Emmanuel

le .

Emmanuel

Ce mois-ci, nous vous présentons un exposé sur la vie d'Emmanuel, le guide de Chico Xavier. Ce compte-rendu a été lu lors de l’inauguration du centre d’Etudes Spirites Emmanuel à Etang la ville dans la région parisienne. Allons donc à la rencontre de cet esprit important pour le mouvement spirite.

 Emmanuel

Nous allons aujourd’hui à la rencontre d’un personnage important dans le mouvement spirite puisqu’il s’agit d’Emmanuel. Si pour beaucoup de spirites brésiliens, ce nom évoque quelque chose, sur terre française peu de personnes le connaissant. Emmanuel est le guide de Chico Xavier, le plus célèbre médium psychographe au Brésil. Sous sa dictée, plusieurs ouvrages ont vu le jour.
Les premiers messages se font en 1931 mais c’est bien en 1933 qu’il collabore à la diffusion de l’idée spirite. De nombreux livres ont été dictés, au médium Brésilien Francisco Candido Xavier, par l’Esprit d’Emmanuel.
En avril 2006, nous pouvons en dénombrer 83, auxquels nous devons ajouter 16 autres écrits en collaboration avec d’autres Esprits (André Luiz). Nous avons regroupé ci-après, certains de ces livres parmi les plus importants et caractéristiques, sans être exhaustif, étant donné le nombre important d’ouvrages le concernant.

Principaux livres dictés par l'Esprit Emmanuel au médium Francisco Candido Xavier

Caminho da Luz (août 1938) : Le Chemin de la Lumière. C’est l’histoire de la civilisation humaine, à la lumière du Spiritisme, révélant les ascendants spirituels qui ont dirigé l’évolution planétaire.

Caminho Verda et Vida (décembre 1948) : Le chemin, la Vérité et la Vie. Ce sont des enseignements profonds et réinterprétés selon la doctrine spirite, du nouveau testament.

Pao Nosso (février 1950) : Notre Pain. Œuvre d’explication des Evangiles, qui représente le pain quotidien qui alimente notre âme, nous enseignant le chemin à suivre, et nous emplissant de sagesse et de courage, devant les luttes régénératrice.

Vinha de Luz (novembre 1951) : La Vigne de la Lumière. Livre de la même série qui nous apporte des leçons de sagesse pour nous guider vers le vrai bonheur.

Fonte Viva (février 1956) : La Source de Vie. Ce livre est le 4ème de la série, il traite dans le même esprit les leçons de l’évangile.

Ha 2000 anos (mars 1939) : Il y a 2000 ans. Ce livre décrit le passage d’Emmanuel sur terre en tant que praticien romain. Il participa aux évènements de l’époque de Jésus. C’est un récit sur les premières persécutions des chrétiens et sur la destruction de Jérusalem et de Pompéi.



50 anos depois (décembre 1939) : 50 ans Après. C’est la suite des existences d’Emmanuel, qui revient sur terre en tant qu’esclave, à l’époque de la Rome Antique.  Paul et Etienne

Paulo e Estevao (juillet 1941) : Paul et Etienne. C’est la biographie vivante, détaillé et sincère de Paul de Tarse et d’Etienne le grand martyr du christianisme.

Ave Christ

Ave Cristo (avril 1953) : Ave Christ. C’est le récit instructif qui relate les martyrs, qui au III siècles se sacrifient pour la victoire du christianisme et l’évolution de l’humanité.

Renuncia (janvier 1942) : Renoncement. Emmanuel nous transporte au siècle de Louis XIV, pour nous présenter Alcione, qui s’incarna sur terre pour aider à la régénération d’un être aimé.

Religiao dos Espiritos (janvier 1960) : Religion des Esprits. Dans ce livre Emmanuel nous présente des études de valeurs sur le Livre des Esprits.

Seara dos Médiums (janvier 1961) : Le champ des Médiums. Dans ce livre Emmanuel nous présente des études complémentaires sur des parties du Livre des Médiums.

O Espirito da Verdade (octobre 1961) : L’Esprit de Vérité. Dans ce livre Emmanuel nous présente des études admirables autour de L’Evangile selon le Spiritisme.

Justiçia Divina (mars 1962) : Justice Divine. Dans ce livre Emmanuel nous présente des études sur de nombreux textes sur Le Ciel et l’Enfer d’Allan Kardec.

Dissertaçoes médiunicas : Dissertations Médiumniques. Emmanuel fait ressortir l’importance de la doctrine des Esprits et de la Vérité.

Opiniao Espirita (juillet 1963) : Opinion Spirite.

Estude e Vive (février 1965) : Etudie et Vis .

Livro da Esperança (avril 1964) : Livre de l’Espérance.

A luz da oraçao (décembre 1968) : A la Lumière de la Prière. Dans ce livre, Emmanuel nous enseigne que la prière est une lumière dans nos mains pour éclairer notre chemin et nous soutenir.

O Consolador (mars 1940) : Le Consolateur. Dans ce livre, Emmanuel répond à 441 questions des plus simples aux plus complexes et à divers problèmes que l’homme peut se poser.

Nous allons donc ensemble parcourir sa « biographie », d’après l’ensemble de ses écrits et noter son ascension spirituelle qui se fera sur plusieurs vies tel un exemple pour toute personne qui cherche le chemin de la vérité.

En 71 av. J.C. à l’époque de Cicéron, il est consul romain et se nomme Publius Lentulus Sura. C’est un homme sanguinaire à une époque où il fallait tuer ses ennemis pour prendre et conserver le pouvoir. Il meurt exécuté par strangulation. Ce fut l’arrière-grand-père de Publius Lentulus Cornélius.
Dans les années 30, il est Publius Lentulus Cornélius un sénateur romain, il est envoyé en Palestine qui était la Judée, le début du voyage se fait durant l’hiver 32. Cette incarnation est racontée par Emmanuel, lui-même, dans le livre « Il y a 2000 ans ». Là encore, le personnage est très autoritaire, 100 ans après son incarnation en tant que consul, il revient comme sénateur. Il est très orgueilleux, très strict, avec des principes très rigides.
Voici un exemple que l’on trouve au chapitre II : près de Jérusalem, son convoi est sur une route et une personne lance une pierre qui malheureusement atteint le visage de sa femme. Un jeune homme est arrêté. Publius ne veut pas savoir si c’est le coupable et écouter les supplices du père du jeune homme, afin de montrer qui il est, il envoie le jeune aux galères, autant dire à la mort.
En Judée, il pense trouver le calme et le repos pour sa fille malade, mais les péripéties vont s’enchaîner. Il va, chose marquante du livre, croiser le chemin de Jésus. Le couple romain va s’installer loin de Jérusalem, en Galilée. Il dispose sur place d’une servante, Hanna, qui écoute et suit les préceptes d’un nouveau prophète : Jésus de Nazareth. Elle en parle à sa maîtresse, Livia, femme de Publius, qui va convaincre Publius d’aller voir Jésus afin qu’il fasse un miracle et guérisse la petite Flavia. La rencontre se fait, l’état de santé de l’enfant s’améliore, mais Publius ne croit guère au miracle et au pouvoir de Jésus. Toute la famille Lentulus poursuit ainsi ses aventures en Galilée, puis Publius revient à Rome et finit sa vie à Pompéi, où il meurt sous les cendres du Vésuve[1].
Tout au long de sa vie de Romain, Publius laissera tomber son masque d’être rigide et orgueilleux pour devenir petit à petit un homme à l’écoute des autres et conscient de son autorité destructrice.
A la fin du livre, il découvre le monde spirituel, y retrouve des personnes qu’il a aimés et décide alors de changer et de trouver les moyens de se racheter.
Une chose à signaler qui n’est pas dans le livre, mais qu’Emmanuel a dit plus tard à Chico Xavier : Publius Lentulus rencontre de Paul de Tarse, l’apôtre Paul, à la sortie de Rome. Publius est avec son char quand ses chevaux s’emportent, Paul s’approche et calme les coursiers. Ils ont ensuite une discussion, et Paul parle du message de Jésus à Emmanuel, qui gardera ce souvenir dans son cœur et sera marqué une fois encore par ce message d’amour. Ce qui l’aidera sans doute à accepter la réincarnation suivante, dure et radicale, 50 ans après.

En l’an 129, il est l’esclave Nestorio[2], 50 ans après, il naquit en Judée et revient à Rome. Mais cette fois, le faste et l’autorité sont terminés. Il est esclave. Dans « il y a 2000 ans », il reprochait à sa femme d’aller dans les catacombes écouter les paroles des premiers Chrétiens. A son tour, il naît parmi les Chrétiens et va dans les catacombes pour écouter et prendre la parole pour expliquer les paroles du Christ. Il raconte dans son roman historique cette vie de rachat des dettes du passé. Une vie d’esclave pour faire oublier ses vies de romains orgueilleux.

En 217, c’est un jeune patricien romain, Quinto Varo, passionné d’idéaux de liberté, il souffre de voir le peuple romain dominé par quelques privilégiés. Son amour pour Jésus le pousse à aller prêcher la bonne parole car il sait qu’une ère nouvelle verra le jour. Victime d’une conspiration au cours d’un voyage maritime, il décide de changer de nom et devient le prêcheur de Lyon, Corvino, puis frère Corvino et sera jardinier. Il sera condamné à être décapité mais finalement c’est dans un cachot qu’il se consommera de mort lente.

Onze ans après, il renaît. C’est un jeune homme brillant : Quinto Celse, à l’esprit très vif pour son âge, un chrétien convaincu, il sera capturé et brûlé dans un cirque romain à l’âge de 14 ans.  Manuel da Nobrega

En 1517, il sera un prêtre missionnaire : Manuel da Nobrega. Ce jésuite qui part du Portugal natal veut conquérir et évangéliser le Brésil. En mission avec le Père José de Anchieta, il fonde Sao Paulo, le 25 janvier 1554[3]. Il meurt au Brésil en 1570.
Dans l’histoire du pays, on se base sur les lettres écrites par Manuel da Nobrega pour connaître le travail des colons pour construire Sao Paulo et réaliser la conquête du Brésil.

Marqué par Jésus et par Saint Paul, Emmanuel trouve sa voie : répandre le message de l’Evangile, œuvrer pour les plus pauvres et les plus faibles, une conversion très nette quand on sait qu’il était romain polythéiste, riche et inflexiblement orgueilleux.
Pour changer vraiment et pouvoir servir les autres, il lui fallut tout de même affronter une vie humiliante et dure d’esclave.
Sa vie de Missionnaire au Brésil a également était très dure, mais certain de ses convictions et de sa foi, il n’a jamais abandonné.

Remontons encore le temps et nous arrivons au 17ème siècle, en 1600 où il est le Père Damien[4]. Sous le rège de Louis XIV, Emmanuel est alors vicaire de l’église St-Vincent d’Avila, en Espagne et sera l’éducateur religieux d’Alcione. Celle-ci est un esprit élevé, qui n'a plus besoin de réincarnation terrestre mais qui décide de revenir sur Terre afin de soutenir un esprit qu'elle affectionne beaucoup, elle va naître en Espagne ira vivre ensuite en France en accompagnant son protégé.

Les réincarnations d’Emmanuel se termine là, on le retrouve dans « l’Evangile selon le Spiritisme » au chapitre XI, paragraphe 11 dans un écrit qui s’intitule : l’égoïsme. Lui qui a souvent été égoïste, dans ses vies de Romains, il nous parle de cette plaie car effectivement il sait où cela conduit.

P.H.
Cet exposé a été lu lors de l'inauguration du centre d'Etudes Spirites Emmanuel. Non loin de Paris, ce centre propose des activités spirites qui se déroulent de la manière suivante : Les réunions d'études qui ont lieu le mardi de 20h30 à 22h00 tous les quinze jours. Elles servent à découvrir le Spiritisme à travers les ouvrages d'Allan Kardec, de Léon Denis et de grands spirites. Les réunions spirites pour les adhérents. Elles sont mensuelles et ont pour but d'éduquer la médiumnité, de développer les sensibilités des participants afin d'aider les personnes et les esprits souffrants.

Pour en savoir plus voici leurs coordonnées :
Centre d'Etudes Spirites Emmanuel
3 chemin de l'Auberderie
78620 Etang la ville
Tél : 01-39-16-01-13

 

[1] 79 ap. J.C.

[2] Voir le livre "50 ans après" de Chico Xavier

[3]Jour anniversaire où Saint Paul s’est converti sur le chemin de Damas.

[4]Voir le livre « Renuncia » ou renoncement de Chico Xavier