Le royaume de l’au-delà

le .

Le royaume de l’au-delà

Ce mois-ci, nous vous présentons Le royaume de l’au-delà, un livre de Thomas Edison. La Fabrique de l'Histoire est une émission radiophonique de France Culture qui poursuit depuis cinq ans une approche sur les usages politiques et sociaux du passé. Tout en continuant, cette saison, à aborder le XXème siècle et ses nœuds de mémoire, l'émission souhaite aussi remonter les siècles et accoster des rivages plus lointains dans le temps. Pour ce lundi 16 février 2015, le journaliste, Emmanuel Laurentin nous parle de Thomas Edison.

sujet167 edisonA

L’homme aux 1093 brevets a mené sur les dix dernières années de son existence, des expériences occultes. C’est dans un livre qui ressort le 5 mars qu’il relate l’histoire du nécrophon, invention mystérieuse qui permet de communiquer avec les morts. Au fil des pages du livre, Edison aborde successivement les questions de la survie de l’âme, du spiritisme et des possibilités techniques de communication avec les disparus.
Longtemps oublié et méconnu, Le royaume de l'au-delà est l'unique texte de Thomas Edison rassemblant ses recherches dans le domaine des sciences psychiques. Ce mystérieux appareil n’a fait l’objet que de quelques déclarations de son inventeur à la presse de l’époque : « Le principe de cette machine, explique Edison, repose sur une sorte de valve dont la conception permettra d’amplifier toute énergie, aussi minime soit-elle, au moyen de laquelle un Esprit pourra se manifester. Pour autant, mon appareil n’a rien à voir avec le folklore spirite et ses planches oui-ja. Quelques-unes des méthodes actuellement employées sont si simplistes, tellement puériles et peu scientifiques qu’on peut seulement s’étonner de voir tant d’hommes sensés y ajouter foi. Si jamais, nous devons réussir à entrer en contact avec des personnalités qui ont quitté notre monde, ce ne sera certainement pas grâce à un de ces moyens enfantins qui paraissent si naïfs à un savant. »
La machine d’Edison se présente comme un étrange téléphone psychique. On dirait un curieux dispositif dans lequel on aurait placé un microphone dans une boîte en bois avec une imposante trompette d’aluminium, remplie de permanganate de potassium et traversée par une électrode. Un fil électrique connecte de part en part le microphone à la trompette et une antenne de radio. Placé dans une trompette en aluminium, le permanganate de potassium devrait agir comme une solution électrolytique, afin, selon l’auteur, d’amplifier les ondes supposées porter la voix des âmes errantes.

sujet167 edisonBComme nous l’apprend le reportage radiophonique, en suivant la voix de l’historien Philippe Baudouin, beaucoup de scientifiques rationalistes se sont intéressés à ces phénomènes comme Camille Perrier, Bergson ou Pierre Curie. Edison, quand à lui vient d’une famille où l’on s’intéresse à l’au-delà. Ces parents organisaient chez eux des séances avec un médium pour communiquer avec l’au-delà.
Edison avait une personnalité singulière si bien qu’il fut vite renvoyé de l’école et devint un autodidacte très jeune. L’intérêt particulier d’Edison pour la question de la survie de l’âme semble s’être développé assez tôt dans sa vie même s’il détestait les spirites. Il s’intéressait plus particulièrement aux phénomènes d’enregistrement de la voix des morts que l’on appelle actuellement la transcommunication. Dans son projet de réaliser une machine nécrophage, il voulait mécaniser le spiritisme. Son tempérament le poussait à repousser les frontières de la science et il ne s’écartait jamais de l’idée d’une exploitation commerciale et industrielle de tous les projets qui sortent de son imagination.
Persuadé de l’existence de forces naturelles inconnues, Edison a adhéré à la société de théosophie. Il a toujours martèée ses écrits scientifiques de l’idée d’un au-delà qui existe et qui peut être prouvé de manière expérimentale. Il lui semblait qu’il existe une consanguinité entre les sciences psychiques et la technique de domestification des ondes.
Il s’intéressa également à la télépathie. Pour ce sujet, il organisa plusieurs expériences avec un prestidigitateur du nom de Bert Reese qui présentait d’authentiques facultés psychiques.

 

Vous pouvez écouter le passage concernant ce thème entre 9 h30 et 10 h00 sur :
http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=4998101