Manifestation ou non - Karine - 14/10/15

Bonjour,
, je m'adresse à vous car je voudrais savoir si j'ai eu une manifestation spirite ou pas. J'ai toujours été convaincue de l'existence de Dieu , de la vie après la mort.
Cependant depuis la mort de mon frère ce 23 juillet 2015, je m'y intéresse ardemment car j'avais besoin de savoir où se trouvait-il, comment sa nouvelle existence allait se passer, etc...
J'ai lu et je continue de lire des livres spirites notamment ceux de Kardec et autres. Je dois dire que ce domaine me passionne car c'est la propre destinée de l'homme. Je trouve regrettable que cet intérêt ne soit pas commun à tous. Malgré l'aide précieuse de ces ouvrages et des réponses à mes questionnements, je dois bien avouer que ma douleur s’atténue. Pourtant je pleure souvent bien que cela ne soit bon pour lui...
L' amour que je lui porte est fort et je reçois beaucoup de message de sa part (synchronicités, musique...) et je rêve de lui parfois où je le vois sourire. Il m'est arrivé de le toucher et de ressentir physiquement les sensations.
Je reviens à ma question: un jour où nous sommes avec ma sœur et ma cousine allées chez lui pour ranger ses affaires et nettoyer un peu. Lorsque que nous eûmes fini, je leur demanda de rester seule un moment. Dans l'obscurité, je me suis allongée sur le canapé (endroit où il a perdu la vie d'une crise cardiaque) et j'ai pris mon portable afin de prendre une photo (je voulais avoir un souvenir car pour raison judiciaire, sa maison est devenu un héritage). Seulement après visionnage, je me suis rendu compte que j'avais filmé durant 3 secondes, et en y prêtant attention, on voit une étincelle apparaître et disparaître en un éclair mais en mouvement d'ondulation.
En faisant un arrêt sur image on peut voir qu'elle a 2 couleurs: bleu et violet. Donc le mystère reste entier. J'exclu le périsprit car il est plutôt de forme vaporeuse. De plus lors d'une photo à la mer, on voit sur celle-ci un orb doré.
La encore je ne sais pas. Bien que cela ne soit pas conseillé je lui parle quand j'en ressens le besoin comme si il était à mes côtés. Je prie aussi pour lui afin qu'il soit heureux, qu'il me protège. Je demande à Dieu de me donner du courage car les moments de tristesse sont inévitables bien que j'essaie de me souvenir des bons moments ensemble et ô combien il était bon.
Et même si un jour je le retrouverai ou pas, il me manque énormément. Merci de m'éclairer et je m'excuse de mon message si long.

Bonjour Karine,
L'au-delà emploie tous les outils qui sont à sa disposition lorsqu'il veut communiquer avec nous.
Si autrefois il s'agissait de coups frappés sur des tables tournantes, les Esprits ont su s'adapter et sont capables d'utiliser aujourd'hui toutes les technologies modernes, y compris celle d’apparaître sur des photos ou sur des films. Par contre, vous affirmer que vous avez été témoin d'une manifestation de l'au delà sans voir les images dont vous parlez ne serait pas très sérieux...
De toute façon, peu importe ce que "les autres" en pensent ou pas, car, ce qui compte, c'est ce que vous en pensez vous, dans votre for intérieur. L'image est une chose, ce qu'elle vous fait vivre en est une autre ! C'est donc bien vous qui savez et avez la réponse à votre question...
Nous vous souhaitons force, courage et résignation pour supporter l'épreuve de ce départ.
Fraternellement,
Branka

 

libre arbitre - Chantal - 7/10/2015

[box content] Bonjour,
J'ai lu attentivement vos sujets du mois et certains de vos ouvrages mais je me demande toujours si nous avons un libre-arbitre ? Devant certaines situations, parfois j'en doute et quand on voit l'actualité aussi. Les désincarnés ont-ils eu aussi un libre arbitre ou voient-ils mieux ce qu'il leur faut ?

Bonjour,
En principe, ils en ont. Sinon, ils n'auraient pas de responsabilité face au mal commis, ni de mérite pour le bien fait. Mais ce libre-arbitre n'est pas total, pas complet, dans tout et pour tout, parce qu’il est relatif à l'évolution de l'être.
Dans les premières phases de l'évolution animique, l'Esprit n'a presque aucun libre arbitre et est plus sujet au déterminisme car l'exercice correct de la volonté demande du savoir et de l’expérience et, dans ces premières phases de son évolution, l'Esprit ne les a pas. Il manque de capacités pour une bonne évaluation des choix à faire. Dans cette phase, Dieu, à travers des Esprits plus élevés, compense son inexpérience, en lui dessinant le chemin à suivre. L'Esprit est mis devant des situations qu'il n'a pas choisies mais qui sont planifiées par des superviseurs spirituels afin de stimuler son développement intellectuel et moral. Par exemple, l'Esprit, qui vit selon son instinct, sera guidé dans les actes nécessaires à sa conservation et à celle de son espèce car son intelligence seule, encore non développée, ne suffirait pas pour l'aider.
À mesure que l'Esprit évolue, il commence à acquérir de l'expérience, à développer ses facultés. Il aura alors un peu plus de liberté de choix. Ce libre-arbitre croîtra à chaque fois, jusqu'à ce que l'Esprit ne soit sujet à aucun déterminisme et à mesure que l'Esprit comprendra le plan divin et y adhèrera en coopérant volontiers. A l'exemple de Jésus qui dit : « Je ne puis rien faire de moi-même : selon que j'entends, je juge et mon jugement est juste, parce que je ne cherche pas ma volonté, mais la volonté de celui qui m'a envoyé. » Jean 5. 30
On subit encore le déterminisme, bien qu'appartenant à l'échelle humaine, il y a encore des conditions qui nous sont encore imposées par la providence divine pour pouvoir progresser selon la loi du progrès. Par exemple, on doit s’incarner et se désincarner, seul Jésus transcendait à cette obligation . On doit habiter dans un certain monde et faire face à certains types d'expériences. C'est encore par déterminisme divin que, le voulant ou non, on est sujet à la loi de cause à effet, en recevant les conséquences de nos actes bons ou mauvais, sur le plan terrestre ou le plan spirituel. Cependant, on a un certain libre-arbitre pour agir puis ensuite, la loi divine nous oblige à en récolter le résultat.
Fraternellement,
René

Loi de cause à effet ou Karma - Judith - 18/09/2015

[box content] Bonjour,
Devant les épreuves, j'ai bien du mal et je me dis : "Voilà Dieu t'a puni !" J'aimerais avoir votre avis sur ce sujet.

Bonjour,
Devant les effets désagréables, par lesquels on doit passer, notre attitude devra être la résignation, en face de tout ce qui n'est pas possible de changer, en acceptant sans rébellion, en sachant que la situation est la conséquence de nos actes ou un besoin d'apprentissage spirituel. Puis l’on doit avoir une action pour le bien, non seulement pour atténuer ou annuler les mauvais effets que l'on a causés et restaurer l'harmonie de la vie en nous et autour de nous, mais aussi pour créer des conditions de vie meilleures sur notre chemin, maintenant et ici dans cette existence, ou pour le futur dans le monde spirituel ou dans de nouvelles incarnations. La justice et la miséricorde divines sont harmonieusement unies dans cette loi qui fait du propre être l'arbitre, le juge, pour souffrir durement des effets, les soulager et même les annuler, et pouvoir aussi construire, toujours plus, son propre bonheur.
Fraternellement,
Gilles

Evolution - Isabelle - 15/09/2015

[box content] Bonjour,
Comment se passe le progrès de chaque Esprit ? Va-t-on dans des mondes supérieurs si l'on a bien travaillé ?

Bonjour,
L´univers est divisé dans une quantité infinie de mondes et chacun d´eux nous offre des types déterminés d´enseignements.
Quand nous avons progressé suffisamment dans un monde, à tel point qu´il n´ait plus rien à nous enseigner, que ce soit en vertu, en sagesse, il nous est permis l´entrée dans un monde immédiatement supérieur, avec une nouvelle classe de cours, nous continuerons nos études et nos travaux.
Si un esprit se montre réfractaire aux possibilités de progrès que son monde lui offre, il est rabaissé à une autre dépendance en relation avec son état. Ce n´est pas une rétrocession ; c´est simplement le retour à un plan équivalent à sa condition , après lui avoir concéder des opportunités d´élévation dont il n´a pas su approuver.
En relation aux colonies spirituelles qui gravitent autour de la Terre, le procédé est le même, chaque fois que nous désincarnons, nous irons là en conformité avec le progrès que nous aurons réalisé dans notre ultime réincarnation.
Fraternellement,
Agnès

Autres mondes - Françoise - 12/09/2015

[box content] Bonjour,
J'ai vu le film Nosso lar et on y décrit un monde presque comme le nôtre avec des besoins. Y a-t-il beaucoup de mondes comme cela ? Comment le comprendre ?

Bonjour,
Les esprits désincarnés habitent des colonies spirituelles , lesquelles ne sont pas perçues par nos sens, en raison de la limitation que la matière nous impose. Ces colonies se trouvent liées aux mondes matériels auxquels appartiennent les esprits qui y habitent. La Terre par exemple est entourée d´une immense quantité de ces colonies qui ressemblent à de grandes villes , remplies de vie et d´animation. Quand nous désincarnerons, nous irons vivre dans une de ces colonies.
Les colonies spirituelles qui entourent la Terre se divisent en trois classes ;
• les zones purgatoires.
• Les zones de réhabilitation.
• Les colonies d´élévation.
Les zones purgatoires, sont aussi appelées d´Umbral. Ce sont des régions étendues des Trevas et de souffrances, ou l´esprit qui n´a pas su faire bon ouvrage de son incarnation s´y trouve après avoir désincarné. Là , entre lamentations et grincement de dents, l´esprit purge les erreurs qu´il a commises sur terre, jusqu´au jour où il manifestera de sincères désirs de les corriger.
Les colonies de réhabilitation sont de véritables villes de vie organisée, dans lesquelles l´esprit se prépare pour réincarner. Dans ces colonies l´esprit se remémore les incarnations passées et trace les plans du futur. Alors qu´il attend le jour de se réincarner, il s´en remet à un travail édifiant.

Les colonies d´élévation sont les habitations des esprits qui ont déjà atteint le maximum de perfection morale que la Terre a pu leur offrir. Dans ces colonies, les esprits y font un stage préparatoire avant d´être transférés pour un monde inférieur ou pour retourner sur Terre en mission de grande portée sociale, visant au bien de l´humanité.
Indépendamment de ces colonies spirituelles, il existe des mondes spirituels, lesquels sont habités par des esprits qui n´ont plus besoin des réincarnations, en vertu du grand progrès qu´ils ont déjà réalisé.
Fraternellement,
Hélène

obstination ou persévérance ? - E - 26/08/2015

Bonjour,
Il y a tout juste un an, un ami m'a parlé de votre centre et conseillé d'y chercher de l'aide à ma situation compliquée. J'ai laissé le temps passer. Puis cet ami est décédé et cela m'a poussée à venir assister à une séance un samedi, en souvenir de lui et pour suivre ses conseils amicaux... Mais je n'ai pas osé remplir un formulaire et demander de l'aide.
Je ne sais que faire. Je suis perdue et extrêmement triste depuis un an. J'ai rencontré un homme que j'aime et qui m'aime. Nous avons vécu une histoire ensemble mais les obstacles à notre amour sont nombreux et paraissent infranchissables. Il n'a pas eu la force de continuer.
Aujourd'hui nous ne nous voyons plus (il refuse de me voir) mais nous nous aimons toujours autant. Nous nous écrivons et sommes très malheureux chacun de notre côté.
Je ne demande pas grand chose en fait. Si cette relation est impossible pour lui, je peux le comprendre. Je voudrais seulement le voir, passer un peu de temps avec lui, discuter, échanger, avoir le droit de l'aimer et simplement de le regarder sourire... J'accepterais qu'il n'y ait jamais rien d'autre qu'un amour purement platonique entre nous. Mais il refuse cela aussi car c'est trop difficile pour lui.
Aujourd'hui je ne sais pas si je dois continuer d'espérer, persévérer pour sauver cet amour si beau qui nous unit ou si cette persévérance risque de me rendre folle et n'est rien d'autre qu'une obstination stérile qui nous fait du mal à tous les deux.
Je ne sais pas en quoi le spiritisme peut m'aider pour ce genre de problème et je comprendrais que vous ignoriez ma demande... Mais tout au fond de moi, j'ai le sentiment que nos âmes ont besoin d'être près l'une de l'autre et je ne sais comment leur donner une chance... Merci beaucoup de m'avoir lue. Et merci pour toute l'aide que vous apportez à ceux qui souffrent.

Bonjour,
Parfois, souvent même, on peut choisir comme épreuve d'avoir à résister à une tentation. Ce (ou celui) qui vous attire n'est pas forcément ce (ou celui) qu'il vous faut, c'est à dire que ce n'est pas forcément ce qui est bon pour vous, pour votre évolution. Comment le savoir ? Vous pouvez déjà vous demander si quelqu'un aurait à souffrir de votre union et vous remémorer le fameux "Ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais pas qu'on te fasse" . C'est une base simple mais très efficace quand on veut s'assurer de faire un bon choix...
Par vos pensées, vous créez et entretenez un lien qui vous apporte peut-être quelques satisfactions mais qui semble aussi vous faire souffrir et peut même vous empêcher de poursuivre votre véritable voie. Vous restez, bien sûr, toujours libre de conserver ce lien en l'état ou de le délier quand vous le voudrez.
Pour remplacer éventuellement le vide que causerait votre décision de ne plus entretenir ce lien, dites-vous que vous serez, par la suite, beaucoup plus disponible pour tous vos autres frères et sœurs qui ne demandent qu'à être aimés. Tournez-vous vers eux et vous verrez qu'ils sauront combler, petit à petit, ce vide affectif qui vous angoisse.
Fraternellement,
Brigitte

 

J'ai besoin de quelques explications - Audrey - 17/08/2015

Bonjour,
J'ai déjà posté un message ici au mois de mai ... Je vous remercie pour vos réponses et pour les passages de livres à consulter, ça m'est très utile! Je ne connais pas de centres spirites vers chez moi dans l'Aude et ne peux pas me déplacer facilement malheureusement. Je suis donc seule et ne pratique aucunement quelconques "expériences spirites" pour entrer en contact avec des esprits.
J'aimerai vous expliquer ce qui m'arrive régulièrement, je ne sais pas quoi en penser ... c'est assez déroutant pour moi! Il faut savoir que la télévision est allumée chez moi en permanence, mon compagnon est un mordu de télévision ! Pour ma part, je suis dans la même pièce que lui mais moi, je lis sur mon ordinateur ou ma tablette sans prêter attention à ce qui se passe sur le poste et même la plupart du temp s je n'entends pas ce qui se dit à la télé, bien trop concentrée sur ma lecture !
Je ne peux compter le nombre de fois où je suis interpellée par des petites choses qui attirent mon attention, me sortant de ma lecture et à ce moment précis soit la télé (enfin la personne qui parle dans la télé) dit exactement le même mot sur lequel ma lecture s’interrompt soit une phrase qui est dite à la télé réponds à une question que je me posais intérieurement en rapport avec ma lecture !
Je connais ça depuis quelques années mais ne comprends pas pourquoi ça a lieu ! ça me fait sourire à chaque fois ... mais à part ça je ne vois pas l'utilité de la chose.
Il y a aussi autre chose, avec la musique, quand je me réveille j'ai la plupart du temps une chanson en tête, jamais la même d'ailleurs ... Comme si dès le réveil, j'étais prévenue en musique de mon état émotionnel du jour ... Je trouve ça aussi troublant, d'au tant que ça ne m'apprends rien si ce n'est de savoir comment je me sens avant même de m'en rendre compte par moi-même une fois bien réveillée !
Je ne fais le rapprochement que quelques dizaines de minutes après mon réveil alors que la chanson se joue encore dans ma tête et elle reviens plusieurs fois la journée et jusqu'à ce que je me couche. Et le lendemain ou surlendemain, hop, je me réveille et une nouvelle chanson m'accompagne !
Ce sont des chansons que je connais, que j'écoute même parfois mais des fois ce sont des chansons que je n'écoute pas, juste je les connais comme ça sans plus ... le pire c'est quand c'est une chanson que je n'aime pas ! Elle se joue dans ma tête toute la journée, si bien qu'à la fin je sais qu'il y a une phrase dedans qui va m’interpeller ! Et effectivement je retrouve dans les paroles de cette chanson quelque chose qui est pour moi.
Comment expliquer ça et surtout à quoi ça peut bien servir ?
Mon but est d'aider les gens et je ne vois pas en quoi ça pourrait les aider, ni même en quoi ça pourrait m'aider à les aider. Je suis au service de mon prochain, je souhaite les aider à soulager leurs peines et leurs souffrances. Je fonctionne de cœur à cœur et je me demande pourquoi il m'arrive ces choses avec la télévision et la musique ...
J'aime que les choses soient claires et je remarque que ce qui m'arrive n'est jamais totalement clair ! Je dois souvent chercher en moi les solutions et j'avoue que c'est rarement simple, ça fonctionne par suites de réflexions,associations d'idées, un peu comme un jeu de piste ou un puzzle à reconstituer ... j'ai des pièces mais pas de modèle ou de plan sur lequel m'appuyer ! Merci d'avoir pris le temps de me lire et vous remercie d'avance pour vos réponses.
Je vous souhaite une très belle journée et que l'Amour ensoleille votre cœur et votre Âme. (pour moi il n'y a pas de distinction entre mon cœur et mon Âme, c'est la même chose... mais c'est ma conception à moi et je ne sais pas si pour vous c'est pareil alors j'ai décidé de citer les 2!)
Merci

Bonjour Audrey,
Même sans aller voir votre message précédent à propos des guides et de l'inconscient, on voit bien que ce message en est la suite logique.
Notre guide s'adresse à nous de nombreuses manières : il s'adapte à notre façon d'être, de penser et d'agir pour se donner une chance d'être entendu, d'être pris en compte.
Peut-être est-ce là sa manière de vous interpeller, de se rappeler à votre bon souvenir, afin que vous fassiez un peu de calme et de silence dans votre cœur et que vous puissiez absorber enfin la paix et la sérénité qu'il ne demande qu'à vous envoyer.
Ce n'est que lorsque vous arriverez à ces multiples contacts avec lui, simples et apaisants, que vous pourrez consacrer votre médiumnité à l'aide d'autrui.
Autrement dit, il faut d'abord réussir à faire le silence dans votre tête pour pouvoir entendre la voix de la vérité.
La discipline, la volonté, l'étude, la morale et l’entraînement, soutenus par la prière, vous y aideront assurément.
Bonne continuation,
Fraternellement,
Aline

 

Quelques questions - A - 26/08/2015

Bonjour à vous,
C’est la 3ème fois que je vous écris ; en fait j'espère surtout avec compassion et ne pas avoir la mauvaises surprise de sentir un intérêt soudain comme je le vois parfois dans les rapports spirites. Ça fait peur leurs réactions, une fois appelé, je n'ai pas vu tant d'amour et de soutien de leur part. Le plus souvent c'est plutôt eux qui ont besoin d'aide. Ont qu'on les laisse tranquille. Mais bon je serais très surpris de sa part, je prie régulièrement pour qu’elle soit assisté s’il le faut. (Ça n'aura sûrement aucune incidence je m'en doute, j'ai toujours peur de parler dans le vide même si je crois très fort en dieu (celui qui nous ai enseigné par la doctrine spirite. Pas de religion chez moi) et à tout le reste. le cœur y est vraiment, je suis la transparence pure dans mes recueillements.< br />
Bref, tout ce monologue pour ne pas bêtement vous poser les questions les unes derrière les autres de façon mal polie et comme je ne veux pas polluer votre boite mail de questions toute les plus absurdes les unes que les autres. J’en ai tout de même 3 ou 4 très importantes pour moi. S’il est de votre bonté de bien vouloir m'y répondre afin d'éclairer la grotte dans laquelle je m'engouffre depuis quelques mois. Rien de grave mais usant.
Le livre des Esprits, je le connais par cœur mais cela ne répond pas avec exactitude à certaines de mes questions. Comprenez par-là "en détails" car le livre se veut généraliste le plus souvent mes questions si toutefois vous connaissez les réponses ou avez pu les étudiez :
- La prière est-elle toujours entendue par dieu et les esprits appelés. Même si le message ne leur ai communiqué que plus tard ? Quand je suis en voiture, dans mon canapé, dans mon lit, bref chaque fois que j'ai une demande ou une pensée, suis- je sûr de ne pas parler dans le vide ?
- L'écriture automatique a-t-il déjà pu être effectué pour aider personnellement un médium. Je veux dire certains esprits peuvent-ils avoir pour mission de nous donner un soutien "une aide" sur un sujet précis de notre vie à venir si on les invoque personnellement pour ça ? Je parle d'un sujet non matériel. Quelque chose de bien plus profond même si cela est déconseillé (je ne parle pas des esprits menteurs qui se plaisent à dire des âneries pour nous tromper. Eux ont sait qu'ils sont là) mais à de rares occasions cela a-t-il pu se produire ?
- Si oui, peuvent-ils nous dire la vérité sur un sujet précis notamment celui sur lequel on l'a appelé ? Et à côté parfois nous tester avec des mensonges. Pas spécialement méchants. Des bricoles pour tester notre crédulité peut être...
- Peut-on invoquer et parler à une personne endormie ou éveillée ; je parle presque d'une prière, plus qu'une simple pensée pour communiquer des choses à son esprit ?
- peut-on être entendu de cette personne (avec le temps si on insiste) même si les communications sont perdus au réveil et espérant peut être lui produire une impression...voir la clarté du message dans le meilleur des cas.
Je n’aurais plus de questions sauf peut-être après votre invocation de Laurence mais je n'espère pas à avoir vous en poser ; j’espère que tout sera assez clair.
Bonne continuation dans vos démarches.

Bonjour,
S'il est vrai que vous connaissez par cœur le Livre des Esprits, il vous serait certainement profitable de passer maintenant à d'autres lectures spirites qui répondraient autrement à toutes les questions que vous vous posez et pourraient ainsi mieux vous toucher...
Vous pouvez lire, par exemple, l’Évangile selon le Spiritisme, toujours d'Allan Kardec, qui vous donnera toutes les explications voulues sur la prière, cet élan du cœur qui, s'il est sincère, est toujours entendu, même si la réponse qu'on en reçoit n'est pas forcément celle que l'on attendait... C'est que Dieu sait ce qui est réellement bon pour nous et ne laisse pas forcément libre court à nos caprices ou nos excès d'orgueil ou de paresse par exemple. Et, puisque vous êtes en manque de lectures "neuves", je vous inviterai à vous reporter au merveilleux livre d'Andrei Moreira "Guérison, auto-guérison", dans lequel, page 202, il retranscrit un très beau texte qui représente bien la réponse de Dieu à nos questions et sollicitations.
Tout médium, dans la mesure où il consacre temps et énergie au service de son prochain sans en tirer aucun avantage, sera forcément aidé par les frères supérieurs qui lui assurent les conditions optimales pour l'exercice de sa tâche. Cette aide passe souvent par l'intuition ou bien par de multiples opportunités (des "hasards" comme diraient certains) qu'il appartient à chacun de saisir. D'une façon plus générale, chacun peut s'adresser à son propre guide qui se fera une joie de remplir sa mission d'aide et de soutien sans qu'il soit utile de passer par l'écriture automatique qui, elle, ouvrirait la porte à des Esprits farceurs.
Pour votre question la plus importante, vous avez certainement "sauté" certaines pages du Livre des Esprits puisque le chapitre "Visites spirites entre personnes vivantes" (dans le chapitre VIII : "Émancipation de l'âme") répond très clairement à vos interrogations. Vous y relirez (ou découvrirez), entre autre, que notre Esprit n'est gêné que par notre corps de chair dont il peut se détacher pendant le sommeil et qu'on peut ainsi, la nuit, retrouver d'autres êtres vivants, en Esprits, et s'entretenir avec eux sur des sujets variés qui nous tiennent à cœur. Même si l'on ne s'en souvient pas au réveil, il en reste parfois une colère calmée, un jugement nuancé, une paix retrouvée... Vous retrouverez toutes ces notions dans de nombreux autres ouvrages spirites de Gabriel Delanne, Camille Flammarion ou Léon Denis par exemple. Essayez de trouver un auteur qui saura vous marquer un peu plus...
Bonne continuation.
Fraternellement,
Hélène

 

Question évolution et réincarnation - James - 12/08/2015

Bonjour,
je voulais savoir : les Esprits incarnés sur des planètes plus évoluées que la nôtre sont-ils des Esprits identiques à nous qui sommes sur Terre sans parler de leur evolution ? Allons-nous évoluer au même degré qu'eux ? Ont-ils été incarnés sur Terre avant ou sur des planètes du même degré d'évolution ?

Bonjour,
Tous les Esprits sont amenés à évoluer et ils peuvent le faire sur cette Terre, comme sur d'autres mondes, selon leur degré d'avancement.
Vous devriez lire le chapitre 3 de l’Évangile selon le Spiritisme d'Allan Kardec. Ce chapitre, qui s'intitule "Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père", est, comme le titre l'indique, très clair sur ce sujet et répondra certainement à toutes vos interrogations.
En voici un très court extrait :
"Les Esprits incarnés sur un monde n'y sont point attachés indéfiniment, et n'y accomplissent pas toutes les phases progressives qu'ils doivent parcourir pour arriver à la perfection. Quand ils ont atteint, sur un monde, le degré d'avancement qu'il comporte, ils passent dans un autre plus avancé, et ainsi de suite jusqu'à ce qu'ils soient arrivés à l'état de purs Esprits. Ce sont autant de stations à chacune desquelles ils trouvent des éléments de progrès proportionnés à leur avancement. C'est pour eux une récompense de passer dans un monde d'un ordre plus élevé, comme c'est un châtiment de prolonger leur séjour dans un monde malheureux, ou d'être relégués dans un monde plus malheureux encore que celui qu'ils sont forcés de quitter, quand ils se sont obstinés dans le mal."
Nous vous laissons lire, à votre rythme, le reste de ce chapitre en espérant qu'il vous donne envie de lire par la suite le livre en entier...
Fraternellement,
Hélène

 

Influences - René - 25/07/15

[box content] Bonjour,
J'aimerais connaître quel est l'impact des Esprits dans notre monde ? Leurs influences ?

Bonjour,
A la question 459 du livre des Esprits, on a la réponse suivante : "Sous ce rapport leur influence est plus grande que vous ne croyez, car bien souvent ce sont eux qui vous dirigent." Les affirmations des Esprits à Allan Kardec démontre que, dans la majorité des cas, nous tous qui sommes incarnés, agissons sous l’influence des entités spirituelles qui s’affinent avec notre façon de penser et d’être. Nous ne pouvons avoir de doute à ce sujet. Déjà, sur terre, en vivant en permanente syntonie avec des personnes qui nous entourent, familières ou non, nous recevons leurs influences à travers les idées qu´elles extériorisent. Quand il arrive que nous ne réussissons pas à exercer une influence envers quelqu´un et que nous désirons l'orienter sous notre prisme personnel, en règle générale, nous tentons par tous les moyens de le convaincre avec des arguments persuasifs afin d´atteindre notre intention . Il est donc naturel que les habitants du monde spirituel cherchent à nous influencer par leurs désirs ou leurs idées.
Fraternellement,
Catherine

Instinct - Pascal - 20/07/15

[box content] Bonjour,
J'aimerais avoir des précisions sur l'instinct, pouvez-vous m'en dire plus.

Bonjour,
L’instinct est une intelligence mise dans un certain moule et qui revêtira toujours la forme prise.
Ce moule est le cerveau de l’animal dans lequel on met une sorte d’intelligence inconsciente qui doit agir dans un sens déterminé pour les besoins de la vie qu’il vient accomplir. Mais il y a instinct et instinct. L’instinct d’un insecte, par exemple, reçoit cette impulsion et la suit, pour ainsi dire, bêtement. A mesure que l’animal se perfectionne, il y a beaucoup plus de conscience dans cet instinct, et il se rapproche de l’intelligence. Tout est le résultat de l’évolution. Moins l’être incarné est évolué, moins il se sert de son embryon de cerveau pour développer ce qu’il a déjà en lui-même. Au contraire, plus il est évolué, plus son esprit cherche à apporter sa conscience dans l’acte qui lui est propre et dans ses décisions qui, peu à peu, perdent leur caractère instinctif pour revêtir le caractère intellectuel.
Fraternellement,
Alain

Spiritisme - Jocelyne - 10/07/15

[box content] Bonjour,
J'aimerais savoir quelle est la position du spiritisme face à l'interdiction de Moïse ?

Bonjour,
Dans les temps bibliques, alors que les hébreux vivaient captifs en Egypte, les communications médiumniques ou divinations servaient des intérêts égoïstes, matériels et mesquins. On y introduisait la pratique de la magie et même des sacrifices humains. A cause de cela et ayant pu libérer son peuple du joug égyptien, Moïse, grand médium, et législateur hébreux, interdit toute sorte de pratique médiumnique.
«9. Lorsque tu seras entré dans le pays que l’Éternel, ton Dieu, te donne, tu n’apprendras point à imiter les abominations de ces nations-là. 10. Qu’on ne trouve chez toi personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu, personne qui exerce le métier de devin, d’astrologue, d’augure, de magicien. 11. D’enchanteur, personne qui consulte ceux qui évoquent les Esprits ou disent la bonne aventure, personne qui interroge les morts. 12. Car quiconque fait ces choses est en abomination à l’Éternel et c’est à cause de ces abominations que l’Éternel, ton Dieu, va chasser ces nations devant toi. 13. Tu seras entièrement à l’Éternel, ton Dieu.» Deutéronome 18:9/13.
L’interdiction de Moïse concernant les pratiques médiumniques révèle la preuve de leur existence réelle. Cette interdiction n’est pas en elle-même une condamnation générale de la médiumnité ; elle visait seulement à réprimer les abus. Moïse a d’ailleurs continué à utiliser sa faculté médiumnique. Il recevait par l’intermédiaire des Esprits l’expression de la volonté divine. C’était un prophète médium, le porte-parole de Dieu et il voulait que son peuple mette en pratique la médiumnité seulement dans des buts supérieurs, élevés ; c’est ce que l’on comprend en lisant le passage biblique suivant :
«26. Il y eut deux hommes, l’un appelé Eldad, et l’autre Médad, qui étaient restés au camp, et sur lesquels l’Esprit reposa car ils étaient parmi les inscrits, quoiqu’ils ne fussent point allés à la tente et ils prophétisèrent dans le camp. 27. Un jeune garçon courut l’annoncer à Moïse, et dit : Eldad et Médad prophétisent dans le camp. 28. Et Josué, fils de Nun, serviteur de Moïse depuis sa jeunesse, prit la parole et dit : Moïse, mon seigneur, empêche-le ! 29. Moïse lui répondit : Es-tu jaloux pour moi ? Puisse tout le peuple de l’Éternel être prophète ; l’Éternel leurs donnant son esprit !» Nombres 11:26/29.
Fraternellement,
Antoine

Phénomènes - Chantal - 05/07/15

[box content] Bonjour,
J'aimerais savoir ce que vous pensez de la clairvoyance et de la clairaudience. Sont-ils des phénomènes médiumniques ?

Bonjour,
La clairvoyance est le phénomène de vision à distance, même au travers des corps opaques, permettant de voir, sur le plan matériel, des choses, des scènes et des personnes que les yeux physiques ne peuvent pas atteindre.
C'est un phénomène animique. Il y a un dédoublement et la perception, alors, est globale et beaucoup plus grande que dans la simple vision physique. C’est l'âme qui voit.
La clairaudience est un phénomène où l’on entend des sons du plan terrestre, qui se passe en dehors de la portée des oreilles physiques, soit parce qu’ils se passent à distance, soit à cause d'obstacles qui empêchent la transmission du son. C'est un phénomène animique, comme pour la clairvoyance, il y a un dédoublement.
Si des Esprits provoquent ce dédoublement, on peut dire alors que ce sont des phénomènes médiumniques.
Voici deux exemples qui permettent de comprendre cette différence entre les phénomènes animiques et médiumniques :
Rosa Kulechova, qui vit en Russie, est une personne qui est capable de lire avec les doigts en les passant sur un texte imprimé sans utiliser la vision. C'est un phénomène animique.
Un couple a gardé une importante somme dans un placard, mise dans de vieux vêtements. Comme ils ne la retrouvaient plus, ils croyaient s'être fait dérober. La somnambule Mme Roger voit à distance le local et perçoit que l'argent n'a pas été volé et indique où il se trouve. C'est un phénomène médiumnique. Fraternellement,
Gilles

Médiumnité - Michel - 20/06/15

[box content] Bonjour,
La pratique de la médiumnité est-elle conseillée ?

Bonjour,
Oui, elle est conseillée parce que son exercice nous apporte d’innombrables et grands bénéfices. Le premier, c’est la preuve de l’existence de l’Esprit, de son immortalité et de son individualité dans l’au-delà. En exerçant la médiumnité, nous pouvons nous informer de ce qui existe et se passe dans le plan spirituel, comme la continuité de la vie terrestre et comme conséquence de nos actes dans ce monde. Nous pouvons recevoir l'aide des bons Esprits, des enseignements, des consolations et parfois des guérisons. Nous pouvons aider les bons Esprits dans l'assistance et les éclaircissements spirituels aux incarnés et aux désincarnés. Nous pouvons développer et éduquer nos facultés médiumniques et élargir puis perfectionner la relation entre incarnés et désincarnés, notre grande famille universelle, jusqu'à contacter parfois des êtres chers désincarnés, lorsque les lois divines le permettent dans un but nécessaire et opportun.
Fraternellement,
Sylvie

Les animaux - Xavier - 12/06/15

[box content] Bonjour,
Les animaux possèdent-ils la médiumnité ?

Bonjour Bruno,
La médiumnité est une faculté du règne humain. Les animaux ne sont pas médiums. Ils présentent un certain développement qui leur permet de percevoir la présence des Esprits et subir leur influence, mais ils ne sont pas encore arrivés au même niveau de développement de la pensée et du sentiment que celui des êtres humains (incarnés ou pas). A cause de cela, ils ne peuvent comprendre, ni exprimer, ce que les humains pensent et ressentent.
Fraternellement,
Hélène

Conséquences du suicide - Bruno - 03/06/15

[box content] Bonjour,
J'ai bien lu les divers textes concernant le suicide et je me demande quelles sont les conséquences pour celui qui s'est tué par balle ou qui s'est jeté d'un pont ? Je comprends qu'il y a bien un arrêt de vie volontaire de la part de la personne et qui n'est pas en accord avec les plan divin.

Bonjour Bruno,
Emmanuel, le guide de Chico nous explique ceci dans l'ouvrage La terre et le semeur :
Le problème est à l’intérieur de nous et au moment de revenir sur Terre, nous demandons pour assumer les difficultés inhérentes à nos erreurs. Ainsi…
Si la balle a traversé le centre de la parole, naturellement, nous reprendrons un corps physique avec des problèmes d'élocution. Si elle a traversé le centre de la vision, nous allons renaître avec un risque de cécité. Si nous nous sommes précipités d'une hauteur et que nous avons perturbé l’équilibre de notre périsprit, nous allons revenir avec des blessures qui affecteront notre équilibre. Lorsque nous nous empoisonnons, nous serons des candidats au cancer dès les premiers jours de l’enfance. Le poison crée un déséquilibre dans le champ moléculaire qui se répercute sur le périsprit.
On peut observer de très nombreuses fois chez un enfant récemment né, un procédé cancéreux que nous ne pouvons justifier. Cet Esprit apporte avec lui l'angoisse et ce déséquilibre qui s’installe en lui.
Par pendaison, nous aurons des problèmes qui se détermineront sur la colonne vertébrale et nous tombons vers dans des processus de paraplégie."
J'espère avoir répondu à vos questionnements.
Fraternellement,
André

 

 

Devoir filial - Jacques - 25/05/2015

Bonjour,
Le spiritisme s'il met de grandes valeurs dans le devoir des parents à l'égard de leurs enfants met aussi des valeurs dans le devoir des enfants à l'égard de ces derniers.
Que peut-il en être de l'attitude à adopter par les enfants lorsque ceux-ci sont emprunts de ressentir un sentiment d'abandon ou de rejet par ces derniers sans que ne soit nécessairement présent un contexte de violence physique et tandis que le sentiment évoqué par l'enfant résulte généralement de propos critiques et récurrents des parents à l'égard de l'enfant en l'absence même de mauvais comportement de ce dernier ? Merci par avance pour votre réponse.

Bonjour Jacques,
Vous trouverez certainement réponse à votre question dans l’Évangile selon le Spiritisme d'Allan Kardec, au chapitre 14 "Honorez votre père et votre mère".
Les deux dernières parties intitulées "La parenté corporelle et la parenté spirituelle" puis "L'ingratitude des enfants et les liens de famille" devraient tout particulièrement vous intéresser.
Leur lecture pourra vous aider à comprendre que, même si le lien d'amour qui unit parents et enfants n'est pas toujours spontané, il est de notre devoir de le rechercher et de le faire croître.
Il n'y a pas de hasard dans les naissances, bien au contraire, les familles sont choisies avec le plus grand soin pour permettre à l'entité la meilleure progression. La charité envers autrui commence parfois, pour ne pas dire souvent, dans son propre foyer...
Fraternellement,
Agnès

 

Epais nuage - Béatrice - 23/05/2015

Bonjour,
En 2006, une nuit, je me suis réveillée, à trois heures moins le quart du matin, à côté de mon lit, un épais nuage sombre, avec une forme, était à proximité de mon lit. J'ai hurlé de peur.
Quelques jours après, ce même phénomène est revenu. Je n ai pas eu cette peur. J'avais le sentiment que c'était le père de mes enfants qui s'était tué en voiture d'un accident en 1996...
J'avais eu déjà des choses bizarres : un téléphone ancien de décoration qu'il m'avait acheté et qui était accroché avec de grosses vis et qui ne pouvait pas tomber ... Je parlais de lui à une amie sur ce qu’il m’avait fait endurer comme coups, violence, tromperies et ce téléphone est tombé... Une vitrine aussi à lui qui s'ouvrait seule... Cela s'est arrêté quand j'ai été voir une médium qui m'a dit "il veut que vous lui pardonniez"... Ça a été dur car j’ai subi autant d'amour que de violence mais, en pleurant à gros sanglots, j'ai dit "je te pardonne" et, c est vrai, j'ai pu m'enlever ce gros chagrin, cette colère, cette peine immense...
Je me rends compte que je ne les laissais pas monter. Je pleurais en me levant et je pleurais en me couchant... A cette époque, de gros soucis de santé m'étaient apparus suite à des examens, cellules cancéreuses, suspicion de lymphome...
Après tout cela, j'ai refais des examens et tout était parti... Je crois qu'il est venu me réveiller et me sauver quelque part.

Bonjour Béatrice,
Nous vous remercions pour votre témoignage sur les effets bénéfiques du pardon.
Il est vrai que toutes les colères, frustrations, haines ou ressentiments que l'on garde en soi et que l'on continue à entretenir, donc à "nourrir" régulièrement, créent des désordres au niveau de nos énergies, ce qui entraine des troubles importants qui se répercutent ensuite sur notre corps.
Le docteur Andrei Moreira explique très bien tout ce processus dans son dernier et excellent ouvrage "Guérison, auto-guérison". Nous en extrayons une citation, attribuée à Shakespeare, qui illustre parfaitement les méfaits de la colère : "Ne pas pardonner, c'est comme boire du poison et espérer qu'une autre personne en meure".
J'espère que vous saurez y repenser si, un jour, la colère vous taraude de nouveau...
Fraternellement,
Véronique

 

Conscience ou guide ? - Audrey - 13/05/2015

Bonjour,
Merci pour votre patience et pour les réponses que vous offrez à chacun de nous !
J'ai connu dans ma vie beaucoup d'épreuves difficiles depuis mon enfance et je suis entourée d'une famille très "malsaine". (mensonges, manipulations, emprise psychologique, très matérialistes) Pour ma part, j'ai une morale et un dévouement spirite assez important depuis toujours, je pense également être régulièrement "inspirée" quand "j'enseigne" la morale spirite à mon prochain, que ce soit oralement ou par écrit.
Il y a 4 ans de ça, j'ai été internée en psychiatrie parce que du jour au lendemain j'entendais des voix qui voulaient me faire très peur (ça a marché d'ailleurs !) Perte de réalité, soumission et perte de contrôle de mon corps ... Lors de cet épisode terrifiant, je me disais toujours mentalement : "ça va mon cœur ?" mais je ne sais pas du tout pourquoi ! Au milieu de toutes s es voix qui jouaient avec mes peurs profondes, il y en avait une qui me disait " tu n'as rien à craindre !" mais je n'ai pas su me rassurer assez pour n'écouter qu'elle. Je suis hypersensible, hyperémotive mais après examen je n'ai aucune pathologie psychiatrique.
A ce moment là, je pense avoir dialogué mentalement avec des esprits qui étaient "accrochés" à des personnes en grande souffrance morale que j'ai voulu aider. A l'époque je ne connaissais rien du spiritisme, j'avais juste une morale et une philosophie spirite innée, sans même savoir ce que c'était qu'être spirite ! Avec les années et beaucoup de 'travail" sur moi, j'en suis venue à penser que j'ai subi une obsession de plusieurs esprits mais malgré cela j'ai su tirer bénéfice de cet "enseignement" particulier à vivre !
Je dévore les livres spirites (Kardec, Divaldo Franco, Chico Xavier, Léon Denis ...) avec une rapidité fulgurante, je capte l 'essence de chaque ouvrage et c'est pareil avec le texte des chansons. Je me sens vraiment en syntonie avec la doctrine spirite, elle me parle !
Depuis je prie Dieu chaque soir avant de m'endormir pour l'Humanité, mes proches, mes voisins, les bons, les "méchants", les victimes, les bourreaux ... pour que tout à chacun puisse voir l'étincelle Divine qu'il porte en lui et suivre son évolution au mieux !
Je comprends que chacun doive évoluer à son rythme mais j'aimerai tellement élever mon prochain pour qu'il sente en lui cet Amour Bienveillant, au lieu de se "perdre" et passer à côté de son chemin ! J'ai toujours une main tendue avec une grande humilité, une charité et une compassion débordante ! J'en viens à mon questionnement !
Très souvent je tiens une conversation mentale avec "ma petite voix" mais je ne comprends pas pourquoi la plupart des gens parlent d'un guide comme d'une "personne" extérieure, alors que pour moi, cette voix me certifie "je fais partie de toi ! je suis toi. " ... qu'est-ce que ça peut bien pouvoir dire ? J'ai l'impression qu'il s'agit de ma conscience ...
J'apprends énormément de ses enseignements, d'une simplicité et d'une fluidité extraordinaire. Nos dialogues sont riches, toujours basés sur l'Amour, le Respect, la Charité ... tout ce qui me tient à cœur et me pousse toujours plus loin dans mon apprentissage !
Ma petite voix intérieure, "mon guide", fait donc partie de moi mais je ne pense pas que ce soit moi ... Cette petite voix m'apprends des choses que moi-même j'ignore ! C'est un peu perturbant de se dire qu'on se parle à soi-même et qu'on s'enseigne des choses qu'on ne maîtrise pas !
Elle m'aide à prendre conscience de plein de choses, m'oriente dans mes choix et décisions difficiles ! Pour moi, je parle avec ma conscience mais ça ne ressemble pas à ce que certain ex plique par rapport à leur guide. Peut-être que quelque chose m'échappe ? ou peut-être que chacun interprète ça de façons différentes ? Merci d'avance pour vos précieux éclaircissements... Paix, Amour et Bonheur en vos cœurs.

Bonjour Audrey,
Nous vous remercions pour vos gentils encouragements mais nous vous rappelons que nous ne faisons que rendre ce qui nous est si largement offert... La médiumnité peut permettre d'entendre des voix de l'invisible. A nous de nous projeter et nous maintenir dans le milieu ambiant où ces voix seront les plus agréables.
Nous vous invitons à relire, dans le Livre des Esprits d'Allan Kardec, au chapitre relatif à l'intervention des Esprits, la partie qui concerne les anges gardiens puis les pressentiments et, enfin, l'influence des Esprits sur les évènements de la vie. Nous en extrayons la question 501 qui explique pourquoi un Esprit protecteur doit rester discret.
"Question 501 : Pourquoi l'action des esprits sur notre existence est-elle occulte et pourquoi, lorsqu'ils nous protègent, ne le font-ils pas d'une manière ostensible ? Réponse : Si vous comptiez sur leur appui, vous n'agiriez pas par vous-même, et votre Esprit ne progresserait pas. Pour qu'il puisse avancer, il lui faut de l'expérience et il faut souvent qu'il l'acquière à ses dépens : il faut qu'il exerce ses forces sans cela il serait comme un enfant qu'on ne laisse pas marcher seul. L'action des Esprits qui vous veulent du bien est toujours réglée de manière à vous laisser votre libre arbitre car, si vous n'aviez pas de responsabilité, vous n'avanceriez pas dans la voie qui doit vous conduire vers Dieu. L'homme, ne voyant pas son soutien, se livre à ses propres forces : son guide, cependant, veille sur lui et, de temps en temps, lui crie de se méfier du danger."
Vous pourrez aussi aller lire, sur notre site, l'article intitulé "Tobie et son ange", tiré du Bulletin n°42 de septembre 2010, où, à l'aide d'un extrait de l’Évangile selon le Spiritisme, on évoque le nécessaire silence apparent du guide.
Ces lectures vous confirmeront que "la voix de la conscience" est d'autant plus claire qu'on y prête attention mais qu'il est préférable, pour notre avancement personnel, qu'elle ne soit pas trop distincte de nos idées propres.
Vous avez certainement une médiumnité assez développée qu'il vous faudrait apprendre à gérer si vous ne voulez pas, de nouveau, servir d'instrument à des Esprits facétieux. Vous trouverez, dans un centre spirite proche de chez vous, l'attention et le soutien qui vous aideront à différencier ces voix.
Fraternellement,
Sylvie

 

Paralysie du sommeil - A - 02/05/2015

Bonjour,
J'ai été victime de paralysie du sommeil durant deux voire trois mois. Mon corps pétillait comme lorsqu'on a le pied endormi. Dans ces moments-là, le corps entier picote et plus moyen de bouger. Une fois, j'ai même entendu une voix sinistre rire et je lui ai dit "dégage" mais sans peur, juste avec la colère d'être immobilisée.
La dernière fois, après une paralysie, j'ai vu une masse noire s'éloigner de mon lit. J'ai su (je ne sais pourquoi) que plus jamais je n'aurai de paralysie du sommeil. Par moment, je ressens juste une vague qui passe mais qui ne persiste pas. C'est comme si quelque chose me traversait et tout le corps qui pétille (peut être des vibrations que je ressens comme des picotements). Par contre, je n'ai jamais senti cela comme étant négatif. J'ai juste une fois entendu ce rire étrange!!

Bonjour Audrey,
La nuit, lorsque l'on commence à se dégager de son corps physique, l'âme reprend un peu de son autonomie et l'on perçoit alors plus facilement les fluides ou les Esprits qui nous entourent.
Ce léger dégagement permet simplement l'émergence d'une sensibilité accrue qui n'a donc, effectivement, rien d'inquiétant.
Si vous le désirez, vous pourrez apprendre à mieux gérer ce phénomène en vous rendant dans un centre spirite proche de chez vous.
Fraternellement,
Hélène