Epreuves et Dieu - Stéphane - 27/03/17

 

Bonjour,
je vais juste témoigner d'une prière que j'ai faite à Dieu il y a de cela une bonne vingtaine d'années, je suis spirite convaincu depuis l'âge de mes 18 ans. J'en ai aujourd'hui 42.
Un soir alors que j'étais seul chez moi, j'ai ressenti un besoin profond de m'adresser à Dieu,je me suis donc livré ,ne me demandez pas pourquoi j'ai demandé notre père de m'éprouver dans la suite de mon existence afin que je puisse lutter dans l'objectif de pouvoir permettre à mon esprit de comprendre les maux qui pourraient m'atteindre et je suis aujourd'hui libéré d'un certain nombres de points. Je m'explique. J’etais diagnostiqué schizophrène il y a de cela 13 ans. 13 ans de douleurs, d'angoisses, de souffrances physiques et morales, j'ai vécu l'internement psychiatrique, les tentatives de suicides, les dépressions chroniques, la séparation de mon ex-femme après 18 ans de vie commune, bref ma conviction forte en Dieu, en mon guide, en ma famille et surtout en moi.
J'ai été éprouvé et aujourd'hui je sais ce que veut dire souffrir. Aujourd'hui, j'ai appris à comprendre ma pathologie, à l'analyser et la canaliser, j'ai fait de cette maladie une force, car à chaque fois que j'ai chuté et bien j'ai lutté et j'ai appris à faire de ces épreuves, une force positive car je voulais tirer à chaque fois une leçon, je ne voulais que toutes ces épreuves soient vaines, je ne voulais pas que tout ce que j'ai vécues dans mon for intérieur, dans mon esprit est était perdu. Cela n'aurait servi à rien toutes ces épreuves si je n'avais pas retiré quelque chose de positif de tout cela. Durant ces 13 ans, je me suis confié à mon guide pour lui demander de m'aider à supporter ces preuves, Dieu m'a entendu.
Aujourd'hui, j'ai toujours cette pathologie mais j'ai beaucoup appris de ces épreuves, dans mon esprit je me sens aujourd'hui grandis car je me sens libre et libéré ! Je suis sûr aujourd'hui que Dieu a répondu à mes prières et qu'il a accepté que je souffre dans mon âme et dans mon corps. Je n'ai pas d'amertume de tout cela car c'est moi qui est demandé à vivre tout cela. On pourrait ne pas comprendre mais je peux affirmer que toutes ces choses passées m’ont enrichi humainement parlant car j'ai beaucoup appris de la pathologie mentale ainsi que les souffrances qui sont venues se greffer pendant ces 13 années d'obscurité.
Je dis que je vis dans la lumière car j'essaye autant que possible de garder une interaction avec mon guide et Dieu. Aujourd'hui, je suis fier de ce que j'ai réalisé et notre père spirituel a répondu à mes demandes.

Bonjour,
Voici un beau témoignage qui remplit d'espoir, bon courage
Fraternellement,
Hélène

Alcool - Fabien - 05/01/16

 

Bonjour,
Depuis quelque temps je m’interroge. En dehors d’une vie saine la semaine, il m’arrive souvent de boire le week-end jusqu’à en être ivre. Ce n’est pas ce que je voulais au début, mais les soirées entre amis dégénèrent souvent. Un verre en appel un autre. Tous, comme on nous appelle de bons vivant, prenons comme excuse, qu’après une dure semaine de travail, nous avons bien le droit de nous détendre. Je partage cette idée, mais c’est vrai que nos soirées se sont dégradées, l’alcool coule de plus en plus à flot. Cela commence à me gêner. Je me demande quel serait nos soirées sans alcool puisqu’elle tient une place de plus en plus importante. Ce n’est pas la question que je veux vous poser. Je crois à la réincarnation et aux conséquences karmiques. Et c’est justement la question que j’aimerais vous poser. Est-ce qu’il y des conséquences karmique à des soirées régulières un peu trop alcoolisées sachant que le reste du temps ma vie est saine ?

Bonjour,
Ce que nous faisons subir à notre corps physique laisse une empreinte à notre corps spirituel en bien comme en mal. Dans une nouvelle incarnation, cette empreinte sur notre corps spirituel va jouer un rôle important sur le nouveau corps physique. L’abus d’alcool laissera une empreinte néfaste sur notre corps spirituel. Une personne ayant abusée de l’alcool peut se retrouver par exemple, dans une prochaine incarnation, avec des problèmes au foie comme une hépatite, sans pour autant n’avoir fait aucun abus dans sa nouvelle vie. Nous rencontrons régulièrement des personnes ayant des problèmes de santé habituellement liés à des abus alors qu’elles ont une vie parfaitement saine. Elles récoltent ce qu’elles ont semé. Dès cette vie, nous pouvons subir les conséquences d’abus d’alcool, immédiat après avoir consommé une trop grande quantité d’alcool et à long terme dans le cas de l’alcoolisme.
L’abus d’alcool représente un piège dans la mesure où l’alcool procure un sentiment de bien-être apparent immédiat ou presque. Lors de regroupement, elle rassemble et procure un sentiment profond à ceux qui boivent d’appartenir à un groupe, mais souvent à condition de savoir tenir l’alcool en buvant beaucoup. Elle donne l’impression d’avoir une vie sociale en donnant par exemple des ailes aux timides qui penseraient avoir du mal sans elle. Mais c’est une bombe à retardement, on se rencontre de ses méfaits sur la santé souvent tard. De plus, il peut s’installé de manière insidieuse, si nous ne sommes pas suffisamment vigilant une alcoolo-dépendance qu’il est toujours difficile à combattre.
Vous pouvez voir sur le site en allant sur ce lien : http://www.cslak.fr/videoscope-bottom/item/boire-seul, une vidéo qui montre l’impact que peut avoir des Esprits désincarnés sur les incarnés au travers des faiblesses, en poussant les incarnés à boire par exemple.
Mais où commence l’abus ?
Quand elle nous rend malade, quand nous pouvons plus nous en passer, quand elle devient indispensable aux rassemblements entre amis, quand elle nous met dans des situations difficiles et regrettables, quand nous sommes obligés de prendre des doses de plus en plus conséquentes pour être « bien », l’abus, n’a-t-il pas commencé ?
Si nous tombons dans les excès il n’est jamais trop tard pour arrêter. Plus nous arrêterons tôt, moins les conséquences serons importantes.
Fraternellement,
Alexis

Nephilim - Bertrand - 19/01/2016

Bonjour,
J'ai découvert, au cours de récentes recherches, que des ossements humains géants avaient étaient découverts.
En cherchant une explication, seule la Bible en donne en affirmant que les anges déchus ayant rejoint Satan avaient engendrés ces "Nephilims" avec des femmes humaines afin de brouiller la semence d'Abraham et de ne pas faire revenir le Messie.
Mais cela est en totale contradiction avec les enseignements des Esprits qui nous disent que Satan n'existe pas. Comment expliquer la nature de ces géants alors ?

Bonjour Bertrand,
De manière générale, il faut veiller à ne pas prendre "à la lettre" tout ce qui est écrit dans la Bible, souvent sous forme allégorique. La lecture de livres comme l’Évangile selon le Spiritisme ou encore le Ciel et l'Enfer d'Allan Kardec devraient vous aider à faire la part des choses. Vous y trouverez des démonstrations claires réfutant l'existence de Satan ou d'anges déchus.
En voici, à titre d'exemple, un extrait tiré du livre Le Ciel et l'Enfer.
"Si Satan et les démons étaient des anges, c'est qu'ils étaient parfaits ; comment, étant parfaits, ont-ils pu faillir et méconnaître à ce point l'autorité de Dieu, en présence de qui ils se trouvaient ? On concevrait encore que, s'ils ne fussent arrivés à ce degré éminent que graduellement et après avoir passé par la filière de l'imperfection, ils aient pu avoir un retour fâcheux ; mais, ce qui rend la chose plus incompréhensible, c'est qu'on nous les représente comme ayant été créés parfaits.
La conséquence de cette théorie est celle-ci : Dieu avait voulu créer en eux des êtres parfaits puisqu'Il les avait comblés de tous les dons, et Il s'est trompé ; donc, selon l’Église, Dieu n'est pas infaillible."
D'autre part, si des géants avaient vécu sur Terre, pourquoi voudriez-vous que la seule explication en soit "satanique" ? La différence ne devrait pas vous faire peur à ce point...
Quoi qu'il en soit, pour vous rassurer, si vous faites référence aux photos de découvertes d'ossements humains géants, elles sont issues d'un concours de trucage photo dont le thème était "anomalies archéologiques".
Vous retrouverez aisément, pour plusieurs de ces clichés, les 2 photos d'origine et la photo truquée qui les mélange. D'ailleurs, sur ces photos, il y a des géants de vraiment toutes les tailles !
A notre époque de communication à outrance, il est, peut-être, encore plus essentiel qu'avant de passer chaque information par le crible de la raison, comme nous le recommandait, déjà à son époque, Allan Kardec.
Fraternellement,
Hélène

 

Question évolution et réincarnation - James - 12/08/2015

Bonjour,
je voulais savoir : les Esprits incarnés sur des planètes plus évoluées que la nôtre sont-ils des Esprits identiques à nous qui sommes sur Terre sans parler de leur evolution ? Allons-nous évoluer au même degré qu'eux ? Ont-ils été incarnés sur Terre avant ou sur des planètes du même degré d'évolution ?

Bonjour,
Tous les Esprits sont amenés à évoluer et ils peuvent le faire sur cette Terre, comme sur d'autres mondes, selon leur degré d'avancement.
Vous devriez lire le chapitre 3 de l’Évangile selon le Spiritisme d'Allan Kardec. Ce chapitre, qui s'intitule "Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père", est, comme le titre l'indique, très clair sur ce sujet et répondra certainement à toutes vos interrogations.
En voici un très court extrait :
"Les Esprits incarnés sur un monde n'y sont point attachés indéfiniment, et n'y accomplissent pas toutes les phases progressives qu'ils doivent parcourir pour arriver à la perfection. Quand ils ont atteint, sur un monde, le degré d'avancement qu'il comporte, ils passent dans un autre plus avancé, et ainsi de suite jusqu'à ce qu'ils soient arrivés à l'état de purs Esprits. Ce sont autant de stations à chacune desquelles ils trouvent des éléments de progrès proportionnés à leur avancement. C'est pour eux une récompense de passer dans un monde d'un ordre plus élevé, comme c'est un châtiment de prolonger leur séjour dans un monde malheureux, ou d'être relégués dans un monde plus malheureux encore que celui qu'ils sont forcés de quitter, quand ils se sont obstinés dans le mal."
Nous vous laissons lire, à votre rythme, le reste de ce chapitre en espérant qu'il vous donne envie de lire par la suite le livre en entier...
Fraternellement,
Hélène

 

Epais nuage - Béatrice - 23/05/2015

Bonjour,
En 2006, une nuit, je me suis réveillée, à trois heures moins le quart du matin, à côté de mon lit, un épais nuage sombre, avec une forme, était à proximité de mon lit. J'ai hurlé de peur.
Quelques jours après, ce même phénomène est revenu. Je n ai pas eu cette peur. J'avais le sentiment que c'était le père de mes enfants qui s'était tué en voiture d'un accident en 1996...
J'avais eu déjà des choses bizarres : un téléphone ancien de décoration qu'il m'avait acheté et qui était accroché avec de grosses vis et qui ne pouvait pas tomber ... Je parlais de lui à une amie sur ce qu’il m’avait fait endurer comme coups, violence, tromperies et ce téléphone est tombé... Une vitrine aussi à lui qui s'ouvrait seule... Cela s'est arrêté quand j'ai été voir une médium qui m'a dit "il veut que vous lui pardonniez"... Ça a été dur car j’ai subi autant d'amour que de violence mais, en pleurant à gros sanglots, j'ai dit "je te pardonne" et, c est vrai, j'ai pu m'enlever ce gros chagrin, cette colère, cette peine immense...
Je me rends compte que je ne les laissais pas monter. Je pleurais en me levant et je pleurais en me couchant... A cette époque, de gros soucis de santé m'étaient apparus suite à des examens, cellules cancéreuses, suspicion de lymphome...
Après tout cela, j'ai refais des examens et tout était parti... Je crois qu'il est venu me réveiller et me sauver quelque part.

Bonjour Béatrice,
Nous vous remercions pour votre témoignage sur les effets bénéfiques du pardon.
Il est vrai que toutes les colères, frustrations, haines ou ressentiments que l'on garde en soi et que l'on continue à entretenir, donc à "nourrir" régulièrement, créent des désordres au niveau de nos énergies, ce qui entraine des troubles importants qui se répercutent ensuite sur notre corps.
Le docteur Andrei Moreira explique très bien tout ce processus dans son dernier et excellent ouvrage "Guérison, auto-guérison". Nous en extrayons une citation, attribuée à Shakespeare, qui illustre parfaitement les méfaits de la colère : "Ne pas pardonner, c'est comme boire du poison et espérer qu'une autre personne en meure".
J'espère que vous saurez y repenser si, un jour, la colère vous taraude de nouveau...
Fraternellement,
Véronique

 

Conscience ou guide ? - Audrey - 13/05/2015

Bonjour,
Merci pour votre patience et pour les réponses que vous offrez à chacun de nous !
J'ai connu dans ma vie beaucoup d'épreuves difficiles depuis mon enfance et je suis entourée d'une famille très "malsaine". (mensonges, manipulations, emprise psychologique, très matérialistes) Pour ma part, j'ai une morale et un dévouement spirite assez important depuis toujours, je pense également être régulièrement "inspirée" quand "j'enseigne" la morale spirite à mon prochain, que ce soit oralement ou par écrit.
Il y a 4 ans de ça, j'ai été internée en psychiatrie parce que du jour au lendemain j'entendais des voix qui voulaient me faire très peur (ça a marché d'ailleurs !) Perte de réalité, soumission et perte de contrôle de mon corps ... Lors de cet épisode terrifiant, je me disais toujours mentalement : "ça va mon cœur ?" mais je ne sais pas du tout pourquoi ! Au milieu de toutes s es voix qui jouaient avec mes peurs profondes, il y en avait une qui me disait " tu n'as rien à craindre !" mais je n'ai pas su me rassurer assez pour n'écouter qu'elle. Je suis hypersensible, hyperémotive mais après examen je n'ai aucune pathologie psychiatrique.
A ce moment là, je pense avoir dialogué mentalement avec des esprits qui étaient "accrochés" à des personnes en grande souffrance morale que j'ai voulu aider. A l'époque je ne connaissais rien du spiritisme, j'avais juste une morale et une philosophie spirite innée, sans même savoir ce que c'était qu'être spirite ! Avec les années et beaucoup de 'travail" sur moi, j'en suis venue à penser que j'ai subi une obsession de plusieurs esprits mais malgré cela j'ai su tirer bénéfice de cet "enseignement" particulier à vivre !
Je dévore les livres spirites (Kardec, Divaldo Franco, Chico Xavier, Léon Denis ...) avec une rapidité fulgurante, je capte l 'essence de chaque ouvrage et c'est pareil avec le texte des chansons. Je me sens vraiment en syntonie avec la doctrine spirite, elle me parle !
Depuis je prie Dieu chaque soir avant de m'endormir pour l'Humanité, mes proches, mes voisins, les bons, les "méchants", les victimes, les bourreaux ... pour que tout à chacun puisse voir l'étincelle Divine qu'il porte en lui et suivre son évolution au mieux !
Je comprends que chacun doive évoluer à son rythme mais j'aimerai tellement élever mon prochain pour qu'il sente en lui cet Amour Bienveillant, au lieu de se "perdre" et passer à côté de son chemin ! J'ai toujours une main tendue avec une grande humilité, une charité et une compassion débordante ! J'en viens à mon questionnement !
Très souvent je tiens une conversation mentale avec "ma petite voix" mais je ne comprends pas pourquoi la plupart des gens parlent d'un guide comme d'une "personne" extérieure, alors que pour moi, cette voix me certifie "je fais partie de toi ! je suis toi. " ... qu'est-ce que ça peut bien pouvoir dire ? J'ai l'impression qu'il s'agit de ma conscience ...
J'apprends énormément de ses enseignements, d'une simplicité et d'une fluidité extraordinaire. Nos dialogues sont riches, toujours basés sur l'Amour, le Respect, la Charité ... tout ce qui me tient à cœur et me pousse toujours plus loin dans mon apprentissage !
Ma petite voix intérieure, "mon guide", fait donc partie de moi mais je ne pense pas que ce soit moi ... Cette petite voix m'apprends des choses que moi-même j'ignore ! C'est un peu perturbant de se dire qu'on se parle à soi-même et qu'on s'enseigne des choses qu'on ne maîtrise pas !
Elle m'aide à prendre conscience de plein de choses, m'oriente dans mes choix et décisions difficiles ! Pour moi, je parle avec ma conscience mais ça ne ressemble pas à ce que certain ex plique par rapport à leur guide. Peut-être que quelque chose m'échappe ? ou peut-être que chacun interprète ça de façons différentes ? Merci d'avance pour vos précieux éclaircissements... Paix, Amour et Bonheur en vos cœurs.

Bonjour Audrey,
Nous vous remercions pour vos gentils encouragements mais nous vous rappelons que nous ne faisons que rendre ce qui nous est si largement offert... La médiumnité peut permettre d'entendre des voix de l'invisible. A nous de nous projeter et nous maintenir dans le milieu ambiant où ces voix seront les plus agréables.
Nous vous invitons à relire, dans le Livre des Esprits d'Allan Kardec, au chapitre relatif à l'intervention des Esprits, la partie qui concerne les anges gardiens puis les pressentiments et, enfin, l'influence des Esprits sur les évènements de la vie. Nous en extrayons la question 501 qui explique pourquoi un Esprit protecteur doit rester discret.
"Question 501 : Pourquoi l'action des esprits sur notre existence est-elle occulte et pourquoi, lorsqu'ils nous protègent, ne le font-ils pas d'une manière ostensible ? Réponse : Si vous comptiez sur leur appui, vous n'agiriez pas par vous-même, et votre Esprit ne progresserait pas. Pour qu'il puisse avancer, il lui faut de l'expérience et il faut souvent qu'il l'acquière à ses dépens : il faut qu'il exerce ses forces sans cela il serait comme un enfant qu'on ne laisse pas marcher seul. L'action des Esprits qui vous veulent du bien est toujours réglée de manière à vous laisser votre libre arbitre car, si vous n'aviez pas de responsabilité, vous n'avanceriez pas dans la voie qui doit vous conduire vers Dieu. L'homme, ne voyant pas son soutien, se livre à ses propres forces : son guide, cependant, veille sur lui et, de temps en temps, lui crie de se méfier du danger."
Vous pourrez aussi aller lire, sur notre site, l'article intitulé "Tobie et son ange", tiré du Bulletin n°42 de septembre 2010, où, à l'aide d'un extrait de l’Évangile selon le Spiritisme, on évoque le nécessaire silence apparent du guide.
Ces lectures vous confirmeront que "la voix de la conscience" est d'autant plus claire qu'on y prête attention mais qu'il est préférable, pour notre avancement personnel, qu'elle ne soit pas trop distincte de nos idées propres.
Vous avez certainement une médiumnité assez développée qu'il vous faudrait apprendre à gérer si vous ne voulez pas, de nouveau, servir d'instrument à des Esprits facétieux. Vous trouverez, dans un centre spirite proche de chez vous, l'attention et le soutien qui vous aideront à différencier ces voix.
Fraternellement,
Sylvie

 

Les épreuves - 6/11/2014

Bonjour,
Comprendre les vicissitudes de la vie aident à mieux les supporter. J'ai lu dans l'Evangile selon le spiritisme d'Allan Kardec une explication relative aux raisons de nos épreuves, qui seraient liées à nos vies précédentes, aux erreurs que nous aurions commises et que nous devrions vivre à notre tour. Cela peut sembler en effet une explication plausible. Cependant, les apôtres sont tous morts sous des sévices, par la torture, et j'ai du mal à imaginer que Jésus n'ai choisi pour apôtres que d'anciens tortionnaires devant à leur tour subir de telles souffrances. Je vous serais reconnaissante si vous pouviez m'apporter plus de compréhensions au sujet des épreuves.

Bonjour Sophie,
Les épreuves ne sont pas là uniquement comme expiations. Elles sont, avant tout, destinées à nous aider à comprendre, à avancer, à nous améliorer.
Puisque vous vous référez à l’Évangile selon le Spiritisme, poursuivez la lecture du chapitre "Bienheureux les affligés" jusqu'au paragraphe 9 et vous lirez que : "Il ne faudrait pas croire cependant que toute souffrance endurée ici-bas soit nécessairement l'indice d'une faute déterminée ; ce sont souvent de simples épreuves choisies par l'Esprit pour achever son épuration et hâter son avancement. Ainsi l'expiation sert toujours d'épreuve, mais l'épreuve n'est pas toujours une expiation. (...) Un Esprit peut donc avoir acquis un certain degré d'élévation mais, voulant avancer encore, il sollicite une mission, une tâche à remplir, dont il sera d'autant plus récompensé, s'il en sort victorieux, que la lutte aura été plus pénible. Telles sont plus spécialement ces personnes aux instincts naturellement bons, à l'âme élevée, aux nobles sentiments innés qui semblent n'avoir apporté rien de mauvais de leur précédente existence et qui endurent avec une résignation toute chrétienne les plus grandes douleurs, demandant à Dieu de les supporter sans murmure."
Il arrive même que certains choisissent des épreuves non pas pour eux-même (ou pas seulement), mais pour aider leur entourage en leur offrant ainsi l'occasion de tendre une main, de secourir, de consoler. L'épreuve de l'un n'est alors que le prétexte à toucher l'autre et ainsi à faire émerger le meilleur de lui-même. C'est un aspect beaucoup plus fréquent qu'on ne le pense et qui mériterait d'être plus souvent médité... Comme vous le voyez, lier l'épreuve à l'expiation est un résumé beaucoup trop rapide qui ne prend pas en compte les innombrables critères qui font qu'une situation peut être juste et sage, même si on ne la comprend pas au premier abord.
Fraternellement,
Hélène

 

 

La Sainte Bible - 27/10/2014

Bonjour,
Pardonnez-moi cette question bête ou idiote mais j'ai besoin qu'on me réponde car je ne veux pas demander au curé ; je vais bientôt être baptisé et ma question est la suivante :
Est-ce qu'il serait mal que je lise la Bible étant donné que certaines personnes prétendent qu'elle a été modifié ?
Si c'est le cas, donc le mieux pour moi, c'est de me baser uniquement sur les phrases relevées de la Bible par Allan Kardec ? Donc de lire les livres d'Allan Kardec ?

Bonjour,
Vous faites sans doute référence au livre l’Évangile selon le spiritisme d'Allan Kardec. Votre démarche de croyance est intime et personnelle. Aucun ouvrage ne peut vous assurer la vérité, c'est à vous de lire, d'étudier, de ressentir à l'intérieur de vous profondément ce qui est juste et de fortifier votre foi.
En ce qui concerne votre baptême, il s'agit d'un rite catholique, vous devez vous référer à ce que vous conseille votre curé afin de suivre les enseignements qu'il vous donne et les indications qu'il vous demande afin d'être à l'écoute de ce baptême.
Fraternellement,
Hervé

 

La répercutions des films et documentaires dans notre vie - Sabrina - 23/07/2014

Bonjour,
Je voulais savoir si tous les docs, les films même la musique et surtout le mensonge des medias n'est pas fait pour contrer notre avancement vers Dieu.
Je me suis rendue compte que tout ce qu'on voit sur nos écrans ne sont que violence, sexe et luxure ce qui amènent à la perdition de notre propre amour ; les films qui sortent au ciné surtout les derniers prônent la violence gratuite comme pour nous endoctriner, nous désensibiliser à cette débauche et je ne trouve pas cela normal. Très peu de films ou documentaires parlent de Dieu ; peu importe les moyens, quand on nous parle d'Esprits, c'est toujours dans le sens démoniaque. Quand on parle de Jésus, ils en retiennent que la barbarie qu'il a subie.
Y a-t-il en ce moment un changement, un vouloir de "je ne sais quoi" qui repousserait l'avancement général de la terre ?

Bonjour Sabrina,
Le cinéma, la presse, la télévision ou autres médias ne demandent qu'à plaire au plus grand nombre et se calquent donc sur les plus hauts scores de leurs prédécesseurs. Ainsi, c'est par exemple le succès de la première émission de téléréalité qui a entrainé une foison d'autres émissions du même style. De même, si personne n'achetait la presse à scandale, elle n'aurait aucune raison d'exister. C'est donc bien de notre responsabilité de choisir ce que nous voulons voir, entendre ou lire.
Ce n'est pas parce qu'un film violent sort au cinéma que vous devez absolument aller le voir. Personne ne vous y oblige, au contraire, puisque le nombre d'entrées réalisé influera sur le choix des producteurs pour les futurs films.
Nous avons chacun la responsabilité de nos choix ne serait-ce que par l'exemple que nous donnons aux autres. C'est ainsi que nous participons chacun à l'avancement général de la Terre.
Cette évolution fait partie de l'ordre naturel déterminé par les lois divines. Qu'on le veuille ou non, ceux qui avancent entrainent les autres dans leur sillage et il n'y a pas de retour en arrière possible. Les éventuels freins se trouvent largement compensés par les bonnes volontés de ceux qui poussent vers l'avant.
Soyez de cette seconde catégorie et avancez avec confiance sur la route de l'évolution,
Fraternellement,
Sylvie

 

 

Hasard - Marie-Laure - 26/05/2014

 

Bonjour,
Pourquoi le hasard nous fait-il rencontrer des personnes avec qui l'on a une si grande affinité, que l'on ne peut plus s'en détacher même si on le voudrait et même si cette relation risque de "casser" notre vie construite. C'est la lutte incessante entre l'amour et le devoir ....

Bonjour,
Les rencontres ne sont jamais dues au hasard. Elles peuvent être accordées par votre guide pour vous permettre de régler des mésententes de cette vie ou d'autres, ou de renforcer les liens existants ou encore de vous aider à mieux vous connaître, vous comprendre à travers le miroir de l'autre. Il peut y avoir plusieurs raisons expliquant une grande affinité avec une personne, ne serait-ce que par les liens des incarnations successives, les liens fluidiques d'affinité semblables et d'autres encore...
Certaines rencontres nous donnent envie parfois de tout changer, de renoncer à une vie que l'on a bâti. Soyez vigilante, et prenez le temps nécessaire pour être à l'écoute de votre être intérieur (votre conscience). Ce que vous avez construit, depuis des années, ne mérite pas en quelques jours ou semaines d'être oublié.
Dans l'engouement de la passion débordante, on s’étourdit, et l'on oublie les choses simples qui font que l'on aime notre quotidien. Pas de hâte dans vos engagements, s'ils sont sincères et en accord avec ce qui vous est nécessaire, le temps n’altérera en rien vos sentiments.
Bien amicalement
Céline

 

Mission - Lela - 03/02/2014

Bonjour,
je cherche comprendre : je suis à la recherche de mon existence. Quelle est ma mission sur terre ?

Bonjour,
Etre à la recherche de son existence est une bonne chose. Cela veut dire que l'on se questionne et qu'on recherche à donner un sens à la vie.
Dans le Livre des Esprits, Allan Kardec donne la réponse suivante à la question 115 :
"Dieu a créé tous les Esprits simples et ignorants, c'est-à-dire sans science. Il leur a donné à chacun une mission dans le but de les éclairer et de les faire arriver progressivement à la perfection par la connaissance de la vérité et pour les rapprocher de lui. Le bonheur éternel et sans mélange est pour eux dans cette perfection. Les Esprits acquièrent ces connaissances en passant par les épreuves que Dieu leur impose. Les uns acceptent ces épreuves avec soumission et arrivent plus promptement au but de leur destinée ; d'autres ne les subissent qu'avec murmure et restent ainsi, par leur faute, éloignés de la perfection et de la félicité promise."
On peut donc déduire que la mission de chacun est d'évoluer avec les moyens que nous avons et c'est la loi du progrès qui nous pousse normalement à le faire. Par conséquent, nous avons le devoir de nous étudier et de nous connaître afin de développer nos qualités, les affiner afin de les perfectionner. De la même manière, nous avons le devoir de découvrir nos défauts afin de les gommer. Voilà notre mission
Bien amicalement
Jules

 

 

Volonté et Prière - Jaimie - 29/09/2013

Bonjour,
Pourriez-vous m'aider ? Je me sens sans volonté. Comment me renforcer ? Comment m'élever ?
D'autre part, je ne sais pas non plus ce que veut dire prier. Qu'est-ce que prier ? Comment puis-je savoir que je prie ?

Bonjour Jaimie,
Pour avoir de la volonté, il faut déjà avoir une bonne forme physique et morale. Avez-vous vérifié que tout va bien et faites-vous vraiment tout ce qu'il faut pour vous maintenir en bonne santé ?
Notre esprit, comme notre corps, a besoin d'être nourri, entretenu, écouté, respecté. Il faut donc veiller particulièrement à alterner, tout comme pour le physique, des périodes d'activités, d'exercices avec des périodes de récupération qui permettent l'assimilation.
Les périodes de prière ou de méditation peuvent donc être très favorables puisqu'elles permettent des temps où l'on se coupe des sons du monde extérieur pour redonner une place à son propre monde intérieur. Car prier, c'est juste laisser parler son coeur, simplement, sincèrement. Peu importe que l'on dise tel ou tel mot, que l'on soit dans une position ou dans une orientation particulière, que l'on allume des bougies, de l'encens ou que l'on utilise tout autre objet rituel : Dieu écoutera toujours ce que notre coeur veut lui dire, nos demandes pour nous-mêmes ou pour les autres, comme notre gratitude.
Pour mieux comprendre toute la beauté et les apports de la prière, vous devriez lire l'Evangile selon le Spiritisme d'Allan Kardec, dont toute la dernière partie est consacrée à la prière (avec explications et exemples) et peut même se trouver en fascicule indépendant sous le titre La prière.
Fraternellement,
Hélène
 

Sens de la vie - René - 28/01/2013

 

Bonjour,
citons un exemple ; prenons une personne athée pour qui la religion n'est pas sa pensée première,sa destinée sera t-elle différente d'une autre personne en qui la prière est importante ?
et si dans sa vie il n'a jamais cherché à faire le mal ,si il a été un bon ou une bonne mère,si ses enfants sont tout pour lui ou elle ? en fait le plus important est le fond de l'âme,on fait appel à lui dans les moments difficiles, c'est peut-être une forme de prière?et là en résumant fortement on peut dire que le naturel revient au galop ?
cordialement à toute l'équipe de spirite

Bonjour,
La spiritualité n'est pas au programme pour tous. Et même pour certains, elle n est pas utile à développer dans cette incarnation.
Je rejoins complètement votre idée en disant que la volonté et la force de la pensée font tout. Les bonnes pensées sont de bonnes prières. Une personne de prières n est pas forcément une personne d église et puis ne dit on pas que l'on reconnait l'arbre a ses fruits?
Bien à vous,
Huguette

 

Lieu énergique - René - 18/10/2012

 

Bonjour,
il existe des lieux aux pouvoirs vibratoires intenses,je prends exemple pour citer un des plus puissants ; LOURDES.
Je n'y suis jamais allé mais un film produit par la cinéaste JESSICA HAUSLER, dont le nom n'est autre que LOURDES dépeint de façon tres romancée le pelerinage d'une jeune fille atteinte d'une sclérose en plaques, que de malheurs se confondent sur cette esplanade.
On ne peut qu'être abasourdis devant tant de misère.
Ma question est la suivante : que pensent les esprits de ces endroits particuliers dont j'oserai dire qu'ils sont "magiques"?

Bonjour René,
Tout est vibration. Les pierres vibrent donc elles aussi, ce qui permet à certains médiums de pouvoir retracer l'histoire d'un lieu rien qu'en tenant dans la main une pierre, ou un autre objet, extrait de ce lieu. Les endroits comme Lourdes se trouvent chargés des vibrations dues aux pensées que déposent les nombreux pèlerins et malades lors de leurs ferventes prières. Ses pensées, ou prières, attirent des Esprits qui se reconnaissent dans ces vibrations de foi et d'espoir.
La présence de ces Esprits stimule plus intensément encore les prières qui redoublent d'intensité. S'il y a autant de guérisons à Lourdes (nous n'en connaissons que la toute petite partie "officielle"), c'est que ceux qui vont là bas savent, grâce à l'expérience du passé, qu'une prière peut, si Dieu le décide, suffire à rendre la santé à celui qui était condamné.
Ils prient donc en croyant la guérison possible, pour eux-mêmes ou pour d'autres, ce qui facilite le phénomène. Malheureusement, notre foi imparfaite nous fait donner des limites à Dieu en pensant qu'Il ne peut donner la guérison qu'en certains lieux.
Si les hommes ramenaient, là où ils vivent, la ferveur qu'ils ont pu ressentir à Lourdes, on verrait les guérisons se multiplier sur tout le globe...
Fraternellement,
José

 

Dieu - Philippe - 03/03/2011

Bonjour,
une question me brûle les lèvres : Dieu a t-il un corps charnel ? et où se trouve t-il ?
Merci d'avance.

Bonjour,
Extrait du livre des exprits :
11. Sera-t-il un jour donné à l’homme de comprendre le mystère de la Divinité ?
" Quand son esprit ne sera plus obscurci par la matière et que, par sa perfection, il se sera rapproché de lui, alors il le verra et il le comprendra. "
Certaines interrogations sur Dieu ne nous sont pas permises d'être compris. L’infériorité des facultés de l’homme ne lui permet pas de comprendre la nature intime de Dieu. à mesure que le sens moral se développe en lui, sa pensée pénètre mieux le fond des choses, et il s’en fait une idée plus juste et plus conforme à la saine raison, quoique toujours incomplète.
Le corps charnel n'a qu'une seule utilité. il est prêté à l'âme pour revenir sur terre afin d'apprendre, évoluer et expier des fautes. Plus l'âme est évolué, et moins il est nécessaire qu'elle revienne dans des mondes matériels qui nécessitent une enveloppe charnelle. Cet enseignement des esprits supérieurs affirme donc que Dieu n'a pas de corps de charnel
Le monde, physique et moral, est gouverné par des lois, et ces lois dénotent une intelligence profonde des choses qu'elles régissent. Elles ne procèdent pas d'une cause aveugle : le chaos, le hasard ne sauraient produire l'ordre et l'harmonie. Elles n'émanent pas des hommes : des êtres passagers, limités dans le temps et l'espace, ne pourraient créer des lois permanentes et universelles. Pour les expliquer, logiquement, il faut remonter jusqu'à l'Être générateur de toutes choses. On ne saurait concevoir l'intelligence sans la personnifier dans un être, mais cet être ne vient pas s'ajouter à la chaîne des êtres. Il est le Père de tous, la source même de la vie.
La personnalité ne doit pas s'entendre ici dans le sens d'un être possédant une forme, mais plutôt comme l'ensemble des facultés constituant un tout conscient. La personnalité, dans la plus haute acception de ce mot, c'est la conscience, et c'est dans ce sens que Dieu est une personne, ou plutôt la personnalité absolue, et non pas un être ayant une forme et des limites. Dieu est infini et ne peut être individualisé, c'est-à-dire séparé du monde, ni subsister à part.
Peut-on pousser plus loin que nous l'avons fait la définition de Dieu ? Définir, c'est limiter. En face de ce grand problème, l'humaine faiblesse apparaît. Dieu s'impose à notre esprit, mais il échappe à toute analyse. L'Être qui remplit le temps et l'espace ne sera jamais mesuré par des êtres que le temps et l'espace limitent. Vouloir définir Dieu, ce serait le circonscrire et presque le nier.
Fraternellement,
Virginie

 

Etat du monde - Laura - 21/05/2010

 

Bonjour,
j'ai lu toute l'œuvre d’Allan Kardec et il est vrai que cela est très intéressant et nous redonne de l'espoir. Dans ses œuvres posthumes, cependant, d'après les différentes étapes de ses travaux, les Esprits lui disent que les temps sont bientôt arrivés pour que le monde entre dans un état régénérateur, où le moral dominerait. Cependant, nous sommes en 2010 et j'ai l'impression que les individus sont encore beaucoup plus égoïstes, matérialistes, fiers, athées qu'à l'époque d’Allan Kardec.
Les temps sont-ils vraiment arrivés ?

Bonjour,
Tout d’abord, il faut comprendre que les Esprits n'ont pas la même perception du temps qui passe que nous. Par contre, rien ne prouve que les hommes sont plus brutaux qu’avant, les mœurs changent, les idées évoluent. Aujourd'hui, on écoute les minorités et on s’intéresse aux plus démunis. A l’époque de Kardec, entre une monarchie et une république, on s’inquiétait de toute regroupement de plus d’une vingtaine de personnes, on avait peur de tout mouvement de foules quelque soit leurs motivations. Cependant, il faut garder en mémoire que la Terre reste un monde d'expiation pour le moment...
Fraternellement,
Hervé

 

Matérialisme - Linda - 12/07/2009

 

Bonjour,
que faire pour que le monde soit moins matérialiste et en quoi consiste la régénération de notre monde ?

Bonjour,
Prier et contribuer au développement spirituel en étudiant (lecture etc.), en en discutant autour de soi etc. Contribuer en agissant à notre niveau. Plus de gens s'y mettront, plus on avancera en ce sens.
Concernant la régénération, je pense que cela correspond au fait justement que les sociétés au fil du temps vont se tourner peu à peu vers cette nécessité d’évolution et de progrès et vont chercher à comprendre la nature et le fonctionnement du monde spirituel qui les entoure. Ces découvertes permettront aux sociétés d'évoluer vers un idéal de vie moins matérialiste, plus paisible et fraternel. Fraternellement, Claire.

 

Ovni - Yuki - 12/07/2009

 

bonjour,
je me demandais juste, si par la connaissance du spiritisme et avec les communications des Esprits que vous acceptez l'existence de machines extraterrestres que l'on appelle Ovni.
Est-il possible que cela soit des machines venant d’autres planètes voulant nous montrer la pluralité des mondes, ou il s'agit juste de l'imagination des hommes ?

Bonjour,
Le spiritisme enseigne qu'il existe effectivement différents mondes, ayant des caractéristiques et des niveaux vibratoires différents de la Terre. Les incarnations se succèdent au sein de ces mondes différents en fonction de notre évolution et de l'épuration de notre périsprit (engendrée par l'évolution spirituelle et morale de notre esprit).
Cependant, concernant l'existence de machines souhaitant nous montrer la pluralité des mondes, je ne saurais vous donner une affirmation précise dans un sens ou dans l'autre.
Fraternellement,
Céline

 

Jésus - Nadia - 12/05/2009

 

Bonjour,
j’ai lu des études sur la nature de Jésus, sur sa vie en tant que homme. J’ai lu aussi le roman de Johannes Greber, qui a reçu des enseignements sur le Christ.
Je voulais savoir s’il ne vous ai pas déjà arrivé d’invoquer lors d’une de vos séances, cet être et de recevoir des enseignements sur lui, de savoir de lui sa nature, sa vie en tant que homme.

Bonjour
D’intéressantes études existent sur Jésus et vous pouvez trouver dans « Œuvres posthumes » un article très complet sur ce sujet. Dans nos séances, si nous invoquons Jésus, c’est seulement pour son aide dans notre travail.
Fraternellement,
Catherine

 

Matérialisme - Lili - 05/03/2009

 

Bonjour...
en lisant beaucoup d'ouvrages spirites, je me rends compte que pour avoir une vie simple et pour bien évoluer, il faut se spiritualiser, c'est à dire ne plus être matérialiste.
Comment donc peut-on faire pour se détacher de la matière ?

Bonjour,
En effet, une vie plus orientée vers la spiritualisation et moins vers la vie matérielle permet de vivre de manière plus équilibrée. Il suffit pour cela de moins s'intéresser aux choses matérielles : argent, possessions, excès de nourriture ou de boissons etc... Et de plus se concentrer sur notre instruction en lisant par exemple des livres qui nous permettent de comprendre comment fonctionne le monde spirituel qui nous entoure (ex : ouvrages d'Allan Kardec, de Léon Denis, de Chico Xavier...) Il faut toujours essayer d'évoluer, c'est à dire d'essayer de développer nos qualités tout en diminuant au maximum nos défauts.
J'espère que cette petite note aura pu vous aider à éclaircir vos idées.
Fraternellement,
Claire