Spiritisme - Corinne - 07/09/2000

 

J'ai 39 ans et mon mari est décédé suite à un accident cardiaque ce 21 août 2000. J'ai beaucoup de chagrin, cependant je crois à la vie après la mort. Mon mari et moi-même étions très adeptes du spiritisme, nous en parlions souvent et lors de nos conversations, nous nous sommes promis que le premier qui partirait viendrait se manifester à l'autre pour l'aider à réaliser sa mission sur terre. Mon mari avait 52 ans, nous étions très unis et tous les gens qui m'entourent me répètent qu'il m'adorait infiniment. Depuis le décès de mon mari, je me culpabilise car je n'étais pas à la maison quand c'est arrivé. Je ressens des impressions étranges telles que frissons, odeurs qui se dégageaient au Funérarium. Bizarement, alors que je n'ai jamais eu de chance, mes démarches aboutissent et mon frère qui était très lié avec mon mari se voit recevoir une promotion inespérée. Est-ce possible que mon mari se manifeste de la sorte ? Et combien de temps après la mort peut-on entrer réellement en contact avec l'esprit de cette personne ? Merci d'avance de bien vouloir m'aider dans mon grand désarroi.

Nous comprenons votre peine et votre désarroi. Surtout, ne vous culpabilisez pas pour votre absence, tout cela s'est produit suivant le plan divin. Ce n'est pas parce que l'enveloppe terrestre de votre mari a disparu qu'il n'est plus avec vous. Il a maintenant sa propre vie spirituelle à accomplir de son côté.
Il est certainement très peiné de vous voir triste, ce qui peut l'empêcher d'accomplir à bien sa nouvelle vie. Prier pour lui, et prier aussi pour vous, pour demander le courage de supporter cette épreuve.
Vous trouverez une aide précieuse par la lecture d'ouvrages spirites tels que « Après la mort » de Léon Denis et le « Livre des Esprits » d'Allan Kardec. Vous y trouverez la compréhension de la vie terrestre et spirituelle, ainsi que l'espoir.
Si certains médiums peuvent entrer en contact avec l'Esprit des désincarnés, mais attention, les charlatans et les Esprits farceurs sont légions. Les vrais médiums qui pourraient vous venir en aide sont bénévoles, ne donnez pas d'argent à un médium, vous seriez à coup sûr déçu. L'aide d'un psychothérapeute compétent est possible pour traverser cette période de deuil.

Christianisme - Florence - 31/08/2000

J'aimerais savoir si le Spiritsime se réfère au Christianisme ? Merci de me répondre. Meilleurs sentiments. Florence.

Celui qui ne connaît du spiritisme que le préjugé erroné des tables tournantes peut se demander en toute franchise : « quel rapport peut-il y avoir entre ce passe-temps macabre et le Christianisme ? » Le phénomène des tables tournantes a eu son utilité : il a permis d’attirer l’attention sur tout un ensemble de phénomènes qui, observé par la méthode expérimentale, ont permis de constater la survivance de l’esprit après la mort. Les communications qui s’échangèrent entre les deux mondes eurent des conséquences philosophiques et morales remarquables.
Les êtres qui nous ont précédés dans l’autre monde nous présentent un tableau de la vie future éminemment juste, où chacun « récolte ce qu’il a semé ». Le bonheur futur n’est pas en raison de notre croyance, ou de notre observance de tel ou tel rite ; seul notre comportement envers les autres ici-bas a une influence. La patience, l’humilité, la bienveillance, la charité sont la source des plus grandes félicités. La morale du spiritisme n’est donc pas différente de celle du Christ. Allan Kardec écrit dans l’Evangile selon le Spiritisme « de même que Christ a dit : « je ne suis point venu détruire la loi, mais l’accomplir », le spiritisme dit également : « je ne viens point détruire la loi chrétienne, mais l’accomplir ». Il n’enseigne rien de contraire à ce qu’enseigne le Christ, mais il développe, complète et explique, en termes clairs pour tout le monde, ce qui n’avait été dit que sous la forme allégorique. »
Par la certitude qu’offre le Spiritisme que la vie ne s’arrête pas à la tombe, que toutes nos épreuves en ce monde seront justement récompensés, il apporte la consolation. Il est une nouvelle révélation que Christ lui-même avait annoncé : « Si vous m’aimez, gardez mes commandements ; et je prierai mon Père, et il vous enverra un autre consolateur, l’Esprit de Vérité,…, qui vous enseignera toutes choses et vous fera ressouvenir de tout ce que je vous ai dit. »
Les Esprits nous enseignent que Dieu n’a pas créé de créature avantagée ou parfaite, toutes les âmes ont été créées simples et ignorantes. Et, de vie en vie, toutes s’ouvrent à la conscience, à la connaissance, à la perfection. Si Jésus est certainement l’Esprit le plus évolué qui se soit incarné sur cette terre, il n’est pas, pour les spirites, le fils de Dieu, ou plutôt nous sommes tous les fils de Dieu.
Les premiers chrétiens croyaient à la préexistence de l’âme et à la survivance de l’âme dans d’autres corps. Ils se livraient aussi aux évocations et communiquaient avec les esprits des morts. Les Actes des Apôtres fourmillent d’indications sur ce point, Saint Paul décrit, sous le nom de dons spirituels, tous les genres de médiumnité dans sa première épître aux Corinthiens. Dans le texte grec des Evangiles on trouve presque toujours isolé le mot esprit. Saint Jérôme, le premier, y ajoute celui de saint, et ce sont les traducteurs français de la vulgate qui en ont fait le Saint-Esprit.
L’Eglise naissante entra en conflit avec ceux qu’on appelait alors les hérésiarques. Ceux-ci, inspirés par les Esprits, combattaient le faste des évêques, les dogmes imposés comme un défi à la raison. Les Esprits, en enseignant le rachat des fautes commises par les vies successives et reniant l’autorité sacerdotale devirent une véritable menace pour l’Eglise. Celle-ci ne tarda pas à condamner les communications avec les Esprits, les attribuant à Satan. Elle se prétendît l’unique interprète de Dieu : l’obscurantisme et la superstition voilèrent les enseignements si simples de l’Evangile, ainsi que Jésus l’avait prédit : « Le Ciel et la Terre passeront, mais mes paroles ne passeront pas ».
Comme les autres grandes religions, le Christianisme fût déformé, voilé. Dépouillées des dogmes, des rites, de tout ce qui est de source humaine, les religions sont toutes différentes facettes de la vérité. Ayant toutes pour origine des phénomènes médiumniques, le Spiritisme est une clef qui permet de retrouver, de comprendre et de revivifier le message profond des religions. Lorsqu’on abandonnera la lettre pour l’esprit, les religions se fondront toutes en une religion supérieure qui sera, écrit Léon Denis, « définitive, universelle, au sein de laquelle se fondront, comme des fleuves dans l’Océan, toutes les religions passagères, contradictoires, causes trop fréquentes de division et de déchirement pour l’humanité. »

 

Esprit Malin - Jouan Julie - 27/08/2000

J'ai fait une séance de spiritisme avec une amie et nous avons eu un Esprit malin. Celui-ci avait déjà communiqué avec elle auparavant et maintenant il nous dit qu'il nous veut du mal. Que peut-on faire ?

Il est fortement déconseillé d'entrer en contact avec les Esprits seul ou avec une personne qui n'a pas l'expérience et le discernement nécessaire pour se protéger des Esprits malins comme cela s'est produit pour vous. Le meilleur moyen pour qu'ils ne vous causent aucun mal est de les laisser tranquilles et de ne pas pratiquer de spiritisme dans ces conditions.

 

Appel des Esprits - Okapi - 16/08/2000

Salut ! Moi et mes amis aimerions trouver un rituel, une formule pour contacter les Esprits et plus particulièrement un de nos proches décédé... Nous avons un peu peur de tenter cela, mais il semble capital pour nous de le faire... Connaissez-vous un moyen pour parvenir à le contacter... Répondez-moi vite... Merci d'avance. Okapi

L'espace est peuplé des êtres du monde invisible, bons ou mauvais. La pratique du Spiritisme demande beaucoup de discernement et d'expérience pour déjouer les ruses des Esprits trompeurs. Nous ne pouvons jamais être certain de l'identité d'un Esprit qui se présente et les Esprits trompeurs sont légions à se faire passer pour d'autres. Nous vous conseillerons dans un premier temps de vous instruire par la lecture attentive du « Livre des Esprits » et du « Livre des Médiums » d'Allan Kardec

 

Rêves - Laure - 22/07/2000

Je vous écris pour vous poser une petite question... Il y a quatre mois, j'ai perdu un être cher et cela m'a beaucoup affecté. (j'ai du mal à « croire » à la disparition de cette personne) Je suis surtout inquiète car je souhaite de tout coeur qu'elle ne souffre plus et soit heureuse.
Il y a quelques semaines - alors que mes nuits étaient de plus en plus tourmentées - cette personne m'est apparue dans un rêve pour me dire qu'il fallait que j'arrête d'être aussi malheureuse et que désormais « elle était bien et apaisée »....
Depuis, plus de rêve au sujet de cette personne. L'autre matin, à moitié réveillée, je l'ai entendue m'appeler (et ce, très dinstinctement) et je suis sûre de l'avoir réellement entendue...
Je voulais savoir s'il était possible que les personnes disparues « interviennent » dans les rêves et le fassent aussi verbalement ou si ce n'est que pure affabulation de ma part et que mon désir d'entrer en contact avec elle est si fort que je crois des choses qui ne sont pas « réelles ». Par ailleurs, j'aurais aimé lui parler mais n'ayant ni la connaissance ni solidité nécessaire pour entreprendre une communication, je voulais savoir à qui m'adresser.

Il faut d'abord faire son deuil de la personne chère que l'on a perdue. Puis il faut prier pour elle et l'assurer de votre profonde affection.
Les Esprits peuvent bien sûr se manifester dans les rêves ou par des manifestations plus matérielles.
Si vous voulez lui parler, voici un conseil de Léon Denis :
« Souvent, des âmes humaines en détresse se sont adressées à moi pour solliciter, de l'au-delà, des avis, des conseils, des indications qu'il ne m'était pas possile de leur procurer. Je leur recommandais alors l'expérience suivante, qui, parfois, réussissait. Repliez-vous sur vous-même, leur disais-je, dans l'isolement et le silence. Elevez vos pensées vers Dieu ; appelez votre esprit protecteur, ce guide tutélaire que la Providence attache à nos pas dans le voyage de la vie. Interrogez-le sur les questions qui vous préoccupent, à la condition qu'elles soient dignes de lui, dégagées de tout intérêt ; puis, attendez ! écoutez attentivement en vous-mêmes et, au bout d'un instant, dans les profondeurs de votre conscience, vous entendrez commme l'écho affaibli d'une voix lointaine, ou plutôt vous percevrez les vibrations d'une pensée mystérieuse, qui chassera vos doutes, dissipera vos angoisses, vous bercera, vous consolera. »

 

Spiritisme "Kardécique" ? Les êtres incarnés - Benjamin - 04/07/2000

Je voudrai savoir pourquoi parle-t-on de Spiritisme Kardécique. (je ne suis pas sûr du terme) Une chose est ce qu'elle est, même si la vision que l'on en a est peu différé. Pour l'instant, je n'ai lu que le livre des Esprits et des médiums. Les réponses étant donné par les Esprits eux-mêmes, pourquoi spiritisme et spiritisme « kardécique » ?
J'ai lu que l'on pouvait communiquer avec les Esprits des êtres vivants. A l'heure actuelle, quelle peut en être l'utilité ? J'en profite pour vous féliciter pour votre site et vous remercie de mettre autant d'ouvrage traduit à disposition.

Le terme exact est spiritisme « kardéciste ». Comme vous le remarquez si justement, l'emploi de ce mot est une erreur, car il ne s'agit pas de l'enseignement d'un homme, mais bien des Esprits. Ce terme a été utilisé par des spirites pour se démarquer des nombreux amalgames dont a été victime le spiritisme ; on peut ainsi croire à la manifestation des Esprits sans pour autant croire à leurs enseignements, sans coire par exemple à la réincarnation. Le terme « kardéciste » est notamment employé au Brésil pour se démarquer du spiritisme « d'Umbanda » qui est un mélange entre spiritisme et cultes afro-brésiliens.
La communication avec des Esprits désincarnés est rare (il faut que l'Esprit incarné qui se manifeste soit en train de dormir) et ne présente pas d'utilité concrète. Elle a toutefois permis de constater la présence d'un cordon fluidique, appellée couramment « corde d'argent » qui relie l'Esprits incarné à son corps et dont les Esprits désincarnés sont dépourvus. Nous vous conseillons de lire les communications extraites de la revue spirite de deux Esprits incarnés : janvier 1860 et mars 1860

 

Phénomènes - Aurélie - 02/07/2000

Depuis pas très longtemps un phénomène étrange se passe chez moi s'en que je puisse en déterminé la raison ou le pourquoi : la nuit (seulement la nuit) à chaque fois que je rentre dans une pièce, 1/2 heure à une heure plus tard la porte que je n'avais pas complètement fermée s'ouvre et ceci à chaque fois alors que toutes les autres portes et fenêtre de la maison sont complètement fermées, donc la porte s'ouvre sans courant d'air. J'ai aussi l'impression de ne pas être seule, que quelqu'un est tout près de moi constamment.
Cette chose m'intrigue et je ne sais pas comment savoir « qui » me rend visite, si j'avais organisé des séances de spiritisme chez moi je comprendrai, mais il n'en ait rien. J'attend impatiemment votre réponse, je vous remercie d'avance de bien vouloir vous penchez sur mon cas.

Nous ne pouvons pas par simple courrier déterminer s'il s'agit effectivement d'une action spirituelle. Si vous désirez que ce phénomène s'arrête, nous vous conseillons de ne pas y prêter attention. Si l'Esprit qui s'amuse ainsi voit qu'on ne fait pas attention à lui et que ses manifestations ne provoquent chez vous aucune réaction, il s'arrêtera surement de lui-même. De plus, nous vous conseillons aussi de prier pour cet Esprit et pour que cessent ces manifestations.

 

Esprits célèbres - GP - 28/06/2000

J'aurais aimé savoir s'il était possible de contacter des esprits de personnes célèbres. Une fois, lors d'une séance, nous avons demandé à l'esprit présent s'il pouvait nous mettre en contact avec Charles Baudelaire. Il a accepté, et nous avons commencé à discuter avec lui. Pour être sûr de son « authenticité », nous lui avons posé quelques questions. Il a répondu correctement mais quelques minutes après, l'esprit « en faction » a avoué que c'était lui qui nous faisait marcher. Pouvez-vous m'éclairer sur le sujet ? Merci d'avance !

Le témoignage que vous apportez est intéressant car l'Esprit, plus facétieux que méchant, avoue de lui-même vous avoir tromper. Cette expérience vous donne la preuve qu'il ne faut pas croire les Esprits sur parole.
Il est de plus bien difficile d'obtenir une preuve d'identité d'un personnage célèbre mais que nous n'avons jamais connu. Comme vous le dites vous-même l'Esprit qui se faisait passer pour Charles Baudelaire a répondu correctement à vos questions, car n'ayant pas connu intimement Charles Baudelaire, vous ne pouviez lui poser une question qui ne serait connu que de lui et de vous.
Si les Esprits peu évolués n'hésitent pas à se parer de grands noms pour mieux s'amuser à nos dépens, les Esprits avancés préfèrent, quant à eux, cacher leurs identités sous des noms d'emprunts courants. De plus, certains Esprits utilisent des noms connus de personnages auxquels ils s'identifient par leur caractère. On parle alors de « famille spirituelle ».
Les noms que donnent les Esprits ont donc peu d'importance, seul leur langage et leur enseignement permet de juger le degré d'évolution de l'Esprit : « le style, c'est l'homme ».
Pour plus d'informations, un chapitre du livre des médiums est consacré à l'identité des Esprits.

 

Félicitations pour le site - Joao Luis - 24/06/2000

J'ai trouvé assez intéressant vos site et bien organisé au niveau de contenu. Je viens d'arriver du Brésil et je suis à Grenoble, mais malheureusement je ne trouvé pas aucun institution spirite sur cette ville. C'est intéressant de savoir qui en France, surtout, le spiritisme me semble qu'il n'est pas bien accepté, c'est mon avis au moins. Et aussi, il y a beaucoup de discussion au niveau médiumnité et pas vraiment dans le côté philosophique ou religieux.
Le plus important c'est d'étudier cette doctrine avec amour et dévotion afin que nous apprenions finalement à aimer et pratiquer la charité. J'aimerais bien échanger idées ou informations avec d'autres personnes spirites et participer d'un centre spirite. mais je sais que c'est difficile à Grenoble. Vos travailles d'information sur ce site est crucial pour le mouvement spirite Français et je vous souhaite qui la bienveillance de Dieu vous illumine à toujours. Fraternellement, un ami.

Merci pour votre bienveillance. Comme vous l'avez remarqué, le Spiritisme n'est que bien peu souvent considéré sous son véritable aspect. On s'arrête souvent au phénomène sans se préoccuper de la philosophie et de la morale qui en découle. Nous vous invitons à nous contacter pour essayer de former un groupe spirite à Grenoble, et aussi à passer nous voir à Lyon, nos frères Brésiliens sont toujours les bienvenus.

 

Imprégnations - Brax - 27/05/2000

 

Bonjour, J'aimerais des renseignements sur les « Imprégnations » qui consistent à aider des membres morts de sa famille à trouver le repos. Pour ce faire, il est nécessaire de consulter un médium, avec l'aide de l'arbre généalogique même lacunaire qui indiquera pour quels ascendants ce travail est nécessaire. Merci de toute information

Ces « Imprégnations » rappellent étrangement les prières que l'on payaient autrefois pour soulager les amis disparus. Elles sont certainement plus efficace à soulager le porte-monnaie des vivants qu'à soulager les maux des désincarnés ! Les Esprits ne se sont sensibles qu'à une chose : La pensée. Un simple pensée d'amour, une prière adressés à Dieu, pour faciliter le dégagement, sont bien plus efficace à les aider.

Expérience - Simon - 07/05/2000

Ce matin avec des amies, nous avons passé une bonne nuit blanche il nous est venu à l'idée de faire du spiritisme dans un cimetière à 6H30, du matin. On été hyper concentrés tout allait pour le mieux quand il fut 7 H et que la cloche de l'eglise se trouvant au centre du cimetière nous nous sommes levés car nous avions peur d'être repérés. Nous avons aussitôt remballé nos crucifix et nous commencions à partir quand on s'est apercu que les sept coups du clocher ont paru plus que 7 petits coups. On a alors commencé à balisé et alors quand on s'est approché du clocher les coups étaient de plus en plus rapides. On s'est taillés en courant, effrayés. Plus nous nous éloignons, plus les coups étaient espacés pour finalement se terminer. Est-ce un pur hasard ? Que risque t'on ?

Quelle caricature de la réunion spirite ! pourtant, certains l'imaginent ainsi ! pourtant, et malheureusement, ces pratiques existent !
Nous n'avons certes pas de jugement à vous faire, mais peut-on vraiment, après une bonne (??) nuit blanche, à l'aube, dans un cimetière, être « hyper-concentré » ?
Ces pratiques révèlent de la nécrophilie, de la pratique satanique, ou de la pure bêtise (excusez-nous mais nous espérons pour vous que ce n'est que cela). En tout cas, ce n'est certainement pas du véritable spiritisme.
Vous voulez voir comment se déroule une réunion spirite ? Rendez-vous dans l'un de nos centres et vous verrez en toute sécurité ce qui s'y passe. Vous voulez ressentir un petit frisson ? Allez au Luna-Park, dans le train fantôme ou autre !...
Après une « bonne » nuit blanche (peut être arrosée qui plus est ?), il peut apparaître comme assez évident que les sens physiques (tout comme celui de la réalité ou du ridicule, semble-t-il) soient suffisamment émoussés pour que l'on entende divers sons de cloches...
Ce que vous risquez ?
- sur le plan physique : une bonne bronchite.
- sur le plan pénal : après les différentes affaires de ce type qui ont récemment défrayé la chronique, la maréchaussée ne sera probablement pas d'humeur primesautière à votre encontre.
- sur le plan spirituel : le risque est grand et réel. Vous trouverez toujours dans des pratiques stupides, que ce soit dans un cimetière ou ailleurs, peu importe, des esprits du bas astral prêts à vous emboîter le pas, mais peut-être pas prêts de vous laisser tranquille.
Voyez notre sujet du mois, numéro 6, « Les dangers du spiritisme » qui vous éclairera sans doute et, de grâce, mettez un terme à ces pratiques navrantes !

 

Pratique de la médiumnité - Bernard - 22/04/2000

Il y a plus de 10 ans maintenant, j'ai eu une expérience de spiritisme qui à bien commencé mais les personnes autour de moi ont voulut répeter l'opération et faire de plus en plus de séances, dans des conditions de moins en moins sérieuses. Finalement j'ai participé à une vraie guerre rangée dans le monde des esprits, l'un d'entre eux nous a aidés à exorciser un autre esprit qui avait pris possession de certains de mes collègues. Finalement les choses sont rentrée dans l'ordre, puisque personne n'est mort, mais j'en garde un mauvais souvenir et je voudrais rappeller a tout le monde que l'aventure que vous menez est trés intéressante mais il faut avancer doucement car on ne connait pas encore tous les dangers auxquels on s'expose.Je voudrais vous féliciter pour votre cite qui fait progrésser les choses.

Votre message contient sa propre réponse : « Nous faisions de plus en plus de séances, dans des conditions de moins en moins sérieuses ». La pratique de la médiumnité est du contact avec « L'Au-delà » n'est pas plus un jeu qu'une distraction de salon ; c'est au contraire quelque chose de très grave et de très sérieux. Le répéterons-nous jamais assez : la médiumnité ne se pratique qu'au sein d'un groupe sérieux, protégé par des guides spirituels avancés. Les dangers - bien réels - auxquels on s'expose sont bien connus des médiums confirmés et font d'ailleurs l'objet de notre sujet du mois, numéro 6 auquel je vous renvoie.

 

Spiritisme - Kévin et Jérémie - 04/04/2000

Salut, Nous voudrions savoir vos opinions au niveau du spiritisme, cet après midi nous avons appeler les esprits et nous sommes tombés sur le subconscient de Kevin, est-ce possible d’après vous ? Nous lui avons demandé son nom et il a épelé le nom de famille de Kevin que personne ne connaissait dans la salle... et de + le nom de sa mère que personne ne connaissait non plus. Kevin et Jérémie

On peut communiquer avec l’Esprit d’une personne vivante, à condition que celle-ci soit endormie. Dans votre cas, il s’agit certainement de l’oeuvre d’un Esprit farfelu de votre entourage.

 

Bidimensionnalité - P. - 30/03/2000

 

Une de mes amies est sujette au phénomène de bidimensionnalité. c’est-à-dire que presque toutes les nuits, elle « sort » de son corps et va visiter d’autres lieux.. j’en ai eu des preuves irréfutables. Bien que trouvant cela assez exaltant, ceci l’épuise et la terrifie en meme temps.. Elle aimerait comprendre pourquoi ce phénomène qui a commencé quand elle étéit enfant par des manifestations du genre lampes qui s’allument toutes seules ou s’éteignent quand elle pénétrait dans une pièce.. Cette personne est totalement athée, tout en croyant en l’existence de forces paranormales.. de plus elle pratique régulièrement les tarots. Quelqu’un pourrait-il m’aider à la conseiller ??

Le phénomène que vous décivez est bien connu sous le nom de sortie astrale ou dégagement momentané, et peut être conscient et contrôlé lorsque l'on atteint un haut niveau de médiumnité.
Toutefois, il ne se produit généralement pas à l'état de veille, mais lorsque corps et conscience sont endormis.
C'est tout simplement que, durant le sommeil, l'esprit se libère de la matière et peut, en effet, voyager, rencontrer son guide spirituel ou d'autres esprits, recevoir conseils et enseignements, etc. C'est ce qui expliquer les rêves prémonitoires, les sensations (le plus souvent de bien être) que l'on peut éprouver au réveil, ainsi que les « réponses » à nos problèmes.
Il semble bien, d'après ce que vous nous dites, que votre amie soit médium et de fait « capte » et mémorise plus facilement que d'autres toutes ces sensations.
Si ces phénomènes se produisent hors sommeil, il lui revient de ne pas les subir, mais de les arrêter en pratiquant la prière - notamment pour l'éventuel esprit perturbateur - et le recours à son guide.
Il est vrai, ainsi que vous l'indiquez, qu'une médiumnité non contrôlée peut se révéler épuisante et terrifiante. Le fait de pratiquer les tarots n'arrange rien, bien au contraire ; ces pratiques divinatoires ne faisant appel le plus souvent qu'aux Esprits du bas astral, perturbateurs par définition.
Ce que nous pouvons conseiller à cette amie est de se rapprocher d'un groupe spirite sérieux où sa médiumnité pourra - s'il elle le veut - s'épanouir en toute sécurité est en toute sérénité.

La force d'aimer - Peter - 25/02/2000

J’ai découvert le spiritisme grace à un texte circulant sur le web qui s’appelle « mémoire spirite » dont l’auteur est P.J.OUNE. Je lui ai écrit mais je ne l’ai jamais rencontré. Je suis depuis 2 ans en relation avec ce médium qui a changé ma vie ( gratuitement !!! ). Je voudrais vous demander ce que vous pensez de ses écrits que l’on peut trouver sur le site http://www.chez.com/memoirespirite bien qu’il dise n’être pour rien dans ses écrits, de n’être « qu’un cable téléphonique » je voudrai savoir si des personnes connaissant mieux que moi le sujet pourraient me donner leur opinion. merci d’avance.

Nous ne connaissons pas particulièrement ce médium et nous ne pouvons donner aucune garantie sur sa façon de travailler et sur ces résultats. En ce qui nous concerne, pour les fondements du spiritisme, on se réfère tout d’abord aux ouvrages écrits par Allan Kardec, Léon Denis et Gabriel Delanne pour les principaux auteurs, ainsi que des communications reçues régulièrement durant les réunions spirites de nos différents centres.

Toutefois, nous ne pouvons cautionner les communications reçues par des médiums isolés car ils n’ont pas le moyen de contrôle qu’offre un groupe, et ils peuvent recevoir aussi bien des messages de bons comme de mauvais Esprits.

 

Sympathie spirite - Julien - 24/03/2000

Je vous envoie mes fluides les plus bienveillants, qui pourront je le souhaite s’ajouter à tous les autres addressés à votre attention afin de vous soutenir dans votre travail d’information crucial. En effet, en France surtout, le mot spiritisme n’a pas bonne réputation, il génère même souvent de la méfiance. J’invite toutes les personnes à ne pas juger ce qu’elle ne connait pas, d’étudier cette science avant de vouloir la dénigrer. Amis spirites, soutenons nous pour naviguer tous ensembles dans la voix du bien, pour nous faire résister aux viscitudes de la vie quotidienne, pour nous détacher des vaines préoccupations et nous donner l’idée de penser aux personnes qui vivent malheureuses. Donnons le bon exemple, restons unis et ne tombons dans aucun fanatisme, ainsi nous montrerons ce qu’est véritablement la sainte révélation de nos frères d’outre-tombe. Fraternellement, un ami.

Merci. Tout témoignage fraternel nous va toujours droit au coeur.

 

Découverte du spiritisme - des étudiantes - 06/02/2000

Nous sommes des étudiantes de l’université de paris 13 qui venant pour la premiére fois d’invoquer les esprits. Vu qu’aucune d’entre nous n’avait jamais pratiqué le spiritisme, nous aimerions avoir des conseils en ce qui concerne la maniére de procédé, de pouvoir arrêter l’esprit au cas où cela se passerait mal et pourquoi pas des gens qui seraient prêts à pratiquer l’expérience avec nous (à l’université de villetaneuse).

Il est bon tout d’abord de faire la différence entre évoquer et invoquer les Esprits. Evoquer l’Esprit de quelqu’un n’est pas conseillé car les risques d’imposture sont élevés et de plus cela risque de déranger l’Esprit appelé. Nous ne procédons jamais à des évocations dans notre centre, mais à des invocations : nous prions Dieu de nous envoyer de bons Esprits pour nous instruire mais nous n’appelons pas d’Esprit en particulier ; seuls ceux qui ont la permission viennent à nous.
De plus il faut savoir POURQUOI l’on veut invoquer les Esprits ; si nous les appelons pour des questions frivoles ou par curiosité, nous attirerons à nous des Esprits frivoles eux aussi qui n’auront aucun scrupule à mentir, à s’amuser avec nous, et voir même nous perturber durant la séance, et par la suite....

 

Interrogation - Denis - 19/01/2000

Désolé d’être si direct mais d’un premier abord, votre site me fait assez peur. Je suis attiré par le monde des médiums mais votre site me laisse perplexe. Vous semblez même être un petit groupe peu ouvert vers l’extérieur ressemblant même à une secte car vous ne faites que idyller votre allan kardec. Répondez moi car je m’interroge réellemnent et je l’espère, merci de votre franchise.

Votre jugement à l’emporte-pièce et qui me semble bien hâtif est fondé sur quoi ?
Bien sûr notre site parle d’Allan Kardec puisque nous sommes spirites et qu’il est le codificateur du Spiritisme.
Il n’est pas comme ont pu le dire certains médias le « Pape du Spiritisme » ou autre superlatif sensationnel. Nous étudions ses ouvrages, remplis de bon sens et de culture et nous le respectons en tant qu’Esprit avancé (je vous renvoie à sa biographie) tout comme nous étudions et respectons, entre autres, Léon Denis et Gabriel Delanne.
Chez nous, pas de gourou mais une étude raisonnée et le bon sens avant tout ! Votre allégation que nous sommes une secte renfermée sur elle-même me semble tout à fait gratuite, pour ne pas dire diffamatoire.
Je vous invite à vous rendre compte « de visu » dans un groupe de l’union spirite que nous sommes en fait le contraire d’une secte.
Christian L., président de l’Association

 

Un net baptême - Marielle - 19/01/2000

Juste un petit mot pour votre Baptême sur le Net. Longue vie à vous, beaucoup de plaisir et de patience : Je me sens comme une marraine fée...
J’aurais quand même une question... Mon fils de 11 ans m’a fait la surprise de me dire tout de go qu’il a vu un fantôme dans sa chambre assis sur le fauteuil et il me l’a décrit avec beaucoup de détails (veston, cravate à pois, etc.)
Depuis ce temps là il a peur de le revoir bien qu’il m’a dit que l’esprit en question n’avait rien fait de plus qu’un geste de la main avant de disparaître, qu’il semblait sympatique et il n’est jamais revenu...
Cela fait déjà quelque mois que c’est arrivé mais il ne me l’a dit que depuis quelques semaines. J’avoue que je suis embêté de savoir quoi lui dire... Je suis en contact avec des spirites et j’ai certain échange avec les esprits sans que cela ne me pose de problème... Mais j’avoue que comme parent c’est plus compliqué! Est-ce que le fait d’avoir un parent sensible à ses choses là expose plus les enfants. Je suis très discrète sur ce « don » et n’en ai pas encore parlé avec eux. Ca me dérange qu’un petit garçon qui n’avait peur de rien devienne si inquiet et en perde le sommeil. Qu’est-ce que je peux faire ?

Nous vous conseillons dans un premier temps de prier le soir avec votre enfant, de demander à son guide le repos et la paix de l’esprit pour la nuit. Lorsqu’il aura retrouver le sommeil et une certaine sérénité, vous pourrez lui expliquer qu’il existe une vie après la mort avec des mots d’enfants. Il faut éviter de développer la médiumnité chez les jeunes enfants car ils n’ont aucun discernement et cela les perturberaient.

 

Possession - Mathide - 19/01/2000

Lorsque je regarde dans le miroir, je vois des ombres à formes humaines qui passent et repassent derrière moi. J’éprouve une intense angoisse, je ne comprends pas ce phénomène et j’ai peur. Aidez moi, s’il vous plait. Merci d’avance et gros bisous. Mathilde

Il se peut que vous ayez de la médiumnité mais il faut se méfier de notre imagination. Le plus simple est de contacter un centre spirite où vous trouverez des médiums confirmés qui vous aideront à identifier la cause de ce phénomène. En tout état de cause, ces phénomènes sont gênants et perturbants, il ne faut pas les accepter, mais les supprimer par la prière et avec l’aide de votre guide spirituel.