Généalogie – Marina – 15/05/2018

 

Bonjour,
Lors d’une grande réunion de famille, un cousin nous a donné à chacun un cd contenant l’arbre généalogique de notre famille. Il est remonté jusqu’au roi Louis XIV, fier de nous dire qu’un membre de notre famille entretenait de bons rapports avec le roi. Je ne suis pas attachée à la généalogie et en dehors de ceux que j’ai connus, voire juste leurs parents proches, cela ne m’intéresse pas. Mais cette réunion a quand même soulevé une question, avec les multiples réincarnations, quel sens prend la généalogie ?

Bonjour,
Le but ultime pour chaque Esprit que nous sommes est d’arriver à la perfection et d’être tous unis au sein d’une même famille spirituelle. D’où les réincarnations successives qui servent à évoluer, corriger les fautes, dompter les passions, payer les dettes, faire des progrès spirituels et consolider les liens entre les Esprits. Répondant à la loi d’attraction, les Esprits du même ordre, de caractères et de tendances semblables, se rapprochent et se suivent à travers leurs multiples existences, s’incarnant ensemble mais pas nécessairement dans la même famille. Ils s’incarnent tantôt en proches parents, tantôt en amis, en voisins ou autre, en fonction du milieu le plus adéquat à leur évolution. Ainsi les réincarnations successives permettent d’étendre les liens de famille, d’augmenter même les devoirs de fraternité, puisqu’il est possible de trouver par exemple en un voisin, un Esprit qui était attaché lors d’une précédente incarnation par des liens du sang. Les réincarnations successives diminuent donc l’importance que nous pouvons avoir de notre filiation. Nous sommes tous des enfants de Dieu et comme nous l’avons dit plus haut, nous finirons tous par être unis dans une même famille spirituelle.
Il en demeure pas moins que nous pouvons être heureux d’appartenir à une famille dans laquelle des Esprits élevés se sont incarnés. Nous pouvons leur rendre honneur en nous efforçant de suivre les bons exemples qu’ils nous ont donnés et non en leur vouant un culte par orgueil d’avoir eu un ancêtre avec un rang, un titre ou une fortune spéciale. Même si les Esprits ne procèdent pas les uns les autres, ils sont sensibles à l’affection que nous leur témoignons par les liens de la famille.
Ses explications sont détaillées dans le livre des Esprits d’Allan Kardec, livre 2, monde spirite ou des Esprits, chapitre 4, pluralité des existences, sous-titre, parenté, filiation.
Fraternellement,
Pierre