Niveau d'évolution - Ludo - 20/02/2007

 

Bonjour à tous,
Je vous écris pour vous demander simplement si le fait de s'intéresser à l'occulte depuis mes 17 ans (là 26), suffit de parler d'une voie prédestinée ou pas ? En effet, je m'y intéresse grandement depuis longtemps mais j’avoue n'avoir jamais eu en aucune façon d'expérience inexpliquée !v D'ailleurs, j'ai déjà fait des expériences de spiritisme avec des personnes qualifiées, qui assuraient que cela marchait, mais avec moi ça ne marche jamais (et pourtant je ne suis pas sceptique, j'y crois !)
Alors d'après vous ai-je un karma peu évolué qui m'interdit une route spirituelle ?
Merci d'avance et bonne continuation à tous.

Bonjour,
Je ne pense pas que l'on puisse parler de prédestination, enfin pas dans le sens où vous semblez l'entendre. On a toujours le choix de nos actions et par conséquent de l'intérêt que l'on porte à divers domaines. C'est ce libre arbitre qui nous donne la possibilité de nous améliorer au cours de nos différentes incarnations (ou de stagner en nous égarant dans de mauvais choix).
Cela dit, on pourrait parler de prédestination dans le sens où avant chacune de nos incarnations, nous choisissons avec l'aide de notre guide les grandes étapes de notre vie future afin d'évoluer.
Le fait que vous vous y intéressiez toujours sans avoir eu de "phénomènes" prouve que vous avez une assez grande ouverture d'esprit, de la foi et de la ténacité. Ce sont des qualités peu courantes mais indispensables pour pouvoir apprendre et évoluer dans le spiritisme.
Dans votre cas, il existe en effet certaines personnes qui ne peuvent pas ressentir, ni communiquer avec les esprits et qui ne le pourront jamais au cours de leur vie. Dans ces cas là, les personnes doivent arriver à développer leur foi en le spiritisme sans avoir de "preuves". Cela dit, c'est extrêmement rare.
Je ne pense pas que vous soyez dans cette situation. Vous avez fait des expériences de spiritisme avec des personnes qualifiées. Je ne sais pas trop ce que vous entendez par "qualifiées", mais je ne saurais que trop vous conseiller de faire très attention aux pratiques que vous mettez en place.
Cette dernière phrase peut sembler un peu vieux jeu, mais je parle par expérience.
Le monde des esprits ne renferme pas que des esprits "évolués" et emplis de sagesse. Les esprits sont un peu comme nous, il en existe des "bons" qui ont eu le temps de se perfectionner pendant plusieurs incarnations. Ceux-ci peuvent nous donner des conseils pour nous aider dans nos épreuves. Cela dit, ils le font par bonne volonté. Il en existe également de moins évolués.
Ceux là feront tous ce qu'ils peuvent pour nous décourager ou nous pousser dans nos défauts.
Ainsi, quand on appelle un esprit, si on ne se trouve pas dans un bon environnement, cela peut être risqué. Au mieux, on obtiendra des réponses erronées à nos questions. Au pire, cela peut aller jusqu'à une obsession plus ou moins longue par l'esprit. Au centre, par exemple, le travail des médiums peut se faire dans de bonnes conditions car plusieurs esprits assez évolués veillent sur le centre et s'assurent que des esprits perturbateurs ne viennent pas interférer.
J'espère que mes mots ne vous froisseront pas d'autant plus que je ne sais pas à quel niveau de connaissances vous vous situez mais je voudrais vous expliquez quelque chose que j'ai compris avec le temps et en discutant avec des personnes plus instruites que moi sur le sujet :
Les esprits ont leur propre occupation. Aussi lorsqu'on les appelle, ils prennent du temps pour venir nous aider sur leur propre "emploi du temps".
Si on demande juste une manifestation, sans autre but que de provoquer des phénomènes ou des réponses sur des questions qu'ils jugent futiles, il y a de forte chance pour qu'aucun esprit très évolué prenne du temps pour répondre. Dans ces cas là :
- Soit il n'y a aucun "résultat" ;
- Soit les esprits qui viennent sont des esprits légers (qui aiment s'amuser et faire peur aux "invocateurs") ;
- Soit ce sont des esprits perturbés ou peu évolués et là les conséquences peuvent être moins drôles.
En fait, l'esprit qui se "déplace" correspond au type de demande que l'on fait.
Je me suis un peu étendue sur le côté de la pratique mais il est important de comprendre qu'une route spirituelle n'est pas composée que de pratique (avec des manifestations, etc...). Ce n'est pas parce que l'on ne ressent rien que cela veut dire que l'on est coupé du monde spirituel.
Au contraire, je pense que la base d'un chemin spirituel est avant tout la foi que l'on a et l'envie d'évoluer, de s'améliorer. Il faut essayer de toujours aller "plus haut" et de lutter contre nos défauts et contre les épreuves que l'on vit. C'est ainsi que l'on développe sa voie spirituelle.
C'est aussi comme cela que l'on peut mieux ressentir les esprits comme le guide qui nous accompagne. En élevant nos pensées, on se rapproche de son "niveau vibratoire" et il devient possible de rentrer en communication avec lui.
Mais c'est souvent long, car même si l'on est plein de bonne volonté, "le naturel revient vite au galop" comme on dit. C'est là que la ténacité rentre en jeu.
Dans un premier temps, si vous avez envie de lire. Plusieurs auteurs pourraient vous intéresser, comme Allan Kardec ou Léon Denis. Dans un style plus romancé, les ouvrages de Chico Xavier sont assez intéressants. C'est un médium qui a transcrit les expériences de l'esprit d'un médecin depuis sa mort : comment s'est passée son entrée dans l'autre monde etc...
J'ai l'impression que la pratique vous intéresse pas mal. Si vous voulez essayer de développer votre médiumnité, le centre propose des sessions de "cours", c'est assez sympa et convivial. Cela commence par une partie théorique où l'on rappelle les bases du spiritisme puis il y a une partie de pratique où l'on est amené à développer sa propre médiumnité. Le travail se fait en groupe et au rythme de chacun. De plus chacun est libre d'arrêter la formation s'il s'aperçoit que ça ne lui convient pas : le but n'est pas de forcer mais plutôt d'aider et d'expliquer.
J'espère que ma réponse aura satisfaite toutes vos interrogations, dans le cas contraire, n'hésitez pas à nous réécrire ou à nous téléphoner.
Bonne continuation dans votre quête de spiritualité.
Claire