Le centre spirite Lar Frei Luiz

le .

le centre spirite Lar Frei Luiz

Ce mois-ci, nous vous présentons le centre spiriteLar Frei Luiz Le docteur Paulo César Fructuoso nous en parle. Il est oncologue et chirurgien mais aussi spirite. Ce brésilien est l'auteur d'ouvrages traitant de la médecine et du spiritisme.

La vie du frère Luiz

Frère Luiz est né le 29 juin 1872 dans le village de Marienfeld, dans la région de Westfalia en Allemagne et il décède en1937 dans la ville de Petrópolis à 65 ans.
Il est venu au Brésil en 1894, en arrivant dans l’état de Bahia au mois de juillet, comme novice franciscain. Quelque temps plus tard, après s'être remis de la fièvre jaune et de la tuberculose qu'il avait contractées à Bahia, il se rend dans la ville d’Olinda, où il termine son noviciat et reçoit une nomination de sous-diacre et puis de diacre pour la ville de Recife.

 le docteur Paulo Cesar Fructuoso et la statue du frère Luiz

Sa mauvaise santé l’oblige à vivre dans un lieu où le climat est plus sain. Il est envoyé dans la ville de Petrópolis dans l’état de Rio de Janeiro, en 1900, où il se consacre à guider et aider tous les nécessiteux de la région.
Son travail, en tant que prêtre franciscain, est extraordinaire et lui vaut l'affection et la gratitude de tous ceux qui l'ont connu. En raison de sa simplicité, de sa bonté et de sa foi en Dieu, il est un canal par lequel l'aide divine peut venir pour ceux qui la méritent. Beaucoup de ses bénédictions se transforment en guérisons.
Maîtrisant parfaitement le portugais, il se consacre, dès 1905, à l'étude de la vie de son protecteur, Antoine de Padou, et écrit Vie et Culte de Saint Antoine. Il reçoit, pour cet ouvrage, les éloges du grand poète Afonso Celso. Il est aussi professeur à l'école primaire de San José, tenue par des franciscains et il enseigne la dogmatique et le droit canonique au séminaire de Petrópolis. Ses sermons sont écoutés avec une grande attention.
Il est la cible de nombreuses attaques mais il ne cesse de parler d'amour et de charité, ce qui était son grand message.
Son cœur cesse de battre le 8 avril 1937, de nombreux pèlerins viennent le voir pour la dernière fois car il a toujours été un ami, un confesseur et un conseiller de toutes les classes sociales.

Histoire de la maison de Frère Luiz

L'histoire de Lar (Maison) de Frère Luiz est le résultat d’une rencontre entre deux personnalités qui ont su, avec amour, matérialiser et construire une moisson de lumière. C’est une histoire avec de nombreux défis, où la détermination de notre fondateur, Luiz da Rocha Lima, a prévalu sur le plan terrestre et le frère Luiz a façonné dans les sphères spirituelles.
Lorsque nous remontons dans le temps, c’est-à-dire jusqu'au 29 juin 1947, nous retrouvons les prémisses de la base pour la fondation de Lar de Frei Luiz : « Être une œuvre philanthropique, ayant comme activité principale l'entretien d'une école pour enfants nécessiteux. »
Le rêve du frère Luiz trouve écho dans la réalisation d'une œuvre de bienfaisance et d’harmonie lorsqu'il se manifeste, après sa désincarnation, sous la direction du docteur Luiz da Rocha Lima. Sous l'égide de nobles desseins, il inspire le président du groupe, lors d'une réunion mémorable du 29 juin 1947, afin de soutenir les enfants nécessiteux.
À ce moment, la vocation de ce partenariat de lumière s’établit et se trace, donnant comme fondement principal : la pratique de la charité.
Au début, avec cette idée fondamentale d’apporter une assistance aux enfants sans défense, le docteur Luiz da Rocha Lima ne ménage aucun effort et avec le soutien infatigable de sa femme Astéria, ils suivent leurs nobles mandats. Ils matérialisent les desseins d'en haut selon les vœux du Frère Luiz.
Après la mort du docteur, la succession se fait par des compagnons qui partageaient déjà ce travail dans cette maison. Il y a d'abord le docteur Ronaldo Gazolla, puis sa femme le docteur Helena Mussi Gazolla et, en 2011, M. Wilson Vasconcelos Pinto.
Les piliers de cette œuvre sont fidèlement entretenus et améliorés au fil du temps. Tous les frères, qui travaillent dans cette maison, s'engagent à faire de leur mieux pour pratiquer la charité pour la charité.

Aujourd’hui

La maison du frère Luiz est une institution chrétienne ayant pour base la doctrine spirite. C’est un centre d'éducatif et social à but non lucratif, situé dans le quartier de Jacarepaguá, dans la ville de Rio de Janeiro. C’est aussi une association reconnue d'utilité publique par la loi nº 5242/2011 du 17 janvier 2011. Elle reçoit des dons de particuliers et des sympathisants spirites. La vente de livres permet d’aider au fonctionnement.
Actuellement, elle aide les enfants, les adolescents et les personnes âgées à faible revenu grâce au travail gratuit de plus de quarante médecins qui leur apportent des soins ambulatoires. Une garderie à plein temps est mise à disposition pour accueillir 243 enfants de 0 à 3 ans, ainsi qu’une maison de retraite pour 30 résidents.
A chaque réunion publique, tenue deux fois par semaine, la maison reçoit entre quatre et cinq mille visiteurs en quête d'aide spirituelle.
En plus de ses activités sociales et spirituelles, l'institution s'est fait connaître, dans le monde entier, grâce aux séances de téléportation et de matérialisation des Esprits par des médiums à effets physiques pendant soixante ans. Ces phénomènes sont extrêmement rares et difficiles à observer en raison de la grande quantité d'énergies à manipuler dans ces processus, ainsi que de la rareté pour avoir de tels médiums. Ce sont des médiums à effets physiques et il est difficile de les développer correctement.
Ces matérialisations sont destinées à la prise en charge des patients gravement malades qui ne peuvent plus être aidés par la médecine de Terre. Dans ces rencontres, ce sont des Esprits médecins qui apportent avec eux la technologie et une autre médecine bien plus évoluées que celles que nous pratiquons sur cette planète. Dans les livres de Luiz da Rocha Lima et Paulo Cesar Fructuoso, cette technique est expliquée.

Le centre

Il est composé de 14 salles d'accueil avec une salle pour les malades graves, de type cancer, une autre salle pour les malades moins graves et une troisième où les frères spirituels agissent sur les médiums du centre pour apporter des fluides de l'aide spirituelle.
Les médiums se réunissent tous les mercredis soir et un samedi par mois. Ils doivent venir habillés en blanc et doivent s'abstenir de manger de la viande 48h avant les matérialisations.
A chaque début de séance, ils pratiquent des passes magnétiques.

L’aide spirituelle

Au début, les médiums n'étaient qu'une poignée puis, ils ont reçu un message des frères spirituels leur annonçant que leur centre allait recevoir des milliers de personnes pour des guérisons.
Il n’y a pas de statistiques officielles, les personnes qui viennent reçoivent un traitement médical et en complément, ils bénéficient de l’énergie spirituelle qui les aide pour retrouver la santé.
En 2015, le médium Gilberto Arruda a été assassiné. Depuis, les phénomènes de matérialisation ont été arrêté car le centre ne dispose plus de médiums à effets physiques.
Pour en savoir plus sur la Lar Frei Luiz

 la maison du frère Luiz
 le sanctuaire des matérialisations
  la maison du frère Luiz
 l’entrée de la maison du frère Luiz
 Les bassins d’eau fluidifiée
  la maison du frère Luiz
 Une salle de la maison du frère Luiz
 Une salle de la maison du frère Luiz
 Les médiums au travail
 Le docteur Paulo César et un Esprit matérialisé
 Le docteur Paulo César et ses ouvrages