisé, nous nous joindrons donc volontiers à vous pour prier et, ainsi, donner la force de l'union aux pensées d'amour qui lui seront envoyées.
Pouvez-vous nous confirmer si la fiche est déjà faite ou s'il faut la faire ? N'étant pas au centre, il ne m'est pas possible de le vérifier pour le moment...
Fraternellement,
Hélène

 

Contact - Gina - 03/01/2012

 

Bonjour,
je vous écris car j'aimerais avoir une réponse à une question qui me tracasse un peu. Voila il m'arrive de temps en temps de participer à des séances spirites publiques, et je ne recois amais de messages de mes parents, alors que mon mari (il ne croit pas à ces choses là) qui m'a accompagné la derniere fois en a reçu un d'un cousin qu'il ne cotoyait pas.
Comment expliquer cela.

Bonjour Gina,
Plus on étudie le monde invisible, plus on observe de sagesse et de bienveillance, même dans ce qui nous paraît, au premier abord, injuste.
Ainsi, nous avons constaté, nous aussi, que des personnes sceptiques reçoivent souvent des messages spirites alors que la personne qui est à ses côtés, croyante en l'au-delà, n'en reçoit aucun. Mais finalement, lequel des deux a le plus besoin d'être ébranlé dans ses convictions ? A qui le monde invisible doit-il le plus se faire reconnaître ? A celui qui ne croyant en rien n'attend rien, ou à celui qui sait que des frères invisibles l'entourent mais en réclame la preuve ?
Une personne assez avancée pour avoir la foi doit, ensuite, être capable de dépasser ces démonstrations publiques pour rechercher une communication plus directe et intime. Or, pour aider quelqu'un à marcher, il vaut mieux ne pas lui donner de béquilles... Qu'est-ce que tout cela signifie pour vous, concrètement ? Vous percevez certainement parfois vos parents décédés.
Ne pas avoir de messages de leur part lors de réunions médiumniques vous poussera plus sûrement à essayer de développer vos perceptions, à analyser les traces de leur présence, à chercher à les ressentir et les comprendre et donc vous permettra d'aller plus loin dans votre foi que si l'on vous avait tout servi sur un plateau... Rien n'est jamais dû au hasard et l'attention accordée est conforme aux besoins spirituels de celui qui la reçoit.
Nous vous souhaitons une heureuse année 2012.
fraternellement,
Hélène

 

Nouvelles - Tiffanie - 27/11/2011

 

Bonjour,
je vous envoie ce message pour avoir quelques réponses j'ai ma belle-mère donc la maman de mon compagnon qui a eu un accident mortel de voiture, elle était en tort et s'est tuée sur le coup. Combien de temps dois-je attendre avant de vouloir prendre contact avec elle ? Et est-ce possible que je puisse prendre contact avec elle ? (Nous n'avions pas la meilleure des relations, elle était un peu jalouse que je lui prenne son fils et me considérait comme trop autoritaire.)
Maintenant je ne sais pas si moi je suis capable de faire ça car je n'ai aucun signe à part que mes rêves qui me paraissent tellement réels par moment sinon rien !
Merci de me répondre, j'aimerais vraiment pourvoir aider mon compagnon àfaire le deuil de sa maman et comprendre son geste qui est incompréhensible, elle venait d'être grand-mère d'une petite fille depuis 4 jours et elle en était toute folle !

Bonjour,
Le temps nécessaire au dégagement de l'Esprit de son corps et de son ancienne vie est variable d'une personne à l'autre, cela dépend du traumatisme, de la vie qu'a mené la personne...Etc.
D'une manière générale, nous conseillons d'attendre au minimum 6 mois avant de demander des nouvelles. Cela peut parfois être plus long.
Toutefois en attendant, vous pouvez prier pour votre belle-mère afin de l'aider pendant cette période de transition et surtout de lire afin de comprendre ce monde de l'au-delà, cela permet de mieux orienter vos prières.
N'hésitez pas à nous recontacter dans 6 mois si vous souhaitez avoir de ces nouvelles.
Fraternellement,
Sandrine

 

Absences de signes malgré la douleur - Virginie - 17/11/2011

 

Bonjour,
les morts s'enchainent autour de moi. Après la mort d'un fils à la naissance en 2006, d'une fille in utéro en 2007, voici que ma grand-mère adorée qui me quitte cette année et jamais le moindre signe de ces gens que j'ai et je chéris.
Pourquoi cette inégalité ?
Pourquoi certains recoivent des signes pour apaiser leur chagrin et pas d'autres ?

Bonjour,
Les signes que nous recevons dépendent de plusieurs choses et ce que l'on peut percevoir comme une inégalité correspond parfois plus à un concours de circonstances.
Il faut savoir que nos proches n'ont pas toujours l'occasion de se manifester à nous: soient parce qu'ils sont tourmentés et ne comprennent pas trop où il se trouvent, soit parce qu'ils doivent d'abord cheminer et avancer avant de pouvoir le faire.
De plus, parfois, bien qu'ils soient proches de nous, nous ne ressentons pas leur présence, ne reconnaissons pas les signes qu'ils nous envoient pour nous conseiller, pour nous apaiser.
Les enseignements spirites nous montrent que nous sommes toujours entourés, même lorsque nous nous sentons seuls. Que ce soit par des proches décédés ou plus souvent par nos esprits familiers et notre guide, nous ne sommes jamais laissés dans le chagrin, ni dans la peine. Mais là encore, nous ne nous en rendons pas toujours compte car le trouble et la douleur de la perte d'un proche fait que nous nous isolons souvent de leur aide et de leur soutien à notre insu.
Peut-être vous serait-il possible de faciliter ces échanges en priant régulièrement et en demandant à vous rapprocher de votre guide et de votre familier.
En espérant avoir pu vous apporter quelques éléments,
Claire

 

La mort - Alexandra - 23/03/2011

 

Bonjour,
cela fait 9 mois que j’ai perdu mon fils de 18 ans, soudainement, brutalement, au jour d’aujourd’hui on ne sait pas encore ce qui s’est vraiment passé. Je sais plus à quoi je dois croire, tout est remis en question, je crois à la vie après la mort, j’ai eu des signes de mon fils, une tape sur l’épaule, un visage se dessine dans les nuages, la veilleuse de ma chambre qui double de volume, je me réveille et on est rentrée en moi mais l’absence est terrible.
Je me demande s’il est bien au ciel, s’il m’entend, j’ai essayé l’écriture automatique mais ça n’a rien donné. C’est bizarre, on croit à tant de choses et quand la mort frappe à votre porte, tout est chamboulé, tout est remis en question, il y a une chose dont je suis sûr, quand je l’ai vu mort, j’ai su que je pourrais rentrer en contact avec lui si fort, la mort s’est quoi au juste.
Une maman en détresse.

Bonjour,
Perdre un fils est une épreuve douloureuse, d'autant plus quand le décès arrive de façon soudaine, sans que l'on ait eu le temps de s'y préparer.
Lorsque l'on perd un être cher, il est naturel, et donc fréquent, de s'interroger sur la mort et sur nos raisons d'être ici, sur Terre, dans un monde qui peut nous réserver tant de douleurs...
Parallèlement, de nombreux signes nous laissent entrevoir, espérer, que tout ne s'arrête pas avec la mort et que nos défunts continuent à veiller sur nous et tentent même de se communiquer pour nous rassurer.
C'est ainsi, qu'après avoir été affligées par un décès, de nombreuses personnes se tournent vers le spiritisme où elles trouvent une grande consolation dans des lectures réconfortantes et/ou des communications obtenues dans les centres. En effet, pour les spirites, la mort n'est qu'un changement d'état, une transformation, mais certainement pas une fin.
Lorsque notre vie terrestre doit cesser, on laisse notre "enveloppe charnelle" et l'âme, libérée, s'ouvre à une nouvelle phase de son existence, à une renaissance dans un monde, invisible pour la plupart d'entre nous, mais bien réel, au regard des manifestations, communications, et témoignages reçus de toute part et de tous temps.
C'est pour mettre l'accent sur cette simple perte de corps physique que les spirites parlent plus volontiers de désincarnés et de désincarnation lorsqu'il s'agit de la mort.
J'ignore si vous avez la possibilité de vous rendre dans un centre spirite, mais la lecture reste toujours accessible et réconfortante, même pendant une nuit d'insomnie... Je vous conseillerai de lire particulièrement des auteurs comme Allan Kardec ou Léon Denis qui sauront répondre aux nombreuses questions que vous vous posez et vous soulager moralement pour surmonter cette grande douleur. Nous sommes de tout cœur avec vous, n'hésitez pas à nous écrire si nécessaire.
Fraternellement,
Hélène

 

Prière face à la mort - Pierre - 11/11/2010

 

Bonjour,
récemment, le père d'un ami allait très mal ; il a été transporté à l'hôpital, en réanimation. De ce fait, un soir, j'ai prié Dieu afin qu'il lui apporte son aide et ne lui ôte pas la vie. Le lendemain, le père de mon ami est décédé.
Par conséquent, j'aimerais savoir pourquoi le Divin n'a rien fait pour lui ? Et que certaines fois, il permet à certaines personnes pour lesquelles on a prié d'aller mieux, de ne pas trépasser. Peut-on dire que Dieu sait à l'avance quand il va rappeler une personne auprès de lui ?
Et que dans ce cas aucune prière ne pourra être à ce moment là d'un grand secours ? Quel interêt désormais de prier pour une personne dans un coma, agonisante, très malade ?
Merci pour vos reponses...
Ps : mon ami de 24 ans vient de perdre son père qui avait 55 ans après avoir perdu sa mère il y a 3 ans qui elle avait 50 ans. Le sort est dur.

Bonjour,
Votre message témoigne bien l’affection que vous aviez pour cette personne qui vient de se désincarner. Je comprends que vous soyez désarmé et que vous vous interrogiez sur les raisons qui ont poussé Dieu à rappeler à lui cet Esprit. Ce qu’il faut comprendre c’est que notre présence sur Terre n’est qu’un passage. Le but de notre existence d’Esprit est d’évoluer en nous incarnant dans un corps matériel.
La prière aide quelque soit les épreuves de la vie soit à soulager le malade dans sa souffrance, soit à soulager l’Esprit qui se verra quitter son corps. La prière est utile à tous les moments de la vie et aide, tous peuvent en bénéficier.
Continuez à prier pour cet ami pour qu’il abandonne rapidement son corps et jouisse intégralement de toutes ses facultés d’Esprit. Je vous conseille de lire le livre Après la Mort de Léon Denis si vous voulez en savoir plus.
Fraternellement,
Josette

 

Ma mère - Emma - 04/01/2008

 

Bonjour,
c'est la première fois que je vois ce site et il me plait ! J’aurais une question à poser car il m'est arrivé quelque chose de bizarre ! Voilà tout a commencé un soir où tout à fait normalement je me suis couchée et j'ai fais un rêve où je me réveillais et mon oncle m'annonçait que ma mère est morte d'un cancer.
Le lendemain, cela s'est produit ainsi : mon oncle m'a vraiment dit que ma mère était morte d'un cancer.
Comment cela a pu se produire ? Mais le plus bizarre, cela a été après l'enterrement, j'ai fais un rêve qui m’a fait super peur, j'ai rêvé d'un trou noir qui voulait m’aspirer et j'ai entendu la voix de mon père (qui est mort aussi) et la voix de ma mère qui me disait "viens, entre dans le trou n'ait pas peur, tu verras".
S'il vous plait, dites-moi si je suis folle.

Chère Emma,
Effectivement, il arrive que lors de notre sommeil, nous puissions communiquer avec nos parents désincarnés et que ceux-ci nous donnent des informations sur des membres de notre famille incarné, afin de nous avertir d'un éventuel incident. Tous les rêves ne sont pas à prendre au pied de la lettre, mais plus comme une parabole contenant un message. Celui que vous avez fait, est un signe de vos parents désincarnés qui essayent de vous rassurer sur votre perception de la mort. Ils vous disent simplement que la mort n'est qu'un état mais pas une fin et que derrière l'idée noir que vous vous faites de la mort, ils sont là et que vous ne devez pas avoir peur.
Fraternellement,
Cyrille

 

Frissons devant la tombe - Alicia - 07/11/2007

 

bonjour,
il y a 6 ans, mon premier petit copain s'est noyé, depuis quelques semaines, je rêvais de lui, ma grand-mère m'a dit que c'est parce qu'il me réclamait des prières ou qu'il souhaitait que j'aille sur sa tombe. Mardi vers 17h30 je suis allée dans ce cimetière.
Je n'y avais pas été depuis 5 ans. Je me souvenais de l'allée mais pas de la place exacte. J'ai marché dans l'allée je cherchais puis je me suis arrêtée et j'ai découvert que je m'étais arrêtée devant sa tombe.
Ensuite j'ai eu des frissons je ne sais pas comment vous les décrire.
Que dois-je comprendre ? Pouvez-vous m'aider ?

Bonjour Alicia,
Pour en venir à votre question, il arrive parfois que nos défunts nous rendent visite.
Il y a plusieurs raisons possibles.
L'une d'entre elle est effectivement que parfois ils aimeraient que l'on prie pour eux pour les aider à traverser une période difficile ou une épreuve. Mais c'est assez rare.
Parfois, le fait de penser à eux souvent peut les attirer à nous. Si ces appels sont trop fréquents, cela peut leur être néfastes, car ça va les empêcher d'accomplir les tâches qu'on leur a confiées dans le monde spirituel.
Parfois, après quelques temps après leur mort, les défunts peuvent revenir auprès de nous de temps en temps pour nous aider à traverser une période difficile ou pour nous réconforter. Cette action se fait en générale avec l'appui de notre guide.
En ce qui concerne vos ressentis, les esprit peuvent se manifester à nous en provoquant des effets physiques que l'on ressent au niveau du corps : frissons, caresse, chaleur ou froid.
Je pense qu'il a simplement voulu vous manifester sa présence. Il n'y a aucune raison de s'alarmer. Si cela vous gêne, vous pouvez prier pour qu'il reçoive de l'aide et des fluides de paix pour qu'il puisse continuer son chemin et vous le votre, car cela ne fait pas très longtemps qu'il est mort et il est possible qu'il ait encore une certaine nostalgie par rapport à son ancienne vie et peut être aussi par rapport à votre histoire. Sinon, vous pouvez simplement prier pour lui et lui envoyer des fluides d'amour (au sens large du terme) et de paix pour lui apporter du bien être.
Je ne sais pas si j'ai répondu à toutes vos questions, mais n'hésitez pas à demander si vous avez besoin d'autres informations.
Claire

 

Entrer en contact avec ma maman - Patricia - 01/09/2007

 

Cela fera 1 an le 25 septembre que ma maman est partie ; je n'arrive pas à dire morte, elle me manque terriblement, elle avait 85 ans mais j'étais toujours la petite.
La seule fois où j'ai eu un contact avec elle, c'était quelque temps après qu'elle soit partie une nuit, j'ai entendu sa voix dans ma chambre qui m’a dit : « Patou je t'aime » c'était bien sa voix que j'entendais dans ma chambre et non dans ma tête. En même temps j'étais émue et aussi j'ai eu peur.
Depuis plus rien, je ne comprend pas pourquoi plus rien ! Je prie et lui demande de me faire un signe rien pourquoi ?
Aidez-moi, dites-moi quoi faire je suis trop triste. De temps en temps, je viens au centre spirite de Bron mais je n'ai pas plus de messages d'elle, merci d'avance de me répondre.

Bonjour,
Entre votre maman et vous il n’y a qu’un voile qui vous sépare. Elle voit votre souffrance et est plus proche de vous que vous ne le pensez. Mais elle a aussi un travail à réaliser et doit évoluer dans sa spiritualité ; priez pour elle et pour son bien être, ne l’empêchez pas d’avancer, aidez-la, elle a besoin de vous ; votre tristesse l’a retient.
Lorsque vous venez au Centre de Bron ; elle vous accompagne ; ne sentez vous pas une présence ? Elle a besoin de comprendre et d’apprendre en même temps que vous. En avançant vous aussi dans la voie de la spiritualité ; vous apprendrez à comprendre les messages qui vous sont adressés et que vous ne percevez pas à ce jour. Soyez attentive à ce qui ce passe autour de vous et vous serez surprise.
Je vous conseille de la lecture pour approfondir vos connaissances et des prières journalières.
Fraternellement,
Dominique

 

Questions - Linda - 29/05/2007

 

Bonjour,
je voudrais savoir combien de temps se passe entre le moment où une personne décède et le moment où il peut nous contacter. J’ai perdu un ami, il y a une quinzaine de jours et comme je ressens sa présence, j'ai essayé de faire une écriture automatique, seul souci, il se fatigue très vite et n’arrive pas à me dire ce qu'il veut à part que sa petite amie pleure.
Comment pourrais-je faire pour l'aider et surtout puis-je l'aider ? Je vous remercie de bien vouloir répondre à ma question, ceci est très important pour moi. En attendant de vos nouvelles, je vous souhaite toute la joie possible dans votre vie, ce que vous représentez ici-bas est vraiment très beau ; merci pour eux,
bonne journée.

Bonjour Linda,
Vous pouvez aider votre ami qui est désincarné mais pas de cette façon.
En effet, il est déconseillé de pratiquer l'écriture automatique seule sans protection d'esprits élevés cela pourrait attirer un certain nombre d'esprits perturbateurs qui ne ferait que semer le désordre en vous et profiter de la situation.
Vous semblez avoir de la médiumnité et il serait intéressant de développer cela dans un centre spirite dans le but d'aider son prochain. En ce qui concerne votre ami, il est très attaché à sa petite amie qui doit l'appeler régulièrement et de ce fait il a beaucoup de mal à progresser dans sa vie spirituelle.
Je vous conseille donc de prier pour lui pour qu'il puisse évoluer et commencer sa nouvelle vie. Prier du fond du coeur et il vous entendra, cela l'aidera beaucoup pour retrouver la sérénité. La prière est un acte spirituel très élevé et il est recommandé de prier pour les autres et pour soi-même. Vous pouvez également lire le livre des médiums et le livre des esprits (à commander sur notre site ou à télécharger )
Cordialement
Lionel

 

Rencontre avec des proches décédés - Florence - 28/02/2007

 

Bonjour,
Tout d'abord, merci de prendre le temps de me lire. Il y a quelques années (13 ans) j'ai perdu ma grand-mère dont j'étais très proche, je la considérais comme ma seconde maman. J'évolue au sein d'une famille, plutôt athée, et pour qui après la mort, il n'y a rien.
Cette famille a connu de nombreux deuils parfois de façon brutale. Lorsque ma grand-mère est décédée, je n'ai pu accepter que la personne que j'aimais n'existe plus, elle était ailleurs, il ne pouvait en être autrement.
La nuit suivant son enterrement, alors que j'étais rentrée sur Lyon (ma grand-mère vivait en bourgogne) je l'ai vue dans ma chambre.
Je ne l'ai pas vu comme je vois les gens qui m'entourent, j'ai distingué une forme blanche aux contours lumineux qui me parlait "par transmission de pensée", je ne sais pas trop comment vous expliquer, elle m'a dit de ne pas m'inquiéter et qu'elle serait toujours près de moi... évidemment pour ma famille la peine m'avait égarée et j'avais rêvé... la conviction que ma grand-mère était bien présente ne m'a plus quitté. Il m'arrivait de temps en temps de lire des livres sur le sujet...
Et il y a environ 1 an, ma soif de connaissance s'est imposée à moi, je ne sais pas pourquoi mais je devais pousser mes recherches. J'ai donc lu et je continue. Puis j'ai découvert votre centre, où j'ai déjà assisté à une réunion. Entre temps par le biais d'une médium j'ai pu obtenir des nouvelles de ma grand-mère, rassurantes, et les détails qui m'ont été apportés par la médium ne peuvent laisser place au doute. Dans ce message ma grand-mère a fait part -entre autre- à la médium qu'elle prendrait contact avec moi notamment par le biais d'une horloge, d'une pendule...
Je viens également d'obtenir toujours par le biais de cette médium des nouvelles de mon oncle décédé il y a 25 ans (là aussi pas de doute possible).
J'essaye de mon côté d'être en contact avec mes disparus, notamment ma grand-mère, la médium m'a conseillé de le faire au calme, de faire une prière pour me protéger, d'allumer des bougies blanches.
Pensez-vous que ce soit une bonne façon de procéder, quand on est seul? J'avais également parlé à la médium de mes essais en écriture automatique mais j'ai des difficultés, en fait je pense ne pas être assez au calme et que les mots qui me viennent sont plus dictés par mon cerveau que par ma grand-mère... Quel est votre avis, avez vous des conseils ?
D'autre part, il y a quelques mois en novembre, environ à la période où j'ai pris contact avec la médium, j'ai vu dans mon salon, un "halo" lumineux, je l'ai vu par 2 fois, je l'ai identifié comme une manifestation de ma grand-mère (car dans son message à la médium elle parlait d'une pièce qui ressemblait à mon salon, disait qu'elle aimait y venir et c'est dans cette pièce que j'ai vu cet halo"), pensez vous que cela puisse être le cas ?
Je vous précise que cet halo m'a fait penser à la lumière que j'avais vu lors de son départ, mais là, plus petit et en hauteur comme s'il s'agissait d'un contour de tête. Depuis, il me semble parfois sentir comme une présence (peut être est ce mon imagination), chaque soir j'allume une bougie en pensant à elle, pour lui faire un petit signe, pas pour l'importuner car je sais qu'elle a des choses à faire. Avez vous un conseil à me donner pour progresser dans mes relations avec elle notamment et dans mes connaissances.
Savez vous s'il existe sur la région un autre centre où je pourrais m'initier à la médiumnité, j'ai vu que vous pratiquiez cette initiation mais je finis de travailler trop tard pour être chez vous à l'heure!!!
Je vous remercie encore d'avoir pris le temps de me lire, je sais que j'ai été longue et je sais aussi que ce que je raconte n'est pas nouveau pour vous! En tout cas, tous les conseils et avis seront les bienvenus !
A bientôt, Florence

Bonjour,
J’ai lu votre courrier avec attention et j’essaierai de répondre à vos multiples questions de manière concise et efficace.
Pour ce qui est de vos rencontres, il est difficile de dire, rien qu’en vous lisant, si elles ont ou pas été le fruit de votre imagination. De plus, en partant du postulat que vous ayez vraiment vu l’ectoplasme, rien ne prouve que ce soit votre grand-mère. En effet, il arrive de nombreuses fois que des esprits au tempérament farceur, s’amusent à se faire passer pour quelqu’un d’autre, allant parfois jusqu’à en prendre l’apparence et le discours. C’est une chose assez aisée, ils n’ont qu’à lire votre pensée.
Ensuite, je ne jugerai pas la pseudo médium que vous consultez, mais honnêtement, elle est plutôt de mauvais conseil. Je ne sais pas si elle vous facture, mais en tous cas elle est visiblement ignorante des choses du monde invisible. Je m’explique, elle vous conseille d’essayer de communiquer avec votre grand-mère, et bien que se soit fait avec une prière préalable, cela reste extrêmement dangereux. Ne parlons même pas des bougies, car je ne vois vraiment pas comment cela empêcherait de mauvais esprits de participer à votre communication.
Appeler un esprit, aussi familier soit-il, est presque toujours déconseillé, d’une part parce que cela ne vous aide pas et ne fait qu’entretenir votre peine, d’autre part parce que cela n’aide pas l’esprit non plus. En effet celui-ci est retardé dans ses affaires (il a des choses à faire dans l’Au-Delà) et, de plus cela le retient auprès de vous et il souffre de vous voir triste. Car, en fait, malgré un sentiment de joie, la nostalgie se cache derrière. Au final cela entretient une tristesse sous-jacente et vous fait prendre le risque d’une éventuelle obsession (quand un esprit vous colle et vous souffle des conseils, s’il est mauvais cela aura des conséquences sur votre comportement, et cela peut aller jusqu’à la manipulation de votre corps !)
Enfin, si malgré tout vous souhaitez développer votre médiumnité, vous pouvez le faire dans le cadre d’un centre. La différence est que le fait d’être plusieurs permet de mieux contrôler les risques, que nous avons pris plusieurs années avant d’avoir une protection fiable et que nous n’appelons personne, ce sont les esprits qui viennent d’eux-mêmes.
En espérant que ces conseils vous ont été utiles.
Fraternellement,
Mathieu