Centre Spirite Lyonnais Allan Kardec : La catéchèse spirite, 1ère année

Retour à la bibliothèque

Petite histoire du Centre Spirite Lyonnais Allan Kardec

280x363 CSLAK

Notre association fut déclarée en préfecture le 11 janvier 1989 sous le titre « Centre de Doctrine et de Science Spirite Allan Kardec ». Elle avait pour siège le domicile familial d’un spirite à Fontaines sur Saône. Elle fut transférée au 23 de la rue Jeanne Collay en février 1993 et prit pour titre en janvier 1999 de « Centre spirite lyonnais Allan Kardec ». En savoir plus...

Ses fascicules sont :

  • Amalia Domingo Soler
  • Formation d'un Centre
  • L'Ange Gardien
  • La Médiumnité
  • La Vie après la Mort, existe-t-elle ?
  • Sommes-nous Immortels ?
  • Le Monde Invisible nous cotoie, comment et pourquoi se manifeste-t-il
  • Les Destin Individuel et destin Collectif sont-ils liés ?
  • La Souffrance
  • Le Patrimoine Spirite Francophone
  • La Réincarnation
  • L'Au-delà existe-t-il ?
  • Les Phénomènes de la Voyance, de la Clairvoyance et de la Psychographie selon le Spiritisme
  • Communications Spirites

Commentaires du fascicule : La catéchèse spirite, 1ère année

La catéchèse spirite aux enfants nés de parents partageant cette croyance était nécessaire. Le centre de Lyon a commencé à organiser des cours dès 1994 en l'adaptant à des enfants âgés de 8 à 13 ans. L'expérience s'est faite durant trois années selon la réaction et l'assimilation des principes de la doctrine. Nous avons adopté la méthode socratique, à savoir bâtir l'enseignement du spiritisme à partir des questions soulevées par les enfants eux-mêmes. Cela a marché parce que loin des théories, nous nous sommes basés sur un enseignement de terrain. Nous avons ainsi pu canaliser les sentiments exprimés par ces jeunes âmes, en rejoignant l'ordonnancement du livre des Esprits dans son ensemble. Mais il est apparu évident compte-tenu de l'assimilation rapide de la doctrine, que ces enfants étaient préparés subconsciement à comprendre des questions assez difficiles pour leur âge en général. Notre conclusion dans cette expérimentation riche d'enseignements pour notre catéchèse, c'est que nous devons développer cette action dans tous nos groupes.
Donner à ces jeunes âmes incarnées, ce que nous-mêmes avons appris et leur faire bénéficier du fruit de la révélation spirite. Plus besoin de dogmes puérils à leur entendement : tout ce qu'ils désirent savoir se trouve tout entier dans la nature gérée par le souffle divin. Leur faire combattre la haine, la jalousie. l'envie, leur apprendre à aimer selon l'exemple du Christ, façonner leurs âmes aux bons et beaux sentiments. Newton disait "Confiez-moi l'éducation des enfants durant un siècle et je transformerai le monde." Quel beau champ d'activité et de diffusion d'amour fraternel s'offre à nos espérances spirites dans l'éducation selon le spiritisme pour nos enfants !


Retour à la bibliothèque