Ernest Bozzano : Pensée et Volonté

Retour à la bibliothèque



Biographie d'Ernest Bozzano

280x363 Bozzano

C’est en 1862 qu’Ernest Bozzano voit le jour à Gênes. Quatrième de cinq garçons, issu d’une famille aisée, cet enfant précoce n’a de cesse de s’instruire et d’étudier.
Sa quête de savoir ne se limite pas au domaine littéraire, la psychologie, la philosophie, la physiologie, les sciences naturelles, l’astrologie, la paléontologie complétent son champ d’investigation alors qu’il n’a pas encore atteint sa quinzième année. Il cherche des réponses dans diverses écoles philosophiques et c'est la lecture de deux ouvrages « Pantasms of the Living » (fantômes des vivants) de Gurney et « Animisme et Spiritisme » d’Alexandre Aksakof qui déclenchent en lui ce que l’on peut qualifier d’aventure de la recherche psychique.
Pendant 30 ans, Ernest Bozzano classe, sous forme de fiches, tout ce qu’il lit en terme de phénomènes spirites et animiques. Il attend 9 ans pour écrire son premier ouvrage « Spiritualisme et Critique Scientifique ». Grâce à ce travail énorme, le monde scientifique, partisan ou non, reconnaît sa notoriété dans le domaine de la phénoménologie spirite. Il est un ardent défenseur de la cause spirite
Il s’éteint à l’âge de 81 ans en 1943 avec l’intime conviction que toute la phénoménologie paranormale n’est pas liée à l’aspect biologique de l’homme mais à sa partie psychique. En savoir plus...

Ses ouvrages sont :

  • Spiritualisme et Critique Scientifique
  • Les Manifestations Métapsychiques des Animaux
  • Les Phénomènes de Hantise
  • A Propos de l'Introduction à la Métapsychique Humaine
  • Pensée et Volonté
  • Les Phénomènes de Bilocation
  • Des Phénomènes Prémonitoires
  • Phénomènes Psychiques au Moment de la Mort
  • La Médiumnité Polyglotte
  • Les Enigmes de la Psychométrie et les Phénomènes de Télesthésie

Commentaires du livre : Pensée et Volonté

Il est difficile de faire une démarche spirite sans s'intéresser à la pensée et à la volonté.
Pensée, matière abstraite mais combien création d'idées, d'images. L'auteur illustre son travail d'exemples : "Dans les événements de la vie de chaque jour, tous les souvenirs sont constitués par des images, atténuées, plus ou moins vagues ; leur faible vivacité ne permet pas d'en distinguer la nature. Mais cette règle a de nombreuses exceptions, et tous les hommes de génie, dont la puissance d'imagination est parvenue à créer des chefs-d'œuvre, ont été doués d'une vision mentale intense, qui leur permettait d'apercevoir intérieurement les personnages et les milieux engendrés par le travail fiévreux de leur mental en gestation."
Dans la deuxième partie, il explique comment avec certains médiums on a obtenu la photographie de la pensée. Il pousse plus loin son travail et aborde l'idéoplastie que l'on recontre dans certains cas de phénomènes des stigmates.


Retour à la bibliothèque