Alexandre Aksakof : Un Cas de Dématérialisation Partielle du Corps du Médium

Retour à la bibliothèque

Biographie d'Alexandre Aksakof

280x363 Aksakof

Il est né en Russie à Repievka le 27 mai 1832. Très jeune, il s’intéressa au monde spirituel et les questions sociales le préoccupaient. Après de longues années d’études, il obtient le titre de docteur en philosophie.
Alexandre démontra rapidement des qualités d'investigateur méticuleux ce qui lui permit de réussir dans sa recherche vers la connaissance. Il devint professeur à l'académie de Leipzig, puis conseiller d'état auprès de l'empereur Alexandre III, tzar de Russie.

Ses interrogations concernant l'âme et le monde des Esprits l’amenèrent vers l’étude des phénomènes spirites et il devint directeur du journal Psychische Studien, édité en Allemagne. En 1891, il publia à Moscou une revue d'études psychiques sous le nom de Rebus, une première dans son genre en Russie.

Aksakof réalisa de nombreuses expériences grâce au médium Eusápia Paladino, ainsi qu’au médium Madame d’Espérance.
Il se désincarna à Saint-Pétersbourg le 4 janvier 1903.
Le Spiritisme doit beaucoup à Aksakof par sa précieuse contribution à démontrer la réalité des phénomènes spirites. En savoir plus...

Ses ouvrages sont :

  • Un Cas de Dématérialisation Partielle du Corps du Médium
  • Animisme et Spiritisme (1890)

Commentaires du livre : Un Cas de Dématérialisation Partielle du Corps du Médium

En décembre 1893, lors d'une séance spirite, le médium Madame d'Espérance permet la réalisation de phénomènes de matérialisation. Ce phénomène se produit aux dépens du corps du médium qui en fournit les éléments nécessaires, c'est à dire qu'un certain degré de dématérialisation du corps physique du médium se fait. Dans cet ouvrage, Aksakof nous en détaille tous les moments depuis la salle où se réalise ces expériences ainsi que les témoignages des diverses personnes qui étaient présentes à cette séance.


Retour à la bibliothèque