Le suicide - Alban - 14/11/2005

 

Bonjour
Très brièvement, j'ai beaucoup d'idées suicidaires, cela vient-il d'esprits accrochés à moi ou de moi seul. Si l'on en arrive à un tel acte, nous arrivera-t-il forcément ce qui est décrit dans les livres d'Allan Kardec ; après tout si des esprits nous incitent la responsabilité n'est-elle pas partagée ?
Enfin, quelle peut-être la conséquence d'un tel acte dans un programme évolutif ? Merci à vous.

Bonjour Alban,
Il est fort probables effectivement que vos idées suicidaires proviennent en grandes parties par des esprits du bas astral : " lois des affinités ", nous attirons toujours à nous des esprits qui nous ressemblent. Pour se dégager alors de ces entités du bas astral il faut évoluer spirituellement, grandir moralement, s’élever pour ainsi dire encore et encore toujours plus haut. Sachez le, rien d’impossible ou d’irréalisable ne survient au cours de notre existence. Tout reste à notre portée, précisément ces épreuves que nous considérons comme insurmontables car trop pénibles, trop cruelles à nos yeux, nous faisant souffrir plus qu’il le faudrait.
Je pense que vous avez très bien interprété les ouvrages d’Allan Kardec. Le suicide, demeure le pire des dénouements possibles pour retarder encore plus sa propre évolution spirituelle.
Ne vous souciez point de ce qui arrivera à ces esprits qui vous tentent (si c’est bel et bien le cas). Leurs sorts ne vous regardent en rien. Ils seront jugés de leurs actes selon leur avancement moral et spirituel comme tout un chacun. Nul n’échappe aux lois divines, lois d’amours profondément justes. Justice qui bien trop souvent nous échappe car nous l’appréhendons selon nos propres critères bien trop étrécis.
Non, ne vous préoccupez que de vous uniquement et n’allez pas chercher des excuses dans de soit disantes " responsabilités partagées " car vous possédez votre libre arbitre, ne l’oubliez pas. A vous de résister, avec force et courage, à ces idées macabres, à ne pas céder aux chants funestes des sirènes. Qui dit libre arbitre induit forcément la notion de responsabilité. Vous êtes responsable de votre vie, de vos actes, de vos gestes jusqu’à vos paroles et à vos pensées intimes.
Si vous renoncez alors il faudra renaître et affronter les mêmes épreuves. Que de temps perdus alors que vous pouvez mettre un terme à cette situation dès aujourd’hui si vous le désirez ardemment. Battez vous et résistez ! Et lorsque votre âme sombre dans ces idées autodestructrices ouvrez tout simplement votre coeur votre guide. Apprenez à vous Mettre en relation avec lui, dans une promiscuité étroite et sincère, pour ne pas dire fraternelle. Faites lui part de vos souffrances, partagez vos peines et vos doutes. Soyez à son écoute. Ressentez ses vibrations chaleureuses et apaisantes qu’il vous envoie et qui n’auront de cesse de vous envelopper.
Je vous souhaite de tout cœur de reprendre courage et confiance en l’avenir !
Ronnie