Comment diriger une réunion spirite ?

le .

Comment diriger une réunion spirite ?

Ce mois-ci, nous vous présentons comment diriger une réunion spirite « Nous souhaitons pratiquer le spiritisme, comment faire ? » C'est ex-abrupto, la question qui revient le plus souvent dans nos courriers, informatiques ou autres.
Voici, en réponse, quelques conseils et mises en garde qui seront développés plus loin : Dans quel but pratiquer une réunion spirite : pour recevoir et transmettre un enseignement et une aide spirituelle.

 

Le spiritisme n'est pas un jeu : c'est une chose sérieuse et utile.
Pas de pratiques telles que oui-ja, table tournante ou verre : ces pratiques appellent des manifestations matérielles, produites en immense majorité par des Esprits du bas-astral.
Une réunion spirite ne se pratique qu'en groupe, avec au moins deux médiums et sous la protection d'Esprits avancés. (nécessité de la prière)
Dangers d'une pratique sans contrôle : faux messages, Esprits trompeurs.
Nécessité d'une discipline - rôle du président de séance.
Osmose du groupe.

On n'appelle pas d'Esprits (pas d'évocation) ; ne se présentent que les Esprits qui le veulent (invocation) et « accrédités »
Être averti de ce qui peut advenir par des lectures appropriées. (Livre des Esprits, livre des Médiums)
Rôle du médium.
Types de médiumnité.

A la question « comment faire », nous préférons poser d'abord la question « pourquoi ».

En effet, dans quel but faire une réunion spirite ? pour apprendre quoi ? A part des réponses du genre : « parce que c'est tendance, total-trip, etc... » (qui nous semblent pour le moins légères), il se dégage 6 types de motivations : L'aspect ludique, la distraction de salon. On joue à se faire peur à bon compte : inutile d'aller plus loin, allez plutôt voir un film d'épouvante !

La curiosité

Distinguons la curiosité malsaine de la curiosité positive. Pour la première, voir ci-dessus, pour l'autre, pourquoi pas ? Cela peut déboucher sur un univers qui justement comblera l'esprit curieux.
Recevoir le message d'une entité (esprit-tuteur, guide, ange-gardien...) ou d'un être cher qui nous a été enlevé. Cela est possible dans les deux cas, mais aléatoire... en effet, les Esprits ne sont pas à notre disposition ; mais celui qui a besoin de consolation sera consolé.
Recevoir un enseignement qui nous guidera dans la voie de l'évolution ; la nôtre, comme celle de l'humanité.

L'aide spirituelle

Aussi bien pour les Esprits incarnés qui souffrent et qui doutent que pour des Esprits désincarnés qui se trouvent dans le tourment et l'erraticité.

L'intérêt

« oncle Marcel, dis-nous où tu as caché ton magot avant de mourir » ou bien « Esprit, donne-moi les numéros du loto. » Ce genre de question comme toute question frivole ou d'ordre matériel n'a pas sa place dans une réunion spirite, les Esprits évolués n'y répondant évidemment pas. Par contre, dans une réunion non conrforme à la déontologie sirite, il se trouvera toujours des Esprits facétieux et trompeurs pour prendre la place de l'oncle Marcel ou de « l'Esprit du loto » et répondre toutes les bêtises que l'on voudra bien écouter. (voir Livre des médiums, chap.26)

On voit donc, dès l'abord, qu'une réunion spirite n'est pas chose futile

mais au contraire un acte sérieux, grave et... risqué, qui demande une préparation mentale, une ambiance dégagée des contraintes matérielles. (faire abstraction des soucis quotidiens)
La réunion spirite sera tenue en groupe, comportant au minimum deux médiums confirmés, des médiums débutants, ainsi que des assistants, chacun devant être imprégné de l'enseignement spirite.
N'oublions pas que la réunion spirite se tient à deux niveaux : ici-bas, par le groupe de médiums incarnés et sur le plan spirituel, par un groupe d'Esprits évolués composé du guide spirituel de chaque médium, du guide du groupe et de divers Esprits.
Par respect pour les deux parties, on se doit - sauf cas extraordinaire - de tenir les réunions à des dates définies par avance, à des heures fixes, et dans les mêmes lieux (lieux qui se « chargent » d'ailleurs de fluides spirituels au fil du temps).
Pour les mêmes raisons, l'osmose du groupe est capitale : une ambiance de calme, de paix, de communion et de fraternité attirera de bons Esprits, tout comme une atmosphère perturbée ou simplement tendue attirera immanquablement des Esprits perturbés et perturbateurs.

Mais, plutôt que de donner un mode d'emploi, nous allons décrire ici le déroulement de nos réunions tel que nous l'ont enseigné nos grands maîtres : Léon Denis, Allan Kardec...

La réunion débute donc par une lecture choisie pour son élévation morale et spirituelle, le plus souvent parmi les ouvrages spirites. Cette lecture permettra une élévation et une communions de pensée entre tous les participants.
Ensuite une prière est lue, qui placera cette réunion sous la protection d'Esprits avancés qui auront pour tâches, entre autres, le contrôle des communications : ne passeront que celles comportant un enseignement, une consolation, un conseil. A cette occasion, chaque médium fera appel à son guide spirituel qui l'aidera intimement dans son travail.
Le président de réunion, médium confirmé, est chargé d'ordonnancer le travail et de faire respecter la plus élémentaire discipline autant dans le travail des médiums que dans l'assistance.
Il lui appartient de laisser autant que possible chaque médium s'exprimer (notamment les médiums débutants, par une sollicitation plus directive) et d'intervenir dans le cas où une attitude médiumnique semblerait incongrue ou le fait d'Esprits trompeurs ou perturbateurs.

Les médiums peuvent produire différents types de médiumnité (voir le livre des médiums)

Nous ne retiendrons pour ce type de réunion que les plus courantes, c'est-à-dire : Médiums à messages : par l'écriture, la peinture, le dessin ou la parole, ils donnent des messages personnels ou d'ordre général de différentes teneurs (aide spirituel, enseignement, encouragement, exortation, etc...)
Médiums à incorporations : un Esprit incorpore un médium et s'exprime directement par la bouche de ce dernier.

Différents types d'Esprits se manifestent dans ces réunions : Esprits guides désirant transmettre un message, une indication, à leurs « protégés ».
Esprits instructeurs : peuvent aborder tous les sujets mais parlent surtout de morale, de philosophie, de science, de vie dans l'au-delà, et beaucoup... de bon sens.
Esprits désincarnés depuis plus ou moins longtemps, souvent dans l'erraticité, amenés par des Esprits plus évolués : à consoler, à orienter et à instruire.
Esprits reconnus venant témoigner ou remercier ; c'est bien souvent une « tranche de vie » de l'au-delà.
Esprits légers et/ou perturbateurs : gérés par les guides qui travaillent avec nous, ils sont parfois autorisés à intervenir dans un cadre précis, la plupart du temps comme expérience pour les médiums débutants. Le président de séance ainsi que les médiums expérimentés ont le devoir de les surveiller et de les canaliser.

Le directeur de réunion répartit donc le travail entre tous les médiums, puis adresse une prière de remerciement à la fin de la réunion.
Ensuite, il fait un « tour de table », demandant à chaque médium son ressenti et de remettre à son destinataire, après explications, les messages écrits ou dessinés qu'il aura pu recevoir.
Enfin, le public présent pourra apporter témoignages et commentaires ainsi que poser toutes les questions que cette réunion aura suscité.

A noter : Le nombre de médiums participant est important pour le bon déroulement de la réunion ; on estime à une quinzaine le nombre maxi. Au delà, la communion de pensées peut fluctuer et la gestion même de la réunion devenir de plus en plus délicate.
La réunion proprement dite ne doit en général pas dépasser une heure, sous peine de puiser dans les fluides des médiums... et de l'assistance.

Pardonnez-nous d'insister, mais c'est très important : pas de pratique isolée. Si la réunion spirite se déroulant dans un cadre défini, ordonnancé et protégé peut être une magnifique fenêtre ouverte sur la spiritualité, la pratique isolée des contacts avec l'au-delà représente un danger très grave pour ceux qui s'y livrent. L'expérience nous montre que les Esprits peu évolués restent toujours très près de la Terre et de son humanité incarnée, à l'affût d'une passion terrestre à assouvir, guettant la moindre porte s'entrouvant pour s'y engouffrer. Si le passage est gardé par des Esprits supérieurs, ils sont soit refoulés, soit admis pour leur propre enseignement, mais ils ne pourront se manifester. Si le passage est libre (médium travaillant seul ou groupe « bricolant » une réunion sans protection aucune), l'Esprit peu évolué, jouant des sentiments les moins bons de l'assistance, pourra donner libre cours à ses vices et d'incruster jusqu'à l'obsession, voire la fascination. C'est-à-dire qu'il peut aller jusqu'à substituer sa volonté à celle du médium non averti, lui faisant commettre les actes les plus insensés. D'où le contrôle incontournable du groupe sous la protection d'Esprits avancés.
Pour conclure ce tableau bien incomplet, nous vous invitons à vous faire une opinion par vous-mêmes en assisant de visu à une réunion spirite telle que les pratiquent les groupes affiliés à l'USFF, et en n'hésitant pas à poser alors toutes les questions en suspens.

Vous avez des questions suite à la lecture de ce sujet ? Venez les poser sur notre Agora. De plus amples informations sur le déroulement des réunions spirites sont données dans le « Livre des médiums » d'Allan Kardec et « Dans l'Invisible » de Léon Denis. Nous vous conseillons aussi de consulter les « Conseils, maximes et réflexions » d'Allan Kardec qui sont riches en conseils.

Réunion spirite

Réunion au centre spirite