Après la mort - Véronique - 04/09/2012

 

Bonjour,
Je viens de finir le "Livre des Esprits" qui répond à de multiples questions que je me posais et me permet enfin de renouer avec la foi. J'ai toutefois une demande pour laquelle je ne trouve pas de réponse : dans de nombreux récits de "NDE" les personnes décrivent qu'après avoir quitté leur corps, elles sont arrivées très rapidement vers une lumière éclatante pleine d'un amour incommensurable avant de réintégrer leur corps.
Cela change ensuite totalement leur vision de la vie terrestre. Or vous expliquez souvent que de nombreux esprits désincarnés restent proches de leur ancien lieu de vie terrestre.
Ces esprits n'ont ils pas la chance d'aller vers cette magnifique lumière?
Est ce qu'il faut apprendre à mourir ou bien est ce avant tout une question de pureté de l'esprit avant sa mort ?

Bonjour,
Les récits de NDE, c'est à dire de ceux qui sont "revenus", diffèrent en effet souvent des récits de désincarnation que certains défunts ont bien voulu nous donner. Ceci est dû au fait que les NDE reflètent plutôt ce qui se passe lorsque l'on parvient à une transe médiumnique complète.
On peut comprendre que, lors d'un choc intense, l'esprit se détache soudainement du corps et profite de cette liberté pour aller voir "d'autres mondes". Tant que la corde d'argent n'est pas rompue, le corps ne meurt pas et l'esprit peut donc le réintégrer quand il le désire.
Les NDE sont aussi souvent des expériences que l'on nous permet de vivre pour nous offrir une chance de donner un nouveau sens à notre vie en nous permettant d'avoir accès à ce qui peut nous attendre dans l'Au-delà. Certains ne découvrent qu'à ce moment-là qu'il existe une vie après la mort et que ce que nous vivons sur Terre a des répercussions sur ce qui nous attend après.
On comprend, dès lors, que leur perception de la vie, après leur retour, en soit totalement modifiée. Le tunnel que certains témoins décrivent permet de les amener directement sur le lieu qu'ils ont à découvrir en les protégeant du bas astral.
En cas de décès, vous avez certainement lu dans le Livre des esprits, que le temps nécessaire pour se reconnaître mort, se décorporer et sortir du trouble est très variable (de quelques heures à plusieurs années) selon de nombreux critères qu'il serait trop fastidieux d'énumérer ici. Vivre avec la conscience de la survie de l'esprit sur le corps nous aide à nous épurer à tous niveaux (physique, mental, spirituel, etc.) ce qui est sensé favoriser le détachement final...
Nous vous conseillons de lire Le ciel et l'Enfer d'Allan Kardec où différents Esprits sont venus raconter leur désincarnation. Classés par catégories (Esprits heureux, Esprits souffrants, criminels repentants, esprits endurcis, suicidés, etc.) , vous y verrez différents cas de désincarnation, très divers selon les situations.
Fraternellement,
Hélène