Les Invitations de la Vie

le .

Les Invitations de la Vie

Ce mois-ci, nous vous présentons un nouveau livre : Les invitations de la vie. Ce livre a été édité conjointement par les Editions Philman et le Centre d'Etudes Spirites Allan Kardec de Paris. Il est composé de 60 messages médiumniques qui sont des Invitations, invitations au Bien, au Bonheur, au Courage, à l'Etude, etc....

Ce livre a été dicté au médium Divaldo Franco Pereira par l'Esprit Joanna de Angelis.
Joanna, cet Esprit de l'au-dela nous apporte sa part de lumière, d'amour et nous donne un sens à la vie comme à celle de son médium Divaldo. Elle est une conseillère solide qui guide. Elle se sert de la main de Divaldo pour écrire des livres et des messages.
Ces écrits reflètent la Grande Lumière qu'elle cherche dans le cœur même du Christ. Avec ses messages, elle console des êtres affligés, illumine des esprits confus et secourt des âmes égarées les aidant à retrouver leur chemin. Dans une vie antérieure, elle avait été une religieuse et avait vécu à Salvador.
Elle avait été assassinée en 1822, devant la porte du couvent, alors qu'elle s'opposait à l'invasion de soldats portugais qui avaient reçu l'ordre de résister à la lutte pour l'indépendance du Brésil, proclamée finalement le 7 septembre 1822.

 Joanna de Angelis

Invitation à la Valeur

"Afin que, bien éprouvée, votre foi,
plus précieuse que l'or véritable que l'on vérifie par le feu,
devienne un sujet de louange, de gloire et d'honneur,
lors de la Révélation de Jésus Christ.
"
(1er Ep. Pierre : 1-7)

On la confond avec l'audace de l'improvisation, la précipitation et nombreux sont ceux qui assurent que l'intrépidité en est l'expression la plus précieuse.
Les arrivistes, anarchistes, irresponsables, qui se rendent victimes de dérèglements mentaux sont parfois considérés comme des êtres de valeur, mais ils sont presque toujours pris pour des insensés ou des téméraires.
La valeur ne se révèle pas seulement au moment du geste audacieux, lors de la situation optionnelle, à l'instant critique. De nombreux facteurs provenant de l'émotivité stimulée peuvent conduire l'homme à agir avec empressement ou pour fuir ce dont il ne peut se libérer, sans que cette façon de réagir traduise la force mentale dont il est doté.
Les hommes qui se démarquent lors d'exploits guerriers, le font poussés par l'hallucination de la colère ou par la férocité intérieure, incapables de vivre une vie pacifique loin des luttes où s'élèvent les sommets de la gloire.
Les personnes qui ont sauvé des vies lors de circonstances spéciales, n'ont peut-être pas réfléchi avant de prendre la décision qui les a rendus célèbres.
Sans considérer que ces constructeurs légitimes du progrès et du bien manquent de mérite, la valeur est un état d'esprit stable qui s'acquiert petit à petit, chaque jour, à tout moment, aec fermeté et foi en l'idéal du bien, malgré les difficultés à dépasser et les épreuves à surmonter.
Peut-être que si aujourd'hui, le chrétien déterminé d'offrait en martyr à la cause de la foi... Mais rester fidèle en ce monde altéré, à affronter des amertumes et des turpitudes tout en gardant l'esprit élevé, n'est possible que pourvu de la notion de valeur de la foi pour ne pas perdre courage, ni se corrompre.
La valeur est une disposition d'esprit consciemment adoptée tournée vers le sacrifice.
Elle se révèle dans l'intimité du foyer où sont nourris des besoins spirituels, chez des esprits différents, par l'ajustement familial ; dans le labeur de l'atelier où est fait le pain de l'âme, grâce à la fermeté des actes accomplis dans l'austérité morale en compagnie desquels s'assemblent et s'extériorisent des passions ; dans les relations sociales, sphère où se croisent des intérêts pas toujours élevés, alimentés par la continence et la fraternité ; dans les activités religieuses et communautaires sous l'égide de la charité, sans blesser les susceptibilités, ni en arriver aux intrigues si communes qui engendrent de malheureux processus d'épuisement des forces et de désagrégation des efforts mis en oeuvre...
Le courage de se vaincre avant de vaincre l'autre, d'excuser avant d'attendre des excuses et d'aimer malgré les affronts et les désenchantements révèle le chrétien, le véritable homme de valeur.
Les traditions apostoliques racontent que dans l'arène romaine après avoir été rejeté par les fauves, Ignace d'Antioche se mit à prier et à communiquer avec l'émissaire divin. Se lamentant de ne pas avoir été accepté en sacrifice par le Seigneur, il s'entendit dire ému : " Jésus attend beaucoup de toi. Mourir maintenant est facile et rapide. Il désire que tu meures - en vivant chaque instant, sous l'injonction de l'impiété, de l'ingratitude et des autres luttes où ta foi et ta valeur seront un témoignage durable de ta fidélité pour des temps longs et tourmentés..."

 

Vous pouvez vous procurer cet ouvrage aux Editions PHILMAN
ISBN : 2-913720-15-3
176 pages - 12 Euros