Spiritualité - J - 21/09/2021

Bonjour, voici ma question. Je ne trouve pas de réponse qui, réellement, m'apporte la vérité. Et cela me dérange dans mon cheminement spirituel et occasionne aussi de sombres moments de révolte...
Je ne comprends absolument pas pourquoi l'idée d un Dieu infini d'amour et de perfection, peut être compatible avec la notion de l'existence du mal ?
Pourquoi, puisque Dieu étant parfait, nous aurait-il créé en tant qu'être imparfaits, et engendré de ce fait, la souffrance d'innocents sur cette terre, et je pense aussi aux animaux, ces malheureuses victimes de l'homme en général. Pourquoi la guerre, la maladie, la faim des enfants, la violence, la barbarie ?
Pourquoi un Dieu si aimant, l'a t il permis ?
Pourquoi s'il voulait créer l'homme, ne l'a t il pas créé à son image, bon, parfait et heureux.
Quel plaisir pour Lui, à nous voir souffrir ?
Même l'idée d'un Christ mort sur la croix pour nous, est une chose horrible.
Toujours cette violence, cette souffrance...
Est-ce cela Dieu ?

Bonjour,
Notre relation et notre compréhension de Dieu vient de croyances ancestrales et des religions le représentant en quelque sorte à l’image de l’être humain, comme une entité personnifiée. L’homme n’a défini Dieu qu’à travers lui-même et selon ses propres facultés. Il nous faut agrandir notre champ de vision de Dieu à l’univers comme source première de toute chose et intelligence suprême.
D’autre part l’homme n’est pas une création spontanée, miraculeuse et il n’est pas apparu sur la terre tel que nous le voyons aujourd’hui. La création est continue, sans commencement ni fin.
Il fut un temps où les animaux n'existaient pas. On a vu paraître chaque espèce à mesure que le globe acquérait les conditions nécessaires à son existence.
Au point de vue corporel et purement anatomique, l'homme appartient à la classe des mammifères, dont il ne diffère que par des nuances dans la forme extérieure, pour le reste, il a la même composition chimique.
L’homme est le fruit d’une lente évolution des espèces au cours des millénaires et à l’origine tous les humains ont un même point de départ, tous sont créés simples et ignorants, avec une égale aptitude pour progresser par leur activité individuelle ; tous atteindront le degré de perfection compatible avec la créature par leurs efforts personnels ; tous, étant les enfants d'un même Père, sont l'objet d'une égale sollicitude ; il n'en est aucun de plus favorisé ou mieux doué que les autres, et dispensé du travail qui serait imposé à d'autres pour atteindre le but.
Dieu est en rapport avec tous les êtres, Il les pénètre de son Esprit et les embrasse de son amour, pour les unir dans un lien commun et les aider à réaliser ses vues. L’intervention providentielle se manifeste dans l’histoire par l’apparition en temps voulu des âmes d’élite chargées d’y introduire les innovations, les découvertes qui accélèreront leur progrès, ou d’enseigner des principes d’ordre moral, comme le fit Jésus, nécessaires à la régénération des sociétés.
L’être humain dispose, pour se grandir ou ralentir son évolution, du libre arbitre. Et c’est ainsi que toute pensée, tout acte, tout comportement lui revient inexorablement par la loi de cause à effet ou par les forces d’action et de réaction selon le bien ou le mal qu’il a engendré. L’homme est son propre bourreau et il ne doit qu’à lui les souffrances qu’il endure.
Sous l’influence d’Esprits supérieurs notre planète va passer d’un monde d’expiation, avec tous les maux et les souffrances déjà vécus, à un monde de régénération, avant d’atteindre un monde heureux. De nombreux Esprits évolués s’incarnent actuellement sur notre terre afin de contribuer à l’évolution future de nos sociétés. Nous vivons pour l’instant une période de transition avec les effets chaotiques que nous connaissons. Mais cette transition va encore prendre quelques décennies de notre temps. L’espoir est bien présent et il ne tient qu’à chacun d’entre nous de bien orienter ses pensées vers l’Amour afin de participer à cette régénération.
Fraternellement,
Gilles