Les imperfections morales

« Les imperfections morales donnent prise aux Esprits obsesseurs ; le plus sûr moyen de s’en débarrasser, c’est d’attirer les bons par la pratique du bien.»

Allan Kardec, Le livre des Médiums

Les bons Esprits ont sans doute plus de puissance que les mauvais, et leur volonté suffit pour éloigner ces derniers ; mais ils n’assistent que ceux qui les secondent par les efforts qu’ils font pour s’améliorer, autrement ils s’éloignent et laissent le champ libre aux mauvais Esprits qui deviennent ainsi, dans certains cas, des instruments de punition, car les bons les laissent agir dans ce but.