Médiumnité - J-P - 21/10/2021

Bonjour, la diversité humaine tant sur un plan géographique que physique pose la question philosophique suivante : pourquoi sommes-nous si inégaux ? Inégalité sociale, physique, professionnelle, sentimentale et bien sûre l'inégalité devant la mort. Pourquoi certains pays Africains doivent-ils subir cette pauvreté permanente? Pourquoi le sort s'acharne-t-il sur la même famille etc...etc. On évoque aussi le fait de changer de sexe ce que je ne comprends absolument pas ,car moi, je suis moi, je veux rester ainsi et peut-être pouvoir sur un autre plan avoir une évolution en tant que telle permettant de modifier mes erreurs passées . Dernière question : avez-vous seulement une preuve de la survivance de l'ÂME ? Je ne peux que constater aujourd'hui l'échec de soi-disant GRAND Médium qui hélas sont dans l'incapacité de pouvoir aider des enfants disparus ou des affaires criminelles. Qu'elle peut en être la raison ?

Bonjour,
vous vous adressez à un centre spirite, il est donc nécessaire de comprendre ce qu'est un médium spirite.
Le rôle du médium est d’éduquer et d’instruire afin que la doctrine des Esprits soit appliquée sur notre planète. Il n’est pas de satisfaire la curiosité de certains ou de résoudre les problèmes de notre humanité et de ses faiblesses, C’est à chacun de faire les efforts nécessaires pour s’améliorer et s’élever moralement.
Par l’intermédiaire des bons Esprits, Dieu a voulu rappeler à notre humanité les moyens de conformer sa conduite à la morale du Christ et c’est ainsi qu’est né le spiritisme, troisième révélation faites aux hommes. Le médium spirite est celui qui transmet les messages des plans supérieurs pour faire connaître la vérité sur les relations entre nos deux mondes, avec sincérité, amour et abnégation.
Dans l’univers et donc sur notre terre tout se lie et s’enchaine, et dans l’ordre des choses tout est réglé par la loi de cause à effet : chaque effet se rapporte à une cause et chaque cause engendre un effet identique à elle-même. Chacun de nos actes, chacune de nos pensées, suivant la force d’impulsion qui lui est donnée, accomplit son évolution pour revenir avec ses effets, bons ou mauvais, vers la source qui les a produits. Ainsi les peines et les récompenses se répartissent sur les individus par le jeu naturel des évènements. Le mal comme le bien revient à son point de départ. Il est des fautes qui produisent leur effet dans le cours même de la vie terrestre, et d’autres plus graves qui se font sentir dans la vie spirituelle ou dans les incarnations ultérieures.
Cette loi de cause à effet, appelée par ailleurs loi du karma, intervient sur chaque individu pour le karma personnel mais il y a également des karmas collectifs à l’échelle des familles, des sociétés, des pays, ou même des continents.
Les peines, les injustices terrestres, les inégalités sociales, physiques, professionnelles, sentimentales, ne représentent que la réaction des forces morales de l’univers, et toute puissance morale réagit sur celui qui la viole proportionnellement à son mode d’action.
L’homme est donc son propre juge car suivant l’usage et l’abus qu’il fait de sa liberté, il se rend heureux ou malheureux. Le résultat de ses actes peut parfois se faire attendre ; ainsi nous voyons d’une part des délinquants se moquer des lois, vivre dans l’opulence et même parfois mourir honorés, et d’autre part des gens honnêtes poursuivis par la calomnie et l’adversité. La loi de réincarnations explique tous ces malentendus. Notre vie actuelle est la conséquence des précédentes et prépare les vies suivantes. C’est dans cette continuité de l’âme que le principe de justice trouve son application. Sans cela tous nos actes seraient dépourvus de sens et de sanction.
Il en résulte que l’ignorance est le mal souverain de notre humanité, d’où découle tous les autres maux, et si l’homme comprenait pleinement la conséquence de ses actes, sa conduite serait bien différente.
Fraternellement,
Gilles