Les épreuves - 6/11/2014

Bonjour,
Comprendre les vicissitudes de la vie aident à mieux les supporter. J'ai lu dans l'Evangile selon le spiritisme d'Allan Kardec une explication relative aux raisons de nos épreuves, qui seraient liées à nos vies précédentes, aux erreurs que nous aurions commises et que nous devrions vivre à notre tour. Cela peut sembler en effet une explication plausible. Cependant, les apôtres sont tous morts sous des sévices, par la torture, et j'ai du mal à imaginer que Jésus n'ai choisi pour apôtres que d'anciens tortionnaires devant à leur tour subir de telles souffrances. Je vous serais reconnaissante si vous pouviez m'apporter plus de compréhensions au sujet des épreuves.

Bonjour Sophie,
Les épreuves ne sont pas là uniquement comme expiations. Elles sont, avant tout, destinées à nous aider à comprendre, à avancer, à nous améliorer.
Puisque vous vous référez à l’Évangile selon le Spiritisme, poursuivez la lecture du chapitre "Bienheureux les affligés" jusqu'au paragraphe 9 et vous lirez que : "Il ne faudrait pas croire cependant que toute souffrance endurée ici-bas soit nécessairement l'indice d'une faute déterminée ; ce sont souvent de simples épreuves choisies par l'Esprit pour achever son épuration et hâter son avancement. Ainsi l'expiation sert toujours d'épreuve, mais l'épreuve n'est pas toujours une expiation. (...) Un Esprit peut donc avoir acquis un certain degré d'élévation mais, voulant avancer encore, il sollicite une mission, une tâche à remplir, dont il sera d'autant plus récompensé, s'il en sort victorieux, que la lutte aura été plus pénible. Telles sont plus spécialement ces personnes aux instincts naturellement bons, à l'âme élevée, aux nobles sentiments innés qui semblent n'avoir apporté rien de mauvais de leur précédente existence et qui endurent avec une résignation toute chrétienne les plus grandes douleurs, demandant à Dieu de les supporter sans murmure."
Il arrive même que certains choisissent des épreuves non pas pour eux-même (ou pas seulement), mais pour aider leur entourage en leur offrant ainsi l'occasion de tendre une main, de secourir, de consoler. L'épreuve de l'un n'est alors que le prétexte à toucher l'autre et ainsi à faire émerger le meilleur de lui-même. C'est un aspect beaucoup plus fréquent qu'on ne le pense et qui mériterait d'être plus souvent médité... Comme vous le voyez, lier l'épreuve à l'expiation est un résumé beaucoup trop rapide qui ne prend pas en compte les innombrables critères qui font qu'une situation peut être juste et sage, même si on ne la comprend pas au premier abord.
Fraternellement,
Hélène

 

 

Angoisses, obsession - 4/11/2014

Bonjour,
Je vous contacte car je m'intéresse de très près à la doctrine spirite et j'ai lu plusieurs livres d'Allan Kardec ou bien de Francisco Candido Xavier. Seulement, malgré le fait que je cherche à m'instruire et même à évoluer, je suis très angoissée pour plusieurs raisons.
Tout d'abord, suite à une dépression que j'ai faite en 2008 j'ai l'impression de ne plus avoir d'émotions positives et surtout, j'ai l'impression de me rendre compte que je n'ai pas de cœur, car je réagis comme un robot qui fait les choses parce qu'elle veut évoluer mais pas par amour. Et j'en souffre beaucoup car je me sens très loin de Dieu de ce fait alors que devant un film je suis capable d'avoir des émotions. Alors pourquoi pas dans la réalité...?
De plus, je suis sujette à des attaques de paniques et des angoisses qui me paralysent, qui m'empêchent d'avancer comme je le voudrais. J'ai peur constamment de la mort et de la vie qui m'attend de l'autre côté tout ça car je n'arrive pas à dominer ma peur et je me dis ces angoisses vont me suivre après sachant que les choses paraissent plus réelles dans le monde spirituel. Enfin, bien que je suis habituée à faire des cauchemars, il y en a un qui revient souvent. Où du moins un château qui revient dans mes rêves, d'un vampire qui veut me séquestrer. Ce château est le même à chaque fois. Seulement, la première fois, j'étais vraiment séquestrée et aucune façon de m'en sortir, la deuxième fois, je ne me rappelle plus de la scène et là, la nuit dernière, je me suis retrouvée devant ce château effroyable et lorsque j'ai voulu prendre la fuite tellement j'avais peur, je suis passée devant cette ombre toute noire qui se trouvait être ce fameux vampire. Je ne voulais tellement pas retourner dans ce château que je me suis suicidée dans mon rêve, ce qui m'a réveillé en tremblant.
Alors j'ai plusieurs questions à vous poser :
- Peut-on être hyper angoissé sur terre mais pas dans le monde spirituel ? Où sinon qu'est-ce que cette peur irraisonnée peut bien vouloir dire ?
- Comment puis-je savoir si c'est un esprit qui m'obsède et qui se vange de quelque chose que je lui aurai fais subir dans une autre vie à travers mes cauchemars ou mes angoisses ?
- Le fait de ne plus avoir de sentiment profond, cela veut il dire que je n'ai pas d'amour pour mes semblables ? Je sais que j'ai un naturel, si je ne fais pas d'effort, à être égoïste et centrée sur mon bien être mais malgré tout je veux le bien des gens et la paix et je travaille à mon rythme pour évoluer. Quel peut être la raison de ce blocage des émotions ? est-ce une expiation ?
D'autre part, j'ai eu 3 IVG dans ma vie et j'ai pu voir que la punition est lourde lorsqu'on fait un IVG car on va à l'encontre les desseins de Dieu. Mais je ne savais pas avant. Mes problèmes peuvent ils être une punition ? Qu'est-ce qu'il peut m'attend dans une autre vie à cause de ces trois gros pêchés ?

Bonjour Muriel,
Ne vous en faites pas, votre message est très clair.
Pourquoi menez-vous votre vie comme un robot ? Le spiritisme vous aurait donné l’impression qu’une ligne de conduite obligatoire est à tenir ?
Il existe de nombreuses cause à la dépression. Toutefois, il semble évident que faire constamment les choses « à contrecœur » n’est pas une méthode de vie respectueuse pour vous-même. Le spiritisme enseigne l’amour. L’amour pour soi, en acceptant nos choix d’incarnation et nos bagages, quels qu’ils soient. C’est une doctrine de progression en effet, dans le sens ou lorsque l’on a pu regarder au fond de soi pour voir ce qui causait nos difficultés à apprécier la vie, nous sommes encouragés à modifier certaines habitudes. Cela peut se faire très naturellement. Dans votre cas, il semble que vous êtes forcée et contrainte. De cela, rien de positif ne peut naître. Il est compréhensible que des anxiétés et une absence de satisfaction soient présents en vous.
Apprenez à regarder vos envies, à écouter vos penser, et à les accepter entièrement, au plus profond de vous. Car c’est ce que vous êtes actuellement. Le spiritisme nous enseigne que nous pouvons devenir ce que nous voulons devenir, en nous appuyant sur la prière et notre guide. Je ne saurais vous dire si votre état actuel est en lien avec vos 3 IVG. A la lumière de la croyance en la réincarnation, vous pouvez avoir des pensées de pardon et de compassion pour ces trois candidats à la réincarnation. Courage et confiance,
Fraternellement,
Josué

 

Interrogation - 4/11/2014

 

Bonjour,
Dimanche 2 novembre, mon épouse et moi, nous sommes allés rendre visite à notre beau-frère décédé depuis peu au cimetière.
Pourquoi mon attention s'est portée sur une tombe où était inhumé un garçon de 12 ans ?
J'ai dit à ma femme : "Tu te rends compte, il avait l'age de notre petit-fils, qu'est ce qui a bien pu arrivé à ce pauvre gosse ?" Dans les minutes qui ont suivi un froid, non, plutôt un frisson m'a saisi du début de la tête puis jusqu'aux pieds. A ce moment précis, je ne pensais plus à cet enfant. Question : y a t-il pu y avoir une corellation ou autre chose ou notre beau-frère décédé ?

Bonjour René,
Beaucoup d'Esprits trainent autour des tombes car ils savent pouvoir y rencontrer les parents et amis qui viennent se recueillir sur des dépouilles vides. L'un d'entre eux s'est certainement approché de vous, d'un peu plus près, ce qui vous a occasionné ce grand frisson.
Il ne nous est pas possible de vous dire, en fonction de votre récit, de qui il s'agissait, mais est-ce bien important ? Ce qui compte, c'est de savoir que l'Esprit qui s'est approché de vous est toujours proche de la Terre et qu'il a besoin de prières.
Vous pouvez prier pour cet Esprit, demander à ce qu'il soit aidé, même si vous ne savez pas vraiment qui il est, ni ce qu'il fait sur Terre. C'est l'intention, c'est à dire votre volonté de le secourir, qui portera la prière, pas le Curriculum Vitae du défunt...
Fraternellement,
Hélène

 

 

Contact avec les Esprits - 28/10/2014

Bonjour,
Bravo pour votre site qui est très bien fait et où les informations sont enrichissantes. Pourriez-vous m'aider svp ?
Comment ne pas prendre peur lorsqu'un Esprit veut rentrer en contact avec moi ? Lorsque par exemple il bouge les clés ou je sens sa présence, peut-on parler à un Esprit ? Dans ma maison vit l'esprit puissant d'une enfant qui s'amuse à casser mes chapelets.
D'autres Esprits viennent me voir aussi, comment les aider ? Sont-ils néfastes ? Ainsi je perçois leurs présences en voyant une lumière ou plusieurs très proches de moi lorsque je ferme les yeux. Cela peut-être le jour à la nuit.
J'avoue que quelquefois j'ai un peu peur. Mais il serait temps que je fasse la paix, avec cette sensibilité que je possède.

Bonjour,
Le fait de voir ou de ressentir les Esprits prouve que vous avez de la médiumnité. Seule et sans une instruction solide du monde de l'au-delà, il est difficile d'avoir un bon discernement. Je vous conseille de vous rapprocher d'un centre spirite ou alors de lire dans un premier temps, les ouvrages de Kardec, de Léon Denis et de Chico Xavier
Fraternellement,
Catherine

 

 

La Sainte Bible - 27/10/2014

Bonjour,
Pardonnez-moi cette question bête ou idiote mais j'ai besoin qu'on me réponde car je ne veux pas demander au curé ; je vais bientôt être baptisé et ma question est la suivante :
Est-ce qu'il serait mal que je lise la Bible étant donné que certaines personnes prétendent qu'elle a été modifié ?
Si c'est le cas, donc le mieux pour moi, c'est de me baser uniquement sur les phrases relevées de la Bible par Allan Kardec ? Donc de lire les livres d'Allan Kardec ?

Bonjour,
Vous faites sans doute référence au livre l’Évangile selon le spiritisme d'Allan Kardec. Votre démarche de croyance est intime et personnelle. Aucun ouvrage ne peut vous assurer la vérité, c'est à vous de lire, d'étudier, de ressentir à l'intérieur de vous profondément ce qui est juste et de fortifier votre foi.
En ce qui concerne votre baptême, il s'agit d'un rite catholique, vous devez vous référer à ce que vous conseille votre curé afin de suivre les enseignements qu'il vous donne et les indications qu'il vous demande afin d'être à l'écoute de ce baptême.
Fraternellement,
Hervé

 

Rêves de défunts - 23/10/2014

Bonjour,
Je suis croyante, catholique non pratiquante. En 2013,au mois d'aout, la marraine de ma belle-soeur, est venue me voir en rêve, pile à la date de son décès. Cette dame était très pieuse et je l'estimais énormément.
Dernièrement le 11 octobre, c'est ma soeur ainée ,décédée un 12 octobre qui est venue en rêve. Je me suis réveillée ces jours-là, avec la certitude, d'une vie apres la mort. Que signifient ces rêves ?

Bonjour Marie-Jeanne,
Vous dites que vous vous êtes réveillée, ces jours-là, avec la certitude d'une vie après la mort. Cela n'est-il pas suffisant comme signification ? Pourquoi aller chercher un autre sens quand vous recevez la quiétude d'une révélation ?
C'est à vous maintenant, si vous le désirez, d'aller plus avant sur ce chemin qui s'est ouvert à vous. Vous avez eu l'information, à vous de voir ce que vous voulez ou pouvez en faire. Vos défunts ont juste voulu vous informer, pas vous obliger...
Fraternellement,
Hélène

 

 

Sosie - 9/10/2014

Bonjour,
Peut-on se baser sur la ressemblance physique, un sosie, pour croire à une réincarnation ? Exemple : le pape grégoire IX est un sosie de sylvester stallone.

Bonjour,
L'enveloppe physique n'est qu'une apparence pour cette incarnation. Elle est la résultante de notre patrimoine génétique et de nos expériences dans cette incarnation et celles passées. Lors de nos différentes incarnations, nous n'avons pas toujours les mêmes figures.
Fraternellement,
Céline

 

 

Ames désincarnées - 8/10/2014

Bonjour,
Voilà, je suis gravement malade de dépression depuis 5 ans, à cause d'un burn out fatal.
Pendant ma maladie, j'ai appris le suicide d'un ami, pour la même raison. J'ai tellement souffert, je voulais comprendre son geste, et donc pour la première fois, j'ai utilisé écriture automatique (en allant sur le web pour explications). Et depuis je corresponds de temps en temps avec lui ; il n'arrête pas de me dire qu'il se trouve derrière un mur monumental et qu'il regrett, et surtout de ne pas me suicider. (Parfois je me dis, c'est un mort qui m'a sauvé la vie... car avec toutes ces descriptions...on a pas envie d'y aller).
Bref, j'ai une amie très très croyante, qui m'a dit : "Il faut absolument arrêter avec tout ça, ce ne sont que des âmes maléfiques que tu rencontres, la Bible le dit ; tu es folle, arrête ça". On m'a dit aussi, que c'était très dangereux, car des "imposteurs" j'en ai eu pas mal, se mettent à la place du défunt. Et que surtout surtout, les âmes en peine cherchent toutes une âmes (vivantes) pour s'accrocher à elle et ne plus la lâcher.
Voilà, j'arrive au bout de mes 5 ans de maladie, et il y a pas longtemps je n'ai pu m'empêcher avec écriture aut. de contacter mon ami.
Ma question : je n'arrive pas à guérir, je dirais même que je m'enfonce. Je n'ai plus de vie, je suis un légume sur un lit nuit et jour.... je ne fais plus rien. Je n'arrive pas à me l'expliquer moi même. Alors, je commence à me dire que j'ai trop fait de communication avec les Esprits décédés, et que sûrement certains sont accrochés à moi... je suis carrément perdue. Comment faire pour me libérer de ceux-ci, pourtant quand je fais mes communications, je fais toujours une prière, j'ai ma croix au cou, un chapelet ands la main. Un "magnétiseur professionnel".... (quand on est malade on fait n'importe quoi pour s'en sortir), m'a dit, lors d'une consultation :"Oh malheur ne jouez pas à ce jeu-là ( je lui ai dit pour écrit auto), il a sorti un objet en ferraille de sourcier, l'a pointée vers moi, l'objet s'est levé, et il m'a dit :" Ben c'est trop tard, vous avez des âmes accrochées, il faut aller voir un certain prêtre !" Sur le moment, il y a deux ans, je l'ai pris pour un fou, mais en ce momen,t je me demande s'il n'a pas raison. En effet dans ma dépression, les choses extérieures se sont arrangées, je ne travaillerais plus, mes enfants sont brillants. Mais avec mon mari qui me voit dans cet état, c'est la catastrophe, et je n'arrive à rien faire, ni me forcer. J'ai l'impression que je rechute ! Aidez-moi, je suis perdue, et la mort m'appelle souvent.

Bonjour Marica,
Toutes les réponses sont inscrites dans votre texte, il est nécessaire d'arrêter vos communications afin d'aller mieux. N'appelez pas les Esprits afin de vous rétablir, mais le ferez-vous ? Vous êtes comme une personne en surpoids qui désire maigrir mais qui ne veut pas changer de régime et qui se gave de gâteaux.
Venez à l'une de nos séances d'aide spirituelle le mercredi à 18h (la première fois, prévoyez de venir environ 30 minutes avant) afin de nous permettre de voir si nous pouvons vous aider. Si nous sommes trop loin de chez vous, vous pouvez vous rendre dans un autre centre spirite. Toutes les coordonnées utiles sont sur notre site.
En attendant votre visite, nous vous déconseillons vivement de vous adonner à l'écriture automatique qui vous enfonce, de plus en plus profondément, dans la dépression. Votre méconnaissance des lois divines ne vous permet pas de vous garantir des Esprits perdus. La prière ne suffit pas dans cette situation. Il faut comprendre pour orienter vos pensées.
Aujourd'hui, vous avez plus besoin de vous ancrer solidement sur Terre que de rechercher un au-delà ténébreux... Pensez à vos enfants, à votre mari, et ressaisissez-vous en évitant d'aller là où vous savez que vous perdez pieds.
Fraternellement,
Irène

 

Prières des spirites du monde pour la paix - 1/10/2014

 

Bonjour,
Est-ce que vous faites des prières pour la paix dans le monde régulièrement, organisés dans votre centre spirite ?
Des prières pour la paix en terre sainte, des prières pour la paix en Syrie, en Irak, pour la paix en Ukraine, et d'autres régions de ce bas monde instable ?
Je souhaite et j'espère que tous les centres spirites du monde entier prient régulièrement pour la paix dans le monde, pour la paix entre Israël et Palestine, pour la paix en Afrique, pour la paix en Irak, pour la paix dans tous les endroits du monde où il y a la guerre, la torture, le massacre de civils, et parfois le génocide... Au nom de Jésus, au nom d'Allan Kardec, de Léon Denis, de Gabriel Delanne, et de tous les spirites, je souhaite et je l'espère que tous les centres du Conseil Spirite International organisent très régulièrement des prières pour la paix pour ce bas monde.
Je souhaite et j'espère que les prières pour la paix, fasse parti e des préoccupations prioritaires de prières de tous les spirites du monde...
Mon message s'adresse au Conseil Spirite International, à l'Union Spirite Française et Francophone, à la FEB (Fédération Spirite Brésilienne), sans oublier la CEPA (Confédération Spirite Panaméricaine), peu importe les organismes, les différentes fédérations spirites, ça n'a pas d'importance, on n'est pas à l'abri d'un grand conflit mondial... entre ce qui se passe en Ukraine et d'autres endroits. Ce monde est très instable, et les bombes nucléaires ça existe encore... malheureusement... Les bons fluides des prières récupérés par les bons esprits, cela ne peux qu'influencer les choses dans le sens de la paix.
Toutes nos forces pensées dirigées additionnées dans le sens de la paix, ne peuvent qu'être bénéfiques pour notre pauvre monde inférieur. Ce n'est pas les matérialistes qui vont le faire à notre place... c'est nous spirites, entre autres, qui a vons le rôle de le faire. Ce monde est très instable, prions tous pour la paix... que l'esprit de Jésus et d'Allan Kardec puissent nous assister tous dans nos prières, Amen...

Bonjour Florian,
Vous avez tout à fait raison de dire que nous avons tous, chacun à notre échelle, un rôle à jouer pour la paix dans le monde. Le monde est ce que nous en faisons, car nous en faisons tous partie, au milieu de nos frères.
Vous serez certainement heureux de lire, dans notre dernier Bulletin Spirite (n°58, sorti en septembre 2014, visible sur notre site), un article intitulé "Toi et la paix", du nom du mouvement fondé par Divaldo Pereira Franco en 1998. Ce mouvement nous permet de nous responsabiliser en nous aidant à prendre conscience que rechercher la paix interne, c'est participer à la paix mondiale. Autrement dit, pour arrêter la violence dans le monde, il faut commencer par arrêter la violence qui est en nous.
Les prières en commun sont une grande force mais elle ne doivent pas nous exonérer de l'effort individuel quotidien pour pouvoir vibrer d'une manière calme et harmonieuse. Les vibrations apaisantes résonnent sur autrui de la même manière que les vibrations de colère et de haine.
Il ne tient qu'à chacun de nous de les étendre...
Fraternellement,
Sonia

 

Ecriture spontanée - 30/09/2014

Bonjour,
Voilà je prends contact avec vous parce qu'il y a presque 5 ans maintenant, une personne chère à mon coeur est décédée dans des circonstances violentes. Je ne l'ai jamais oublié. Donc cet année, j ai demandéàa une amie qui pratique l'écriture automatique, de rentrer en contact avec lui. Ce que je crois à fonctionner. De retour chez moi, j'ai voulu essayé et ça a fonctionné directement. Je l'ai pratiqué quelquefois sans vouloir servir mes intérêts mais plutôt pour m'assurer de son bien-être.
Mais voilà qu'après plusieurs mois de ma dernière expérience d'écriture automatique me prennent des fourmillements qui commencent dans les mains pour continuer dans les bras jusqu'à me recroqueviller les doigts et un poids au niveau de la poitrine. Lorsque je prends un stylo l'écriture commence juste pour écrire "Lumière" àl'infini ainsi que des spirales toute reliées entre elles. Qu'est-que cela veut dire ?

Bonjour Charlène,
Il nous semble sage de vous déconseiller la pratique de l'écriture automatique, surtout seule chez vous. Vous dites que vous ne le faites que pour vous assurer du bien-être d'un proche décédé alors autant utiliser la prière qui sera le meilleur dépositaire de votre affection désintéressée. Vous devriez vous rapprocher d'un centre spirite qui vous aidera à comprendre et donc à trouver les moyens de dépasser ces phénomènes désagréables. En ce qui concerne l'Esprit, en écrivant Lumière, il semble qu'il a besoin d'aide pour en trouver et la prière est bien un moyen. Nous encourageons de choisir des lectures afin d'instruire le désincarné qui a souvent du mal à comprendre sa situation dans l'au-delà. Voyez par exemple l'excellent ouvrage de Marlène Nobre : La vie dans l'au-delà aux Editions Philman.
Fraternellement,
Corinne

 

 

Enfants - expiation - 9/10/2014

Bonjour,
Les enfants ayant atteint l'âge de raison auront-ils à expier leurs fautes tout comme les adultes ou auront-ils droit à une certaine indulgence ? Quand on est enfant par manque de maturité, on peut faire quelque chose de très mal sans vraiment s'en rendre compte de la gravité de ce que l'on fait... Je parle en connaissance de cause. Aujourd'hui, je regrette amèrement ce que j'ai fait autrefois non pas par peur de l'expiation mais parce que j'ai très mal agi.

Bonjour,
La culpabilité, les regrets et les remords sont déjà en eux-mêmes, vous en conviendrez certainement, une lourde punition. C'est une loi de cause à effet direct qui permet, lorsque l'on a du repentir, de commencer à s'améliorer de suite et parfois, aussi, de réparer sans avoir à attendre une autre vie.
Le Livre des Esprits d'Allan Kardec renferme un intéressant chapitre consacré à l'enfance que vous auriez tout intérêt à (re)lire.
Ce chapitre commence par la question 379 :
Question : L'Esprit qui anime le corps d'un enfant est-il aussi développé que celui d'un adulte ?
Réponse : Il peut l'être davantage s'il a plus progressé : ce ne sont que les organes imparfaits qui l'empêchent de se manifester. Il agit en raison de l'instrument à l'aide duquel il peut se produire."
Autrement dit, c'est le corps qui est enfant, mais l'âme qui habite le corps a déjà vécu de très nombreuses vies. Ce n'est donc pas sur le plan de l'innocence enfantine qu'il faut chercher l'indulgence mais bien, comme toujours, dans le repentir sincère qui saura toucher Dieu et son infinie miséricorde. L'expiation commence dans les remords.
Vous devriez parler à un ami ou à un professionnel pour soulager votre conscience.
Vous donnerez peut-être ainsi à des Esprits supérieurs la possibilité de vous aider en vous montrant le chemin du pardon.
La justice divine, du fait de sa vision globale sur plusieurs vies et, bien sûr, grâce à la sagesse et à la bonté de Dieu, est souvent beaucoup moins sévère que celle des hommes...
Fraternellement,
Hélène

 

 

Mon frère - Mimi - 22/09/2014

Bonjour,
Je viens vers vous car mon frère éprouve de grandes difficultés, il se renferme, ressent et voit beaucoup de choses.
La médecine ne lui apporte pas de solution et il n'y a pas de diagnostique psychiatrique. Comment l'aider ?
Il se raccroche à la religion chrétienne évangéliste sans amélioration... Pouvez-vous m'aider ?

Bonjour Sandrine,
Certaines personnes ressentent parfois une lassitude de la vie. Comme si rien ne pouvait arriver à combler leur sentiment de solitude.
Il est alors délicat pour les proches d’aider sans heurter la sensibilité de l’autre…C’est un long chemin de confiance en soi. Qu’aime vraiment votre frère ? A-t-il bien identifié qui il est pour bien construire la vie qu’il souhaite mener ? Vous pouvez venir nous rendre visite si vous le souhaitez, nous avons des réunions d’aide spirituelle tous les mercredis à partir de 18h, l’entrée est libre et gratuite, comme l’aide apportée.
Fraternellement,
Céline

 

 

Voyance - Isa - 21/09/2014

Bonjour,
Je viens vers vous car j'ai vu une voyante qui me dit que j'ai des dons de médium et depuis je me pose beaucoup de questions. Je me demande si elle a raison ? Que dois-je faire ? Dois-je y croire ou non ? Mais pourquoi elle m'aurait dit ça ? Je crois aux anges, aux guide et en Dieu. Je prie pour leur demander de me montrer mon chemin ; je demande aussi à ma grand-mère et mon arrière grand-mère. Comment puis-je savoir ? Si vous pouvez me répondre et m'aider, cela serait bien gentil.

Bonjour,
Nous sommes tous médium mais cette capacité est plus ou moins développée chez chacun.
C'est ainsi, qu'au même titre que nous pouvons tous, par exemple, apprendre à jouer du piano, nous pouvons tous apprendre à développer notre médiumnité. Cet apprentissage (du piano, de la médiumnité ou autre) se fera plus ou moins rapidement selon notre aptitude initiale mais aussi selon notre volonté, notre détermination, notre patience, le temps et l'énergie que l'on y consacrera, le professeur choisi, etc.
Mais, avant tous ces critères qui ne sont que le gage d'une activité durable, le premier élément déterminant pour choisir de développer une capacité doit partir de votre envie personnelle, de votre désir profond, mais certainement pas des projections d'un tiers et encore moins des mots d'un inconnu parlant de vous.
Aussi, si c'est bien votre désir ou si vous voulez approfondir cette question avant de vous lancer dans ce domaine, sachez que vous devriez trouver une oreille attentive et des conseils avisés dans un centre spirite proche de chez vous. Leurs différentes coordonnées se trouvent sur notre site.
Fraternellement,
Hélène

 

 

Corrélations entre la religion et le spiritisme - Yannick - 18/09/2014

Bonjour,
Voilà quelques années que je m'intéresse au spiritisme, et à chaque consultation d'un forum tel que le vôtre, Dieu revient régulièrement dans les questions ou explications sur le spiritisme.
Donc mes questions sont les suivantes :
- Est-il nécessaire de croire en Dieu ou autre religion/forces surnaturelles pour croire au spiritisme ?
- Peut-on considéré le spiritisme comme une sorte de religion, vu que le spiritisme sert à l'avancement de l'Esprit et de la connaissance de nous-mêmes et du monde, et qui nous apprend l'entraide ainsi que le respect ?
- Comment puis-je vivre une expérience sans trop de risque autant au niveau spirituel que psychologique et éviter les arnaques liés à cette culture ?
J'espère trouver auprès de vos conseils le chemin de l'élèvation spirituelle et la paix intérieure.

Bonjour Yannick,
Votre trouble provient d'une confusion, assez fréquente il faut le reconnaitre, entre Dieu et la religion. Pour schématiser, car nous ne pouvons pas rentrer dans une explication trop longue ici, nous dirons, tout simplement, que Dieu a créé les hommes et que les hommes ont créé les religions.
Les religions servent à définir, à régler les rapports de l'homme avec le divin, le sacré. En effet, dans son essence, la religion se rapporte à l'aspiration humaine de se "relier" à Dieu ("religion" vient du latin "religare"). Mais les religions étant gérées par des hommes, elles ont souvent eu tendance à s'intéresser plus à la politique et au pouvoir qu'à la spiritualité. De ce fait, non seulement elles n'apportent pas toujours une relation profonde entre le divin et l'humain mais, à l'inverse, elles sont souvent la source de haine, de rivalités, de vengeances, voire de guerres. D'où les désillusions de beaucoup d'hommes sur la religion mais ces désillusions ne devraient pas, pour autant, remettre en cause Dieu et la foi.
Le Spiritisme trouve sa source dans le Livre des Esprits d'Allan Kardec. Or ce livre démarre lui-même par tout un premier chapitre consacré à Dieu. Ce n'est qu'après cette base posée que les autres chapitres peuvent venir s'enchainer. Comment les comprendre si l'on rejette le premier fondement ? Comment concevoir la survivance de l'âme, la pluralité des existences, le but de nos destinées, la splendeur de l'Homme et de l'Univers, sans concevoir, en même temps, la bonté, la sagesse, la grandeur, la magnificence d'une Puissance supérieure ?
Oubliez les égarements de certains de vos frères dans différentes religions et laissez parler votre cœur, votre petite voie interne. Si elle n'est pas étouffée par des considérations de peu d'intérêts, elle vous aidera à vous relier à votre nature spirituelle, ce qui vous ramènera certainement bien vite à la foi et donc à Dieu...
Fraternellement,
Hélène

 

 

Adoption - L - 09/09/2014

Bonjour,
Je suis dans un dilemme terrible depuis 48h. Un petit garçon de 6 mois dont la mère est morte en couches et dont le père, en prison, l'a rejeté est placé à l'adoption dans un hôpital de ma région. Personne ne veut de lui, la famille de sa mère a refusé de le récupérer. Des bébés abandonnés après lui ont déjà trouvé des familles d'accueil. Je connais au moins deux familles prêtes à l'adopter, (la mienne incluse) mais nous avons peur.
Je vis dans un pays aux vibrations et mentalités particulièrement basses et viciées ; les trois familles volontaires ont toutes peur de voir débarquer la famille quand tout se sera arrangé, que le petit se portera mieux pour nous faire chanter ou le récupérer. Des papiers officiels du tribunal n'y changeront rien, nous vivons dans un pays corrompu où tout le monde est au-dessus des lois.
Et les superstitions n'aident pas : sa mère a perdu la vie en la donnant. Je sais que ça joue énormément sur le fait que tout le monde le rejette. Et ça joue sur nous : nous ne savons pas quel est son karma, son background, s'il sera accompagné de désincarnés en colère et qui perturberont la famille qui le recueillera.
Nous voulons sincèrement le recueillir mais je m'en voudrais de mettre ma famille en danger. En même temps, ce n'est qu'un bébé. Mais dans mon environnement, même si on est sensible à ces situations, on n'est pas favorable au fait de s'engager personnellement et les drames arrivent si facilement.

Bonjour,
A la lecture de votre message, il m’est difficile de comprendre vos motivations pour adopter cet enfant. En effet, vous parlez surtout de vos peurs, face à l’inconnu (comme pour tout enfant, adopté ou non) et face au futur, et plus précisément, face à une éventuelle rencontre avec son père que vous supposez dangereux pour vous et votre famille.
Mais alors, quelles sont les raisons qui vous poussent à vouloir aimer cet enfant et lui offrir votre toit, votre amour de mère, vos baisers, et surtout votre protection et votre confiance en la vie ?
Sans doute êtes-vous touchée par son histoire, par la perte de sa mère. C’est avant tout car vous avez envie d’apporter tout votre amour de mère avec une grande force, et ne pas vouloir que ce tout petit nouveau dans la vie soit délaissé, abandonné.
Je comprends que vous puissiez être inquiète au sujet d’un éventuel recours du père biologique, tous les parents ayant adoptés craignent de perdre leur enfant, de voir leur famille et toute sa construction s’effondrer, ne plus avoir de sens en un claquement de doigt.
Ne le jugez pas, essayez de penser que chacun à une bonne raison de faire ce qui lui semble être le plus juste, ou le plus acceptable à un moment donné de la vie.
Ne craignez pas son « karma », l’épreuve qu’il vit actuellement dans la séparation avec sa mère est déjà tellement difficile…la vie ne peut que lui accorder de la douceur par la suite, et qui sait, un rayon de soleil y pénètrera bientôt si des parents aimants viennent pour l’aider à grandir et s’accepter.
Fraternellement,
Céline

 

 

La médiumnité - Martine - 23/08/2014

Bonjour,
Je suis interressée par ces sujet parce que je suis médium spirite que je suis allée au cimetière du Père Lachaise voir le buste en cuivre d'Allan Kardec et j'ai achetée et lus ses livres. Ma grand-mère est dans l'au-delà et ma fille de 11 ans est déjà médium. Je confirme à 100% Allan Kardec que je vénère. J'essaye le plus possible d'aider les gens, je suis auto entrepreneur déclarée et je souhaite m'inscrire et rencontrer d'autres médiums spirites car hélas, il y a des escros et des charlatans.

Bonjour Martine,
Notre association est ouverte au public tous les mercredis à partir de 17h30 pour l'aide spirituelle (début de la séance à 18h), vous pouvez venir nous rencontrer avec plaisir, l'entrée est libre et gratuite bien sûr.
Pour les réunions spirites du samedi, consulter notre agenda sur notre site internet.
A bientôt peut-être.
Fraternellement,
André

 

 

Le reverrais-je ? - Q - 22/08/2014

Bonjour,
J'ai perdu mon chat avec qui j'avais une relation fusionnelle. Je demande pardon aux personnes que je pourrai blesser par ma demande mais il était tout pour moi étant très seule dans cette vie. Je pense qu'il est mort empoisonné. Lorsque j'ai retrouvé son corps, j'ai eu un mouvement de rejet, il avait des yeux magnifiques dorés et là ils étaient tout enfoncés, je ne voulais pas le voir ainsi, je n'ai rien gardé de lui, même pas une poignée de poils. Depuis, j'ai attendu qu'il vienne me voir en rêve comme cela s'est produit pour des personnes décédées que je connaissais. Je n'ai pas compris pourquoi il a mis si longtemps à venir car il m'adorait ; j'étais tout pour lui, il est venu si furtivement.
Je sais qu'il est parti pour que je prenne soin de son frère. Je me suis alors rendue compe que cette bête n'était pas très heureuse. Chaque jour, je l'aime davantage et il me le rends bien mais j'aimerais savoir si un jour je vais retrouver son frère car beaucoup disent que dans l'au-dela les humains sont séparés des animaux et s'il doit se reincarner, comment le reconnaître ?

Bonjour,
Votre attachement est un sentiment noble d'amour pour votre compagnon. Avez-vous lu l'ouvrage d'Ernest Bozzano sur les manifestations des animaux ? Il est en téléchargement libre sur notre site. Dans le livre Nosso Lar, il est question d'une colonie spirituelle dans laquelle les hommes et femmes désincarnés se retrouvent, André Luiz, un Esprit qui témoigne dans son passage dans cette colonie explique qu'il y a vu des animaux en liberté.... Voyez, tous les témoignages ne sont pas identiques.
Bonnes lectures
Fraternellement,
Céline

 

 

Je m'interroge - QSD - 17/08/2014

Bonjour,
D'esprit curieux, je me dis que la vie est suffisamment compliquée pour que tout puisse exister. Du coup, en ce moment je m'interroge sur le spiritisme.
Toutefois, en faisant quelques recherches sur internet, je n'ai trouvé que des séances de spiritisme où les participants touchaient un objet qui est censé communiquer la pensée de l'Esprit. Je pratique le yoga a un niveau élevé (4-5h par jour) et mon groupe de travail a déjà expérimenté des points d'énergie dans le corps tellement puissant qu'il est possible de faire bouger quelque chose avec une très légère impulsion. Quoi de plus normal lorsque le corps est à un niveau d'effort physique intense ? Or, la concentration peut également amener un effort physique intense.
C'est pourquoi je suis sceptique quant aux pratiques de oui-ja et des tables.
Ma question est : existe-t-il des méthodes sans objet ? Si oui, est-il possible de les décrire brièvement ? Je précise un point : le yoga que je pratique n'inclut pas du tout les croyances aux entités (contrairement aux Hatha, Vynyasa etc...). Je n'ai donc aucune expérience liée à ma pratique.

Bonjour,
Puisque vous pratiquez le yoga a un niveau élevé, vous savez que tout est énergie et que notre volonté n'est bloquée que par notre foi défaillante, foi qui n'est pas suffisamment forte en tout cas pour contrer notre méconnaissance des fluides environnants et de leurs actions.
Durant vos recherches sur internet, il semblerait que vous n'ayez trouvé que des récits de très anciennes séances où les Esprits ne s'exprimaient qu'à travers les moyens mis à leur disposition, à savoir les coups frappés ou les tablettes de Oui-Ja.
Ceux qui ne recherchent que le côté spectaculaire seront déçus, mais ce n'est pas pour leur plaire à tout prix qu'il faudrait reprendre des méthodes ancestrales et totalement dépassées.
Le spiritisme n'a pourtant pas échappé à la règle d'évolution et, dès Allan Kardec, il a été démontré qu'il était éminemment plus simple de passer directement par l'écriture ou par la pensée. Dans ce domaine, nous pouvons que vous orientez vers la médiumnité de Chico Xavier ou celle de Divaldo Pereira Franco, voyez sur notre site, les divers exposés sur ces médiums. Ils vous apporteront les preuves que l'au-delà peut se manifester de bien diverses façons.
Nous ne pouvons que vous encourager à poursuivre vos recherches plus avant. Vous verrez très rapidement la grande part consacrée à la force de la pensée et à ses influences ainsi que les évidences qui vous apparaitront lorsque vous travaillerez sur le pourquoi de la vie et de nos destinées.
Fraternellement,
Hervé

 

 

Rêve et bouddhisme - Lucas - 13/08/2014

 

Bonjour,
J'ai bientôt 22 ans et j'ai une passion inexpliquée pour l'Asie, je m'expatrie d'ailleurs très bientôt là bas et donc, je suis bouddhiste depuis bientôt 6 ans (philosophie et non religion dirai-je) et j'ai remarqué beaucoup de similitudes entre le Spiritisme et le Bouddhisme, voire un complément de la part du spiritisme sur ma culture spirituelle venant du Bouddhisme !
Dans mon rêve, je voyais plusieurs signes, dont l’œil du Bouddha, en me focalisant dessus, j'entends un chant : "Om namo Buddhaya Sanghaya Dharmaya hum" (après recherche sur internet il existe bel et bien, et très beau qui plus est). Je m'étonne donc dans mon rêve et relâche ma focalisation et donc cesse d'entendre le chant. Je me re-concentre dessus (très facilement d'ailleurs, comme un nouveau sens) et cette fois-ci le chant est plus fort, ET SURTOUT, en plus, je ressens un bien-être parfait, indescriptible où toute sensation du corps a disparu. Et on est surpris de cette perfection ressenti, je me réveille, avec quelques larmes ayant coulés de mes yeux par ailleurs.
Cette sensation nous pouvons la connaitre en effet en méditant, avec un minimum d'expérience, pendant la méditation il suffit de laisser passer les pensées, avec de l'expérience, l'espace temps entre 2 pensées s'agrandit et permet de ressentir ce qu'il y a entre (une chose est sûr ce n'est pas le néant), d'après le Bouddhisme c'est la nature du Bouddha, c'est notre vraie nature, notre vraie essence, ce que j'appelle l'Univers ou vous appelez "fluide vital" (fluide vital que j'ai d'ailleurs appris à manipuler, petite question annexe, peut-on le voir avec nos yeux ? Des fois, j'ai l'impression de percevoir quelque chose). Ou alors est-ce que cette sensation est l'âme, l'Esprit ? en tout cas un fragment de ce qu'il ressent après séparation du corps ? D'où la plus grande perception pendant mon rêve.
J'aimerais votre avis sur mon rêve, ainsi que, si vous le voulez bien, votre avis sur le Bouddhisme en tant qu'"adepte" si je puis dire, ou professionnel du Spiritisme. Merci beaucoup du temps accordé,

Bonjour Lucas,
Précisons, dans un premier temps, qu'il ne peut y avoir de professionnel du spiritisme car l'un des points forts du spiritisme est de savoir donner gratuitement ce que l'on a reçu gratuitement.
Celui qui est spirite est donc nécessairement bénévole et profite de ses loisirs pour se consacrer à la doctrine qu'il affectionne. Ceci étant dit, le bouddhisme est effectivement très proche du spiritisme et vous comprendrez donc que l'on puisse vous dire que votre passion pour l'Asie peut certainement s'expliquer par des souvenirs confus de vies antérieures.
S'il existe, bien entendu, quelques points de disparités, ils s'avèrent en effet bien légers face à des valeurs communes de poids telle que la croyance en la réincarnation, la recherche de paix intérieure, la prise en compte de l'énergie dans notre vie quotidienne et, de ce fait, tout ce que ces valeurs peuvent nous amener à modifier, par la suite, dans nos actes, nos comportements ou nos pensées.
Il est toujours préférable de chercher ce qui nous rassemble plutôt que ce qui nous divise. Selon ce que nous avons vécu ou avons à vivre, on peut être plus sensible à certaines méthodes d'apaisement ou d'épanouissement qu'à d'autres. Ce qui compte, c'est de pouvoir penser que l'on chemine ensemble sur la voie de l'amélioration...
En ce qui concerne les fluides, on peut effectivement les voir suivant la médiumnité que nous avons, on peut aussi les photographier. Pour expliquer la sensation que vous avez ressenti dans votre rêve, il peut s'agir d'un détachement de votre périsprit et Esprit de votre corps physique et qui provoque cette sensation de bien-être loin de toutes contraintes physiques et surtout des fluides matériels du corps physique.
Nous vous souhaitons bonne route,
Fraternellement,
Pascal

 

Je cherche - Gaëlle - 04/08/2014

Bonjour,
Je cherche de l'aide car je vois, j'entends, je ressens des entités. Je ressens leurs douleurs physiques (fatigue, blessure...) Sans compter toutes les choses bizarres qui me sont arrivées (objets se déplaçant, ombres sur les murs et bien d'autres...). En voyant certaines personnes, je sais quand elles vont mourir et de quoi. Tout cela me fait peur et je n'arrive pas à bloquer tout cela malgré ma bonne volonté. J'ai surtout peur qu'ils fasse du mal ou peur à mon fils, comme cela m'est arrivé depuis mes 4 ans.

Bonjour,
Plutôt que de chercher à bloquer une médiumnité développée, ne serait-il pas plus raisonnable de la mettre au service de votre prochain ? Être médium c'est servir d'intermédiaire.
Si vous recevez des informations, c'est que vous avez à les utiliser, autrement dit, à les rendre utiles. Si, au lieu de les rendre utiles, vous les bloquez, alors vous prenez le risque de vous exposer à l'insistance, au mépris, à la frustration, voire à la colère de celui qui s'était "attaché" à vous dans l'espoir de se sentir mieux ou dans l'espoir d'aider d'autres à se sentir mieux en leur délivrant un message qui viendrait leur confirmer qu'il y a bien une vie après la mort.
Rien n'est dû au hasard, vous devriez y réfléchir...
Fraternellement,
Alain