Rencontre avec Joe Black

Meet Joe Black , **États-Unis**, 01 **janvier** 1998

Un richissime industriel a tout pour être heureux : le succès, la santé et le pouvoir. A la veille de son 65ème anniversaire, il reçoit la visite d’homme mystérieux qui s’avère être la Mort. Pour gagner du temps, il s’engage alors à lui servir de guide sur la terre.

thème spirite évoqué : réflexions sur le moment du départ

Critique

L’histoire traîne en longueur et on ne comprend guère la démarche spirituelle Il y a quelques réflexions sur le travail et l’amour qui sont justes.

Note du centre : 1 / 6

Réflexion spirituelle

Lien avec le livre Notre Pain de Chico Xavier, Réfléchis un peu :

« Il y a une préoccupation banale chez l’homme commun, celle relative aux traditions familiales et aux instituts terrestres auxquels son nom le rattache, s’exaltant dans les titres conventionnels qui identifient sa personne. Cependant, dans la véritable vie, aucune créature n’est connue en fonction de tels procédés. Chaque Esprit porte en lui l’histoire vivante de ses propres actes, et seules les oeuvres accomplies laissent connaître la valeur ou le démérite de chacun. Avec cet extrait, nous ne désirons pas affirmer que la parole est dépourvue de ses avantages indiscutables. Cependant, il est nécessaire de comprendre que le verbe est également un grand potentiel reçu de l’Infinie Bonté, comme une ressource divine, et il devient indispensable de savoir ce que nous sommes en train de faire de ce don du Seigneur Éternel. L’affirmation de Jésus sur ce point se revêt d’une beauté immortelle. Que dirions-nous d’un Sauveur qui établirait des règles pour l’Humanité, sans partager ses difficultés et obstacles ? Le Christ commença la mission divine parmi les hommes du champ, il vécut au milieu des docteurs irrités et des pécheurs rebelles, il se lia aux malades et aux affligés, il mangea le pain dur des humbles pêcheurs et il termina sa sainte tâche entre deux larrons. Que veux-tu de plus ? Si tu attends une vie facile et des positions élevées dans le monde, souviens-toi du Maître et réfléchis un peu. »

Bande-annonce