Suicide - Virginie - 23/12/16

 

Bonjour,
Une de mes amies s’est récemment suicidée. Quelques temps avant sa mort elle m’a aidé à me sortir de grandes difficultés, mais je n’ai pu lui rendre. C’était le genre de personne qui parait infaillible, indestructible, capable de porter le monde et toujours prête à aider les autres. Elle n’a laissé percevoir aucun signe avant coureur. J’ai lu que les suicidés se retrouvent dans des conditions difficiles après leur mort. Je ne sais pas si elle à besoin d’aide maintenant, mais si c’est le cas, j’aimerais pouvoirs l’aidé, lui rendre un peu si c’est possible. Est-ce qu’il est possible de l’aider ?

Bonjour,
Il est tout à fait possible de l’aider. Le simple fait de penser à elle peut déjà l’aider. Ceux qui viennent de se désincarner restent psychiquement liés à leurs proches et sont très touchés par ceux qui pensent eux. Mais attention, ces pensées peuvent soit apaiser soit au contraire exacerber leur souffrance. Dans le cas de votre amie, ce qui se retrouve souvent dans les cas de suicidés, de penser à ce qui l’a poussé au suicide et aux moyens qu’elle a utilisé pour se suicider ne font qu’augmenter sa souffrance. De plus, une tristesse trop intense liée à sa mort et une amertume sur son fardeau de culpabilité, ne lui sont pas non plus favorable. Pour l’aider, vous pouvez penser à elle, à ses difficultés, à ses souffrances, au bien qu’elle vous à fait, pas celui qu’elle ne peut plus vous faire, bien sûr, consciente que ses souffrances auront une fin et que toutes les pensées positives à son égard l’aideront. La prière est le meilleur remède. Grâce à elle, ses douleurs deviendront moins intenses et ses remords moins abrasifs. Dans la prière, les mots ne sont pas importants, c’est votre cœur qui doit parler. Si toutefois, vous n’y arrivez pas, vous pouvez utiliser la prière consignée dans le livre de l’Evangile selon le spiritisme d’Allan Kardec au chapitre 28, recueil de prières spirites, sous-titres, pour un suicidé. Les souffrances d’une personne qui s’est suicidé dure en général longtemps, l’aider demande du temps et de la patiente, vous pouvez aussi prier pour trouver la force de l’aider le temps nécessaire. Vous pouvez aussi vous rapprocher d’un centre spirite pour suivre ses progrès en demandant de temps en temps de ses nouvelles, en oubliant pas de lui laisser suffisamment de temps pour évoluer entre deux demandes.
Fraternellement,
Véronique