Médiumnité, suite - Max - 8/12/2014

Bonjour,
Je voudrais savoir comment développer ma médiumnité, pouvez-vous développer votre pensée par rapport à mon premier message, merci.

Bonjour,
L’aspect doctrinaire - Le médium a besoin de connaître la doctrine spirite pour comprendre l'univers, lui-même et les autres comme des êtres évolués, en harmonie avec la loi de cause et effet. Une attention spéciale sera donnée à la compréhension de l'échange médiumnique, sur l’action de la pensée sur les fluides, sur la nature et la situation des Esprits dans l'au-delà, sur le périsprit et ses propriétés dans la communication médiumnique ainsi que les types de médiumnités.
L’aspect technique – Un exercice pratique, à la lumière de la connaissance spirite, doit se faire afin que le médium sache distinguer par les fluides les divers types d’Esprits. Il doit apprendre à se concentrer et à se déconcentrer, à comprendre le dédoublement, à se contrôler dans les manifestations et à analyser le résultat des manifestations.
Quand on débute la pratique médiumnique, il peut arriver que les phénomènes s'intensifient et augmentent, il ne faut penser que l’état du médium empire. Ce sont les Esprits qui agissent sur les centres de sa sensibilité et préparent le champ pour les activités médiumniques. Il faut persévérer en gardant le moral et peu à peu, avec l'éducation de la faculté, les sensations se canalisent sans causer plus de perturbations.
L’aspect moral – Il suffit d’avoir un équilibre psychique et de vouloir suivre la bonne procédure, alliée à une certaine préparation doctrinaire dans un centre spirite qui est un lieu propice et sûr. Mais il est indispensable d’effectuer un effort pour une réforme intime afin de se libérer des Esprits perturbateurs et d’acquérir une syntonie avec les bons Esprits en donnant une orientation supérieure à notre travail médiumnique. L'orientation chrétienne, à la lumière du spiritisme, nous emmène à la vigilance, à la prière, à la bonne conduite et à la charité envers notre prochain ce qui va attirer à nous l'assistance spirituelle supérieure. Cette assistance ne manquera pas à ceux qui, avec bonne volonté et discernement, cherchent à se préparer à un bon usage de la médiumnité et se dévouent dans le désir de servir au bien. La bonne morale donne au médium l'assurance d’un bon travail médiumnique.
Fraternellement,
Gilles