Magnétisme - Géraume - 02/02/2004

 

Bonjour,
Comment peut-on être sûr d'être magnétiseur ? Quels sont les signes ?
Merci beaucoup.

Bonjour,
Il est possible de savoir quels individus possèdent un fort magnétisme, car tout le monde possède du magnétisme plus ou moins puissant.
D'après le professeur Rocard (père de l'ancien premier ministre) il y a un individu sur dix mille qui possède ce fort magnétisme.
Vous pouvez donc pratiquer le test qui suit, afin de savoir, si oui ou non, vous avez ce fameux fluide qui vous permettra peut-être de soulager (gracieusement) votre entourage.
Le test le plus connu de tous considéré par les spécialistes, celui qui permet de mieux déceler, est la momification d'une viande ou d'un fruit. Pendant cette pratique il faut tout d'abord être détendu, relaxer et diriger votre volonté en imaginant (visualisation) un fluide qui sort de votre main.
Le principe est simple prenez une mince tranche de viande et placez vos deux mains à 2 ou 3 centimètres au dessus, les doigts légèrement recourbés vers la viande. Cela pendant un bon quart d'heure durant lequel il est conseillé de vous concentrer mentalement et de penser fortement au résultat (momifier). Agir 2 fois par jours matin et soir pendant 2 à 3 jours. Après chaque séance laissez la viande dans un endroit frais et propre mais pas dans votre réfrigérateur. Si le morceau est devenu sec et dur au bout de 2 jours, c'est que vous avez un fort magnétisme. Vous avez réussi à le momifier.
Je vous invite à lire les extraits tirés des livres des maîtres du spiritisme (Léon DENIS - Gabriel DELANNE) ; ceci vous donnera un aperçu et la vue du spiritisme sur le magnétisme.

Extraits :
" Quand un Esprit se manifeste dans un milieu humain, il ne peut le faire qu'à l'aide d'une force empruntée aux médiums et aux assistants. Cette force est générée par le corps fluidique. Elle a été désignée tour à tour sous les noms de force odique, magnétique, neurique, éthérique, force psychique parce qu'elle obéit à la volonté.
Le magnétisme se dégage plus particulièrement des doigts et du cerveau. Il existe en chacun de nous un foyer invisible, dont les radiations varient d'amplitude et d'intensité suivant nos dispositions mentales. La volonté peut leur communiquer des propriétés spéciales : c'est là le secret de la puissance curative des magnétiseurs.
Les médiums à effets physiques extériorisent cette force en grande abondance ; mais nous la possédons tous à des degrés divers. C'est au moyen de cette force que se produisent les soulèvements de tables, le transport des objets sans contact, le phénomène des apports, l'écriture directe sur ardoises, etc. Son action est constante dans toutes les manifestations spirites.
Les effluves du corps humain sont lumineux, colorés de teintes diverses, disent les sensitifs, dont ils impressionnent la vue dans l'obscurité. Certains médiums les voient, même en pleine lumière, s'échapper des mains des magnétiseurs. Ils ont été analysés au moyen du spectroscope, et les longueurs d'onde ont été déterminées suivant chaque couleur.
Ces effluves forment autour de nous des couches concentriques, qui constituent une sorte d'atmosphère fluidique. C'est l'aura des occultistes ou photosphère humaine. Par là s'explique le phénomène d'extériorisation de la sensibilité, établi par les nombreuses expériences du colonel de Rochas. Les radiations de la force psychique peuvent être photographiées. Ce phénomène a été mis en évidence pour la première fois, en 1872, par les expériences de MM. Béattie, Taylor, docteur Thompson, professeur Wagner, etc. M. de Rochas l'a obtenu au cours de ses expériences avec Mme Lux.
La plaque, placée à sec sur le front, le cœur ou la main, en reproduit les radiations suivant l'intensité des pensées, des sentiments, des émotions. La colère, la douleur, l'extase, la prière, l'amour, ont leurs radiations spéciales.
Ainsi, la plaque photographique, ce " regard ouvert sur l'invisible ", devient le témoin irrécusable du rayonnement de l'âme humaine.

Magnétisme et Hypnotisme :
Le magnétisme, aussi ancien que le monde, a fini par pénétrer dans le domaine scientifique et donné des résultats appréciables - le plus souvent, ils jettent le désordre dans le système nerveux et, à la longue, déséquilibrent, le sujet. Tandis que les effluves magnétiques, bien dirigés, soit à l'état de veille, soit dans le sommeil, ramènent fréquemment l'harmonie dans les organismes troublés.
La suggestion, nous l'avons vu, peut être exercée de près comme de loin, aussi bien sur le plan visible que sur l'invisible, par des opérateurs humains comme par des agents occultes. En permettant à un homme d'agir mentalement sur un autre, sans le secours des sens, elle nous fait mieux comprendre l'action de l'esprit sur un médium.
Le magnétisme, pris dans son sens général, est l'utilisation, sous le nom de fluide, de la force psychique, par ceux qui en sont abondamment pourvus.
Exemple :
M. Boirac, recteur de l'académie de Grenoble, fut vice-président de la Société hypnotique de Paris et abandonna l'hypnotisme pour le magnétisme à la suite de l'expérience suivante : Rentrant un jour, dans l'après-midi, il trouva son domestique endormi. M. Boirac le voyait, depuis le palier où il se trouvait, et l'idée lui vint de tenter une expérience magnétique. De la place qu'il occupait, il étendit la main droite dans la direction et à la hauteur des pieds du dormeur. Après une ou deux minutes, ayant levé la main, il vit avec stupéfaction les pieds du domestique se soulever et suivre le mouvement ascensionnel de la main. Il renouvela plusieurs fois l'expérience et, chaque fois, les résultats furent identiques.

l'action thérapeutique :
La volonté de soulager, de guérir, avons-nous dit, prête au fluide magnétique des propriétés curatives.
Le remède à nos maux est en nous. Un homme bon et sain peut agir sur les êtres débiles et souffreteux, les régénérer par le souffle, par l'imposition des mains et même par des objets imprégnés de son énergie. On agit, le plus souvent, au moyen de gestes, nommés passes, rapides ou lents, longitudinaux ou transversaux, selon l'effet, calmant ou excitant, que l'on veut produire sur les malades. Ce traitement doit être poursuivi régulièrement, et les séances renouvelées chaque jour jusqu'à guérison complète.
On peut aussi, par l'auto-magnétisation, se traiter soi-même, en dégageant, à l'aide de passes ou de frictions, les organes affaiblis et en les imprégnant des courants de force échappés des mains.
La foi ardente, la volonté, la prière, l'évocation des puissances supérieures, soutiennent l'opérateur et le sujet. Lorsque tous deux sont unis par la pensée et par le cœur, l'action curative est plus intense.
L'exaltation de la foi, qui provoque une sorte de dilatation de l'être psychique et le rend plus accessible aux influx d'en haut, permet d'admettre et d'expliquer certaines guérisons extraordinaires réalisées dans les lieux de pèlerinage et les sanctuaires religieux. Ces cas de guérisons sont nombreux et appuyés sur des témoignages trop importants pour qu'on puisse les révoquer tous en doute. Ils ne sont pas spéciaux à telle ou telle religion ; on les retrouve indistinctement dans les milieux les plus divers : catholiques, grecs, musulmans, hindous, etc.
Dégagé de tout appareil théâtral, de tout mobile intéressé, pratiqué dans un but de charité, le magnétisme devient la médecine des humbles et des croyants, Elle n'exige que la confiance en soi, la foi en l'infinie puissance qui fait rayonner partout la force et la vie. Comme le Christ et les apôtres, comme les saints, les prophètes et les mages, chacun de nous peut imposer les mains et guérir, s'il al'amour de ses semblables et l'ardente volonté de les soulager.
Le magnétisme n'est pas seulement limité à l'action thérapeutique ; il a une portée beaucoup plus grande. C'est une puissance qui dénoue les liens de l'âme et lui ouvre les portes du monde invisible ; c'est une force qui sommeille en nous et qui, utilisée, mise en valeur par un entraînement gradué, par une volonté ferme et persistante, nous dégage des pesanteurs charnelles, nous affranchi des lois du temps et de l'espace, nous donne pouvoir sur la nature et sur les êtres.
Le sommeil magnétique a des degrés qui s'étagent et conduisent du sommeil léger jusqu'à l'extase et la trance. Le colonel de Rochas considère les trois premiers degrés comme superficiels et constituant l'hypnose. La suggestion est applicable à ces états ; mais, dès qu'on ajoute aux procédés hypnotiques ceux des magnétiseurs, des phénomènes supérieurs apparaissent : catalepsie, somnambulisme, trance. Dans le premier cas, c'est l'état favorable aux manifestations spirites : matérialisations d'Esprits, apparitions de lueurs, mains, fantômes, etc. ; dans le second, c'est la lucidité, l'état de clairvoyance, qui permet au médium de guider le magnétiseur dans son action curative, en décrivant la nature des maladies, en indiquant des remèdes, etc.
Dans les états supérieurs du somnambulisme, le sujet échappe à l'action du magnétiseur et reprend sa liberté propre, sa vie spirituelle. Plus le dégagement du corps fluidique s'accentue, plus le corps physique devient inerte, dans un état semblable à la mort. En même temps les pensées, les sensations s'affinent, le dégoût de la vie terrestre apparaît. Le retour dans l'organisme provoque des scènes pénibles, des accès de larmes, d'amers regrets.
Le monde des fluides, plus que tout autre, est soumis aux lois de l'attraction. Par la volonté, nous appelons à nous des forces bonnes, ou mauvaises, en harmonie avec nos pensées et nos sentiments. On peut en faire un redoutable usage ; mais celui qui se sert de la puissance magnétique pour le mal la voit tôt ou tard se retourner contre lui. L'influence pernicieuse exercée sur les autres sous la forme des sorts, de l'envoûtement, de la jettature, revient fatalement vers celui qui l'a générée.
En hypnotisme, comme en magnétisme, si l'opérateur n'a pas des intentions pures, un caractère droit, l'expérimentation présentera des dangers pour lui, comme pour le sujet.
N'abordez donc pas ce domaine sans là pureté de cœur et la charité. Ne mettez jamais les forces magnétiques en mouvement sans y joindre l'élan de la prière et une pensée d'amour sincère pour vos semblables. Par-là, vous mettrez vos fluides en harmonie avec le dynamisme divin ; vous en rendrez l'action plus efficace et plus profonde.
Par le magnétisme élevé, celui des grands thérapeutes, et des initiés, la pensée s'illumine sous l'influx d'en haut, les nobles sentiments s'exaltent ; une sensation de calme, de force, de sérénité nous pénètre ; l'âme sent peu à peu s'évanouir toutes les petitesses du moi humain et reparaître les côtés supérieurs de sa nature. En même temps qu'elle apprend à s'oublier pour le bien et le salut des autres, elle sent s'éveiller en elle des ressources inconnues.
Puisse le magnétisme du bien se développer sur la terre par les aspirations généreuses et l'élévation des âmes ! Souvenons-nous que toute idée contient en germe sa réalisation et sachons communiquer à nos vibrations fluidiques le rayonnement de hautes et nobles pensées. Qu'un puissant courant relie entre elles les âmes terrestres et les unisse à leurs sœurs aînées de l'espace ! Alors, les influences mauvaises, qui retardent la marche et le progrès de l'humanité, s'évanouiront sous les radiations de l'esprit de sacrifice et d'amour. sous le nom d'hypnotisme :
Les procédés, il est vrai, diffèrent. Dans l'hypnotisme, c'est par la suggestion que l'on agit sur le sujet, d'abord pour le plonger dans le sommeil, ensuite pour provoquer des phénomènes. La suggestion n'est que la subordination d'une volonté à une autre. Le sujet s'abandonne à l'expérimentateur et exécute ses ordres, exprimés par la parole et le geste, ou simplement par la pensée. On peut obtenir le même résultat par les pratiques magnétiques. La seule différence est dans les moyens employés. Ceux des hypnotiseurs sont plutôt violents."
Berman.