Aider son prochain - Sandrine - 30/09/2006

 

Bonjour,
J'aurais une question simple à poser. Voilà maintenant six ans qu'avec mon Guide nous "dialoguons", il m'a fait passer des étapes importantes dans ma vie, m'a guidé dans une bonne Voie (sans cigarette, sans alcool), m'aide à progresser chaque jour...
Je le ressens, je l'entends intérieurement, il me fait écrire...
J'aimerais simplement savoir si cette Grâce que Dieu nous fait à tout les deux, je dois La mettre au service des Autres ? Vous dites, très justement d'ailleurs, que c'est un Don de Dieu (et je le ressens comme tel) mais sommes-nous, en tant qu'individu, tous choisis pour donner au plus grand nombre ?
Merci pour tout
Que Dieu vous protège.

Bonjour Sandrine,
Tous les hommes sont médiums ; tous ont un Esprit qui les dirige vers le bien, quand ils savent l'écouter. Maintenant, que vous pouvez communiquer directement avec votre ange gardien qui vous tend la main du haut du ciel par une médiumnité particulière.
Tous les médiums effectivement sont incontestablement appelés à servir la cause du spiritisme dans la mesure de leur faculté.
La personne qui commence à sentir en lui cette source inépuisable de force, de vie spirituelle qui se développe par un désir constant de la pensée vers le "beau", le "juste", le "vrai", alors celle-là est un vrai médium, qui sera protégé contre le mal et toutes les passions humaines engendrées par l'orgueil, l'égoïsme, la vanité, la cupidité, la luxure, la vénalité.
Il faut comprendre, que parmi les biens terrestres, aucun n'est comparable à ce don de la divinité, pourvoir servir d'interprète aux enseignements divins, c'est-à-dire à la vérité, à la morale, à la connaissance des lois universelles par l'homme, servir au soulagement de la souffrance qu'elle soit de ce monde ou de l'autre est une merveilleuse mission.
Mais pour bien s'y préparer et pour bien la remplir, il faut rester humble, travailler opiniâtrement à son évolution morale, et être animé d'une foi inébranlable en Dieu et s'en remette à sa seule volonté.
Espérant avoir répondu à votre question.
Fraternellement,
Cyrille

 

Guide spirituel - Marie - 30/05/2006

 

Bonjour à tous,
Je souhaiterais que l'on puisse m'éclairer sur un point qui m'est cher : notre guide de lumière. J'ai toujours été attirée par le côté spirituel de notre vie, peut être parce que depuis ma naissance mes problèmes de santé m'ont amenés à méditer fréquemment.
J'aspirais à une vie professionnelle en contact avec le domaine médico-social, et aujourd'hui je constate que par la force des choses, mon parcours a dévié alors que j'éprouve toujours ce besoin d'aller vers ceux qui souffrent.
Lorsque je m'interroge aujourd'hui, ma vie sociale et personnelle est parfaitement stable, et je me demande si je n'ai pas raté ma vocation, ou bien si au contraire mon parcours actuel à un sens. Je cherche des réponses à mes interrogations, et j'ai l'impression d'avoir du mal à me reconnecter à la méditation telle que je la percevais lorsque j'étais adolescente, et en plein stade de souffrance physique et morale. J'ai souvent prié la Vierge Marie (je lui ai un attachement très profond) pour qu'elle me permette d'avoir de beaux enfants, qui eux, n'auraient pas à souffrir de quelconques problèmes de santé comme je l'ai vécu.
Aujourd'hui, mes enfants sont magnifiques, et je vois en eux une part de divin, mais n'étant plus dans un état de souffrance comme je l'ai vécu, j'ai l'impression d'avoir perdu mes facultés spirituelles en ayant gagné un bonheur personnel.
Alors, je m'interroge : qu'est-ce qui a fait que je n'ai pas suivi la voie professionnelle à laquelle j'aspirai et pourquoi ai-je tant de mal à essayer de retrouver ce contact qui me lie au divin et qui me permettait en une fraction de secondes de méditation de sentir une force divine à mes côtés ? Quel rôle joue notre guide spirituel ? Peut-t-il nous aider à modifier les choix auxquels les gens aspirent pour notre bien ? Ces choix ont-ils un sens ? Pouvons-nous nous reconnecter au divin si notre vie n'est plus en souffrance ?
Toutes ces questions m'oppressent, et j'aimerais tellement avoir cette chance que certains ont de communiquer avec leur guide spirituel, j'ai l'impression que le mien reste en retrait, et je ne comprends pas pourquoi ? Je suis peut être aveugle à certains signes, ou mes prières ne sont peut-être pas aussi profondes qu'il le faudrait, et cela me culpabilise.
Pouvez vous m'éclairer dans mes interrogations ? Avec tout mon respect. Merci d'avance.

Bonjour Marie,
Il n’est jamais trop tard de changer de parcours professionnel et de suivre une formation dans le domaine médico-social si telle est votre désir le plus cher. Néanmoins, vous pouvez assister les personnes souffrantes sans forcément vous reconvertir dans la santé. Les engagements ne manquent pas dans notre société : visiter les personnes gravement malades dans les hôpitaux, prendre du temps auprès des personnes âgées bien trop souvent seules et éloignées de leur famille, rendre le sourire à des orphelins, distribuer le minimum vital auprès des SDF… Autant d’occupations indispensables que nobles. Quoi de plus beau et de plus noble que de se mettre au service de son prochain ? Je vous conseille de vous renseigner à la mairie de votre commune pour vous renseigner sur les associations caritatives existantes près de chez vous.
La souffrance, que nous considérons bien trop souvent comme une imprécation, permet un éveil moral et spirituel. Sans elle comment pourrions nous comprendre et accepter les maux d’autrui ? Elle constitue une excellente prise de conscience. C’est dans ces moments saumâtres que l’individu se tourne plus facilement vers le divin. Malheureusement lorsque son état physique ou moral s’améliore par la suite il a tendance parfois de s’en éloigner faisant preuve d’ingratitude pour tout remerciement.
Notre guide spirituel a pour charge notre avancement moral. Il ne joue ni plus ni moins le rôle d’instructeur, d’orienteur, d’éducateur. Jamais il ne prendra de décision à votre place. Ca serait allé contre la notion de libre arbitre que nous possédons tous et dans ce cas précis où serait notre mérite s’il agit pour nous ? Soyez certaine, même si vous ne ressentez pas sa présence ni ne percevez son aide qu’il s’active afin de vous faciliter dans votre incarnation. Cette assistance n’est d’ailleurs pas toujours celle à ce que nous espérons.
Fort heureusement que nous ne nous connectons pas uniquement au divin lorsque nous souffrons.
Dieu aime tous ses enfants. Où serait son amour s’il en délaissait certains au profit d’autres ?
Je vous invite de tout cœur à télécharger sur notre site les fascicules La Prière d’Alexis Carrel, et Ces Esprits qui veillent sur nous : les Anges Gardiens. Vous y puiserez une mine d’informations complétant vos interrogations.
Fraternellement
Ronnie

 

Ange-gardien - Lilian - 29/08/2005

 

Bonjour,
Je souhaiterais invoquer mon ange gardien mais je ne sais comment faire... pouvez-vous m'aider ?? (Matériel, lieu...)

Bonjour Lilian,
Comment faire pour invoquer son ange gardien ? Voilà une question simple et néanmoins fondamentale.
Je vous rassure tout de suite, il n’y a fort heureusement besoin ni lieu de lieux spécifiques, ni d ‘heures particulières, ni d’un quelconque support pour entrer en contact avec son guide, ni une quelconque attitude gestuelle à adopter (joindre les mains ou baisser la tête par exemple). Avec force et conviction il suffit d’élever ses pensées, de lâcher prise avec notre mental qui nous assaillent par d’images superflues, d’idées parasites. Un lieu calme, loin du bruit et des chahut peut incontestablement aider au début pour se mettre en phase avec cet au-delà spirituel. Par la suite vous vous apercevrez que vous pourrez à tout moment vous couper de votre environnement immédiat pour ce moment de grâce.
S’il peut apparaître dans les premiers temps difficile de prier, ne soyez pas empressée et poursuivez vos efforts en ce sens. Avec un peu de pratique et d’expérience vous ressentirez vite sa présence. Je vous invite à lire l’article sur " la prière, comment mieux la comprendre " paru dans notre dernier bulletin trimestriel (n°22)
Fraternellement
Ronnie

 

Ange gardien - Marie - 08/07/2005

 

Bonjour,
Est-il possible que l'ange gardien qui veille sur chacun de nous, soit un être plutôt malfaisant que bienveillant ? Ou est-ce nous qui ne savons pas comprendre ce qu'il veut nous dire ?

Bonjour Marie,
Etant donné que c’est Dieu qui désigne et fait en sorte que des esprits s’occupent de nous, il faut que l’esprit qui le fasse soit suffisamment patient, aimant, attentionné pour toutes nos fautes, nos erreurs, nos trébuchements, ne pas perdre patience, pour pouvoir nous aider... Sinon cela ne pourrait être un ange gardien, et il s'appellerait donc autrement !
Dieu mettrait-il un esprit mauvais pour nous surveiller et nous aider, étant donné que cet esprit ne serait pas apte à le faire, à nous seconder étant donné que lui même serait incapable à se maîtrise et comprendre pourquoi nous pousser au bien ? Quel serait le sens de la fonction de cet esprit ? Dieu serait-il plus imprévoyant et plus incohérent que les hommes ?
Imaginez bien une seconde que cela ne peut être, et ce serait bien peu estimer son amour et son intelligence pour faire cela. Apprenez à mieux comprendre Dieu dans son principe, et vous comprendrez alors mieux ses actes et pourquoi il les fait. Si l’esprit qui s’occupe de nous durant notre vie durant s’appelle ange gardien ou guide, c’est énoncé dans le titre même de sa fonction. Cela défini sa différence d’évolution par rapport à nous, et justifie son rôle si important et sa capacité à le remplir.
Etant donné la loi d’évolution et de progrès, nous serons alors guide (ou ange gardien) dans un futur lointain ou notre évolution morale, scientifique et intellectuelle sera suffisante pour nous permettre d’accéder à cette fonction.
Alors du cœur à l’ouvrage ! Et débarrassons-nous de la plupart de nos lourds défauts et le bonheur nous sera grand ouvert, et sachons être reconnaissants pour le mal que nos guides se donnent pour nous diriger sur le bon chemin !
Bonne route spirituelle à vous.
Fraternellement.
Christophe

 

Sensation de présence - Anna - 02/12/2004

 

Bonsoir,
Il y a une bonne dizaine d'années, j'ai perdu ma meilleure amie dans un accident de voiture. Elle a succombé à ses blessures après un coma profond quelques jours plus tard. Son décès m'a beaucoup affectée car j’avais 18 ans, je ne comprenais pas pourquoi une jeune fille aussi vivante et aimante, ait pu quitter ce monde alors qu'elle avait tant à donner aux autres... J'ai encore aujourd'hui des pensées très tendres pour elle et cela vous paraîtra peut-être idiot mais il m'arrive de lui souffler un tendre baiser vers le ciel quand je pense à elle, tout comme je le fais quelquefois en pensant à grand mère décédée, et quelquefois même à la vierge Marie quand je l'appelle dans mes prières...
Je me souviens d'un après-midi dans ce RER qui rejoignait l'hôpital où elle était internée, j'espérais au fond de moi qu'elle nous reviendrait mais je connaissais les graves séquelles qu'elle présentait... Mes larmes se sont mises à couler à flot tellement ma peine était grande, je n'entendais plus, ni ne voyais plus personne dans mon wagon et je souffrais en silence en pensant très profondément à elle. A un moment précis de grande peine, j'ai senti une main posée sur les miennes comme pour me soutenir et lorsque je me suis rendue compte de la réalité de cette sensation, j'ai bougé mes mains et plus rien... C
es années durant je me suis toujours demandée qui pouvait être présent à mes côtés ce jour-là : l'esprit de mon amie en plein coma profond, mon guide qui me soutenait par amour, ma grand mère décédée pour laquelle j'avais une profonde affection... peut-être que je n'ai toujours pas de réponse et cela m'attriste beaucoup... L'esprit d'un être en coma profond peut-t-il voyager hors de son corps à la rencontre des êtres qui lui ont été chers ? Mon guide peut-t-il se manifester par ce genre de sensations ? Un esprit familier aussi ?
Merci de toute l'aide que vous m'apporterez... J'aimerais tellement être éclairée sur ce point... Merci beaucoup.

Bonjour Anna,
Que puis-je vous répondre puisque vous avez en vous toutes les réponses ? Vous avez perçu cette aide dans un moment de grand désarroi. C’est un témoignage d’amour qui vous a été donné ce jour pour vous faire comprendre que vous n’êtes pas seule, que vous êtes aimée et surtout de reprendre confiance et que cesse ce chagrin puisque la vie existe. La Vie avec un grand V, celle qui n’aura jamais de fin puisqu’elle se poursuit d’incarnations en incarnations, dans une constante évolution et progression qui nous rapproche pas à pas de notre Père à tous. Oui votre amie est vivante, oui elle reçoit vos baisés, oui elle connaît l’amour que vous lui donnez. Je ne peux vous dire qui vous a tenu la main ce jour là, mais cela a-t-il vraiment une importance ? Ce qui important c’est que cet acte a été pour vous un facteur déclenchant dans votre vie pour vous ouvrir par votre questionnement et vos interrogations à ce monde spirituel qui nous entoure. Je vous conseille le « Livre des Esprits » d’Allan KARDEC dont je vous soumets cet extrait.
936. Comment les douleurs inconsolables des survivants affectent-elles les Esprits qui en sont l'objet ? " L'Esprit est sensible au souvenir et aux regrets de ceux qu'il a aimés, mais une douleur incessante et déraisonnable l'affecte péniblement, parce qu'il voit, dans cette douleur excessive, un manque de foi en l'avenir et de confiance en Dieu, et par conséquent un obstacle à l'avancement et peut-être à la réunion. "
L'Esprit étant plus heureux que sur terre, regretter pour lui la vie, c'est regretter qu'il soit heureux. Deux amis sont prisonniers et enfermés dans le même cachot ; tous les deux doivent avoir un jour leur liberté, mais l'un d'eux l'obtient avant l'autre. Serait-il charitable à celui qui reste d'être fâché que son ami soit délivré avant lui ? N'y aurait-il pas plus d'égoïsme que d'affection de sa part à vouloir qu'il partage sa captivité et ses souffrances aussi longtemps que lui ?
Il en est de même de deux êtres qui s'aiment sur la terre ; celui qui part le premier est le premier délivré, et nous devons l'en féliciter, en attendant avec patience le moment où nous le serons à notre tour. Nous ferons sur ce sujet une autre comparaison. Vous avez un ami qui, auprès de vous, est dans une situation très pénible ; sa santé ou son inté rêt exige qu'il aille dans un autre pays où il sera mieux sous tous les rapports. Il ne sera plus auprès de vous momentanément, mais vous serez toujours en correspondance avec lui : la séparation ne sera que matérielle. Serez-vous fâché de son éloignement, puisque c'est pour son bien ?
La doctrine spirite, par les preuves patentes qu'elle donne de la vie future, de la présence autour de nous de ceux que nous avons aimés, de la continuité de leur affection et de leur sollicitude, par les relations qu'elle nous met à même d'entretenir avec eux, nous offre une suprême consolation dans une des causes les plus légitimes de douleur. Avec le spiritisme, plus de solitude, plus d'abandon ; l'homme le plus isolé a toujours des amis près de lui, avec lesquels il peut s'entretenir. Nous supportons impatiemment les tribulations de la vie ; elles nous paraissent si intolérables que nous ne comprenons pas que nous les puissions endurer ; et pourtant, si nous les avons supportées avec courage, si nous avons su imposer silence à nos murmures, nous nous en féliciterons quand nous serons hors de cette prison terrestre, comme le patient qui souffre se félicite, quand il est guéri, de s'être résigné à un traitement douloureux.
En ce qui concerne le coma, l’Esprit est, dans ce cas, détaché du corps physique sans pour cela en être séparé. L’Esprit voyage, réfléchi, étudie sa situation par rapport aux engagements qu’il avait pris avant de s’incarner. En un mot il fait ses choix dont dépendront sa réintégration dans son corps physique ou sa libération totale et le retour à la liberté de la vie spirituelle. Il peut donc, tout à son aise, se communiquer au même titre que l’Esprit d’un être incarné pendant son sommeil.
Voilà Anna, j’espère avoir pu vous aider. Vous savez que près de vous les êtres qui vous sont chers vous accompagnent. Mais c’est à vous de conduire votre vie. Les choix que vous ferez seront déterminants pour votre évolution spirituelle et seront la base de votre future incarnation. Appelez votre Guide spirituel, il vous aime et vous tend la main pour avancer pas à pas sur ce chemin de vie en attendant de retrouver ceux que désormais vous savez vivants.
Toute mon amitié
Maxence.

 

Entendre mon guide, me laisser guider ? - Jean-Pierre Horcholle - 27/07/2004

 

Bonjour,
Quelqu'un m'a dit que mon guide s'appelait François ? Comment vérifier si ce médium dit vrai ? Et ma question comment écouter son guide ou mettre son attention après ou pendant sa prière du cœur ? Comment faire pour travailler à sa progression et développer plus d'amour envers son prochain chaque jour et devenir spirite, et aimer, aider d'avantage nos frères et sœurs qui doivent se libérer pour la lumière et trouver leur au-delà dans l'amour du père ?
Je suis en Normandie sur Granville, il y a pas de centre mais j'aimerais être aider d'un message de votre centre par vos guides ou bien par quelqu'un qui puisse m'aider à y voir clair, à faire une démarche spirite vers mon guide afin de m'aider et de me rendre utile surtout à mon prochain, servir mon incarnation par l'amour et le service sans le sacrifice néanmoins, donner un sens à ma vie, dans cette vie si courte.
Merci jean pierre Horcholle
Ps : j'aimerais connaître mon guide ? Un de vos médiums expérimenté pourrait-il m'aider grâce à l'aide de son guide ? merci beaucoup. j'ai lu tous les ouvrages de monsieur et esprit supérieur Allan Kardec, et continue de les relire chaque année, surtout " le livre des esprits " et des médiums et je prie beaucoup, mais malgré mes épreuves comme tout le monde, je n'avance pas.
Merci de votre aide fraternelle.

Bonjour,
Prendre contact avec son guide est un long cheminement. Savoir comment il se nomme est aussi difficile car il a souvent eu de nombreuses vies et donc de nombreux noms mais peu importe si le nom de François vous convient.
Pendant la prière, nous mettons tout notre cœur et notre confiance en notre guide et parfois, si une réponse se justifie, nous l'avons après par une intime conviction d'orienter nos pensées dans un sens et non dans l'autre, ce ne sont pas des mots que nous entendons mais une certitude tranquille qui s'installe. Parfois lorsque nous sommes trop préoccupés par un problème majeur et que nous ne pouvons entendre la réponse, notre guide utilise le rêve pour faire passer son message. Il ne faut pas croire que la réponse vient forcément rapidement parfois elle demande un certain recul de notre part pour la saisir.
Pour progresser, il faut apprendre à se connaître et cela demande souvent plus d'une vie, alors patience, nous avons toujours même si cela semble lent.
Vous me dites que vous n'avez pas de centre spirite dans votre région mais peut-être pouvez-vous contacter ceux qui existent dans la région parisienne ou vous rendre au congrès 2004 qui aura lieu à Paris au début du mois d'octobre.
Fraternellement,
Catherine.

 

Guide - Pascale Rebillard - 29/06/2004

 

Bonjour,
Lors de la dernière réunion spirite samedi dernier, j'ai eu un message de mon guide, la personne qui me l'a donné m'a dit qu'en début de séance mon guide était là et qu'elle l'avait vu, qu'elle savait que ce message m'était destiné.
Depuis je me pose la question suivante : sous quelle forme a-t-elle vu mon guide ? merci.

Bonjour Pascale,
Un médium est avant tout un être humain comme tout un chacun. Ce qui le différencie est sa capacité à extérioriser son périsprit, c'est à dire ce corps semi-matériel qui permet d'établir la liaison entre le corps physique et le corps spirituel qu'est l'âme. C'est par l'intermédiaire de ce périsprit que nos frères spirituels peuvent en modulant leurs vibrations sur celles du médium entrer en communication. Comme vous avez pu le constater, lors des séances du samedi, il existe différents types de médiumnité. Cela explique que les perceptions peuvent être différentes d'un médium à l'autre. L'Esprit qui souhaite se communiquer utilisera donc le médium avec lequel il a le plus d'affinité et le plus de facilité à se communiquer.
En ce qui vous concerne, le médium a pu voir votre Guide par la vue spirituelle. Je m'explique. Le périsprit étant partiellement dégagé de la prison que constitue pour lui le corps physique, il a la possibilité de recouvrer une partie des facultés de l'âme. De ce fait, il peut tout simplement retransmettre directement au cerveau l'image de ce qu'il perçoit. Si le médium n'est pas un médium voyant, l'Esprit peut lui faire ressentir sa présence par des vibrations (bonnes ou mauvaises en fonction de la nature de l'Esprit) et transmettre au médium, soit par intuition, soit par incorporation, soit par écriture automatique, soit par dessin, soit par audition le message qu'il souhaite donner. Il peut donc, de ce fait, révéler son identité s'il le juge nécessaire. Ne sachant quel médium vous a donné ce message je ne peux préciser d'avantage.
Votre Guide a souhaité vous parler " de vive voix ", par l'intermédiaire du canal d'un médium. Il a pu ainsi vous révéler sa réalité au travers de sa présence. Sachez l'entendre car il vous parle. Ecoutez au fond de vous, dans votre cœur et priez. La prière permet de s'élever, de se détacher pour un instant de ce monde matériel. Elle vous rapprochera du monde dans lequel vit votre Guide et ainsi, petit à petit, sa présence se révèlera à vous. Voilà, Pascale, j'espère avoir pu vous aider. Soyez confiante et avancez, votre Guide est bien là puisqu'il vous tend la main.
Toute mon amitié
Maxence

 

Contact spirituel - Yvan - 28/11/2003

 

Madame, Monsieur,
Je salue votre bénévolat et vous souhaite bien du courage. Je suis intéressé par le contact avec des entités autres que des entres humains et je ne sais comment m' y prendre. Je voudrais vous faire remarquer que le contact recherché n'est absolument pas dans un but d'amusement ni de simple curiosité. Mais dans un but d'évolution spirituel et de découverte de mon moi propre, la rencontre avec mon propre ange.
Peut-être, ou plutôt, sûrement pouvez vous m'y aider. Je vous en remercie grandement .

Bonjour,
Si vous voulez travailler à votre évolution personnelle et connaître votre "moi propre", c'est très simple car il vous suffit de vous engager :
- à prier quotidiennement.
- à demander l'aide de votre guide (ou ange gardien ) pour effectuer votre examen de conscience à la fin de chaque journée.
- à ne plus recommencer les mêmes erreurs.
- d'aimer votre prochain comme vous-même.
La lecture de "l'évangile selon le spiritisme" vous aidera à comprendre les paraboles du Christ et vous aidera à mieux appliquer Ses Divins Enseignements dans votre vie de tous les jours. Votre guide sera là pour vous aider dans cette nouvelle orientation, et peut-être pourra-t-il alors communiquer avec vous lorsque vous aurez fait suffisamment de chemin dans votre élévation morale.
Quant au contact avec des "entités autres que des êtres humains", je vous conseille vivement d'y renoncer pour le moment: la pratique de la médiumnité comporte des dangers auxquels on peut faire obstacle si on travaille en groupe avec des médiums confirmés. Je vous conseille de lire "le livre des médiums" d'Allan Kardec afin de connaître les lois qui régissent les communications avec ce monde invisible.
Mon aide consiste à vous orienter vers un travail personnel d'amélioration et je suis désolée de ne pouvoir vous apporter des méthodes clés en mains pour communiquer avec les esprits. Lorsque votre moment sera venu, c'est-à-dire lorsque le plan divin estimera qu'un travail médiumnique doit être fait, les circonstances de la vie vous amèneront sur ce chemin.
En attendant ce moment, je vous souhaite de poursuivre votre vie avec la connaissance et le soutien de la doctrine spirite.
Joëlle.

 

Mes anges gardiens - Patrice - 16/08/2003

 

Bonjour,
Je sens que j'ai des aides invisibles... mais je ne sais pas de qui exactement, quelqu'un pourrait-til se présenter à travers vos médiums pour me donner un message précis et clair...
Quelqu'un que j'ai connu sur terre et qui est décédé ou un ange gardien ou plus haut ?
Merci bien.

Bonjour,
Nous sommes tous entourés d'Esprits, de bons Esprits mais aussi de mauvais Esprits qui restent près de nous à cause de nos défauts.
Parmi les bons Esprits, il y a notre guide et aussi des Esprits familiers que nous avons connu dans cette vie ou dans d'autres vies. Ces Esprits-là nous aident dans notre tâche quotidienne ; notre guide nous apporte les bons conseils et sa confiance.
Il est difficile de donner un nom à son guide car il a eut une multitude de vies : l'essentiel étant la confiance qu'on lui apporte.
Si vous constatez de l'aide, remerciez et soyez-en heureux mais ne cherchez pas à tout prix une identité qui dans l'immédiat n'est pas nécessaire à votre évolution.
Cordialement,
Catherine.

 

Ange-gardien - Ishtar - 07/02/2003

Bonjour,
J’ai perdu mon grand-père il y a quelques années, et c’est pourtant une personne que j’admire et qui me sert en tant qu’exemple à avancer chaque jour dans ma vie.
Une amie et collègue qui est médium et à qui j’en ai parlé, m’a dit ressentir sa présence et que c’était une personne d’une grande force (ce qui est vrai). j’ai donc attendu d’être seule dans la pièce et j’ai remercié mon grand-père et j’ai eu une sensation bizarre, un froid a envahi tout mon être en même temps qu’une grande sensation de bien-être ; ensuite mon amie m’a expliquée que cette sensation s’expliquait par le fait qu’il était là près de moi.
J’aimerais lui dire à quel point je l’aime, et surtout j’aimerais savoir s’il me comprends, s’il est fier de moi et de quelle façon il peut m’aider ou influer sur ma vie ou mes décisions.
Pouvez vous m’en dire plus à ce sujet ?
Merci.

Bonjour Ishtar,
Tu as pu constaté que les liens terrestres ne sont pas déliés après la disparition physique d'un être cher. Les liens qui t'unissaient à ton grand-père persistent dans leur réciprocité, et tu as eu raison de le remercier de t'avoir fait sentir sa présence. C'est la preuve qu'il pense à toi, qu'il s'intéresse à ta vie, c'est un acte d'amour de sa part, et c'est par autorisation divine qu'il a pu t'approcher car le monde des esprits est régi par les lois divines. Alors, n'oublies pas de remercier Dieu, ainsi que ton guide (appelé aussi ange-gardien) et celui de ton grand-père qui ont oeuvrés pour cette rencontre.
Si tu perçois des présences, il serait prudent que tu connaisses le monde des esprits et des dangers que cela comporte. Je te conseille de ne pas chercher à renouveler cette expérience :
- 1° au nom de la liberté et du respect de la vie de chacun :
Ces rencontres pourraient vous perturber tous les deux, toi dans ton travail terrestre d'amélioration et lui, dans son travail céleste d'amélioration ;
Sur terre, on ne dispose pas des gens, même de ceux qui nous aiment, et nous les rencontrons seulement lorsqu'ils sont disponibles. Il en est de même avec les résidants de l'au-delà, les règles de respect d'ici bas doivent s'appliquer, à plus fortes raisons, avec le monde céleste.
2°) au nom de la prudence :
Comment être sûr que ton grand-père se manifeste chaque fois que tu l'évoques ? S'il n'est pas disponible ou s'il n'a pas eu l'autorisation divine pour répondre à ta demande (qui pourrait être justifiée pour toi et injustifiée pour les lois divines) , un autre esprit ( un imposteur) pourrait se distraire à tes dépens et même ne plus te lâcher ( c'est ce qu'on appelle l'obsession).
Si tu as ressenti la présence de ton grand-père, c'est certainement parce que tu as de la médiumnité. Si médiumnité il y a, je te mets en garde : elle ne doit être pratiquée et développée qu'avec de la prudence, en présence de médiums confirmés et surtout en ayant la connaissance du spiritisme.
Le meilleur des remerciements que tu peux envoyer à ton grand-père est de prier Dieu et de Le remercier d'avoir mis sur ta route une personne qui te sert de modèle. Tu peux également t'adresser à ton guide qui transmettra tes pensées destinées à ton grand-père.
Par contre, il est préférable de ne pas chercher à savoir si ton grand-père est fier de toi et de quelles façons il peut t'influencer. Tu as ta propre conscience pour savoir si tu te sens digne dans tes pensées et dans tes actes, en rapport avec tes capacités et non par rapport à des normes de la société ou des repères transmis par des personnes. Dieu nous a pourvu d'une conscience qui nous est propre. Comment pourrais-tu savoir ce que tu es et ce que tu dois améliorer en toi si tes actes, tes décisions ne sont pas sont régis par toi-même ? Dieu t'a donné le libre arbitre pour ton avancement spirituel , et avec l'aide de ta conscience, tu dois lutter contre les failles qui sont en toi . Alors, le mérite ou le démérite de tes pensées, de tes actions n'incombera qu' à toi-même. C'est la justice divine.
Cela n'empêche pas de prendre ton grand-père pour exemple. Dieu, dans sa bonté, a mis à ta disposition, une personne pour t'aider: ton guide qui t'aidera chaque fois que tu le solliciteras, si tes pensées ou tes demandes sont acceptables dans le plan divin. Ton grand-père n'a pas ce rôle de guide, mais il peut continuer à te visiter, à t'encourager sans que tu l'appelles.
Pour compléter ma réponse,je te conseille quelques passages de lecture tiré du "livre des esprits" d'Allan Kardec - questions : 488 - 501 - 843, et pour te familiariser avec le monde spirite la lecture entière de cet ouvrage, voir sur notre site, tu peux le télécharger gratuitement.
Bonne lecture et réflexions.
Joëlle.

 

 

Faits qui ont portés atteinte à la vie - Daniel - 04/12/2002

Bonjour à tous,
Je vous écris car j’ai connaissance de la part d’une amie de plusieurs faits étranges qui se sont produits dans sa vie et où elle a failli perdre la vie à plusieurs reprises.
Tous ces faits se sont suivis à répétition jusqu’à ce qu’elle consulte une spécialiste qui lui a confirmé que quelqu’un lui en voulait sans lui dire qui.
Cependant elle lui a laissé un sous-entendu. Le problème va mieux mais comment peut-elle faire pour que tout ça ne la touche plus et que l’action de la personne qui lui veut du mal soit nulle si cela devait recommencer (apparement c’est quelqu’un de proche qu’elle ne pourrait éviter..) ?
Merci par avance
Amitiés à tous

La meilleure des protections, c’est la prière ! Que votre amie demande l’aide de son guide ou son ange-gardien, nous en avons tous un. Concernant la "spécialiste", il m’est difficile de confirmer son avis, ne la connaîssant pas. Pour éviter tout nouveau problème, il faut que votre amie prie aussi pour la personne supposée lui en vouloir afin qu’elle soit mieux inspirée.
Fraternellement,
Bernard

 

 

Guide - Al - 11/08/2002

Je cherche un ouvrage traitant de la méthode pour entrer en contact avec son guide.

Une seule méthode, la plus efficace, la prière !
Vous lui adressez toutes vos demandes, du fond du coeur et avec la permission divine, il fera tout ce qui est en son pouvoir pour vous aider. En le priant fréquemment, vous sentirez sa présence à vos côtés, mais il faut la foi et l’amour de Dieu.
Sincères salutations.
Bernard

 

 

Ange gardien - Lockless - 22/03/2002

Peut-on favoriser une relation entre soi et son ange gardien ? Est-ce que je peux communiquer seul avec lui lors de séances de spiritisme ? Est-ce que l’ange gardien ou guide peut se manifester par des forces surnaturels comme déplacement d’objets , etc...

Bonjour,
il est très facile d’entrer en relation avec son guide ; il suffit pour cela de prier ! Une prière simple, venant du coeur et votre guide est là, près de vous, toujours présent à votre côté.
C’est avec lui que nous avons choisi notre incarnation, il nous a guidé par ses conseils et il veille toujours sur nous sur cette terre.
Par contre, ce n’est pas son rôle de déplacer des objets, c’est souvent celui d’Esprits farceurs ! Fraternelles pensées.
Bernard.

 

Les archanges - P. - 27/10/2001

Salut,
Je voudrais savoir qui sont les archanges ? Est-ce que se sont des anges qui ont atteint un certain degré d’élévation ? N’y a t-il que 7 archanges ou il y en a beaucoup plus que ça ? Merci.

Bonjour,
A la première question, vous avez la réponse avec la deuxième ! Bravo ! Quand au nombre d’archanges qu’il existe… Imaginez que nous sommes tous des archanges en devenir… alors ils sont des milliers, des millions, des milliards, à l’infini. Dieu seul le sait.
Bonne poursuite,
Catherine.

 

 

Les anges - P. - 25/09/2001

Salut,
Je voudrais savoir comment fait-on pour trouver et établir le contact avec son ange gardien et les autres anges ? Merci.

Bonjour,
Il faut le prier et lui demander son aide ; tout le monde a un ange gardien ou guide, appellé différement selon les religions.
Les autres anges sont des Esprits évolués qui n’ont plus à se réincarner sur notre planète. Ils ont du travail de l’autre côté et ne se dérangent que pour des raisons sérieuses. De plus, leurs vibrations qui sont différentes des nôtres, rendent difficiles les communications avec la terre.
Fraternelles pensées,
Bernard.

 

 

Rencontre spéciale - Lavande - 6/05/2001

Voici mon témoignage...en bref.
Depuis quelques temps, j’ai eu quelques expériences de médium à plusieurs reprises mais pas toujours positif... plutôt le contraire. Mes expériences ont recommencé l’été passé lors d’un voyage à Québec. Je suis entrée dans une église notre-dame et il m’est arrivé quelque chose de tellement spécial.
J’ai ressenti une dose d’énergie formidable, je me suis sentie enveloppée d’amour. J’en ai eu les larmes aux yeux et cela m’a prit plusieurs semaines à m’en remettre.
Depuis ce temps, j’ai eu plusieurs phénomènes de synchronicité de hasard sur les anges. Je vais à la bibliothèque et je tombe sur un livre sur les anges, une lettre que je reçois par la poste avec une photo d’ange ; la télé qui ne fonctionne plus depuis 4 jours se remet à fonctionner et par hasard, c’est une émission d’ange.etc... Par la suite, j’ai eu plusieurs manifestations dans ma chambre le soir : je ressens la présence de quelqu’un très distinctement.
Au début, j’étais morte de peur, mais vu que le phénomène ne s’arrêtait pas, j’ai plutôt cherché à découvrir pourquoi. Je suis tombée par hasard sur une cassette que j’avais depuis 10 ans où j’étais allée voir une médium ; je l’ai écoutée, j’ai compris beaucoup de choses. Depuis, j’ai lu plusieurs ouvrages sur la méditation, je médite et je pris chaque soir. J’ai ressenti plus d’une fois que j’étais sur le bon chemin ; par une pression invisible sur ma main ou bien par une énorme énergie positive dans mon dos... J’ai même une petite voix dans ma tête qui me demandait de cesser de manger de la viande...
Alors je suis devenue végétarienne depuis peu. En méditant, je vois des lumières fabuleuses et des images viennent des fois dans ma tête comme sur un écran de télévision...
Voilà en bref car il y aurait tant de choses à dire sur cette découverte et sur ce qui m’arrive. Je suis convaincue maintenant que mon ange est très près de moi et que c’est lui qui m’a mis sur la bonne voie. Je voudrais aussi dire que je n’étais pas vraiment croyante avant sauf que je croyais à la réincarnation et que je ne priais jamais.

Bonjour,
Nous avons tous un guide ou un ange-gardien, qui est avec nous avant que l’on s’incarne et ensuite durant toute notre existence terrestre et nous le retrouvons après notre mort, il nous attend. Il ne faut pas hésiter à lui demander de l’aide en continuant à prier du fond de votre coeur, c’est la meilleure méthode. Concernant votre médiumnité, il est très dangereux de travailler seule, vous risquez l’obsession, il vous faut travailler en groupe avec d’autres médiums qui peuvent contrôler tous les messages reçus. Sincères salutations.
Bernard.

 

 

Ange-gardien - Rafael - 13/03/2001

J’ai lu que nous avions tous un ange protecteur qui nous guide durant toute notre vie terrestre. Maintenant, j’ai plusieurs questions qui me viennent à l’esprit. Je suppose que cette "fonction" d’esprit protecteur fait partie de son évolution spirituelle. Admettons que je sois un être malfaisant ne vivant que pour faire le mal, cela revient à dire que mon ange gardien a échoué dans sa mission de me guider vers le bien. Comment ressent-il cet échec ? Ou alors est-ce une épreuve supplémentaire pour lui ?


Bonjour,
Notre but sur terre en s’incarnant est l’évolution et notre ange gardien ou notre guide est là pour nous aider, il nous parle souvent sans que l’on s’en rende compte par des intuitions ou des idées qui nous viennent, même si nous sommes un être malfaisant, il est toujours là, présent et donne de bons conseils. Le libre-arbitre de chacun permettait de choisir la bonne ou la mauvaise voie et si nous choisissons une autre voie que le bien, le guide se retire car il ne peut obliger son protégé à changer d’orientation. Il attend un meilleur moment pour lui insuffler de meilleures pensées. Il n’a pas échoué dans sa mission, il a seulement une mission difficile, celle d’aider un être incarné à aller dans la bonne voie même si celui-ci ne l’écoute. Il sait compte tenu de son évolution supérieure à la notre, qu’il faut être patient et que ce qui ne peut s’apprendre dans une vie, s’apprendra dans une autre. Ce n’est pas un échec pour lui car il a une vision des choses plus étendues que nous. Il sait quelle vie passée nous avons et quelle vie future nous aurons si nous ne nous corrigeons pas Le plus pénalisé, c’est l’être incarné qui fait la sourde oreille aux bons conseils. 
 

Ange-gardien - Denis - 9/03/2001

Bonjour,
Il existe des ouvrages concernant le nom des anges gardiens...en fonction de l’année de naissance... Avons nous un seul ange gardien? ou changons-nous d’ange gardien dans notre vie terrestre en fonction de notre évolution spirituelle? Par avance merci. Cordialement

Nous ne pouvons pas vous conseiller de lecture concernant le nom des anges gardiens car le spiritisme enseigne que les anges gardiens ou les guides spirituels sont des Esprits qui se sont incarnés maintes fois pour arriver à un certain degré de perfectionnement qui leur permet d’aider des êtres incarnés sur notre terre. Il en découle qu’ils ont dû avoir logiquement plusieurs noms. Lequel vous donneraient-ils aujourd’hui ? Et croyez-vous qu’un nom a réellement une importance pour eux ? Croyez-vous qu’une prière; ou un appel à son guide soit plus sincère; et plus profond si elle est accompagnée d’un nom ? Nous avons tous un ange gardien. Chaque être humain est appelé à évoluer et à se perfectionner grâce à son aide et ses conseils. Nous avons aussi des Esprits, qu’on appelle familiers, qui s’occupent de nous, ce sont des Esprits que nous avons connus dans d’autres vies ou dans cette vie, comme une grand-mére ou un grand-pére. Il arrive en effet, suivant notre évolution spirituelle, que nous changeons de guide mais cela reste rare.
Jacques.