Cheminement vers la spiritualité - Edmonde - 12/01/2001

Depuis 1992 j’ai découvert le spritisme, Allan Kardec et ses oeuvres, j’ai fait mon cheminement à travers les livres et mes expériences, peu à peu des guides familiaux, amis, et parfois des signataires célébres, m’ont initiés, avec prudence j’ai étudié, et parfois attendu de voir si les événements prédits arrivés, si les textes, objets ou autres existaient, car avec les esprits il faut être trés prudents et nez pas tout prendre à la lettre.
Au début ce fut ma grand mére, que j’avais tant adoré, des souvenirs qu’elle me remémorait, et cette joie immense d’avoir retrouvé un être cher.
Puis d’autres sont venus, avec des écritures différentes de la mienne selon leur personnalité, parfois difficile à relire, et des testes de bible avec pages et numéro de versets qui étaient exactes, une bible arménienne avec une gravue en relief datant de 189... retrouvée à 900 kms de là dans la valise d’un oncle décédé, des écrites magnifiques sur la vie aprés la vie, sur la situation de certains désincarnés, puis ce fût les prédictions, pour la plupart qui se révélent dans le temps, et parfois un signataire qui parlait de mission sur terre, de prédiction et dont la signature dégageait un parfun de violettes et fleurs indéfinissable et qui embaumait tous la piéce ou j’écrivais et dont les prédictions ne mentaient, l’eau la pluie, les inondations, séismes, et un renouveau pouur l’humanité. Vint un temps ou je puis mettre en contact des amies avec leurs défunts, mais afin de ne pas être influencée par leurs questions, celles-ci se faisaient mentalement et je recevais les réponses par écrit, le magnétisme un peu dévoloppé, et surtout la solitude, car comment expliquer tout cela, nous sommes parfois isolés dans nos expériences et nos croyances. Le travail et la routine. Le fait d’avoir découvert votre site me redonne confiance en moi et l’envie de continuer à apprendre .
Un esprit m’a écrit,"la mort n’est pas une fin mais le début d’une autre vie" cette phrase ne me quitte pas car pour moi elle résume le pourquoi et l’aprés vie. Voilà j’habite en Seine et Marne, et aujourd’hui j’ai eu envie de vous faire part de mon expérience.
J’oubliais, des vies antérieures m’ont été révélées, et aprés des recherches j’ai pu retrouver des écrits et savoir pourquoi j’en était là et le chemin que j’aurais à faire, mais seule on baisse parfois les bras quand il n’y a pas d’appui et la vie quotidienne. A tous les spirites, je souhaite une bonne année spirituelle et mon soutien à ceux qui oeuvre pour l’Esprit de Vérité. Edy Etienne

Vous devez, en effet, vous sentir bien seule. Il n’est pas recommandé de travailler seule mais au sein d’un groupe spirite sérieux. Ce qu’il faut, c’est " mettre le spiritisme » dans votre quotidien. Ce ne sera plus la routine et la solitude. En participant à la vie d’un centre à Paris. Vous pouvez entre autres :
- Partager vos connaissances avec d’autres médiums, vous occupez de jeunes médiums,
- Aimer en aidant, par votre médiumnité vos fréres incarnés et les esprits désincarnés.
Evoluer chaque jour en vivant ce que vous avez appris dans vos lectures : Allan Kardec, Léon Denis, Gabriel Delanne, La revue spirite, soit par la priére et l’examen de conscience. Et pourquoi pas, lorsque vous serez prête, former un centre
Eve