Esprit - A - 20/10/2021

Bonjour, j'ai eu une expérience très désagréable lorsque j'ai voulu avoir un 2ème enfant, au point où pour des raisons d'anomalie, j'ai eu recours à l'IVG. Cela me rend extrêmement triste même si je ne changerai pas cette décision. Je me sens abandonné car avant d'avoir ce diagnostic et lorsque les choses ont commencé à se révéler moins positives, j'ai prié à Dieu et aux Esprits sympathiques pour qu'ils m'aident. Je me sens abandonné, tant par les esprits que par les vivants, qui considèrent que je n'ai pas à me plaindre, il y a bien pire que moi. D'un autre côté, depuis le début de cette grossesse, j'ai eu le sentiment que ce bébé voulait partir, il ne voulait pas être là. C'est tellement étrange de le dire, mais je l'ai senti de manière claire et sans doute. Pourriez-vous m'aider à lui envoyer du confort et à lui dire que je l'aime malgré tout? Je voulais tellement l'avoir, l'avoir dans mes bras, mais je veux par dessus tout qu'il soit heureux. Aussi, je n'ai eu aucun appui, est-ce que c'est normal pour les esprits d'abandonner ceux en souffrance? Un mot d'amour et de solidarité serait le bien venu.

Bonjour,
Nous ne sommes pas une personne, un être pensant le jour de notre naissance terrestre, nous existons avant, pendant et après l’incarnation. Nous sommes un esprit avec toutes ses facultés de sensibilité, de sentiment, d’intelligence à qui Dieu donne la possibilité de s’incarner dans un corps physique momentanément pour progresser moralement. C’est une opportunité, une chance pour l’Esprit d’apprendre l’amour, la solidarité, la bienveillance et de vivre dans une communauté terrestre pour sa propre amélioration mais également pour aider à progresser ceux qui l’entourent.
Lorsque nous revenons sur terre, nous avons déjà vécu des centaines de vies durant lesquelles nous avons accumulé des dettes plus ou moins importantes. Nous revenons dans le milieu familial ou social avec lequel nous avons déjà été confronté afin que par l’amour nous puissions nous aider mutuellement et avancer ensemble.
Devant ce devoir à accomplir et la volonté que nous avons pour régler nos problèmes, il nous est donné un corps qui peut être en bonne santé mentale et physique, ou selon les cas, mutilé ou avec des capacités intellectuelles réduites dans le seul but de nous aider à réussir ce passage terrestre.
Certains Esprits, pour qui l’incarnation est imposée, se rebellent encore et tentent de la refuser durant la grossesse.
Dieu dans sa miséricorde pardonne nos faiblesses, ne juge pas, ni ne punit, mais il nous accorde d’autres vies afin que puissions un jour surmonter les épreuves que nous nous sommes imposées à nous même par notre comportement. Notre vie actuelle est la résultante de nos vies antérieures et prépare la suivante, et ce que nous refusons dans celle-ci sera à vivre de toute façon dans une autre.
Si les vivants, comme vous le dites, semblent vous abandonner, les bons Esprits et votre guide ne vous abandonneront jamais. Ce sont toujours les humains qui, par leurs pensées, s’éloignent du monde spirituel qui est sans cesse présent à nos côtés. Nos prières sincères et remplies d’amour attirent à nous leur compassion, et leur aide invisible n’attend que notre humilité et notre acceptation.
Pour cet Esprit qui n’a pu s’incarner, priez pour lui maintenant chaque jour de votre vie afin que vous trouviez l’un et l’autre la force et le courage de vous réincarner ensemble dans une autre existence, et surmonter enfin par l’amour et la bienveillance cette épreuve refusée dans cette incarnation.
Avant chaque prière lisez quelques pages de « L’évangile selon le spiritisme » qui vous aideront l’un et l’autre à comprendre le chemin que vous devez suivre.
Fraternellement,
Gilles