Comment avancer avec mon guide - David - 26/12/2007

Bonjour,
cela fait maintenant environ 2 ans que je m'intéresse au sujet de la vie après la vie. Contrairement à beaucoup de personnes, ce n'est pas la perte d'un proche qui m'a amenée à cette recherche, mais une attirance que je qualifierais de naturelle car j'ai moi-même bien du mal à me l'expliquer.
Par la suite au fur et à mesure des mes différentes lectures, je pense avoir compris que cette attirance et le cheminent à travers mes différentes lectures se faisait sous l'influence de mon guide.
Des circonstances très incongrues m'ont notamment amenées dans mes choix de lectures vers la doctrine spirite rédigée par A.KARDEC. Rapidement autour de moi, je me suis aperçu que des personnes de mon proche entourage étaient également très attirées par le spiritisme et par la pratique spirite, là encore, les discussions sur ce sujet se sont faites très naturellement avec ces personnes de mon entourage qui de leur côté ne connaissaient pas la doctrine mais en revanche étaient et sont toujours sujettes à des contacts avec des proches défunts, nous avons donc échangés et avancés ensemble.
Aujourd'hui, les principes de la doctrine ont totalement bouleversés (positivement) ma vie, je sais que le chemin est encore long, mais j'ai comme l'impression de manquer de "méthode", j'essaye de me rapprocher régulièrement de mon guide par la prière et je lui demande incessamment de m'aider à aider les autres, mais je n'ai pas l'impression d'être toujours efficace dans ma quête.
Aujourd'hui, je me dis que de tenter de développer ma médiumnité (qui est quasiment inexistante) pour la mettre au service de personnes en détresse pourrait être une solution pour me rendre plus utile car il est parfois difficile de faire passer des messages d'espoirs à ces personnes par nos simples paroles.
Qu'en pensez vous ? Et si telle doit être la solution comment m'y prendre ? Et si non quelles autres solutions ?
Merci pour tout ce que vous faites, merci de nous aider à trouver le sens de nos vies.

Bonjour David,
Je pense que votre analyse de la situation est très perspicace.
Je trouve cela amusant de voir à quel point on nous tient la main tout au long de notre vie pour nous guider vers les actions que nous devons accomplir et vers ce qu'il y a de mieux pour notre évolution et notre bien être. Si vous avez lu les ouvrages d'Allan Kardec, je ne vous apprendrais rien en vous disant que nous nous incarnons tous dans le but d'évoluer. Seulement chacun décide avec l'aide de guides et d'esprit plus avancés des opportunités et des grandes directions de la future vie pour permettre au mieux l'évolution de l'esprit sur des thématiques appropriées.
Cette dernière phrase étant un peu vague et lourde, je vais tenter d'être plus claire avec un exemple concret : chacune de nos existences nous permet d'évoluer sur quelques points que nous devons travailler au cours de notre incarnation. Certains vont surtout développer certaines vertus (c'est ainsi qu'un de mes amis qui est médium m'a avoué qu'il devait travailler la patience au cours de cette existence). En ce qui me concerne, je dois, entre autres choses, me mettre au service des autres (que ce soit des esprits en difficultés ou bien d'êtres incarnés) par le biais du spiritisme et notamment par ma médiumnité que je développe actuellement au centre.
Ainsi je comprends bien ce par quoi vous passez en ce moment. Je trouve admirable que vous ayez les idées aussi claires concernant le spiritisme et d'avoir aussi bien su écouter votre guide qui en effet vous a guidé jusqu'à la doctrine spirite.
Pour répondre concrètement à vos questions, je pense comme vous que développer votre médiumnité est ce à quoi vous invite votre guide. Car si ce n'était pas le cas, vous n'auriez pas été guidé aussi directement vers le spiritisme, il existe en effet bien d'autres moyens de faire don de soi pour aider les autres (associations caritatives, bénévolats ou tout simplement l'écoute et l'entraide, ce que vous faites déjà) Une qualité très recherchée par les guides chez les médiums est le total abandon de soi et de profit pour aider les autres sans condition, sans rétribution (financière ou morale). Cette qualité est très importante dans l'exercice de la médiumnité et est absolument nécessaire pour que le travail avec les frères spirituels puissent se faire efficacement (tout orgueil, pensée de profit ou jugement de l'autre produit une sorte de barrière qui empêche ou freine le rapprochement avec les esprits avancés qui guident notre travail de médium et freine donc le travail en lui même que ce soit l'aide aux esprits ou la guérison d'incarnés)
D'après votre mail, il semblerait que vous soyez sur la bonne voie à ce niveau et c'est peut être en partie pour ça que l'on vous a guidé vers le spiritisme, afin que vous puissiez contribuer à aider de nombreuses personnes par ce biais. Pour développer votre médiumnité, il faut que vous veniez dans un centre spirite afin d'apprendre les notions théoriques qui pourraient vous manquer (bien que vous sembliez déjà avoir une certaine culture de part vos lectures). Puis vous pouvez commencer ensuite la pratique, de façon encadrée par un médium plus expérimenté et par des esprits plus avancés (dont votre guide) qui vous guideront dans vos sensations et dans votre travail. En tout cas, c'est comme cela que nous procédons au centre. Sur les conseils des frères spirituels, nous évitons de pratiquer la médiumnité seuls, en dehors du centre car au centre, les frères spirituels nous protègent en quelques sortes des esprits mal intentionnés, protection que nous renforçons par l'harmonie de groupe (qui agit comme une sorte de barrière en quelque sorte). Lorsque nous sommes seuls, il nous faut assurer seuls notre "protection" et fixer nous même une barrière, ce qui très difficile à part pour de rares médiums très expérimentés et très évolués spirituellement, moralement. Si vous ne souhaitez pas développer votre médiumnité, vous pouvez aider votre prochain en continuant ce que vous faîtes déjà (à savoir écouter et conseiller les personnes en détresses qui s'adressent à vous). Vous pouvez aussi vous engagez dans des associations. Quand au choix de développer votre médiumnité ou pas, mon avis personnel serait que vous devriez le faire (puisque tout semble vous guider dans cette voie). Un autre avis, objectif cette fois ci, est de vous en remettre à votre guide si vous n'êtes pas sur de vous. Il vous montrera toujours la voie qui sera la plus adaptée à vous.
Claire