Eugène Osty

le .

Eugène Osty

Ce mois-ci, nous vous présentons une biographie du docteur Eugène Osty. Médecin dans le Berry, il prend part aux manifestations médiumniques au cours d'intéressantes investigations. Homme pragmatique, il étudie avec patience les phénomènes afin de mieux les appréhender.

L'homme

Il est né à Paris le 16 mai 1874. Après de brillantes études médicales, il ouvre un cabinet médical dans le Berry pour des raisons familiales en 1900.
En 1921, après la première guerre, il s’installera à Paris.
Mais c’est en 1909, suite à une expérience médiumnique étonnante qu’il s’intéresse à la lucidité ; il écrit : « Elle était cependant de bien modeste talent, écrit-il, cette chiromancienne qui, un soir l’hiver 1909, dans le salon d’un de mes amis, par le simple examen de la paume des mains, fit successivement l’analyse psychologique de six personnes présentes, totalement inconnues d’elle quelques instants auparavant, mais bien connues de moi. Je ne m’arrêtai pas aux quelques prédictions qu’elle fit pour chacune d’elles. Mais je fus profondément étonné de voir cette femme de médiocre instruction donner en quelques minutes et avec une suffisante exactitude la formule mentale de chacun. »
Dès ce jour, son esprit ne connaît plus de repos. Une sorte d’idée fixe s’est implantée en lui. Il veut savoir ce qu’est cette faculté dont ne parle pas la science, cette possibilité de prendre connaissance directe du réel sans le concours des sens.
« Alors, dit-il, je fus l’anonyme consultant de toutes les devineresses qui me furent indiquées. Strictement impénétrable, je proposais l’énigme de ma personne tour à tour à des somnambules, à des voyantes, à des cartomanciennes, et, peu à peu, je connus ainsi une bonne partie de ce monde qui dispense du mystère à Paris. »
L’année suivante, il s’engage dans des études plus poussées sur la faculté de connaissances que pouvaient avoir certains sujets.
En 1913, il publie les premiers résultats de cette exploration dans un livre intitulé Lucidité et Intuition. Tout le volume, consacré à l’étude de la clairvoyance, ne contient aucune histoire sensationnelle. Il y expose simplement la technique suivie pour l’exploration des sujets et les conclusions auxquelles il aboutit. Il le termine par cette phrase qui sera en quelque sorte la conclusion de toutes ses recherches : « Savoir qu’une pensée existe en nous, et dont les sens ne sont pas les seuls moyens de connaître, n’est-ce pas un peu d’espoir qui luit à l’horizon, comme une toute petite lumière au fond de la nuit hostile ?… »
Il n’est pas un théoricien mais un homme qui aime observer les faits.
Ce livre n’intéresse aucune personnalité scientifique mais il attire l’attention d’hommes comme Bergson, Richet, Arnault de Gramont, Flammarion, le Dr Maxwell, le Dr J.C. Roux et le Dr Gustave Geley qui s’intéressent eux aussi à ce domaine particulier.
Puis arrive la première guerre mondiale en 1914, il y participe en tant que médecin militaire. A son retour, Gustave Geley, devenu son ami, l’invite à rejoindre le comité directeur de l’IMI à Paris. Il y vient en 1921 et collabore avec Richet, Flammarion, Bergson et Boirac.
 le docteur Eugène Osty avec le médium Rudi SchneiderLa mort brutale de son ami Gustave Geley est une séparation douloureuse pour lui. Charles Richet lui demande alors de succéder à son ami au poste de directeur de l’IMI. Osty accepte et y restere jusqu’à sa mort en 1938.
De 1924 à 1931, il abandonne son activité de médecin, pour se consacrer entièrement à l’IMI et à l’étude de sujets psi très divers. Il organise, anime et supervise des expérimentations, notamment avec les médiums Jean Guzik, puis Rudi Schneider, Mme Bourniquel et Stanislawa P. En outre, il instaure pendant des années, des séances en public avec les médiums Pascal Fortuny et Jeanne Laplace.
Ainsi, le Dr Osty et son fils, Marcel sont les premiers à déterminer les caractères de la force médiumnique, à en suivre leurs manifestations et leurs variations. Leurs travaux sont consignés dans une brochure parue en 1932 : Les pouvoirs inconnus de l’Esprit sur la matière.

Ses ouvrages :

- Lucidité et Intuition (1913)
- Le Sens de la Vie humaine (1919)
- La Connaissance supranormale (1925)
- Les Pouvoirs Inconnus de l’Esprit sur la Matière (1932)
- Biographie de Charles Richet (1936)