Déjà vu

Royaume-Uni, 01 janvier 1985

Un écrivain à travers des réminiscences, revoit son passé ; sa compagne a des difficultés à traverser cette période qui devient obsessionnelle. Lentement, leurs vies passées se mêlent à leurs vies actuelles, perpétuant la douleur et la haine.

thème spirite évoqué :l’obsession

Critique

Il est à voir, dans la même veine que Death again, il reste cependant superficiel, l’obsession n’est pas assez développée. La fin est bâclée.

Note du centre : 2 / 6

Réflexion spirituelle

Lien avec Le livre Après la mort de Léon Denis, chapitre 14 objections :

« Les Esprits peuvent exercer une influence sur les événements de la vie mais ils n'agissent jamais en dehors des « A chaque renaissance, l'organisme cérébral constitue, pour nous, comme un livre neuf sur lequel se gravent les sensations et les images. Rentrée dans la chair, l'âme perd le souvenir de tout ce qu'elle a vu et accompli à l'état libre, et elle ne le retrouvera qu'en abandonnant de nouveau sa prison temporaire.
L'oubli du passé est, pour l'homme, la condition indispensable de toute épreuve et de tout progrès terrestre. Ce passé de chacun de nous a ses taches et ses souillures. En parcourant la série des temps évanouis, en traversent les âges de brutalité, nous avons dû accumuler bien des fautes, bien des iniquités. Échappés d'hier à la barbarie, le fardeau de ces souvenirs serait accablant pour nous. La vie terrestre est parfois lourde à supporter. Elle la serait bien plus encore, si, au cortège de nos maux présents, venait s'ajouter la mémoire des souffrances ou des hontes passées.
Le souvenir de nos vies antérieures ne serait-il pas également lié au souvenir du passé des autres ? En remontant la chaîne de nos existences, la trame de notre propre histoire, nous retrouverions la trace des actions de nos semblables. Les inimitiés se perpétueraient ; les rivalités, les haines, la discorde se raviveraient de vies en vies, de siècle en siècle. Nos ennemis, nos victimes d'autrefois nous reconnaîtraient et nous poursuivraient de leur vengeance. »

Bande-annonce