Camille Flammarion : La pluralité des mondes habités

Retour à la bibliothèque

Biographie de Camille Flammarion

280x363 Flammarion

Il est né en 1842 dans la Haute-Marne chez une famille de modestes commerçants. Il grandit avec la passion de l'astronomie. Il rentre au séminaire en 1853, puis le quitte pour devenir apprenti. Grâce aux cours du soir, il passe son baccalauréat. Il devient ensuite, avec l'aide d'appuis, élève à l'Observatoire de Paris. Il est convaicu de la pluralité des mondes habités, ce qui crée le scandale. En 1865, il donnera diverses conférences et écrirera de nombreux articles pour le journal Le Siècle.
En 1861, il découvre le livre des Esprits et contacte Allan Kardec, puis il ira régulièrement travailler comme médium dans son centre à Paris.
Il obtient pour ses travaux la légion d'honneur et décède d'une crise cardiaque en 1925. En savoir plus...

Ses livres sont nombreux, en voici quelques-uns :

  • Les Habitants de l’Autre Monde ; révélations d’outre-tombe (1862)
  • La pluralité des mondes habités (1862)
  • Des Forces Naturelles Inconnues (1865)
  • Dieu dans la Nature (1866)
  • L'Inconnu et les Problèmes Psychiques (1900)
  • La Mort et son Mystère (1920)
  • Les Maisons Hantées (1922)
  • Discours Présidentiel à la Society for Psychical Research (1923)

Commentaires du livre : La pluralité des mondes habités

En 1861, après la découverte et la rencontre avec Allan Kardec, Camille Flammarion entre à la Société Parisienne des Études Spirites où il se lie avec Victorien Sardou. Les ouvrages de Kardec lui inspirent ce livre mais celu-ci fait scandale parce qu'il démontre qu'un monde extraterrestre peut exister. À la suite de cette publication, il est congédié par son directeur Urbain Le Verrier, qui lui dit : « Monsieur, vous n’êtes pas savant, mais poète ! »
Cependant, il sera réengagé pour calculer les éphémérides annuelles de la Lune.
Son livre, très documenté, fascinera les plus férus d'astronomie et amène doucement à la croyance d'autres vies dans l'au-delà.


Retour à la bibliothèque