Dépression et suicide - Josselin - 10/09/2002

Bonjour à tous,
J’aimerais savoir les conditions de vie d’un Esprit récemment suicidé. Pourriez-vous également m’ expliquer l’origine des dépressions qui se caractérisent surtout par un dégoût de la vie et un manque de motivation sans raison vraiment apparente (pas de difficultés matérielles ou d’évènements malheureux par exemple). Merci.

Bonjour Josselin,
Parler du suicide n’est pas une mince affaire. Bien sûr on peut le faire intellectuellement et dire que les suicidés ont volontairement abrégé une vie qu’ils avaient choisie au départ, que ce n’est pas en leur pouvoir de le faire et que de ce fait dans le monde des Esprits ils vont rencontrer bien des difficultés et bien des regrets. Que leur Esprit va pendant un certain temps, peut-être égal au temps qu’ils ont dérobé, connaître le doute, la souffrance et les remords de l’erraticité. Cependant, il y a suicide et suicide, qui peut juger ? Un suicide peut être un accident ou un acte de courage. Et même comment comprendre et condamner une pulsion suicidaire qui envahit le champ de conscience d’un être jusqu’à lui faire perdre la raison ? Et il faut penser aux familles qui restent avec leur immense chagrin, suffisamment culpabilisées sans en rajouter. Je suis persuadé que seul Dieu peut juger et nous devons le prier avec ferveur de faire preuve de clémence.
La dépression qu’elle soit secondaire ou primaire est la plupart du temps une maladie comme n’importe quelle maladie caractérisée par une diminution des taux des neuro-transmetteurs cérébraux ( comme la sérotonine). Et elle se soigne par des médicaments qui augmentent la quantité de ces substances. On peut incriminer des facteurs environnementaux, génétiques ou autres. Cependant il est indéniable que pour nous spirites, un certain nombre de dépressions constituent des possessions par des esprits inférieurs, méchants ou vengeurs. L’obsession (premier stade de la possession) se caractérise par une grande fatigue et par des troubles de l’humeur comme pour une dépression. Dans ces cas, une connaissance de la doctrine spirite et une aide apporté par un groupe de médûms associés dans la prière et le magnétisme est plus efficace que toutes les drogues de la terre. (voir le livre d’A Kardec sur l’obsession). Ce qui est notable, c’est que le millepertuis, remarquable remède de phytothérapie pour la dépression, est connu depuis l’Antiquité pour ses propriétés à chasser les démons ! Nos anciens avaient souvent la Connaissance.
J’espère avoir satisfait votre curiosité. Amicalement
Michel