La répercutions des films et documentaires dans notre vie - Sabrina - 23/07/2014

Bonjour,
Je voulais savoir si tous les docs, les films même la musique et surtout le mensonge des medias n'est pas fait pour contrer notre avancement vers Dieu.
Je me suis rendue compte que tout ce qu'on voit sur nos écrans ne sont que violence, sexe et luxure ce qui amènent à la perdition de notre propre amour ; les films qui sortent au ciné surtout les derniers prônent la violence gratuite comme pour nous endoctriner, nous désensibiliser à cette débauche et je ne trouve pas cela normal. Très peu de films ou documentaires parlent de Dieu ; peu importe les moyens, quand on nous parle d'Esprits, c'est toujours dans le sens démoniaque. Quand on parle de Jésus, ils en retiennent que la barbarie qu'il a subie.
Y a-t-il en ce moment un changement, un vouloir de "je ne sais quoi" qui repousserait l'avancement général de la terre ?

Bonjour Sabrina,
Le cinéma, la presse, la télévision ou autres médias ne demandent qu'à plaire au plus grand nombre et se calquent donc sur les plus hauts scores de leurs prédécesseurs. Ainsi, c'est par exemple le succès de la première émission de téléréalité qui a entrainé une foison d'autres émissions du même style. De même, si personne n'achetait la presse à scandale, elle n'aurait aucune raison d'exister. C'est donc bien de notre responsabilité de choisir ce que nous voulons voir, entendre ou lire.
Ce n'est pas parce qu'un film violent sort au cinéma que vous devez absolument aller le voir. Personne ne vous y oblige, au contraire, puisque le nombre d'entrées réalisé influera sur le choix des producteurs pour les futurs films.
Nous avons chacun la responsabilité de nos choix ne serait-ce que par l'exemple que nous donnons aux autres. C'est ainsi que nous participons chacun à l'avancement général de la Terre.
Cette évolution fait partie de l'ordre naturel déterminé par les lois divines. Qu'on le veuille ou non, ceux qui avancent entrainent les autres dans leur sillage et il n'y a pas de retour en arrière possible. Les éventuels freins se trouvent largement compensés par les bonnes volontés de ceux qui poussent vers l'avant.
Soyez de cette seconde catégorie et avancez avec confiance sur la route de l'évolution,
Fraternellement,
Sylvie

 

 

Vos contacts avec les âmes - Sonia - 19/07/2014

Bonjour,
Vous arrivent-ils d'entrer en contact avec des âmes qui ont été importantes dans leurs vies terrestres comme Nelson Mandela ou Soeur Emmanuelle. Si oui, que vous-disent-ils.

Bonjour Sonia,
Nous avons plusieurs types de séances.
Dans les séances ouvertes au public, les personnes présentes ont, en général, envie d'interroger leurs proches décédés ou leurs guides. Il n'y a donc pas de place pour des "invités" non appelés.
Dans les séances d'initiation ou d'expérimentation, les guides du centre font venir les personnes susceptibles de nous aider dans nos démarches en fonction de nos demandes. Le but de ces communications est toujours l'instruction, l'enseignement. Aussi, que les personnes aient été connues sur Terre ou non n'est pas très important ici. Ce qui compte c'est l'élévation d'âme de l'Esprit qui se communique et donc sa volonté et sa capacité à transmettre son savoir pour nous aider à avancer sur notre chemin terrestre.
Il arrive même que des gens célèbres préfèrent garder l'anonymat ou, ce qui est plus fréquent encore, que des anonymes se fassent passer pour des célébrités. Les Esprits farceurs aiment jouer avec notre crédulité et c'est pour cette raison qu'il faut toujours rester prudent et critique sur les communications. Si l'on est pas juste curieux mais que le but de la communication est bien charitable, censé et édifiant, alors les Esprits farceurs peuvent être plus vite démystifiés.
Fraternellement,
Hélène

 

 

Rêve - Mich - 03/07/2014

Bonjour,
J'en étais encore qu'au début du livre des Esprits qu'un soir j'ai fait ce rêve... Il faut savoir que je ne suis ni médium, ni douée de voyance et que de mes rêves, il n'en reste jamais grand souvenir...
Alors après avoir lu dans ce livre, quelques chapitres je vais dormir et là je rêve que je suis en campagne avec quelques personnes de ma famille (famille avec qui j'ai très peu de contacts dans ma vie)... Je les quitte bien volontiers et je monte dans une espèce de charrette sans doute tirée par un cheval, je vois la maison que je quittais et tout d'un coup il y a tout plein de visages qui flottent dans les airs, je n'aime pas ça, il s'ajoute des bras qui semblent vouloir m’attraper, je ne comprends rien mais j'ai peur car ils s'approchent de la charrette donc de moi...
Puis, tout d'un coup je sens un bras derrière moi (donc à l'avant de la charrette) qui me prend par la taille et m'éloigne de tous sesEesprits... Là je me réveille et j'ai toujours peur... Je ressens encore le bras de cet entité autour de ma taille... Je n'arrive pas à analyser et je n'ose plus me recoucher tout de suite...
Ai-je raison selon ce récit de croire que cette entité m'a sauvée de l'emprise d'Esprits malveillants ?... Peut-être mon guide, j'aime à le croire...
Cela sera la seule fois que je ressentis des êtres de l'invisible, j'aimerais bien toutefois, être plus connectée avec mon guide... Je le désire vraiment !

Bonjour Mich,
Il y a certainement eu une intervention pour vous aider à vous sortir d'un mauvais pas, comme cela arrive très fréquemment aussi dans la vie terrestre, sans même que l'on s'en rende compte.
Votre rêve avait l'avantage de vous aider à vous représenter ce que peut être une protection. Repensez-y en songeant à toutes les fois où cette protection a agit de même pendant votre parcours terrestre.
Puis vous pourrez prier et remercier votre guide afin de vous rapprocher de lui et lui permettre, ainsi, d'avoir un peu plus d'emprise sur vous.
Fraternellement
Hélène

 

 

Les Esprits psychopathes et sociopathes - AK - 01/07/2014

Bonjour,
Je sors d'une relation sentimentale avec une femme qui a été très tôt diagnostiquée avec de très fortes tendances à la psychopathie, c'est-à-dire avec un trouble de la personnalité antisociale. Une liste sommaire des traits caractérisant ce segment de l'humanité qui ne dépasse pas 4% de la population mondiale est la suivante :
- charme superficiel
- désinvolture et perception grandiose de soi
- faible réponse face à la peur
- besoin constant de stimulation
- absence totale de remords et de culpabilité
- connaissance intellectuelle de la différence entre le bien et le mal mais aucune contrainte morale à passer à l'acte
- Pas ou peu d'émotions, au plus bas degré si c'est le cas
- Pas ou peu d'empathie pour autrui
- Manipulateur et menteur
- passé délinquant bien souvent
- très grande intelligence
Ce ne sont que les traits principaux qu'on rencontre. Et selon Babiak et R.Hare deux grands spécialistes de la question, ainsi qu'à travers les recherches de nombreux autres spécialistes, j'ai appris que ce trouble de la personnalité incurable donnait lieu à la répétition d'un schéma concernant les relations amoureuses. Toute leur vie ils agiront comme ça. En tant que prolongement de leur propre personnalité, toute relation avec ces gens suit 3 étapes : Idealize, Devalue & Discard (Idéalisation, dévalorisation, rejet)
-Idéalisation : Phase où ils bombardent d'amour leur partenaire, et lui renvoie l'image d'un partenaire idéal à travers l'utilisation d'une persona créée de toute pièce. Le but étant que la personne tombe amoureuse avec qu'ils acquièrent le POUVOIR et le CONTROLE.
-Dévalorisation : Une fois la personne acquise corps et âme le psychopathe va jouer avec elle et s'en servir pour combler ses besoins (financiers, professionels, sexuels, etc.) puis s'en lasser une fois ceci fait. Commence alors une phase de dévalorisation qui n'a d'autre puis que de divertir le psychopathe en faisant souffrir sa victime devenue inutile par la frustration, la peur de l'abandon, le rabaissement. Cette phase a pour objectif d'asseoir une domination complète, de garder le contrôle, tout en ayant souvent déjà pris soin de préparer la prochaine victime (souvent un/une EX restée sous son contrôle, ou quelqu'autre personne)
- Rejet : Une fois la prochaine victime capturée, épuisée, vidée de ses forces, surviendra le simple rejet de la première qui restera sous le contrôle du psychopathe si la personne n'a pas la force de s'en défaire, espérant désespérément retrouver la personne qu'elle a connu avant (qui n'était qu'une personnalité factice)
Et c'est exactement ce qui m'est arrivé avec cette femme que je connais depuis 3 ans, qui a un passé sulfureux mais qui s'était toujours montrée attentionnée et aimante avec moi, dev enant ma meilleure amie.
Cependant, je connaissais ses fortes tendances à la psychopathie. J'ai toutefois cru déceler un semblant d'humanité derrière sa dureté, son caractère impitoyable, car elle peut adopter des attitudes très convaincantes.
Malheureusement même si c'était le cas, selon un article que j'ai lu sur leur mémoire émotionnelle, ils sont incapables d'avoir une continuité temporelle mémorielle liée aux émotions, en raison de leur superficialité dans ce domaine. Ainsi, ma copine m'a déclaré que tous les bons moments qu'elle a passé avec moi ne sont que des souvenirs objectifs pour elle et n'éveillent aucune émotion.
Ces gens sont incapables d'AIMER, du fait qu'ils n'ont pas ou que peu d'empathie envers les autres humains. Leur pauvreté émotionnelle rend chaque émotion ressentie (lorsqu'ils en ressentent) faible et brève. Ils n'ont littéralement aucune conscience qui puisse s'exprimer dans leur cerveau. Bref, nous viv ons parmi des esprits dont le cerveau ne leur permet pas d'exprimer une palette d'émotions humaines complète, et dont le seul but est de satisfaire leurs besoins égoïstes au détriment de tous les autres.
Mes questions pour vous est la suivante : Quel est l'intérêt que 4% à 5 % des hommes et femmes sur Terre soient incarnés avec une anomalie cérébrale qui les empêchent d'avoir de l'empathie, de ressentir les émotions humaines les plus fortes, faisant d'eux les pires prédateurs de tout le règne animal ?
Lorsqu'on a quelqu'un de très proche (famille ou conjoin) atteint de ce trouble, incapable de recevoir ou de donner de l'amour, est-ce un devoir devant Dieu de continuer à leur donner un amour qu'ils rendent stérile; au point d'en souffrir, d'être rejeté, trompé, baladé, méprisé ?
Comme c'est un peu confus dans mon esprit, je crains que ce que j'ai écris vous apparaisse confus. J'espère que non. Je vous remercie i nfiniment d'avoir pris le temps de lire ma lettre.

Bonjour,
Qu'il doit être difficile de vous apercevoir de l'ampleur la maladie dont souffre votre amie. Ne rien ressentir, seuls les robots en sont capables! Même les esprits ont des sentiments. Les Hommes souvent, ressentent, mais n'acceptent pas. En d'autres termes, ils observent le sentiment et le refuse, pour ne pas s'identifier à lui. On ne veut pas accepter la tristesse car on ne se défini par comme une personne triste, on accepte le jeu séducteur car on veut être une personne qui plaira à coup sur à l'interlocuteur du moment...Tout cela n'est qu'un rôle de plus dans lequel la personne prend ses pensées pour ce qu'elle est. Mais nous ne sommes pas ce que nous pensons. Les pensées vont et viennent, s'enchainent, s'entrechoquent et les émotions qu'elles véhiculent avec. Ne prenez pas vos pensées trop au sérieux, chacune se donne tellement d'importance !
La pathologie que vous décrivez est autant destructrice pour le malade que pour son entourage car vous avez été séduit par cette femme et sans doute inconsciemment, vous avez voulu répondre à ses exigences en transformant votre essence divine, votre "moi" intérieur.
Notre terre est une terre d'évolution, nous rencontrons des personnes qui ne sont pas toujours animées de bons sentiments envers leurs frères et soeurs il est vrai....Mais sans doute, si cette personne a été mise sur votre route, vous aurez appris : il n'y a rien de plus précieux que de savoir qui vous êtes et de vous respecter. Regagnez confiance en vous, avec douceur et clémence. Je comprends que l'apprentissage se fasse avec douleur et déception, que ce soit lourd pour vous. Appuyez vous sur votre guide, votre ange gardien. Jamais il ne vous laissera seul, il saura vous apporter la chaleur et le réconfort nécessaires, même entre les larmes.
Bien amicalement
Céline

 

 

Avoir des réponses - Pascal - 30/06/2014

Bonjour,
Je m'appelle pascale et depuis que je suis môme je subis toutse sortes de choses, je dis à des gens ce qui va leur arriver mais je ne m'en souvient pas du tout. Je vois, j'entends, je ressens et j'ai même été obligée d'aller voir un prêtre. Il m'a aidée comme il a pu. Une médium très connue m'ai dit que cela faisait beaucoup pour un seul être humain.
Je suis déjà sortie de mon corps. Je vois ce qu'il va arriver tous les jours. Quand je vais dans un lieu qui date, je vois comme un film avec tout ce qui s'est passé. Ma famille me prend pour une malade mais je ne le suis pas.
Je veux juste que tout cela s'arrête, je veux qu'on me fiche la paix. Les morts doivent rester avec les morts et les vivants avec les vivants. Pourquoi ne nous laisse-t-on pas tranquille ? Je ne veux pas ce dont je suis. J'ai vu tellement de choses qui me font peur et qui me font mal. Je veux juste vivre en pais.
Comme faire pour bloquer tout cela ?

Bonjour,
Il est, en effet, très difficile d'avoir une médiumnité développée et de ne pas pouvoir, de ne pas savoir, la gérer. Cela peut s'apprendre si vous le désirez.
L'enseignement vous permettrait, en outre, de mettre cette capacité au service de votre prochain ce qui donnerait enfin un sens réel à vos communications et les rendrait, de ce fait, plus facilement supportables tout en vous assurant une protection efficace.
Vous ne devez pas négliger la prière qui reste votre plus belle arme contre les troubles qui vous assaillent. Vous pouvez demander soit à être guidée pour apprendre à donner tout le bien que cette capacité permet, tout en limitant autant que possible les désagréments, soit à endormir votre faculté en attendant d'avoir la force de l'assumer.
N'hésitez pas à vous rendre dans un centre pour être aidée dans cette décision.
Fraternellement
Gilles

 

 

Esprits - Philippe - 27/06/2014

 

Bonjour,
J'ai une question concernant les Esprits, comment parlent-ils ? Ont-ils des cordes vocales ? Une voix comme nous sur la terre ? Voient-ils avec des vrais yeux ? Pensent-ils comme nous ? Je me pose la question puisqu'ils sont dématérialisés, ils n'ont plus d'organe ! Comment cela peut se produire !

Bonjour,
En effet, les esprits n'ont plus de corps physique, pour autant, ils ne sont pas dépourvus de corps. Le périsprit est une enveloppe semi-matérielle qui enveloppe l'âme et nous accompagne tant dans la vie terrestre que dans la vie spirituelle. C'est cette enveloppe qui permet la communication entre nos deux mondes. Je vous conseille de lire à ce sujet le cours de première année sur ce sujet.
Les esprits sont comme nous, ils n'ont juste plus de corps physique, voilà tout. La mort ne nous délivre pas de nos défauts, de nos erreurs, nous restons semblables à ce que nous avons été sur terre. Nos facultés en tant qu'esprit sont décuplées, ils voient avec les yeux de l'âme.
Avez vous lu l'Initiation au spiritisme de Thérezinha Oliveira ? C'est un bel ouvrage qui pourra vous apprendre beaucoup...
Fraternellement
Céline

 

Question - Y - 22/06/2014

Bonjour,
J'ai consulté une médium qui m'a confirmé que j'avais le don de médium (passeur d'âmes) mais je ne sais pas m'en servir et il me faudrait un enseignant pour le développer car j'ai eu des manifestations et souhaiterais donner mon aide et avoir un peu de tranquillité.

Bonjour,
Il est bien naturel, lorsqu'on a des capacités médiumniques développées, de vouloir apprendre à les gérer.
Si vous le désirez, vous pourrez trouver, sur notre site, les coordonnées de centres spirites dans lesquels vous pourrez travailler votre médiumnité.
A Bron, nous donnons des cours d'initiation, d'apprentissage et de perfectionnement sur 3 ans. Mais il est important de noter que la formation d'un médium se poursuit tout au long de sa vie pour affiner sa perception et être ainsi de plus en plus pertinent dans ses réponses, mais aussi pour l'aider à rester constamment en état de vigilance car le médium est sujet à de nombreuses perturbations.
La meilleure manière de s'en prémunir, au moins partiellement, est de mettre bénévolement sa médiumnité au service de son prochain, sans chercher à en tirer aucune gloire ni profit, de privilégier le travail en groupe et, bien sûr, de chercher constamment à améliorer sa moralité...
En ce qui concerne la thermilogie : passeur d'âmes, il est bien à la mode en ce moment mais il faut rester modeste, nous ne passons rien du tout. On essaye juste d'écouter des Esprits et de les mettre en relation avec des Esprits supérieurs, les vrais passeurs d'âmes sont justement ces Esprits supérieurs.
Fraternellement
Brigitte

 

Don ou pas - Mailie - 17/06/2014

 

Bonjour,
Je suis très contente de découvrir ce site et j'aime à penser que cela devait se faire. Depuis que je suis petite, j'ai des souvenirs de rencontres avec des êtres bons et aussi très mauvais. J'ai été sauvée à plusieurs reprises dans des situations d'urgence et de danger physique me concernant.
Cependant, depuis le décès de mon frere, je suis très attirée par la recherche sur la vie après la mort, les anges etc. Je dois préciser que très souvent je suis avisée pour une personne proche qui va quitter notre plan terrestre et par la suite j'ai souvent des manifestations de ses personnes et ce, de différentes facons. Le problème, c'est qu'on a l'impression d'être un peu cinglée!!! Et de se faire des films.
Je me souviens surtout d'un jour où je me reposais d'avoir été transportée par qui??? Guide, ange ? , dans un endroit magnifique, une praire ou des personnes se faisaient baptiser dans une rivière, et de ce fait je l'ai été moi-meme. Mon guide m'a alors expliqué qu'il y avait sept plans sur lesquels évoluaient les âmes qui quittent notre monde.
Ma question est donc, qui pourrait m'aider à savoir si j'ai un don et comment et quoi faire pour évoluer ?

Bonjour,
Nous sommes tous médiums, autrement dit nous avons tous cette faculté, mais elle est plus ou moins développée en fonction de nos vies passées et de notre projet de vie actuelle (en effet, selon ce que l'on veut développer, elle n'est pas forcément utile et il peut même être préférable de l'endormir).
Quel que soit le niveau acquis, nous avons toujours la possibilité de nous améliorer par le travail et par la volonté.
Si l'amélioration de cette faculté fait partie de notre programme de vie terrestre, il se trouvera toujours, sur notre route, les opportunités à saisir pour mener à bien notre projet.
Si vous en avez envie, un centre spirite pourra vous guider dans cet apprentissage. Vous trouverez les coordonnées des différents centres sur notre site, à la rubrique "liens spirites".
Fraternellement
Hélène

 

Commémorations - Jean-Marc - 10/06/2014

Bonjour,
Dans l'enseignement spirite, j'ai appris que l'émotion pouvait dans certains cas influencer ou interférer le "parcours" d'un défunt voir même (me semble-t-il) les retenir. Donc sans rien enlever de la grandeur des sacrifices et des souffrances endurés ; je m'interroge sur les conséquences éventuelles des commémorations quelques soient sur les désincarnés ?

Bonjour Jean-Marc,
En effet, les commémorations peuvent être des moments de grandes tristesses ou l'on appelle le défunt en le pleurant de tout notre cœur.
Mais n'avez vous jamais assisté à une cérémonie durant laquelle la famille et les amis étaient sereins pour leur défunt ? Quelle grande différence cela fait....Au lieu de sentir cette chape de plomb, lourde et triste, chargée de regrets, on ressent un sentiment d'amour et d'espoir pour celui qui est parti rejoindre sa famille spirituelle dans l'autre monde. Car si pour nous c'est un départ, pour eux, c'est une naissance, c'est une fête!
Voyez, ce ne sont pas tant les cérémonies qui sont à bannir, car elles peuvent aussi être une aide aux défunts comme à la famille. C'est plutôt aux personnes dans l'assemblée à se gendarmer. Je pense à ce sujet à un extrait du livre Message d'amour Messages d'espoir de Mauricette Ruchot, sur le thème de la mort.
" Si seulement, l'homme pouvait changer le regard qu'il porte sur la mort et ne plus voir en celle-ci, chagrin, séparation et douleur. S'il acceptait, que la mort soit toute autre que celle qu'on lui a inculquée et dans laquelle, il s'est emprisonné. Sans être tâchées par l'idée de la fin et de l'injustice, ses joues se mouilleraient des joyaux de l'âme. Les yeux troublés par les larmes, il verrait celui qu'il aime se désincarner et être accueilli dans la symphonie de la vie, dans la joie et le bonheur. Accompagné des chants célestes, il chanterait pour celui qui s'en va vers d'autres univers. C'est une mélodie, qui emporterait l'âme, bien loin des tourments de la terre et non la tristesse de ce que l'homme se représente de la mort. Lorsqu'aux anniversaire et aux fêtes, ton coeur sombre dans la peine et dans la tristesse du souvenir, assieds-toi et écoute. Tu entendras celui que tu pleures chanter pour toi, mais si ta peine fait plus de bruit que sa voix, tu n'entendras que le tintamarre abrutissant de ton coeur enfermé dans la tristesse. Si en toi, tu trouves le silence et le calme, le chant apaisant des étoiles viendra jusqu'à toi."
Fraternellement
Noël

 

 

Hasard - Marie-Laure - 26/05/2014

 

Bonjour,
Pourquoi le hasard nous fait-il rencontrer des personnes avec qui l'on a une si grande affinité, que l'on ne peut plus s'en détacher même si on le voudrait et même si cette relation risque de "casser" notre vie construite. C'est la lutte incessante entre l'amour et le devoir ....

Bonjour,
Les rencontres ne sont jamais dues au hasard. Elles peuvent être accordées par votre guide pour vous permettre de régler des mésententes de cette vie ou d'autres, ou de renforcer les liens existants ou encore de vous aider à mieux vous connaître, vous comprendre à travers le miroir de l'autre. Il peut y avoir plusieurs raisons expliquant une grande affinité avec une personne, ne serait-ce que par les liens des incarnations successives, les liens fluidiques d'affinité semblables et d'autres encore...
Certaines rencontres nous donnent envie parfois de tout changer, de renoncer à une vie que l'on a bâti. Soyez vigilante, et prenez le temps nécessaire pour être à l'écoute de votre être intérieur (votre conscience). Ce que vous avez construit, depuis des années, ne mérite pas en quelques jours ou semaines d'être oublié.
Dans l'engouement de la passion débordante, on s’étourdit, et l'on oublie les choses simples qui font que l'on aime notre quotidien. Pas de hâte dans vos engagements, s'ils sont sincères et en accord avec ce qui vous est nécessaire, le temps n’altérera en rien vos sentiments.
Bien amicalement
Céline

 

Rêve - allo - 04/05/2014

Bonjour,
J'ai rêvé cette nuit que mon ex venait me voir pour me dire qu'il ne m'aimait plus qu'il était passé à autre chose.

Bonjour,
Les rêves peuvent avoir une interprétation symbolique, psychanalytique, spirituelle. Ils peuvent être compensatoires ou induits par des désirs, des peurs, des souvenirs. Ils peuvent témoigner d'un vécu où se mêlent parfois passé, présent voire futur.
Vous comprendrez qu'il nous est donc impossible de vous répondre avec précision sur une seule phrase et sans vous connaître du tout. Le rêve étant un intéressant outil de connaissance de soi, nul ne pourra jamais, mieux que vous-même, en faire une analyse intime et personnelle en fonction de ce qu'il vous fait ressentir sur le moment et vous laisse comme impressions au réveil.
Fraternellement
Céline

 

 

Rêve - Chahy - 21/04/2014

Bonjour,
Cette nuit, j'ai rêvé que j'étais avec ma soeur à l'aider à travailler et je lui disais de rentrer avec moi mais elle n'a pas voulu donc je décide de rentrer seule et je vois mon ex qui m'attend sur une pierre et moi je suis choquée et je lui dis que c'est pas possible car je suis dans mon quartier et j'ai peur de ma soeur qui nous surprend. Ensuite, elle s'inscrit avec moi à une formation... Que cela signifie ?

Bonjour,
Si on veut éviter les généralités, le langage des rêves demande à être examiné au regard de la vie intime de chacun.
C'est donc le rêveur qui est le plus à même d'analyser et de comprendre les situations évoquées en fonction de ce que le rêve lui a fait vivre ou des souvenirs et des émotions qu'il a réveillé en lui.
Si vous nous avez écrit pour l'évoquer, c'est que ce rêve était plus marquant qu'un autre.
Pourquoi ? Quelles émotions étaient en jeu et pour quelles raisons ? C'est déjà par ces quelques questions que vous pouvez commencer votre travail d'introspection...
Fraternellement
Brigitte

 

 

Cérémonie - René - 17/04/2014

 

Bonjour,
Aujourd'hui, le 17 à 9h 30 a eu lieu la cérémonie pour le deces de ma sœur Monique qui nous a quitté le 10/04/2014. Cela s'est passé au crématorium. Une dame a pris la parole et nous a transmis un message d'espoir. Le corps était devant nous gisant. Son esprit ne l'habitait plus. On ne pouvait plus la voir ni la toucher, mais si on l'appelait, elle serait à nos côtés et quand notre tour viendra, c'est elle qui nous accueillera.
ma question est la suivante : était-ce quelqu'un du centre spirite qui nous parlait ? J'ai eu un besoin de demander à cette personne mais ce n'était ni l'endroit ni le moment mais je dois me tromper. Au plaisir de vous lire

Bonjour René,
Tout d'abord, nous vous présentons nos condoléances pour le décès de votre sœur et vous invitons à prier pour l'aider à se dégager de ses liens terrestres.
Les paroles de consolation dites au moment d'un départ font, la plupart du temps, état d'une vie après la mort, marquée par une séparation qui n'est donc qu'apparente et provisoire. Ce point, commun à de multiples religions, nous aide à supporter l'épreuve du décès d'un proche, comme cela semble avoir été votre cas.
Dans le spiritisme, nous disons simplement en plus que, comme il y a une vie après la mort, une vie hors du corps, une communication est non seulement possible mais constante entre nos deux mondes.
Nous ne pouvons donc pas vous éclairer sur les convictions spirituelles de la personne qui s'est exprimée lors des funérailles de votre sœur mais, ce qui compte, c'est qu'elle ait su puiser dans le creuset commun de la foi, les mots de la consolation qui permettent d'apporter dans les cœurs de chacun la force, la résignation et l'espoir permettant de supporter cette épreuve.
Même si elles n'en sont pas conscientes, les personnes qui s'expriment pendant des cérémonies de départ sont souvent aidées par des frères supérieurs afin de trouver les mots justes et, ainsi, toucher plus aisément les cœurs endoloris.
Avec nos sincères condoléances,
Fraternellement
Anaïs

 

Rêve - David - 09/04/2014

 

Bonjour,
je vous remercie d'avoir répondu à une question que je vous avais posé il y a de cela quelques mois. Comme certains je me pose des questions sur la suite après cette vie ici ne trouvant pas vraiment de réponses dans les religions chrétiennes "installées" (hélas parasitées par l'étroitesse d’esprit et la tartuferie) et atterré par la bêtise de certains sites "new age" et paranormal ; j'ai découvert le spiritisme durant mes recherches, son importance en France durant le 19e siècle et son influence de nos jours au Brésil (je précise que je m’interdis de pratiquer tout contact de type E.A ou T.C.I).
Je tiens à vous témoigner une anecdote récente : il y a quelques mois de cela j'ai fais un rêve bien différent de ceux que je fais habituellement, vous savez ces rêves sans queue ni tête, un peu brouillons juste après avoir connu un nouveau drame : une fausse couche de mon épouse après avoir attendu plus de deux ans qu'elle tombe à nouveau enceinte, puisqu'il y a trois ans de cela elle a fait aussi une fausse couche.
Voici mon rêve (je me répète: très clair, "construit" et dont je garde un souvenir aigu): je marchai dans un lieu vallonné, herbes coupé court, me dirigeant vers une colline ou se trouvait un petit parc avec des balustres, un kiosque ainsi qu'un banc, le tout en pierre dans un style 18ème, donc, je m'assoies sur ce banc avec une sensation de repos de l'esprit mais aussi de dépit et d'incompréhension, et sur ma droite en bas de cette colline j’aperçois une forêt ombragée ou se promène un couple la cinquantaine, vêtu de blanc, souriant dont j'ai encore les visages gravés dans la tête, lui dégarni (avec des airs du journaliste Nicolas Domenach...)me regardant souriant l'air de dire "t'inquiète pas, ça ira mieux"...
Voilà mon témoignage, je ne sais pas trop de qui ils pouvaient s'agir mais j'avais la conviction que je les connaissait.
Amicalement.

Bonjour David,
Bien sûr, il est très probable que vous ayez, dans cette vie ou une antérieure, connu ces personnes.
En effet, lorsque nous dormons, notre âme/notre esprit si vous préférez, peut entrer plus librement en communication avec d'autres esprits, incarnés et en sommeil ou décédés.
Peut-être que ces deux personnes souhaitent vous rassurer au sujet des fausses couches de votre épouse, mais il serait imprudent de vous l'affirmer, juste au regard de la lecture de vos quelques lignes. Les rêves sont si complexe à interpréter. Toutefois, si vous avez ces souvenirs très détaillés et précis après le réveil, c'est qu'il doit y avoir une signification pour vous.
Fraternellement,
Brigitte

 

La mort - Coco - 16/04/2014

Bonjour,
il y a quelques temps, je vous ai parlé de ma fibromyalgie sévère et de la colère que j'éprouve car dans ma vie j'ai toujours eu des épreuves depuis toute petite et cela continue. Je n'en peux plus physiquement et psychiquement je souffre. Je veux mourir, quitter cette vie, cela m'obsède à tel point que je cherche des solutions pour passer à l'acte même si je sais que ce n'est pas bien. Je me lève le matin avec la peur au ventre mais comment je vais faire pour tenir une journée de plus. Est-ce que Dieu voudra de moi ? Suis-je mauvaise ? Merci.

Bonjour,
Nous compatissons sincèrement à vos épreuves mais ne pouvons que vous encourager à retrouver en vous la force et le courage de les surmonter en vous rappelant que c'est vous qui, avant de revenir sur Terre, avez accepté ou choisit des épreuves qu'il vous était possible de supporter dans le but de vous épurer et donc de progresser.
Pour mieux le comprendre, vous pouvez vous reporter au chapitre intitulé "Choix des épreuves", dans le Livre des Esprits d'Allan Kardec, qui précise et développe comment agit le libre-arbitre selon le genre d'épreuves que l'Esprit est prêt à subir.
Mais, pour retrouver rapidement en vous l'énergie spirituelle qui vous permettra de reprendre espoir et donc de remobiliser vos forces, nous vous invitons à lire les ouvrages de Léon Denis qui, mieux que tout autre, savait donner un sens à la douleur, la magnifier pour la rendre non seulement supportable mais aussi et surtout salutaire. Vous pourriez lire, plus particulièrement, le livre Le problème de l'être et de la destinée où les deux derniers chapitres ("Douleur" puis "Révélation par la douleur") devraient pouvoir éveiller en vous la petite flamme qui ranimera votre volonté d'avancer et de vous battre.
En voici un très court extrait, utile à tous ceux qui souffrent physiquement comme moralement.
"Aux heures de souffrance, d'angoisse, d'accablement, recueillez-vous et, d'un appel ardent, attirez à vous ces Êtres qui furent, comme nous, des hommes et qui sont maintenant des Esprits célestes, et des forces inconnues pénètreront en vous ; elles vous aideront à supporter vos misères et vos maux.
Hommes, pauvres voyageurs qui gravissez péniblement la montée douloureuse de l'existence, sachez que partout, sur notre route, des êtres invisibles, puissants et bons, cheminent à nos côtés. Aux passages difficiles, leurs fluides secourables soutiennent notre marche chancelante. Ouvrez-leur vos âmes ; mettez vos pensées en accord avec leurs pensées et aussitôt vous sentirez la joie de leur présence ; une atmosphère de paix et de bénédiction vous en enveloppera ; de suaves consolations descendront en vous."
Si vous le désirez, nous pouvons aussi prier pour vous et vous transmettre des fluides, en direct ou à distance, lors de nos séances d'aide spirituelle du mercredi à 18h afin de vous soutenir dans votre démarche.
Pour cela, il faudrait nous spécifier votre prénom, votre âge, vos difficultés et ce que vous souhaitez obtenir et faire en sorte de vous mettre en communion avec nous, au moment des séances, afin de recevoir les fluides.
Les séances, totalement gratuites, se déroulent sur 3 semaines pendant lesquelles nous nous tenons mutuellement informés (par mail si c'est à distance) de l'évolution de la situation.
Vous trouverez, éventuellement, plus de détails sur notre site.
Nous laisserons le mot de la fin à Léon Denis "La douleur est comme une aile prêtée à l'âme asservie à la chair, pour l'aider à s'en dégager et à s'élever plus haut."
Reprenez courage, nous sommes de tout cœur avec vous.
Bien amicalement
Hélène

 

 

Rêve - Stéphanie - 04/04/2014

Bonjour,
Hier soir, en dormant, j'ai ressenti la sensation d'un poids sur moi, je sentais que je voulais me libérer de ce poids, comme ci on m'empêchait de bouger, j'étais comme paralysé, je sentais que je luttais pour me lever de mon lit mais je n'y arrivais pas et je me sentais mal, ce poids sur moi qui m'écrasait me retenait, (je précise qu'il m'est déjà arriver de ressentir qu'on m'étouffe au niveau du visage et je sens que je n'arrive plus a respirer jusqu'à que je me réveille d'un coup.,
Ma question : Est-ce que mon âme voulait se libérer de mon corps et je n'y arrivait pas ou bien cela pourrait venir d'un esprit m'empêchant de sortir de mon corps ?
Ensuite je me souviens au cours de mon rêve d'avoir parler à ma maman (qui s'est désincarnée il y a 10 ans le 9 avril) où je lui demande si ca va et elle me répond ça peut aller avec mon père en arrière plan (qui lui est toujours incarné) et ensuite je me vois lui parler au téléphone mais je lui dis que je l'entend mal que je ne comprends pas ce qu'elle me dit et ensuite je suis dans une pièce où je découvre des fleurs et me rend compte que ce sont des fleurs pour le cimetière, je suis surprise, je précise dans mon rêve je suis enceinte prête à accoucher (je ne le suis pas actuellement), cela fait 3 fois que je rêve de maman qui me parle et je n'entend pas ou me souviens plus avec toujours mon père en arrière plan, ce rêve peut il avoir un message ou bien Est-ce mon subconscient ?
Cela m'interroge et me rend perplexe voire un peu perdue. Merci pour votre réponse et votre disponibilité.

Bonjour Stéphanie,
Tout d'abord, par rapport à la sensation de poids sur vous ou d'étouffement lorsque vous êtes couchée, vous devriez, dans un premier temps, faire quelques examens médicaux qui vous permettraient, au moins, d'éliminer totalement l'éventualité d'une cause physique qui créeraient ces troubles.
La nuit, il nous arrive à tous de laisser notre esprit sortir du corps et pouvoir alors rejoindre nos morts et nous entretenir avec eux. Comme pour les rêves, on ne s'en souvient pas toujours car il n'est pas toujours utile de s'en souvenir.
Parfois, si le discours a été bien compris et intégré, il peut suffire à provoquer un changement dans l'attitude ou dans les pensées, même si notre conscient ne se souvient pas de ce qui a été dit pendant la nuit.
Si vous vous souvenez d'un même rêve, qui revient plusieurs fois (avec quelques nuances), c'est que le problème dont il est question dans le rêve n'est pas encore traité. Dans votre cas, en l’occurrence, vous constatez que vous entendez mal votre mère. Avez-vous essayé d'y remédier ?
Les fleurs pour le cimetière et la grossesse peuvent marquer la fin d'une époque et le début d'une nouvelle vie qui s'annonce. C'est peut-être à ce propos que votre mère veut vous parler.
Pensez à elle en vous couchant et priez votre guide de vous aider à améliorer la communication avec votre mère.
Par la suite, vous ne vous souviendrez pas forcément du rêve, mais vous vous réveillerez peut-être plus sûre de vous, plus sereine, parce que vous aurez enfin entendu ce que l'on avait à vous dire...
Fraternellement,
Hélène

 

 

Généalogie - Lucie - 26/03/2014

Bonjour,
J'ai le sentiment aujourd'hui que quelque chose qui ne m'appartient pas m'empêcher d'avancer dans ma vie ... comme si je portais un fardeau qui ne m'appartient pas... comme si un membre de mon arbre généalogique ayant vécu des choses lourdes me "parasitaient".
Est-ce que mon intuition est bonne et si oui comment sortir de cela ? Merci pour votre aide.

Bonjour,
Il est possible qu'un esprit familier soit auprès de vous et vous influence.
Il est possible aussi que vos pensées soient mal orientées et vous créent des tracas... A distance, il nous est difficile de vous répondre, mieux vaut que vous veniez au centre (l'agenda des réunions est affiché en ligne) pour demander conseil à un médium.
Fraternellement,
Sylvie

 

 

Demande à un défunt - Hervé - 25/03/2014

Bonjour,
Encore merci des réponses aux questions que je vous ai posées par le passé. Ma question : Je suis veuf depuis maintenant sept ans, et j'essaie de me retrouver une compagne. Mais cela malheureusement ne marche pas à chaque fois. J'ai consulté deux cartemanciennes qui m'ont dit qu'il fallait que j'aille sur la tombe de ma femme ou le lieu où ont été dispersées ses cendre comme cela a été le cas pour ma femme, pour lui demander de me laisser en paix avec les femmes et de ne pas m'empêcher de rencontrer une compagne ? Est-ce exact ? M'adressez à elle le soir comme je le fais avec mon ange-gardien lorsque j'ai besoin de ses conseils ne serait-il pas suffisant ? Pour ce genre de demande, j'ai du mal à trouver les mots. Pourriez vous m'aider ? Merci

Bonjour,
Si on veut communiquer avec un défunt, c'est bien parce que l'on pense que l'Esprit survit après la mort du corps. Alors pourquoi faudrait-il se rapprocher d'une dépouille vide (ou de cendres éparpillées dans votre cas) pour pouvoir communiquer avec l'Esprit qui est détaché du corps ?
Votre instinct était le bon : vous pouvez continuer à vous adresser à votre femme comme vous l'avez toujours fait, sans écouter les conseils souvent onéreux mais pas toujours efficaces.
Trouver une personne avec qui partager son quotidien est difficile pour de nombreuses personnes, même pour celles qui ne sont pas veuves... Votre épouse n'est donc pas forcément en cause dans vos échecs amoureux.
Vous devriez cherchez à consacrer davantage de temps à vous améliorer ainsi qu'à soulager les peines et souffrances de ceux qui croiseront votre route.
C'est la meilleure façon d'oublier votre solitude.
Soyez patient,
Fraternellement,
Hélène

 

 

L'incinération - A - 23/03/2014

 

Bonjour,
Je voudrais savoir ce que ressent l'âme au moment de l'incinération ? Merci de m'éclairer à ce sujet.

Bonjour,
Du point de vue spirituel, le sujet est complexe si l’on considère que, bien souvent, l’esprit ne comprend pas sa situation ; ne se croyant pas mort, il se sent vivant. Cet état perdure tout le temps qu’il existe un lien entre le corps et le périsprit . Le périsprit, délié du corps, éprouve une sensation ; mais comme celle-ci ne lui parvient pas à travers un canal limité, elle se généralise. On peut dire que les vibrations moléculaires se font sentir dans tout l’être, parvenant ainsi à son sensorium commune, à savoir l’esprit lui-même mais sous une forme différente.
Kardec précise : « Dans les premiers moments qui suivent la mort, la vue de l’esprit est toujours trouble et confuse ; elle s’éclaircit à mesure qu’il se dégage, et peut acquérir la même clarté que pendant la vie, indépendamment de sa pénétration à travers les corps qui sont opaques pour nous » . Aussi, l’homme qui vivra toujours sobrement s’économisera bien des tribulations, et sentira moins les sensations pénibles. Donc, pour celui qui vit sur la Terre en cultivant la pratique du bien, sous ses multiples formes, quelles que soit ses croyances, la désincarnation n’entraînera pas de perturbations, compte tenu de sa conscience élevée et d’un cœur plein de vérité et d’amour.
A la question de savoir si celui qui est mort depuis peu peut souffrir de l’incinération de sa dépouille charnelle, Emmanuel répondit : « En cas de crémation, il est important d’être charitable envers les cadavres, en différant de bien des heures l’acte de destruction des viscères matérielles, des premiers temps suivants le détachement des liens, car, d’une certaine manière, il y a toujours beaucoup d’échos de la sensibilité existante entre l’esprit désincarné et le corps dont s’est éteint le tonus vital, de par les fluides organiques qui offrent encore à l’âme des sensations de l’existence matérielle » .
Chico Xavier, alors qu’il était interviewé lors du programme « Pinga fogo » de la défunte TV TUPI de São Paulo, répondit au journaliste Almir Guimaraes, qui l’interrogeait à propos de la crémation des corps qui s’implantait à l’époque au Brésil, expliqua : « J’ai déjà entendu Emmanuel à ce sujet, et il affirme que la crémation est permise à tous ceux qui le désirent, dès lors qu’il y a une période d’au moins 72 heures d’attente pour y procéder dans n’importe quel four crématoire, ce qui pourra se produire après le dépôt de la dépouille humaine dans un environnement froid » . Néanmoins, Richard Simonetti, dans son livre « Quem tem medo da morte » (= qui a peur de la mort), regrette que dans les fours crématoires de São Paulo, il faille obligatoirement y procéder dans le délai de 24 heures, alors pourtant que le règlement permet de laisser le cadavre dans la chambre frigorifique tout le temps que la famille désire . Il serait donc bon qu’on laisse un délai supérieur.
Le spiritisme ne recommande ni ne condamne la crémation. Mais, il est nécessaire d’avoir de la pitié envers les cadavres, en prenant le temps avant de procéder à l’incinération des viscères matérielles . Car il existe bien des répercussions sensibles entre l’esprit désincarné et le corps que le « fluide vital » a quitté, durant les premières heures qui suivent le détachement, compte tenu des fluides organiques qui répercutent dans l’âme les sensations de l’existence matérielle. L’impression de la désincarnation est perçue, ce qui peut provoquer des traumatismes psychiques. C’est pourquoi, il est recommandé aux adeptes de la Doctrine spirite, qui désirent opter pour la crémation, de différer l’opération d’un minimum de 72 heures après le décès.
Fraternellement,
Céline

 

Télépathie - Hervé - 16/03/2014

Bonjour,
Félicitation pour votre nouveau site, Superbe ! Et encore merci pour les réponses auxquelles j'ai déjà eu droit. Une petite remarque. Les réponses que vous faite sont de couleur orange très claire d'où des difficultés à les lire. Ou je dois changer mes lunettes ....
Ma question :
Je vais marcher tous les soirs et prie en marchant. Je croise une femme pour qui j'ai de l'attirance et elle réciproquement pour moi. Mais nous ne communiquant pas. Elle a une tenue vestimentaire qui ne me plait pas tellement. Dans ma tête, je la verrais bien habillée d'une certaine façon à mon goût. Et il se trouve que par deux fois, ellesc'est habillé comme je me l'imaginais, totalement différente de ses habitude vestimentaires.
A ce niveau, peut-on parler de télépathie ? Si oui, auriez-vous un conseil à me donner pour ces circonstances ou la télépathie ?

Bonjour,
Merci pour vos encouragements concernant le nouveau site !
Il est possible que cette personne aie entendu votre souhait, car le hasard ou les coïncidences ne sont que l'application de nos volontés, accordées par nos guides.
Au lieu de rechercher le développement de la télépathie, je vous encourage à prier votre guide pour vous sentir à l'aise et trouver les bons mots afin de nouer la conversation avec cette personne. Vous pourrez marcher ensemble ensuite !
Fraternellement,
Céline