Le dernier signe

The Last Sign, Canada, 01 juin 2005

Une femme se bat pour guérir des blessures que sa vie de couple lui a laissées, après la mort de Jeremy, son mari alcoolique. L'attirance qu'elle éprouve pour Marc, jeune ingénieur français plein de charme, remue en elle de bouleversants moments d'amour avec son défunt époux. Déchirée entre l'envie de vivre ce que Marc lui offre et ses souvenirs de passion et de violence avec Jeremy, elle ne s'aperçoit pas tout de suite qu'une étrange présence se manifeste. Mais la pression se fait de plus en plus insistante, agressive même. Des signes la harcèlent jusqu'à devenir insupportable. Elle a l'impression qu'au delà de la mort, Jeremy veut lui parler.

thème spirite évoqué : la difficulté de la séparation, la peur de l’obsession, l’incompréhension entre les deux mondes, celui du spirituel et celui du matériel.

Critique

Il y a des longueurs dans cette histoire mais le réalisateur traduit bien les angoisses du deuil et la peur de l’obsession.

Note du centre : 3 / 6

Réflexion spirituelle

Lien avec le livre Après la mort de Léon Denis, chapitre 34, l’erraticité :

« On rencontre dans l'erraticité des foules immenses, toujours à la recherche d'un état meilleur, qui les fuit. Des esprits innombrables y flottent, indécis entre le juste et l'injuste, la vérité et l'erreur, l'ombre et la lumière. D'autres sont plongés dans l'isolement, l'obscurité, la tristesse, ou vont quêtant çà et là un peu de bienveillance ou de sympathie. L'ignorance, l'égoïsme, les défauts de toutes sortes règnent encore dans l'erraticité, et la matière y exerce toujours son influence. Le bien et le mal s'y coudoient. C'est en quelque sorte le vestibule des espaces lumineux, des mondes meilleurs. Tous y passent, tous y séjournent, mais pour s'élever plus haut. »

Bande-annonce