Incinération – Bernard – 11/02/2019

 

Bonjour, j'ai lu dans la revue spirite qu'il fallait éviter l'incinération car l'esprit pouvait ressentir les douleurs du feu suivant le temps pris pour son dégagement. Qu'en est-il alors de la souffrance ressentie par la décomposition "normal" du corps rongé par les vers et autres insectes ?

Bonjour,
Dans une mort due à une maladie, un accident etc... sauf dans les cas de suicides, le détachement du périsprit se fait assez rapidement dans l'heure qui suit la mort du corps physique à plusieurs heures mais cela se fait. Par conséquent, l'Esprit ne vit pas l'épreuve de l'incinération avec son périsprit, ni les vers le ronger.
Si c'était le cas, le périsprit subirait un dommage qu'il faudrait réparer comme dans le cas des suicides, c'est pour cette raison que dans l'au-delà, il existe aussi des hôpitaux.
Si l'Esprit éprouve le sentiment que les vers le rongent, c'est qu'il reste attaché à son corps physiquement par ses sentiments matériels, ses convictions, etc... voyez dans le Ciel et l'enfer de Kardec, c'est très bien expliqué.
Par conséquent, vous n'avez aucune crainte si vous désirez vous faire incinérer, d'autant que c'est moins cher actuellement et qu'entre le moment de la mort et la cérémonie, il y a le temps de la prière pour la famille si elle croit.
Fraternellement,
Agnès